Nîmes

goldorak82

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 11, 2020
Messages
321
Reaction score
956
La ville de Nîmes est assez étirée d'est en ouest. La ville est encerclée par des reliefs du N/O jusqu'au N/E ce qui a ralenti l'expansion urbaine au Nord. Ce cont des collines habitées pratiquement uniquement par les riches dont tous les notables de la ville, les dirigeants d'entreprise, les médecins et hauts fonctionnaires.
Ils vivent dans un écrin de verdure (pinède, piscine à débordement, capitelles éparpillées qui donnent du cachet aux lieux (noms dans le Gard pour désigner les petites maisonettes en pierres lorsqu'autrefois les bergers partaient dans la garrigue avec leur troupeau et dans lesquelles ils se reposaient à l'abris du soleil et au frais, on les appelle bories dans l'Hérault).
Il n'y a presque pas de gros boulevards donc peu de densité de circulation, à l'image du mont St-Clair à Sète.
L'insécurité est, je présume, presque inexistante. Un seul problème de taille, le prix de l'immobilier absolument hors de prix. Le petit travailleur blanc n'aura presque plus d'opportunité pour vivre là-bas et le foncier est de plus en plus cher à la base.
Je précise que la population est majoritairement blanche dans cette zone de la ville.
A l'inverse, le sud de la ville, est très plat d'est en ouest, il y a de nombreux quartiers résidentiels au milieu de nombreuses petite zones commerciales, industrielles ou artisanales. Cette partie de la ville est plutôt active, il y a d'ailleurs un quartier qui se nomme "ville-active". On y trouve de nombreux commerces pour satisfaire les besoins des uns et des autres. Le grand centre commercial carré-sud, au sud, de l'autoroute qui traverse la ville et du stade des costières voit débarquer tout un flot de parasites pour y consommer tout et n'importe quoi, de nombreuses racailles et des petites musulmanes, voilées ou non, venues faire les belles.
Néanmoins, je n'ai jamais ressenti la moindre insécurité car il n'y a pas de quartiers sensibles à proximité.
En parlant de ces derniers, il en existe 4 très importants dans toute la ville.
Valdegour et Pissevin à l'ouest et chemin bas d'avignon et Mas de Mingue à l'est.
Valdegours et Pissevin sont les plus grands en taille et heureusement coupés par une route, ce qui permet de casser cette sensation de ghettos. Cependant, il est conseillé de ne pas y aller surtout si vous êtes blanc. Des médecins et des infirmières se sont déjà fait tabassés et ne veulent plus y aller. Des clips de raps ont déjà été tournés avec des armes tout en criant la haine des blancs et des mécréants. Rien de surprenant.
La population est quasi exlclusivement arabe. On appelle ces quartiers la "ZUP".
Chemin bas d'Avignon est à son "apogé" dans le sens où il ne peut plus croître car enclavé entre la voie férrée et des zones artisanales et autres friches industrielles anciennes ou petits lotissements plus récents.
Population pratiquement que arabe.
Le mas de Mingue est au N/E de la ville (à l'extrême est), il y a plusieurs immeubles, style grands ensembles comme ailleurs, mais un peu plus espacés et au milieu de la garrigue avec une mosquée.
Le prix de jolis immeubles autour, dans lesquels des gens faisaient des investissements, ont été dévalués et ne peuvent plus vendre depuis que le chaos du trafic de drogue est quotidien ainsi que les rodéos en moto, comme dans tous les autres quartiers d'ailleurs.
Le centre est plutôt joli est bien conservé pour ses parties historiques. Inutile de préciser la beauté des arènes, de la maison carré, des jardins de la Fontaine et de plusieurs petites ruelles et placettes.
L'hyper centre est plutôt agréable et emprunté par les travailleurs des environs et les lycéens et nombreuses étudiantes venus faire du shopping ou boire un verre avec des amis.
Le soir, une atmosphère différente apparaît. De la gare SNCF jusqu'aux arènes, une multitude d'immigrés se postent sur cette grande allée, des groupes de moukères avec leur très nombreuse progéniture qui courent de partout, des "jeunes" nombreux crient tout en s'amusant ou en matant le cul des filles qui retournent prendre leur train et fumer du shit, bien sûr.
Des migrants ont été installés dans un hôtel réquisitionné d'urgence, "l'empire hôtel", tout un symbole !!!
Ils sont tous des hommes, noirs, jeunes et en tongs été comme hiver à sortir et rentrer de leur hôtel pour trainer dans les environs.
Il y a de plus en plus de migrants qui promènent dans le sud/est de la ville entre l'hyper centre et la commune de Marguerittes à l'est de Nîmes.
Globalement, la ville de Nîmes est très, très pauvre, après des années de communisme notamment et à préserver quelques quartiers populaires qui ont surtout profités avec le temps aux arabos-musulmans.
Les blancs sont plutôt pauvres ou de la classe moyenne.
Si vous avez de l'argent et que vous voulez vous installer à Nîmes, je vous conseille soit les collines au nord voir les quartiers autour du golfe de Vacquerolles au nord/ouest près de la garrigue et plus tranquilles.
Je vous conseille de vivre plutôt dans l'arrière pays dans un triangle entre Nimes, Montpellier et Le Vigan pour avoir de la tranquillité de vie et l'immobilier est un peu moins cher sauf au pic st-Loup où tous les bobos montpellierains y habitent.
Le sud de Nîmes est à éviter car cher, saturé sur les routes toute l'année et l'été avec les touristes qui veulents aller aux plages ou balader en Camargue.
De plus, il vaut mieux éviter le trio de villes infestées de rats venus tout droit du mordor qui sont St-Gilles, Vauvert et Lunel.
Au nord, vous pouvez y vivre où vous vouler sauf à Alès, encore une ville dirigée par les communistes pendant des décénnies dont la pauvreté a explosé après la fermeture des mines de charbon.
 

