Paris - Capitale d'Empire

Honneur à Fenet

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
2,095
Paris, centre de la francophonie, regorge de richesse à travers la diversité de ses populations. Bobos gauchiste, bourgeois égoïstes, pédales exhibitionnistes, youtres, nègres de toute la bamboulie, crouilles fières représentants du bougnoulistan, chieur de rue du Sri Lanka et autre paki . Toute cette vie grouillante sur seulement quelques kilomètres carrés donne à paris un charme internationalement reconnu.

Parce que c'est avant tout une passion de biologiste, une description de chaque arrondissement serait nécessaire.

L'arrière pays que représente sa banlieue nécessiterai sans doute un autre thread.
 

Honneur à Fenet

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
2,095
Le 10e arrondissement : Lieu incontournable de paris que chaque patriote a déjà vu à travers des vidéos de ses rues totalement grand-remplacées. Toute l’Afrique subsaharienne se concentre ici, même les arabes y sont devenu ultra minoritaires. Cet arrondissement incarne parfaitement la fière Afrique francophone et chrétienne. Les grandes avenues sont remplis de coiffeurs africains dont le nombre est inimaginable pour les non initiés. Les salons de manucures sont tenus par des chinoises qui ont une clientèle exclusivement nègres (avec les maris/amant qui attendent devant la boutique). Vous trouverez aussi toutes les boutiques pour les plus grands sapologues du monde entiers. Alors n'hésitez plus, si vous êtes de passage à la capitale, foncez à la station Château d'Eau et renforcer votre radicalisation politique ! En journée la sécurité est supportable pour les hommes et l'immersion sera totale.

@Theodomir : il ne faut pas oublier son importante communauté kurde, souvent en émeute au couteau et armes à feu avec la communauté turque (c'est si beau le vivre-ensemble), ne pas oublier les immondes boutiques juives et chinoise du Sentier en vente de textile en gros et demi-gros et bien sûr les ignobles putes chinoises et tsiganes de la station Strasbourg Saint Denis. Et le tout dans une odeur âcre et écœurante, mélange de pisse de nègre et de vieux cigares fumés par d'huileux séfarades.
 
Last edited:

Honneur à Fenet

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
2,095
Le 18e arrondissement : Région historique du grand remplacement. C'est dans ses quartiers qu'en 1944, la SD et la "gestapo française " de Lafont/Bonnie recrutèrent leurs nobles arabes pour former la Légion nord-africaine, unité rattaché a la SS qui alla traquer les terroristes en Dordogne.
Connu principalement pour son marché pittoresque de Barbès puis par les premières prières de rue dans la rue Myhra, cet arrondissement vécu aussi son grand remplacement. En effet, les arabes de la rue Myhra ont aujourd'hui laisser place aux cafres de plus en plus nombreux.
Les blancs n'ont pas désertés, les gauchistes sont encore présent malgré les conditions de vie qui se sont considérablement détérioré ces dernières années avec une explosion de la délinquance des clandestins. Il y a les maghrébins squattant perpétuellement les parcs, les junkies nègres (de France ou d'ailleurs) de la colline du crack, des trucs inimaginables qui veulent vous vendre des Malboros contrefaites, les immondices s'accumulent...
Les bobos, dans un derniers sursaut, font des réunions de quartiers mensuellement voir de façon hebdomadaire quand la situation est insoutenable. Préparent-ils une rémigration sauvage ? Non, ils envoient des lettres à la mairie, font des pétitions, réclament plus d'argent, plus de policiers, plus d'éboueurs, ils débattent de tout et de rien sans nommer clairement le problème : l'immigration.
Néanmoins ne sous-estimer pas les richesses du 18e, il y a aussi une grosse communauté asiatique, sale et malodorante, vous devrez faire avec eux si vous voulez acheter du porc. Mais sa véritable originalité c'est ses communautés du sous continent indien, si vous cherchez un sari vous trouverez toutes les boutiques tendances à votre gouts. La fete de Ganesh est un véritable évènement chaque année avec une très longue procession folklorique agrémentée d'un nombre incalculable de ballons gonflables "lycamobile" (forfait téléphonique internationaux permettant d'appeler le bled pour pas chère !).
Le plus intéressant dans cet arrondissement, c'est le manque de mélange intercommunautaire. Les indiens, noirs, arabes, chinois, chacun reste entre eux, y compris dans les bandes de jeunes. Les bobos ont leurs bars, les crouilles ont les leurs, côte-à-côte mais différent.
A voir cet échantillon de la France de demain ...
 

