S'achemine-t-on vers une guerre mondiale, voire une apocalypse nucléaire?

Vincent Reynouard

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 17, 2022
Messages
160
Reaction score
1,292
Plusieurs personnes m'ont demandé si les événements d'Ukraine pouvaient mener à une guerre mondiale, comme en 1939, voire à une apocalypse nucléaire. Sans juger la légitimité des positions des uns et des autres (l'Ukraine, la Russie, l'OTAN...), ma réponse est la suivante.

1°) Dans cette affaire, un État (la Russie) envahit un autre (l'Ukraine) pour, dit-il:

- défendre ses ressortissants persécutés, voire massacrés (1);
- récupérer, par le biais de traités d'amitié et d'assistance mutuelle, des régions qu'il estime être les siennes (2);.
- mettre fin à une menace militaire que constitue ce pays (3).

2°) En réponse, la communauté internationale (emmenée par les démocraties):

- présente cet État (la Russie) comme un agresseur;
- affirme son soutien à l'indépendance du pays envahi;
- demande à "l'agresseur" de retirer ses troupes (4).
- vote des sanctions puis les aggrave.

3°) L'État présenté comme l'agresseur juge son existence menacée:

- il accuse une coalition de pays (l'OTAN) de s'impliquer dans le conflit non seulement par l'adoption d'un langage guerrier, mais aussi par la fourniture d'armes, la coordination d'attaques et l'envoi de soldats qualifiés de "mercenaires" (5);
- son président (Vladimir Poutine) déclare: "nous voyons que les Occidentaux utilisent des instruments inacceptables contre la Russie, ils ont toujours voulu déstabiliser notre pays, [ils se sont servis de] l’Ukraine pour parvenir à cet objectif"; "Depuis des décennies, l'idée de l'effondrement de l'Union soviétique et de la Russie historique, et de la Russie en tant que telle, de son noyau, est constamment cultivée dans les pays occidentaux." (6).

Tous ces éléments rappellent la situation internationale telle qu'elle était fin août-début septembre 1939.

Mais déjà, il existe deux différences essentielles :
- contrairement au régime national-socialiste allemand, le pouvoir russe n'est pas présenté habituellement comme une menace idéologique, voire spirituelle, pour le monde entier;
- Vladimir Poutine n'est ni anti-juif ni présenté comme une menace directe pour Israël (contrairement à Saddam Hussein, par exemple, dans le conflit avec le Koweit) ;

À mes yeux, ces deux différences font que sans être impossible (le danger est au contraire réel), une guerre mondiale n'est pas certaine. Tout dépendra de l'implication étrangère dans les événements d'Ukraine. Cette implication dépend à son tour d'une diplomatie secrète dont le grand public ignore les développements. L'étude des années 1933-1939 m'a appris qu'entre les déclarations officielles et les réalités souterraines, un fossé béant existe parfois. J'ignore quel est vraiment l'objectif des États-Unis avec la Russie de Vladimir Poutine.

À cela s'ajoutent deux éléments qui n'existaient pas en 1939:

1°) L'importance de la Chine. Pour l'heure, elle semble adopter une position de neutralité, ou tout au moins de réserve. Mais elle profite des hydrocarbures russes. Avec une hausse des importations atteignant 55 %, la Russie est devenue le premier fournisseur de pétrole à la Chine (7). Par conséquent, Pékin laissera-t-il la Russie de Vladimir Poutine être disloquée? Sauf à obtenir des compensations, c'est très incertain. Il est vrai que pour obtenir des compensations, la Chine peut peser économiquement sur les USA, et cela même si elle a réduit sa détention de bons du trésor américain (8). Mais la crise qui frappe ce pays (et qui se manifeste dans l'immobilier) réduit sa marge de manœuvre. Par conséquent, le facteur chinois reste à déterminer;

2°) Autre facteur inexistant en 1939, la menace nucléaire:
- le 22 mars 2022, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov affirma que la Russie utiliserait l'arme nucléaire en cas de "menace existentielle" contre la Russie : "Nous avons une doctrine de sécurité intérieure, cela est public, vous pouvez y lire toutes les raisons pour l'utilisation des armes nucléaires. Et s'il s'agit d'une menace existentielle pour notre pays, alors elles peuvent être utilisées en accord avec notre doctrine" (9);
- Voilà peu, Vladimir Poutine a confirmé: "Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger l'intégrité territoriale de notre patrie, notre indépendance, notre souveraineté", ajoutant : "Ce n'est pas du bluff" (10).

