Quelques écrits sur la France par le plus grand homme qui a jamais existé dans un pays ingrat nommé la Roumanie

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Je ne veux pas vous importuner avec le peuple roumain d'aujourd'hui qui est
trop méprisable pour qu'on s'y attarde. Le régime communiste imposé le pistolet
à la temple par Staline en 1945 a poussé ce peuple à détruire tout concept de
travail noble (car celui ci n'était pas récompensé) et à nier la valeur
individuelle de l'homme. Mais les 30 derniers ans de démocratie façon juive ont
été encore pires: le peuple a aussi perdu toute notion de bien commun. Ainsi,
99% des roumains sont devenu trop corrompus et ils ne pensent qu'à leur
portefeuille et à des intérêts mesquins (de clique). Il n'y reste plus grand
chose de noble, sauf quelques traces dormantes d'une ancienne race de souche
complètement européenne (daco-romaine). Mais je me permets de vous parler de la
Roumanie d'il y a 100 ans qui comptait encore des hommes très honorables. Cela
explique pour quoi les roumains ont pu parcourir 1500 km pour se battre à
Stalingrad contre l'homme soviétique, le pantin des juifs. D'autres peuples
plus riches d'Europe ne se sont pas déplacés et aujourd'hui on paye tous
l'addition! C'est votre grand écrivant Céline qui l'a expliqué « Que ça vous
plaise ou pas, l'homme blanc est mort à Stalingrad. Le reste n'est que farce et
discours.» J'espère que vous allez donc supporter mon accent roumain dans cette
lettre et mon expression peut-être un peu maladroite.

Corneliu Zelea Codreanu, peut-être le plus grand roumain qui a jamais existé,
est celui a su tirer les forces de ce peuple pour essayer de bâtir un monde sur
des bases aryennes plus justes. Même Gandalf a cité quelques mots de Codreanu:
« On a les juifs qu'on merite ». Le contexte complet de ces mots est: « Tout comme
les moustiques ne peuvent prospérer et s'installer que dans les marécages,
les premiers ne peuvent prospérer que dans les marécages (intellectuels) de nos
péchés. » Mais ce que je veux partager aujourd'hui avec vous c'est la conclusion
que Codreanu a pu tirer sur le peuple français suite à ses études à Grenoble:

« J'étais venu en France avec l'appréhension de tomber sur un peuple immoral et
putréfié, comme on l'entendait depuis longtemps un peu partout dans le monde. Je
suis aujourd'hui convaincu que le peuple français, à la fois le paysan et
l'habitant des villes, est un peuple d'une morale sévère. L'immoralité
appartient aux étrangers pourris, les riches de tous les peuples du monde,
attirés par Paris et par d'autres grandes villes. La classe dirigeante, à mon
avis, est par contre irrémédiablement compromise, car elle raisonne et agit
sous l'influence et uniquement sous l'influence de la judéo-maçonnerie et de ses
banquiers. La judéo-maçonnerie utilise Paris comme un siège pour le monde tout
entier (Londre avec le rite écossais est seulement une filiale). Cette classe
dirigeante est en rupture avec toute l'histoire de la France et la nation
française. Pour cela, en quittant la France, je faisais une grande
différence entre le peuple français et l'état français maçonnique. Je suis resté
pas seulement avec un amour pour le peuple français, mais aussi avec une
inébranlable croyance en la résurrection et la victoire du peuple français
contre la hydre qui le domine, qui assombrit sa pensée, en suçant la vie
et compromettant son honneur et son futur. »

Si le sujet intéresse, je peux revenir vers vous avec plusieurs pages de
traductions qui décrivent tout son séjour en France vers 1920.

Un (neo-)légionnaire de l'archange Micaël
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Je peux facilement accepter ceci: comme moi, je n'ai pas eu le temps de lire les
écrits de Mussolini, vous n'avez pas eu le temps de s'intéresser aux mouvements
de renaissance aryenne de Roumanie, un pays beaucoup plus marginal que l'Italie.
Corneliu Zelea Codreanu a été l'homme qui a théorisé le mieux une conception de
vie aryenne roumaine; cette conception me paraît tout à fait raccord avec
l'esprit de la race gauloise et peut-être avec tout français non-enjuivé (sauf
peut-être sur le coté chrétien). Mais je parle sous votre contrôle; n'hésitez
pas à rebondir pour me corriger si je me trompe. Mais si j'ai raison, c'est
dommage qu'on n'a jamais traduit un seul livre de Codreanu en français; j'essaye
ici de combler ce vide en traduisant:
(a) des idées générales de conception de vie par Codreanu
(b) des récits sur les voyage de Codreanu en France vers 1920
(c) des lettres échanges entre Hitler et le commandement militaire roumain.
Le travail est relativement fastidieux. Mettez moi des «like» comme vous l'avez
fait lors de mon premier message si vous voulez que je continue. Si vous mettez
plus de likes sur (a), je continue avec plus de (a). Si vous mettez plus de likes
sur (b), je continue avec plus de (b); etc. Si vous ne mettez pas trop de likes,
j'abandonne ce travail.

Un (neo-)légionnaire de l'archange Micaël
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
"La matière" de Codreanu

...

Démarrer une organisation politique sans un sou était à la fois une difficulté
et une audace. En ce siècle où la matière est la maîtresse absolue, où personne
ne commence à faire la moindre chose sans avoir d'abord compté son argent, Dieu
a voulu montrer que, dans la lutte et la victoire des légionnaires [note: La
Légion est le mouvement initié par Codreanu] l'argent et la matière n'ont joué
aucun rôle. Par notre geste audacieux, nous ne désolidarisons de la mentalité
dominante du siècle et du monde. On va tuer en nous un monde pour élever un
autre au ciel. La domination absolue de la matière a été renversée pour être
remplacée par la domination de l'esprit et des valeurs morales. On ne veut pas
nier l'existence, le rôle et la nécessité de la matière dans le monde, mais on
va nier pour toujours son droit à la domination absolue. On frappait ainsi dans
une mentalité selon laquelle le veau d'or était le seul centre de vie et son
seul sens. On a réalisé qu'en marchant sur cette voie matérialiste, en
renversant la relation originelle entre l'esprit et la matière, nous aurions
épuisé en nous tout courage, toute force, toute foi et toute espérance. À nos
débuts, nous avons trouvé notre force morale uniquement dans la foi immuable
qu'en se positionnant dans l'harmonie originelle de la vie - c'est-à-dire la
subordination de la matière à l'esprit - on va pouvoir surmonter toutes les
adversités pour triompher contre les forces sataniques qui se sont unies pour
nous annihiler.
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
"Le désintérêt dans la lutte" de Codreanu

Le désintérêt dans la lutte

Vous renoncez à l'intérêt personnel. C'est là une autre vertu fondamentale du
légionnaire, qui s'oppose totalement à la ligne de conduite de l'homme politique
dont le seul moteur d'action n'est que l'intérêt personnel, avec tous ses
dérivés dégénérés (soif d'enrichissement, de luxe, de débauche ou d'orgueil).
Pour cela, chers camarades, à partir d'aujourd'hui et aussi longtemps qu'une vie
légionnaire existe, sachez que lorsque vous verrez apparaître, soit dans l'âme
de n'importe quel combattant, soit dans votre propre âme, le sourire de cet
intérêt personnel la légion aura cessé d'y exister. Là, l'esprit légionnaire
s'arrête et l'esprit du politicien commence à montrer ses dents.