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
451
Reaction score
1,346
Personnellement, j'ai toujours été bien plus choqué par les 9ème et surtout 8ème arrondissements, supposés emplis de travailleurs, mais finalement épicentre de la dysgenie blanche.
 

Bruntanier

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
292
Reaction score
701
parismap.png

Une petite carte improvisée de Paris et ses alentours, concernant le taux de noircissement des arrondissements et departements. Evidemment, ce n'est pas précis et il n'y a pas de chiffres, ceux-ci étant interdits. Il s'agit d'un ressenti personnel.
 

PanzerTigre

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
17
Reaction score
49
Le pire c'est sous terre, dans le métro ou le RER. Ca sent le négre, le crouille, Ces faces d'étrons vous bousculent, se jettent sur les places assises comme des mouches sur une merde.
 

Un Lyonnais

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
1,650
Reaction score
6,598
Il me semble que Paris XV est encore blanc, malgré les négrocrouilles s'entassant de Balard à Lourmel, non?
Paris XIV idem, il faut juste éviter les rues longeant les voies ferrées venant de Montparnasse.

A moins que la juive espagnole n'ait tout changé en 5 ans?
 

Kapitain Adolf

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 5, 2020
Messages
940
Reaction score
3,484
N'oublie pas les négresses obèses qui colonisent toutes les places et qui chient parfois leur négrillon au milieu du RER D : le miracle républicain.
Sans compter que ce petit negrillon aura un abonnement pour l'éternegrité aux transports en commun, histoire de pouvoir stagner plus aisément avec ses congénères a la gare du noir (heu du nord)
 

Pelagius

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
39
Reaction score
176
Le 3e arrondissement : De magnifiques monuments et musées ( même s'il y a Beaubourg/le Centre Pompidou stygmate de l'âme juive à côté). La composition raciale est assez intéressante, du juif, du jaune, du crouille, du nègre et encore du juif, sans oublier la fiotte bobo, la fiotte crouille ET LA FIOTTE JUIVE. A côté du musée des arts et métiers exposant le génie aryen comme celui de De Vinci (un narbo pour certains) vous avez des énormes bandes de nègres tenant le pavé depuis au moins dix ans, mention particulière pour celui qui comportait des membres du "groupe" Sexion d'Assaut qui s'attelait le jour à transformer vos filles et cousines en PAN de compét', ces vieux dealers de shits se regroupent carrément à 60 dans des ruelles où se baladaient des templiers auparavant, bien sûr les flics ne faisaient que quelques maigres apparitions, à voiture unique, sans jamais baisser la vitre de la voiture pour oser interpeller ces gentlemans. Vous ne pouvez pas vous ennuyer puisqu'ils vous tiennent éveillé toute la nuit et parfois offrent une dose d'action en se battant entre gangs rivaux, ces sales nègres sont en fait membres de gangs de banlieue qui se battent l'un et l'autre pour des territoires dans Paris même, il faut tirer son chapeau à ces bourreaux de travail qui gardent le poste loin de chez eux une douzaine d'heures par jour. En traversant à peine une rue vous vous trouvez dans des cloaques infernaux mêlant restaurant asiatiques ( les Pho sont de qualités cependant) et boîtes de nuits empestant le SIDA à des lieues à la ronde, mais pas un simple SIDA gentillet, le SIDA interracial puisque se mêlent toutes les races possibles et imaginables via le colon.