Il est possible que cette menace nucléaire dissuade les démocraties de s'engager ouvertement (par l'envoi de troupes régulières par exemple, ou par des frappes aériennes) dans le conflit russo-ukrainien. Dans ce cas, elles espéreraient une déstabilisation de la Russie par le biais des sanctions, d'une victoire ukrainienne (avec l'aide fournie) et d'un soutien donné à des opposants russes. Mais si cette déstabilisation survenait, serait-elle assez rapide pour empêcher Vladimir Poutine d'agir? Et si le président russe pouvait agir, le ferait-il en utilisant l'arme nucléaire ? Dans quelle mesure ? Sur quelles cibles? Les États-Unis répondraient-ils avec l'arme nucléaire? Autant d'inconnues qui m'empêchent de formuler des prédictions.

Ma conclusion est la suivante: à l'heure actuelle, bien qu'un danger de guerre mondiale soit réel, l'éventualité d'un embrasement planétaire reste incertaine. En dépit des déclarations fermes de part et d'autre, une solution diplomatique reste possible. Quant à une apocalypse nucléaire, nous en sommes encore loin.

Notes

(1) « Aujourd'hui, il ne se passe pratiquement pas un jour sans que des villes et des villages du Donbass soient bombardés. Un groupe important de troupes utilise en permanence des drones d'attaque, des équipements lourds, des roquettes, de l'artillerie et des systèmes de roquettes à lancement multiple. Le meurtre de civils, le blocus, les mauvais traitements infligés aux personnes, y compris les enfants, les femmes et les personnes âgées, se poursuivent sans relâche. Comme nous le disons ici, il n'y a pas de fin en vue. Et le monde dit civilisé, dont nos collègues occidentaux se sont autoproclamés les seuls représentants, préfère ne pas s'en apercevoir, comme si toute cette horreur, le génocide dont sont victimes près de 4 millions de personnes, n'existait pas, et seulement parce que ces personnes n'étaient pas d'accord avec le coup d'État soutenu par l'Occident en Ukraine en 2014 et s'opposaient au mouvement d'État élevé vers le nationalisme cave et agressif et le néonazisme. Et ils se battent pour leurs droits élémentaires - vivre sur leur propre terre, parler leur propre langue, préserver leur culture et leurs traditions. » (Vladimir Poutine, 22 février 2022 : http://international.blogs.ouest-fr...t-hier-soir-sur-l-ukraine-verbatim-22829.html.)

(2) "je considère qu'il est nécessaire de prendre une décision qui aurait dû être prise depuis longtemps - reconnaître sans délai l'indépendance et la souveraineté de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Louhansk. Je demande à l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie de soutenir cette décision et de ratifier ensuite les traités d'amitié et d'assistance mutuelle avec les deux républiques. Ces deux documents seront préparés et signés dans un avenir très proche." (Même référence que note (1)).

(3) "Je veux être clair, je le dis sans détour, dans la situation actuelle, alors que nos propositions de dialogue égalitaire sur des questions de principe sont effectivement restées sans réponse de la part des États-Unis et de l'OTAN, alors que le niveau des menaces contre notre pays augmente de manière significative, la Russie a tout à fait le droit de prendre des contre-mesures pour assurer sa propre sécurité. C'est exactement ce que nous ferons." (Même référence que note (1)).

(4) Voir, par exemple, la résolution de l'Union européenne du 16 décembre 2021. L'Union européenne "soutient l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues" et "demande instamment à la Fédération de Russie de retirer immédiatement et intégralement ses forces militaires" (UE, 16 décembre 2021 : https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2021-0515_FR.html).

