République Blanche de Bourgogne : la meilleure option ?

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Bonjour à tous,

Je fais partie des lecteurs anonymes de ce forum et je souhaiterais vous faire part de ma perception de votre projet de République Blanche de Bourgogne (pour ceux qui auront le courage de lire ce message en entier).

J’ai lu avec attention vos interventions sur cette section du forum et vais tenter de structurer mon propos pour le rendre le plus digeste possible.

Je dois avouer que de prime abord, le concept m’est apparu séduisant, même si, pour ma part, je suis déjà établi dans une autre région avec femme et enfants, amis et parents, ce qui complique un changement de vie radical.

Comprenez bien que mon but, n’est absolument pas d’être négatif concernant ce projet, mais d’essayer d’en saisir les contours (qui m’apparaissent encore flous) et/ou de vous aider à mieux les affiner et, si possible, d’élargir peut-être la réflexion vers d’autres formes de résistance.

Petit résumé du concept :

Je vais tenter de résumer globalement la motivation première du projet (je m’excuse par avance si je suis un peu grossier et caricatural dans l’analyse) : elle serait donc, dans l’attente d’une future guerre civile raciale, d’une future décroissance économique ou d’un envahissement généralisé de se réunir dans une sorte de bastion blanc semi-survivaliste.

Partons du principe que ce constat serait le bon.

Deux options sont donc possibles :
  • Soit vous vous regroupez au sein d’une ville, d’un village ou plus largement au sein d’une communauté de communes afin de pouvoir à terme briguer des mandats locaux et vous organisez en cas de conflit. Cette option façon Orania élargie me semble être la plus intéressante.
  • Soit vous ne vous réunissez pas, pour des raisons de sécurité, ce qui serait plutôt l’option souhaitée par les modérateurs du forum. J’avoue, dans ce cas, ne pas bien comprendre la manœuvre. 2000 bonhommes (en étant optimiste) éparpillés sur une ou plusieurs régions, le projet me parait hasardeux. Qui va se lancer dans l’aventure avec l’idée qu’il sera peut-être rejoint (ou pas) par de futures camarades dont le plus proche ne sera peut-être qu’à 100 km, et dont, de toute façon, il ne connaitra ni les identités, ni les localisations ?
Concernant les membres qui vont constituer cette république :

Une fois l’une de ces 2 options choisies, viendra le problème des membres qui composeront cette république. Par avance, je m’excuse là encore d’être un peu caricatural et il va de soi que je n’englobe pas tout le monde dans la description ci-dessous.

D’après les interventions que j’ai pu lire, j’ai le sentiment qu’une bonne partie des membres sont jeunes, parfois même étudiants, qu’ils n’ont pas ou peu de revenus, peu d’apports financiers, parfois pas ou peu de formation, que certains semblent assez peu ambitieux et que d’autres sont dans une misère affective assez profonde et ont accumulé une rancœur vis-à-vis des femmes.

Compte tenu des faibles revenus des membres, certains souhaitent un achat immobilier commun (corps de ferme ou ancienne ferme fortifiée à retaper) pour vivre en colocation. Ce projet peut être séduisant, surtout lorsque l’on est jeune et motivé, mais je crains que ce type de projet ne donne pas les fruits escomptés. Vous risquez de vous retrouver avec une communauté qui ressemblera davantage à une ZAD gauchiste qu’à un bastion aryen.

L’implantation dans la diagonale du vide aura forcément une incidence sur les revenus futur de la plupart des membres.

Au final, je crains qu’un groupe de jeunes homme miséreux dont l’objectif est de vivre de restriction volontaire et de culture de subsistance au sein d’un collectivité nationaliste ne soit pas à même de faire rêver beaucoup de femmes pour repeupler la France (à plus forte raison si vous les considérez comme des trous à bites et des poules pondeuses).

Objectifs de cette « république » :

Quels objectifs vous fixez-vous ? créer un bastion blanc façon village gaulois ?

Une fois les allogènes majoritaires, pensez vous réellement pouvoir échapper à leurs lois ou être en mesure de déclarer votre indépendance ? Cela semble bien peu probable.

Et en cas de guerre civile façon Bosnie-Herzégovine, qui aura l’appui des pays étrangers à votre avis ?

Alors, oui, au final, vous bénéficierez le temps de quelques années d’un cadre de vie plus agréable, non pas par la puissance de vos idées et l’attraction blanche autour de votre concept, mais simplement parce que vous serez situé dans la diagonale du vide qui est par définition est peu attractive pour des actifs.

Vous vous préserverez peut-être, mais qu’en sera-t-il de vos enfants, et à plus forte raison de vos petits-enfants ?

J’aimerai comprendre votre vision de la finalité de ce projet sur le long terme, non forcément pour me joindre à vous, mais au moins pour m’assurer que vous ne foncez pas tête baissée vers un mur qui ne sera guère plus enviable que votre situation actuelle.

Options possibles ?

N’y aurait-t-il pas des choses plus constructives à faire avec de jeunes hommes dans la force de l’âge et sains d’esprit que de fuir l’envahisseur en espérant survivre en forêt avec des panneaux solaires et un récupérateur d’eau de pluie ?

Ces noirs et ces arabes que vous haïssez tant, qu’ont-ils en commun ? pourquoi viennent-ils en masse et pourquoi ne repartent-ils pas ? Sont-ce de courageux jeunes hommes prêt à relever leurs manches pour vivre leur rêve américain ?

Vous connaissez la réponse. Pour beaucoup, du moins pour les plus détestables d’entre eux, ce ne sont que des parasites qui vivent de subventions, d’aides sociales, de travail au noir, de business leur permettant de brasser du liquide (kebab, bar à chichas, tacos...), de trafic en tout genre (drogue, arme, prostitution...), voire le cumul de tout ou partie de ces points.

Nos élites ont mis 50 ans pour défaire notre pays. Est-il si inenvisageable de le reconstruire en 50 années de plus ? Compliqué certes, mais impossible, je ne le crois pas.

Ne serions-nous pas plus intelligents de nous inspirer de ceux que vous supposez être, probablement à juste titre, la cause de nos maux ? Ne pourrions pas, nous aussi, accéder à des postes clés et s’entraider par cooptation pour faire avancer la cause nationaliste ?

Sommes-nous plus bêtes ou plus incapables que les juifs et les francs-maçons ?

Est-il inenvisageable de pouvoir :
  • Récupérer des frontières nationale et une liberté politique (sortie de l’Europe)
  • Supprimer toute redistribution sociale qui fait de notre pays un appel d’air pour toutes nos anciennes colonies
  • Supprimer le droit du sol et le regroupement familial
  • Mettre un terme aux transactions en liquide
  • Devenir un vrai état policier et judiciaire qui punit les criminels et protège les innocents
Avons-nous réellement besoin dans nos rangs de fermiers troubadours, de bucherons menuisiers et de guerriers à mains nues ?? Que pourra t’on accomplir avec un troupeau de nationalistes dont l’ambition est de vivre de la cueillette et dont la puissance se borne à un calibre 12 ?

Ne serions-nous pas plus inspirés à pousser nos forces vives à épouser des carrières de magistrats, de commissaires, de contrôleurs fiscaux, de généraux, de politiciens, d’hommes qui pourront influer au quotidien dans le bon sens et, sur le long terme, sur le futur de la nation avec un système de valeur patriote ?

Qui plus est, ne sera t’il pas plus simple de trouver une femme aimante et de repeupler la France en ayant des salaires de politicien ou de gérants de société qu’avec des salaires de cariste en Auvergne ?

N’y a-t-il pas d’autres pistes à explorer que la République Blanche de Bourgogne ?

J’aimerai faire une analogie avec le marché immobilier. Dans le milieu des années 2000, on entendait parler d’éclatement de la bulle immobilière. Il était urgent d’attendre avant d’acheter car on allait bientôt assister à une chute brutale des prix. A ce jour, 15 ans après, la bulle n’a toujours pas éclaté. Et si au final, la guerre civile raciale ou la prise de pouvoir islamiste n’allait, elle non plus, pas avoir lieu, du moins, pas dans l’immédiat ?

N’aurions-nous pas le temps de changer plus durablement l’avenir de la France ?

Je remercie d’avance ceux qui auront pris la peine de me lire et ceux qui prendront celle de répondre pour entamer un débat constructif sur d’éventuels pistes de réflexion divergentes ou complémentaires à la mise en place de cette république.

Bien cordialement,


PS : j’ai peut-être fait des fautes d’orthographes, mais je n’ai pas le courage de me relire.
 

Romain

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
447
Reaction score
1,653
je n’ai pas le courage de me relire.
Avec des aussi courageux que ça on est mal parti... :rolleyes:
Sur le fond :
Ne pourrions pas, nous aussi, accéder à des postes clés et s’entraider par cooptation pour faire avancer la cause nationaliste ?
Je me répète pour la Nième fois, nous ne pouvons pas faire "comme eux" puisque nous sommes la cible à abattre !!
Nous sommes 1000 fois plus capables mais pas du tout dans les mêmes conditions, est-ce si difficile à comprendre ?
Ne serions-nous pas plus inspirés à pousser nos forces vives à épouser des carrières de magistrats, de commissaires, de contrôleurs fiscaux, de généraux, de politiciens, d’hommes qui pourront influer au quotidien dans le bon sens et, sur le long terme, sur le futur de la nation avec un système de valeur patriote ?
Non.
Sujet déjà débattu 10 fois, on ne peut pas être politicien et influer dans le sens que nous souhaitons. Un contrôleur fiscal doit toute la journée obéïr aux ordres qui sont de s'acharner sur un petit patron identifié comme nationaliste et de fermer les yeux sur le reste. Pareil pour les autres professions de la liste.
Est-il inenvisageable de pouvoir :
  • Récupérer des frontières nationale et une liberté politique (sortie de l’Europe)
  • Supprimer toute redistribution sociale qui fait de notre pays un appel d’air pour toutes nos anciennes colonies
  • Supprimer le droit du sol et le regroupement familial
  • Mettre un terme aux transactions en liquide
  • Devenir un vrai état policier et judiciaire qui punit les criminels et protège les innocents
Oui bien sûr que c'est inenvisageable en l'état. Il faut d'abord l'effondrement complet du système. Ce qu'il en reste n'est pas récupérable.
Qui plus est, ne sera t’il pas plus simple de trouver une femme aimante et de repeupler la France en ayant des salaires de politicien ou de gérants de société qu’avec des salaires de cariste en Auvergne ?
Ha ! Enfin une remarque de bon sens ! Là je suis d'accord, mieux vaut additioner des forces que des faiblesses, je vous encourage tous à améliorer votre situation financière, à y travailler en tout cas, ce sera utile...
 

Rétro-progressiste

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
29
Reaction score
83
Bonjour Go Bells

Je prends un peu de mon temps pour répondre avec plaisir à ton post intéressant et complet. Je pense que les messages du forum n'insistent pas assez sur le diagnostic, tellement celui-ci nous parait évident, alors qu'il devrait justifier le choix du projet. Je vais dans ton sens pour certains éléments, mais le choix d'une région précise où se "replier" pour se refaire ou se préparer me parait primordial. J'avais opté pour un arrondissement (en gros, le tiers d'un département) comme zone d'installation d'origine, ce qui limiterait les distances entre les volontaires.

Sur le diagnostic :
- Économiquement : Il n'y aura jamais "d'effondrement économique". La France a été endettée la plupart du temps dans son histoire, cela ne l'a pas empêché de fonctionner. Il est toujours possible d'emprunter et de s'endetter très largement pour un pays riche, même s'il est plongé dans une guerre mondiale, il ne faut donc pas compter sur un effondrement économique de l'État. Voir les U.S.A. actuellement et leur dette abyssale.
- Racialement : Par contre, un état d'anarchie larvée parait possible, avec la "loi" assurée par des populations hostiles, comme dans le cas des racailles. Le nombre d'envahisseurs augmente d'années en années. Parler de "sécession" était sans doute la seule lueur de lucidité de François Hollande. Des régions comme la Seine-Saint-Denis sont déjà condamnées et nous risquons de reculer jusqu'en Sibérie si cela continue. Partitionner la France (projet qui m'aurait horrifié il y a encore peu) semble la seule solution. Notre entité ne sera donc plus nationale, mais raciale.
- Démographiquement : D'ailleurs, même en faisant beaucoup d'enfants, nous serons submergés. Il faudrait mettre en place une "revanche des berceaux" quitte à recréer une "religion" sous la forme d'une philosophie pour que ça passe mieux, mais face à 2,4 milliards d'africains en 2050 et 4,2 milliards d'africains en 2100, il faut se préparer à l'éclatement quoi qu'il se produise de notre côté.

