Wizards of the Coast annonce la judéo-LGBTisation de Donjons et Dragons pour vaincre la suprématie blanche

A

AdminDP

Guest
Captain Harlock
Démocratie Participative
26 Juin 2020



Au stade où nous en sommes, on s’y attendait tous même si on espérait qu’un miracle survienne. Mais aucun miracle n’est survenu. Les juifs sont bien décidés à détruire tout ce qu’il y a de grand et de beau en Occident. Y compris nos jeux de rôles historiques. Parce que les juifs sont laids, comme leurs âmes, et que la beauté de la culture aryenne leur est inaccessible et les remplit d’aversion pour eux-mêmes.

C’est au tour de Donjons et Dragons de périr de la manière la plus déshonorante qui soit.

JapanFM :

Les développeurs Wizards of the Coast changeront la façon dont ils décrivent et caractérisent les courses fantastiques dans les futurs modules d’histoire. Dans un article de blog la semaine dernière, les éditeurs du plus grand jeu de rôle sur table ont expliqué comment certaines de leurs caractérisations passées ont été insensibles à la race et ont dressé une liste des actions qu’ils entreprennent pour y remédier.

Dans la publication, Wizards of the Coast a expliqué que «certains des peuples du jeu – les orcs et les elfes noirs étant deux des principaux exemples – ont été caractérisés comme monstrueux et diaboliques, en utilisant des descriptions qui rappellent douloureusement la façon dont les groupes ethniques du monde réel ont été et continuent d’être dénigrés. » Classique D&D les décors décrivent les orcs comme « bestial et sauvage », élevés pour la guerre et pour rien d’autre, tandis que les elfes noirs sont « absolument et irrémédiablement mauvais ». Avec leurs prochains guides aventuriers, Wizards espère éliminer ces descriptions absolutistes et réductrices.
On se demande vraiment qui pourrait penser à des groupes ethniques du monde réel lorsqu’il est question d’orcs.





Pour résoudre ces problèmes, Wizards s’est engagé à améliorer le fonctionnement des courses fantastiques dans les livres actuels et les versions à venir. Les points saillants comprennent la collaboration avec des personnes de communautés marginalisées spécifiques pour consulter sur les représentations de leur culture au sein de D&D; publier des réimpressions corrigées de livres présentant des caractérisations nuisibles; travailler avec des lecteurs sensibles pour éviter que les erreurs ne se reproduisent; et élargir leurs pratiques d’embauche pour assurer la diversité des talents au sein de leur équipe. Les deux derniers livres, Eberron: Sortir de la dernière guerre et Guide de l’explorateur de Wildemount, présentent de nouvelles caractérisations de drows et d’orques les présentant «sous un jour nouveau» »pour les rendre« tout aussi moralement et culturellement complexes que les autres peuples ».

Les races jouables avec des statistiques augmentées ou diminuées en fonction de la tradition de cette race – par exemple, les orcs avec plus de force mais moins d’intelligence – ont été un élément central de la création de personnage du jeu depuis le début. Bien que la possibilité de personnaliser librement les statistiques puisse permettre une plus grande diversité de personnages, certains joueurs estiment que le changement pourrait effacer la distinction entre les races jouables et donc leur caractère unique. Cependant, comme avec à peu près tout le reste D&D, la modification est facultative. Les joueurs et leurs maîtres de jeu peuvent décider s’ils veulent mettre en œuvre ces nouvelles façons de jouer ou garder les choses telles qu’elles ont été.
Comment ruiner irrémédiablement un jeu et son univers.



Tout le mystère de DD va disparaître, remplacé par des chevaliers transgenres chargés de libérer des gouines africaines de l’oppression des barbares blancs

Des lesbiennes hystériques, des travelos à la bite coupée, des nègres sous shit et des adorateurs d’Allah seront désormais systématiquement consultés pour la conception de Donjons et Dragons qui est, par définition, un pur produit du folklore européen.

Dans le même genre de vandalisme culturel, vous avez le futur « Seigneur des Anneaux » d’Amazon dont le but explicite est d’effacer la trilogie extraordinaire de Peter Jackson pour la remplacer par une version intersectionnelle juive avec des métis, des nègres et des gouines fortes et indépendantes.