Regardez dans les yeux de celui qui vient, et, si vous voyez transparaître dans
ses yeux un petit intérêt personnel (qu'il soit matériel, d'ambition, de fierté
ou de passion), sachez qu'il ne peut pas devenir légionnaire. Ni le port de la
chemise verte ni le salut ne suffisent pour devenir légionnaire. Pas même la
compréhension "rationnelle" du mouvement légionnaire, mais seulement la
conformité de sa vie aux normes de la vie légionnaire, car la Légion n'est pas
seulement un système de logique, une connexion d'arguments, mais un « style de
vie». Tout comme on n'est pas chrétien si on "connaît" et "comprend" l'Evangile,
mais seulement si on se conforme aux normes de vie affirmées par celui-ci, si on
le "vit".
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Je me demande si le texte ci-dessous par Codreanu pourrait s'appliquer aussi
au mouvement DP.

Non seulement nous n'avons pas été financés par les capitalistes, mais je
conseille à tous ceux qui dirigent un mouvement qui a une base solide de rejeter
toute proposition de financement s'ils ne veulent pas tuer le mouvement
eux-mêmes : parce qu'un mouvement doit être constitué de telle manière qu'il
puisse produire par lui-même, avec la foi et le sacrifice de ses membres,
exactement ce dont il a besoin pour vivre et se développer. Pour un
développement normal et sain, un mouvement n'a le droit de consommer que ce
qu'il peut produire; il ne peut produire cela que dans la mesure de la capacité
de foi et de sacrifice de ses membres. Ne produit il pas suffisamment ? La voie
qui s'ouvre n'est pas celle du financement, mais celle de l'intensification de
la foi. L'indice est certain : ne pas en produire assez est une preuve de la
petitesse de la foi. Ne produit il rien ? L'organisation est morte ou va bientôt
s'effondrer. Sans la foi, elle sera gagnée par ceux qui la possèdent. Un
dirigeant qui admet que le financement de son mouvement vient de l'extérieur de
l'organisation est comme un homme qui habitue son corps à vivre de la médecine.
Dans la même mesure où l'on donne un médicament à un organisme, on le condamne à
ne plus réagir par lui-même. Ce n'est pas suffisant, mais dès que le médicament
lui est retiré, il meurt. Il reste à la discrétion du pharmacien ! De même, un
mouvement reste à la discrétion de ceux qui le financent et qui peuvent, à un
certain moment, cesser de le financer; dans un tel cas, un mouvement qui n'est
pas habitué à vivre seul est condamné à mourir.
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
" A Grenoble" de Codreanu (vers 1920)

Après un long voyage à travers la Tchécoslovaquie et l'Allemagne, interrompue
par une escale de quelques jours à Berlin et à Iéna, nous sommes entrés en
France et nous sommes arrêtés à Strasbourg. Ce qui m'a le plus impressionné,
c'était le fait de trouver, contre toutes mes attentes, une ville
transformée en un nid d'infection juive. En descendant du train, je m'attendais
à voir de beaux visages de Gaulois, cette race qui a éclairé avec son héroïsme sans
précédent des siècles d'histoire. Il m'est apparu, au contraire, que le visage
rapace et avide du juif qui essayait de me pousser dans son magasin ou dans son
restaurant. La majorité des restaurants de la rue de la gare étaient dirigés par
des Juifs. Dans la France des juifs assimilés, tout était casher. Nous sommes
allés d'un restaurant à l'autre, déterminés à trouver un restaurant chrétien ;
mais partout nous avons trouvé que des plaque « Restaurant casher ». Avec
de grands efforts, nous avons finalement trouvé un restaurant français, où nous
nous sommes arrêtés pour manger. Entre les Juifs de Tîrgul-Cucului [ce nom fait
référence en roumain à un petit village ignoré de tous au milieu de nulle part]
et ceux de Strasbourg, je n'ai trouvé aucune différence: la
même figure, les mêmes manières, le même jargon, les mêmes yeux sataniques dans
lesquels on peut lire le désir de pillage. Après une autre nuit de trajet nous
sommes arrivés à Grenoble dans la matinée. Quel merveille s'était ouverte devant
nos yeux ! Quel paysage ! Une ville placée depuis la nuit des temps au pied des
Alpes; à coté, un rocher gigantesque se penche vers le centre de la ville,
au-dessus des maisons qui, bien que hautes de plusieurs étages, semblent être de
pauvres petites fourmis à côté du rocher. Plus loin, mais toujours près de la
ville, une autre montagne, pleine de d'anciennes fortifications, de tranchées,
de parapets, a été transformé en un énorme fort. Et en arrière-plan, aussi
immaculé que l'honneur, brillait la neige - hiver comme été - de l'imposant
massif des Alpes.

Émerveillé par cette vision, marchant comme dans une ville de rêvé, je me suis
dit : cette ville est la ville de l'héroïsme. Ensuite, je me suis convaincu que
je n'avais pas tort, parce que, en m'arrêtant devant une statue, je lis « Bayard,
chevalier sans peur et sans reproche ». Le grand héros d'épopée de XVe siècle,
qui, après une longue vie de batailles, même vieux, est tombé blessé au cours
d'un combat, en tenant son épée, dont la poignée s'était transformée en croix,
et par laquelle le vieux héros a reçu sa dernière bénédiction à l'heure de sa
mort.

Nous avons loué une chambre dans le vieux Grenoble. Il existe également un
nouveau Grenoble, moderne ; je préférais l'ancien. Bientôt, Motza [note: un
autre légionnaire, son compagnon de route] est arrivé aussi et nous nous sommes
inscrits à l'université. Lui, pour pour obtenir un diplôme universitaire et moi
pour faire des études doctorales en économie. J'ai commencé à suivre les cours
de la première et de la 2ème année, mais je ne comprenais absolument rien. C'étaient
les premières leçons; je ne pouvais pas saisir que quelques mots isolés. Mais j'ai
continué à écouter avec ténacité, et, vers Noël je commençais à comprendre les
leçons. Nous n'étions que huit à suivre des cours de doctorat. Les cours
avaient un caractère familier, d'étroite intimité entre les étudiants et les
professeurs. Ce dernier, très bon, a fait seulement le métier de professeur, il
n'a jamais été député. Ma femme avait l'habitude de préparer des repas pour moi
et Motza.