(5) "Non seulement la rhétorique des dirigeants politiques occidentaux est devenue une véritable communication de guerre avec une démonisation de l’ennemi, ici la Russie en général et Poutine en particulier, mais au-delà des mots, il y a eu des actes, faisant des pays de l’OTAN de facto des parties au conflit." (Karine Bechet-Golovko, professeur invitée à la faculté de droit de l'Université d'État de Moscou: https://francais.rt.com/opinions/10...sation-partielle-russie-karine-bechet-golovko).

(6) https://francais.rt.com/internation...ference-presse-devant-medias-apres-sommet-ocs

(7) https://www.courrierinternational.c...le-premier-fournisseur-de-petrole-de-la-chine

(8) https://www.zonebourse.com/actualit...icain-a-leur-plus-bas-niveau-depui--41015280/

(9) https://francais.rt.com/internation...-arme-nucleaire-quen-cas-menace-existentielle

(10) https://francais.rt.com/internation...poutine-annonce-mobilisation-partielle-russie
 

Alienathon

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 5, 2022
Messages
208
Reaction score
586
La guerre arrive quand les acteurs croient que c'est la moins mauvaise des solutions...
pour un peuple qui serait acculé (cas d'une démocratie) ou pour une clique (Van der Layen et les marchands d'armes).

Pour déclencher une guerre conventionnelle, il faut convaincre de son intérêt des centaines de milliers d'hommes.
C'est évidement plus difficile de déclencher une guerre pour une démocratie que pour un dictateur.
Quoi qu'en matière de mensonges et de propagande, l'occident s'en tire très bien.

Par contre pour une riposte nucléaire il suffit de convaincre quelques dizaines de personnes (état-major, pilotes, sous-mariniers).
Deux facteurs m'inquiètent :

1/
Avec l'existence de petites charges nucléaires dites tactiques, franchir le pas est plus facile.
Une fois le Donbass rattaché à la Russie par référendum, Poutine considèrera que c'est son sol et ses hommes qui sont agressés.
Il ne faut pas sous-estimer la menace d'une riposte tactique qui pourrait ensuite dégénérer.

2/
Surtout que coté occident le décideur de la guerre (les USA) n'est pas celui qui va en subir les conséquence (territoire Européen).
Les USA prennent donc le risque inconsidéré de provoquer Poutine à NOS risques et périls.
C'est particulièrement débile de confier sa défense à quelqu'un qui ne nous veut pas du bien et dont la puissance économique vacillante peut être tentée de se refaire la cerise par une petite guerre qui profite à son complexe militaro-industriel.

Pour ces deux raisons, le danger d'escalade est plus grand qu'on ne le croit.
 

baronmaximus

Stabschef
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
9,137
Reaction score
42,949
Et les guerres furent mondiales parce que les principaux belligérants étaient des empires coloniaux. Ce qui n'est plus le cas.
Ben si, il y a des colonies......la fronsse par exemple, colonie juive et étatsunienne !
Idem pour l'Allemagne, le UK, l'Italie etc.....tout le machin UE est une colonie géante des USA, il suffit de voir comment se comportent les "dirigeants" :
Et nous avons à domicile, un des plus servile salopard de traître que le pays n'aie jamais vu !
N'a-t-il pas déclaré récemment qu'il avait fermé Fessenheim "parce que les allemands n'en voulaient plus !
Et l' Allemagne a cédé aux américains du nord, dans l'affaire du gazoduc nord-stream 2 !

En fait, il y a toujours des colonies sauf qu'on les appelle "démocraties" !
Le terme change, mais je dirais que l'empire colonial étatsuniens existe bel et bien, même si les colonisés en grande majorité, ne voient pas qu'ils ne sont que des colonisés.

😄
 

Avémézari1Francofon

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Jan 6, 2021
Messages
1,635
Reaction score
6,573
En conclusion, prions l'atome (1) ... Les femmes a bite sont une menace pour l'espece humaine.