Ces gens-là, par définition, ne peuvent rien créer et encore moins créer quelque chose qui procède de l’imaginaire européen. Et pour les juifs c’est tout le problème. Cet espace là est encore à nous. La révolution culturelle que se radicalise depuis un mois vise précisément à déposséder les Blancs de tout ce qu’ils ont : leur pays, leur histoire, leurs femmes, leur avenir. Ces gens veulent nous détruire, physiquement. C’est leur seul et unique but. Ils ne peuvent que détruire ce qui les renvoie à leur propre médiocrité et plus ils sont nombreux, plus la démocratie régressive pousse la horde vociférante à exiger toujours plus de marques de soumission de la part des Blancs.



Les nègres n’ont rien à foutre des dragons ou des quêtes personnelles parce que les nègres ont un QI trop faible pour se projeter dans l’avenir. Il n’y a pas de questionnement existentiel chez les nègres mais un perpétuel présent. Les goudous quant à elles ne pensent qu’à étaler leurs ovaires sur la place publique en hurlant et pour les bougnoules, tout ce qui relève du folklore européen est par nature païen, donc haram. Mais sur ordre des juifs, ce sont ces gens-là, auxquels ce jeu ne doit rien, qui vont désormais fixer les limites pour brider l’imaginaire des jeunes Blancs. Pour les emprisonner encore davantage mentalement.

La raison d’être de ces jeux est précisément de libérer l’imaginaire des gamins blancs. Ces créatures démoniaques veulent les enfermer encore plus, les assiéger jusque dans le dernier espace où leur esprit peut se réfugier.

L’objectif est d’empêcher ces jeunes Blancs de se reconnaître dans des archétypes millénaires qui valorisent des figures traditionnelles de la société aryenne.



Et aussi, d’inverser les notions de bien et de mal. Parce que tout ce pour quoi militent les juifs et leurs golems est l’exacte définition du mal qu’avaient nos ancêtres.

Il ne faudra pas longtemps pour que tous les personnages maléfiques conçus sur les consignes des SJW ne deviennent toutes blanches, masculines et hétérosexuelles. Les scénarios devront suivre la trame narrative fondamentale du sémitisme révolutionnaire. Il ne sera plus question que de libérer des esclaves à peau sombre avec l’aide de sorcières transexuelles. Par ce biais, les juifs espèrent inoculer leur poison dégénératif dans l’imaginaire des jeunes Blancs, exactement comme Hollywood et Netflix le font.

Le rôle des juifs est central. Mais dans ce projet de saccage culturel, le rôle des Blanches hystériques est tout aussi crucial. Elles ne peuvent pas supporter que les hommes puissent se passer d’elles, dans quelque activité que ce soit.

Quel petit garçon a jamais voulu jouer avec des filles à des jeux de filles ?

C’est exactement ce qui se passe : des pétasses frustrées et excitées par les juifs veulent transformer tous nos jeux de rôle pour qu’ils deviennent une grande dînette avec des machins multicolores qui font la ronde contre le grand méchant blanc.



Tu ne pas tuer d’orcs, c’est structurellement raciste

Ces féministes ne sont rien d’autre que d’authentiques sorcières qui commercent avec les démons.



J’en conclus que nous sommes en fait dans une quête en temps réel et que notre mission est vaincre ces créatures des ténèbres qui ont été libérées par les divinités obscures pour détruire le monde des hommes. Les forces du mal continueront d’avancer tant que rien ne sera fait pour les écraser.

Donc, préparez-vous. Parce que les légions obscures avancent vers vous pour venir vous chercher, personnellement.

Commentez l’article sur EELB

Continue reading...
 

Agent dormant

Branleur sous pseudo
Membre
Ils avaient aussi parlé de garnir la faction des orcs d'une histoire plus conséquente et complexe afin de ne pas les stigmatiser.... admettant alors implicitement que lesdits orcs sont bel et bien inspirés des faciès ainsi que des «cultures» africaines.

C'est pas plus mal, le fantastique tournait en rond dans un cul-de-sac depuis un certain temps. Maintenant que la zone est encore plus cloisonnée, ceux qui étaient consommateurs du genre chercheront à s'en extraire et en deviendront les producteurs afin de ne pas se plier aux injonctions sociétales de lesbiennes névrosées et autres déprépucés du Sinaï.
 