Sur le projet :
- Travail : S'impliquer en politique localement va nécessiter un certain statut social, d'où la nécessité de se former à un métier lorsqu'on est paumé (j'ai d'ailleurs posté un lien vers les formations en Bourgogne, mais le fil est passé assez inaperçu malgré la possibilité d'intégration à la région visée que cela représente). Il est également possible d'exploiter la générosité de l'État et d'en profiter pour "militer";
- Famille : Sans doute le plus difficile. Comme tu le fais remarquer fort pertinemment, beaucoup de messages reflètent la jeunesse ou la frustration vis-à-vis des femmes. On ne peut pas leur en vouloir, vu le lavage de cerveau réalisé sur les femmes. La discrétion ne devra pas se limiter à l'installation, mais également au moment de fonder une famille sur place afin de ne pas être un repoussoir pour les femmes;
- Patrie : Si l'État refuse dorénavant d'intervenir dans certaines zones, le nombre de ces zones ne pourra qu'aller en augmentant. De fait, des régions risquent d'être laissées à elles-mêmes (style fin d'empire romain peut-être). À partir de là, il va falloir faire masse dans au moins une de ces régions pour reconstruire quelque chose plus tard. L'une des démarches à réaliser est d'ailleurs de créer dès que possible des institutions parallèles, mais difficile d'en dire plus en public sur ce forum. Parmi les régions possibles, la Franche-Comté (d'autres sont possibles, mais nous ne pouvons pas nous disperser). Je pense d'ailleurs qu'il faut conserver les frontières administratives actuelles dans un but de participation politique.

Comme toi, je suis déjà installé ailleurs. Peut-être que le projet aurait pu être plus viable si présenté ailleurs, mais ce forum est peut-être le plus libre niveau liberté d'expression et ses participants sans doute les plus aptes à changer radicalement leur vie. Même si ce projet n'aboutit pas, il agit quand même comme une source d'espoir et un remue-méninge imaginatif.

Pour faire un peu de prospective et justifier le projet (en espérant qu'un retournement de situation se produise avant) :
- 2021 : premières installations sur place dans des villages entre 2000 et 3000 habitants / recherche d'un emploi ou d'une formation / implication dans la vie locale / recherche d'une femme;
- 2022-2030 : infiltration des listes politiques / de postes clés (police, armée, justice, ...)
- 2030-2040 : morcellement du pays en quelques années, séparation régionale claire entre les français de souche et les colons
- 2040- : armement généralisé / conflits entre régions ethniquement différentes / début d'entités autonomes (style Somaliland?)
 

DEGESCH

SA- aspirant
Membre
Joined
Aug 14, 2020
Messages
25
Reaction score
73
Ce que nous faisons ici est de fournir la méthodologie d'ensemble. Comme un code "open source" si tu veux. Ensuite, c'est a chacun d'organiser son projet avec sa clique, et de trouver quel sera l'endroit le plus stratégique dans leur propre cas. Etant donné qu'il y a en ce moment quelques millions de gens concentrés sur le retour a la terre (toutes idéologies confondues), on arrivera tous plus ou moins aux memes conclusions a terme quand aux zones les plus stratégiques, et cela créera une concentration de fait a terme dans certains endroits.

Parmi tous ces gens qui se retrouvent dans les zones stratégiques, il est facile de rassembler tous les talents necessaires a une vie autonome a l'échelle d'un canton. J'expliquerai dans un autre post comment j'ai fait. Je suis installé dans un canton ou toutes les resources nécessaires sont disponibles, nous somme 8 NS dispersés dans 5 villages du canton. J'ai une 30aine de vrais potes dans ce canton, et je me suis fait environ 150 connaissances diverses et variées qui rassemblent pratiquement tous les talents nécessaires a l'autonomie durable.

(en général, peu m'importe que les gens soient NS ou pas, du moment qu'ils soient compétents - mes camarades NS ne sont pas les plus compétents, mais ce sont ceux qui me soutiendront si je vais en prison, si je divorce, etc).

Le "survivalisme" a encore l'air d'etre une fantaisie ou un mode de vie peu enviable pour les gens qui sont completement urbanisés mentalement. Cela semble "se mettre a l'écart de la société", se sacrifier pour un hypothétique effondrement... Mais non, cest un mode de vie qui te régénère entièrement et donne un sens a ta vie. Si l'on combine l'ensemble des techniques de vie traditionelle avec toutes les techniques d'autonomie moderne, on arrive a un mode de vie très intéressant, solide et meme profitable.

Les gens sont aussi laches de nos jours parce qu'ils dépendent du système, financièrement, socialement, émotionellement. Le "survivalisme" cherche l'autonomie par rapport a tout ca et tu deviens invincible (ca inclut la connaissance des cultures ancestrales, l'ésotérisme, etc). Je sais que pour les urbanisés, la vie rurale semble etre une lubie (ca l'était pour moi quand j'étais encore un normie), mais quand tu connais toute la culture et les techniques, tu te rends compte que nous sommes la vraie société, les seuls qui comptent vraiment. On est solides, autonomes, on a peur de rien. Meme pas peur de crever, vu qu'on vit pour de vrai au quotidien.

Ceux qui se mettent dans le "survivalisme" moderne le font pour avoir une vie qui ait un sens. Meme si on me donnait 10 millions d'euros, la vie de petit-bourgeois et toutes ses hypocrisies et sa médiocrité ne n'intéresse pas. J'ai besoin de feter les equinoxes avec du vin de sureau a l'ombre des vieux arbres, apres une journée passée a bosser sur mes drones de combat. Je ne peux pas blairer la nourriture industrielle, et j'adore la truite fumée (élevée en secret dans une branche artificielle d'une ruisseau du coin et qui se revend très bien dans mon coin).

Il parait clair désormais que le système va s'effondrer. Que ce soit une grève de routiers de 6 semaines en plein hiver et qui finit par dégénérer, ou une histoire comme le coronavirus un peu plus aggravée, et ceux qui dépendent des supermarchés, de la logistique, de l'industrie agro-alimentaire etc vont salement souffir, peu importe l'étendue de leur patrimoine immobilier ou de leurs placements boursiers...

Ces faiblesses systèmiques sont un probleme qui touche l'ensemble des pays développés, et meme l'ensemble de la planète. Toutes les catastrophes sont désormais globales. C'est pourquoi s'expatrier dans d'autres pays n'a pas grand sens stratégiquement. C'est la meme problematique partout: dépendance aux systemes centralisés, a l'industrie agro-alimentaire et tout ce qui va avec. Ce n'est pas qu'une question de négrification, c'est tout notre système qui est pourri a la moelle.

- Une fois les allogènes majoritaires, pensez vous réellement pouvoir échapper à leurs lois ou être en mesure de déclarer votre indépendance ? Cela semble bien peu probable.
Oui, le but est de créer des zones de non-droit blanches ou la Crépublique n'aura pas les moyens d'appliquer ses règles. C'est facile, il existe tant de techniques. Une fois que tu es 100% autonome, on ne peut litéralement rien te faire. Toutes ces histoires a la Fdesouche de petits Blancs tout nuls qui morflent a la merci du système, c'est que parce que ce sont des pauvres types qui ne savent pas fonctionner en autonomie, dans une semi-illegalité, aux marges du système. La Crépublique repose précisement sur cette masse docile de petits blancs qui nont les couilles de rien.

- Ne pourrions pas, nous aussi, accéder à des postes clés et s’entraider par cooptation pour faire avancer la cause nationaliste ?
Je me fous de la "cause nationaliste". J'ai pas de nation, j'ai un clan aryen basé sur la Loi salique. Il ya les gens que je connais personellement, et tout le reste sont des proies pour moi. Les frontières de la France, le drapeau franc-macon bleu-blanc-rouge... LOL.

Ce sont des types comme nous (gangs de Francs) qui ont créé la France, et on recréera d'autres "pays" le moment venu. Un pays n'est que le territoire conquis par une armée, et validé par des principes spirituels. Comme la France s'est complètement éloignée des principes spirituels depuis 200 ans, elle s'est délitée et a disparu. C'est un phénomene naturel. Ton vrai pays est ta région, puis l'Europe. Le reste c'est des concepts artificiels perpétués par les parasites qui en profitent, et par les masses de normies inertes.

- Ne serions-nous pas plus inspirés à pousser nos forces vives à épouser des carrières de magistrats, de commissaires, de contrôleurs fiscaux, de généraux, de politiciens, d’hommes qui pourront influer au quotidien dans le bon sens et, sur le long terme, sur le futur de la nation avec un système de valeur patriote ?

Il existe des centaines de milliers de racistes et de "patriotes" dans ces milieux, et au final ils sont pieds et poings liés par leur propre lacheté (besoin de préserver leur carriere, leurs rentes, leur retraite, leur patrimoine...). Le gros probleme est cette dépendance. Les gens dans ces positions sont prets a tous les compromis pour préserver leurs rentes, le "futur de leurs enfants", leur confort familial etc.
 
Last edited:

DEGESCH

SA- aspirant
Membre
Joined
Aug 14, 2020
Messages
25
Reaction score
73
- Ne sera t’il pas plus simple de trouver une femme aimante et de repeupler la France en ayant des salaires de politicien ou de gérants de société?

Ca dure depuis le 19e siecle, cette société de rentiers de merde. La rente et le carriérisme sont la principale cause de l'effondrement. C'est aussi le terreau sur lequel prospere la juiverie. Les Juifs savent tenir par les couilles les gens qui sont avares d'argent, qui mettent la priorité a leur confort familial petit-bourgeois. Contre les autres ils ne peuvent rien.

Contrairement a ce que l'on croit, l'argent est secondaire. La solidité mentale et la solidarité ethnique sont la priorité. Lacher du pognon a ses enfants, ca tout le monde sait faire, et ca ne mène a rien. Les Juifs sont forts parce qu'ils s'entraident entre Juifs de la meme génération, pas parce qu'ils lachent un patrimoine immbilier sous forme de SCI défiscalisée a leurs petits-enfants... S'entraider entre vrais mecs de village jusqu'a la mort est beaucoup plus productif que de miser chacun de son coté sur ses chiards...

Tu me cherche la merde, mes potes débarquent. Je vais en tole, mes potes m'envoient 500 euros par mois et un téléphone. Je ressors de tole, on boit quelques bouteilles d'hydromel pour feter ca, et mes potes me filent une chambre sous un toit, une vieille voiture d'occasion et un job. C'est un mode de vie largement préférable et plus satisfaisant que d'économiser chaque mois pour accumuler des parts dans des fonds d'investissement et finir a 60 ans comme un lache qui n'a jamais rien fait de sa vie, avec une vieille grincheuse insupportable pour seul compagnon....

J'ai un oncle qui est bourgeois, rentier avec des millions d'euros et 5 "muh, enfants blancs" ET qui est raciste. Et bien ce type ne fait rien. Il rale contre la société actuelle et s'accroche a son pognon alors qu'il a déja la soixantaine et plus aucun futur. Son seul but est probablement de lacher ses millions défiscalisés a "muh, enfants blancs", lesquels sont tout aussi nuls que lui.

Concernant l'embourgeoisement, l'épargne et le carriérisme: cela a déja été mentionné sur le forum: nombreux sont les racistes qui ont fait le choix de s'embourgeoiser, "faire carriere", gagner de l'argent, en croyant qu' "un jour" ils feront quelque chose grace a leur argent. En realité une fois que les gens se calent dans un mode de vie petit bourgeois, ils deviennent encore moins enclins a prendre le moindre risque. Et plus les gens prennent de l'age, plus ils deviennent des grippe-sous médiocres lol.

Le petit bourgeois qui a "de l'influence" ne fait jamais rien, pas peur du qu'en dira-t-on, pour présérver sa réputation, ses "acquis", etc. Et au fur a mesure que la situation se dégrade, ils prennent juste la fuite un peu plus loin, ou a l'étranger, pour se retrouver toujours aussi isolés et impuissants.

En plus, la plupart font partie intégrante du probleme - la spéculation immobiliere a détruit la plupart de nos paysages depuis les années 50. On détruit les anciennes maisons pour construire des blocs de béton avec un maximum de studios (qui sont plus rentables a louer). On "investit dans des places de parking", on vend nos forets aux Chinois, on détruit tout pour faire un profit financier. Lesquels profits sont ensuite réinvestis dans des fonds d'investissements composés d'actions de grosses sociétés internationales qui détruisent les quatre coins de la planete...

l'épisode gilets jaunes m'a fait changer, en particulier sur la classe bourgeoise. Au-delà de la simple catégorie de pouvoir d'achat, il y a bien un groupe social matérialiste sans aucun souci national ou patriotique, conformiste jusqu'à l'extrême-centrisme, égoïste i.e. insensible à l'immigration chez les autres, et profondément bête au point de ne pas voir qu'il n'y aura bientôt plus de coin où se planquer. Bref la caricature de bourgeois comme au 19ième siècle. La seule chose qui les fera changer c'est l'effondrement sécuritaire et économique en cours, ils se rallieront au premier homme fort qui leur garantira de digérer en paix. Les juifs le savent et ils sont en train de préparer l'alternative au poudré tout en pilotant l'agitation sociale des minorités.
J'en connais beaucoup des petits-bourgeois, et a part comptabiliser leurs "placements" tous les mois, ils ne font rien du tout. Malgré tout leur argent, leur "position sociale", etc ce seront les derniers a faire quoi que ce soit.

Ce dont nous avons besoin, cest de mecs terre a terre pret a claquer ces putains de races de boue a chaque fois qu ils demandent une cigarette. Puis si l'un d'entre nous finit en prison, les autres doivent lui apporter une solidarité absolue, lui rendre visite, lui fournir argent, téléphones, etc jusqu'a sa sortie. Or tous les petits-bourgois "nationalistes" que je connais sont completement incapables de mettre 500 euros sur la table pour soutenir un membre de gang emprisonné.

