(((YouTube))) censure Russia Today en Allemagne, les médias juifs assurent que les Russes n’ont pas le droit de censurer (((YouTube))) en Russie

A

AdminDP

Guest
Captain Harlock
Démocratie Participative
30 septembre 2021

56788130_303.jpg


Les juifs ont censuré Russia Today en Allemagne au motif que les Slaves n’ont pas le droit de dire ce qu’ils veulent.

Si la presse juive salue cette décision, elle est en revanche scandalisée par l’annonce du gouvernement russe de son intention de faire de même à leur encontre.​

Le Monde :

C’est une erreur « 404 Not Found » : depuis mardi après-midi, les chaînes YouTube de RT Deutsch et Der Fehlende Part sont inaccessibles à ses quelque 600 000 abonnés. Ce qui a poussé, le Kremlin à réagir, mercredi 29 septembre et à dénoncer une « censure ».

YouTube, le site de vidéos de Google, a bloqué les chaînes de RT Deutsch et Der Fehlende Part parce qu’elles sont accusées d’avoir diffusé de « fausses informations » sur le coronavirus. Et parce que RT DE a voulu, par l’intermédiaire de sa chaîne Der Fehlende Part, contourner l’interdiction de diffuser de nouvelles vidéos pendant une semaine après la mesure restrictive visant RT. De son côté, RT estime que la suspension initiale, qui devait être levée mercredi, visait à handicaper son fonctionnement à l’approche des législatives en Allemagne le 26 septembre.

« YouTube a toujours eu des directives claires pour la communauté, qui décrivent ce qui est autorisé sur la plate-forme », a expliqué YouTube dans un communiqué, cité par Süddeutsche Zeitung, rappelant les entorses commises par RT DE.​

Disons plutôt que la (((communauté))) a toujours eu des directives claires pour YouTube.​

De son côté, Margarita Simonian, la rédactrice en chef des médias d’Etat russes Rossia Segodnia, RT et Sputnik, a évoqué la « guerre médiatique déclarée par l’Etat allemand à l’Etat russe », rapporte le journal Novaïa Gazeta. Sur Twitter, elle a appelé les autorités de la Fédération de Russie à « fermer les bureaux d’ARD et de ZDF » et à « interdire Deutsche Welle et d’autres médias allemands en Russie ».​

En fait, ces médias « allemands » contrôlés par la CIA auraient dû être interdits depuis longtemps et pas seulement en Russie.

Personnellement, étant habitué à lire les médias trotskistes ou antifas, je suis parvenu à la conclusion qu’il est impossible de distinguer Deutsche Welle d’un compte Twitter tenu par un transsexuel ashkénaze du NPA sous traitement hormonal.​

Capture-decran-1079.png


Capture-decran-1080.png
Capture-decran-1081.png
Capture-decran-1082.png


C’est du sémitisme ultra concentré.​

« Il ne s’agit pas d’une mesure étatique prise par le gouvernement fédéral », a déclaré le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, assurant avoir appris cette suspension « en lisant la presse ». « Il s’agit d’une décision de YouTube », a-t-il insisté, réfutant toute implication de Berlin. Il n’a pas voulu commenter la décision de la plate-forme de vidéos, soulignant seulement : « La liberté de la presse est une valeur importante. »​

Si le gouvernement allemand essaie de faire croire qu’il n’a aucune idée de ce que font les juifs de YouTube sur son territoire et que cela ne les concerne pas vraiment, ce sera difficile à faire avaler aux Russes.

Ou à n’importe qui.

En revanche, si c’est pour signifier aux Russes que les Allemands n’ont pas leur mot à dire dès lors qu’il s’agit des médias juifs américains opérant en Allemagne, c’est déjà plus crédible.​

2a1.jpeg


L’Allemagne n’est pas occupée par l’armée américaine pour rien.​

Mercredi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a émis des menaces à peine voilées : « Il y a des signes témoignant que les lois russes ont été violées et qu’elles ont été violées de manière grossière, c’est lié à la censure et à des entraves à la diffusion d’informations », a-t-il déclaré, prônant une « tolérance zéro face à de telles violations ».