COhenVIDence19

Sarköziste honteux
Membre
Donc, préparez-vous. Parce que les légions obscures avancent vers vous pour venir vous chercher, personnellement.
On aurait précisément déjà tous ici une ou des anecdotes à relater.
J'en ai...des quantités !
Pour ce qui est des centres urbains, on y est assiégés de connerie. Au quotidien, au-delà donc de ces inomnrables tensions rapidement désarmorcées grâce à notre immense sens de l'éducation et de la mesure, c'est bien de façon constante que notre visuel est pollué d'invraisemblances.

Et c'est toute notre âme qui en est violée.

Nogres, sales bougnoules en meute au comportement arrogant voire regards torves, pétasses à l'allure fière se la jouant dominatrices (sic), boomeuses obséquieuses avec les hominidés et se trouvant au contraire d'un courage subit face à toi, pourtant homme blanc fier de lui et dominateur...
J'en passe.

Il ne s'agit pas ici de chialer comme une merde d'antifa, c'est un constat.
Moi, ça me fait sourire car PERSONNE ne me chie dessus. Ils en crèvent. Mais ça devient tout de même de plus en plus dangereux de vouloir rester ce que l'on doit être, il ne faut pas se la cacher. Physiquement parfois. Mais aussi administrativement avec le pouvoir de la femelle en démocratie juive.
crâne 2.jpg juge femme.jpg
Oué, même en étant droit dans tes bottes, maintenant ces connasses en totale roue libre te savent finalement impuissant face à leurs caprices et à ceux auxquels elles se soumettent par respect des rapports de force institués artificiellement. Inconsciemment, la femelle nous en veut de ne pas nous lever, alors elle nous écrase encore plus en nous mettant en concurrence avec mohamerde et fantadiallo.

Elle a au fond raison de nous en vouloir de ne plus être des hommes, debouts.
Pas que je l'admette sous toutes ses formes puisque ça cache surtout énormément de lâcheté à travers cette déloyauté à laquelle de plus en plus cèdent aisément. Tout comme ces autres faibles que sont ces cucks et chevaliers blancs conformistes.
En fait c'est presque un comportement animal, donc naturel.
Sauf que c'est bien le poison juif nous a été inoculé depuis 1945 (et avant même).
La femme ne le sait pas. Elle ne peut pas le savoir. Sa faculté à penser le groupe lui est ontologiquement étranger.

En attendant, tant que nous ne nous serons pas fâchés, rien ne nous sera épargné par la dictature de tous ces faibles orchestrée par Shlomo.
 
Last edited:

ExCaliburne

Gauchiste en rémission
Membre confirmé
Membre
Captain Harlock
Démocratie Participative
26 Juin 2020



Au stade où nous en sommes, on s’y attendait tous même si on espérait qu’un miracle survienne. Mais aucun miracle n’est survenu. Les juifs sont bien décidés à détruire tout ce qu’il y a de grand et de beau en Occident. Y compris nos jeux de rôles historiques. Parce que les juifs sont laids, comme leurs âmes, et que la beauté de la culture aryenne leur est inaccessible et les remplit d’aversion pour eux-mêmes.

C’est au tour de Donjons et Dragons de périr de la manière la plus déshonorante qui soit.

JapanFM :



On se demande vraiment qui pourrait penser à des groupes ethniques du monde réel lorsqu’il est question d’orcs.







Comment ruiner irrémédiablement un jeu et son univers.



Tout le mystère de DD va disparaître, remplacé par des chevaliers transgenres chargés de libérer des gouines africaines de l’oppression des barbares blancs

Des lesbiennes hystériques, des travelos à la bite coupée, des nègres sous shit et des adorateurs d’Allah seront désormais systématiquement consultés pour la conception de Donjons et Dragons qui est, par définition, un pur produit du folklore européen.

Dans le même genre de vandalisme culturel, vous avez le futur « Seigneur des Anneaux » d’Amazon dont le but explicite est d’effacer la trilogie extraordinaire de Peter Jackson pour la remplacer par une version intersectionnelle juive avec des métis, des nègres et des gouines fortes et indépendantes.