Lexique: Esperer l'atomisation d'une ville, d'un pays, d'un continent paradoxalement pour le bien de l'espece humaine. Expression issue du forum en ligne "JVC" ou "18-25".
 

baronmaximus

Stabschef
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
9,137
Reaction score
42,949
A force de lire de ci de là, de voir des vidéos, d'écouter des trucs par ci par là, je me pose une question ( et comme je n'y connais pas grand chose, si vous pensez que ce sont des conneries, n'hésitez pas à me le signaler ) !

D'après ce que j'ai compris, les russes ont développé ce concept de "nucléaire tactique", c'est à dire une "petite" charge nucléaire qui, si bien placée, va faire des dégâts certes (et des radiations ensuite), mais sur une zone bien localisée et pas trop grande !

Par exemple, Paris, qui est une petite ville en superficie par rapport à NYC, Londres ou LA !
Mais si en fait, ces missiles tactiques nucléaires, n'en étaient pas, et étaient plutôt des "tactiques à neutrons" ?

Là, pas de destructions de bâtiments, mais destruction du biologique !
Exemple : une charge à neutrons balancées sur le 9-3, et on nettoie du bougnoule et du nègre en pagaille, sans bousiller la Baslique de nos Roys !

Et si volontairement, les russes avaient dit que c'est du "mini nuke", mais en fait non !
Mais bien entendu, certains services secrets performants le savent, mais classent ça en "confidentiel défense" et "for your eyes only" ?

Et après l'explosion d'une charge à neutrons, il suffit d'attendre un peu, et la zone peut-être réinvestie, contrairement au vrai nuke, qui va cracher des radiations pendant des dizaines de milliers d'années !

Donc voilà, et si les russes avaient développé ce genre d'arme, et qu'il fasse un exemple sous peu, avec une ville d'Ukraine....tiens, Kiev par exemple ?

Qu'en pensez-vous ?
 

Arabobastardo

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
121
Reaction score
244
I
A force de lire de ci de là, de voir des vidéos, d'écouter des trucs par ci par là, je me pose une question ( et comme je n'y connais pas grand chose, si vous pensez que ce sont des conneries, n'hésitez pas à me le signaler ) !

D'après ce que j'ai compris, les russes ont développé ce concept de "nucléaire tactique", c'est à dire une "petite" charge nucléaire qui, si bien placée, va faire des dégâts certes (et des radiations ensuite), mais sur une zone bien localisée et pas trop grande !

Par exemple, Paris, qui est une petite ville en superficie par rapport à NYC, Londres ou LA !
Mais si en fait, ces missiles tactiques nucléaires, n'en étaient pas, et étaient plutôt des "tactiques à neutrons" ?

Là, pas de destructions de bâtiments, mais destruction du biologique !
Exemple : une charge à neutrons balancées sur le 9-3, et on nettoie du bougnoule et du nègre en pagaille, sans bousiller la Baslique de nos Roys !

Et si volontairement, les russes avaient dit que c'est du "mini nuke", mais en fait non !
Mais bien entendu, certains services secrets performants le savent, mais classent ça en "confidentiel défense" et "for your eyes only" ?

Et après l'explosion d'une charge à neutrons, il suffit d'attendre un peu, et la zone peut-être réinvestie, contrairement au vrai nuke, qui va cracher des radiations pendant des dizaines de milliers d'années !

Donc voilà, et si les russes avaient développé ce genre d'arme, et qu'il fasse un exemple sous peu, avec une ville d'Ukraine....tiens, Kiev par exemple ?

Qu'en pensez-vous ?
Ils ont déja le Thermobarique qui "néttoie" le vivant sans trop abimer le reste.
 

MarioCigale

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
1,852
Reaction score
8,036
Les Russes n'ont pas, ou très très peu de nucléaire tactiques. Ce sont les Occidentaux qui l'ont développé.

Le thermobarique ne remplace pas le nucléaire. Le thermobarique, c'est juste une bombe avec un double souffle, au lieu d'un simple. C'est utilisé tous les jours maintenant, sans que ça change grand chose.