C’est « un acte d’agression d’information sans précédent de la part de YouTube », avait réagi le ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie dans un communiqué diffusé dans la nuit de mardi à mercredi, accusant les autorités allemandes d’avoir « évidemment encouragé [cette décision], voire insisté [pour qu’elle soit prise] ».

« L’objectif de cette agression envers les projets de la holding russe est évident : faire taire les sources d’information ne s’inscrivant pas dans un cadre médiatique confortable » pour les autorités en Allemagne, a assuré la diplomatie russe, qui y voit « la poursuite d’une guerre d’information contre la Russie ». Dans ce contexte, « la prise des mesures de représailles symétriques à l’encontre des médias allemands en Russie (…) semble non seulement appropriée, mais aussi nécessaire ».​
L’autorité des télécommunications Roskomnadzor a annoncé avoir demandé à Google, maison mère de YouTube, « de lever dans les plus brefs délais les limites imposées aux chaînes YouTube RT DE et Der Fehlende Part ». « La législation prévoit une suspension totale ou partielle d’accès si le propriétaire d’une plate-forme n’exécute pas un avertissement de Roskomnadzor », fait-elle savoir.​

Franchement, tout le personnel de YouTube aurait dû être arrêté depuis longtemps.

Tout comme Faceberg et Twitter, cette organisation agit comme un service de renseignement hostile – ce qu’elle est effectivement.

Nos lecteurs sont désormais assez bien informés de la façon dont agissent les juifs quand les goyim se défendent contre leurs attaques : ils accusent leurs victimes et hurlent à l’agression.​

Depuis plusieurs mois, la Russie multiplie les offensives contre les grands réseaux sociaux et plates-formes digitales, les accusant d’être à la solde d’intérêts occidentaux. Elle a forcé Google et Apple à bloquer juste avant les législatives russes du 19 septembre des contenus liés à l’opposant incarcéré et bête noire du Kremlin, Alexeï Navalny, un acte que l’intéressé avait qualifié de « complicité » avec la censure de Vladimir Poutine. Des sources au sein des entreprises ont confirmé avoir cédé, car leurs employés en Russie risquaient d’être arrêtés. Accusé de ne pas avoir retiré des contenus illégaux, Twitter est ralenti en Russie depuis mars, rendant le téléchargement des photos, vidéos et autres GIF très lent.​

15075644078j37-1.jpg


A la fin de janvier, le président Poutine avait jugé que les entreprises majeures du secteur de l’Internet étaient « en concurrence » avec les Etats. Il dénonçait leurs « tentatives de contrôler brutalement la société ». Depuis 2019, la Russie s’est dotée d’une loi pour le développement d’un Internet souverain. Les autorités démentent vouloir bâtir un réseau national sous contrôle, comme c’est le cas en Chine, mais c’est exactement ce que craignent organisations non gouvernementales et opposants. Les réseaux sociaux sont, en outre, déjà obligés de stocker sur le territoire de la Russie les données de leurs utilisateurs russes. Enfin, les géants du numérique devront sous peu ouvrir des représentations officielles qui seront responsables de « toute infraction au droit russe ».​

Plus le temps passe et plus vous devez vous frotter les yeux lorsque vous lisez les médias juifs en France. Nous en sommes à un point où j’ai l’impression de lire deux éditions parallèles d’un même média.​

0e8b7d2c53195177a326670609fcb7ea-scaled.jpg


Ils vous décrivent une même situation comme diabolique si elle a lieu dans un pays placé par les juifs sur leur liste noire ou démocratiquement exemplaire quand elle a lieu dans un pays occupé par les juifs.

Mais surtout, ils le font avec leur culot caractéristique.​

L’article 19bis, lui, instaure plein d’obligations pour les réseaux sociaux dont :
– nommer un représentant légal en France (très important pour les poursuites !)
– ouvrir au CSA les portes des services de modération et de leurs algorithmes https://t.co/K6jaPsSDLD

— Chloé Woitier
☕
(@W_Chloe) February 11, 2021


Je n’ai vu nulle part ces médias se lamenter du fait que le gouvernement français instaurait les mêmes mesures sur ordre explicite des juifs pour persécuter les gens qui s’expriment librement sur internet.

