Point sur la bougnoulisation de Lyon

Empereur69

Branleur sous pseudo
Membre
Guide racial de Lyon :

Top 3 des quartiers bougnoulisés :

  • 1 - Guillotière (Lyon 7ème) : Clopes pas chères, téléphones volés, viols gratuits, vente de babouches à la sauvette… Voici les grands atouts de ce quartier. Racialement, beaucoup de bougnoules et de nègres. Le nouveau Marrakech de Lyon.
  • 2 - La Duchère (Lyon 9ème) : Cage à lapins bougnoulisée. Les fraudes à la Sécurité Sociale y sont fréquentes. Il y a 1000 arabes au m2. C’est un quartier très contaminé. Un coup de karcher y serait le bienvenue. Les agressions sont monnaie courante et la vente de drogue bon marché et islamisée.
  • 3 - Hôtel de ville (Lyon 1er) : Entre deux kebabs, vous trouverez un club échangiste pour pédales, queers et non binaire.e.s. La Charia et la dictature LGBTqi++ s’appliquent dans ce coin.
Topo sur Croix Rousse : Le célèbre quartier Antifa. Il y a beaucoup de bobos gauchistes bien-pensants, de punks à chien au corps rachitique dopé au THC et dansant une danse négroïde. Ouverture d’esprit, multiculturalisme y sont présents. Le mélange interculturel menace grandement la blanchitude.

Actuellement, le Ramadan est une fête nationale dans Lyon et ses environs. Les communistes participent au métissage de la ville et se donnent corps et âmes aux bamboulas et islamistes.

Pour finir sur une note positive : solution pour blanchir la ville de Lyon : Après le karcher de Sarkozy, la javel d’Etienne Blanc. Les quelques blancs opprimés pourront trouver refuge à la Basilique de Fourvière et au Vieux Lyon, où la blanchitude règne. Une petite milice sécurise le quartier, on les appelle dératiseurs et on entend déjà le bruit des bottes.

Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.
 

Meevin

Gauchiste en rémission
Membre
Le malheur, c'est que les arabes sont essentiellement concentrés dans quelques quartiers que tu as bien décrits. Du coup, à Lyon, tout quartier est soit déjà envahi, soit gauchiste car jamais confronté aux chances pour la France. C'est un cas d'école du phénomène de la tour d'ivoire.

Un Lyonnais : la Guillotière s'est quand même grandement dégradée ces dernières années. Il y a vingt ans, il y avait effectivement déjà beaucoup d'allogènes, mais dans mes souvenirs, le quartier n'était pas spécialement dangereux. C'était loin d'être un coupe-gorge façon la Duchère. La plupart des habitants tenaient juste leur petit commerce. Typiquement, vers rue de Marseille, tu avais un restaurant chinois, un restaurant indien dix mètres plus loin, un restaurant à couscous, un restaurant coréen, un restaurant africain, un kebab, encore un restaurant chinois… Il y avait beaucoup de salons de coiffure, aussi, presque tous tenus par des arabes. C'était un quartier cosmopolite, mais à l'époque, il aurait presque pu servir d'exemple aux gauchistes pour montrer que le multiculturalisme peut marcher. Moi qui suis assez gourmand, j'allais souvent là-bas pour manger des spécialités d'un peu tous les coins du monde. (À présent, j'ai une préférence pour la cuisine russe.)

C'est plus récemment que le quartier a vraiment viré au tiers-monde. On voit de plus en plus de racailles qui traînent dans la rue, des bagarres, des trafiquants de drogue qui viennent ouvertement te proposer leur marchandise alors qu'il y a des agents de police dix mètres plus loin. L'autre jour, en me promenant, j'ai carrément entendu un coup de feu, et ce n'était pas la première fois. Près du métro, on se croirait à Marrakech, comme dit plus haut. Tu as des attroupements de dizaines de bougnoules assis par terre, la plupart visiblement drogués. Les policiers ont visiblement pour consigne de ne jamais intervenir : comme je l'ai dit, des trafiquants vendent leur drogue à la criée devant les policiers. « Il est bon, mon shit, il est bon ! »
Au niveau racial, il n'y a quasiment plus de Français de souche, là-bas. Quand je passe dans le quartier, je suis quasiment le seul blanc. Les arabes ne sont pas spécialement agressifs contre les visiteurs, mais le quartier a clairement son économie et sa loi parallèles. Tu as l'impression d'être un étranger visitant un pays arabe.
 