Du côté occidental, ils utilisent une autre bombe, dont j'ai oublié le nom, qui se déclenche avant de toucher le sol, pour envoyer des milliers de petits projectiles à hauteur d'homme dans un grand périmètre. C'est au moins aussi létale que le thermobarique.
 

MarioCigale

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
1,852
Reaction score
8,036
1°) Dans cette affaire, un État (la Russie) envahit un autre (l'Ukraine) pour, dit-il:
Non, non, non, s'il vous plait, M. Reynouard, ne faites pas cette erreur.

Pour la guerre de 1939, vous insistez avec raison pour que le point de départ soit antérieur. Vous expliquez très bien qu'il y a eu la très mauvaise fin de la guerre de 14, les corruptions et le déclin de l'entre-deux guerres en Allemagne, et le blocus par les Anglais, antérieur à la guerre.

Pour l'Ukraine, il faut aussi remonter avant 2022, et voir les découpages de Staline et Khrouchtchev qui ont été faits en dépit du bon sens, puis les corruptions et le déclin depuis 1991, le coup d'état d'Euromaidan, et le blocus de la Crimée ainsi que les bombardements quotidiens par le côté occidental sur le Donbass depuis 2014.
 

Officer

SA-Obersturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
2,250
Reaction score
9,180
Je pense qu'une guerre mondiale est inévitable.

Je doute qu'elle prenne la forme de la précédente cependant. Bien que la nécessité pour chacun de clarifier ses positions dans une multipolarisation du monde risque de conduire à des opérations de petite envergure par-ci par-là elles-mêmes augmentant les chances d'une explosion généralisée du conflit.

L'oligarchie en place a l'air d'arriver au bout d'un cycle. Ça craque de partout. Et c'est justement à ce moment qu'elle considère nécessaire d'accélérer de manière exponentielle son extension territoriale. Ça sent la fin quand même. C'est Napoléon qui veut prendre la Russie, ça sera le coup de trop.

La Chine d'aujourd'hui n'étant pas le Japon d'hier, et les moyens technologiques de la Russie actuelle n'étant pas ceux de Staline, je déconseillerais aux puissances occidentales de jouer aux idiotes parce que l'addition sera sérieuse. Mais un conflit d'anéantissement bilatéral n'aurait pas d'intérêt d'après moi. Pour personne. C'est ça que j'aime dans l'arme nucléaire : c'est one-strike. Et personne n'a envie de se battre quand il sait qu'en un instant ça peut se terminer radicalement et définitivement.
 

diogene

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
3,788
Reaction score
5,194
2°) Autre facteur inexistant en 1939, la menace nucléaire:
- le 22 mars 2022, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov affirma que la Russie utiliserait l'arme nucléaire en cas de "menace existentielle" contre la Russie : "Nous avons une doctrine de sécurité intérieure, cela est public, vous pouvez y lire toutes les raisons pour l'utilisation des armes nucléaires. Et s'il s'agit d'une menace existentielle pour notre pays, alors elles peuvent être utilisées en accord avec notre doctrine" (9);
- Voilà peu, Vladimir Poutine a confirmé: "Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger l'intégrité territoriale de notre patrie, notre indépendance, notre souveraineté", ajoutant : "Ce n'est pas du bluff" (10).
Normal !

Il est possible que cette menace nucléaire dissuade les démocraties de s'engager ouvertement (par l'envoi de troupes régulières par exemple, ou par des frappes aériennes) dans le conflit russo-ukrainien.
non , pas du tout , l'arme nuclaire est une arme de " DI-SSUA-SION" , elle interviens et est cesé intervenir qu'en dernier recours et en proportion aux attaques ennemis mené sur le territoire Russe . Les bombardements et l'envoi de fantassins en mode conquista, ne rentrent pas en ligne de compte.

Mais si cette déstabilisation survenait, serait-elle assez rapide pour empêcher Vladimir Poutine d'agir? Et si le président russe pouvait agir, le ferait-il en utilisant l'arme nucléaire ? Dans quelle mesure ? Sur quelles cibles? Les États-Unis répondraient-ils avec l'arme nucléaire? Autant d'inconnues qui m'empêchent de formuler des prédictions.
C’est justement le but de tous pays ayant mis en place un système de dissuasion par l’arme nucléaire en s’étant doté de tous les composant pour fabriques la bombe.

