Ouest de la France (Bretagne, Pays de la Loire).

Orth

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 19, 2020
Messages
38
Reaction score
110
Les petites villes du bord de mer en Bretagne sont blanches. Il est possible d’y élever des enfants comme si la France était encore la France. Mais évidemment, la ventilation des nègres salira bientôt chaque recoin du pays. Les prix de l’immobilier deviennent aussi assez dingues ce qui est un désavantage. Enfin, le moyen de supporter et de résister réside selon moi dans les contacts avec d’autres démocratesparticipatifs du coin ou au moins avec des gens lucides qui souhaitent défendre la vraie France, blanche et expurgée du cosmopolitisme. Hélas, les bretons n’ayant pas encore subi l’invasion raciale , ils demeurent sensibles au discours cosmopolite de grand chemin.
 

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
274
Reaction score
642
Les petites villes du bord de mer en Bretagne sont blanches. Il est possible d’y élever des enfants comme si la France était encore la France. Mais évidemment, la ventilation des nègres salira bientôt chaque recoin du pays. Les prix de l’immobilier deviennent aussi assez dingues ce qui est un désavantage. Enfin, le moyen de supporter et de résister réside selon moi dans les contacts avec d’autres démocratesparticipatifs du coin ou au moins avec des gens lucides qui souhaitent défendre la vraie France, blanche et expurgée du cosmopolitisme. Hélas, les bretons n’ayant pas encore subi l’invasion raciale , ils demeurent sensibles au discours cosmopolite de grand chemin.

Non, ce sont les campagnes qu'il faut viser. Le bord de mer est invivable l'été, c'est rempli de boomers, et c'est cher.

Pour élever ses gosses, aller dans la campagne bretonne. C'est intégralement blanc, et peinard, toute l'année. Et tu n'as pas plus bas pour l'immobilier..
 

Orth

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 19, 2020
Messages
38
Reaction score
110
Non, ce sont les campagnes qu'il faut viser. Le bord de mer est invivable l'été, c'est rempli de boomers, et c'est cher.

Pour élever ses gosses, aller dans la campagne bretonne. C'est intégralement blanc, et peinard, toute l'année. Et tu n'as pas plus bas pour l'immobilier..
Oui, tu as parfaitement raison. Après, les choix de vie sont soumis à pas mal de contingences et il est possible de devoir faire des compromis. Je voulais dire que les petites villes de la cote demeurent vivables meme si elles ont leurs inconvénients que tu as bien soulignés.
 

Shark737

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
393
Reaction score
947
Même
Non, ce sont les campagnes qu'il faut viser. Le bord de mer est invivable l'été, c'est rempli de boomers, et c'est cher.

Pour élever ses gosses, aller dans la campagne bretonne. C'est intégralement blanc, et peinard, toute l'année. Et tu n'as pas plus bas pour l'immobilier..
En Bretagne Nord, surtout le 22, même à moins de 10 km de la côte, pour s'installer c'est parfaitement jouable.
 

leonidas_300

SA- aspirant
Membre
Joined
Jan 16, 2021
Messages
67
Reaction score
141
De passage à Angers ce dimanche je ne suis pas près de l'oublier.
Je me stationne le long de la grande avenue afin d'aller visiter le Château des Ducs d'Anjou.
Bonne idée dans cette ambiance bio terroriste me direz-vous !
Sauf que Angers ce n'est plus Angers mais Bamako!
Je passe tous les endroits où j'ai croisé tous ces abominables cafres a vélo delivrroo ou pas, à pied à l'aubette dans leurs voitures en fait il n'y avait quasiment que ça hormis quelques ricains ou chinois.
Même la magnifique église st Jacques était cernée par des grappes de negres salissant cette merveille architecturale, une vision apocalyptique.
C'est vraiment dur à vivre !
Angers la bourgeoise fait gaffe dans 10 ans Angers c'est fini.
 

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
274
Reaction score
642
Même

En Bretagne Nord, surtout le 22, même à moins de 10 km de la côte, pour s'installer c'est parfaitement jouable.

C'est quand même rempli de touristes. Et le prix reste néanmoins plus cher qu'en campagne. Bon, je défends mon morceau de pain, tu me diras... mais je suis étonné que les campagnes (bretonnes, en l'occurrence) soient autant évitées.

Tout est fait pour y être au calme (forêts, étangs, lacs, bois, champs à perte de vue), c'est peinard, c'est entièrement blanc (bon, c'est gauchiste, mais c'est la Bretagne, en même temps), le prix de la vie est tellement peu cher. Quand je vais dans les commerces près de la côte, je suis étonné des prix beaucoup plus élevés que chez moi.

Moins de passage, moins de touristes, moins d'allogènes, moins de criminalité et de délinquance, plus de petits villages, plus de tranquillité, etc.

Oui, tu as parfaitement raison. Après, les choix de vie sont soumis à pas mal de contingences et il est possible de devoir faire des compromis. Je voulais dire que les petites villes de la cote demeurent vivables meme si elles ont leurs inconvénients que tu as bien soulignés.

Bien sûr, mais j'aimerais bien savoir ce qu'il y a de plus compliqué en campagne que près de la côte. Tu peux vivre dans une commune rurale isolée et être à moins de 40 minutes de la mer. Les petites villes de la côte sont plutôt tranquilles, c'est vrai, mais pour combien de temps et surtout, pour qui. C'est plus cher, déjà.

Je pense que le communautarisme doit démarrer le plus vite possible et déjà commencer à s'installer dans les communes rurales isolées (en gros, dans la Bretagne bretonnante, c'est tout ce qui se trouve autour de Carhaix), ce qui nous laissera le plus de temps possible. Et les gens, en campagne sont beaucoup plus ancrés dans leur territoire (chasse, pêche, agriculteurs).

Chacun son avis, bien sûr, chacun sa position, mais je ne parierai pas sur les petites villes côtières, personnellement.
 