goldorak82

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 11, 2020
Messages
321
Reaction score
956
La ville de Nîmes est assez étirée d'est en ouest. La ville est encerclée par des reliefs du N/O jusqu'au N/E ce qui a ralenti l'expansion urbaine au Nord. Ce cont des collines habitées pratiquement uniquement par les riches dont tous les notables de la ville, les dirigeants d'entreprise, les médecins et hauts fonctionnaires.
Ils vivent dans un écrin de verdure (pinède, piscine à débordement, capitelles éparpillées qui donnent du cachet aux lieux (noms dans le Gard pour désigner les petites maisonettes en pierres lorsqu'autrefois les bergers partaient dans la garrigue avec leur troupeau et dans lesquelles ils se reposaient à l'abris du soleil et au frais, on les appelle bories dans l'Hérault).
Il n'y a presque pas de gros boulevards donc peu de densité de circulation, à l'image du mont St-Clair à Sète.
L'insécurité est, je présume, presque inexistante. Un seul problème de taille, le prix de l'immobilier absolument hors de prix. Le petit travailleur blanc n'aura presque plus d'opportunité pour vivre là-bas et le foncier est de plus en plus cher à la base.
Je précise que la population est majoritairement blanche dans cette zone de la ville.
A l'inverse, le sud de la ville, est très plat d'est en ouest, il y a de nombreux quartiers résidentiels au milieu de nombreuses petite zones commerciales, industrielles ou artisanales. Cette partie de la ville est plutôt active, il y a d'ailleurs un quartier qui se nomme "ville-active". On y trouve de nombreux commerces pour satisfaire les besoins des uns et des autres. Le grand centre commercial carré-sud, au sud, de l'autoroute qui traverse la ville et du stade des costières voit débarquer tout un flot de parasites pour y consommer tout et n'importe quoi, de nombreuses racailles et des petites musulmanes, voilées ou non, venues faire les belles.
Néanmoins, je n'ai jamais ressenti la moindre insécurité car il n'y a pas de quartiers sensibles à proximité.
En parlant de ces derniers, il en existe 4 très importants dans toute la ville.
Valdegour et Pissevin à l'ouest et chemin bas d'avignon et Mas de Mingue à l'est.
Valdegours et Pissevin sont les plus grands en taille et heureusement coupés par une route, ce qui permet de casser cette sensation de ghettos. Cependant, il est conseillé de ne pas y aller surtout si vous êtes blanc. Des médecins et des infirmières se sont déjà fait tabassés et ne veulent plus y aller. Des clips de raps ont déjà été tournés avec des armes tout en criant la haine des blancs et des mécréants. Rien de surprenant.
La population est quasi exlclusivement arabe. On appelle ces quartiers la "ZUP".
Chemin bas d'Avignon est à son "apogé" dans le sens où il ne peut plus croître car enclavé entre la voie férrée et des zones artisanales et autres friches industrielles anciennes ou petits lotissements plus récents.
Population pratiquement que arabe.
Le mas de Mingue est au N/E de la ville (à l'extrême est), il y a plusieurs immeubles, style grands ensembles comme ailleurs, mais un peu plus espacés et au milieu de la garrigue avec une mosquée.
Le prix de jolis immeubles autour, dans lesquels des gens faisaient des investissements, ont été dévalués et ne peuvent plus vendre depuis que le chaos du trafic de drogue est quotidien ainsi que les rodéos en moto, comme dans tous les autres quartiers d'ailleurs.