La solution: intégrer toutes les connaissances fondamentales pour l'autonomie réelle (ca inclut tous les aspects de la vie), et se faire pousser des couilles.. Au lieu d'épargner et de reculer sans cesse. On veut des gens prets a résister aux Juifs, quel qu'en soit le cout financier. Le petit bourgeois qui prend des prets a la chaine pour collectioner les studios en location et envoyer ses enfants en école de commerce ne sert absolument a rien.

- Avons-nous réellement besoin dans nos rangs de fermiers troubadours, de bucherons menuisiers et de guerriers à mains nues ?? Que pourra t’on accomplir avec un troupeau de nationalistes dont l’ambition est de vivre de la cueillette et dont la puissance se borne à un calibre 12 ?

Si tu te renseigne un peu, tu verras que la réalité actuelle du "survivalisme" ou plus exactement "preppers" est bien plus sophistiquée que cela. Ca inclut par exemple:
  • L'usage de cryptomonnaies a l'échelle d'un canton, surtout pour les produits et services fondamentaux
  • La création d'une liste de producteurs locaux dans un rayon de 30km
  • La fabrication de drones cargo pour transporter la nourriture et le materiel dans un rayon de 30 km
  • Le tout coordonné par une app commune qui peut litéralement remplacer la Poste par les airs.
  • Les imprimantes 3D
  • Tous les systemes open source
  • Tout cela reposant sur une base de techniques autonomes rurales éternelles, ayant fait leurs preuves depuis des milliers d'années, et que l'homme moderne a completement oublié.
C'est tres, tres passionant. Si tu me voyais, tu ne dirais jamais que je suis "survivaliste". Ca ne se voit presque pas. Meme ma source d'eau potable est soigneusement planquée, pour éviter tout "taxe" future, ou quoi que ce soit d'autre. Tous mes équipements "survivalistes" sont dissimulés en équipements d'usage quotidien. La confidentialité et la discrétion absolue (camouflage) est partie intégrante du survivalisme.
 
Last edited:

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Avec des aussi courageux que ça on est mal parti... :rolleyes:
Pour structurer ce post, clarifier certaines tournures de phrases, etc.. il est évident que j’ai repris ce texte un certain nombre de fois, mais au bout d’un moment, la fatigue de la journée aidant, on a plus trop envie de reprendre le tout pour chercher 2/3 fautes d’orthographes. Par politesse, j’ai pris la peine de m’en excuser par avance. Libre à toi d'en tirer les déductions que tu veux.

Je me répète pour la Nième fois, nous ne pouvons pas faire "comme eux" puisque nous sommes la cible à abattre !!
Nous sommes 1000 fois plus capables mais pas du tout dans les mêmes conditions, est-ce si difficile à comprendre ?
J’avoue n’avoir pas lu ce propos dans les thread que j’ai pu lire.
Donc, si je te comprends bien, les juifs, les francs-maçons, les maghrébins, les noirs, les homosexuels, les gauchistes, les féministes, les indigénistes, etc.. Tous peuvent fonctionner par réseautage, mais pour les nationalistes, c’est impossible ? Il est évident que sur un forum qui prêche le 4e Reich et où un post sur deux a un contenu haineux, ça peut être compliqué, mais me semble-t-il, il suffirait de créer un forum « les amis du bricolage de Bourgogne » pour faciliter des rencontres sans attirer trop l’attention.

Le réseautage est la base de tout lobby et de toute sphère d’influence. Se passer de ce levier ne me semble pas être la preuve d’une capacité 1000 fois supérieure aux autres.

Accessoirement, tu m’expliqueras comment créer une République Blanche de Bourgogne sans activer de liens entre membres.

Non.
Sujet déjà débattu 10 fois, on ne peut pas être politicien et influer dans le sens que nous souhaitons. Un contrôleur fiscal doit toute la journée obéïr aux ordres qui sont de s'acharner sur un petit patron identifié comme nationaliste et de fermer les yeux sur le reste. Pareil pour les autres professions de la liste.
La encore, tu me sembles bien pessimiste. D’après toi, être membre d’un conseil d’attribution de logements sociaux, conseiller pôle emploi, ou autre, ne te permet en aucun cas d’avoir une capacité d’action pour favoriser les natifs aux allogènes ?
Qu’un employé prenne des ordres de son chef, cela me semble évident, mais en montant à des postes à responsabilité, tu n’as plus que des orientations et ta capacité de prise de décision est élargie. Ce n’est qu’une question de rang.

Oui bien sûr que c'est inenvisageable en l'état. Il faut d'abord l'effondrement complet du système. Ce qu'il en reste n'est pas récupérable.
Du jour au lendemain, il est évident que c’est irréaliste.
Mais entre la situation actuelle et l’effondrement complet, il va y avoir des phases durant lesquelles des positions vont changer (pouvant venir de l’intérieur, comme de l’extérieur), des esprits vont se réveiller, des évènements peuvent subvenir et il serait possible d'y prendre part sans attendre un effondrement complet qui peut mettre un certain temps, le système étant plus résilient qu'on ne peut le penser.

! Enfin une remarque de bon sens ! Là je suis d'accord, mieux vaut additioner des forces que des faiblesses, je vous encourage tous à améliorer votre situation financière, à y travailler en tout cas, ce sera utile...
On se rejoindra donc uniquement sur ce dernier point, mais c’est déjà un début..
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Bonjour Rétro-progressiste,

Je te remercie de ta réponse et comprends tout à fait qu’il soit judicieux de se replier sur une zone restreinte, mais, me semble t’il, la zone choisie est justement très voire trop vaste et aucun point de chute précis ne semble se dessiner. Et c’est là où il y a un flou qui fait que je ne saisis pas encore bien la pertinence du projet dans son état actuel.

Sur le constat :

Economiquement, j'ai envie de nuancer ton propos : Effectivement, un effondrement économique est peu probable. Mais à t'on besoin que cela aille aussi loin ? Force est de constater que l’état providence se délite, confronté à une réalité économique que la simple idéologie ne suffit plus à combler. Plus ca va, moins les médicaments sont remboursés, on encourage les gens à souscrire des retraites complémentaires, etc..
Viendra un jour, où financièrement, l'état ne pourra plus assumer la CMU et tous les allogènes qui viennent en masse se faire soigner aux frais des Français. De même, à terme, pour l'ensemble des prestations sociales. Et cela sera d'autant plus vrai à mesure du remplacement de la population.

Racialement, c'est probablement là où j'ai le plus de crainte. Les gens sont tellement biberonné au multiculturalisme, au métissage et à l'enrichissement culturel que les femmes violées et le mecs plantés n'ont qu'une hâte, c'est d'appeler à ne pas faire d'amalgame pour ne pas faire le jeu de l'extreme droite. Et si je te suis sur le constat, un peu moins sur la finalité (parition de la France). Qui aura intérêt à partitionner la France ? Quand les allogènes deviendront la majorité, ils n’auront aucune envie de ne pas achever leur œuvre. Ils auront pour eux la force légitime.
Et si cela se fait en douceur, la masse des français, fortement métissé ne le souhaiteront pas non plus.

Effectivement, la revanche des berceaux semble bien mal entamée.
Toutefois, j’éviterais de reprendre à mon compte toute projection de natalité sur le continent africain. Le jour où les migrations devriendront plus compliquées, peut-être que même avec leur QI, ils comprendront qu’on a moins à manger sur un gâteau quand on est 20 que quand on est 4.

Sur le projet :
Travail :
Tes remarques sont judicieuses. La création d’une association à vocation sociale peut avoir son intérêt pour pouvoir bénéficier de donations ouvrant droit à des réductions d’impôts, ainsi qu’à des dons publics à des niveaux locaux et nationaux. C’est un moyen idéal pour contribuer à des actions ciblées (en visant des foyers ruraux et majoritairement blancs) et réduire à bon compte la manne financière de cet état voyou.

Famille :
Etonnamment, je trouve que ce point est de loin le plus simple. Une personne équilibrée avec un travail et un logement n’est pas sensé éprouver de difficulté particulière à trouver l’âme sœur. A moins, bien évidemment, de chercher une allemande blonde à forte poitrine, nationaliste, et souhaitant, à elle seule, repeupler la terre. Peut être faut-il assouplir certains critères de recherche.

Patrie :
Que l'état abandonne des quartiers à la racaille pour éviter des tensions sociales est une chose, que l'état laisse des régions entières s'émanciper me semble être beaucoup moins probable.

Effectivement la liberté de ton de ce forum est appréciable.

Pour les prospections, j'évite d'en faire, on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Qui aurait pu préduire le COVID ? Comment savoir ce que nos élites ont encore dans leur besace magique ? On sait qu'on va dans le mur, mais à quelle vitesse ?
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Très bonnes réflexions.
Peut être un élément de réponse secessioniste qui tient la route:

http://blanrue.blogspot.com/2020/08/un-avenir-de-cites-libres-en-route-pour.html

Il faut en discuter serieusement car les lois anti-secessions vont commencer à pleuvoir pour nous empêcher d'avoir les mains libre pour ce genre d'opération.
Je te remercie pour ce lien. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre. J’ai vu la vidéo. Il y a des points intéressants, mais soyons sérieux, tout cela est quand même très fantaisiste.

Prendre pour exemple des cités antiques à une époque où les notions de distances n’avaient pas le même sens qu’aujourd’hui, ou bien le cas de Monaco qui est autonome depuis plusieurs centaines d’années ne me permet de croire que la création de cité indépendantes, ex nihilo, soit réaliste.

Que cela puisse se faire sur des iles perdues dans des états indigents, éventuellement (ne connaissant pas le Honduras, j’éviterais de porter des jugements de valeurs sur ce cas), mais même dans ces conditions, il faut être en mesure, même pour des pays semi-corrompus et pauvres, de leur faire entrevoir la possibilité de retombées financières conséquentes.

Même une région autonome comme la catalogne n’a pas pu réussir à affirmer son indépendance malgré un soutien massif de la population.

Dans un pays comme la France, ce concept n’a aucune chance d’aboutir. Aucun pays développé ne prendrait le risque d’ouvrir une telle boite de Pandore.

Le seul pays qui m’apparaitrait suffisamment permissif pour autoriser des expériences de ce type sont les USA dont la dimension du territoire et les amendement leur permettent d'être relativement permissif sur les communautés religieuses ou autre (cf : mormons, etc..)
 

NousVaincrons

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
122
Reaction score
425
Bonjour Rétro-progressiste,

Je te remercie de ta réponse et comprends tout à fait qu’il soit judicieux de se replier sur une zone restreinte, mais, me semble t’il, la zone choisie est justement très voire trop vaste et aucun point de chute précis ne semble se dessiner. Et c’est là où il y a un flou qui fait que je ne saisis pas encore bien la pertinence du projet dans son état actuel.

Sur le constat :

Economiquement, j'ai envie de nuancer ton propos : Effectivement, un effondrement économique est peu probable. Mais à t'on besoin que cela aille aussi loin ? Force est de constater que l’état providence se délite, confronté à une réalité économique que la simple idéologie ne suffit plus à combler. Plus ca va, moins les médicaments sont remboursés, on encourage les gens à souscrire des retraites complémentaires, etc..
Viendra un jour, où financièrement, l'état ne pourra plus assumer la CMU et tous les allogènes qui viennent en masse se faire soigner aux frais des Français. De même, à terme, pour l'ensemble des prestations sociales. Et cela sera d'autant plus vrai à mesure du remplacement de la population.

Racialement, c'est probablement là où j'ai le plus de crainte. Les gens sont tellement biberonné au multiculturalisme, au métissage et à l'enrichissement culturel que les femmes violées et le mecs plantés n'ont qu'une hâte, c'est d'appeler à ne pas faire d'amalgame pour ne pas faire le jeu de l'extreme droite. Et si je te suis sur le constat, un peu moins sur la finalité (parition de la France). Qui aura intérêt à partitionner la France ? Quand les allogènes deviendront la majorité, ils n’auront aucune envie de ne pas achever leur œuvre. Ils auront pour eux la force légitime.
Et si cela se fait en douceur, la masse des français, fortement métissé ne le souhaiteront pas non plus.

Effectivement, la revanche des berceaux semble bien mal entamée.
Toutefois, j’éviterais de reprendre à mon compte toute projection de natalité sur le continent africain. Le jour où les migrations devriendront plus compliquées, peut-être que même avec leur QI, ils comprendront qu’on a moins à manger sur un gâteau quand on est 20 que quand on est 4.

Sur le projet :
Travail :
Tes remarques sont judicieuses. La création d’une association à vocation sociale peut avoir son intérêt pour pouvoir bénéficier de donations ouvrant droit à des réductions d’impôts, ainsi qu’à des dons publics à des niveaux locaux et nationaux. C’est un moyen idéal pour contribuer à des actions ciblées (en visant des foyers ruraux et majoritairement blancs) et réduire à bon compte la manne financière de cet état voyou.

Famille :
Etonnamment, je trouve que ce point est de loin le plus simple. Une personne équilibrée avec un travail et un logement n’est pas sensé éprouver de difficulté particulière à trouver l’âme sœur. A moins, bien évidemment, de chercher une allemande blonde à forte poitrine, nationaliste, et souhaitant, à elle seule, repeupler la terre. Peut être faut-il assouplir certains critères de recherche.