Au contraire, les médias assurent systématiquement la promotion de ces mesures terroristes.

Comme ils savent que nous savons et qu’ils savent que nous savons qu’ils savent que nous savons, leur but est clairement de nous humilier.​

Les Occidentaux estiment, quant à eux, que la Russie pilote sur les réseaux sociaux des campagnes de désinformation ou d’influence dans l’objectif de semer la discorde dans leurs sociétés ou à des fins d’ingérence électorale, comme lors de la présidentielle de 2016 aux Etats-Unis.

Il n’y a jamais eu d’ingérence russe lors de l’élection de Trump, mais cette presse juive continue de mentir à ce sujet.​

Capture-decran-1083.png


Cette même presse qui s’est décrétée seule en mesure de dire le vrai du faux avec ses « fact checkers » payés par les rabbins pour répéter ce que bon leur semble. Là encore, pour nous humilier.

Toute cette histoire de « fake news » est une bar mitzvah géante lors de laquelle les juifs se paient la tête des goyim avec d’énormes mensonges. C’est un dîner de cons à l’échelle de l’Occident entier.

Hélas, les juifs trouvent tous les convives dont ils ont besoin pour animer cette fête juive.​

Commentez l’article sur EELB.su


Continue reading...
 

France Hitler

SA-Oberführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
2,333
Reaction score
22,091
(((Rudy))) a du boulot assuré. On y retrouve aussi la judéo-nègresse (((Rachel Kahn))), bref c'est un festival.
La commission est composée de chercheurs comme le sociologue Laurent Cordonier, la spécialiste du cyberespace Frédérick Douzet, l'historien Jean Garrigues, l'anthropologue Rahaf Harfoush, mais aussi des personnalités comme Rudy Reichstadt (directeur de Conspiracy Watch), la professeure des écoles Rose-Marie Farinella, la journaliste web Aude Favre ou Rachel Kahn, ancienne athlète de haut niveau devenue juriste, actrice et écrivaine.

https://www.bfmtv.com/politique/emm...ssion-sur-le-complotisme_AD-202109290313.html
Athlète, juriste, actrice, écrivaine, licrasseuse, quota nègre, pipes, café, et autres fonctions sur demande…
Par contre, je ne vois pas le nom de (((Tristan))), il doit l'avoir mauvaise.
 

Harroku

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Feb 13, 2021
Messages
785
Reaction score
1,960
Qu'ils commencent par contrôler leurs "fact checkers" on va bien rigoler !

Poutine doit être ferme et empêcher tout contenu prônant la décadence, qu'il regarde la société occidentale pour savoir à quoi son pays ressemblera s'il n'y prend pas garde.
 

Mortabdela

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
361
Reaction score
1,336
Oh les sales juifs !

L'art du mensonge et de la duperie sont transmis de génération en génération, c'est un savoir atavique.

Celui qui contrôle les médias, contrôle aussi la pensée de la masse.
Heureusement le capitaine et les autres sont là ! Pour offrir, donner une autre vision que celui du prisme de Sion.

Aujourd'hui les plus jeunes ne regardent quasi plus la boite judaique installée dans leur salon, c'est pourquoi ces vipères essayent à tout prix de dominer l'ensemble de l'internet.

L'éducation et la transmission de savoir aux futures générations sur le mensonge juif, seront la clef pour la victoire du peuple blanc, contres les démons de la kabale.
 
Last edited:

Vieux Celte en colère

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
May 4, 2020
Messages
5,221
Reaction score
17,339
Il faut aussi noter que ces médias sont déjà infectés par les juifs. Et ce n'est pas fortuit de la part de Poutine. Il s'agit très certainement de la stratégie de type conservateur-cocu qui consiste à croire qu'en se vendant aux juifs de droite, on se préserve des juifs de gauche. Ou même plus généralement qu'en plaçant des juifs en vitrine on va être tranquille.