Le 13e arrondissement : Comment dire... Cet arrondissement fait penser aux prisons américaines, étant divisé en sous-quartiers ethniques, pour donner un exemple, un directeur de collège se pâmait d'avoir pas moins de 92 nationalités dans son établissement ( oui, tous ces français avaient d'autres nationalités), les mots dans le carnet de correspondance étaient suivis d'une traduction en Mandarin. Petite précision pour les fans de la race insectoïde qui aimeraient se métisser avec ces "hauts-QI", les chinois sont une des pires races de la planète, entre les monticules de déchets accumulés devant les panneaux spécialement placés pour dire de ne pas en foutre ici, les bouteilles d'eau ou de bières remplies jetés du 20ème étage d'une tour sur les passant en dessous, les cousins morts que l'on enterre la nuit dans les espaces verts pour recycler les cartes d'identités ( et oui le nombre officiel de faces de citrons ne bouge quasiment pas depuis des décennies là bas malgré leur réplication effrénée), les cohortes de putes dégueulasses qui accostent même les chiards de 10 ans revenant de cours avec un "touveubaizé" ? Les mendiantes gitanes avec des pousses de gingembre à la place des membres et le nez coupé, style squelette de pirate des caraïbe, organisées en vrai système féodal où les chefs de tribus arrivent en pack limousine/costard pour prélever une partie de la quête cueillie par chacune d'entre elles pendant la journée... Même tarif que dans l'arrondissement précédent, vous traversez une rue pour tomber sur les restaurants bourgeois de la Butte-aux-Cailles ou sur un quartier rempli de foyers nègres revendant des cigarettes et du kaolin à l'unité. Effet magique de la République Française qui force le respect : Les bouffeurs de chauve souris malgré leur supériorité numérique se font assimiler à la culture afro-nègre-des-sablesques !!! Vous serez ébahis à la vue d'une dizaine de mongoloïdes aux cheveux en pics teints en roux ou rouge, accoutrés de la tête aux pieds du starter-pack de l'exception française : sourcils coupés, jogging débraillé, requins, sans oublier le merveilleux accent et la musique barbaresque agressive pour donner de l'ambiance.
Que reste-il ? La place d'Italie ? Ce ne sont qu'affres de cette société (((marchande))), centre commercial, boutiques, rien de bien croustillant.
 
Last edited:

Mazarin

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 6, 2020
Messages
1,337
Reaction score
3,361
Le 3e arrondissement : De magnifiques monuments et musées ( même s'il y a Beaubourg/le Centre Pompidou stygmate de l'âme juive à côté). La composition raciale est assez intéressante, du juif, du jaune, du crouille, du nègre et encore du juif, sans oublier la fiotte bobo, la fiotte crouille ET LA FIOTTE JUIVE. A côté du musée des arts et métiers exposant le génie aryen comme celui de De Vinci (un narbo pour certains) vous avez des énormes bandes de nègres tenant le pavé depuis au moins dix ans, mention particulière pour celui qui comportait des membres du "groupe" Sexion d'Assaut qui s'attelait le jour à transformer vos filles et cousines en PAN de compét', ces vieux dealers de shits se regroupent carrément à 60 dans des ruelles où se baladaient des templiers auparavant, bien sûr les flics ne faisaient que quelques maigres apparitions, à voiture unique, sans jamais baisser la vitre de la voiture pour oser interpeller ces gentlemans. Vous ne pouvez pas vous ennuyer puisqu'ils vous tiennent éveillé toute la nuit et parfois offrent une dose d'action en se battant entre gangs rivaux, ces sales nègres sont en fait membres de gangs de banlieue qui se battent l'un et l'autre pour des territoires dans Paris même, il faut tirer son chapeau à ces bourreaux de travail qui gardent le poste loin de chez eux une douzaine d'heures par jour. En traversant à peine une rue vous vous trouvez dans des cloaques infernaux mêlant restaurant asiatiques ( les Pho sont de qualités cependant) et boîtes de nuits empestant le SIDA à des lieues à la ronde, mais pas un simple SIDA gentillet, le SIDA interracial puisque se mêlent toutes les races possibles et imaginables via le colon.