TournevisPatriote

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
662
Reaction score
2,407
Saint-Brieuc dans les années 2005 2006 du haut de mon très jeune âge, était un paradis blanc aujourd'hui c'est fini c'est grand remplacé, je n'y met plus les pieds depuis 2 ans ... J'ai été a Rennes il y a quelques semaines à vomir. Nous avons juste 20 ans de retard sur la région parisienne. La décennie qui arrive sera celle du remplacement de nos petit villages.
C'est comme Bordeaux, j'y passe tous les 2 ans en moyenne et à chaque fois il y a toujours plus de NÈGRES !!!!!
Saint-Brieuc n'a même pas l'excuse d'être une belle ville, et le pire c'est que les Bretons en redemandent.
 

Orth

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 19, 2020
Messages
38
Reaction score
110
C'est quand même rempli de touristes. Et le prix reste néanmoins plus cher qu'en campagne. Bon, je défends mon morceau de pain, tu me diras... mais je suis étonné que les campagnes (bretonnes, en l'occurrence) soient autant évitées.

Tout est fait pour y être au calme (forêts, étangs, lacs, bois, champs à perte de vue), c'est peinard, c'est entièrement blanc (bon, c'est gauchiste, mais c'est la Bretagne, en même temps), le prix de la vie est tellement peu cher. Quand je vais dans les commerces près de la côte, je suis étonné des prix beaucoup plus élevés que chez moi.

Moins de passage, moins de touristes, moins d'allogènes, moins de criminalité et de délinquance, plus de petits villages, plus de tranquillité, etc.



Bien sûr, mais j'aimerais bien savoir ce qu'il y a de plus compliqué en campagne que près de la côte. Tu peux vivre dans une commune rurale isolée et être à moins de 40 minutes de la mer. Les petites villes de la côte sont plutôt tranquilles, c'est vrai, mais pour combien de temps et surtout, pour qui. C'est plus cher, déjà.

Je pense que le communautarisme doit démarrer le plus vite possible et déjà commencer à s'installer dans les communes rurales isolées (en gros, dans la Bretagne bretonnante, c'est tout ce qui se trouve autour de Carhaix), ce qui nous laissera le plus de temps possible. Et les gens, en campagne sont beaucoup plus ancrés dans leur territoire (chasse, pêche, agriculteurs).

Chacun son avis, bien sûr, chacun sa position, mais je ne parierai pas sur les petites villes côtières, personnellement.
Tu as raison, les contingences professionnelles et familiales font le reste. Bien sûr, il nous faut nous communautariser entre blancs. Ce site est excellent de ce point de vue. Je suis prêt à donner un coup de main, notamment en cas de problème de sécurité mais je rencontre peu de gens dans le même état d’esprit. Disons qu’il y en a mais qu’ils ne se l’avouent pas. Ils sont encore trop épargnés par la présence des singes et des rats. L’aspect côte est probablement un handicap avec son lot de boomers et bobos. Nous devons organiser la « Bretagne blanche ». C’est certainement pas par une vaccination servile que cela doit commencer. Je tenterai d’aller aux manifs anti passeport vaccinal, pour mesurer la température.
 

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
274
Reaction score
642
Tu as raison, les contingences professionnelles et familiales font le reste. Bien sûr, il nous faut nous communautariser entre blancs. Ce site est excellent de ce point de vue. Je suis prêt à donner un coup de main, notamment en cas de problème de sécurité mais je rencontre peu de gens dans le même état d’esprit. Disons qu’il y en a mais qu’ils ne se l’avouent pas. Ils sont encore trop épargnés par la présence des singes et des rats. L’aspect côte est probablement un handicap avec son lot de boomers et bobos. Nous devons organiser la « Bretagne blanche ». C’est certainement pas par une vaccination servile que cela doit commencer. Je tenterai d’aller aux manifs anti passeport vaccinal, pour mesurer la température.

Pas de mystère, nous ne pouvons pas nous communautariser via ce forum, par contre, nous pouvons nous rencontrer par d'autres moyens (il existe des groupes de droite en Bretagne, il suffit d'aller à un rassemblement, même lointain, et discuter petit à petit avec certains, vous verrez que nous ne sommes pas seuls). Tu parles des manifestations, je peux t'assurer qu'il y en a des gens de notre bord, là-bas, on le voit bien avec les récents articles de DP avec le "QUI".
Personnellement, j'y suis chaque samedi.

La Bretagne blanche s'organisera dans le Kreiz Breiz, de fait, elle existe déjà. Regardez les conseils municipaux, les conseils de classe, les grands rassemblements en campagne pour des randonnées, des courses, allez un jour dans un cinéma de campagne (après la fin de la tyrannie sanitaire), même les permanences du Secours Populaire, la grande majorité, ce sont des blancs.

Franchement, voir un allogène, c'est vraiment de l'exotisme pour le coup. Tout le monde vivant est blanc (association, agriculteurs, conseils municipaux, activités culturelles, religieuses, sportives, etc.)

Le problème ce sont ces putains de gauchistes. Ils sont bruyants et voyants, mais ma main à couper que beaucoup ne les supportent pas. Et ne pas tomber dans le piège du "physique de gauchiste = gauchiste" ou "asso bobo-écolo-solidaire = gauchiste", quand on fouille un peu et qu'on discute, je peux vous assurer que certains cachent bien leur jeu pour s'infiltrer dans la vie communal.
 
Last edited:

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
524
Reaction score
1,628
Tu parles des gauchistes bruyants et urticants, c'est plus un double problème, je ne sais pas ce qu'il en est sur la totalité du territoire dit français, mais dans mon coin, la grande majorité des normies ne peuvent pas les encadrer, or, nous autres, sommes, dans le cas du Cohen 88, associés à ces gens.c'est un vrai problème.
Ca me pose également problème pour défiler avec ces gogols, étant donné qu'ils représentent une large majorité des contingents, c'est particulièrement urticants de s'agglomérer à ça.
Ces gens sont des machines à perdre et des aimants à pouilleux.

