Séparatisme linguistique

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
271
Reaction score
648
Bonjour à tous,

Est-ce que certains d'entre vous ont pensé à la future langue (ou aux futures langues) de la GBB ?
Certains évoquent le séparatisme linguistique (langues régionales, par exemple, qui ont l'avantage d'être intégralement parlées par des blancs), quel est votre avis là-dessus ?

Ce qui semble évident, c'est qu'à l'heure actuelle, le fait de parler couramment une autre langue que le français est une nécessité sur tous les plans (communiquer en public sans être compris, faire en sorte que vos enfants soient exempts de la propagande jusqu'à un certain âge, etc.)
 
Last edited:

Officer

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
2,061
Reaction score
8,580
Disons qu'à la vitesse où évolue le français sous la pression démographique, parler un français standard d'aujourd'hui sera bientôt du séparatisme. Donc finalement pas vraiment besoin de changer de langue.
 

Samy

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
2,133
Reaction score
10,828
Disons qu'à la vitesse où évolue le français sous la pression démographique, parler un français standard d'aujourd'hui sera bientôt du séparatisme. Donc finalement pas vraiment besoin de changer de langue.
Tout à fait ! Et à partir de ce français standard il faut cingler à grandes voiles loin du p'tit neg. Une langue correcte grammaticalement, un vocabulaire dépollué des anglicismes et des crouillismes et une orthographe maîtrisée sont des discriminants communautaires à cultiver dans la perspective élitaire et nouvelle-française de la GBB.
 

Waffen Taranis

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
317
Reaction score
1,461
Différence entre le froncé et le Français:
Froncé: tchu fé kua la ? voitchure
Français: Que fais-tu ici ? Voiture
Bref, sinon on peut mettre l'Allemand comme deuxième langue.
 

Bergoglio Diouf

Oberster SA-Führer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
10,763
Reaction score
50,477
Bonjour à tous,

Est-ce que certains d'entre vous ont pensé à la future langue (ou aux futures langues) de la GBB ?
Certains évoquent le séparatisme linguistique (langues régionales, par exemple, qui ont l'avantage d'être intégralement parlé par des blancs), quel est votre avis là-dessus ?

Ce qui semble évident, c'est qu'à l'heure actuelle, le fait de parler couramment une autre langue que le français est une nécessité sur tous les plans (communiquer en public sans être compris, faire en sorte que vos enfants soient exempts de la propagande jusqu'à un certain âge, etc.)
parlées
 

L'ami Rador

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
442
Reaction score
879
Ça va être difficile de se comprendre si on ne parle pas la même langue à 50km de distance.

yazid%20hasselhoff.gif

Sinon plan B, revenons-en à parlementer l'ancien François de l'an MCXXVI, les sarrazins ne nos comprendont point.

https://www.youtube.com/watch?v=rbjFZuHA008
 
Last edited:

L'ami Rador

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
442
Reaction score
879
J'encourage tout de même vivement les démocrates à apprendre les langues vernaculaires de France, celle de sa région natale ou d'adoption pour ceux qui bougent.

Avant que le jaconiste d'état commandé par la juiverie ne les fassent disparaitres tôt ou tard.

Cela permet de s'imprégner de la culture, de l'identite, du passé et du patrimoine de sa région. Et de ne pas laisser la main mise des identités régionnales aux gauchistes.

N'hésitez pas à envoyer vos enfants dans les calendretas pour les languedociens ou leurs équivalents pour les autres, ces écoles où les classes se font dans la langue régionnale principalement.

Cela permet aux parents par la même occasion d'apprendre et le pratiquer avec leurs enfants.

Quand j'entends des gamins parler occitan, ça fait autrement plus chaud au cœur que d'entendre des ado de douze ou quinze ans parler un espèce de franco-wesh à l'accent dégeulasse. Dans l'un des deux cas les parents peuvent être fier.
 

Huginn

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
305
Reaction score
1,121
Ça va être difficile de se comprendre si on ne parle pas la même langue à 50km de distance.

yazid%20hasselhoff.gif

Sinon plan B, revenons-en à parlementer l'ancien François de l'an MCXXVI, les sarrazins ne nos comprendont point.

https://www.youtube.com/watch?v=rbjFZuHA008
Comme l'a précisé Officer parler le français normal sera bientôt du séparatisme linguistique.
Nous n'avons aucun effort à faire, juste garder une langue à peu près "pure".
De toute façon l'acquisition et l'utilisation d'une langue est quelque chose de très organique qui ne se dicte pas d'en haut.
 

L'ami Rador

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
442
Reaction score
879
En effet, rien que l'emploi de mots français de plus de 3 syllabes est déjà inintelligible par les spécimens weshopones.
 

Segomaros

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
124
Reaction score
343
Différence entre le froncé et le Français:
Froncé: tchu fé kua la ? voitchure
Français: Que fais-tu ici ? Voiture
Bref, sinon on peut mettre l'Allemand comme deuxième langue.
Reapproprions-nous nos dialectes : Picard, Normand, Gallo, Breton, Vannetais, Berrichon, Poitevin, Occitan, Flamand, Mosellan, Lorrain, Alsacien, Savoyard, Provençal et Bourguignon...

Ils sont là pour ça.
 