C’est une dissuasion a l’endroit de tous pays qui voudrais contraindre « par la force » un autre pays.



C’est une arme de dissuasion.



Bien entendu, chaquns sais ce qu’il pourrais en coûter a l’une comme a l’autre partie si un tel déclenchement venait a intervenir dans un conflit armé, personne n’en sortirais vainqueur.



D’autres part les pays qui se sont doté de l’arme nucléaire ont tout relié par satellite les différents endroits d’attaque et de riposte et même si l’on ne connais pas bien les protocoles liés au déclenchement d’un tel cataclysme, on en a eu quelques exemples dans la baie des cochons pendant la guerre froide.






En 1962 ou aujourd’hui c’est pareil ! Les missiles sont fixés sur les cibles stratégiques ennemis et a la moindre alerte ça pars quasi instantanément.



Par ailleurs, l’on sais ce qu’a pu en coûter a certains pays « comme le Japon » de ne pas avoir eu de programme nucléaire de dissuasion a avancer pendant le seconde guerre mondial.



Et oui, Poutine comme n’importe quel chef d’état agressé se servira de l’arme nucléaire en fonction et proportionnellement aux moyens mis en œuvre par l’ennemi pour détruire son pays.


Ma conclusion est la suivante: à l'heure actuelle, bien qu'un danger de guerre mondiale soit réel, l'éventualité d'un embrasement planétaire reste incertaine. En dépit des déclarations fermes de part et d'autre, une solution diplomatique reste possible. Quant à une apocalypse nucléaire, nous en sommes encore loin.


A mon sens, c’est un peu tôt pour dresser une conclusion étant donné que nous ne sommes pas encore rentré dans le vif du sujet. Poutine a fais ce qu’il a dis, c'est-à-dire : récupérer ses anciens territoire, libéré les populations Russophone de la tyrannie imposé par les juifs de Washington via leurs marionnette Zelensky et est actuellement en train de tracer et sécurisé les nouvelles frontières Russe.

L’OTAN , n’est pas encore intervenus , juste des interventions d’artillerie lourde et de fantassin « a minima » ont permis a Vladimir Poutine de récupérer 20 pour cent de ses anciens territoires , c’etait l’objectif de départ du coté Russe et il semblerais qu’a l’heure actuel il n’y est pas d’autres velléité a établir de sa part .

Aprés , il y a les fantasmes occidentaux, ça, c’est une autre histoire……
 

Arabobastardo

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
121
Reaction score
244
Quand je vis ce que devient notre pays et notre société, hier j'étais sur Paris et la dégénérescence est palpable, j'en viens à souhaiter la vitrification totale de Paris et de la petite couronne. Poutine ne lâchera pas l'affaire jusqu'à récupérer au moins la moitié Est du pays. L'Otan ne lâchera pas cette opportunité de s'en prendre à la Russie et son Proxy chinois. Au mieux ils réussissent à renverser Vladimir et ils mettront un yupin servile. Les chinois seront ils d'accord. J'en doute.
 

William Calley

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
4,211
Reaction score
15,101

Vincent Reynouard

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 17, 2022
Messages
160
Reaction score
1,292
non , pas du tout , l'arme nuclaire est une arme de " DI-SSUA-SION" , elle interviens et est cesé intervenir qu'en dernier recours et en proportion aux attaques ennemis mené sur le territoire Russe . Les bombardements et l'envoi de fantassins en mode conquista, ne rentrent pas en ligne de compte.
Justement, sachant que c'est l'arme du dernier recours, il est possible que les démocraties ne veulent pas pousser la Russie à se trouver dans une situation telle qu'elle se jugera perdue, au point d'utiliser l'arme nucléaire.
D'où une absence d'engagement (qui impliquerait une invasion de la Russie) et une absence de frappes aériennes (comme en Irak, en Serbie ou en Libye). C'était le sens de mon propos.