Le 13e arrondissement : Comment dire... Cet arrondissement fait penser aux prisons américaines, étant divisé en sous-quartiers ethniques, pour donner un exemple, un directeur de collège se pâmait d'avoir pas moins de 92 nationalités dans son établissement ( oui, tous ces français avaient d'autres nationalités), les mots dans le carnet de correspondance étaient suivis d'une traduction en Mandarin. Petite précision pour les fans de la race insectoïde qui aimeraient se métisser avec ces "hauts-QI", les chinois sont une des pires races de la planète, entre les monticules de déchets accumulés devant les panneaux spécialement placés pour dire de ne pas en foutre ici, les bouteilles d'eau ou de bières remplies jetés du 20ème étage d'une tour sur les passant en dessous, les cousins morts que l'on enterre la nuit dans les espaces verts pour recycler les cartes d'identités ( et oui le nombre officiel de faces de citrons ne bouge quasiment pas depuis des décennies là bas malgré leur réplication effrénée), les cohortes de putes dégueulasses qui accostent même les chiards de 10 ans revenant de cours avec un "touveubaizé" ? Les mendiantes gitanes avec des pousses de gingembre à la place des membres et le nez coupé, style squelette de pirate des caraïbe, organisées en vrai système féodal où les chefs de tribus arrivent en pack limousine/costard pour prélever une partie de la quête cueillie par chacune d'entre elles pendant la journée... Même tarif que dans l'arrondissement précédent, vous traversez une rue pour tomber sur les restaurants bourgeois de la Butte-aux-Cailles ou sur un quartier rempli de foyers nègres revendant des cigarettes et du kaolin à l'unité. Effet magique de la République Française qui force le respect : Les bouffeurs de chauve souris malgré leur supériorité numérique se font assimiler à la culture afro-nègre-des-sablesques !!! Vous serez ébahis à la vue d'une dizaine de mongoloïdes aux cheveux en pics teints en roux ou rouge, accoutrés de la tête aux pieds du starter-pack de l'exception française : sourcils coupés, jogging débraillé, requins, sans oublier le merveilleux accent et la musique barbaresque agressive pour donner de l'ambiance.
Que reste-il ? La place d'Italie ? Ce ne sont qu'affres de cette société (((marchande))), centre commercial, boutiques, rien de bien croustillant.
Quelle belle prose !
 

Ouraganquotidien

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 6, 2020
Messages
179
Reaction score
360
Un petit plus pour l'environnement immédiat de Lariboisière juste en sortant de la gare du Nord, un court trajet jonché de toxicos en manque, avec l'odeur de pisse et la crasse raciale. Un délice !
Lol je confirme j'ai vécu une décennie a côté de l'hôpital. C'est devenu complètement invivable au début des années 2000.
 

MarioCigale

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
1,070
Reaction score
4,413
Les fortifications (les immeubles en briques rouges sur le trajet des trams qui font le tour de Paris)

Une bonne partie des (((rapatriés d'Afrique du Nord en 1962))) habitent les HLM bourgeois de la ceinture parisienne.

Au XIXe siècle, une bande terre, large de 250m, entourant Paris a été réservée aux "Fortifications", d'où le nom de Paris Intramuros.
Au XXe siècle, les fortifications sont rasées, car d'une part la guerre de 1870 a montré leur inutilité, et d'autre part, les gauchistes veulent une construction massive d'HLM. En plus, le boulevard périphérique bénéficiera d'une partie de cet espace.
De 1926 à 1939, des nouveaux immeubles de six étages en moyenne, en briques rouges, sont construits pour 55.000 logements.
Lors de l'abandon de l'Algérie, de nombreuses places dans ces HLM sont attribuées prioritairement aux Pieds Noirs.
Beaucoup y résident encore, pour pas cher, dans un assez bon confort. Merci la République.
 