Ces gens-là, par définition, ne peuvent rien créer et encore moins créer quelque chose qui procède de l’imaginaire européen. Et pour les juifs c’est tout le problème. Cet espace là est encore à nous. La révolution culturelle que se radicalise depuis un mois vise précisément à déposséder les Blancs de tout ce qu’ils ont : leur pays, leur histoire, leurs femmes, leur avenir. Ces gens veulent nous détruire, physiquement. C’est leur seul et unique but. Ils ne peuvent que détruire ce qui les renvoie à leur propre médiocrité et plus ils sont nombreux, plus la démocratie régressive pousse la horde vociférante à exiger toujours plus de marques de soumission de la part des Blancs.



Les nègres n’ont rien à foutre des dragons ou des quêtes personnelles parce que les nègres ont un QI trop faible pour se projeter dans l’avenir. Il n’y a pas de questionnement existentiel chez les nègres mais un perpétuel présent. Les goudous quant à elles ne pensent qu’à étaler leurs ovaires sur la place publique en hurlant et pour les bougnoules, tout ce qui relève du folklore européen est par nature païen, donc haram. Mais sur ordre des juifs, ce sont ces gens-là, auxquels ce jeu ne doit rien, qui vont désormais fixer les limites pour brider l’imaginaire des jeunes Blancs. Pour les emprisonner encore davantage mentalement.

La raison d’être de ces jeux est précisément de libérer l’imaginaire des gamins blancs. Ces créatures démoniaques veulent les enfermer encore plus, les assiéger jusque dans le dernier espace où leur esprit peut se réfugier.

L’objectif est d’empêcher ces jeunes Blancs de se reconnaître dans des archétypes millénaires qui valorisent des figures traditionnelles de la société aryenne.



Et aussi, d’inverser les notions de bien et de mal. Parce que tout ce pour quoi militent les juifs et leurs golems est l’exacte définition du mal qu’avaient nos ancêtres.

Il ne faudra pas longtemps pour que tous les personnages maléfiques conçus sur les consignes des SJW ne deviennent toutes blanches, masculines et hétérosexuelles. Les scénarios devront suivre la trame narrative fondamentale du sémitisme révolutionnaire. Il ne sera plus question que de libérer des esclaves à peau sombre avec l’aide de sorcières transexuelles. Par ce biais, les juifs espèrent inoculer leur poison dégénératif dans l’imaginaire des jeunes Blancs, exactement comme Hollywood et Netflix le font.

Le rôle des juifs est central. Mais dans ce projet de saccage culturel, le rôle des Blanches hystériques est tout aussi crucial. Elles ne peuvent pas supporter que les hommes puissent se passer d’elles, dans quelque activité que ce soit.

Quel petit garçon a jamais voulu jouer avec des filles à des jeux de filles ?

C’est exactement ce qui se passe : des pétasses frustrées et excitées par les juifs veulent transformer tous nos jeux de rôle pour qu’ils deviennent une grande dînette avec des machins multicolores qui font la ronde contre le grand méchant blanc.



Tu ne pas tuer d’orcs, c’est structurellement raciste

Ces féministes ne sont rien d’autre que d’authentiques sorcières qui commercent avec les démons.



J’en conclus que nous sommes en fait dans une quête en temps réel et que notre mission est vaincre ces créatures des ténèbres qui ont été libérées par les divinités obscures pour détruire le monde des hommes. Les forces du mal continueront d’avancer tant que rien ne sera fait pour les écraser.

Donc, préparez-vous. Parce que les légions obscures avancent vers vous pour venir vous chercher, personnellement.


Commentez l’article sur EELB

Continue reading...
Mais pourquoi wigger of the coast embaye t'il dessus? Les nègres ne savent même pas que les jdr existent, c'est vraiment un truc de blanc (et d'asiats).
 

Wallace et Pogromit

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Le pire, c'est la ré-écriture de l'Histoire et le fait qu'ils vont changer, via les ré-éditions, des versions déjà publiées.

Pour tout ce qui est film, jeu, livre, musique, etc. évitez tout ce qui est virtuel (liseuses, etc.) et préférez du physique, publié avant la révolution culturelle.
Nous sommes déjà entrés dans un "hiver" de la création artistique occidentale depuis que les juifs ont pris le contrôle du cinéma, des éditeurs, des studios de jeux vidéos, etc.
 

klaus

Gauchiste en rémission
Membre
soudainement, un bel orc transgenre sorti de derriere un tas de buissons decide de vous barrer le chemin. l'expression mysterieuse et attirante de son doux visage ne laisse place a aucun doute: il souhaite vous deposseder de vos biens et en finir avec votre vie. que faites vous ?
- euh, je lance un dé 8 faces multicolore assexué sur ma competance de "cri désespéré" et je sort mon épée molle a deux mains de son fourreau?


