Récit sans intérêt : Gueuler dans les rues

CulBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Dec 27, 2021
Messages
784
Reaction score
2,009
Ça fait du bien.
Je sors faire deux trois courses, et déjà : Des connes, habillées comme des connes. Elles m'ennuient parce qu'elles font d'abjectes simagrées aussitôt qu'y a un mâle. Donc je prends un autre chemin, et paf je passe devant une superette que j'évite, chaque fois y a des sdf devant.

Et le gars, il me voit, je le vois, je m'approche en le niant, et il me cherche des yeux comme un putain de prédateur, j'ai fait "non. non. non PUTAIN MAIS QUE C'EST LOURD MERDEUUUH BORDEL HÉ. C'EST TOUS LES JOURS LA MÊME CHOSEUH. ÇA PEUT PAS CHANGER, POUR UNE FOIS ?".

Pis après, quand tu commences à gueuler dans la rue... Du coup j'étais là, j'avais passé la superette "HÉ PUTAIN DE BÉTAIL DE MEEERDE; DES PUTES, DES CONNES, DES TROUS DU CUL, DES TRISOS : ET ALLEZ AH, PIQUEZ-MOI TOUT ÇA, FOUTEZ LEUR 4 DOSES BORDEEEEL".

Pis j'ai tourné au coin de la rue et fait comme si de rien n'était pour rentrer chez moi.

J'encaisse plus la lourdeur. Et puis les gens me dégoûtent : Chaque jour ils font leurs petites courses d'enculés mondains, chaque jour devant les mêmes SDF.

Ils se disent pas qu'y a un problème. Ils ont leur télé, leur bouffe Monoprix, ça les ennuie pas de dire "non désolé hi hi" à un SDF qui se dit "enculé, va".

Moi ça m'emmerde. J'aime pas qu'on me demande, et j'aime pas dire non, et je trouve anormal, complètement fou, qu'y ait des SDF. Je prends des mesures : C'est au-dessus de mes forces de croiser régulièrement ces foutus SDF. Donc je vais faire mes courses plus loin.

Je ne m'habitue pas à l'ordure. Je ne me résigne pas à un spectacle de merde, quotidien. Je laisse ça aux gens normaux, qui forment cette société de débiles. Les gens normaux sont toujours ok pour organiser des fêtes, des voyages etc.

Ce problème aurait dû être résolu. Les trisos, au lieu d'organiser, que sais-je... le sidaction, des expos, des sauteries, des bouffes, des apéros, des rencontres culturelles : Ils sont tout le temps en train de faire des mondanités, ils se connaissent - auraient dû organiser la société dans laquelle ils crèvent.

Auraient dû régler les problèmes, au lieu de chercher l'épanouissement personnel absolu en feignant d'avoir des amis.

Devraient se révolter, plutôt qu'accepter de voir de plus en plus de SDF, là pour leur rappeler "Obéis". Non : Ils enjambent les SDF, ils s'achètent des smoothies cranberries-crottes de Wombat parce que ça vient de loin, c'est exceptionnel, c'est assez bien pour eux.
Rallumez les fours, merde !
 

baronmaximus

Stabschef
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
8,623
Reaction score
40,860
Ça fait du bien.
Je sors faire deux trois courses, et déjà : Des connes, habillées comme des connes. Elles m'ennuient parce qu'elles font d'abjectes simagrées aussitôt qu'y a un mâle. Donc je prends un autre chemin, et paf je passe devant une superette que j'évite, chaque fois y a des sdf devant.

Et le gars, il me voit, je le vois, je m'approche en le niant, et il me cherche des yeux comme un putain de prédateur, j'ai fait "non. non. non PUTAIN MAIS QUE C'EST LOURD MERDEUUUH BORDEL HÉ. C'EST TOUS LES JOURS LA MÊME CHOSEUH. ÇA PEUT PAS CHANGER, POUR UNE FOIS ?".

Pis après, quand tu commences à gueuler dans la rue... Du coup j'étais là, j'avais passé la superette "HÉ PUTAIN DE BÉTAIL DE MEEERDE; DES PUTES, DES CONNES, DES TROUS DU CUL, DES TRISOS : ET ALLEZ AH, PIQUEZ-MOI TOUT ÇA, FOUTEZ LEUR 4 DOSES BORDEEEEL".