De plus, connaissant particulièrement bien l'Argoat et l'Armor, je ne souscris absolument pas à ta théorie du Kreiz Breiz triomphant .
La plupart des gens y sont sympas, cool même concernant les jeunes, braves pour les vieux, mais on y trouve la pire concentration de gauchistes indécrottables dans notre pays breton.
Idem pour les PAN, on va y trouver des villages entiers prêts à soutenir Cindy et Mamadou dans leur lutte pour régulariser ce dernier et aider leurs enfants victimes de maladies génétiques improbables.
Oserais-tu dire le contraire !?
Comme dit précédemment, je suis entre les deux, et même un peu plus tourné vers l'intérieur, j'ai principalement fréquenté le centre Finistère et le sud des côtes du nord depuis une 20aine d'années maintenant. Et je te le dit plutôt clairement, pour celui qui a un peu de pognon, le littoral (et associé biensur, genre une bande de 20 km.) offre une bien meilleure qualité de vie, une population non politisée, et contrairement à ce que tu as pu écrire, pour ce qui est de l'invasion touristique, dans le nord ouest breton, outre le nord de Lannion, et encore... il n'y a absolument pas de tourisme de masse, aucune infrastructure, et une image très dégradée question climat pour les estivants.
De plus, personnellement, j'y trouve les gens bien plus rigolos que dans les terres. Et je croise probablement moins de negros quand je vais à la plage à Cleder que sur les bords du lac de Guerledan. Tout comme j'en croise moins au Conquet, à Ploudalmezeau, ou à St Pol de Leon, qu'a Carhaix, Pontivy ou Loudéac.

Le problème est clairement financier, ce littoral étant préservé, l'offre immobilière y étant très maigre, entre la vague de retraités suceurs d'acajou en IDF désirant venir finir leurs jours loin de leurs protégés, les fonctionnaires qui ont pigés qu'une mutation à Montpellier ça craignait bien plus que 20 degrés au mois d'août et surtout les histoires de confinement qui font sortir le chéquier aux amateurs de cages à lapins, les prix ont bondi depuis 2-3 ans. Mais pour celui qui a un minimum de pognon, enfin, qui a un salaire normal quoi, il peut y aller sans problème sans risque d'y croiser d'autres bamboulas que la famille du coin dont père semi-alcoolos a fait venir une gabonaise ou une réunionnaise pour tremper sa nouille et se rappeler un peu des bordels de sa jeunesse lorsqu'il naviguait, et surtout, sans etre entouré par ces gauchistes indécrottables.

Encore aujourd'hui, les rares personnes de notre camp que je connaisse sont plutôt sur la bande littoral.
Je ne crois pas une seule seconde aux fameux alliés de circonstance. La plupart d'entre-eux sont des Collot-D'Herbois 2.0. Des acteurs minables plus républicains que la République elle-même. Des comédiens tristes, qui, après t'avoir chassé, seraient prêts à aller récupérer un convoi de maliens en phase d'expulsion pour les loger dans la demeure du facho que tu es.

Je noirci volontairement le tableau, mais tes messages étant systématiquement à charge et ne reflétant pas du tout la réalité, c'est volontaire.

Alors oui, dans les terres, on pourrait avancer une plus grande solidarité entre habitants, voir convivialité, le hic, c'est que tout ça vole illico en éclat si tu avance ne serait-ce qu'un centième de ta pensée.

Pour terminer, je n'invite pas forcément les gens à s'installer à tel ou tel endroit, j'ai du mal à imaginer qu'on puisse s'épanouir loin de la terre de ses aïeux, qu'on soit alsacien, breton, basque, auvergnat, provençal ou cheuteumi, entre autres.

N'oubliez jamais que la terre sur laquelle vous marchez est peut-être composée des chairs de vos pères. Et que leurs âmes y sont ancrées à jamais.
 
Last edited:

Heudebert

SA- aspirant
Membre
Joined
Jun 10, 2020
Messages
22
Reaction score
60
J'ai beau parcourir le topic mais je n'ai rien trouvé sur la ville de Saint-Malo. Quelqu'un pourrait-il me décrire le stade de bougnoulisation?

Vivant dans une grande ville grand-remplacée en PACA , j'ai passé quelques jours a Saint Malo. Quel choc !
On se dirait dans la France des années 1950, c'est irreel comparé à mon quotidien.
Objectivement, c'est hyper blanc. Beaucoup de touristes parisiens a fort pouvoir d'achat, . De plus l'immobilier y est hors de prix, la moindre maison vers Paramé ou Saint Servan est tout de suite a 500K€ minimum. donc ca ejecte tout de suite les sous races. Selection par le fric
J'ai croisé 4 couples muzz en 1 semaine donc presque 0. Par contre j'ai croisé beaucoup plus de negres que de muzz meme si comparé à ma ville c'est tres peu. ou pratiquement rien Je dirais 3% grand max.
Je ne sais pas si ce sont des touristes ou des malouins par contre meme si on trouve assez facilement des negres dans des metiers comme serveurs dans des restaurants ou des boulangeries. En tout cas on se sent en securité et c'est tres safe.
Des qu'on s'eloigne dans les petits village autour genre Saint Coulomb ou Saint-Suliac c'est 100% blanc mais toujours tres cher
 

from_France_to_Algeria

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 8, 2021
Messages
29
Reaction score
73
Vivant dans une grande ville grand-remplacée en PACA , j'ai passé quelques jours a Saint Malo. Quel choc !
On se dirait dans la France des années 1950, c'est irreel comparé à mon quotidien.
Objectivement, c'est hyper blanc. Beaucoup de touristes parisiens a fort pouvoir d'achat, . De plus l'immobilier y est hors de prix, la moindre maison vers Paramé ou Saint Servan est tout de suite a 500K€ minimum. donc ca ejecte tout de suite les sous races. Selection par le fric
J'ai croisé 4 couples muzz en 1 semaine donc presque 0. Par contre j'ai croisé beaucoup plus de negres que de muzz meme si comparé à ma ville c'est tres peu. ou pratiquement rien Je dirais 3% grand max.
Je ne sais pas si ce sont des touristes ou des malouins par contre meme si on trouve assez facilement des negres dans des metiers comme serveurs dans des restaurants ou des boulangeries. En tout cas on se sent en securité et c'est tres safe.
Des qu'on s'eloigne dans les petits village autour genre Saint Coulomb ou Saint-Suliac c'est 100% blanc mais toujours tres cher
Et bien camarade.. Nous ne devons pas habiter très loin car je suis moi aussi en PACA dans une ville extrêmement grande remplacée.. Il me tarde de quitter le soleil pour retrouver une région intègre.
 