Le centre est plutôt joli est bien conservé pour ses parties historiques. Inutile de préciser la beauté des arènes, de la maison carré, des jardins de la Fontaine et de plusieurs petites ruelles et placettes.
L'hyper centre est plutôt agréable et emprunté par les travailleurs des environs et les lycéens et nombreuses étudiantes venus faire du shopping ou boire un verre avec des amis.
Le soir, une atmosphère différente apparaît. De la gare SNCF jusqu'aux arènes, une multitude d'immigrés se postent sur cette grande allée, des groupes de moukères avec leur très nombreuse progéniture qui courent de partout, des "jeunes" nombreux crient tout en s'amusant ou en matant le cul des filles qui retournent prendre leur train et fumer du shit, bien sûr.
Des migrants ont été installés dans un hôtel réquisitionné d'urgence, "l'empire hôtel", tout un symbole !!!
Ils sont tous des hommes, noirs, jeunes et en tongs été comme hiver à sortir et rentrer de leur hôtel pour trainer dans les environs.
Il y a de plus en plus de migrants qui promènent dans le sud/est de la ville entre l'hyper centre et la commune de Marguerittes à l'est de Nîmes.
Globalement, la ville de Nîmes est très, très pauvre, après des années de communisme notamment et à préserver quelques quartiers populaires qui ont surtout profités avec le temps aux arabos-musulmans.
Les blancs sont plutôt pauvres ou de la classe moyenne.
Si vous avez de l'argent et que vous voulez vous installer à Nîmes, je vous conseille soit les collines au nord voir les quartiers autour du golfe de Vacquerolles au nord/ouest près de la garrigue et plus tranquilles.
Je vous conseille de vivre plutôt dans l'arrière pays dans un triangle entre Nimes, Montpellier et Le Vigan pour avoir de la tranquillité de vie et l'immobilier est un peu moins cher sauf au pic st-Loup où tous les bobos montpellierains y habitent.
Le sud de Nîmes est à éviter car cher, saturé sur les routes toute l'année et l'été avec les touristes qui veulents aller aux plages ou balader en Camargue.
De plus, il vaut mieux éviter le trio de villes infestées de rats venus tout droit du mordor qui sont St-Gilles, Vauvert et Lunel.
Au nord, vous pouvez y vivre où vous vouler sauf à Alès, encore une ville dirigée par les communistes pendant des décénnies dont la pauvreté a explosé après la fermeture des mines de charbon.


désolé pour les quelques fautes, d'orthographe et de grammaire, mais j'ai survolé ma relecture.
 

William Calley

SA-Sturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
3,717
Reaction score
13,247
désolé pour les quelques fautes, d'orthographe et de grammaire, mais j'ai survolé ma relecture.
En tout cas bon résumé j ai vécu des décennies à Montpellier et ta description de Nîmes est juste..
J ai même pas envie de décrire Montpellier (ville kafkaïenne) d autres le font avec plus de talent et j y vis plus depuis un moment.
Lunel ,Lunel-viel et st gilles et vauvert c est islamabad un bon nid de terroristes.
Tout ceci allant en empirant...
 

goldorak82

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 11, 2020
Messages
321
Reaction score
956
En tout cas bon résumé j ai vécu des décennies à Montpellier et ta description de Nîmes est juste..
J ai même pas envie de décrire Montpellier (ville kafkaïenne) d autres le font avec plus de talent et j y vis plus depuis un moment.
Lunel ,Lunel-viel et st gilles et vauvert c est islamabad un bon nid de terroristes.
Tout ceci allant en empirant...
je connais très bien Montpellier et je pourrai en faire une description autant détaillée une prochaine fois si tu veux kamarad
 