Grosse erreur! C'est un modèle qui conduit à l'échec systématiquement, on le voit chez nous avec les identitaires ou les goys qui soutiennent Zemmour. Ne pas oublier l'adage qui résume bien : «pile tu gagnes et le juif gagne, face tu perds et le juif gagne».

Autre illustration : l'accusé «d'antisémitisme» qui pour se défendre choisi un avocat ... juif. Ce dernier commence toujours par déclarer la soumission de son client à la propagande juive, ce qui valide la légitimité de l'accusation «oui, mon client reconnaît que l'antisémitisme existe et que cela nous rappelle gna gna gna». Une fois cela fait, peut importe la suite, taule ou pas pour l'accusé, l'avocat juif aura suivi son agenda caché qui est de défendre la juiverie en tout circonstance...
 
Last edited:

Thomiste

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 8, 2020
Messages
59
Reaction score
152
INFO ACTU17. Un père de famille âgé de 30 ans originaire de la Seine-Saint-Denis est accusé d’avoir pris part à un réseau criminel ayant escroqué l’État, dans une vaste fraude aux aides du chômage partiel. Plus de 7000 fausses entreprises ou sociétés dont l’identité a été usurpée, ont été identifiées par les enquêteurs. Des dizaines de millions d’euros ont été détournés, mais une importante partie du montant a pu être récupérée.

Cheveux bruns et perfecto noir, Dan tente de se faire passer pour une victime. « Je me suis fourvoyé. Je suis tombé dans une machine infernale et jamais je n’ai réalisé l’ampleur de cette chose » avance-t-il devant le juge de la détention qui l’a maintenu, mardi 28 septembre à Paris, derrière les barreaux. A 30 ans, ce père de trois enfants est soupçonné d’avoir aidé à la mise en œuvre d’une tentaculaire escroquerie au chômage partiel sur fond de crise sanitaire, qui a permis à une équipe d’escrocs israéliens d’empocher au moins 11 millions d’euros. « Lorsque j’ai été arrêté et incarcéré, le choc a été terrible. Je suis tombé de mille étages, ajoute-t-il. J’ai déjà passé 2520 heures en prison et il n’y en pas une seule où je n’ai pas regretté ce que j’ai fait ».

Ce comptable de formation a été interpellé en juin dernier à une heure et demie de la frontière avec la Suisse. Alerté par les saisies pénales sur son compte bancaire, il a réveillé ses enfants en pleine nuit et les a embarqués dans sa voiture avec la ferme intention de rejoindre Genève et sauter dans l’avion pour se réfugier en Israël dont il est ressortissant. Il a par ailleurs effacé toutes les données de son téléphone portable pour brouiller les pistes. Cet homme, domicilié à Pantin (Seine-Saint-Denis), avait également demandé à son père de cacher le butin dans le box de son appartement parisien. Les gendarmes de l’Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI) y ont découvert 1,7 millions d’euros en cash, de nombreuses montres de luxe, de l’or et des bijoux.

« Au total, 56 millions d’euros ont été libérés »​

C’est en mars 2020 que les militaires ouvrent cette enquête avec leurs collègues de la section de recherche de Toulouse (Haute-Garonne), sous la direction de la « Jirs Junalco », juridiction spécialisée dans la lutte contre la criminalité organisée financière. Ils se rendent compte que les mêmes adresses mail et les mêmes contacts sont utilisés dans les flux de blanchiment de cette vaste escroquerie. L’hypothèse qu’une même équipe est à l’œuvre se précise.

« Cette organisation criminelle a utilisé 7055 fausses entreprises ou usurpé l’identité de vraies sociétés pour indemniser des salariés fantômes à hauteur de 90 millions d’euros, précise un magistrat. Au total, 56 millions d’euros ont été libérés ». En fait, le préjudice pour l’État ne se monte qu’à 11 millions d’euros car les fonds ont pu être récupérés par les banques avant qu’ils ne disparaissent.