Segomaros

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
124
Reaction score
343
Ce serait pas mal aussi de changer de cette "allemagnolâtrie"...
 

Point Biz

SA- soldat
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
180
Reaction score
647
Ce serait pas mal aussi de changer de cette "allemagnolâtrie"...
Elle se comprend mais ne se justifie pas. Elle est surtout due à l'histoire récente entre nos deux pays et bien évidemment notre doctrine, qui si, certes, ses origines et sa théorisation est en grande partie française (le national-socialisme est bel et bien d'origine française, et non allemande ; cf Maurice Barrès et Édouard Drumont), a vu son émergence pratique et concrète en Allemagne.

Les Français ont éventuellement à rougir pour la bataille de Teutobourg, et face au glorieux XXème siècle allemand (la première moitié marquée par le succès foudroyant du national-socialisme, la second par le succès économique), mais au-delà, rien de quoi nous intimider, au contraire.
La France aryenne n'a rien à envier au passé fragmenté et anarchique de l'Allemagne, alors vaguement existante que sous la forme d'une confédération ni sainte, ni impériale, ni romaine, qu'était le Saint Empire Romain Germanique.

Même aujourd'hui, quand on est Français de souche, gaulois, celto-germanique, on n'a rien à envier à l'Allemagne, ni à l'Allemand.
C'est tomber dans ces complexes d'infériorité, souvent mêlés soit d'idolâtrie absolue, soit de haine, qu'on retrouve très particulièrement chez les narbonnoïdes issus d'un mélange invraisemblable de tout le lac méditerranéen.
On respecte l'Allemand, on le tient dans son estime, mais en rien il nous est supérieur. Ils sont peut-être un peu plus blonds, avec un peu plus d'yeux bleus, et on peut tout à fait avoir une admiration anthropologique pour cette race. Mais en aucun cas devrions-nous avoir quelconque complexe d'infériorité à l'égard du peuple allemand.


Enfin bref, autre sujet, autre débat.
 

Le pont des zoubirs

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
499
Reaction score
1,265
Tout à fait ! Et à partir de ce français standard il faut cingler à grandes voiles loin du p'tit neg. Une langue correcte grammaticalement, un vocabulaire dépollué des anglicismes et des crouillismes et une orthographe maîtrisée sont des discriminants communautaires à cultiver dans la perspective élitaire et nouvelle-française de la GBB.
Malheureusement, ce sabir franglais infecte toute la société, et "nos milieux" ne sont malheureusement pas épargnés, sur ce forum comme ailleurs du reste...
 

Resistentia Euvropa

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 14, 2020
Messages
3,165
Reaction score
6,574
Elle se comprend mais ne se justifie pas. Elle est surtout due à l'histoire récente entre nos deux pays et bien évidemment notre doctrine, qui si, certes, ses origines et sa théorisation est en grande partie française (le national-socialisme est bel et bien d'origine française, et non allemande ; cf Maurice Barrès et Édouard Drumont), a vu son émergence pratique et concrète en Allemagne.

Les Français ont éventuellement à rougir pour la bataille de Teutobourg, et face au glorieux XXème siècle allemand (la première moitié marquée par le succès foudroyant du national-socialisme, la second par le succès économique), mais au-delà, rien de quoi nous intimider, au contraire.
La France aryenne n'a rien à envier au passé fragmenté et anarchique de l'Allemagne, alors vaguement existante que sous la forme d'une confédération ni sainte, ni impériale, ni romaine, qu'était le Saint Empire Romain Germanique.

Même aujourd'hui, quand on est Français de souche, gaulois, celto-germanique, on n'a rien à envier à l'Allemagne, ni à l'Allemand.
C'est tomber dans ces complexes d'infériorité, souvent mêlés soit d'idolâtrie absolue, soit de haine, qu'on retrouve très particulièrement chez les narbonnoïdes issus d'un mélange invraisemblable de tout le lac méditerranéen.
On respecte l'Allemand, on le tient dans son estime, mais en rien il nous est supérieur. Ils sont peut-être un peu plus blonds, avec un peu plus d'yeux bleus, et on peut tout à fait avoir une admiration anthropologique pour cette race. Mais en aucun cas devrions-nous avoir quelconque complexe d'infériorité à l'égard du peuple allemand.


Enfin bref, autre sujet, autre débat.
Sauf que traditionnellement on emploie l'allemand standard en alsace moselle pour les domaines tels que l'enseignement , le culte , la justice , la presse , la littérature et l'administration et les dialectes alsaciens et platts pour ce qui est de la communication quotidienne et du domaine de la poésie . Cette dégermanisation forcée s'est effectuée en plusieurs étapes avec d'abord la fin de la première guerre mondiale et ensuite dans les années 70
Je précise du fait que l'alsace moselle figure sur la carte du projet de la future Bourgogne blanche
 

Resistentia Euvropa

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 14, 2020
Messages
3,165
Reaction score
6,574
Ce serait pas mal aussi de changer de cette "allemagnolâtrie"...
Quelle allemagnolatrerie quand on sait que certaines régions intégrées au projet de grande Bourgogne sont de tradition germanique telles que l'alsace et la moselle alémanique dont la francisation finale date des années 70 ?
 
Top