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
524
Reaction score
1,628
Et pourtant, Saint-Malo, c'est un des coins les plus dégueulasses de Bretagne.
Racailles, migrants, camés, gaulois 2.0 de cités en sortie à la mer, et, non négligeable, touristes friqués.
J'en connais 2-3 qui ont goûté au nouveau Saint-Malo nocturne, ils n'ont pas franchement apprécié.
La LGV fait des ravages à tous points de vue.
 

Lanfeust Le Goy

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 1, 2021
Messages
2,040
Reaction score
5,499
Et pourtant, Saint-Malo, c'est un des coins les plus dégueulasses de Bretagne.
Racailles, migrants, camés, gaulois 2.0 de cités en sortie à la mer, et, non négligeable, touristes friqués.
J'en connais 2-3 qui ont goûté au nouveau Saint-Malo nocturne, ils n'ont pas franchement apprécié.
La LGV fait des ravages à tous points de vue.
Pour quelqu'un vivant en PACA ce n'est rien. Même Nantes ou Rennes, on va trouver ça très blanc en comparaison.
 

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
274
Reaction score
642
Tu parles des gauchistes bruyants et urticants, c'est plus un double problème, je ne sais pas ce qu'il en est sur la totalité du territoire dit français, mais dans mon coin, la grande majorité des normies ne peuvent pas les encadrer, or, nous autres, sommes, dans le cas du Cohen 88, associés à ces gens.c'est un vrai problème.
Ca me pose également problème pour défiler avec ces gogols, étant donné qu'ils représentent une large majorité des contingents, c'est particulièrement urticants de s'agglomérer à ça.
Ces gens sont des machines à perdre et des aimants à pouilleux.

De plus, connaissant particulièrement bien l'Argoat et l'Armor, je ne souscris absolument pas à ta théorie du Kreiz Breiz triomphant .
La plupart des gens y sont sympas, cool même concernant les jeunes, braves pour les vieux, mais on y trouve la pire concentration de gauchistes indécrottables dans notre pays breton.
Idem pour les PAN, on va y trouver des villages entiers prêts à soutenir Cindy et Mamadou dans leur lutte pour régulariser ce dernier et aider leurs enfants victimes de maladies génétiques improbables.
Oserais-tu dire le contraire !?
Comme dit précédemment, je suis entre les deux, et même un peu plus tourné vers l'intérieur, j'ai principalement fréquenté le centre Finistère et le sud des côtes du nord depuis une 20aine d'années maintenant. Et je te le dit plutôt clairement, pour celui qui a un peu de pognon, le littoral (et associé biensur, genre une bande de 20 km.) offre une bien meilleure qualité de vie, une population non politisée, et contrairement à ce que tu as pu écrire, pour ce qui est de l'invasion touristique, dans le nord ouest breton, outre le nord de Lannion, et encore... il n'y a absolument pas de tourisme de masse, aucune infrastructure, et une image très dégradée question climat pour les estivants.
De plus, personnellement, j'y trouve les gens bien plus rigolos que dans les terres. Et je croise probablement moins de negros quand je vais à la plage à Cleder que sur les bords du lac de Guerledan. Tout comme j'en croise moins au Conquet, à Ploudalmezeau, ou à St Pol de Leon, qu'a Carhaix, Pontivy ou Loudéac.

Le problème est clairement financier, ce littoral étant préservé, l'offre immobilière y étant très maigre, entre la vague de retraités suceurs d'acajou en IDF désirant venir finir leurs jours loin de leurs protégés, les fonctionnaires qui ont pigés qu'une mutation à Montpellier ça craignait bien plus que 20 degrés au mois d'août et surtout les histoires de confinement qui font sortir le chéquier aux amateurs de cages à lapins, les prix ont bondi depuis 2-3 ans. Mais pour celui qui a un minimum de pognon, enfin, qui a un salaire normal quoi, il peut y aller sans problème sans risque d'y croiser d'autres bamboulas que la famille du coin dont père semi-alcoolos a fait venir une gabonaise ou une réunionnaise pour tremper sa nouille et se rappeler un peu des bordels de sa jeunesse lorsqu'il naviguait, et surtout, sans etre entouré par ces gauchistes indécrottables.

Encore aujourd'hui, les rares personnes de notre camp que je connaisse sont plutôt sur la bande littoral.
Je ne crois pas une seule seconde aux fameux alliés de circonstance. La plupart d'entre-eux sont des Collot-D'Herbois 2.0. Des acteurs minables plus républicains que la République elle-même. Des comédiens tristes, qui, après t'avoir chassé, seraient prêts à aller récupérer un convoi de maliens en phase d'expulsion pour les loger dans la demeure du facho que tu es.

Je noirci volontairement le tableau, mais tes messages étant systématiquement à charge et ne reflétant pas du tout la réalité, c'est volontaire.

Alors oui, dans les terres, on pourrait avancer une plus grande solidarité entre habitants, voir convivialité, le hic, c'est que tout ça vole illico en éclat si tu avance ne serait-ce qu'un centième de ta pensée.

Pour terminer, je n'invite pas forcément les gens à s'installer à tel ou tel endroit, j'ai du mal à imaginer qu'on puisse s'épanouir loin de la terre de ses aïeux, qu'on soit alsacien, breton, basque, auvergnat, provençal ou cheuteumi, entre autres.

N'oubliez jamais que la terre sur laquelle vous marchez est peut-être composée des chairs de vos pères. Et que leurs âmes y sont ancrées à jamais.
Tu résumes tout, les gens de notre camp sont sur le littoral, et ils ont tort, selon moi.