William Calley

SA-Sturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
3,717
Reaction score
13,247
je connais très bien Montpellier et je pourrai en faire une description autant détaillée une prochaine fois si tu veux kamarad
En fait c est déprimant de decrire ce que furent ces villes je suis arrivé avec mes parents à Montpellier fin années 70 on l avait connue par nos vacances a Cette (Sète) .
J ai vu au fil des décennies la dégradation au debut place de la comédie etait des punks pas agressifs et blanc et puis la racaille muzz plus en plus nombreuses maintenant j y vis plus j imagine l arrivé de migrants de punkachiens et de bicots saupoudré de gitans.
Urbanisation anarchique.
Bref le cas de toutes les villes fronçaises.
 

Point Biz

SA- soldat
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
180
Reaction score
647
Nîmes, c'est Montpellier en moins "cheap", plus historique, et moins anarchique.
Je connais assez bien ces deux villes pour y avoir été très, très souvent.

Au moins, j'ai envie de dire, à part les quelques noirs, il y a une certaine homogénéité. Les métèques là-bas ce sont intégralement des maghrébins. Tu t'y sens mal, car tu n'es plus en France, mais bon, tu t'essuies une larme car ce n'est pas encore Babylone.

Montpellier, c'est totalement et entièrement Babylone. Maghrébins, cafres, asiatiques, pakistanais, métis en tout genre, narbonnoïde à race douteuse... Il y a vraiment de tout, un peu à la manière de Toulouse. Nîmes se reproche bien plus de Marseille, tout comme Montpellier se rapproche bien plus de Toulouse. Les deux premières sont des avant-postes du Maghreb dans l'ancienne Gaule narbonnaise, les deux dernières deviennent des villes-monde malgré la petite taille relative comparée à Paris. On trouve de tout au niveau des races, c'est affreux.
Les deux premières ont réussi à développer une petite base de résistance électorale face à l'invasion, regroupée autour du RN, les deux dernières sont définitivement perdues et acquise d'un côté au communisme, de l'autre à la sociale-démocratie. Métèque 100% pur jus d'Afrique, ou le métèque à lunettes startup nation plus fronçais que li froncé.

Montpellier s'étend surtout vers le sud, l'urbanisation est merdique, la ville est bouchée par tous les trous en bagnole (comme une bonne partie des putes à boucaques qui sont légion dans cette ville, même si ça reste un phénomène minoritaire). On érige des tours et des appartements dortoirs à tour de bras, et je vois ces architectures aussi mal vieillir que les grosses barres d'immeubles communistes érigées dans les années 60.
Les grandes métropoles de l'arc méditerranéen sont à fuir. Préférez toujours l'arrière pays sublime et magnifique au triumvirat béton-bougnoule-surpopulation. Le tout sans compter l'insécurité grimpante à Montpellier.

Montpellier en résumé, c'est la ville en pleine expansion urbaine, hypertrophiée par son tertiaire, concentrant donc la matière grise notamment dans le domaine de la biologie, de la chimie et du médical, rouge-rose, totalement remplacée, avec un influx constant d'allogènes.
Paris, en plus petit, avec moins de nègres.

À choisir, je préfère toujours largement le sud-est au sud-ouest, même si je ne suis pas originaire de ces régions.

Je pourrais parler de Montpellier, de Nîmes, de Toulouse, pendant des heures, mais je vais m'arrêter là.
 

goldorak82

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 11, 2020
Messages
321
Reaction score
956
Je préfère également l'arrière pays entre Carcassonne et Nîmes mais surtout l'arrière pays entre Nîmes et Montpellier, le piémont cévennol du Vigan jusqu'à Anduze mais il n'y a pas ou peu de travail et peu de services pour des familles.
Le vigan, à son échelle, est infesté d'arabes, des descendants d'harkis qui se sont bougnoulisés avec le temps.
La côte du Languedoc Roussillon est laide sauf quelques étangs entre Sète et la Camargue pour sa biodiversité relativement préservée par endroit.
Au niveau de la côte, c'est beaucoup plus joli du 13 jusqu'au 06 malgré la bétonisation du 06 notamment.
Le Var est peut-être un bon compromis entre belle nature côtière et moins de béton mais partout dans cette région, c'est hors de prix pour acheter un bien ou alors il te faudra faire la pute pendant 130 ans pour rembourser ton crédit immobilier ou faire un crédit inter-générationnel, comme le faisaient les espagnols avant la crise immobilière.
Les Alpes de haute provence sont magnifiques et c'est un bon compromis entre sud joli à l'intérieur des terres et immobilier encore accessible mais les étrangers riches (belges, anglais, suisses, hollandais,..) font grimper les prix.
Je conseille des coins moins prisés mais tout aussi beaux comme les villages entre Banon et Manosque, le pays des champs de lavande, du fromage de chèvre.
 

