Un juif qui a émigré d'Allemagne avant la Seconde Guerre mondiale considéré comme un «survivant de l'Holocauste»

Kurt Heinrich

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre

On pourrait intuitivement penser qu'un «survivant de l'Holocauste» est un Juif qui a effectivement passé du temps dans un camp de concentration allemand, mais apparemment tout Juif qui a émigré d'Allemagne avant même la Seconde Guerre mondiale et a réussi à «survivre» à la guerre dans un pays que les Allemands n'a même pas occupé peut maintenant obtenir le titre honorifique de «survivant de l'Holocauste».
Henry Wuga a parlé de son passé au Daily Record d'Écosse (Le même journal a publié en 2012,2013,2018,2020 cette histoire.Propagande de nez crochus oblige):
Wuga, né à Nuremberg, était encore adolescent lorsqu'il a fui l'Allemagne nazie sur le «Kindertransport», qui a évacué des enfants menacés de persécutions antisémites à la fin des années 1930, juste avant le début de la guerre .
« À un moment donné, quand je suis arrivé au Royaume-Uni, nous avions tous été internés sur l'île de Man, alors nous étions tous derrière des barbelés pensant que si la guerre était perdue, les nazis viendraient nous chercher. C'était horrible»...
" Quand Hitler est arrivé au pouvoir, on pouvait sentir l'antisémitisme partout", a-t-il dit. «Il n'y avait que deux autres garçons juifs à l'école et ils nous ont fait asseoir à l'arrière de la classe. C'était terrible . À l'école, ils chantaient une chanson: «Deux juifs dans l'eau creuse, un juif se noie, nous espérons qu'un suivra.» «L'atmosphère était horrible. Nous savions que nous ne pouvions pas y rester », a-t-il raconté.

Wuga a réussi à obtenir une place sur le Kindertransport en 1939 , et se souvient: «Lorsque nous sommes montés dans le train pour nous diriger vers la frontière néerlandaise avec tous ces jeunes enfants, le bruit était inoubliable. C'était un énorme hurlement de 150 enfants. Je ne l'ai jamais oublié."

Il a ensuite rencontré sa femme Ingrid, une autre réfugiée, à Glasgow. Ils se sont mariés en 1944 et ont maintenant deux filles et quatre petits-fils.


Le camp d'internement ou de transit sur l'île de Man n'était pas, comme cet article tente de le suggérer sournoisement en mentionnant le redouté «fil de fer barbelé», quelque chose de sinistre, malgré les tentatives récentes des «historiens» juifs de le faire paraître bien pire qu'il ne l'était en réalité. .
Et malgré le fait que Wuga avait déjà 19 ans, un adulte légal, il a réussi à monter dans un train (Kindertransport) destiné à transporter de vrais enfants hors d'Allemagne.
Et pourquoi Wuga n'a-t-il pas été enrôlé dans l'armée britannique comme d'autres jeunes hommes de son âge pour combattre les Allemands sur les champs de bataille d'Europe?
Et comment sa mère a-t-elle survécu à la guerre en vivant tout le temps en Allemagne sans, apparemment, être envoyée dans un camp de concentration et gazée et incinérée? Aucune explication donnée.
Wuga n'a clairement «survécu» à rien.
Comment le fait de passer toute la guerre dans le paisible quartier de Glasgow en tant que chef cuisinier vous qualifie-t-il de «survivant de l'Holocauste»?
Les Juifs ont été encouragés à émigrer d'Allemagne dans les années 1930, et la plupart d'entre eux l'ont fait. Et la plupart de ceux qui ont émigré "ont réussi" à se rendre dans un pays, comme l'Écosse, qui ne les obligeait pas à s'enrôler dans l'armée et à combattre dans la guerre.
Comment banaliser un «Holocauste» qui ne s'est jamais produit ?
 
Top