Carlito

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
3
Reaction score
7
Le 14ème : D'une manière générale c'est assez distinct. De Denfert jusqu'a Vavin c'est pas trop envahi par la diversité et plutôt calme. Ensuite Montparnasse c'est rempli de racailles de banlieux. Y'a le quartier de plaisance qui est très négrifié et bougnoulisé (on le remarque notamment au nombre de kebab installés dans la rue) de même que toute la partie proche du tramway, là on se croirait presque dans le Nord de Paris. Sinon y'a un coin bobo près du parc Montsouris.
 

Carlito

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
3
Reaction score
7
J'oubliais l'association de turbo bobo-ethnomasochistes-cucks "les grands voisins" qui hébergent des nègres dans l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul et qui viennent se relayer goûter leurs petits plats, regarder des films avec eux, assister à des "échanges de parole", leur apporter des sous, des aliments... Regardez sur internet et soyez heureux de vous faire confisquer votre blé par les impôts : ça sert à ça.

https://lesgrandsvoisins.org/
Voici votre belle ville haussmannienne, et symboliquement un ancien hôpital et une ancienne maternité (!!!) qui sert à héberger des gros nègres. Quelle belle époque.
Ah c'est vrai j'avais oublié les grands voisins qui fait office de garderie pour nègres. Oui c'est très dur pour ceux qui sont nés dans cet hôpital (comme moi) , quelle déchéance.
 

LaFachonista

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
17
Reaction score
64
Je crois que le 11ème n'a pas encore été passé au laser participatif donc, y ayant vécu pas mal de temps, je m'y colle :

11ème arrondissement :
C'est globalement un arrondissement supportable si on fait abstraction de quelques zones ultra sinistrées racialement, j'y reviendrai plus tard. Le 11eme par endroits est un agréable compromis entre le marais pour ces nombreux lieux de sorties (assez chers donc plutôt blancs pour ce qui est des restaurants et bars) mais moins pédé et le 20eme pour son calme relatif mais en moins crasseux.

Passons les quartiers au crible, en allant du nord au sud. Sachant que plus vous allez au nord, plus ça schlingue le couscous et autre mafé.
Je vais me servir des stations de métro comme points de repère.

Belleville, Couronnes, Ménilmontant : A fuir. Pas trop de nègues mais énormément d'arbres et de prostitution asiatique. Très sale. Il y règne une ambiance de tiers monde et une femme seule ne peut pas y déambuler à l'aise même en journée. Imaginez vraiment des grappes de chamonoïdes tous les 20 mètres et des bars qui leur sont réservés. A noter que le McDo de Ménilmontant a été pris d'assault par cette même engeance maléfique et qu'il y a bien souvent même pas de table libre pour y manger car plein de vieux arbres enturbannés les occupent pour jouer aux cartes avec un verre d'eau ou un café. Toute la journée.

République : Moins sinistré racialement que les quartiers cités précédemment car les loyers y sont bien plus élevés. La zone reste excessivement désagréable car toujours bondée (touristes, banlieusards). Et surtout elle attire toutes les sortes les plus répugnantes de gauchistes (Nuit Debout c'était là). C'est là que passent la plupart des manifestations rouges. De plus, les bars et restaus sont chers et de basse qualité. Le quartier est toujours sale et attire pas mal les arbres car il y a des touristes à détrousser. Peu de nègues mais ça suffit pas à y rendre l'air respirable.