Les jours de fête, je faisais de petites excursions dans la ville. J'ai été
impressionné par les ruines des châteaux et des anciennes tours... Je me
demandais qui vivait ici à l'époque ? Ils ont dû être oublié par tout le
monde... J'allais leur rendre visite, j'allais sous les ruines et j'y suis resté
quelques heures, dans le calme, sans être dérangé, en communion avec les morts.
Aux bords de la ville, j'ai visité une très ancienne église du IVe siècle,
Saint-Laurent, et à mon grand étonnement, j'ai trouvé sur le plafond bleu de
cette église plus de 50 croix gammées en or (soufflé). Dans la ville, sur la
Préfecture, le Palais de Justice et les bâtiments d'institutions publiques on
trouvait l'étoile maçonnique, le symbole de la domination absolue de cette hydre
juive sur la France. C'est pourquoi je me suis retiré dans le vieux Grenoble,
où il y avais les églises et leurs croix, noircies par le temps et l'oubli.

J'ai rejeté les cinémas, les théâtres et les cafés; je trouvais mon
divertissement dans les ruines des murs, où je supposais que Bayard vivait. Je
me plongerais dans le passé et là, à la grande joie de mon âme, j'ai vécu dans
la France historique, dans la France chrétienne, dans la La France nationaliste,
pas dans la France judéo-maçonnique, athée et cosmopolite : dans la France de
Bayard et non pas dans celle de Léon Blum !

La place de la "Marche des puces", comme l'appelaient les Français, était
remplie de Juifs, dont il a également pris le nom. D'ailleurs, même
l'université elle-même a été envahie par eux. Rien que de Roumanie, 60
étudiants juifs sont venus ici pour suivre leurs études à côté de 5 étudiants
roumains. J'ai aussi visité l'ancien monastère nommé « La Grande Chartreuse »
d'où un millier de moines avaient été expulsés par le gouvernement athée. Sur
les différentes icônes, j'ai vu les traces des pierres avec lesquelles la foule
avait frappé Dieu pendant la révolution.

Après un certain temps, les soucis matériaux ont commencé pour nous. Mon argent
touchait à sa fin et l'argent que Motza recevait ne pouvait pas suffire pour
tous les trois, malgré les plus rigides économies. Nous avons donc pensé à
trouver un moyen de gagner de l'argent sans pour autant négliger les cours.
Sachant que la broderie à la main était appréciée et bien payée en France, nous
avons décidé de demander à ma femme de nous apprendre à broder des toiles
d'inspiration roumaine, puis de tenter de les vendre. En quelques semaines,
nous avons appris le métier et, dans les heures libres, nous avons travaillé sur
la broderie, que nous avons ensuite exposée dans les vitrines d'un magasin. Ils
se vendaient et avec le peu qu'on gagnait, combiné avec ce que Motza obtenait,
nous pourrions mener une vie très modeste.
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Une lettre de Hitler au maréchal Antonescu (vers 1941)

Note: le maréchal Antonescu est celui qui a dirigé la Roumanie dans sa guerre
contre le bolchevisme. Il avait commencé à gouverner avec les légionnaires de
Codreanu mais finalement il a fait un coup d'état contre eux. Le conflit a été
violent et je pense que Hitler a préféré soutenir Antonescu pour des raisons
d'efficacité militaire.



Je vous adresse cette lettre, Monsieur le maréchal Antonescu, à l'occasion de la
fin d'une année de lutte dont l'importance, non seulement pour l'histoire du
peuple allemand et du peuple roumain, mais aussi pour l'avenir de l'ensemble de
l'Europe, ne peut pas être encore largement reconnue par nos contemporains. Ils
sont toujours très peu nombreux les contemporains à qui il est donné de
comprendre les proportions d'une époque historique comme celle-ci et ils sont
encore moins nombreux ceux à qui il est donné de la construire. Je me rends
compte, Monsieur le Maréchal, que l'État roumain actuel ne doit son existence et
donc son avenir qu'à la personnalité et à l'activité de Votre Excellence. Je
suis heureux aujourd'hui quand je pense au moment où, dans le passé, sous
l'impression de la première rencontre avec Votre Excellence, je me suis
déterminé à orienter la politique étrangère allemande vers la Roumanie selon
Votre Excellence. Monsieur le Maréchal, cette décision a été, comme beaucoup
dans ma vie, irrévocable et elle reste donc irrévocable à jamais. Cette
attitude a été confirmée par l'évolution des événements de l'année écoulée et je
suis heureux de savoir que vous faites partie de ces personnes qui ont reconnu
le caractère inévitable du conflit avec le bolchevisme. Votre Excellence,
j'exprime mes remerciements particuliers à l'occasion de la fin de cette année,
car grâce à cette décision énergique de Votre Excellence, nous sommes devenus
des camarades dans une lutte qui concerne non seulement l'existence de nos
nations, mais aussi l'avenir de toute l'Europe.

Le front de l'Est s'est fixé sur une ligne stable, en grands secteurs. Au sud,
en Crimée, je suis déterminé à obtenir à tout prix l'occupation de Sébastopol.
Au milieu du front, il y a des mouvements de retraite très courts, résultant
exclusivement de la situation de notre avancée, car la cessation de notre
attaque, cessation déterminée par le déclenchement soudain du gel, nous a
trouvés au milieu de certaines opérations de grande envergure contre Moscou.
Cette forme du front ne pourrait pas être maintenue sans une consommation
extrême d'hommes et de matériaux et sans mettre en danger constant les
ravitaillements nécessaires. Pour cela, j'ai ordonné un repli des unités trop
avancés, celles-ci devant mener une lutte défensive ininterrompue, c.à.d, il ne
doivent pas se détacher trop vite ou trop loin de l'ennemi. Je suis d'avis que
d'un point de vue militaire, c'est une erreur de faire un profond mouvement de
recul, afin de donner à l'ennemi sans combat un territoire qui a été
précédemment conquis par un longue et difficile lutte. Au contraire, je pense
qu'il est bon de laisser l'ennemi toujours attaquer et user ses forces, en
épargnant le plus possible nos propres forces, car les troupes utilisées
aujourd'hui par les Russes sont composées, pour la plupart, à partir d'un
matériel humain formé en très peu de temps, à peine encadré en unités. Par
conséquent, grâce à ces attaques, l'ennemi va apparemment gagner, mais ...
...
cela continue avec deux pages d'informations sur des manœuvres militaires (dites
moi si cela vous intéresse)
...
Le corps italien actuel, qui s'est acclimaté aux conditions de ce combat, s'est
grandement distingué ces derniers jours, en provoquant de lourdes pertes aux
russes qui ont été repoussés bien au-delà de leurs bases d'attaque.