XenForo

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
68
Reaction score
161
j'avais été pour la famille il y'a une dizaine d'année. Nîmes j'avais trouvé sympa (l'amphithéâtre, la maison carré, quelques bâtisses) mais sans plus et les rues un peu sales, des mélanges douteux entre narbo et maghrebin. J'étais hébergé à saint-gilles, déjà à l'époque c'était bougnoule-land et délinquance alors j'ose pas imaginer aujourd'hui, ambiance générale tendue et bizarre, gens méfiants et froids, chiens dangereux en liberté, beaucoup de cambriolage, venant d'une région au nord plus calme et beaucoup moins envahie ces détails m'avaient interpellés.
 
Last edited:

bela moć

SA- aspirant
Membre
Joined
May 23, 2020
Messages
22
Reaction score
64
La description de Nîmes est 100%juste. Je suis du 30, et vis à 15km de Nimes dans un village. L'avantage encore c'est que,des qu'on sort de cette ville (idem Ales) on se retrouve dans les vignes entourées de garrigue. Il y a une nette cassure contrairement par ex au 06 (j'y ai vécu 35ans). Ou de cannes à nice seuls des panneaux indiquent le changement ville (vill loubet-cagnes-st laurent-nice)
Le gard est beau, sauvage et fzns5les villages on y retrouve un peu encore cette vieille france du sud de l'époque Fernande que j'aime bcp !
 

bela moć

SA- aspirant
Membre
Joined
May 23, 2020
Messages
22
Reaction score
64
les Alpes de Haute Provence c est magnifique.
Par contre il parait que la mentalité est fermée et arrierée . mélange de narbonie et de montagnard
Connaissant bien le 04, c'est on.va dire ressemblant au 05. Esprit montagnard méfiant mais qui se libère une fois qu'on les connais. Ca reste bcp moins con que les gdes villes ;)
 

Bad Goy / VIVITLAIR

SA- aspirant
Membre
Joined
May 7, 2020
Messages
7
Reaction score
15
La description de Nîmes est 100%juste. Je suis du 30, et vis à 15km de Nimes dans un village. L'avantage encore c'est que,des qu'on sort de cette ville (idem Ales) on se retrouve dans les vignes entourées de garrigue. Il y a une nette cassure contrairement par ex au 06 (j'y ai vécu 35ans). Ou de cannes à nice seuls des panneaux indiquent le changement ville (vill loubet-cagnes-st laurent-nice)
Le gard est beau, sauvage et fzns5les villages on y retrouve un peu encore cette vieille france du sud de l'époque Fernande que j'aime bcp !

Content de savoir je ne suis pas le seul dans le coin ! mais effectivement Alès c'est un peut peut plus calme, même si les cafards se font présent mais restes dans le centre ville, et je te rejoins! quitté le centre ville nous nous retrouvons dans la campagne, bien plus agréable ! avec nombres potentiels pour nous !
 

Kurt Heinrich

SA-Sturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
2,868
Reaction score
13,160

Nîmes :A ne pas manquer!L’exposition "Tourments" pour lutter contre les discriminations envers les femmes​


C’est dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes que les associations Amas et Art en contre ont demandé à l’artiste tunisienne Amal Mokded, alias Hope Mokded, bien connue du monde artistique international, de venir présenter ses œuvres à la population nîmoise en général et de Pissevin en particulier.