La rue Oberkampf : Elle traverse tout l'arrondissement, de Filles du Calvaire (limite Marais) à Ménilmontant (zone ultra sinistrée donc) avec Parmentier au milieu. En partant du Marais, plus on remonte plus c'est la jungle. Jusqu'à Parmentier ça reste relativement calme, il y le Bataclan pour situer, la zone est assez propre bien que multiculturelle (on est à Paris hein). A partir de Parmentier ça se gâte. Énormément de clochards, mendiants, toxicos qui squattent à côté des bornes de retrait d'espèces et mendient de manière très agressive. A noter que le soir, la partie nord de la rue Oberkampf (de Parmentier à Ménilmontant donc) devient une boite de nuit à ciel ouvert. Il y a énormément de monde, on peut à peine marcher sur les trottoirs à cause de attroupements de fumeurs devant les bars et restaurants. La clientèle est très majoritairement blanche à cause de tarifs élevés qui sont pratiqués. Mais autour, le mal rode. Des arbres détrousseurs jouent souvent les troubles fète et tentent de profiter de l'ivresse des jeunes blancs. A noter que les bars et restaus y sont très sympas si on est pas allergique aux bobos. Il y a Le Nouveau Casino à cet endroit qui est une bonne salle de concert ou on peut régulièrement voir jouer des groupes de métal par exemple et s'offrir un moment de répis entre blancs.

Rue Saint Maur / Père Lachaise : Quartier agréable car calme bien qu'assez sale et abritant trop de bougnes (mais un seul c'est déjà trop donc...). Je conseille quand même pour des balades au calme et une visite du cimetière qui est sublime.

Voltaire : Place de la Mairie du 11eme. Zone sinistrée et c'est dommage car le quartier est joli et abrite des commerces sympas. Beaucoup de bougnes qui errent là sans trop quoi savoir faire de leurs 10 doigts, une dose létale de clochards avec leurs tentes (ils squattent les installations de rechargement de voitures électriques). Les petites rues autours (direction le Marais et République) sont dédiées au commerce textile de gros (uniquement de gros donc pas un endroit pour faire du shopping) tenus par des chinois. Ceux ci, lorsque présents en masse, sont presque aussi nuisibles que les autres non blancs, bien que pas agressifs. Sales, bruyants, se comportant comme au bled. Ils empèchent la circulation sur la route ET les trottoirs à cause de leurs livraisons perpétuelles.

Philippe Auguste / Alexandre Dumas (sud Père Lachaise) : Aussi sinistré que Belleville. C'est le bled et c'est TRES TRES sale. A fuir.

Chemin Vert / Bréguet Sabin / boulevard Richard Lenoir : Calme, cher donc assez blanc. Attention aux squares et espaces verts en général car ils sont le repère des toxicos et des migrants. C'est valable pour TOUT l'arrondissement.

Bastille : Voir description de République, en pire. Quartier carrément dangereux le samedi soir "grâce" à la présence massive de groupes de réprésentants des zones rouges de la Carte. Beaucoup de toxicos, mendiants, touristes... Impossible d'y manger correctement (beaucoup de ''street food"). Connue pour ses grappes de jeunes ''alternatifs'' (skaters surtout) attirés par les boutiques de la rue Keller. C'est le moins pire on va dire. Reste à fuir.

Ledru Rollin / Faidherbe Chaligny : Le coin le plus épargné. Ombragé, calme, agréable, très cher, assez blanc (bobos).

Charonne / rue des Boulets / Nation : Propre, chic, très cher. Présence de bougnes. Mais l'ambiance est blanche. Place de la Nation, comme toutes les places de Paris peut réserver quelques surprises ethniques qui tranche avec le somptueux décor.

En résumé : Le 11eme est un arrondissement typiquement "bobo" avec quelques zones infréquentables et d'autres agréables si on tolère les bobos. La rue Oberkampf niveau métro Parmentier est sympa pour les jeunes pour aller manger / picoler le soir mais attention à vos affaires. Ne pas mettre les pieds dans les squares à nègues et toxicos. Eviter les grandes places et les nids à gauchistes (République, Bastille). Présence de bougnes très notable, surtout au nord de l'arrondissement. Chinois à Belleville et au centre de l'arrondissement. Peu de nègues.
 