Pis j'ai tourné au coin de la rue et fait comme si de rien n'était pour rentrer chez moi.

J'encaisse plus la lourdeur. Et puis les gens me dégoûtent : Chaque jour ils font leurs petites courses d'enculés mondains, chaque jour devant les mêmes SDF.

Ils se disent pas qu'y a un problème. Ils ont leur télé, leur bouffe Monoprix, ça les ennuie pas de dire "non désolé hi hi" à un SDF qui se dit "enculé, va".

Moi ça m'emmerde. J'aime pas qu'on me demande, et j'aime pas dire non, et je trouve anormal, complètement fou, qu'y ait des SDF. Je prends des mesures : C'est au-dessus de mes forces de croiser régulièrement ces foutus SDF. Donc je vais faire mes courses plus loin.

Je ne m'habitue pas à l'ordure. Je ne me résigne pas à un spectacle de merde, quotidien. Je laisse ça aux gens normaux, qui forment cette société de débiles. Les gens normaux sont toujours ok pour organiser des fêtes, des voyages etc.

Ce problème aurait dû être résolu. Les trisos, au lieu d'organiser, que sais-je... le sidaction, des expos, des sauteries, des bouffes, des apéros, des rencontres culturelles : Ils sont tout le temps en train de faire des mondanités, ils se connaissent - auraient dû organiser la société dans laquelle ils crèvent.

Auraient dû régler les problèmes, au lieu de chercher l'épanouissement personnel absolu en feignant d'avoir des amis.

Devraient se révolter, plutôt qu'accepter de voir de plus en plus de SDF, là pour leur rappeler "Obéis". Non : Ils enjambent les SDF, ils s'achètent des smoothies cranberries-crottes de Wombat parce que ça vient de loin, c'est exceptionnel, c'est assez bien pour eux.
Rallumez les fours, merde !
Je te comprends à 400% mais allez, détends-toi avant de sombrer dans les......

 

Le rasoir d'Ockham

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
3,679
Reaction score
8,515
**"non. non. non PUTAIN MAIS QUE C'EST LOURD MERDEUUUH BORDEL HÉ. C'EST TOUS LES JOURS LA MÊME CHOSEUH. ÇA PEUT PAS CHANGER, POUR UNE FOIS ?".

moi perso,c'est pue la pisse,je leur réponts "je suis au RSA!"
2018-09-23 (4).png
fin de l'histoire:ROFLMAO:
 

CulBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Dec 27, 2021
Messages
784
Reaction score
2,009
Les gens sont à mettre au four, bordel.
J'ai dû acheter des conneries, et devant le commerce, un SDF cool -casquette, badges, pin's, y me voit arriver : Incapable de comprendre que je le nie.
J'agite mon index, sans le regarder "je t'ai vu, j'ai pas d'monnaie".
Devant le commerce, c'est plein, je me dis "le prochain mongolien qui va arriver, va me passer devant, si je reste devant la porte".
Donc j'entre. Et je me dis "Le prochain mongolien va m'ouvrir la porte vitrée dans le dos, car il va quand même essayer d'entrer".
Sur ce, le mongolien suivant me donne un coup de porte "pardon".
Du coup je dis "puuutain, qu'est-ce que c'est prévisible, booordel. Je suis le seul esprit de ce putain de réel de merde."
Et puis "mongoliens" etc etc.
Après je sors, le SDF me parle.
Putain.
Je le regarde pas, je dis "Je connais la position de chaque atome de ce putain d'Univers".
Ainsi que "Foutez-moi ce bétail au fouuuuur, héééé".

J'encaisse de moins en moins ces grosses merdes.
Maintenant,, si par exemple je suis à la caisse, y a une mongolienne qui me fait comprendre qu'elle a moins d'achats que moi, je peux dire, à voix haute, de façon incongrue "Ah mais je confirme, j'en ai rien à foutre !"

Ce bétail de merde mérite la trique.
 

Membres en ligne

Top