La Bretagne reste préservée, en-dehors des grandes villes, mais pour combien de temps ? Franchement, je ne miserai pas sur le littoral, pour les prochaines décennies, mais je ne suis pas voyant, nous verrons bien. D'où l'intérêt, pour moi, de rejoindre des coins faiblement peuplés et d'y fonder un foyer blanc. Je signe et persiste.

C'est une question de long terme, je ne mise pas sur le littoral. Evidemment qu'avec des cas particuliers, tu peux trouver moins de nègres sur la côté que dans un village paumé du Kreiz Breiz, mais je n'ai jamais parlé de ça, je parle bien d'une zone. Trace 30km autour de ton lieu d'habitation, et compte le nombre de nègres. Tu me parles de Ploumalmézeau, tu es à trente minutes de Brest (25km), tu vas me faire croire que ce coin va rester tranquille encore longtemps ? Tu rêves !

Oui, Lannion n'est pas le coin le plus touristique l'été, mais il n'en reste pas moins qu'il y a beaucoup de tourisme par rapport au Kreiz Breiz isolé.

Concernant le gauchisme, je ne crois pas à une alliance de circonstances non plus. Maintenant, j'aimerais bien savoir où mène le communautarisme blanc, aujourd'hui, en France. J'ai sans doute plus de chances d'avoir de l'aide de la part de gauchistes si je suis en dèche alimentaire ou si je dois être logé plusieurs mois. Et si les gauchistes montent des projets ici, c'est aussi parce-que tous 90% des natios ne s'y trouvent pas. Rien ne nous empêche de lancer notre propre "épicerie solidaire" (ou n'importe quelle connerie de ce genre) mais avec qui ? Il n'y a que des natios éparpillés partout, et surtout partout où il ne faut pas.

A un moment, il va falloir que chacun arrête de défendre son petit lopin de terre, et qu'on se décide enfin à vivre dans des coins coins à 95% blancs, sans aucune ville de plus de 10 000 habitants dans un rayon de 30km. A partir de là, les choses sérieuses pourront commencer. Combien de natios vivent encore sur Rennes, Nantes, Brest, Vannes... aucun avenir pour là dans ces zones remplacées.
 
Last edited:

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
524
Reaction score
1,628
Bah, ce raisonnement tiendrait si je ne croisais pas 5 ou 6 fois plus de negres à Carhaix, Guingamp ou Loudéac qu'à Gouesnou ou Ergué-Gaberic, qui son sensiblement de même taille et collés à Brest et Quimper.

Ce qui me dérange dans les gauchistes du Kreiz-Breiz, c'est qu'ils sont surtout des ultra-PAN. Si le coin était plus attirant pour nos pépites, ils auraient déjà inondé le coin de caffres, malheureusement, leurs tentatives se soldent systématiquement par un échec, nos braves tirailleurs se faisant généralement la jacquette en loucedé au bout d'une semaine grand maximum.
Vivre au milieu de blancs lambdas, parfois gauchistes, mais pas franchement politisé, oui, bien entendu. Mais se coltiner tous les jours des altermondialistes de merde, je ne vois pas vraiment l'intérêt. Même s'ils peuvent être sympas de prime abord, qu'en serait il s'ils connaissaient tes idées ?
De plus, le coin que tu cites à 25 bornes de Brest (qui malgré une sévère dégradation n'est pas non plus Rennes ou Nantes. ), a très peu de chance de voir débouler des cohortes de chances, l'offre immobilière, que ce soit à la vente ou location, y étant quasi-nulle, et pour les rares biens dispos, c'est aujourd'hui hors de prix pour les logeurs de chimpanzés.

Là où je te suis, c'est qu'il n'y a aucun intérêt à vouloir jouer a celui qui a la plus grosse (puisque c'est moi bien entendu. 🙂), chacun voit midi à sa porte selon ses critères . Ma réaction fait uniquement suite à tes observations totalement erronées concernant une large partie du littoral bas breton.
 

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
274
Reaction score
642
Bah, ce raisonnement tiendrait si je ne croisais pas 5 ou 6 fois plus de negres à Carhaix, Guingamp ou Loudéac qu'à Gouesnou ou Ergué-Gaberic, qui son sensiblement de même taille et collés à Brest et Quimper.

Ce qui me dérange dans les gauchistes du Kreiz-Breiz, c'est qu'ils sont surtout des ultra-PAN. Si le coin était plus attirant pour nos pépites, ils auraient déjà inondé le coin de caffres, malheureusement, leurs tentatives se soldent systématiquement par un échec, nos braves tirailleurs se faisant généralement la jacquette en loucedé au bout d'une semaine grand maximum.
Vivre au milieu de blancs lambdas, parfois gauchistes, mais pas franchement politisé, oui, bien entendu. Mais se coltiner tous les jours des altermondialistes de merde, je ne vois pas vraiment l'intérêt. Même s'ils peuvent être sympas de prime abord, qu'en serait il s'ils connaissaient tes idées ?
De plus, le coin que tu cites à 25 bornes de Brest (qui malgré une sévère dégradation n'est pas non plus Rennes ou Nantes. ), a très peu de chance de voir débouler des cohortes de chances, l'offre immobilière, que ce soit à la vente ou location, y étant quasi-nulle, et pour les rares biens dispos, c'est aujourd'hui hors de prix pour les logeurs de chimpanzés.

Là où je te suis, c'est qu'il n'y a aucun intérêt à vouloir jouer a celui qui a la plus grosse (puisque c'est moi bien entendu. 🙂), chacun voit midi à sa porte selon ses critères . Ma réaction fait uniquement suite à tes observations totalement erronées concernant une large partie du littoral bas breton.

D'une même expérience, on en tire plusieurs observations différentes. Je passe par Carhaix tous les jours pour des raisons professionnelles, il m'arrive de faire du ravitaillement alimentaire au Leclerc sans croiser un seul noir.
Après, Guingamp, c'est déjà dans une zone sinistrée (Saint-Brieuc pas loin), et Loudéac, on est déjà à 15 000 habitants (comme Pontivy, qui est à côté, ce n'est pas du tout le genre d'endroits que je décris).