Patrie :
Que l'état abandonne des quartiers à la racaille pour éviter des tensions sociales est une chose, que l'état laisse des régions entières s'émanciper me semble être beaucoup moins probable.

Effectivement la liberté de ton de ce forum est appréciable.

Pour les prospections, j'évite d'en faire, on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Qui aurait pu préduire le COVID ? Comment savoir ce que nos élites ont encore dans leur besace magique ? On sait qu'on va dans le mur, mais à quelle vitesse ?
Le projet est simple en soi: Emigration massive (tant que possible) dans des zones qui correspondent géographiquement à la Bourgogne actuelle.
J'ai posté un thread "Pour vous faciliter la tâche" qui montre les meilleures zones. j ai parcouru toutes les rubriques pour sélectionner ces zones. Elles semblent adaptées et préservées.

Une fois émigrés, le nombre prévaudra et ces zones tomberont sous notre contrôle, comme les sous races contrôlent le 93 par leur nombre.
Il y a ensuite de fortes chances que l'état cherche à réduire notre liberté de circulation et d'établissement, en partie à cause de cette pandémie imaginaire, d'autant plus que avec le temps, de plus en plus de gens seront au courant et chercheront à rejoindre ces zones blanches où elles risqueront moins qu'au contact des sous races. Plus le temps va passer, plus les gens feront face à un dilemne: prise de conscience raciale ou périr.

En aucun cas il ne s'agit de zones ou des illuminés vont se mettre au bucheronnage et vivre en ermite. En tout cas je ne me suis jamais imaginé ce projet de cette façon. J'y vois des zones de sécurité où si tu as un problème, ton ou tes frères blancs viendront à ton secours et la communauté sera très forte. Des zones de peuplement solidaires où des gens unis par les mêmes convictions s'uniront et étendront leur emprise, chacun apportant des compétences qui bénéficieront à tous.

Ca c'est comment je l'imagine.
La prochaine étape serait que les MODS de DP définissent une ou des zones de peuplement. Pour ma part, agé de la vingtaine, je serais prêt d'ici quelques mois / années à déménager, étant célib et habitant la pire trou à chiottes racial de France qu'est le 93.
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Ce que nous faisons ici est de fournir la méthodologie d'ensemble. Comme un code "open source" si tu veux. Ensuite, c'est a chacun d'organiser son projet avec sa clique, et de trouver quel sera l'endroit le plus stratégique dans leur propre cas. Etant donné qu'il y a en ce moment quelques millions de gens concentrés sur le retour a la terre (toutes idéologies confondues), on arrivera tous plus ou moins aux memes conclusions a terme quand aux zones les plus stratégiques, et cela créera une concentration de fait a terme dans certains endroits.
Je comprends cette vision des choses, mais cela implique d’avoir « une clique ». Je ne suis pas sur que tout le monde, ici, soit aussi bien entouré. Avoir dans son entourage des gens qui partagent nos idées n'est deja pas évident. Avoir dans son entourage des gens qui partagent nos idées, et qui sont prêt, au même moment, à tout quitter pour fonder ensemble leur avenir ailleurs, loin des leurs, de leur travail et de leur vie, me paraît assez compliqué.
Si ce forum ne fait pas le lien entre les membres qui ne disposent pas dans leur entourage de personnes avec les mêmes convictions, de fait, vous mettez de coté, tout un pan de démocrates qui seraient probablement très motivés à vous rejoindre sur ce projet.

Parmi tous ces gens qui se retrouvent dans les zones stratégiques, il est facile de rassembler tous les talents necessaires a une vie autonome a l'échelle d'un canton. J'expliquerai dans un autre post comment j'ai fait. Je suis installé dans un canton ou toutes les resources nécessaires sont disponibles, nous somme 8 NS dispersés dans 5 villages du canton. J'ai une 30aine de vrais potes dans ce canton, et je me suis fait environ 150 connaissances diverses et variées qui rassemblent pratiquement tous les talents nécessaires a l'autonomie durable.
Rassembler des compétences, je veux bien croire que ce soit simple, si certaines manques, il suffit de se former. Mais rassembler des convictions me semble être moins évident. En tout cas, j'attends ton retour d'expérience avec intérêt.

(en général, peu m'importe que les gens soient NS ou pas, du moment qu'ils soient compétents - mes camarades NS ne sont pas les plus compétents, mais ce sont ceux qui me soutiendront si je vais en prison, si je divorce, etc).

Le "survivalisme" a encore l'air d'etre une fantaisie ou un mode de vie peu enviable pour les gens qui sont completement urbanisés mentalement. Cela semble "se mettre a l'écart de la société", se sacrifier pour un hypothétique effondrement... Mais non, cest un mode de vie qui te régénère entièrement et donne un sens a ta vie. Si l'on combine l'ensemble des techniques de vie traditionelle avec toutes les techniques d'autonomie moderne, on arrive a un mode de vie très intéressant, solide et meme profitable.
J'abonde dans ton sens, mais j’ai remarqué que souvent, cet état d’esprit s’accompagne également d’une volonté de décroissance, de se satisfaire du minimum et de chercher à travailler moins pour profiter plus. Or pour mener des projets ambitieux à termes, il faut de l’argent. Un juste milieu entre survivalisme et vie professionnelle active permet probablement de profiter du meilleur des 2 mondes.

Les gens sont aussi laches de nos jours parce qu'ils dépendent du système, financièrement, socialement, émotionellement. Le "survivalisme" cherche l'autonomie par rapport a tout ca et tu deviens invincible (ca inclut la connaissance des cultures ancestrales, l'ésotérisme, etc). Je sais que pour les urbanisés, la vie rurale semble etre une lubie (ca l'était pour moi quand j'étais encore un normie), mais quand tu connais toute la culture et les techniques, tu te rends compte que nous sommes la vraie société, les seuls qui comptent vraiment. On est solides, autonomes, on a peur de rien. Meme pas peur de crever, vu qu'on vit pour de vrai au quotidien.
Il faudrait définir la lacheté et le courage.
Ne pas ne pas avoir peur de mourir n'est pas la définition du courage.
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Ceux qui se mettent dans le "survivalisme" moderne le font pour avoir une vie qui ait un sens. Meme si on me donnait 10 millions d'euros, la vie de petit-bourgeois et toutes ses hypocrisies et sa médiocrité ne n'intéresse pas. J'ai besoin de feter les equinoxes avec du vin de sureau a l'ombre des vieux arbres, apres une journée passée a bosser sur mes drones de combat. Je ne peux pas blairer la nourriture industrielle, et j'adore la truite fumée (élevée en secret dans une branche artificielle d'une ruisseau du coin et qui se revend très bien dans mon coin).
Dis comme ça, c’est tentant, mais as-tu une famille à charge ?

Quant au survivalisme, l'originel, c'est surtout, comme son nom l'indique, le désir de survivre. C'est avant tout, un loisir de classes aisées, car être survivaliste a un coût conséquent. Par mimétisme, les classes moins aisées ont détourné le concept pour créer un survivalisme moins couteux, qui s'apparente davantage à un retour à la nature.

Je critique pas le principe, dont le comprends la beauté, je dis juste qu'il faut essayer quand même de l'intégrer à une vie professionnelle qui vous assure une certaine indépendance financière, tant que cela a de la valeur.

Il parait clair désormais que le système va s'effondrer. Que ce soit une grève de routiers de 6 semaines en plein hiver et qui finit par dégénérer, ou une histoire comme le coronavirus un peu plus aggravée, et ceux qui dépendent des supermarchés, de la logistique, de l'industrie agro-alimentaire etc vont salement souffir, peu importe l'étendue de leur patrimoine immobilier ou de leurs placements boursiers...
Même ça, je n'en suis pas si sur. Je ne suis pas membre du club Bilderberg, alors je n'ai aucune idée à quelle sauce va t'on être mangé.


Ces faiblesses systèmiques sont un probleme qui touche l'ensemble des pays développés, et meme l'ensemble de la planète. Toutes les catastrophes sont désormais globales. C'est pourquoi s'expatrier dans d'autres pays n'a pas grand sens stratégiquement. C'est la meme problematique partout: dépendance aux systemes centralisés, a l'industrie agro-alimentaire et tout ce qui va avec. Ce n'est pas qu'une question de négrification, c'est tout notre système qui est pourri a la moelle.
Réflexion très juste. Le mondialisme et sa division du travail sont des idioties idéologiques et stratégiques. Que nos dirigeants aient pu souscrire à cela est la preuve de leur soumission. Le stade ultime avant l'avènement d'un gouvernement mondial.

- Une fois les allogènes majoritaires, pensez vous réellement pouvoir échapper à leurs lois ou être en mesure de déclarer votre indépendance ? Cela semble bien peu probable.

Oui, le but est de créer des zones de non-droit blanches ou la Crépublique n'aura pas les moyens d'appliquer ses règles. C'est facile, il existe tant de techniques. Une fois que tu es 100% autonome, on ne peut litéralement rien te faire. Toutes ces histoires a la Fdesouche de petits Blancs tout nuls qui morflent a la merci du système, c'est que parce que ce sont des pauvres types qui ne savent pas fonctionner en autonomie, dans une semi-illegalité, aux marges du système. La Crépublique repose précisement sur cette masse docile de petits blancs qui nont les couilles de rien.
Là, je ne te suis plus. Qu’il soit possible de survivre caché dans les bois en mangeant des racines sans que personne ne mettent la main sur toi, c’est surement possible. Mais à partir du moment où tu vis ne serait-ce que dans un village, que tu restes lié à des instances et des infrastructures qui restent sous le contrôle d’un état central, je ne vois pas bien comment tu peux déclarer ton indépendance sans te prendre la police et l’armée sur la gueule.


- Ne pourrions pas, nous aussi, accéder à des postes clés et s’entraider par cooptation pour faire avancer la cause nationaliste ?

Je me fous de la "cause nationaliste". J'ai pas de nation, j'ai un clan aryen basé sur la Loi salique. Il ya les gens que je connais personellement, et tout le reste sont des proies pour moi. Les frontières de la France, le drapeau franc-macon bleu-blanc-rouge... LOL.
Au delà des frontières, la France, c’est une culture, une histoire, une langue, une idée et des gens qui la compose. Si ton combat est clanique à l’échelle d’un village, notre combat n’est pas le même.

La loi salique ? Compte tenu de tes propos, je pense que tu confonds avec la loi du Talion, qui correspondrait davantage à nos valeurs.

Ce sont des types comme nous (gangs de Francs) qui ont créé la France, et on recréera d'autres "pays" le moment venu. Un pays n'est que le territoire conquis par une armée, et validé par des principes spirituels. Comme la France s'est complètement éloignée des principes spirituels depuis 200 ans, elle s'est délitée et a disparu. C'est un phénomene naturel. Ton vrai pays est ta région, puis l'Europe. Le reste c'est des concepts artificiels perpétués par les parasites qui en profitent, et par les masses de normies inertes.
L’Europe représente peu de chose à mes yeux. Que nous ayons une histoire commune, c’est entendu, mais les travailleurs détachés roumain ou les mafias albanaises n’ont à mon sens pas davantage leur place en France que les allogènes de nos anciennes colonies.

- Ne serions-nous pas plus inspirés à pousser nos forces vives à épouser des carrières de magistrats, de commissaires, de contrôleurs fiscaux, de généraux, de politiciens, d’hommes qui pourront influer au quotidien dans le bon sens et, sur le long terme, sur le futur de la nation avec un système de valeur patriote ?

Il existe des centaines de milliers de racistes et de "patriotes" dans ces milieux, et au final ils sont pieds et poings liés par leur propre lacheté (besoin de préserver leur carriere, leurs rentes, leur retraite, leur patrimoine...). Le gros probleme est cette dépendance. Les gens dans ces positions sont prets a tous les compromis pour préserver leurs rentes, le "futur de leurs enfants", leur confort familial etc.
Je ne peux ni appuyer ni contredire ces propos.
Y’a-t-il beaucoup de racistes à ces postes ? peut-être.
Ils ne font rien par lâcheté. Peut-être pas.
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
- Ne sera t’il pas plus simple de trouver une femme aimante et de repeupler la France en ayant des salaires de politicien ou de gérants de société?
Ca dure depuis le 19e siecle, cette société de rentiers de merde. La rente et le carriérisme sont la principale cause de l'effondrement. C'est aussi le terreau sur lequel prospere la juiverie. Les Juifs savent tenir par les couilles les gens qui sont avares d'argent, qui mettent la priorité a leur confort familial petit-bourgeois. Contre les autres ils ne peuvent rien.
Oui, mais nous vivons dans ce monde là. Tu ne peux pas en vouloir à une femme, dans une société capitaliste, de rechercher une certaine sécurité financière. De tous temps, il en a été ainsi.

Contrairement a ce que l'on croit, l'argent est secondaire. La solidité mentale et la solidarité ethnique sont la priorité. Lacher du pognon a ses enfants, ca tout le monde sait faire, et ca ne mène a rien. Les Juifs sont forts parce qu'ils s'entraident entre Juifs de la meme génération, pas parce qu'ils lachent un patrimoine immbilier sous forme de SCI défiscalisée a leurs petits-enfants... S'entraider entre vrais mecs de village jusqu'a la mort est beaucoup plus productif que de miser chacun de son coté sur ses chiards...
Je pense que l’un n’empêche pas l’autre.
Un réseau cohérent + un patrimoine > un réseau cohérent.
Qui plus est, je ne suis pas sur que les qualités première qu’une femme en 2020 recherche chez un homme soit la solidité mentale et ethnique.