J'espère que nos autres alliés comprendront également la signification des
missions historiques de cette époque et qu'eux aussi apporteront leurs forces
pour sauver l'Europe une fois pour toutes d'un danger qui aurait signifié la fin
de nos nations, de leur culture et de leur civilisation. Je tiens à vous
remercier, Monsieur le maréchal Antonescu, encore une fois de tout mon cœur,
maintenant, à la fin de cette année de combats côte à côte pour le soutien que
vous nous avez apporté, Votre Excellence et vos courageux soldats roumains, et
vous exprimer tout mon Meilleurs vœux pour l'année à venir, à Votre Excellence,
à l'armée roumaine et au peuple roumain, qui sera et doit être l'année de notre
victoire commune.

Avec camaraderie et les salutations les plus cordiales,
votre Adolf Hitler
 

Francis Kunz

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 8, 2020
Messages
585
Reaction score
1,640
Ah oui, Codreanu, j'ai découvert qui il était à l'écoute du fameux entretien de Léon Degrelle qui circule sur le net, quand il était interviewé quelques années avant sa mort, depuis l'Espagne.
 

Master natio

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 14, 2020
Messages
1,334
Reaction score
2,210
Une lettre de Hitler au maréchal Antonescu (vers 1941)

Note: le maréchal Antonescu est celui qui a dirigé la Roumanie dans sa guerre
contre le bolchevisme. Il avait commencé à gouverner avec les légionnaires de
Codreanu mais finalement il a fait un coup d'état contre eux. Le conflit a été
violent et je pense que Hitler a préféré soutenir Antonescu pour des raisons
d'efficacité militaire.



Je vous adresse cette lettre, Monsieur le maréchal Antonescu, à l'occasion de la
fin d'une année de lutte dont l'importance, non seulement pour l'histoire du
peuple allemand et du peuple roumain, mais aussi pour l'avenir de l'ensemble de
l'Europe, ne peut pas être encore largement reconnue par nos contemporains. Ils
sont toujours très peu nombreux les contemporains à qui il est donné de
comprendre les proportions d'une époque historique comme celle-ci et ils sont
encore moins nombreux ceux à qui il est donné de la construire. Je me rends
compte, Monsieur le Maréchal, que l'État roumain actuel ne doit son existence et
donc son avenir qu'à la personnalité et à l'activité de Votre Excellence. Je
suis heureux aujourd'hui quand je pense au moment où, dans le passé, sous
l'impression de la première rencontre avec Votre Excellence, je me suis
déterminé à orienter la politique étrangère allemande vers la Roumanie selon
Votre Excellence. Monsieur le Maréchal, cette décision a été, comme beaucoup
dans ma vie, irrévocable et elle reste donc irrévocable à jamais. Cette
attitude a été confirmée par l'évolution des événements de l'année écoulée et je
suis heureux de savoir que vous faites partie de ces personnes qui ont reconnu
le caractère inévitable du conflit avec le bolchevisme. Votre Excellence,
j'exprime mes remerciements particuliers à l'occasion de la fin de cette année,
car grâce à cette décision énergique de Votre Excellence, nous sommes devenus
des camarades dans une lutte qui concerne non seulement l'existence de nos
nations, mais aussi l'avenir de toute l'Europe.

Le front de l'Est s'est fixé sur une ligne stable, en grands secteurs. Au sud,
en Crimée, je suis déterminé à obtenir à tout prix l'occupation de Sébastopol.
Au milieu du front, il y a des mouvements de retraite très courts, résultant
exclusivement de la situation de notre avancée, car la cessation de notre
attaque, cessation déterminée par le déclenchement soudain du gel, nous a
trouvés au milieu de certaines opérations de grande envergure contre Moscou.
Cette forme du front ne pourrait pas être maintenue sans une consommation
extrême d'hommes et de matériaux et sans mettre en danger constant les
ravitaillements nécessaires. Pour cela, j'ai ordonné un repli des unités trop
avancés, celles-ci devant mener une lutte défensive ininterrompue, c.à.d, il ne
doivent pas se détacher trop vite ou trop loin de l'ennemi. Je suis d'avis que
d'un point de vue militaire, c'est une erreur de faire un profond mouvement de
recul, afin de donner à l'ennemi sans combat un territoire qui a été
précédemment conquis par un longue et difficile lutte. Au contraire, je pense
qu'il est bon de laisser l'ennemi toujours attaquer et user ses forces, en
épargnant le plus possible nos propres forces, car les troupes utilisées
aujourd'hui par les Russes sont composées, pour la plupart, à partir d'un
matériel humain formé en très peu de temps, à peine encadré en unités. Par
conséquent, grâce à ces attaques, l'ennemi va apparemment gagner, mais ...
...
cela continue avec deux pages d'informations sur des manœuvres militaires (dites
moi si cela vous intéresse)
...
Le corps italien actuel, qui s'est acclimaté aux conditions de ce combat, s'est
grandement distingué ces derniers jours, en provoquant de lourdes pertes aux
russes qui ont été repoussés bien au-delà de leurs bases d'attaque.

J'espère que nos autres alliés comprendront également la signification des
missions historiques de cette époque et qu'eux aussi apporteront leurs forces
pour sauver l'Europe une fois pour toutes d'un danger qui aurait signifié la fin
de nos nations, de leur culture et de leur civilisation. Je tiens à vous
remercier, Monsieur le maréchal Antonescu, encore une fois de tout mon cœur,
maintenant, à la fin de cette année de combats côte à côte pour le soutien que
vous nous avez apporté, Votre Excellence et vos courageux soldats roumains, et
vous exprimer tout mon Meilleurs vœux pour l'année à venir, à Votre Excellence,
à l'armée roumaine et au peuple roumain, qui sera et doit être l'année de notre
victoire commune.

Avec camaraderie et les salutations les plus cordiales,
votre Adolf Hitler
Oui la Roumanie est un des états les plus antisémites de la planète. C'est un pays majoritairement paysan exploité en permanence par les banquiers et judéo maçons qui tiennent le pays. La phrase souvent entendue là bas , c'est : " sunt evreii care conducă lumea " , " evreii e un popor de hoți " , " n-există mai mincinos decât evreul "
 

Master natio

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 14, 2020
Messages
1,334
Reaction score
2,210
Je doute bien ce que vous dites...les Roumains et spécifiquement les jeunes sont des dégénère en devenir vu le bourrage de crâne qu'ils subissent. Ils veulent à tout prix imiter la culture consumériste occidentale.