Un Lyonnais

Gauchiste en rémission
Membre
@Meevin: entre le Cours Gambetta et la rue Paul Bert, cela fait plus de 20 ans que les gnoules marchandent leurs barettes de shit sans être importunés par la police. Et c'était déjà le tiers monde à cet endroit précis en 2000 avec un bataillon de bicots s'affairant autour des kebabs.

"Les arabes ne sont pas spécialement agressifs contre les visiteur ": ils ménagent leur clientèle de gauchistes dépravés.

@Empereur69: ne pas oublier que la grande majorité des allogènes provient encore des banlieues est entourant Lyon, et qu'ils pourrissent la vie des Lyonnais le WE en prenant d'assaut les berges du Rhône et une bonne part de la Presqu'Ile.
 

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Le malheur, c'est que les arabes sont essentiellement concentrés dans quelques quartiers que tu as bien décrits. Du coup, à Lyon, tout quartier est soit déjà envahi, soit gauchiste car jamais confronté aux chances pour la France. C'est un cas d'école du phénomène de la tour d'ivoire.

Un Lyonnais : la Guillotière s'est quand même grandement dégradée ces dernières années. Il y a vingt ans, il y avait effectivement déjà beaucoup d'allogènes, mais dans mes souvenirs, le quartier n'était pas spécialement dangereux. C'était loin d'être un coupe-gorge façon la Duchère. La plupart des habitants tenaient juste leur petit commerce. Typiquement, vers rue de Marseille, tu avais un restaurant chinois, un restaurant indien dix mètres plus loin, un restaurant à couscous, un restaurant coréen, un restaurant africain, un kebab, encore un restaurant chinois… Il y avait beaucoup de salons de coiffure, aussi, presque tous tenus par des arabes. C'était un quartier cosmopolite, mais à l'époque, il aurait presque pu servir d'exemple aux gauchistes pour montrer que le multiculturalisme peut marcher. Moi qui suis assez gourmand, j'allais souvent là-bas pour manger des spécialités d'un peu tous les coins du monde. (À présent, j'ai une préférence pour la cuisine russe.)

C'est plus récemment que le quartier a vraiment viré au tiers-monde. On voit de plus en plus de racailles qui traînent dans la rue, des bagarres, des trafiquants de drogue qui viennent ouvertement te proposer leur marchandise alors qu'il y a des agents de police dix mètres plus loin. L'autre jour, en me promenant, j'ai carrément entendu un coup de feu, et ce n'était pas la première fois. Près du métro, on se croirait à Marrakech, comme dit plus haut. Tu as des attroupements de dizaines de bougnoules assis par terre, la plupart visiblement drogués. Les policiers ont visiblement pour consigne de ne jamais intervenir : comme je l'ai dit, des trafiquants vendent leur drogue à la criée devant les policiers. « Il est bon, mon shit, il est bon ! »
Au niveau racial, il n'y a quasiment plus de Français de souche, là-bas. Quand je passe dans le quartier, je suis quasiment le seul blanc. Les arabes ne sont pas spécialement agressifs contre les visiteurs, mais le quartier a clairement son économie et sa loi parallèles. Tu as l'impression d'être un étranger visitant un pays arabe.
Il faut ABSOLUMENT éviter de passer par la Guillotière !
Des quais piétonnisés du Rhône à la Part-Dieu, ça déborde de boucaques ! J'étais passé sur les quais une nuit d'été en face de l'Hôtel-Dieu, c'est un mélange de bobos et de métèques qui foutent leur "son" puant, mêlant chant oriental et autotune quand c'est pas du rap abrutissant ! La Part-Dieu est une pompe à merde qui ramène les astrophysiciens de Villeurbanne, Vaux-en-Velin et Vénissieux de part et d'autre de la gare et devant le centre commercial, où ils vont chasser de la pétasse.

Autre quartier que je n'aime pas : la Croix-Rousse, fief des gauchiasses antifas. DP a fait de la pub pour la bien nommée "vogue des marrons".
 

Meevin

Gauchiste en rémission
Membre
J'ajouterai que la Guillotière est également un bon exemple de la rupture générationnelle chez les arabes. Les plus âgés sont globalement assez besogneux - ce sont typiquement les patrons des petits commerces du quartier -, tandis que ceux qui traînent dans la rue sont essentiellement des jeunes. Par exemple, mon coiffeur tient encore son salon à 75 ans : il refuse de prendre sa retraite. À l'inverse, les plus jeunes sont des professionnels des allocations et des trafics, comme tout le monde ici le sait déjà. Mon coiffeur rentre d'ailleurs dans des colères noires quand il voit des "jeunes" traîner dans la rue au lieu de travailler : il les appelle « la génération de la débauche ».

