Vincent REYNOUARD serait en fuite dans la nature

My tailor is Heydrich

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
19
Reaction score
91
J'en appelle à Gandalf, qui a son contact direct, d'essayer de nous donner des nouvelles rassurantes, même codées
"La chambre à air a une rustine, je répète, la chambre à air a une rustine"

Blague à part, Vincent est un héros qui ne mérite pas d'être abandonné, que ses vidéos nous reviennent très vite !
 

Blutgeist

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 19, 2020
Messages
610
Reaction score
3,707
Interview de la dernière personne à avoir vu Vincent dans Rivarol de cette semaine (3496 du 1er décembre) :

Pas d’affolement, Vincent a plus d’un tour dans son sac !



RIVAROL : Vous êtes la dernière personne à avoir vu à son domicile londonien Vincent Reynouard avant sa fuite et sa disparition le lundi 25 octobre dernier en milieu d’après-midi. Vous l’avez quitté seulement deux heures avant la descente de la police. Pouvez-vous nous raconter le pourquoi et le comment de votre visite à Londres au militant révisionniste et pouvez-vous nous relater par le menu les 72 dernières heures de Vincent avant les événements du 25 octobre vers 16 h., heure de Londres ?

VALENTIN, responsable des Éditions Critias
: Cela fait désormais quelques années que je collabore avec Vincent Reynouard. Au fil des années, nous sommes devenus amis proches et nous nous fréquentions très régulièrement lorsque j’habitais moi aussi à Londres, jusqu’à la crise du Covid.

Fin octobre, j’ai décidé de rendre visite à Vincent, que je n’avais pas vu depuis près d’un an. Il n’était, initialement, pas question de faire une vidéo d’entretien mais seulement de lui rendre une visite de courtoisie le temps d’un week-end. Quelques jours avant mon arrivée, Vincent m’appelait et me proposait de faire une vidéo d’entretien (1), dans laquelle il dévoilerait à la caméra ses conditions de vie étonnantes. D’abord réticent, j’ai accepté, et nous nous sommes immédiatement mis au travail. Vincent tenait beaucoup à réaliser cette vidéo. Je suis arrivé le vendredi en fin d’après-midi. Le samedi a été entièrement consacré au tournage de la vidéo sur la vie de Vincent, établissant une liste de questions, réalisant des plans, etc.

Le lendemain, nous avons travaillé sur le montage de la vidéo. Pour cette vidéo d’environ une heure vingt, nous avons dû passer un peu moins d’une dizaine d’heures au montage. Il faut savoir que les vidéos de Vincent, très travaillées, prennent beaucoup plus de temps. Pour l’avoir assisté un temps, je peux vous affirmer qu’il n’exagère pas quand il affirme passer son temps à travailler. Le public, en général, n’imagine pas la quantité de travail nécessaire à la réalisation d’une vidéo richement documentée et illustrée, telle que Vincent a l’habitude de faire.

Nous avons donc publié la vidéo du lundi 25 octobre en fin de matinée, vers 11h, heure de Londres, sur YouTube et sur le compte Gab de Vincent. Je partais ensuite à l’aéroport vers 14h et me rendis compte, une fois le réseau WiFi retrouvé à l’aéroport, que Vincent avait essayé de m’appeler une fois à 15h44, sans succès. J’essaierais ensuite de le joindre cinq fois en une heure, mais il ne répondrait pas. La cinquième fois, l’appel allait être carrément rejeté. Cela n’est pas dans les habitudes de Vincent, je pressentais qu’il se tramait quelque chose d’inhabituel. C’est au soir, en rentrant chez moi, que j’ai appris la disparition de Vincent et la visite des policiers. Je tiens à rassurer nos lecteurs : nous sommes certains que ce sont des policiers qui ont rendu visite à Vincent, ce jour-là. Il a réussi à leur échapper. Aujourd’hui, tout laisse à penser qu’il essayait de me joindre une dernière fois avant de fuir la police et d’abandonner son téléphone.



R. : Voilà maintenant cinq semaines complètes que nous n’avons absolument aucune nouvelle de Vincent, fûtce de manière indirecte ou subliminale. Sachant que Vincent donne en général des nouvelles, des signes de vie, ce silence total qui se prolonge n’est-il pas alarmant ? Quelles sont les différentes hypothèses, les divers scénarios possibles ? Vous qui le connaissez bien, êtes-vous confiant, et si oui pour quelles raisons ?

V. :
À vrai dire, ce n’est pas la première fois que Vincent disparaît ainsi. Peut-être était-il moins connu à l’époque, mais il s’est déjà volatilisé pendant plus de deux mois, avant de réapparaître sur son lieu d’exil, en Angleterre. C’était en 2015. Plus tard, dans une vidéo, Vincent raconterait qu’il était hébergé chez un ami en Belgique. Il n’avait alors donné de signe de vie à personne, pas même à ses plus proches amis. Vous-même, qui connaissiez alors Vincent depuis une quinzaine d’années, ne saviez pas où il était. Aujourd’hui, cela fait cinq semaines que nous sommes sans nouvelles. Je pense qu’il est beaucoup trop tôt pour s’alarmer. Nous ne devons pas sous-estimer Vincent, qui a plus d’un tour dans son sac. Il doit chercher à rester discret pour le moment, mais je n’ai pas beaucoup de doutes sur le fait qu’il se manifestera tôt ou tard. Peut-être pas dans les semaines à venir, certes, mais nous ne devons pas tomber dans la panique ou la paranoïa. Nous devons continuer à relayer son travail et ne pas céder à la peur. Je pense également que le manque de communication et d’informations directes autour de la disparition de Vincent ne joue pas en notre faveur. Cela nourrit des fantasmes et laisse envisager le pire. C’est pourquoi j’ai accepté votre demande d’interview.
Merci pour la transcription de cette interview Lilith. Ça me rassure un peu. Espérons que tout aille bien pour Vincent.
 
Top