Sauf que votre Carhaix à vous, c'est Brest. C'est ça la différence. Dans les villages autour, dans lesquels je recommande de s'y installer, vous n'y verrez jamais d'allogènes (en tout cas, pas plus que sur le littoral). Je peux prendre un exemple moi-aussi, j'ai été sur Perros hors saison, j'y ai croisé des nègres.

Regardez les conseils municipaux, les photos dans le journal de toutes les activités de loisirs/culturels, c'est entièrement blancs. Bref, quitte à vivre à quinze, vingt minutes d'une ville avec des nègres, je préfère que ce soit Carhaix, que Brest.

Non, Brest n'est pas au même niveau de Nantes ou Rennes, mais s'y dirige. Et dans tous les cas, n'a rien à voir avec Carhaix (que ce soit en terme de remplacement/d'insécurité).

Justement, puisque ces coins n'attirent pas les nègres, c'est une raison de plus pour s'y investir. Pourquoi les campagnards natios sont "obligés" (encore une fois, pas forcément, ça dépend de ton mode de vie) de se coltiner des altermondialistes ? Parce-que 95% des natios vivent en ville ou sur le littoral. Si, ne serait-ce que cinq familles natios vivaient dans le même rayon (15-20km), et avait deux, trois enfants, tu pourrais très bien faire de l'entre-soi. Et le problème, c'est que les natios entre les deux (mi-argoat, mi-armor) sont obligés par la force des choses de ce tourner vers l'armor, parce-que les autres natios s'y trouvent, ce qu'il faudrait, c'est qu'ils regardent vers l'argoat. Sur le plan densité de population, c'est merveilleux.

Le littoral est protégé aujourd'hui pour permettre aux boomers de passer de bonnes retraites paisibles. On en reparle dans 20 ou 30 ans. Quand bien même le prix reste trop cher, ça n'empêche pas les débordements, comme on l'a vu aux Sables d'Olonne, dernièrement.

Non, ce que je dis n'est pas erroné, ce que je dis va se réaliser. Brest va se remplacer davantage, les banlieues brestoises vont se négrifier de plus en plus et s'agrandir (comme c'est le cas à Nantes, et à Rennes, les villages encore potables il y a vingt ans commencent à s'agrandir et deviennent invivables, exemple parfait avec Sautron ou Saint-Etienne-de-Montluc, près de Nantes). C'est partout et toujours comme ça, je ne vois pas pourquoi le littoral bas-breton y échapperait.
 

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
524
Reaction score
1,628
Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'y a pas de station balnéaire comme les Sables d'Olonne.
Après, si tu me dis que demain Cleder va devenir La Grande Motte, Lampaul-Pĺouarzel devenir Le Cap-D'Agde ou Plogoff s'apparenter à Palavas les Flots, ok, mais j'ai comme un doute.🙂
De plus, une ville comme Brest, et comme d'autre en Bretagne, genre Quimper, Lorient-Lanester, ou même la très africaine Saint-Brieuc, ne sont pas vraiment foutues comme beaucoup de villes de France, très peu industrielles historiquement, une fois franchis les limites de la ville, tu te retrouves illico dans des gros villages. Des gros villages remplis de blancs s'étant barrés des centre-ville, puisque les cités sont en ville, et non pas aux alentours comme dans des villes comme Rouen, Tours, Orléans, Rennes, etc, sans parler de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et compagnie.

Et pour revenir à Carhaix, je connais très bien depuis bientôt 25 ans, depuis 5-6 ans, on y croise de plus en plus de bronzés. Et la population, ainsi que dans les communes alentours, aime ça. En dehors des vieux vieux, qui représentent une bonne part de la population du kreiz Breiz, et qui s'en foutent, les autres sont souvent des caricatures de ce pourquoi la Bretagne est souvent brocardé sur ce forum.
De plus, pour être précis, Loudeac, comme Ploërmel, sont des villes de moins de 10000 habitants . Et les plages du lac de Guerledan, n'ont clairement aucune raison objective pour être truffées de chimpanzés comme c'est le cas au moindre rayon de soleil apparent.

Là où je te rejoins, c'est que le côté péninsulaire de la région, comme le cotentin (important a mon sens d'avoir des frontières naturelles et un zone clairement délimitée), doublé d'une invasion encore naissante (j'imagine que l'engouement sur les demandes de mutations chez les fonctionnaires ne sont pas dues au climat !), en fait un lieu de repli idéal pour les blancs, et le centre Bretagne dispose de beaucoup d'espaces désertés suite à l'exode rural.

Mais pour connaître et fréquenter assidûment les deux zones que tu opposes, et pour cause, je suis entre les deux, je reste absolument campé sur mes positions. Chacune a ses avantages et ses contraintes, et le bambou-la n'est pas forcément dans l'oeil du voisin plus que dans le siens.
Je croise largement plus de gens racistes dans les communes littorales, d'où mon propos, entre autres. Et toutes les associations qui cassent les burnes en faisant des quêtes ou des événements en faveur des mauricots proviennent, par chez moi, du menez. C'était pareil dans la ville où je vivais précédemment, la pouillerie venait également du sud.
Et, là où la sélection par le climat et l'environnement s'est faite concernant l'importation de "calaisiens" (comme quand ils ont fait débouler des bus d'afghans et d'ivoiriens à Pleyber-Christ en fin d'automne, de nuit, avec derrière 2 mois de pluie, de brouillard et des températures dégueulasses, il n'en restait plus un seul au début de l'année suivante), dans d'autres coins ce sont les élus qui s'en charge sur pression des administrés, comme à Roscoff, qui aurait dû devenir un équivalent de Ouistreham, Calais ou Neuville-les-Dieppes.
Qu'on le veuille ou non, le pognon est un facteur décisif, et c'est bien le drame dans certains coins du 22, 56 et surtout nord 35, ou les jeunes du coins ne peuvent plus s'installer sur les terres de leurs parents truffées de maisons secondaires, des villes fantômes 8 mois dans l'année.

On est tous dans la même merde, que ce soit en Bretagne, en Alsace, dans le Berry, le Lubéron, les Ardennes, le Périgord ou le Morvan, ça ventile à mort, et les commissaires politiques bénévoles locaux se battent de partout pour avoir leurs wagonnets de charbon.