On sent vraiment la différence entre l'immigration de travail d'avant 1970 et l'immigration de peuplement, qui commence en gros après le regroupement familial. Le quartier résume assez bien à quel moment la France est passée d'une immigration qui avait un semblant de justification économique à un projet explicite d'invasion du pays. D'année en année, on voit la proportion de parasites augmenter à vue d'œil. Il y a vingts ans, il n'y avait clairement pas autant d'allogènes qui traînent dans la rue.

Je ne sais pas si ce que je viens de dire s'applique aux quartiers envahis en général, mais c'est en tout cas l'impression que j'ai en ce qui concerne la Guillotière.
Je pense que cette rupture explique pourquoi vous pouvez avoir, dans votre entourage, des gens qui ont vécu dans des quartiers arabes il y a 30 ans avant de déménager par exemple à la campagne, et qui ont des idées gauchistes. Les arabes qu'ils ont connus il y a 30 ans ne sont pas ceux qui nous pourrissent la vie actuellement. L'invasion est un phénomène assez récent.
 

Meevin

Gauchiste en rémission
Membre
Il faut ABSOLUMENT éviter de passer par la Guillotière !
Des quais piétonnisés du Rhône à la Part-Dieu, ça déborde de boucaques ! J'étais passé sur les quais une nuit d'été en face de l'Hôtel-Dieu, c'est un mélange de bobos et de métèques qui foutent leur "son" puant, mêlant chant oriental et autotune quand c'est pas du rap abrutissant ! La Part-Dieu est une pompe à merde qui ramène les astrophysiciens de Villeurbanne, Vaux-en-Velin et Vénissieux de part et d'autre de la gare et devant le centre commercial, où ils vont chasser de la pétasse.

Autre quartier que je n'aime pas : la Croix-Rousse, fief des gauchiasses antifas. DP a fait de la pub pour la bien nommée "vogue des marrons".
Le plus effroyable, avec les arabes/nègres qui "dansent" sur leur "musique" (rap…) dans les rues piétonnes, c'est la réaction des blancs. Quand je vois un allogène s'agiter au milieu de la rue, je ne suis pas spécialement surpris. Par contre, quand on voit cinquante blancs réunis autour, occupés à applaudir avec un regard admiratif, ça ne rend pas optimiste… Nos jeunes bien blancs aiment ce genre de spectacle.
À une époque, on pouvait trouver des artistes de rue relativement respectables (joueurs de hang et de violon, par exemple). À présent, c'est juste de la pollution sonore.

Pour la Part-Dieu, si ça n'a pas changé depuis l'année dernière, tu peux difficilement faire 20 mètres sans te faire aborder par un "réfugié" qui veut "une pièce pour manger". Et quand ce n'est pas un réfugié, c'est un recruteur de donateurs pour une association "humanitaire" comme Sidaction ou Care.
 

Un Lyonnais

Gauchiste en rémission
Membre
L'invasion est un phénomène assez récent.
Le regroupement familial date de 1975, autrement dit 45 ans!
Et les petits groupes de jeunes bougnoules made in Fronsse ont pululé dès la fin des années 80, pas seulement à Lyon et sa banlieue mais également à Villefranche S/ Saône.

La première véritable chienlie à Vaulx-en-Velin date de...1990.
 

Aletaia_38

Gauchiste en rémission
Membre
Guillotière est un le quartier central des immigrés surtout maghrébins depuis très longtemps. Seulement, ils tiennent juste la grande place (Place du pont) C'est là où ils se réunissent, et la rue Paul Bert est le rue des commerces arabes (mini Barbès) mais pas forcément là où ils habitent. Car une grosse partie de la Guillotière est juste un nouveau quartier bobo, avec un mini "Chinatown".

Mais c'est vrai que cette place est devenue un véritable enfer depuis l'explosion de l'immigration récente. Déjà avec le débarquement des roms qui y sont très présents et maintenant des clandestins fraichement débarqués qui sont très présents partout autour de la place et sur les berges du Rhône, et ça il y'a à peine 5 ans, ce nétait pas le cas. On voit bien à vu d'oeil que l'invasion a prit de l'ampleur.
 

Hakenkreuzschwert

Gauchiste en rémission
Membre
La première fois que je suis venu à Lyon, c'était dans le quartier de Vénissieux, je vois des gros bougnoules roulés à contre sens, c'est la première chose que j'ai vu.
 