Tu me cherche la merde, mes potes débarquent. Je vais en tole, mes potes m'envoient 500 euros par mois et un téléphone. Je ressors de tole, on boit quelques bouteilles d'hydromel pour feter ca, et mes potes me filent une chambre sous un toit, une vieille voiture d'occasion et un job. C'est un mode de vie largement préférable et plus satisfaisant que d'économiser chaque mois pour accumuler des parts dans des fonds d'investissement et finir a 60 ans comme un lache qui n'a jamais rien fait de sa vie, avec une vieille grincheuse insupportable pour seul compagnon....
A mon niveau, la taule n’est pas un objectif prioritaire. Quant aux amis, je reste persuadé qu’ils seront toujours moins fiables que la famille. Et si tous tes potes considère l’argent comme secondaire, ils vont galérer pour te lâcher 500 € par mois.

J'ai un oncle qui est bourgeois, rentier avec des millions d'euros et 5 "muh, enfants blancs" ET qui est raciste. Et bien ce type ne fait rien. Il rale contre la société actuelle et s'accroche a son pognon alors qu'il a déja la soixantaine et plus aucun futur. Son seul but est probablement de lacher ses millions défiscalisés a "muh, enfants blancs", lesquels sont tout aussi nuls que lui.
Surtout, ne prends pas mal mon propos, car il ne se veut en aucun blessant, mais que fais tu de plus que lui ? Ne crois-tu pas qu’avec ses millions, tu pourrais décupler la force de tes projets actuels ?

Concernant l'embourgeoisement, l'épargne et le carriérisme: cela a déja été mentionné sur le forum: nombreux sont les racistes qui ont fait le choix de s'embourgeoiser, "faire carriere", gagner de l'argent, en croyant qu' "un jour" ils feront quelque chose grace a leur argent. En realité une fois que les gens se calent dans un mode de vie petit bourgeois, ils deviennent encore moins enclins a prendre le moindre risque. Et plus les gens prennent de l'age, plus ils deviennent des grippe-sous médiocres lol.
Souvent, ce n’est pas l’accumulation de richesse qui les rendent moins enclin à prendre des risques, mais les responsabilités qui incombent à ceux qui deviennent père de famille.

Le petit bourgeois qui a "de l'influence" ne fait jamais rien, pas peur du qu'en dira-t-on, pour présérver sa réputation, ses "acquis", etc. Et au fur a mesure que la situation se dégrade, ils prennent juste la fuite un peu plus loin, ou a l'étranger, pour se retrouver toujours aussi isolés et impuissants.
Le petit bourgeois n'a aucune influence.
Et on peut facilement retourner cet argument. Au fur et à mesure que la situation se dégrade, les moins riches fuis un peu moins loin en Bourgogne. Quelle différence ?

En plus, la plupart font partie intégrante du probleme - la spéculation immobiliere a détruit la plupart de nos paysages depuis les années 50. On détruit les anciennes maisons pour construire des blocs de béton avec un maximum de studios (qui sont plus rentables a louer). On "investit dans des places de parking", on vend nos forets aux Chinois, on détruit tout pour faire un profit financier. Lesquels profits sont ensuite réinvestis dans des fonds d'investissements composés d'actions de grosses sociétés internationales qui détruisent les quatre coins de la planete...
On est d’accord, les boomers ont été la plaie de la France. "jouissons toujours plus, nos descendants paieront la note".

J'en connais beaucoup des petits-bourgeois, et a part comptabiliser leurs "placements" tous les mois, ils ne font rien du tout. Malgré tout leur argent, leur "position sociale", etc ce seront les derniers a faire quoi que ce soit.
Le problème, c’est que chacun a sa propre définition d’élite, bourgeois, petit bourgeois, classe moyenne, etc.. On est sur des concepts flous qui favorisent la haine de classe. Mon seul propos est n’ayons pas peur d’avoir de l’argent. On ira toujours plus loin avec 1000 euros qu’avec 10.

Ce dont nous avons besoin, cest de mecs terre a terre pret a claquer ces putains de races de boue a chaque fois qu ils demandent une cigarette. Puis si l'un d'entre nous finit en prison, les autres doivent lui apporter une solidarité absolue, lui rendre visite, lui fournir argent, téléphones, etc jusqu'a sa sortie. Or tous les petits-bourgois "nationalistes" que je connais sont completement incapables de mettre 500 euros sur la table pour soutenir un membre de gang emprisonné.
On ne cesse de me répéter qu’il est impossible de réseauter. Il va falloir se mettre d’accord sur une solution ou sur l'autre.

La solution: intégrer toutes les connaissances fondamentales pour l'autonomie réelle (ca inclut tous les aspects de la vie), et se faire pousser des couilles.. Au lieu d'épargner et de reculer sans cesse. On veut des gens prets a résister aux Juifs, quel qu'en soit le cout financier. Le petit bourgeois qui prend des prets a la chaine pour collectioner les studios en location et envoyer ses enfants en école de commerce ne sert absolument a rien.
Même Hitler avait un père qui cherchait à s’élever dans la société pour que son fils ait plus de facilité que lui à devenir quelqu’un.. Je ne suis pas sûr que cela soit intrinsèquement mal.

- Avons-nous réellement besoin dans nos rangs de fermiers troubadours, de bucherons menuisiers et de guerriers à mains nues ?? Que pourra t’on accomplir avec un troupeau de nationalistes dont l’ambition est de vivre de la cueillette et dont la puissance se borne à un calibre 12 ?

Si tu te renseigne un peu, tu verras que la réalité actuelle du "survivalisme" ou plus exactement "preppers" est bien plus sophistiquée que cela. Ca inclut par exemple:
  • L'usage de cryptomonnaies a l'échelle d'un canton, surtout pour les produits et services fondamentaux
  • La création d'une liste de producteurs locaux dans un rayon de 30km
  • La fabrication de drones cargo pour transporter la nourriture et le materiel dans un rayon de 30 km
  • Le tout coordonné par une app commune qui peut litéralement remplacer la Poste par les airs.
  • Les imprimantes 3D
  • Tous les systemes open source
  • Tout cela reposant sur une base de techniques autonomes rurales éternelles, ayant fait leurs preuves depuis des milliers d'années, et que l'homme moderne a completement oublié.
C'est tres, tres passionant. Si tu me voyais, tu ne dirais jamais que je suis "survivaliste". Ca ne se voit presque pas. Meme ma source d'eau potable est soigneusement planquée, pour éviter tout "taxe" future, ou quoi que ce soit d'autre. Tous mes équipements "survivalistes" sont dissimulés en équipements d'usage quotidien. La confidentialité et la discrétion absolue (camouflage) est partie intégrante du survivalisme.
J’ai conscience de cela, mais ce n’est vraiment pas la tendance générale qui ressortait le plus des posts que j’ai pu lire ici. On était beaucoup plus sûr de la décroissance volontaire que sur l’utilisation des technologies actuelles.

Quant aux cryptomonnaies, j’ai beaucoup de mal à considérer que ce soit l’idéal vers lequel on doit tendre. Je préfère une maison en dur à de l’argent virtuel. Cela me semble plus tangible.
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Le projet est simple en soi: Emigration massive (tant que possible) dans des zones qui correspondent géographiquement à la Bourgogne actuelle.
J'ai posté un thread "Pour vous faciliter la tâche" qui montre les meilleures zones. j ai parcouru toutes les rubriques pour sélectionner ces zones. Elles semblent adaptées et préservées.

Une fois émigrés, le nombre prévaudra et ces zones tomberont sous notre contrôle, comme les sous races contrôlent le 93 par leur nombre.
Il y a ensuite de fortes chances que l'état cherche à réduire notre liberté de circulation et d'établissement, en partie à cause de cette pandémie imaginaire, d'autant plus que avec le temps, de plus en plus de gens seront au courant et chercheront à rejoindre ces zones blanches où elles risqueront moins qu'au contact des sous races. Plus le temps va passer, plus les gens feront face à un dilemne: prise de conscience raciale ou périr.

En aucun cas il ne s'agit de zones ou des illuminés vont se mettre au bucheronnage et vivre en ermite. En tout cas je ne me suis jamais imaginé ce projet de cette façon. J'y vois des zones de sécurité où si tu as un problème, ton ou tes frères blancs viendront à ton secours et la communauté sera très forte. Des zones de peuplement solidaires où des gens unis par les mêmes convictions s'uniront et étendront leur emprise, chacun apportant des compétences qui bénéficieront à tous.

Ca c'est comment je l'imagine.
La prochaine étape serait que les MODS de DP définissent une ou des zones de peuplement. Pour ma part, agé de la vingtaine, je serais prêt d'ici quelques mois / années à déménager, étant célib et habitant la pire trou à chiottes racial de France qu'est le 93.
Les projets sont toujours simples, c’est leur réalisation qui ne l’est pas.

Bourgogne-Franche Comté : 47 784 km²

Population : 2 795 000 hab.

Membres EELB : je vais être généreux : 10 000 à tout casser.

Membres EELB prêts à l’exil : 2000 en étant très optimiste.

Plus le temps va passer, plus les souchiens vont se métisser. Il serait illusoire de baser un plan sur l’arrivée massive de souchien en recherche d’un paradis blanc.

Tu m’expliqueras donc par quel calcul magique le nombre nous permettra de prendre quoi que ce soit de plus grand qu’un village sous notre contrôle ?

On en revient à la base : pour donner un début de cohésion à ce projet, il faut définir une zone étroite.
 

Rétro-progressiste

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
29
Reaction score
83
Bonjour Go Bells. Un petit retour sur tes réponses :

Sur le diagnostic

Difficile de prévoir ce qui va arriver économiquement. J'ai plutôt l'impression qu'on va tous mourir avant que l'État ne s’essouffle. D'ailleurs, certaines mesures que tu mentionnes vont dans le sens d'une perpétuation des finances de l'État, comme le moindre remboursement des frais médicaux, la privatisation de certains services publiques, etc. Les solutions sont infinies. Si certaines populations ne sont plus abreuvées d'aides et se révoltent, cela ne pourra qu'accélérer la séparation des populations.

Pour ce qui est de la démographie africaine, je suis bien plus pessimiste que toi : la Somalie nous a montré qu'il n'y avait strictement rien à attendre de ces populations. Après la famine, une génération plus tard, la population a doublé. On trouve même désormais des colonies de somaliens aux U.S.A. depuis Obama il me semble, d'autres en Suède, etc. Il faut s'attendre à un raz-de-marée jamais vu depuis l'époque de Néandertal si les régimes politiques occidentaux restent les mêmes.

Du diagnostic au projet

Métissage : tu as raison de le craindre, celui-là est mortel et fait passer une partie de notre patrimoine génétique à l'ennemi, se retournant ensuite contre nos propres descendants. Tu apportes donc de l'eau à mon moulin, un regroupement des blancs, leur séparation des colons ou une partition du territoire pouvant freiner fortement cela.
Contrairement à la nécessité de fuir (la délinquance principalement), il serait question ici de volonté de fuir (pour vivre avec sa culture). En effet, les blancs ne vont pas tous se métisser, il va forcément en rester quelques millions. Les blancs fuient depuis de nombreuses années les zones envahies. Ce "white flight" va forcément continuer, puisqu'une partie refuse de se métisser. N'oublions pas non plus la fausseté des chiffres officiels, comptant comme couple mixte des maghrébins en France (comptés comme français) allant chercher leur femme au bled. Je ne sous-estime pas non plus le métissage, le phénomène de PAN étant particulièrement effrayant. On croise désormais le résultat de ces trahisons au quotidien, la progéniture étant fréquemment demeurée, singeant parfois des racailles de séries B, de quoi être terrifiés pour l'avenir.

À partir du moment où des millions de blancs refusent de se métisser et que des blancs changent de région, on peut très bien imaginer un partitionnement. Par contre, je te le concède, difficile de prévoir à quoi cela ressemblera : si l'État est toujours présent, changera-t-il de nature en reconnaissant l'existence de communautés comme au Liban avec une "décentralisation culturelle"? Au fond, tout dépendra de l'armement des parties en présence : si l'État reste le plus fort, les sécessions seront difficiles. Si des armes arrivent d'ailleurs, en destination des différentes communautés, qui sait.

Sur le projet

Sur le nombre de démocrates participatifs prêts à déménager, je suis encore plus pessimiste que toi. Pour moi, la région ciblée devra potentiellement pouvoir attirer des blancs en provenance de régions [temporairement j'espère] perdues. Si cette région est entourée de régions sinistrées, elle pourrait en recueillir les populations blanches conscientes, jouant le rôle d'une excroissance du péri-urbain actuel. Je parie donc sur de futurs mouvements de populations, étalés dans le temps (pas dans le style Indo-Pakistanais).