Malheureusement



C'est plutôt "jidani/jidan" non?
View attachment 36245
Oui pour connaître le roumain , j'ai lu de nombreuses documentations sur la question juive , le mondialisme et compagnie écrites en roumain . En fait en roumain le mot officiel pour juif c'est " evreu " et l'expression familière , c'est " jidan " équivalent de youpin .
https://ortodoxinfo.ro/2020/08/20/jidanii-conduc-lumea-interzis-de-facebook/
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
J'ai lu les réponses et je pense que vous avez commis plusieurs erreurs.
Tous ceux qui ont parlé sont tombé à coté de la vérité.

Quelqu'un a dit que les roumains seraient un peuple très anti-sémite. Dit comme
ça, on nous fait comprendre que l'anti-sémitisme serait la pierre angulaire de
l'identité roumaine. Cela est doublement faux:
1) La conception de vie aryenne théorisée par Codreanu repose sur d'autres
valeurs (très chrétiennes). Même si ces valeurs rentrent inexorablement en
conflit avec le juif, l'antisémitisme n'est qu'une conséquence de deuxième ordre
2) Les roumains d'aujourd'hui ne sont plus trop antisémites pour la très simple
raison qu'il n'y a plus trop de juifs en Roumanie. Dans un tel contexte,
l'antisémitisme est un non-sujet pour monsieur tout le monde (bien que la presse
puisse en parler ici et là). C'est un peu pareil pour le racisme contre, par
exemple, les noirs. Il n'y a presque pas de noir en Roumanie donc les gens
s'en foutent. La situation est très différentes en ce qui concerne les gitans.
Mais même si beaucoup de roumains n'aiment pas les gitans, il y a aussi
d'innombrables roumains occidentalisés qui veulent éviter à tout prix de tomber
dans ce que Jacques Chirac pourrait appeler « le rejet de l'autre ». J'ai connu
une roumaine émue aux larmes par le discours de départ de Chirac qui contenait
ce genre de charabia.

Un autre a dit que la Roumanie serait un pays agricole. C'était un peu vrai à
l'époque de Codreanu vers 1925. Mais voilà la réalité de nos jours:
1) Depuis l'intégration dans l'UE, tous les paysans capable de travailler la
terre sont partis bosser en Europe.
2) Même vers 1980, le régime communiste avait réussi à industrialiser une bonne
partie de la paysannerie. Plus de la moitie des roumains vivaient dans les
villes même il y a 40 ans. À l'époque de la chute de Ceausescu, ce petit pays
était capable de produire tout ce qui existe sur terre, des locomotives,
d'avions, de voitures, de chars, etc. Mais l'industrie avait une génération de
retard par rapport à l'occident, ce qui explique sa chute vers 1990-2000. Mais
avoir une génération de retard en industrie n'est pas égal avec être un pays
agricole.
3) Même vers 1940, songez que les troupes roumaines ont du gagner plusieurs
batailles conter les soviétiques sur une distance de 2000km avant d'arriver à
Stalingrad. Un pays complètement agricole n'aurait jamais pu faire cela.

Au delà de ce post, il y a beaucoup qui ont avalé la doctrine de l'hyper-classe
qui a présenté Ceausescu comme un archétype de chef d'état autoritaire en guerre
contre son petit peuple. Aussi bizarre que ça puisse paraître, Ceausescu aimait
son peuple; sa faute n'était pas dans une prétendue haine contre son peuple,
mais dans une compréhension très erronée du fonctionnement de l'économie
du monde et de la société. Il mal organisé les choses. Cela vient du fait qu'il
était un véritable communiste. Son nationalisme en soi était bien intentionné.
Il a même permis à certains écrivains (Marin Preda) de présenter dans une
lumière positive le régime fasciste d'Antonescu, celui qui a dirigé les troupes
roumaine contre les soviétiques. Vous ne soupçonnez pas la raison de la mauvaise
image de Ceausescu en occident: cela n'a rien avec sa politique interne, ça
vient du fait qu'il a réussi à rouler dans la farine le cartel financier mondial
(juif) et les réseaux internationaux (genre groupe Bildenberg) qui dirigent le
monde. Il faut savoir que vers 1970 il a été reçu en grande pompe par le
président Nixon, Charles de Gaulle est allé le visiter en Roumanie. Il avait de
bonnes relations avec l'occident vers 1970 et il a ainsi contracté des nombreux
crédits occidentaux; donc on vivait relativement bien en Roumanie vers 1970.
Après sa rupture avec les réseaux occidentaux, il a commencé a payer la dette,
de 1975 à 1988 ce qui a donné la très difficile décennie 1980-1990 avec beaucoup
de rationnements. D'ailleurs, Ceausescu était encore emprisonné avant WW2.
Sans la défaite dans WW2, la Roumanie n'aurait jamais accepté le communisme par
une révolution interne comme la Russie l'a fait.

Conclusion: c'est un peuple plus compliqué que d'autres. Il est très facile
de se tromper même pour ceux qui le connaissent très bien.

ps.
Même si j'ai eu 12 likes sur mon message de départ, je n'ai pas eu suffisamment
de likes sur les traductions de Codreanu. J'arrête mon effort de traduction pour
le moment. J'écris à coté un message avec des pointeurs vers des traductions en
anglais.

Un (neo-)légionnaire de l'archange Micaël
 
Last edited:

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Même si j'ai eu 12 likes sur mon message de départ, je n'ai pas eu suffisamment
de likes sur les traductions de Codreanu en elles-mêmes. J'arrête mon effort de
traduction pour l'instant. Je viens de joindre un fichier «ForMyLegionnariesByCodreanu.txt»,
c.à.d, la traduction en anglais du livre de base de Codreanu. Des américains ont fait un
super film sur comment les idées de Codreanu expliquent beaucoup des problèmes des
USA sur le site suivant: mk.christogenea.org/video-tags/codreanu?page=1

Un (neo-)légionnaire de l'archange Micaël
 

Attachments

Widdy Kiulos

SA- soldat de choc
Membre
Joined
Aug 31, 2020
Messages
689
Reaction score
1,032
1) Le plus grand héros Roumain ... N'est-ce pas Vlad Tepes ?
2) Codreanu n'était-il pas d'origine Polonaise ? Ceci se reconnaît dans son obsession christianiste.
Il était forcément sur la même longueur d'onde, à ce sujet, que Léon Degrelle qui, lui aussi, voulait le Christ-Roi ... tout comme les Témoins de Jéhovah aujourd'hui. Ceux-ci vous diraient d'ailleurs que l'Archange Michel, c'est Jésus.

