Pourquoi les juifs ont créé au XIXe siècle ce mot magique : "l'antisémitisme" ?

Robert Saucisson

Gauchiste en rémission
Membre
Pourquoi les juifs ont créé au XIXe siècle ce mot magique, "l'antisémitisme", censé désigner officiellement l'hostilité à l'encontre des seuls juifs, et pas à l'ensemble des sémites ?

1°) Parce qu'à cette époque, il n'y avait en Europe parmi les prédateurs d'origine sémitique que les juifs.

2°) Parce qu'ils se considèrent comme l'élite des fils de Sem, leurs concurrents arabes et phéniciens n'étant à leurs yeux que des sous-hommes encombrant inutilement cette descendance. Raison pour laquelle les israéliens persécutent les libanais et les arabes des pays voisins.

3°) Parce qu'après nous avoir fait accepter, par la menace et la tromperie, la présence juive en Europe et son influence sémitisante, ils comptaient nous empoisonner d'avantage en ramenant chez nous ces fruits pourris de la descendance de Sem que sont les arabo-musulmans, les nègres étant venus massivement bien plus tard.

Ainsi, le chantage à l'antisémitisme n'était qu'un moyen de faire accepter aux goyim leur sémitisation progressive : dans un premier temps en les judaïsant, puis dans un second temps en les bougnoulisant.

Avant l'arrivée massive des chiassures négroïdiques, les français ont été victimes depuis deux siècles d'un processus de sémitisation de leur intellect, de leurs us et coutumes et de leurs gènes, et ils ne s'en sont toujours pas rendus compte aujourd'hui. Voilà notre drame !
 

ExpertEnContre-Sémitisme

Fasciste endurci
Membre confirmé
Membre
Les juifs : argent - politique - médias -sociologie... Ils peuvent tout faire ces ordures de pourritures transpirant et puant l'huile. Il faut utiliser le mot contre-sémites rien que pour les faire chier nègre, ces auto-élus adorateurs de dégénérescences.


Ils ont aussi inevnté le mot : génocide. Cohencidence, encore et toujours...
Il existait déjà en français le néologisme populicide créé sous la Révolution française par Gracchus Babeuf pour désigner les massacres des populations civiles de Vendée perpétrés sur ordre de la Convention, terme qui était tombé dans l'oubli.

Le néologisme génocide a été forgé en 1944 par Raphael Lemkin, professeur de droit américain d'origine juive polonaise, à partir de la racine grecque γένος génos, « naissance », « genre », « espèce », et du suffixe -cide, qui vient du terme latin caedere, « tuer », « massacrer ».
En clair, les juifs se considèrent comme "l'espèce" suprême autrement dit "la seule humanité" et les autres le bétail esclave goyim. Une autre preuve ? 1 vie juive = 100 vies goyim !


Antisémite = islamophobie* = aucune critique ne sera toléré contre les "élus" de dieu !

* cela se cache dans la religion mais ça s'étends quasiment à la race. Mais bien sûr, comme les youtres contrôlent tout, cela est bien moins répréhensible qu'être éveillé à la Question Juive** mais déjà un crime énorme (cf. au UK c'est abusé).

** qu'on peut changer par Problème Juif ou Suprématie Juive.
 

bandera

Sarköziste honteux
Membre
L'inventeur du mot antisémite : Moritz Steinschneider
Une photo vaut mieux qu'un long discours :
View attachment 14931
En réponse à une analyse profonde de Renan sur les "civilisations" sémites et leurs différences avec celle des européens. Toujours la même tactique, au lieu de répondre sur le fond avec une argumentation dont ils sont incapables, l'accusation de haine purement raciste. Mon pauvre monsieur s'il n'y avait que ça ...
 
Top