ça promet d'etre epique..
 

France Hitler

Crypto-villiériste
Membre
Ils avaient aussi parlé de garnir la faction des orcs d'une histoire plus conséquente et complexe afin de ne pas les stigmatiser.... admettant alors implicitement que lesdits orcs sont bel et bien inspirés des faciès ainsi que des «cultures» africaines.

C'est pas plus mal, le fantastique tournait en rond dans un cul-de-sac depuis un certain temps. Maintenant que la zone est encore plus cloisonnée, ceux qui étaient consommateurs du genre chercheront à s'en extraire et en deviendront les producteurs afin de ne pas se plier aux injonctions sociétales de lesbiennes névrosées et autres déprépucés du Sinaï.
Quel aveu sur les orques, en effet ! Mais ça ne s'arrête pas là ! Ils sont même embauché un "consultant rom" parce qu'il y avait deux-trois personnages vaguement gitans. Ça stigmatisait, vous comprenez, les stéréotypes dans un jeu imaginaire, bla et bla…
Curse of Strahd included a people known as the Vistani and featured the Vistani heroine Ezmerelda. Regrettably, their depiction echoes some stereotypes associated with the Romani people in the real world. To rectify that, we’ve not only made changes to Curse of Strahd, but in two upcoming books, we will also show—working with a Romani consultant—the Vistani in a way that doesn’t rely on reductive tropes.
 

Praetor

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Comme certain le savent dejà ici, je suis MDJ depuis des lustres et j'écris moi meme mes propres jeux de roles.

Cette dégradation et cet empoisonement existe déjà depuis un peu plus d'une décénie. A l'époque j'étais déjà choqué a la vue d'illustrations de négresses en tenue et équipement de paladin sur la premiere édition de Parhfinder. LE PALADIN ... étant la figure archétypale du chevalier noble, blanc, courageux , bref l'énemi du mal.

J'attendais l'officialisation de la destruction, avant c'était insidieux et rampant, mon entourage associatif n'y voyait pas le mal, parceque politiquement les rolistes sont en majorité des PNJ politiques ... Mais les choses ont commencées a changer il y a quelques années ...

Il y a un mal pour un bien : L'officialisation de la corruption du contenu traditionnel va pouvoir créer des réactions, tant que cela était sournois, les personnes ne pouvaient pas vraiment se positionner.

Je dois souligner que le "Racisme" invoqué a propos des elfes noirs et des orques est un pretexte, mise a part peut etre les mofifications de caractéristiques : Des Cultes et des organisations spécifiques "bonnes" de ces races existent depuis l'origine dans les contenus narratifs. Je pense donc que c'est surtout la progression du "genre" qui est le but dans cette histoire : exactement comme dans le jeu video. Permettre de creer des modéles heroiques de type "baphomet", en fait transsexuels, pour détruire la psyché des jeunes hommes blancs.

Je vais poster assez réguliérement ici pour vous faire des retours de la communauté des joueurs : il y aura peut etre des surprises ...

 
Last edited:

Elric

Gauchiste en rémission
Membre
Et bientôt la suite du Seigneur des Anneaux : Le Seigneur des Anus, où l'oeil de Sauron sera remplaçé par un anus géant en feu, où tu veras des partouzes entre nains et elfes, où tu veras des golems défoncer des hobbits, où tu t'apercevras que certains dragons sont des fiotes, où tu verras des orcs en cuir moustache, bref ... un monde féérique !
 

Ulric

Gauchiste en rémission
Membre
Cherchez les PDF, téléchargez-les (illégalement et gratuitement évidemment), transmettez-à vos enfants les joies du jeu de rôle, apprenez-leur les contes et légendes nordiques.
Un petit avant-gout des possibilités du JdR avec tous les suppléments et le jeu de base de Warhammer V2 : https://mega.nz/folder/QMgFiJSL#DHtn30fcl2bOYkIAq47nBQ/folder/MAplAZyD
 
Last edited:
Top