Le choix judicieux d'un arrondissement et d'une poignée de villages permettrait d'arriver avant les autres, de s'implanter et de s'infiltrer avant eux, de profiter d'un coût de l'immobilier qui serait encore abordable (moins ensuite). Un arrondissement compte entre 50.000 et 100.000 habitants. On élimine les villes de plus de 3500 habitants (pour cause de HLM). À la fin, il ne reste que 3 à 5 villages possibles ayant entre 2000 et 3000 habitants. On se répartit aléatoirement dans ces villages et on se connecte en réseau dans les mois ou années qui suivent afin de s'entraider et de peser.
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Bonjour à tous,
Je pense que le projet Belvedere (une ville privée dédiée aux familles blanches) devrait tous vous intéresser. J’ai présenté cette initiative en détails dans un fil Twitter.
https://twitter.com/belvedere_fr/status/1273297615573127170?s=21
J’aimerais entendre vos avis et vos critiques et en discuter avec vous.
Merci à tous pour votre aide.
Bonjour,

Je vais être prosaique et m'attarder sur certains détails :

Article 7, cette ville sera construite et gérée par une société.
Article 8, l'association créera une SCI.

Donc au final, c'est une société ? une association ? une SCI ? tout cela est un peu flou.

A choisir, plûtot que d'exposer 70 articles pour décrire l'avenir radieux de cette cité, j'aurai préféré un budget prévisionnel sur les 3 ou 5 premières années.
C'est sur, ça fait moins rêver, mais ça apporte de la crédibilité à un projet.

Parce que, si je comprends le principe, une société va être créée pour acheter et aménager un lotissement, sauf que, pour cela, elle devra avoir recours à :
- cotisations
- donations
- bénévolat
- etc.

Tout cela, pour, par la suite, revendre des parcelles aux membres.
Déjà sur le principe, ça éveille des alertes chez moi.

Accessoirement, construire un lotissement, en sortie d'une ville, c'est déjà un bugdet conséquent. Le faire en dehors de toute infrastructure dans l'idée de concevoir une ville nouvelle, c'est pour ainsi dire, irréaliste en terme d'autorisations et nécessite un budget d'un ordre tout autre.

Ensuite le but est, dans un premier temps, d'en faire une sorte de village Pierre et Vacances. Je ne sais pas trop si tu vas attirer beaucoup de monde sur la base de ce concept.

Article 14 : à terme, Belvédère disposera de : logements, centre d'affaires, ateliers, marchés, commerces, grandes surfaces, écoles, université, equipements sportifs, culturels, touristiques, médicaux, etc..

Quand tu dis à terme, on parle de quel délai ?
20 ans ? 50 ans ? 200 ans ?

Je serais donc plus facilement séduit par la base d'un projet simple mais réaliste (exemple : achat d'un petit village à une dizaine de personnes pour lui redonner vie - avec lien sur l'annonce de vente du village et projet de financement) qu'un projet de cité radieuse qui ne verra pas le jour.

Mais concevoir des projets, c'est déjà s'évader un peu.

Bien cordialement,
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
J'adore ce genre de "post". Bien vu. J'y répond sans avoir lu l'intégralité du fil, désolé si je répète certaines affirmations pertinentes. Je ferai cette lecture juste après avoir envoyé mon message.

1) L'idée est de l'agit-prop pure. Elle produit des effets même sans concrétisation matérielle. Tu penses que cette initiative gouvernementale est indifférente à la proposition de DP ? Alors tu es bien naïf.
https://www.lepoint.fr/societe/loi-...are-le-gouvernement-18-07-2020-2384726_23.php

2) Je suis déjà sur place, et propriétaire (coucou les RG, ;))

3) Étant sur le terrain, je peux te dire que 80 % des gens pensent comme nous, même sans avoir avoir lu l'intégralité des Écrits révisionnistes de Faurisson, comme moi je l'ai fait. C'est les Gilets Jaunes, si tu préfères.

4) Le monde qui te sert de cadre va s'effondrer. À te lire, on sent que tu va prostituer ta fille pour 2 kg de viande dans pas longtemps. Ton raisonnement est valable tant que les super-marchés existent, mais on est en pleine crise du David-1984 en ce moment, non ? C'est pas un signal pour toi ?

5) Après le 4), je vois pas quoi ajouter.

Conclusion : Devenez des néo-ruraux ou crevez !

1) Quels effets espères-tu obtenir à faire de l'agit-prop au sein d'un forum à l'audience faible ? Développe ton idée de région blanche sur jv.com, tu auras de meilleurs résultats.
J'ai déjà parlé de cette loi dans un autre thread : https://eelb.su/index.php?threads/loi-contre-le-séparatisme.6106/
Par contre, c'est toi qui est bien naïf si tu penses que cette loi est lié au risque d'une République Blanche de Bourgogne impliquant 500 personnes quand sur notre sol 10 millions de musulmans se radicalisent autour de leur religion qui est, avant tout, un système politique. Accessoirement, il y a probablement plus d'armes dans les cités de la RP que dans toute la Bourgogne, aussi élargie soit-elle.

2) Grand bien te fasse.

3) Que 80% des gens sur place soient des gilets jaunes, je le crois volontiers. Mais les gilets jaunes avaient des revendications sociales, sociétales assez peu. En tout cas, bouter les allogènes hors de France ne pas m'a pas semblé être dans leurs revendications premières. Cela ne se reflète d'ailleurs pas dans leurs votes. Tu comptes vraiment sur eux pour faire plier le gouvernement et faire sécession ?

4) "Le monde qui me sert de cadre va s'effondrer". Ou, quand, comment ? Bien malin qui pourra faire des prédictions fiables. C'est une affirmation péremptoire, qui ne tient aucun compte de la résilience du système.
Que des boulversements soient à venir, c'est évident, mais sous quelle forme et à quelle échéance ?
Non le COVID ne me semble pas être un signal de grand chose, ormis celui d'une mauvaise anticipation et d'une gestion désastreuse. Parfois, mon complotisme le dispute à ma croyance en l'incompétence crasse de nos élites.
En tout cas, si cela a engendré chez toi une crainte particulière, c'est que ton niveau de préparation est problématique, malgré ta présence en Bourgogne. Quand a tes commentaires sur ma fille, ne projete pas tes anticipations sur les autres. Ce propos aurait déjà été pathétique si il avait été argumenté. Ne l'étant même pas, il est simplement idiot.

5) Après le 4, il ne semble pas nécessaire d'ajouter quoi que ce soit.
 
Joined
Sep 7, 2020
Messages
4
Reaction score
0
Bonjour,

Je vais être prosaique et m'attarder sur certains détails :

Article 7, cette ville sera construite et gérée par une société.
Article 8, l'association créera une SCI.

Donc au final, c'est une société ? une association ? une SCI ? tout cela est un peu flou.

A choisir, plûtot que d'exposer 70 articles pour décrire l'avenir radieux de cette cité, j'aurai préféré un budget prévisionnel sur les 3 ou 5 premières années.
C'est sur, ça fait moins rêver, mais ça apporte de la crédibilité à un projet.

Parce que, si je comprends le principe, une société va être créée pour acheter et aménager un lotissement, sauf que, pour cela, elle devra avoir recours à :
- cotisations
- donations
- bénévolat
- etc.

Tout cela, pour, par la suite, revendre des parcelles aux membres.
Déjà sur le principe, ça éveille des alertes chez moi.

Accessoirement, construire un lotissement, en sortie d'une ville, c'est déjà un bugdet conséquent. Le faire en dehors de toute infrastructure dans l'idée de concevoir une ville nouvelle, c'est pour ainsi dire, irréaliste en terme d'autorisations et nécessite un budget d'un ordre tout autre.

Ensuite le but est, dans un premier temps, d'en faire une sorte de village Pierre et Vacances. Je ne sais pas trop si tu vas attirer beaucoup de monde sur la base de ce concept.

Article 14 : à terme, Belvédère disposera de : logements, centre d'affaires, ateliers, marchés, commerces, grandes surfaces, écoles, université, equipements sportifs, culturels, touristiques, médicaux, etc..

Quand tu dis à terme, on parle de quel délai ?
20 ans ? 50 ans ? 200 ans ?

Je serais donc plus facilement séduit par la base d'un projet simple mais réaliste (exemple : achat d'un petit village à une dizaine de personnes pour lui redonner vie - avec lien sur l'annonce de vente du village et projet de financement) qu'un projet de cité radieuse qui ne verra pas le jour.

Mais concevoir des projets, c'est déjà s'évader un peu.

Bien cordialement,
Bonjour Go Bells,

Merci pour ton retour. Je vais essayer de répondre au mieux à tes remarques.

Il s’agit bien d’une association qui porte le nom de « Société de Belvedere ». Cette association peut d’ailleurs rester informelle et peut très bien ne prendre de forme juridique et d’existence formelle qu’au moment de la constitution de la SCI. Je le précise dans le premier tweet.
1 • L'association "Société de Belvedere" vise à perpétuer l'héritage de la civilisation occidentale, son art de vivre et sa vitalité en offrant aux occidentaux un cadre de vie épanouissant : la ville privée de Belvedere, eldorado blanc et futur état de la nation belvedere.

Oui, il faut un business plan. Mais j’en ai assez fait pour savoir que Twitter n’est pas le lieu pour cela (pas le bon format ni la bonne audience). Ce n’est pas non plus le bon timing : ce fil Twitter sert avant tout à présenter le projet au grand public, tâter le terrain c’est-à-dire s’assurer qu’il existe de la traction, une demande réelle et solvable pour ce genre de projet. Le business plan viendra après.
5 • Le présent document constitue une feuille de route synthétique pour la création de Belvedere. Il ne prétend à aucune exhaustivité. Certains aspects ont pu être plus développés que d’autres. Pardonnez l’orthographe et la syntaxe approximative, Twitter oblige.
J’aborde ce point dans les 3 derniers tweets.
68 • APPEL : Dans le cadre du projet @Belvedere_FR (ville dédiée aux familles occidentales), recherchons volontaires pour nos groupes de travail : Financement/Invest., Urbanisme/Construct°, Développement Eco, Droit Constitutionnel, Communicat° > [email protected]
69 • Une petite équipe d'experts enthousiastes suffira pour enrichir la feuille de route actuelle, prouver au grand public combien le projet Belvedere est légitime, désirable, inévitable, et enfin réunir les fonds nécessaires pour acquérir des terres et poser la première pierre.

70 • Convaincre sur papier est illusoire : il faudra bâtir un embryon concret de Belvedere (proof of concept). À l’ombre du chaos multi-racial des états européens, l'émigration vers Belvedere deviendra ensuite - plus qu'un rêve - une évidence dans l'esprit de chaque occidental.

Effectivement, le projet tel qu’il est présenté exige des investissements conséquents mais qui ne se feront pas en une seule fois. J’imagine 4 grands stades de développement qui seraient grosso modo :
  1. le village-vacance (ou complexe touristique) « Club Med Belvedere »
  2. puis l’élargissement en station balnéaire « Belvedere Plage »
  3. puis en ville « Belvedere Métropole »
  4. et enfin en « cité-état de Belvedere ».
A chaque étape de développement, une levée de fonds peut être envisagée si l’auto-financement n’est pas suffisant. Je bosse actuellement dessus, pour montrer comment on passe naturellement d’un simple village-vacance à une cité-état en l’espace de 50 ans minimum (c’est ce que j’entends par « à terme »).

En l’absence d’attractions initiales (voire le tweet 9 ci-dessous), l’idée est bien de s’inspirer de la croissance organique des stations balnéaires car il est impossible de demander à des personnes de tout quitter pour se lancer dans une aventure si novatrice. Trois d’inconnues en jeu. Il faut dans un premier temps leur permettre de venir découvrir les lieux et l’ambiance générale, faire en sorte qu’ils y passent un bon moment lors d’un week-end, puis lors de leurs congés estivaux, sans investissement émotionnel et financier trop important. Puis au bout de 5 ans à séjourner régulièrement à Belvedere, envisager d’y acheter une résidence secondaire (appartement ou une maison) pour en faire un lieu de villégiature. Et enfin, quelques années plus tard, quitter leur lieu de vie remplacé pour déménager définitivement à Belvedere.
9 • Sans ressource naturelle, attrait culturel, base militaire, campus étudiant ou industrie locale, seul le modèle touristique permet d'impulser une économie ex-nihilo : camping, village-vacance, gîte/maison d’hôte, hôtel, résidence secondair/Airbnb/senior, commerce saisonnier.
Voilà aussi pourquoi je crois qu’il est nécessaire de convaincre des entrepreneurs/investisseurs qui sont plus familiers de ce genre d’initiative. Cela permet aussi de rassurer le grand public, on (le camps identitaire au sens large) n’a pas le luxe de se tromper, aucune erreur ne nous est pardonnée, même parmi les nôtres. Dans cette configuration, Belvedere présenterait 3 atouts majeurs pour séduire les masses blanches : une homogénéité ethnique évidemment, une destination touristique balnéaire et une esthétique architecturale harmonieuse. L’idée, c’est de faire de Belvedere la destination touristique préférée des blancs, avant d’en faire la capitale.

Les projets individuels ou en petit groupe sont parfaitement louables. Ce n’est juste pas la même ambition/objectif (voir tweets 1 à 4).
13 • Ni futuriste ni passéiste, Belvedere vise à répondre aux aspirations actuelles et individuelles des occidentaux du 21ème siècle. Une ville moderne, en harmonie ethnique mais ouverte sur le monde. Pas un kibboutz collectiviste ni un phalanstère communautaire.
En fait, ce n’est pas une question de choix entre petit village et mégalopole radieuse from scratch. C’est d’abord une dizaine de personnes qui retape un petit hameau et installe pas à pas les infrastructures nécessaires pour accueillir d’abord 100 touristes, puis 1000 puis 10000, puis 50 000 habitants, puis 500 000 puis 5 000 000. C’est l’évolution naturelle d’une colonie en quelque sorte. Je forcis le trait mais c’est juste pour être le plus clair possible.