Bref, comme dit précédemment, chacun voit midi à sa porte, personnellement, si j'avais du blé, j'aurais déjà ma piaule les pieds dans l'eau, parce la mer, c'est quand même vachement chouette, surtout par ici, aucune raison de s'en priver pour des raisons idéologiques qui n'ont clairement pas lieu d'être.
 
Last edited:

Lanfeust Le Goy

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 1, 2021
Messages
2,040
Reaction score
5,499
On est tous dans la même merde, que ce soit en Bretagne, en Alsace, dans le Berry, le Lubéron, les Ardennes, le Périgord ou le Morvan, ça ventile à mort, et les commissaires politiques bénévoles locaux se battent de partout pour avoir leurs wagonnets de charbon.
certains s'en sortent quand même mieux que d'autres...
 

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
524
Reaction score
1,628
certains s'en sortent quand même mieux que d'autres...
Comment ça ?

Parce que généralement je ne cite que des coins où j'ai déjà foutu les pieds.
Mais ce sont des exemples parmi d'autres, en gros 90% de la France géographique. Après, beaucoup d'endroits sont envahis soit historiquement pour des raisons géographiques comme le sud est, le sud-sud ou la Vallée du Rhone, soit parce que ce sont des régions industrielles, comme le nord, l'Alsace-Lorraine ou la haute Normandie.
Mais ça vient du contexte, pas des gens.
Je crois clairement qu'il y a de grandes choses à faire sur ce territoire avant de mettre en pratique le repli stratégique, même s'il est à envisager rapidement pour les moins bien lotis d'entre-nous.
 

Lanfeust Le Goy

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 1, 2021
Messages
2,040
Reaction score
5,499
Comment ça ?

Parce que généralement je ne cite que des coins où j'ai déjà foutu les pieds.
Mais ce sont des exemples parmi d'autres, en gros 90% de la France géographique. Après, beaucoup d'endroits sont envahis soit historiquement pour des raisons géographiques comme le sud est, le sud-sud ou la Vallée du Rhone, soit parce que ce sont des régions industrielles, comme le nord, l'Alsace-Lorraine ou la haute Normandie.
Mais ça vient du contexte, pas des gens.
Je crois clairement qu'il y a de grandes choses à faire sur ce territoire avant de mettre en pratique le repli stratégique, même s'il est à envisager rapidement pour les moins bien lotis d'entre-nous.
Je note simplement qu'il y a une ÉNORME différence entre le Lubéron du Sud-est et la Bretagne.
Vous en arrivez à débattre sur les quelques bleds bretons où l'on y voit le plus de remplaçants. Quand ici dans le sud-est c'est la région dans son entièreté qui est remplacée. Autant génétiquement que par les vagues toujours plus nombreuses de remplaçants. (ça me plait "remplaçants" je vais le garder)
Nous ne sommes pas tous dans la même merde.
Je ne veux pas philosopher des heures sur la blancheur et l'avenir de la Bretagne, je ne la connais pas assez contrairement à vous, mais s'il me faut retenir une chose, c'est que la Bretagne est la région la plus blanche de France, et de très loin.
ça vient du contexte, pas des gens
Je suis assez d'accord là dessus.
Et quand je regarde la Bretagne Blanche et les Bretons, qui soit dit en passant sont extrêmement nombreux dans nos milieux, j'ai grand espoir qu'ils ne se laisseront pas autant faire qu'ailleurs.

il y a de grandes choses à faire sur ce territoire avant de mettre en pratique le repli stratégique
Sur les territoires français y compris grand-remplacés?
 
Last edited:

Hubert Halaisse

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
524
Reaction score
1,628
Je note simplement qu'il y a une ÉNORME différence entre le Lubéron du Sud-est et la Bretagne.
Vous en arrivez à débattre sur les quelques bleds bretons où l'on y voit le plus de remplaçants. Quand ici dans le sud-est c'est la région dans son entièreté qui est remplacée. Autant génétiquement que par les vagues toujours plus nombreuses de remplaçants. (ça me plait "remplaçants" je vais le garder)
Nous ne sommes pas tous dans la même merde.
Je ne veux pas philosopher des heures sur la blancheur et l'avenir de la Bretagne, je ne la connais pas assez contrairement à vous, mais s'il me faut retenir une chose, c'est que la Bretagne est la région la plus blanche de France, et de très loin.

Je suis assez d'accord là dessus.
Et quand je regarde la Bretagne Blanche et les Bretons, qui soit dit en passant sont extrêmement nombreux dans nos milieux, j'ai grand espoir qu'ils ne se laisseront pas autant faire qu'ailleurs.


Sur les territoires français y compris grand-remplacés?

Bon, je réponds en vrac.
- ce que je voulais dire concernant les différentes régions de France, c'est qu'au niveau géographique, il y a encore énormément de coins sympas dans les territoires dont vous êtes issues. On n'est pas obligé de vivre en ville pour être heureux, suffit d'une bagnole, c'est pas la mort. Et j'ai pu constater que même dans les coins les plus infectés, genre les Bouches du Rhône, il y avait également des coins sympas ou les blancs vivaient peinards, le petit plus dans ce genre de contexte, ils sont forcément racistes. 🙂

- pour la Bretagne, il y a certes beaucoup de gens dans nos milieux, mais ça reste quand même très anecdotique, d'autant plus que, contrairement aux coins infestés, les blancs ne sont pas intéressés par la problématique raciale tant qu'ils n'ont pas le groin en plein dedans.
La seule raison de la préservation relative par ici est l'éloignement géographique et l'absence d'industrie, plus éventuellement l'image de coin à ploucs austères où il pleut tout le temps.
Les wagons de charbon déboulent depuis 10 ans et la plupart des gens regardent ailleurs, d'autres utilisent même les impôts pour les engraisser.
 

