Postez vos pires sons du samedi soir !

Coureur des Bois

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 28, 2020
Messages
258
Reaction score
1,008
La rhapsodie en bleu de (((Gershwin)))
La preuve, s'il en fallait une, que le juif est incapable d'harmonie. Les 20 premières notes sont les seules qui permettent de reconnaître l'œuvre, et c'est pour cela qu'elles seront reprises en boucle régulièrement tout au long de ces 16 interminables minutes. Tout le reste n'est qu'immonde cacophonie. L'implacable argument contre le relativisme artistique qui démontre de manière objective que le beau et le laid existent et que ce n'est pas une question de point de vue.
https://www.youtube.com/watch?v=ynEOo28lsbc
Si j'avais dû payer pour écouter ça, je me serais senti escroqué. Le juif a inventé l'arnaque par orchestre interposé. Et sentant le pogrom arriver, il s'est désespérément lancé à corps perdu dans un numéro de pilpul d'une rare intensité pour présenter cette torture auditive comme de l'art. Contre toute attente, le public goy s'est laissé berner, et flairant une nouvelle manière de lui retirer des sous, le perfide levantin en a fait une école de musique "classique" tout à fait officielle.
 

Bergoglio Diouf

SA-Brigadeführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
6,511
Reaction score
26,166
Non Didier Super ça fout réellement le cafard Bergo...
Dédicace à nos incels casaniers:
Me voilà comme une église
Et toute la honte dessous
(...)
Me voilà comme une vague
Vous ne serez pas noyés

:(
La chanteuse préférée de la ressuscitée de l'indicible : Simone Veil !
Mais elle a un certain talent pour aborder des sujets sensibles à fleuret moucheté.
A son sujet, ceci peut intéresser certains camarades :

La guerre et la collaboration de son père
Née le 20 juin 1934 dans la banlieue de Lyon, Anne Sylvestre vit son père collaborer avec les nazis. Elle le suivit des yeux dans l’escalier (elle l’évoque en filigrane dans « Gémeaux croisées »), quand il partit vers l’Allemagne, entraînant un de ses fils, qui ne revint jamais. La mort de son frère dont on ne retrouva jamais le corps, Anne Sylvestre l’évoque dans sa chanson « Le pont du Nord », tandis que sa sœur la romancière Marie Chaix racontera l’histoire de son père et de sa mère, dans une série de livres poignants qui impressionnèrent un certain...François Mitterrand. Allant voir son père en prison après la guerre, et l’aimant malgré tout, Anne Sylvestre n’a pas beaucoup parlé directement de ce fait dans ses chansons. Mais il est là en pointillé : « Quand vous jouiiez à la guerre, moi je gardais la maison, j’ai usé de mes prières les barreaux de vos prisons, quand vous mouriez sous les bombes, je vous cherchais en hurlant, me voilà comme une tombe et tout le malheur dedans », chante -t-elle dans « Une sorcière comme les autres », signant en 1968 une « Chanson dégagée ». Ce père qui vint l’applaudir ensuite quand il sortit de prison et qui l’encouragea dans ses premiers concerts ... Anne Sylvestre en parla sans pathos et sans complaisance aux côtés de Marie Chaix lors d’interviews. La guerre sera au centre de certaines de ses chansons comme « Berceuse de Bagdad » un chef-d’œuvre repris par Francesca Solleville. Et finira par intituler un de ses albums... « Bye Melanco »... une manière d’apaisement sans doute.

 

Lincoln Versailles

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
32
Reaction score
87
Mon racisme a du commencer très tôt avec cette chanson. Je l'entendais dans chaque mariage. Imaginez juste un enfant voyant toutes ses familles, bourrées, dansant avec les jeunes mariés à côtés et reprenant tous en choeur “C'est c'est c'est c'est l'hymen“. Ca me retournait le coeur.
J'ai découvert le vrai titre des années après. C'était trop tard, le mal était fait.
En vieux français, l'hymen c'est le mariage, dans les opéras de Lully c'est un terme récurant, donc vu sous cet angle c'est acceptable.
 

Lincoln Versailles

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
32
Reaction score
87
Un sacré nanard ! Accrochez-vous à vos kalfons !

De la belle daube effectivement, mais le titre m'a rappelé cette chanson de Renaud. Bon comme à l'habitude avec lui, du bon gros gauchisme dégoulinant (là on est dans l'anticarcéral) mais je trouve la mélodie et le ton mélancolique sympa.

 
Last edited:

Faurisson sec

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
1,521
Reaction score
4,961
Epique, la classe intergalactique! Mes boomers de parents adoraient cette...euh chose...:mad:
Le tube d'Afric Simone est Ramaya. N°1 en 75 dans toute l'Europe même derrière le rideau. Une samba afrobeat avec des onomathopées et des grogmements en guise de parole. Barclay avait de l'humour.
 

Faurisson sec

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
1,521
Reaction score
4,961
Plus du schlager que du reggae. C'est nul évidemment mais ça arrive pas à me faire ricanner.
La France est le seul pays où la culture populaire doit recevoir un tampon d'en haut.
Ca a tout asséché, ils sont progressivement sortis eux même de l'Histoire de la culture populaire, à force de railleries dans les 80/90 et font depuis les chiffoniers avec ce qui a encore droit de citer à la TV :(
Tiré de la même chaine. Ambiance camping, full white et “belles en cuisse“
 

L'ami Rador

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
180
Reaction score
229
Celui-là aussi, un filme aussi détraqué que sa bande song.

Avec du nazi comme vous n'en n'aurez jamais vu.

 
Top