L’exposition "Tourments" s’est posée à l’espace Léon-Vergnole le temps de sept petits jours. "Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet de ville pour la lutte contre toutes les formes de discriminations faites aux femmes, précise Sylvaine Louradour de l’Art en contre. Différents ateliers autour de créations artistiques abordent les problèmes d’inégalités subies par les femmes. Hope, que nous connaissons bien, en a fait l’objet de ses recherches artistiques. Elle nous a fait aujourd’hui le plaisir de nous les présenter."

Soumya Zidi, directrice d’Amaos, abonde en ce sens : "Avec une exposition d’œuvres aussi fortes, nous avons voulu appuyer l’émancipation des femmes, qu’elles deviennent autonomes. C’est aussi l’occasion de mettre en valeur le travail que notre association fait toute l’année sur ce sujet."

Des œuvres marquantes ont été exposées, fortes en symboles représentant cette lutte contre toutes formes de violences, comme l’explique l’artiste peintre vidéaste, Hope Mokded : "Il me tient à cœur de pouvoir exprimer les violences visibles et invisibles faites aux femmes. J’ai décidé de représenter des corps disloqués comme preuves de cette violence physique, psychique, morale que la société banalise trop souvent. Mes peintures expriment la passivité de notre société à ce sujet. Si on reste silencieux c’est qu’on cautionne les violences. Pour moi, il faut changer les états d’esprit, changer les choses."
1.png
De droite à gauche, Hope Mokded, Soumya Zidi et Sylvaine Louradour qui ne porte pas de soutien-gorge devant une œuvre de l’artiste.



Quand on lui demande ses impressions sur sa venue dans un quartier prioritaire nîmois, elle qui est habituée à des galeries plus connues, elle répond sans détour : "Je suis native du sud de la Tunisie et venir ici, dans le sud de la France, cela représente un symbole pour moi. C’est mon choix artistique et politique." À noter qu’un délicieux repas végétarien, concocté par les membres d’Amaos, a ravi les papilles des convives invités au vernissage de l’exposition...

Source
 

Von_Salomon

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 17, 2020
Messages
573
Reaction score
2,166
Très bon tableau de Nîmes.
Région que je connais bien, y ayant habité plus de 15 ans, et y retournant régulièrement.

Concernant Alès (sous-préfecture du Gard) : à éviter absolument. Ville gangrénée par les crouilles, importés massivement à l'époque où les mines de charbon étaient en activité.
Depuis les fermetures des mines (fin des années 70), c'est 30% de taux de chômage et des cancrelats désoeuvrés. Résultat 40 ans après : une population marronnasse, quasi-totalement bistrée. C'est proprement effrayant.
Quand je repasse devant le jardin du Colombier de mon enfance, aujourd'hui défiguré par un MacDo et des marrons improbables tenant les murs, j'ai envie de chialer.

Tu as raison de rappeler que la ville fut gérée par les communistes : cette idéologie de merde a percolé toutes les strates sociales, est entrée en parfaite synergie avec la mentalité des cancrelats locaux : "droit à", envie mauvaise et indolence, "les allocs paieront le couscous", le tout conduisant à la délinquance + criminalité.

Le cévenol de base, taiseux, dur à la tâche, aussi pingre que juif (protestant...), raisonnablement raciste, a presque totalement disparu.
Pour en trouver quelques exemplaires, il faut "monter" dans l'arrière-pays, aller vers la Lozère.

Ne pas oublier un autre crime des communistes : la destruction du vieil Alais (splendide ville médiévale), pour construire des barres d'immeubles dégeulasses sur le front du gardon. Pour y loger, devinez quoi ? Des cargaisons de bicoïdes, importées par l'Etat français, propriétaire des compagnies Houillères locales.

On est passé de ça :
unnamed.jpg

à ça :
vue-generale-d-ales-gard-france-w8h32g.jpg
 

Von_Salomon

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 17, 2020
Messages
573
Reaction score
2,166
"Quand on lui demande ses impressions sur sa venue dans un quartier prioritaire nîmois, elle qui est habituée à des galeries plus connues, elle répond sans détour : "Je suis native du sud de la Tunisie et venir ici, c'est comme là bas-dis, popopo!"

J'ai corrigé !
:ROFLMAO:
 

L'Aigle Doré

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Sep 30, 2021
Messages
771
Reaction score
3,512
J'y suis passé il y a pas longtemps, il y a des endroits où c'est absolument apocalyptique, on se croirait à Alger avec les palmiers, ça grouille de bougnoules.
 
Top