En espérant avoir été plus clair.

Toujours dispo pour en discuter !
 

NewFag88

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Jun 3, 2020
Messages
334
Reaction score
1,397
1) Quels effets espères-tu obtenir à faire de l'agit-prop au sein d'un forum à l'audience faible ? Développe ton idée de région blanche sur jv.com, tu auras de meilleurs résultats.
J'ai déjà parlé de cette loi dans un autre thread : https://eelb.su/index.php?threads/loi-contre-le-séparatisme.6106/
Par contre, c'est toi qui est bien naïf si tu penses que cette loi est lié au risque d'une République Blanche de Bourgogne impliquant 500 personnes quand sur notre sol 10 millions de musulmans se radicalisent autour de leur religion qui est, avant tout, un système politique. Accessoirement, il y a probablement plus d'armes dans les cités de la RP que dans toute la Bourgogne, aussi élargie soit-elle.

2) Grand bien te fasse.

3) Que 80% des gens sur place soient des gilets jaunes, je le crois volontiers. Mais les gilets jaunes avaient des revendications sociales, sociétales assez peu. En tout cas, bouter les allogènes hors de France ne pas m'a pas semblé être dans leurs revendications premières. Cela ne se reflète d'ailleurs pas dans leurs votes. Tu comptes vraiment sur eux pour faire plier le gouvernement et faire sécession ?

4) "Le monde qui me sert de cadre va s'effondrer". Ou, quand, comment ? Bien malin qui pourra faire des prédictions fiables. C'est une affirmation péremptoire, qui ne tient aucun compte de la résilience du système.
Que des boulversements soient à venir, c'est évident, mais sous quelle forme et à quelle échéance ?
Non le COVID ne me semble pas être un signal de grand chose, ormis celui d'une mauvaise anticipation et d'une gestion désastreuse. Parfois, mon complotisme le dispute à ma croyance en l'incompétence crasse de nos élites.
En tout cas, si cela a engendré chez toi une crainte particulière, c'est que ton niveau de préparation est problématique, malgré ta présence en Bourgogne. Quand a tes commentaires sur ma fille, ne projete pas tes anticipations sur les autres. Ce propos aurait déjà été pathétique si il avait été argumenté. Ne l'étant même pas, il est simplement idiot.

5) Après le 4, il ne semble pas nécessaire d'ajouter quoi que ce soit.
J'avais effacé. Mon post était bien trop véhément, notamment concernant ta fille. Bon, tu m'as cité, tant pis pour moi, ça m'apprendra à ne pas poster trop vite. Je dois donc répondre.

1) Ce n'est pas mon agit-prop sur un forum, c'est celle de DP à travers leur site qui lui a une audience non négligeable. Il est en tout cas suivi par les services de renseignement, des politiciens, des journalistes... Le message a du passer en haut-lieu.
"Nos pensées façonnent le monde" Bouddha.
L'idée du séparatisme blanc vient des USA, et elle y terrifie l'"Establishment". DP ne fait que reprendre une arme idéologique ayant prouvé son efficacité.
500 personnes ? Hitler a lancé le NSDAP avec beaucoup moins de gens que cela.
Et ce n'est pas une question d'armes et de taille des armées, il s'agit de parvenir à ne pas se faire totalement déshumaniser par un N.O.M totalitaire. Le projet est non-violent dans son principe, il s'agit de recréer un foyer blanc pour que la vie retrouve son sens et redevienne joyeuse. Il faut réinventer une nouvelle société, pas casser la gueule aux allogènes qui partiront d'eux même quand le pis de la vache à lait que nous sommes sera sec.

2) ...

3) Les gilets jaunes avaient des revendications fiscales. La spoliation du peuple est la pierre angulaire de notre système politique, la remettre en cause ferait tout s'effondrer. La preuve, ils ont été immédiatement accusés d'antisémitisme.
On en revient au premier point : l'idée d'une région blanche autonome est de se soustraire à l'enfer fiscal en créant de nouvelles solidarités. En fait non, le but est plutôt de réactiver les anciennes dans un mouvement contre-révolutionnaire.

4) Ah, tu ne vois pas le plan cosmopolite derrière le covid-1984 ? Ce serait une suite d'erreurs et négligences fortuites ? Je ne suis pas de cet avis, mais plutôt dans la ligne de l'abbé Rioult.
 
Last edited:

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
J'avais effacé. Mon post était bien trop véhément, notamment concernant ta fille. Bon, tu m'as cité, tant pis pour moi, ça m'apprendra à ne pas poster trop vite. Je dois donc répondre.

1) Ce n'est pas mon agit-prop sur un forum, c'est celle de DP à travers leur site qui lui a une audience non négligeable. Il est en tout cas suivi par les services de renseignement, des politiciens, des journalistes... Le message a du passer en haut-lieu.
"Nos pensées façonnent le monde" Bouddha.
L'idée du séparatisme blanc vient des USA, et elle y terrifie l'"Establishment". DP ne fait que reprendre une arme idéologique ayant prouvé son efficacité.
500 personnes ? Hitler a lancé le NSDAP avec beaucoup moins de gens que cela.
Et ce n'est pas une question d'armes et de taille des armées, il s'agit de parvenir à ne pas se faire totalement déshumaniser par un N.O.M totalitaire. Le projet est non-violent dans son principe, il s'agit de recréer un foyer blanc pour que la vie retrouve son sens et redevienne joyeuse. Il faut réinventer une nouvelle société, pas casser la gueule aux allogènes qui partiront d'eux même quand le pis de la vache à lait que nous sommes sera sec.

2) ...

3) Les gilets jaunes avaient des revendications fiscales. La spoliation du peuple est la pierre angulaire de notre système politique, la remettre en cause ferait tout s'effondrer. La preuve, ils ont été immédiatement accusés d'antisémitisme.
On en revient au premier point : l'idée d'une région blanche autonome est de se soustraire à l'enfer fiscal en créant de nouvelles solidarités. En fait non, le but est plutôt de réactiver les anciennes dans un mouvement contre-révolutionnaire.

4) Ah, tu ne vois pas le plan cosmopolite derrière le covid-1984 ? Ce serait une suite d'erreurs et négligences fortuites ? Je ne suis pas de cet avis, mais plutôt dans la ligne de l'abbé Rioult.
Je te remercie de reconnaitre ta faute. Evitons ce genre de propos entre nous. Nous avons suffisamment d'ennemis, inutile de nous tirer dans les pattes.

1) Honnêtement, je ne connais pas l'audience réelle de DP, mais elle ne doit pas être bien élevée : 0,1% de la population française ?

J'avoue mon ignorance concernant le séparatisme blanc des USA, mais je ne sais pas trop si cela terrifie grand monde. La ségrégation là-bas se fait par l'argent. Les riches vivent dans dans des quartiers huppés, gardiennés, etc. La violence est donc appliquée de manière horizontale.
De plus, les regroupement communautaires aux USA ne sont pas, à ma connaissance, violemment réprimés : les amish, les indiens parkés en réserves (cas particulier je l'accorde), les mormons, les quartiers asiatiques, récemment l'achat de plusieurs hectares pour batir une communauté noire, etc..
Je trouve au contraire que les USA font preuve d'une réelle tolérance à ce sujet.

Hitler, avec son bon sens, avait compris une chose simple : ne peuvent être socialistes que les nationalistes. Ne peuvent être libéraux que les mondialistes.
En france, on nous vend une escroquerie : des socialistes mondialistes et des libéraux nationalistes.

Serait-il possible de récréer un mouvement politique cohérent ? je crains que Nuremberg ne veille à ce que cela n'arrive plus.

En tout cas, je suis d'accord avec toi sur l'objectif à réaliser : un foyer blanc non violent (mais capable de se défendre), dans l'espoir (probablement illusoire) du départ des allogènes. Le problème, c'est que d'ici là, l'état français aura vendu tout le territoire aux qatari et aux chinois pour alimenter la pompe à subventions.

En tout cas, ce projet m'intéresse et je suis son évolution avec intéret.

2) Tu comprendras, compte tenu de la teneur de ton précédent post, que j'étais peu enclin à vouloir fraterniser avec toi. Mais il évident qu'avoir déjà des membres sur place est une bonne chose. Les réunir d'une manière ou d'une autre serait encore plus intéressant.

3) La spoliation est la raison d'être de tout le système politique, de l'extrème gauche à l'extrème droite.
La remettre en cause sera forcément réprimé dans le sang et se soustraire de cet enfer fiscal me parait illusoire.

Dans le meilleur des cas, il convient de viser, non pas la décroissance, mais plutôt le travail au noir. Faisons comme les allogènes. Ne contribuons pas à l'effort national. Cela est assez facile dans le commerce et tous les métiers qui visent les particuliers comme clients.

De plus, le système est ainsi fait qu'aucun groupe politique oeuvrant pour la grandeur de la France ne pourrait émerger, faute de financement et surtout de cooptation par les maires en vue d'une élection présidentiel. D'ailleurs, la mise à mort souhaitée de la 5e république, mettrait définitivement fin à tout espoir de ce coté (pour peu que l'on puisse encore en avoir).

4) Je n'ai pas dit que le COVID n'était pas une imposture. Il est bien évidemment que l'hystérie autour de cette grippette est grotesque.
Mais ce qui m'étonne, c'est que, si cela était si bien organisé, pourquoi une telle inconstance dans les choix politiques ?

Et surtout dans quel but ?

- nous faire porter des masques comme les asiatiques ? Dans quelle finalité ?
- couper les liens sociaux ? les gens se retrouvent sur internet pour s'éveiller à toutes ses manipulations.
- nous vacciner tous ? Si un tel vaccin sort, ce sera surement un succès commercial, mais un fiasco vaccinal, personne n'en veut.
- créer un gouverment mondial ? ce sera le meilleur moyen d'exhalter le nationalisme dans le monde entier.
- détruire le tissu économique pour nous endetter toujours plus ? si la dette est trop lourde, est finira par être rayé d'un coup de crayon, comme cela s'est toujours fait.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas un complot sur le COVID. Je dis juste que l'objectif ne m'apparait pas clairement.
 

NewFag88

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Jun 3, 2020
Messages
334
Reaction score
1,397
Je te remercie de reconnaitre ta faute. Evitons ce genre de propos entre nous. Nous avons suffisamment d'ennemis, inutile de nous tirer dans les pattes.

1) Honnêtement, je ne connais pas l'audience réelle de DP, mais elle ne doit pas être bien élevée : 0,1% de la population française ?

J'avoue mon ignorance concernant le séparatisme blanc des USA, mais je ne sais pas trop si cela terrifie grand monde. La ségrégation là-bas se fait par l'argent. Les riches vivent dans dans des quartiers huppés, gardiennés, etc. La violence est donc appliquée de manière horizontale.
De plus, les regroupement communautaires aux USA ne sont pas, à ma connaissance, violemment réprimés : les amish, les indiens parkés en réserves (cas particulier je l'accorde), les mormons, les quartiers asiatiques, récemment l'achat de plusieurs hectares pour batir une communauté noire, etc..
Je trouve au contraire que les USA font preuve d'une réelle tolérance à ce sujet.

Hitler, avec son bon sens, avait compris une chose simple : ne peuvent être socialistes que les nationalistes. Ne peuvent être libéraux que les mondialistes.
En france, on nous vend une escroquerie : des socialistes mondialistes et des libéraux nationalistes.

Serait-il possible de récréer un mouvement politique cohérent ? je crains que Nuremberg ne veille à ce que cela n'arrive plus.

En tout cas, je suis d'accord avec toi sur l'objectif à réaliser : un foyer blanc non violent (mais capable de se défendre), dans l'espoir (probablement illusoire) du départ des allogènes. Le problème, c'est que d'ici là, l'état français aura vendu tout le territoire aux qatari et aux chinois pour alimenter la pompe à subventions.

En tout cas, ce projet m'intéresse et je suis son évolution avec intéret.

2) Tu comprendras, compte tenu de la teneur de ton précédent post, que j'étais peu enclin à vouloir fraterniser avec toi. Mais il évident qu'avoir déjà des membres sur place est une bonne chose. Les réunir d'une manière ou d'une autre serait encore plus intéressant.

3) La spoliation est la raison d'être de tout le système politique, de l'extrème gauche à l'extrème droite.
La remettre en cause sera forcément réprimé dans le sang et se soustraire de cet enfer fiscal me parait illusoire.

Dans le meilleur des cas, il convient de viser, non pas la décroissance, mais plutôt le travail au noir. Faisons comme les allogènes. Ne contribuons pas à l'effort national. Cela est assez facile dans le commerce et tous les métiers qui visent les particuliers comme clients.

De plus, le système est ainsi fait qu'aucun groupe politique oeuvrant pour la grandeur de la France ne pourrait émerger, faute de financement et surtout de cooptation par les maires en vue d'une élection présidentiel. D'ailleurs, la mise à mort souhaitée de la 5e république, mettrait définitivement fin à tout espoir de ce coté (pour peu que l'on puisse encore en avoir).

