Mont-de-Marsan — Landes

RacismePositif

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
86
Reaction score
328
Le Sud-Ouest, ce foyer raciste en puissance. Les bêtes immondes abondent dans la forêt landaise et on trouve des portraits d'Adolf Hitler jusque dans les villages les plus reculés…
 

William Calley

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
4,211
Reaction score
15,101
Les récents courriers lus dans les émissions ont à peu près bien résumé la situation de la région Gascogne - Pays Basque : beaucoup de Blancs, surtout dans les villages. Laissez-moi néanmoins vous parler ici plus en détail de la préfecture du département des Landes, Mont-de-Marsan, dont le niveau de remplacement pourrait vous surprendre.

La ville compte au moins trois quartiers infestés de métèques : le Péglé, le Peyrouat et… le centre-ville, ni plus, ni moins. Cela fait des décennies que le phénomène existe.
Le nouvel éco-quartier du Peyrouat après un plan d'investissement de 60 millions d'euros qui a parfois été jusqu'à allouer aux bougnoules des logements individuels avec système de chauffage écologique est le plus connu d'entre tous : les rares européens qui y subsistent sont tous descendants d'Espagnols ou d'Italiens.

Voyez plutôt l'évolution de la situation dans l'école sur place (1965 VS 2001) :
View attachment 565View attachment 566


Et aujourd'hui c'est pire, comme l'illustre cette vidéo récente où des féministes stupides essaient de forcer des bougnoulas à jouer au foot comme des garçons :
Oui, c'est la jungle.

Depuis des décennies, donc, le Peyrouat n'a cessé de s'étendre au nord de la ville où l'on compte aujourd'hui plusieurs mosquées. On y trouve les traditionnels bougnoules, mais aussi des nègres, et même des gitans, assez nombreux dans la ville.

Un peu comme au Péglé…

View attachment 568

Des Landais pure souche, comme vous le constatez. Et encore, il y a pas mal de Blancs, sur cette photo.

Tous les collèges et lycées ont également leurs lots de métèques, qu'ils soient publics ou privés, et c'est encore pire dans les établissements professionnels dont j'ai pourtant entendu dire qu'ailleurs ils étaient parfois des bastions pour les Blancs travailleurs tôt formés à des métiers utiles. Ici ce sont simplement des déversoirs à métèques en surplus qu'on ne peut pas envoyer en général et qui vont foutre la merde dans toutes les entreprises possibles pour leurs stages inutiles.

Enfin vient le centre-ville, qui n'était certes pas spécialement attrayant de base (Mont-de-Marsan est une ville tout à fait ennuyeuse en dehors des annuelles périodes de fêtes, très prisées dans la région et elles aussi de plus en plus gangrénées par les métèques qui jusqu'à il y a peu ne s'y montraient guère), mais qui avait au moins le mérite d'être calme et Blanc. Aujourd'hui, les bougnoules possèdent de nombreux commerces et ont fait fuir les locaux vers des quartiers plus périphériques, toujours bien Blancs quant à eux. Il en va de même pour la commune limitrophe de Saint-Pierre-du-Mont, où, excepté le cloaque nommé La Moustey, qui ressemble à n'importe quel autre trou à merde africain de ce pays, les Blancs sont en majorité.

Politiquement, c'est désespérément socialiste, quoique Mont-de-Marsan a viré "centre-droit" depuis quelques temps. Ce qui n'empêche pas les Métèques Non Apprivoisés (MNA) de littéralement pulluler dans les rues de la ville depuis des années. On les voit déambuler, sans but apparent, commettant régulièrement larcins et crimes qui arrivent même parfois jusqu'aux colonnes de DP… (https://democratieparticipative.me/?s=mont-de-marsan)
La "crise des réfugiés" orchestrée depuis 2015 a vraiment été dévastatrice pour l'ensemble du pays, et si des villes ou des villages qui avaient jusque-là été épargnés ont à cette occasion subi leurs premières cargaisons de shitskins, le centre d'accueil de Mont-de-Marsan, d'ailleurs surpeuplé (https://www.sudouest.fr/2019/06/20/...upleque-peut-faire-le-prefet-6234709-3350.php), n'a fait qu'aggraver les choses.