Qu'on me montre, pour commencer, une ligne dans la Bible qui présente de l'intérêt pour les Européens.

La vision du "Nouvel Ordre Mondial" est totalement inscrite dans la vision de ces cinglés. Le fait qu'ils se disent des nôtres est un immense désastre. Avec de tels amis, nous n'avons certainement pas besoin d'ennemis.
 
Last edited:

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
1) Le plus grand héros Roumain ... N'est-ce pas Vlad Tepes ?
2) Codreanu n'était-il pas d'origine Polonaise ? Ceci se reconnaît dans son obsession christianiste.
Il était forcément sur la même longueur d'onde, à ce sujet, que Léon Degrelle qui, lui aussi, voulait le Christ-Roi ... tout comme les Témoins de Jéhovah aujourd'hui. Ceux-ci vous diraient d'ailleurs que l'Archange Michel, c'est Jésus.

Qu'on me montre, pour commencer, une ligne dans la Bible qui présente de l'intérêt pour les Européens.

La vision du "Nouvel Ordre Mondial" est totalement inscrite dans la vision de ces cinglés. Le fait qu'ils se disent des nôtres est un immense désastre. Avec de tels amis, nous n'avons certainement pas besoin d'ennemis.
Je préfère l'attitude de Gandalf qui dit qu'il n'est pas là pour juger la foi de gens. Chacun a sa
foi ou n'en a pas. Hitler est sur la même attitude dans chapitre 3 de Mein Kampf: « Les idées et les
institutions religieuses de son peuple doivent rester toujours inviolable pour le chef politique. »

C'est grâce à l'émission que j'ai compris que la haine envers la religion de son peuple focalise
souvent la haine envers son peuple généralement. C'est normal: un homme qui aime son peuple,
comment peut-il détester la religion de ses ancêtres? J'ai pu vérifier cela sur les français lambda
que j'ai connu: ceux qui militent le plus pour l'islam et pour les noirs sont souvent les plus
anti-catholiques. Ils ne veulent pas entendre des étrangers qui vient d'Europe, car ils sont d'une
certaine manière en guerre contre leur propre nature européenne, comme une pré-condition pour pouvoir
exulter leur deuxième nature, c.à.d, la France-Afrique. La force du poison juif qui les a conduit ici est
donc incroyable.

Si la France avait gardé sa foi chrétienne originelle de l'époque de Saint Louis, au moins elle
aurait pu neutraliser ce poison juif. Imaginez pour une seule seconde si les juifs étaient obligés
de porter un signe distinctif (rouelle, étoile) depuis Saint Louis jusqu'à aujourd'hui! Comme une
punition pour leur déicide! La France aurait pu être 1000 fois plus belle. Un tel pays aurait aussi
pu tenir en respect tous les musulmans qui s'aventurerait en Europe. Mais j'avoue que cela aurait pu
générer d'autre problèmes que je ne suis pas capable d'évaluer à cause des innombrables pièges qui
existent dans la Bible.

Pour revenir à la Roumanie, vous avez fait encore deux erreurs:
- Concernant Codreanu, c'est trop facile de se tromper sur les origines polonaises ou bavaroises; je
copie en ps la clarification de metapedia.org. De toute façon, beaucoup de roumains sont conscients
de la petitesse de leur peuple et ils ne pensent pas qu'il faut avoir que du sang roumain à 1000%
pour être capable d'aller dans les profondeur de l'identité roumaine. Et le bavarois reste quand
même du sang européen. J'ai vraiment un doute énorme qu'il avait des origines polonaises, pour les
raisons décrites en ps.
- Vlad Tepes est juste un personnage de l'époque médiévale dans une très longue liste de dirigeants
glorifiés à tort par certains roumains qui ont un patriotisme débridé et maladif. Il a dirigé une
seule des trois provinces qui constitue la Roumanie. Il mérite une page dans le manuel d'histoire,
mais il a une certaine célébrité à l'étranger à cause d'un livre de fiction Dracula de Bram Stoker.

Vous pourriez faire attention à un passage des protocoles des sages de Sion: « Toutes ces théories
auxquelles les Gentils ne comprennent rien, sont fondées sur l'analyse et sur l'observation
combinées avec un raisonnement si habile qu'il ne peut être égalé par nos rivaux pas plus que
ceux-ci ne peuvent entrer en compétition avec nous dans la construction de plans d'action politique
et de solidarité. À notre connaissance, la seule société capable de lutter avec nous dans cette
science serait celle des Jésuites. Mais nous sommes parvenus à la discréditer aux yeux de la foule

stupide. » Si vous lisez cela, j'imagine que vous êtes capable de crier « Victoire, merci les
juifs!». Sur l'anti-catholicisme, vous avez parlé comme un juif.

Un (neo-)légionnaire de l'archange Michail

ps. Je cite ici la version 2016 de la fiche metapedia sur Codreanu. J'ai l'impression que metapedia
a eu quelques problèmes depuis Charlottesville et beaucoup d'articles ont été sérieusement raccourcis
aujourd'hui. Vous trouvez cette version 2016 dans l'historique de l'article.

The ancestry of Ion Zelea Codreanu (father of Corneliu Codreanu) has often been
disputed due to the fact that his initial name, Zelinski, appears to be Polish
or Ukrainian. This is sometimes used as anti-Legionary propaganda, which claims
that thus Codreanu was not a true Romanian. However, as it has been indicated by
Lisette Gheorghiu, Bukovina was under Polish control during the Austrian
occupation of Romania in the XVIII century, and thus Romanian names were often
transformed by school or army authorities into Polish-sounding names. This is
how the Codreanu family, which was genuinely Romanian, had its original name
changed from Zelea to Zelinski. [1]

It is known that the maternal grandfather of Codreanu was a Bavarian who
migrated to Romania in the XIX century, as other Bavarians did at that time.
However, even if it were true that Ion Codreanu were of Polish or Ukrainian
ancestry, as his wife (mother of Corneliu) was partly of Bavarian ancestry, it
is evident from Corneliu Codreanu's book For My Legionaries, as well as from
other sources, that both Ion Codreanu and Corneliu Codreanu considered
themselves Romanian, they were absolutely Romanian in the cultural and
linguistic sense, they grew on Romanian soil, certainly both had an amount of
Romanian blood, and they were loyal to Romania, as they both fought at the
Romanian side during the Great War (1914-1918). [2]


Un (neo-)légionnaire de l'archange Micaël
 

Widdy Kiulos

SA- soldat de choc
Membre
Joined
Aug 31, 2020
Messages
689
Reaction score
1,032
Écoute, mon cher Ironwill :
a) le christianisme a été le désastre initial et final pour ce continent Européen;
b) s'entêter là-dedans, c'est le chemin le plus royal pour l'échec;
c) le contact avec la Vérité est aujourd'hui nécessaire; (il ne passe certainement par telle ou telle religion)
d) c'est un défaut majeur voire immense, de confondre les problèmes avec des solutions.