A mon sens, c’est un peu tôt pour dresser une conclusion étant donné que nous ne sommes pas encore rentré dans le vif du sujet.
C'est ce que je n'ai cessé de souligner dans mon message, d'où ma conclusion qui, très prudente, n'en est pas une, puisque je réponds ni oui ni non à la question de départ.

J'avoue que je ne comprends pas trop vos objections. Ce n'est pas la première fois d'ailleurs. Peut-être est-ce moi qui ai des difficultés de compréhension; je ne sais pas...

Je vous souhaite une agréable journée,

Vincent
 

Praetor

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,115
Reaction score
4,087
C'est ce que je n'ai cessé de souligner dans mon message, d'où ma conclusion qui, très prudente, n'en est pas une, puisque je réponds ni oui ni non à la question de départ.

Je trouve que le plus grand danger est le paramètre psychopathologique des "décideurs occidentaux" *

si le proxy Ukrainien ne suffisait pas pour renverser le gouvernement Russe, d’autres états serviles pourraient êtres utilisés, la situation pourrait dégénérer lentement mais surement a partir d’une guerre conventionnelle intensive.

*Terme général pour désigner les marionnettes et les marionnettistes
 

Goudurix

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 5, 2020
Messages
1,543
Reaction score
5,836
J'ai l'impression que nous en sauront vite d'avantage (cet automne), parce que les derniers développements empêchent la Russie d'être dans la demi-mesure : le flux de livraisons d'armes continu (ainsi que les renseignements satellitaires américains sur les positions russes) a fini par au moins équilibrer le rapport de forces en terme d'initiative. A moins que les russes aient plus ou moins volontairement fait sortir les bataillons banderistes de leurs terriers citadins pour les hacher à la loyal en rase-campagne, les dernières semaines montrent tout de même des difficultés russes à achever la décision. Même s'ils remportent une bataille en campagne, et si les 2/3 ou 3/4 de l'armée banderiste est mise hors d'État de nuire, ils auront toujours de quoi senterer de nouveau dans les villes de la rive droite du Dniepr pour faire s'éterniser le conflit. Du coup :

  • Soit les russes engagent une désescalade et négocient peut-être un cessez-le-feu, avec peut-être le détachement de Lougansk mais pas Donetsk.
  • Soit ils sont obligés de stopper le flux d'armes et dans ce cas faire péter le robinet principal, c'est-à-dire frapper les voies de communications au plus près de la frontière polonaise, et éventuellement Roumaine (et slovaque, voire moldave, la Hongrie ayant d'ores et déjà refusé de participer au transit de livraison).
 

Culture et Traditions

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 16, 2020
Messages
766
Reaction score
2,614

S'achemine-t-on vers une guerre mondiale, voire une apocalypse nucléaire?​


mondiale je ne pense pas et encore moins nucléaire. Par contre, je pense sincerement qu'on est au point de bascule d'une gigantesque guerre civile occidentale. Et de surcroit alimentée de l'exterieur et pas par ceux (((qu'ils croient))) (en tout cas, pas avec les mêmes mises (coucou bruel))
Arrivera-t-elle ou pas? la question est plutôt quand? et le plus tôt sera le mieux.
Notre race et nos valeurs seront sauves.
Par contre, les politiques de carnavals (ue, democrates us, etc...), journalopes, (((artistes))) et autres youpins de cour vont sentir au minimum un courant d'air sur leurs nuques.
ET ILS N'AURONT NULLE PART OÙ SE CACHER.
 
Last edited:

diogene

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
3,788
Reaction score
5,194
Justement, sachant que c'est l'arme du dernier recours, il est possible que les démocraties ne veulent pas pousser la Russie à se trouver dans une situation telle qu'elle se jugera perdue, au point d'utiliser l'arme nucléaire.
D'où une absence d'engagement (qui impliquerait une invasion de la Russie) et une absence de frappes aériennes (comme en Irak, en Serbie ou en Libye). C'était le sens de mon propos.
Vladimir Poutine n'est pas un irresponsable ou un fou furieux . Il sais pertinament que s'il utilise l'arme nucleaire lors de combat " normeaux " tout cela est regis par un code " le droit de la guerre " , il y a ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas et c'est reconnus par tous les pays du monde , sans parles des diverses conventions qui viennent se rajouter a cela.