4) Je n'ai pas dit que le COVID n'était pas une imposture. Il est bien évidemment que l'hystérie autour de cette grippette est grotesque.
Mais ce qui m'étonne, c'est que, si cela était si bien organisé, pourquoi une telle inconstance dans les choix politiques ?

Et surtout dans quel but ?

- nous faire porter des masques comme les asiatiques ? Dans quelle finalité ?
- couper les liens sociaux ? les gens se retrouvent sur internet pour s'éveiller à toutes ses manipulations.
- nous vacciner tous ? Si un tel vaccin sort, ce sera surement un succès commercial, mais un fiasco vaccinal, personne n'en veut.
- créer un gouverment mondial ? ce sera le meilleur moyen d'exhalter le nationalisme dans le monde entier.
- détruire le tissu économique pour nous endetter toujours plus ? si la dette est trop lourde, est finira par être rayé d'un coup de crayon, comme cela s'est toujours fait.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas un complot sur le COVID. Je dis juste que l'objectif ne m'apparait pas clairement.
1) Le séparatisme blanc est volontairement confondu avec le suprémacisme blanc, qualifié lui de menace terroriste. Je viens juste de lire dans le DS qu'une note interne de la sécurité intérieure US le qualifiait de "la plus grave menace intérieure". C'est tout frais.
https://dailystormer.su/leaked-home...upremacists-are-the-greatest-domestic-threat/
Quelques liens basiques, mais en anglais, pour se faire une idée du concept :
https://en.wikipedia.org/wiki/White_supremacy#White_separatism
https://rationalwiki.org/wiki/White_separatism
https://www.adl.org/resources/glossary-terms/white-separatism

Les USA acceptent une parcellisation communautariste, oui, mais unies sous l'autorité de la FED et de l'IRS, qui ne sont pas des administrations fédérales, mais des (((institutions privées))).
https://modernhistoryproject.org/mhp?Article=FinalWarning&C=2.4#Private
Là, le projet séparatiste serait de créer un nouvel État blanc indépendant dans le nord-ouest des USA. D'où sa qualification en "mouvement terroriste".

2) Entièrement d'accord avec toi sur le travail au noir et le communautarisme. C'est la meilleure chose à faire dans l'immédiat.

3) L'inconstance des autorité fait partie de la méthode. C'est de l'ingéniererie sociale appliquée.
Ce documentaire québécois en parle très bien :
Cet entretien est également très instructif, si tu as le temps de consacrer 48 minutes au visionnage d'une video.
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
1) Le séparatisme blanc est volontairement confondu avec le suprémacisme blanc, qualifié lui de menace terroriste. Je viens juste de lire dans le DS qu'une note interne de la sécurité intérieure US le qualifiait de "la plus grave menace intérieure". C'est tout frais.
https://dailystormer.su/leaked-home...upremacists-are-the-greatest-domestic-threat/
Quelques liens basiques, mais en anglais, pour se faire une idée du concept :
https://en.wikipedia.org/wiki/White_supremacy#White_separatism
https://rationalwiki.org/wiki/White_separatism
https://www.adl.org/resources/glossary-terms/white-separatism

Les USA acceptent une parcellisation communautariste, oui, mais unies sous l'autorité de la FED et de l'IRS, qui ne sont pas des administrations fédérales, mais des (((institutions privées))).
https://modernhistoryproject.org/mhp?Article=FinalWarning&C=2.4#Private
Là, le projet séparatiste serait de créer un nouvel État blanc indépendant dans le nord-ouest des USA. D'où sa qualification en "mouvement terroriste".

2) Entièrement d'accord avec toi sur le travail au noir et le communautarisme. C'est la meilleure chose à faire dans l'immédiat.

3) L'inconstance des autorité fait partie de la méthode. C'est de l'ingéniererie sociale appliquée.
Ce documentaire québécois en parle très bien :
Cet entretien est également très instructif, si tu as le temps de consacrer 48 minutes au visionnage d'une video.

De toute façon, l'exemple des USA, au final, nous intéresse assez peu.
On remarquera toutefois, qu'ici comme là-bas, le communautarisme est toléré, mais que le séparatisme ne l'est pas, à plus forte raison, un séparatisme pour des raisons ethniques.
C'est la seule chose à retenir.
Notre objectif doit être le communautarisme, pas le séparatisme.
Etre communautaire n'est pas puni par la loi, le séparatisme, lui, l'est gravement.
Le séparatisme nous menera dans une impasse.

Honnetement, j'ai pas 2 heures à passer à mater des vidéos youtube.
Mais n'hésite pas, si tu le souhaites, à m'exposer, ton point de vue sur le COVID.
Quel en serait, d'après toi, l'objectif ? et en quoi le fait de passer de "inutile de mettre un masque" à "metter un masque même pour dormir" servirait cet objectif ?
 

Go Bells

SA- aspirant
Membre
Joined
Sep 1, 2020
Messages
52
Reaction score
105
Bonjour Go Bells,

Merci pour ton retour. Je vais essayer de répondre au mieux à tes remarques.

Il s’agit bien d’une association qui porte le nom de « Société de Belvedere ». Cette association peut d’ailleurs rester informelle et peut très bien ne prendre de forme juridique et d’existence formelle qu’au moment de la constitution de la SCI. Je le précise dans le premier tweet.
1 • L'association "Société de Belvedere" vise à perpétuer l'héritage de la civilisation occidentale, son art de vivre et sa vitalité en offrant aux occidentaux un cadre de vie épanouissant : la ville privée de Belvedere, eldorado blanc et futur état de la nation belvedere.

Oui, il faut un business plan. Mais j’en ai assez fait pour savoir que Twitter n’est pas le lieu pour cela (pas le bon format ni la bonne audience). Ce n’est pas non plus le bon timing : ce fil Twitter sert avant tout à présenter le projet au grand public, tâter le terrain c’est-à-dire s’assurer qu’il existe de la traction, une demande réelle et solvable pour ce genre de projet. Le business plan viendra après.
5 • Le présent document constitue une feuille de route synthétique pour la création de Belvedere. Il ne prétend à aucune exhaustivité. Certains aspects ont pu être plus développés que d’autres. Pardonnez l’orthographe et la syntaxe approximative, Twitter oblige.
J’aborde ce point dans les 3 derniers tweets.
68 • APPEL : Dans le cadre du projet @Belvedere_FR (ville dédiée aux familles occidentales), recherchons volontaires pour nos groupes de travail : Financement/Invest., Urbanisme/Construct°, Développement Eco, Droit Constitutionnel, Communicat° > [email protected]
69 • Une petite équipe d'experts enthousiastes suffira pour enrichir la feuille de route actuelle, prouver au grand public combien le projet Belvedere est légitime, désirable, inévitable, et enfin réunir les fonds nécessaires pour acquérir des terres et poser la première pierre.

70 • Convaincre sur papier est illusoire : il faudra bâtir un embryon concret de Belvedere (proof of concept). À l’ombre du chaos multi-racial des états européens, l'émigration vers Belvedere deviendra ensuite - plus qu'un rêve - une évidence dans l'esprit de chaque occidental.

Effectivement, le projet tel qu’il est présenté exige des investissements conséquents mais qui ne se feront pas en une seule fois. J’imagine 4 grands stades de développement qui seraient grosso modo :
  1. le village-vacance (ou complexe touristique) « Club Med Belvedere »
  2. puis l’élargissement en station balnéaire « Belvedere Plage »
  3. puis en ville « Belvedere Métropole »
  4. et enfin en « cité-état de Belvedere ».
A chaque étape de développement, une levée de fonds peut être envisagée si l’auto-financement n’est pas suffisant. Je bosse actuellement dessus, pour montrer comment on passe naturellement d’un simple village-vacance à une cité-état en l’espace de 50 ans minimum (c’est ce que j’entends par « à terme »).

En l’absence d’attractions initiales (voire le tweet 9 ci-dessous), l’idée est bien de s’inspirer de la croissance organique des stations balnéaires car il est impossible de demander à des personnes de tout quitter pour se lancer dans une aventure si novatrice. Trois d’inconnues en jeu. Il faut dans un premier temps leur permettre de venir découvrir les lieux et l’ambiance générale, faire en sorte qu’ils y passent un bon moment lors d’un week-end, puis lors de leurs congés estivaux, sans investissement émotionnel et financier trop important. Puis au bout de 5 ans à séjourner régulièrement à Belvedere, envisager d’y acheter une résidence secondaire (appartement ou une maison) pour en faire un lieu de villégiature. Et enfin, quelques années plus tard, quitter leur lieu de vie remplacé pour déménager définitivement à Belvedere.
9 • Sans ressource naturelle, attrait culturel, base militaire, campus étudiant ou industrie locale, seul le modèle touristique permet d'impulser une économie ex-nihilo : camping, village-vacance, gîte/maison d’hôte, hôtel, résidence secondair/Airbnb/senior, commerce saisonnier.
Voilà aussi pourquoi je crois qu’il est nécessaire de convaincre des entrepreneurs/investisseurs qui sont plus familiers de ce genre d’initiative. Cela permet aussi de rassurer le grand public, on (le camps identitaire au sens large) n’a pas le luxe de se tromper, aucune erreur ne nous est pardonnée, même parmi les nôtres. Dans cette configuration, Belvedere présenterait 3 atouts majeurs pour séduire les masses blanches : une homogénéité ethnique évidemment, une destination touristique balnéaire et une esthétique architecturale harmonieuse. L’idée, c’est de faire de Belvedere la destination touristique préférée des blancs, avant d’en faire la capitale.

Les projets individuels ou en petit groupe sont parfaitement louables. Ce n’est juste pas la même ambition/objectif (voir tweets 1 à 4).
13 • Ni futuriste ni passéiste, Belvedere vise à répondre aux aspirations actuelles et individuelles des occidentaux du 21ème siècle. Une ville moderne, en harmonie ethnique mais ouverte sur le monde. Pas un kibboutz collectiviste ni un phalanstère communautaire.
En fait, ce n’est pas une question de choix entre petit village et mégalopole radieuse from scratch. C’est d’abord une dizaine de personnes qui retape un petit hameau et installe pas à pas les infrastructures nécessaires pour accueillir d’abord 100 touristes, puis 1000 puis 10000, puis 50 000 habitants, puis 500 000 puis 5 000 000. C’est l’évolution naturelle d’une colonie en quelque sorte. Je forcis le trait mais c’est juste pour être le plus clair possible.

En espérant avoir été plus clair.

Toujours dispo pour en discuter !

Merci Belvedere de ton retour.

Tu l'auras compris, ce qui me hérisse toujours dans ce genre de projet, c'est l'aspect enrichissement personnel. Donc s'il s'agit d'une association et d'une SCI à but non lucratif, c'est déjà un peu moins problématique.

Après, contrairement à ce que tu dis, je ne pense pas convaincre sur le papier est illusoire. La plupart des projets se font uniquement sur papier, éventuellement sur maquette ou en 3D. Tu veux créer une tour de 1000 m de haut ? Tu prends un cabinet d'architectes compétent, un business plan solide, des avocats, des urbanistes, des investisseurs, etc.. tu vends sur plan et roule ma poule.

Après, il est évident qu'on ne commence pas par une tour de 1000 m de haut quand on a meme pas l'expérience pour envisager la construction d'un immeuble de 4 étages. Problème de crédibilité, de compétences, de contacts, etc..

Après, un point m'interroge. "L'association vise à perpétuer l'héritage de la civilisation occidentale, son art de vivre et sa vitalité en offrant aux occidentaux un cadre de vie épanouissant."

Et le projet initial auquel tu penses est un concept de village balnéaire touristique. Quand je pense à la civilisation occidentale, la première chose à laquelle qui me vient n'est certainement pas la Croisette de Cannes

Ensuite, si c'est balnéaire, c'est cher.

A la limite, un concept de village de compagnonnage qui promouvrait des savoirs-faire manuels utiles et qui pourrait faire l'objet de formations remplirait sensiblement le même objectif financier, tout en développant les compétences des membres et en conservant davantage un héritage de la civilisation occidentale.

Un peu comme le chateau de guedelon, mais façon village gaulois. Tout en conservant, bien entendu, les avantages du monde moderne, tant qu'on peut les conserver.

Un concept de ce type sera d'ailleurs, plus facile à developper. Même avec 2/3 compétences réelles type tailleur de pierre, forge, charpentier, travail du cuir, paysannerie, etc.. il y a déjà moyen de développer un truc pas trop ridicule. Bien sûr, ces compétences avec l'aide des volontaires souhaitant s'établir sur place, pourront bien sur, servir à la construction des maisons des membres.

Bien entendu, cela n'est pas incompatible avec de l'hébergement de touristes, mais en prenant soin de bien séparer bien chaques zones.

Accessoirement, de nos jours, de nombreux métiers peuvent se faire de façon dématérialisé. Déménager ne signifie pas toujours renoncer à son activité professionnelle.

Concernant la création d'une cité état, je te renvoie à ma réponse à NewFag précédent sur la différence entre communautarisme et séparatisme.

Ensuite, je respecte le fait que tu ais de l'ambition pour ton projet. Mais je pense qu'il est plus aisé de convaincre 10 personnes sur la base d'un projet réaliste (refonte d'un petit village) que celle d'un projet un peu plus utopique.
 
Top