Vos conseils pour une installation en campagne bourguignonne !

Kalios

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 12, 2020
Messages
516
Reaction score
2,136
Chers camarades,
Ça y est, j’ai pris ma décision, après 5 années passées à Paris ( Pas de rires) loin de ma Bourgogne natale, j’ai décidé de revenir aux sources (et aux sourires) .
Je souhaiterai m’installer dans un village de Saône et Loire pour ne rien vous cacher (sauf le lieu précis évidement) et je sollicite vos précieux conseils de vie en campagne car je n’ai pas d’expérience de vie rurale et de la rudesse au contact de dame nature (dés que l’aurore darde ses rayons d’argent à travers les écharpes de brume) 😂 pour le clin d’œil aux inconnus.
De plus, je ne suis pas très riche. Le coût de la vie à Paris et ma fâcheuse tendance à ne pas compter mes dépenses, m’ont fait perdre des années d’économies potentielles.
On va dire que je possèderai environ 15000 euros lors de mon départ.
Je dois avouer ne pas être bricoleur et n’ai pas de connaissances pour retaper un maison (électricité, plomberie etc..) mais je suis désireux de trouver une petite maison avec terrain pour cultiver mon jardin, avoir mon poulailler et petit à petit devenir le plus autonome possible . Avec dans l’idéal une base autonome durable (le plus tôt sera le mieux).
Pour les ruraux chevronnés j’aurai quelques questions :
1) quels sont les pièges dans lesquels ne pas tomber quand on s’installe à la campagne ?
2) quels seraient vos tips pour notamment anticiper des hivers plus ou moins rudes ?
3) comment avez vous surmonté les épreuves lors de votre propre installation à la campagne pour ceux qui ont quitté la ville ?
4) quelles races de chiens me conseillez vous pour défendre un petit terrain. Par exemple un chien de garde qui pourrait chasser les renar(abes) qui s’approcheraient trop près du poulailler par exemple.
5) comment vous êtes vous intégrés aux voisins et à la population locale ? Sont-ils réticents à voir un étranger débarquer même si je suis bourguignon de base ? Et que je suis très discret, poli, prêt à aider...
6) Quels sont vraiment les points à ne surtout pas négliger pour ne pas galérer et être dégouté de la vie en campagne ?

Merci pour vos précieux conseils.
Sieg heil
 

Géant Werhmacht

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 23, 2020
Messages
1,666
Reaction score
5,611
1) quels sont les pièges dans lesquels ne pas tomber quand on s’installe à la campagne ?
-S'installer trop loin des commodités, si tu dois faire 40km pour aller chercher une boîte de vis et 15km pour une baguette tu vas galèrer. Sans compter que les villes sont en général des bassins d'emplois et de clientèle si tu es artisan.

2) quels seraient vos tips pour notamment anticiper des hivers plus ou moins rudes ?
-6 stères de bois + un radiateur d'appoint au butane ou au pétrole lampant.

3) comment avez vous surmonté les épreuves lors de votre propre installation à la campagne pour ceux qui ont quitté la ville ?
-Pas d'épreuves que du bonheur - Mais j'avais déja le "tempérement", j'aime pas les bars, le ciné etc... Donc il vaut mieux aimer les randos, le bricolage etc... avec internet c'est le pied car tu as énormement de tutos

4) quelles races de chiens me conseillez vous pour défendre un petit terrain. Par exemple un chien de garde qui pourrait chasser les renar(abes) qui s’approcheraient trop près du poulailler par exemple.
-Si tu as peu de moyen, vise plutot un petit/moyen chien (style ratier - jack Russel, fox terrier) , qui fera le boulot pour dégager les rats et renards. De plus il te donnera l'alarme en cas d'intrusion humaine, dans tout les cas tu auras gerer le probleme toi même, car un chien ne fait pas la différence entre Mouloud qui fait un home-jacking et Charles le fils du voisin qui vinet récuperer son ballon.

5) comment vous êtes vous intégrés aux voisins et à la population locale ? Sont-ils réticents à voir un étranger débarquer même si je suis bourguignon de base ? Et que je suis très discret, poli, prêt à aider...
-Si tu te comportes bien, y'a pas de raison qu'ils soient mauvais, les personnes agèes en général aiment bien voir des jeunes s'installer, car on peut leurs filler un coup de main. Et si tu es du coin alors là c'est bonus, car y'en encore pas mal de chauvinisme en campagne ( après ça des coins où l'idee régionnale es tplus ou moins marquée)

6) Quels sont vraiment les points à ne surtout pas négliger pour ne pas galérer et être dégouté de la vie en campagne ?
-Si tu veux un terrain pour le cultiver, ne vise pas un truc immense, sinon tu vas être dégouté du potager, ça demande pas mal de travaux, et si tu seul, tu ne peux compter que sur toi même en plus de ton boulot. Une journée fera toujours 24h...
N'écoutes pas les gens qui te dises qu'avec la permaculture ca fonctionne tout seul, t'as rien à faire.
Si tu veux rammener une dame dans ta maison, fais en sorte que ça ne soit pas une ruine avec un toit qui fuit.
Rapproches toi le plus possible de ton lieu de travail, 2h de route par jour, au prix où est le carburant, ça va te rendre la vie impossible ( d'ou mon conseil en 1) ne pas être loin des bassins d'emplois)
 