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Pour la Part-Dieu, si ça n'a pas changé depuis l'année dernière, tu peux difficilement faire 20 mètres sans te faire aborder par un "réfugié" qui veut "une pièce pour manger". Et quand ce n'est pas un réfugié, c'est un recruteur de donateurs pour une association "humanitaire" comme Sidaction ou Care.
Moi qui me rends très souvent à Lyon, je te confirme que ça n'a pas changé à la Part-Dieu ! Comme la majorité des blancs normaux, je traverse cet endroit en me bouchant le nez, en mettant des écouteurs et en filant droit devant, tant je déteste m'attarder dans ce genre de lieu.
Les insupportables "salut salut, t'as deux minutes", j'en ai parlé dans le thread consacré à Perpignan. Vu le passage, c'est souvent là qu'ils sont (ou sinon rue de la République). Mais en fait t'en croises dans toutes les grandes villes, je peux même parler de la romanichelle qui t'alpague et te tend le papelard en se faisant passer pour une sourde.
Encore dans une autre grande ville étudiante, je peux aussi évoquer des blancs et des métis fêtards bien cons, qui "mettent l'ambiance" dans un tram bondé (c'est pour ça que personne ne bronchait), même si j'avais sérieusement envie de tarter cette bande de pollueurs sonores !
 

Meevin

Gauchiste en rémission
Membre
Encore dans une autre grande ville étudiante, je peux aussi évoquer des blancs et des métis fêtards bien cons, qui "mettent l'ambiance" dans un tram bondé (c'est pour ça que personne ne bronchait), même si j'avais sérieusement envie de tarter cette bande de pollueurs sonores !
La pollution sonore, c'est tout un sujet. Les "étudiants" ont l'air de considérer que s'amuser consiste à faire le plus de bruit possible.
Là aussi, au fil des années, on voit une dégradation ininterrompue. Par exemple, je me rends chaque semaine dans un excellent restaurant russe dont la particularité est que des musiciens viennent jouer à notre table pendant le repas, accompagnés d'une chanteuse d'opéra aussi renommée que talentueuse. Il y a quelques années, quand les musiciens commençaient à jouer, la plupart des clients se taisaient spontanément. À présent, les clients se mettent à parler plus fort pour couvrir la musique… Les groupes de jeunes sont les plus infernaux. Certains vont même s'embrasser à pleine bouche en plein milieu de la salle, alors que les musiciens sont en train de jouer. Et à chaque fois, ce sont des blancs ! On en revient toujours à ce problème : on peut envisager de remigrer les allogènes, mais que faire de nos Français de souche qui se comportent aussi mal qu'eux ?

Ce pays a vraiment besoin que l'on remette de l'ordre et de la discipline dès l'enfance. L'éducation post-68 a des effets catastrophiques.
 

William Calley

Crypto-villiériste
Membre
La pollution sonore, c'est tout un sujet. Les "étudiants" ont l'air de considérer que s'amuser consiste à faire le plus de bruit possible.
Là aussi, au fil des années, on voit une dégradation ininterrompue. Par exemple, je me rends chaque semaine dans un excellent restaurant russe dont la particularité est que des musiciens viennent jouer à notre table pendant le repas, accompagnés d'une chanteuse d'opéra aussi renommée que talentueuse. Il y a quelques années, quand les musiciens commençaient à jouer, la plupart des clients se taisaient spontanément. À présent, les clients se mettent à parler plus fort pour couvrir la musique… Les groupes de jeunes sont les plus infernaux. Certains vont même s'embrasser à pleine bouche en plein milieu de la salle, alors que les musiciens sont en train de jouer. Et à chaque fois, ce sont des blancs ! On en revient toujours à ce problème : on peut envisager de remigrer les allogènes, mais que faire de nos Français de souche qui se comportent aussi mal qu'eux ?

Ce pays a vraiment besoin que l'on remette de l'ordre et de la discipline dès l'enfance. L'éducation post-68 a des effets catastrophiques.
En meme temps on peut supposer que dans un resto russe la clientèle est majortitairement blanche et c est pourquoi tu dois t y rendre ;)
Tu fais pas des bouchons Lyonnais ça doit être bien j aimerai y grailler un jour.:rolleyes:
 

Meevin

Gauchiste en rémission
Membre
William Calley : il y a de bons restaurants à Lyon, dont effectivement quelques bouchons. Par contre, il faut connaître les bonnes adresses. La "cuisine" au micro-ondes est de plus en plus répandue ; il faut savoir où aller pour trouver de la bonne cuisine lyonnaise (ou étrangère) faite maison par un vrai chef.
En bonus, tu peux trouver quelques patrons bien nationalistes comme on les aime, ce qui rend la discussion après le repas aussi agréable que le repas lui-même !
 