Je suis cependant D'ACCORD avec ce que tu dis concernant l'utile finesse, ou disons : astuce, nécessaire (celle des Jésuites par exemple) face à un adversaire redoutablement exercé en la matière. Et je regrette l'évidente débileté du Franchouillard moyen, un être grossier, braillard et improductif qui n'en a pas conscience mais il est le principal artisan de la déconfiture de son pays. Voire de l'Europe toute entière vu le rôle central de la France.
 

Widdy Kiulos

SA- soldat de choc
Membre
Joined
Aug 31, 2020
Messages
689
Reaction score
1,032
À part ça, la Roumanie, sans remonter à son controversé héros national Vlad Tepes (alias Dracula, tel que l'ont présenté les Anglais), est un pays intéressant, certes rempli de personnages grossiers et foireux, mais on y trouve aussi beaucoup de francophiles. Ils sont plus fins. Hélas "libéraux", pro-Occidentaux ... Ils se la jouent "nos élites".

La politique ridiculement Otanesque de ce pays est de mauvais aloi. Beaucoup de pays de l'Est sont tombés dans cet écueil. Aux dernières nouvelles, même la Serbie est tombée.

L'ex république soviétique Moldavie, jadis arrachée à la Roumanie par Staline, vaut probablement mieux.

Tout cela dépend beaucoup moins de l'Archange Michel que de la CIA.
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Écoute, mon cher Ironwill :
a) le christianisme a été le désastre initial et final pour ce continent Européen;
b) s'entêter là-dedans, c'est le chemin le plus royal pour l'échec;
c) le contact avec la Vérité est aujourd'hui nécessaire; (il ne passe certainement par telle ou telle religion)
d) c'est un défaut majeur voire immense, de confondre les problèmes avec des solutions.

Je suis cependant D'ACCORD avec ce que tu dis concernant l'utile finesse, ou disons : astuce, nécessaire (celle des Jésuites par exemple) face à un adversaire redoutablement exercé en la matière. Et je regrette l'évidente débileté du Franchouillard moyen, un être grossier, braillard et improductif qui n'en a pas conscience mais il est le principal artisan de la déconfiture de son pays. Voire de l'Europe toute entière vu le rôle central de la France.
Pour les besoins de la discussion avec toi, supposons que Dieu n'existe pas ou
qu'il ne veut pas intervenir. En lisant Mein Kampf, il y a deux conditions pour
l'épanouissement d'une race/nation:
1) des forces intellectuelles (et physiques) de haut niveau
2) l'affirmation du bien collectif au-dessus du bien individuel

Je pense que ces deux conditions sont suffisantes pour donner à tout peuple
d'Europe la force de se perpétuer dans de bonnes conditions. Donc j'accepte que
la religion chrétienne n'est pas forcement nécessaire pour l'épanouissement d'une
nation, car c'est la nature qui a donné aux aryens ces deux caractéristiques. Cependant, la
rencontre des européens avec le christianisme les a conduit à une exaltation
spirituelle sur le point 2). Ce point 2) devrait générer
naturellement encore deux conditions:

3) un enthousiasme réel et désintéressé pour la vérité accompagné d'une
valorisation des hommes les plus doués à examiner la vérité (ex, inventeurs).
4) Une notion éthique de travail: on ne travaille pas parce qu'on est forcé
mais parce qu'on répond à une nécessité de la collectivité.

Je suis donc d'accord avec toi que «le contact avec la Vérité est aujourd'hui
nécessaire». Le point 3 devrait conduire scientifiquement à la conclusion que
toutes les races de la terre ne possèdent pas les 2 premiers facteurs, d'où un
besoin naturel de ségrégation.

Le gros problème de l'Europe vient de la perte progressive du facteur 2) qui
génère une destruction des points 3 et 4. J'ai l'impression que le niveau
d'affirmation du facteur 2) est presque inversement proportionnel aux niveau
de développement de la religion chrétienne. Plus on est laïque, moins on pense au
bien collectif. Cela ne concerne peut-être pas toi, mais c'est un constant
statistique. Je ne suis pas un spécialiste de l'histoire de France. Mais j'ai
l'impression que depuis 1789 la société a perdu de plus en plus la notion de
bien commun et que cela a marché main dans la main avec l'effacement du
christianisme. Je ne vois pas comment le christianisme pourrait conduire à des
conséquences si désastreuses s'il était capable à maintenir le point 2). C'est
peut-être pas ton cas, mais il y beaucoup qui sont anti-catholiques tout
simplement parce qu'ils ont une forme de jalousie contre ceux qui possèdent un
fort esprit d'appartenance collective.

CONCLUSION
Cette analyse est presque une preuve par a+b du fait suivant. C'est une erreur
fatale pour la société d'effacer le christianisme *sans* proposer en même temps
quelque chose capable de remplir le vide spirituel et le vide d'esprit collectif
généré par la déchristianisation. Je n'ai pas eu l'impression que les français
ont fait des efforts quoi que ce soit dans se sens. Les allemands, ils ont eu au
moins le national socialisme de 1925 à 1945.

Un (neo-)légionnaire de l'archange Micaël
ps. on doit éviter de trop parler ici de ce qui pourrait rentrer dans
le sujet "Chrétiens / Païens - GENERAL"/ très populaire sur ce forum.
 

Général Antonescu

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 23, 2020
Messages
1,062
Reaction score
5,274
L'ex république soviétique Moldavie, jadis arrachée à la Roumanie par Staline, vaut probablement mieux.
Mareșalul Ion Antonescu Dumnezeu să-l ierte și-a dat viața pentru ea și pentru a o re atașa României Mari.
 

Général Antonescu

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 23, 2020
Messages
1,062
Reaction score
5,274
C'est normal: un homme qui aime son peuple,
comment peut-il détester la religion de ses ancêtres? J'ai pu vérifier cela sur les français lambda
que j'ai connu: ceux qui militent le plus pour l'islam et pour les noirs sont souvent les plus
anti-catholiques.
Just, foarte just. Îmi aduce aminte de Ceaușescu Dumnezeu să-l ierte care demola biserici pe când eram copil în schimb se pupa în cur cu toți președinții negrii africani sau arabi musulmani din orientul mijlociu.
 