BretonRustique

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
274
Reaction score
642
Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'y a pas de station balnéaire comme les Sables d'Olonne.
Après, si tu me dis que demain Cleder va devenir La Grande Motte, Lampaul-Pĺouarzel devenir Le Cap-D'Agde ou Plogoff s'apparenter à Palavas les Flots, ok, mais j'ai comme un doute.🙂
De plus, une ville comme Brest, et comme d'autre en Bretagne, genre Quimper, Lorient-Lanester, ou même la très africaine Saint-Brieuc, ne sont pas vraiment foutues comme beaucoup de villes de France, très peu industrielles historiquement, une fois franchis les limites de la ville, tu te retrouves illico dans des gros villages. Des gros villages remplis de blancs s'étant barrés des centre-ville, puisque les cités sont en ville, et non pas aux alentours comme dans des villes comme Rouen, Tours, Orléans, Rennes, etc, sans parler de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et compagnie.

Et pour revenir à Carhaix, je connais très bien depuis bientôt 25 ans, depuis 5-6 ans, on y croise de plus en plus de bronzés. Et la population, ainsi que dans les communes alentours, aime ça. En dehors des vieux vieux, qui représentent une bonne part de la population du kreiz Breiz, et qui s'en foutent, les autres sont souvent des caricatures de ce pourquoi la Bretagne est souvent brocardé sur ce forum.
De plus, pour être précis, Loudeac, comme Ploërmel, sont des villes de moins de 10000 habitants . Et les plages du lac de Guerledan, n'ont clairement aucune raison objective pour être truffées de chimpanzés comme c'est le cas au moindre rayon de soleil apparent.

Là où je te rejoins, c'est que le côté péninsulaire de la région, comme le cotentin (important a mon sens d'avoir des frontières naturelles et un zone clairement délimitée), doublé d'une invasion encore naissante (j'imagine que l'engouement sur les demandes de mutations chez les fonctionnaires ne sont pas dues au climat !), en fait un lieu de repli idéal pour les blancs, et le centre Bretagne dispose de beaucoup d'espaces désertés suite à l'exode rural.

Mais pour connaître et fréquenter assidûment les deux zones que tu opposes, et pour cause, je suis entre les deux, je reste absolument campé sur mes positions. Chacune a ses avantages et ses contraintes, et le bambou-la n'est pas forcément dans l'oeil du voisin plus que dans le siens.
Je croise largement plus de gens racistes dans les communes littorales, d'où mon propos, entre autres. Et toutes les associations qui cassent les burnes en faisant des quêtes ou des événements en faveur des mauricots proviennent, par chez moi, du menez. C'était pareil dans la ville où je vivais précédemment, la pouillerie venait également du sud.
Et, là où la sélection par le climat et l'environnement s'est faite concernant l'importation de "calaisiens" (comme quand ils ont fait débouler des bus d'afghans et d'ivoiriens à Pleyber-Christ en fin d'automne, de nuit, avec derrière 2 mois de pluie, de brouillard et des températures dégueulasses, il n'en restait plus un seul au début de l'année suivante), dans d'autres coins ce sont les élus qui s'en charge sur pression des administrés, comme à Roscoff, qui aurait dû devenir un équivalent de Ouistreham, Calais ou Neuville-les-Dieppes.
Qu'on le veuille ou non, le pognon est un facteur décisif, et c'est bien le drame dans certains coins du 22, 56 et surtout nord 35, ou les jeunes du coins ne peuvent plus s'installer sur les terres de leurs parents truffées de maisons secondaires, des villes fantômes 8 mois dans l'année.

On est tous dans la même merde, que ce soit en Bretagne, en Alsace, dans le Berry, le Lubéron, les Ardennes, le Périgord ou le Morvan, ça ventile à mort, et les commissaires politiques bénévoles locaux se battent de partout pour avoir leurs wagonnets de charbon.

Bref, comme dit précédemment, chacun voit midi à sa porte, personnellement, si j'avais du blé, j'aurais déjà ma piaule les pieds dans l'eau, parce la mer, c'est quand même vachement chouette, surtout par ici, aucune raison de s'en priver pour des raisons idéologiques qui n'ont clairement pas lieu d'être.

Oui, donc tu es en train de dire que certaines personnes fuient Brest pour aller habiter autour, il n'y a pas ce phénomène dans le Kreiz Breiz faiblement peuplé, à ma connaissance.

Tu reprends l'exemple de Carhaix, mais comme je l'ai dit, si tu compares à Brest, c'est que dalle. Si tu as de plus en plus de noirs à Carhaix, qu'en est-il à Brest ?

Carhaix, ça reste très blanc, et les villages autour, c'est intégralement blanc.

Oui, effectivement, j'avais compté l'agglomération pour Loudéc, autant pour moi.
Par contre, Pontivy est bel et bien une ville de 15 000 habitants, et Guerlédan est à moins de vingt minutes.
Y a-t-il beaucoup de noirs à l'étang de Glomel ?

Je n'ai rien à redire sur le reste, j'y adhère, notamment sur cette question de pognon. Effectivement, j'imagine mal le dernier Mamadou arrivé s'installer à Perros-Guirrec (remarque, je ne l'imagine pas non plus s'installer à Kergrist-Moëlou, pour reprendre l'exemple cité plus haut). Mais ces endroits vont devenir des enclaves. Des espèces de résidences privées ultra-protégées, où il faut un pognon de dingue pour y vivre. Franchement, ça ne me fait pas rêver.

Et quel plaisir d'y aller, d'ailleurs ? Il y a des barricades partout, des caméras partout, des garages individualisés partout. Pour des endroits paisibles, j'ai l'impression que les habitants sont un peu sur les nerfs et un peu méfiant, moi... à chaque fois que je me balade là-bas, j'ai l'impression d'être à gaza. Ca arrive fréquemment que les gens regardent par terre et évitent de nous croiser, en marchant au milieu de la route, pas bonjour, pas merci (ce genre d'expériences ne m'arrive jamais par chez moi. Peut-être du pur hasard, mais bon, je l'ai noté).

Je ne fais pas d'amalgame entre cet exemple et les autres villes/villages du littoral, mais ce genre de visions d'horreur quand tu vas te balader dans certains coins du littoral breton me dégoûte profondément.
 
Top