Coureur des Bois

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 28, 2020
Messages
296
Reaction score
1,110
J'ajouterais en complément de ce qu'a dit @Géant Werhmacht :
  • Il y a sans doute encore de très bonnes affaires dans l'ancien (longères ou corps de ferme), voire dans l'ancien rénové. Évite le bâti neuf, on est presque systématiquement sur une réponse immédiate à la pression immobilière donc faite à l'arrache. Le gros poste des travaux de rénovation, s'il y en a, sera l'isolation (murs, huisseries, rampants). La charpente doit être nickel. Si rénovation, fais financer les travaux par le prêt immo. Les artisans doivent toujours te donner un devis détaillé, pas de "forfait" rédigé au doigt mouillé par un boucaque au verbe abondant.
  • Le chien : évite les races hyperactives si tu n'as pas le temps de t'en occuper au moins une heure par jour. Je parle des chiens intelligents (les purs bergers comme le border collie) et des chiens d'entraînement (le plus nécessiteux de tous étant le malinois). Si ces chiens ne sont pas correctement stimulés à la hauteur de leurs besoins, tu perdras des poules, de la bouffe, du sommeil et de la patience. Demande à la SPA de promener toi-même les chiens qui t'intéressent avant de les adopter.
  • Pour les voisins, si tu ne retournes pas dans ton coin d'origine/natal (n'y a-t-il vraiment plus aucun membre de ta tribu en Bourgogne ?), tu dois évidemment te présenter aux habitants (ne pas hésiter à le faire avant l'achat pour prendre la température). Tu tomberas souvent sur des gros bourrus qui desserreront rarement les dents. N'en prends pas ombrage, c'est en général un gage de bonne santé raciale. Faut au moins pouvoir te faire inviter à entrer une fois sur deux, autrement ton isolement pourrait durer.
    D'une manière générale, pour s'intégrer quelque part il faut faire comme tout le monde. Jardiner au même moment, rentrer du bois en même temps et avec le même bûcheron, faire ses courses au même endroit etc.
    N'hésite pas à reconnaître ta non-débrouillardise de citadin qui a tout à apprendre. L'humilité marche mieux que la retenue froide, qui peut passer pour du dédain parisien.
    En ce moment on commence à réfléchir à la taille des haies post-hivernale. Demande-leur si tu peux aider. S'ils ont des jardiniers, demande-leur s'ils ont un contact.
    Idem pour le chauffage au bois, ils ont sans doute un fournisseur et un ramoneur.
    Pour le potager, où ils se fournissent en graines et en outils.
    S'ils sont OK pour que tu aies un chien (le seul fait de demander montre ta volonté de bien faire).
    S'ils ont fait des travaux en arrivant (il y a des chances que les baraques soient faites dans le même moule).
    Quels jours les éboueurs passent.
    etc. Encore une fois, montrer que tu veux faire comme eux.
    Si ça match, arrange-toi pour savoir ce qu'ils font en-dehors de leur boulot. Vous pouvez trouver des (in)compatibilités. Le top étant le potager, la chasse ou le tir, la pêche et la rando.
Du reste, le chauffage au bois est peut-être la meilleure solution à long terme. Bonus si la maison est équipée d'un système de redistribution de l'air chaud depuis la hotte, voire (top du top) une vmc double flux. Sinon, la cuve de fioul/gaz liquide permet d'avoir une belle réserve d'énergie en cas de pépin (attention au non-respect des normes sur les cuves, l'achat te rend obligé de faire les travaux nécessaires à court terme).
 

Géant Werhmacht

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 23, 2020
Messages
1,666
Reaction score
5,611
  • Il y a sans doute encore de très bonnes affaires dans l'ancien (longères ou corps de ferme), voire dans l'ancien rénové. Évite le bâti neuf, on est presque systématiquement sur une réponse immédiate à la pression immobilière donc faite à l'arrache. Le gros poste des travaux de rénovation, s'il y en a, sera l'isolation (murs, huisseries, rampants). La charpente doit être nickel. Si rénovation, fais financer les travaux par le prêt immo. Les artisans doivent toujours te donner un devis détaillé, pas de "forfait" rédigé au doigt mouillé par un boucaque au verbe abondant.
Oui, et t'as des aides de l'Etat, parfois meme de la région pour aider à la rénovation énergetique, ca fonctionne souvent sur base des revenus. C'es toujours un petit coup de pouce.

Pour de l'ancien ( vraiment ancien ) fait bien attention à la structure, car il y a eu pas de "rénovation" qui ont foutuq en l'air pas mal de batiments. Celle qu'on voit le plus souvent c'est d'avoir refait les joints de maconnerie avec du ciment Portland plutot qu'avec un ciment de chaux, où d'avoir refait un enduit ciment sur une facade pierre jusqu'au sol, ce qui fait pourrir le mur de l'intérieur etc...
Ca peut être tout a fait envisageable de renover une longère mais il faut faire pas mal de truc soi meme sinon tu vas encore pour un bras à tout rendre habitable, et ça dépend aussi de la technique de construction - pierres maçonnées, pan de bois/torchis...

Sinon tu as des maisons style avec 50/70, c'est aussi une bonne piste, car à cette époque on était encore avec des petites pièces faciles a chauffer, la configuration de la maison pratique, en général sur un sous-sol qui te sert de garage, cellier, atelier; tout les reseaux sont redistribués par là, donc si tu veux changer les cloisons et la disposition des pieces tu fais un trou dans le plafond du sous-sol et tu redistribues comme tu veux. En général c'est du BBM bien épais sur plancher béton, tu mets deux rangées de sac de sable t'as un blockhaus 😁


Pour sympathiser aussi, n'hésites pas à faire un tour dans les asso' souvent les trucs moteur de la vie sociale en campagne. Y'a aussi les trucs genre choucroutte du club de foot, cassoulet du clun de rugby, la paëlla du club en hand, la fête de la rilette etc...
 
Last edited:
Top