Général Antonescu

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 23, 2020
Messages
1,062
Reaction score
5,274
Il avait commencé à gouverner avec les légionnaires de
Codreanu mais finalement il a fait un coup d'état contre eux
Le fameux "coup d'état" c'est le mensonge que l'infiltré du NKVD Horia Sima a réussi a faire croire. On le sait très bien que celui qui a amené la Garde de Fer a sa perte est ce traître de Sima. Le Général (a l'époque) Antonescu avait un grand respect pour Codreanu mais après sa mort Sima (qui a pris la tête de la Légion) a trahi le peuple roumain, la Légion et le Maréchal Antonescu qui est d'ailleurs le dernier homme d'état qui a aimé sa nation (neamu) comme il avait pour habitude de le dire et son pays et a sacrifié sa vie pour les deux. Horia Sima alors qu'il était destiné à mourir à préféré fugué pour vivre en exil en Espagne et c'est aussi à ca qu'on connaît un traître alors que le Maréchal a accepté (en ce défendant dignement) son procès puis sa mort par peloton d'exécution. Grand respect pour Codreanu mon camarade et grand mépris pour Sima me concernant.

Doamne ajută, îmi face plăcere că dau de un român de-al meu pe aici.
 
Last edited:

Mazarin

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 6, 2020
Messages
1,338
Reaction score
3,361
Je préfère l'attitude de Gandalf qui dit qu'il n'est pas là pour juger la foi de gens. Chacun a sa
foi ou n'en a pas. Hitler est sur la même attitude dans chapitre 3 de Mein Kampf: « Les idées et les
institutions religieuses de son peuple doivent rester toujours inviolable pour le chef politique. »

C'est grâce à l'émission que j'ai compris que la haine envers la religion de son peuple focalise
souvent la haine envers son peuple généralement. C'est normal: un homme qui aime son peuple,
comment peut-il détester la religion de ses ancêtres? J'ai pu vérifier cela sur les français lambda
que j'ai connu: ceux qui militent le plus pour l'islam et pour les noirs sont souvent les plus
anti-catholiques
Je vois que les pilules rouges sont prises ♥
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Je continue avec un passage de "Notre Programme" du livre "Pour mes légionnaires" de Codreanu

Le plus grand coup que les Juifs nous ont fait, le plus grand danger national auquel ils nous ont exposés,
n'est ni l'accaparement du sol et du sous-sol roumains, ni même l'anéantissement tragique de la classe moyenne
roumaine, ni le grand nombre de Juifs dans nos écoles, nos professions, etc. et même pas l'influence qu'ils
exercent sur notre vie politique, bien que chacun de ces éléments soit en soi un danger mortel pour notre peuple.
Le plus grand péril national est le fait qu'ils ont déformé, défiguré notre structure raciale daco-romane,
en donnant naissance à ce type d'homme, en créant ce déchet humain, cet échec moral : le politicien qui n'a plus
rien en commun avec la noblesse de notre race ; c'est le politicien qui nous déshonore et nous tue. Si cette espèce
d'homme continue à diriger ce pays, le peuple roumain fermera les yeux pour toujours et la Roumanie s'effondrera, malgré tous les brillants programmes avec lesquels la "ruse" de cette créature dégénérée est capable d'éblouir les yeux des malheureuses multitudes.

Tous les peuples avec lesquels nous, les Roumains, sommes entrés en contact et avons
combattu, depuis les invasions barbares jusqu'à aujourd'hui, nous ont attaqués sur le plan
physique, économique ou politique, laissant intacts notre patrimoine moral et spirituel,
notre conscience, d'où tôt ou tard a jailli notre victoire, la rupture du joug étranger -
même lorsqu'ils sont venus sur nous en grand nombre et ont pris toutes nos richesses,
même lorsqu'ils nous ont gouvernés politiquement. Aujourd'hui, pour la première fois de notre
histoire, les Roumains sont confrontés à un peuple qui nous attaque non pas par l'épée
mais par les armes propres à la race juive, avec lesquelles ils frappent et paralysent
d'abord l'instinct moral des peuples, puis répandent systématiquement toutes sortes
de maladies morales, détruisant ainsi toute possibilité de réaction.
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Un passage de "Au milieu des voleurs"

Les littéraires et les écrivains consacrent leurs efforts à toutes sortes de sujets sans grande importance.
Des livres et des livres sont publiés qui remplissent les vitrines des librairies. Quel sera le verdict
de l'avenir concernant ces hommes, si pour une tragédie historique telle que celle des Moti [note:
les roumains d'une certaine région], qui se déroule sous leurs yeux, ils n'ont pas trouvé un seul
mot de protestation qui pourrait aussi servir de signal d'alarme au peuple hébété par toute la
littérature scandaleuse qui l'endort et obscurcit sa route et sa vie future ? Comment devrait la nation
juger ces écrivains et ces littéraires, dont la mission, la plus sacrée, est précisément de dénoncer
les dangers qui menacent son être moral et physique, et d'éclairer la voie de son avenir ? Et comment
sera regardée cette classe politique de premier plan des "orateurs" du Parlement ou d'ailleurs, qui a
déserté son obligation la plus élémentaire de veiller sur la vie et l'honneur de la nation ?
 

ironwill

SA- aspirant
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
34
Reaction score
83
Un passage de "La Critique du leader" toujours extrait du livre "Pour mes légionnaires" de Codreanu

Quels sont les traits spirituels caractéristiques que doit posséder le chef d'un mouvement
politique ? À mon avis, ils le sont :

1. Un pouvoir intérieur d'attraction [english: An inner power of attraction.]
Il n'existe pas de personnes indépendantes et libres sur cette Terre. Tout comme dans le
système solaire, chaque étoile suit sa propre orbite sur laquelle elle tourne autour d'un plus grand
pouvoir d'attraction, de même les gens, notamment dans le domaine de l'action politique, gravitent
autour de certaines personnalités attirantes. Il en va de même dans le domaine de la pensée. À l'extérieur,
restent ceux qui ne veulent ni s'intéresser ni penser. Un leader doit avoir un tel pouvoir d'attraction. Certains
l'ont sur dix personnes, étant ainsi des leaders pour uniquement 10 personnes ; d'autres l'ont sur tout
un village, un comté ; d'autres sur toute une province, un pays ; et certains même en dehors des frontières
d'un seul pays. La capacité de l'individu à diriger est limitée par l'étendue de son pouvoir
intérieur d'attraction. C'est une sorte de force magnétique qui, si elle n'est pas possédée
par un homme, le rend incapable de diriger.

2., 3, 4, etc: Je peux continuer à traduire si on m'encourage encore plus:)
 
Top