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
La pollution sonore, c'est tout un sujet. Les "étudiants" ont l'air de considérer que s'amuser consiste à faire le plus de bruit possible.
Là aussi, au fil des années, on voit une dégradation ininterrompue. Par exemple, je me rends chaque semaine dans un excellent restaurant russe dont la particularité est que des musiciens viennent jouer à notre table pendant le repas, accompagnés d'une chanteuse d'opéra aussi renommée que talentueuse. Il y a quelques années, quand les musiciens commençaient à jouer, la plupart des clients se taisaient spontanément. À présent, les clients se mettent à parler plus fort pour couvrir la musique… Les groupes de jeunes sont les plus infernaux. Certains vont même s'embrasser à pleine bouche en plein milieu de la salle, alors que les musiciens sont en train de jouer. Et à chaque fois, ce sont des blancs ! On en revient toujours à ce problème : on peut envisager de remigrer les allogènes, mais que faire de nos Français de souche qui se comportent aussi mal qu'eux ?

Ce pays a vraiment besoin que l'on remette de l'ordre et de la discipline dès l'enfance. L'éducation post-68 a des effets catastrophiques.
Tu as raison. C'est grave qu'on en soit arrivés là !
Face à toute cette vulgarité des "m'as-tu-vu", il y a toute une éducation à la beauté, à la discipline et au respect d'autrui à refaire !
 

IusSanguinis

Branleur sous pseudo
Membre
Guillotière est un le quartier central des immigrés surtout maghrébins depuis très longtemps. Seulement, ils tiennent juste la grande place (Place du pont)
Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Ils sont immensément majoritaires dans les rues adjacentes à la rue de Marseille (qui porte donc bien son nom), et si tu remontes la Rue Paul Bert, tu atteinds la Place Voltaire et la Place Guichard, où, pareil, ils sont très majoritaires.

Donc je ne te suis pas sur le "C'est juste la Place du Pont".
 

Aletaia_38

Gauchiste en rémission
Membre
Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Ils sont immensément majoritaires dans les rues adjacentes à la rue de Marseille (qui porte donc bien son nom), et si tu remontes la Rue Paul Bert, tu atteinds la Place Voltaire et la Place Guichard, où, pareil, ils sont très majoritaires.

Donc je ne te suis pas sur le "C'est juste la Place du Pont".
Oui je voulais parler de l'occupation de l'espace. Sinon, tu as totalement raison, oui Paul bert, Voltaire, rue de Marseille, on les voit énormément.
 

Bergoglio Diouf

Fasciste endurci
Membre
Guide racial de Lyon :

Top 3 des quartiers bougnoulisés :

  • 1 - Guillotière (Lyon 7ème) : Clopes pas chères, téléphones volés, viols gratuits, vente de babouches à la sauvette… Voici les grands atouts de ce quartier. Racialement, beaucoup de bougnoules et de nègres. Le nouveau Marrakech de Lyon.
  • 2 - La Duchère (Lyon 9ème) : Cage à lapins bougnoulisée. Les fraudes à la Sécurité Sociale y sont fréquentes. Il y a 1000 arabes au m2. C’est un quartier très contaminé. Un coup de karcher y serait le bienvenue. Les agressions sont monnaie courante et la vente de drogue bon marché et islamisée.
  • 3 - Hôtel de ville (Lyon 1er) : Entre deux kebabs, vous trouverez un club échangiste pour pédales, queers et non binaire.e.s. La Charia et la dictature LGBTqi++ s’appliquent dans ce coin.
Topo sur Croix Rousse : Le célèbre quartier Antifa. Il y a beaucoup de bobos gauchistes bien-pensants, de punks à chien au corps rachitique dopé au THC et dansant une danse négroïde. Ouverture d’esprit, multiculturalisme y sont présents. Le mélange interculturel menace grandement la blanchitude.

Actuellement, le Ramadan est une fête nationale dans Lyon et ses environs. Les communistes participent au métissage de la ville et se donnent corps et âmes aux bamboulas et islamistes.

Pour finir sur une note positive : solution pour blanchir la ville de Lyon : Après le karcher de Sarkozy, la javel d’Etienne Blanc. Les quelques blancs opprimés pourront trouver refuge à la Basilique de Fourvière et au Vieux Lyon, où la blanchitude règne. Une petite milice sécurise le quartier, on les appelle dératiseurs et on entend déjà le bruit des bottes.

Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.
Chouette des SA à Lyon ! Enfin, devrais-je dire...
 
Top