Last edited:

LaFachonista

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
17
Reaction score
64
Un des arrondissements les plus boboïsés de Paris. La présence LGBT est également un cancer. Ces dernières années forte tendance à la gentrification qui chasse les étudiants crasseux et qui installe des jeunes couples / jeunes familles blanches dans des appartements hors de prix : attention à la densité de quinoa, hipsterisme de rigueur. Pas mal d'insécurité rue Saint-Antoine et entre 11è - 12è rue de Charenton. L'Opéra Bastille est moche, la place est mal fréquentée.
Il faut savoir apprécier ce que les ''bobos'' ont de bon à apporter (enfin, si on en a envie) : des quartiers propres, beaucoup de galeries, musées, évènements culturels, des restaurants et bars sympas, le tout, très blanc...
Quant aux LGBT, ils sont bien moins présents dans le 11 (excepté Bastille et République, hauts lieux de la contestation des minorités qui puent) que dans le Marais et tout l'hyper centre de Paris...
 

ShitPostingBot425

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 9, 2020
Messages
389
Reaction score
1,161
Tu peux mettre une grosse étoile de David sur le 16ème, le 17ème et le 4ème !

N'oublie pas le 9ème. autour de la rue Richer, rue du Faubourg-Montmartre, avec le Palace d'un cote, les Folies-Bergères, tous ces lieux de la haute culture francaise, avec sa rangée de magasins kasher et d'agence de voyage a deux destinations (New York et Tel Aviv).
 

Achille_talon

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 5, 2020
Messages
97
Reaction score
278
Le 17ème arrondissement : plus importante Concentration de youtres d'EUROPE !!! 😷

Je confirme pour le 17eme c'est hébraïsé jusqu'a l'os. On serait en 40 le prix de l'immobiler aurait chuté sévère.

On dit que c'est tous les youtres mis a la porte par les crouilles et nègres de banlieu, venu ce réfigier dans un quartier goyim présevé racialement. Du coup plus maintenant, "Désolé goy mais on est persecuté on a tous les droits".
 

Yorarien

Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
2
Reaction score
0
Le 15ème Nord est vivable à des endroits très précis - av de la Motte Picquet Grenelle, rue du Commerce, et dans quelques rues adjacentes. Mais dès qu'on va vers Dupleix et plus au Sud, ou alors en longeant la 6, vers Cambronne Sèvres Lecourbe ou alors vers Bir Hakeim, le soir, la rue est rapidement vide et seuls des noirs ou des arabes y traînent. Les façades sont sans aucun charme. A deux pas pourtant il y a les avenues tranquilles et majestueuses du 7ème côté Unesco/Suffren/Lowendal- là encore, passé une certaine heure les seuls très rares passants que l'on croise sont des noirs perdus dont on se demande ce qu'ils font là, ou un ou deux arabes mal rasés (et l'effet est amplifié chaque année en août et en ce moment avec le confinement). Quelques clochards locaux.
Un peu plus loin côté 7ème, la rue Saint- Dominique (partie entre le Champ de Mars et Invalides) accueille à partir d'une certaine heure plusieurs ivrognes, nègres drogués qui rodent. Il y en a évidemment bien moins que dans d'autres quartier mais c'est choquant de se dire que même ici, à partir de 22h,il y a des soirs où ce n'est plus très agréable de se promener.
Partie du 7ème préservée: derrière l'Assemblée Nationale, jusqu'au 6ème et au bd SGermain, SGprés.
La on retrouve progressivement un peu de mélange- la crasse et la racaille de la gare Montparnasse remontent par capillarité tout le long de la rue de Rennes- quoique dans les rues adjacentes larchitecture soit appréciable et la population relativement intacte racialement. Rue de Rennes il y a un ou deux kebabs, des noirs louches le soir, et en allant plus vers bd Montparnasse et les abords de la gare n'en parlons pas.. cest la fête de la diversité et des gros lourdauds.
 
Top