Poutine ce n'est pas un Pariah , il est le chef d'une des plus grande puissance militaire du monde . Avoir recours a l'arme nucléaire , c'est a coup sur embraser son propre pays et par là même son peuple , dans une mort assuré ....De l'autre coté ils le savent aussi et tout le monde y perds , tous les chef d'etats , y compris le pouvoir profonds.

attends un petit peu de voir comment les choses vont s'echelonner , par ce que pour l'instant Poutine a repris les territoires qui appartenait " historiquement " a la Russie et est en ce moment même , en train d'en redessiner les frontieres et les contours .

Ce qui veux dire que l'armée Ukrainienne va se retrouver forcer de reconquerir les territoires perdu ...Imagine toi une bombe nuclaire dans toutes la partie du Dombass que poutine a si cherement repris ? ? ? Ca n'a aucuns sens.....ce seront dans un premier lieux des combats conventionel, dans le respect du droit de la guerre de la convention de genéve etc , mais pour acculer Poutine dans un truc comme cela, il faudra vraiment que l'Otan intervienne de façon extremement lourde et s'investisse dans la bataille dans une guerre d'agression contre la Russie .

A ce moment là , effectivement et Poutine l'a souligné en avertissant , des armes nucleaire pourrais être envoyé sur la grande bretagne par exemple , ce qui serais une excellent nouvelle ! , mais pas pour tout le monde , c'est sur , par ce que avoir recours a l'arme nucléaire dans un conflit armé , c'est a coup sur , s'attendre a une escalade de part et d'autres et a une ou des réponses significative et peut être pas proportionnel dans les réponses.....

C'est ce que je n'ai cessé de souligner dans mon message, d'où ma conclusion qui, très prudente, n'en est pas une, puisque je réponds ni oui ni non à la question de départ.

J'avoue que je ne comprends pas trop vos objections. Ce n'est pas la première fois d'ailleurs. Peut-être est-ce moi qui ai des difficultés de compréhension; je ne sais pas...
C'est par ce que , d"s que l'on abonde pas dans le sens de certains interlocuteure " dont tu fais partie" , ils y voient une agression ou des objections ....cela est juste un avis contradictoire ne t'en déplaise .

Excellente soirée et bien l'bonjour chez vous....
 

Freddy_Kruger

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 16, 2020
Messages
522
Reaction score
1,462
http://arnaquenucleaire.blogspot.com/2015/06/les-degats-des-bombes-incendiaires-au.html

Si ces fumeuses bombes nuke existaient , au vietnam les ricains auraient flytoxés les niakwés , un pays bougnoule en possédant soit disant en aurait envoyé une , bref du bluff pour le gogoy moyen..

https://www.mensonges.fr/bombe/bombe.html
Je comprend qu'on puisse se poser des questions concernant les armes nucléaires mais ces sites m'ont l'air bidon surtout le second qui prétend casser des théories du complot et quand on voit lesquelles .. .

Qu'en pensez-vous Mr Reynouard?

Je sais que vous êtes occupé et avez un max de taff. Mais j'avoue que j'aurai bien aimé avoir votre avis de chercheur logique à ce sujet.
 

William Calley

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
4,211
Reaction score
15,101
Je comprend qu'on puisse se poser des questions concernant les armes nucléaires mais ces sites m'ont l'air bidon surtout le second qui prétend casser des théories du complot et quand on voit lesquelles .. .

Qu'en pensez-vous Mr Reynouard?

Je sais que vous êtes occupé et avez un max de taff. Mais j'avoue que j'aurai bien aimé avoir votre avis de chercheur logique à ce sujet.
Reynouard aura son opinion chacun d ailleurs à la sienne mais pour ma part ces "bombes" sont des croquemitaines pour effrayer le goy moyen..
Apres chacun est libre de croire ou non .
 
Top