Dan est soupçonné d’avoir participé à la moitié de ces faits soit un total de 3640 demandes réalisées par ces coquilles vides. « Mais il n’est pas le donneur d’ordre, ajoute notre magistrat. Il est un rouage essentiel. Mais c’est un exécutant ». Les donneurs d’ordre en Israël téléphonent pour réaliser les demandes d’indemnisation des salariés fantômes. Dan se cache derrière une application téléphonique qui lui permet sur son smartphone d’utiliser des numéros temporaires pour brouiller les pistes. Il réceptionne les fonds versés par l’État sur les comptes ouverts pour ces sociétés taxis qui n’ont pas de réelles activités.

Des voyages en Grèce, à Tel-Aviv et à Dubaï​

Dans un second temps, le comptable de Pantin récupère l’argent via une société anglaise appelé « Kraken » qui vire l’argent sur des comptes rebonds en Lituanie. Les enquêteurs ont découvert qu’au bout de la chaîne, Dan avait converti le butin en cryptomonnaie pour le remettre entre les mains des commanditaires. Il a lui-même empoché sa rémunération en argent virtuel. Pendant cette période, il a décuplé ses revenus. Son entourage assure même qu’il en a perdu la tête. Sans aucune ressource légale déclarée, durant un an, il a beaucoup voyagé : en Grèce, à Tel-Aviv et à Dubaï notamment.

Durant les auditions menées par les militaires, l’escroc francilien a reconnu sa participation. Il a été mis en examen en compagnie de son épouse et son père qui a été écroué dans ce dossier. « Il n’est pas l’animateur, martèle son avocat Me Philippe Ohayon. Il déplore que ces équipes d’escrocs israéliens débauchent des informaticiens et des comptables français qui deviennent des délinquants en tombant sous leur charme ». « Il faut sauvegarder notre jeunesse et extrader ces personnes », lance-t-il avant d’avancer que Dan n’a aucune raison de fuir. Par ailleurs, l’avocat s’interroge sur l’origine de l’argent liquide trouvé lors des perquisitions. Le conseil estime que son client « n’a pas pu recevoir, 1,7 millions d’euros, c’est-à-dire 20% du montant de l’escroquerie. C’est improbable et discutable ».

La suite de l’enquête consiste à identifier le ou les donneurs d’ordre. « Il faut arrêter ces personnes qui ont privé l’État de plusieurs dizaines de millions d’euros qui pourrait servir à bien d’autres choses dans ce pays », ajoute une source proche du dossier. Une procédure d’entraide internationale a été initiée par la justice Française. Me Ohayon est confiant et rappelle qu’Israël extrade ses ressortissants lorsque la procédure est menée dans les règles. Mais il estime que cela ne pourra pas se faire avant trois ans et espère que Dan pourra être jugé avant.
 

Michael Wittmann

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
803
Reaction score
3,034
Ouh la la ouh la la, dans cet article, il y a un article qui dit qu'il y a des juifs pauvres (looooooooooool !) qui vivent dans la misère (re looooooooooooooooool !)

Donc je vous enjoins, tous ici, à donner des shekels à ces pauvres juifs qui n'en finissent toujours pas de survivre à un passage sous la douche !

Shekels goy, because shoa, shekels vite, cela m'est vital goy ! Tu vis en HLM ? Ah oui mais moi shoaaaaaaa, shekel viiiiiite !!!

....................................
 
Last edited:

La mœute médiatique

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
791
Reaction score
2,674
C'est une excellente nouvelle ! Enfin une guerre déclarée des Médias !

Les masses doivent comprendre que les Niouzes ne sont pas comme l'eau, les arbres, l'air : des trucs naturels fournis par Mère Nature pour les aider à remplir leurs journées. Les consommateurs d'images, de titres et de moitiés d'articles doivent prendre conscience que ces choses qui affleurent à la surface de leurs écrans et dont ils nourrissent leurs yeux (et donc leur esprit) sont totalement fabriquées par des gens précis ayant un but précis et des intérêts particuliers. Il faut donc absolument que la guerre des fournisseurs de contenus médiatiques prenne de l'ampleur ! Dans ce domaine aussi il nous faut dire : ACCÉLÉRATION.
 
Top