En tant que telle, la ville n'est pas soumise à l'ultra-violence permanente ou au remplacement intégral, mais vous ne pouvez pas vous y balader sans voir de métèques, et ils y ont leurs vastes quartiers. Je vous déconseille donc purement et simplement de vous y rendre, c'est une perte de temps. Il n'y a pratiquement rien à voir ou à visiter. Les villages profonds et les communes de la côte Atlantique sauront bien plus vous séduire, tant le taux de Blancs y est élevé, atteignant souvent cent pour cent de la population. On peut ainsi y trouver des collèges pratiquement homogènes et donc paisibles, chose devenue très rare en France. En revanche, dès l'âge du lycée atteint, les gamins doivent se rendre à Mont-de-Marsan (ou Dax) où ils sont donc familiarisés avec le cosmopolitisme et deviennent souvent dégénérés. Toujours un spectacle assez tragique.
Imaginons néanmoins que vous ayez à travailler à Mont-de-Marsan en cas de relocalisation dans la région, vous ne vivrez pas un cauchemar si vous venez d'une grande métropole. Mais ne faites pas l'erreur de croire qu'il s'agit d'un paradis blanc. Tel pourra être le cas si vous trouvez une maison plus excentrée du centre, mais à ce compte-là, je vous recommande chaudement d'aller vous installer dans les communes avoisinantes, quitte à faire un peu de trajet tous les jours en voiture, ça en vaut la peine.

Mise à jour du 29 avril 2020
Ce modeste guide ayant été lu dans l'émission d'hier, j'en profite pour y ajouter un plan de la ville (datant de 2015) où sont signalées les zones "prioritaires", donc les zones de merde. Le centre-ville infesté se trouve au milieu.



Vous retrouverez d'autres anecdotes et précisions sur la ville ici : https://eelb.su/index.php?threads/démocratie-participative-s05e17-«-a-l’extrême-droite-du-jourdain-».1243/page-2#post-25207
Cité par Gandalf himself on peut dire que t as eu ton quart d heure de célébrité (ça vaut une croix de fer) , faut dire que ta description est vraiment bien foutue, du beau boulot..
 

RacismePositif

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
86
Reaction score
328
Cité par Gandalf himself on peut dire que t as eu ton quart d heure de célébrité (ça vaut une croix de fer) , faut dire que ta description est vraiment bien foutue, du beau boulot..

Merci bien l'ami, effectivement tu n'imagines pas la surprise quand j'ai lu le sommaire ! Honnêtement je pense que certains guides sont mieux foutus que le mien mais Gandalf a dû choisir Mont-de-Marsan car c'est une ville assez peu connue et il cherchait des témoignages sur la région.
 

Pf1994

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 29, 2020
Messages
11
Reaction score
13
Et aussi je ne savais pas que st pierre avait.une mosquée ?, à la moustey je présume ? Bonnet les a bien chouchouté...
 

dannyvinyard

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 17, 2020
Messages
3
Reaction score
3
Comment trouvez vous le rapport population-police/gendarmerie dans le secteur ?
 

chene1968

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
2,600
Reaction score
8,483
Bravo à vous mais des coins retirés des zones urbaines avec une faible population face aux grandes zones urbaines remplis de gauchiste universaliste mondialiste pro - métissage et d'immigrés extra-européen cela peut s'appeler du confinement à vie!!!
 

Hubert Halaisse

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
693
Reaction score
2,069
C
Bravo à vous mais des coins retirés des zones urbaines avec une faible population face aux grandes zones urbaines remplis de gauchiste universaliste mondialiste pro - métissage et d'immigrés extra-européen cela peut s'appeler du confinement à vie!!!
Pourquoi ça ? Pour avoir vécu les deux, je ne comprends pas le raisonnement.
 

chene1968

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
2,600
Reaction score
8,483
Pourquoi parce que déjà cela s'appelle de communautarisme et ensuite vous restez une enclave de blanc sans aucun pouvoir car votre ""tranquillité n'est du que les bronzés seul l'argent et la vie facile les intéresse pas encore trop nombreux ils se cantonnent en ville à serrer les caisses d'allocations ,vous verrez dés qu'ils seront plus nombreux avec l'argent gracieusement versé par l'état répoublicain en tant que fonctionnaire il commenceront à acheter la maison de mamie célibataire sans enfants et ensuite çà fera la boule de neige !!!
Soyez pas naÏf il ya trop de gaucho mondialiste à nous trahir seul une crise économique sera le déclencheur de notre libération car ni les muzzs ni les gauchistes sont aptes à quoi que ce soi sauf à nous sucer comme des criquets qu'ils sont!!!!
ST CLAUDE 88 vous l'explique https://www.bitchute.com/channel/legrandmonarque/ chercher le futur Gilbert ,la vie à la campagne ……...
On peut dire ce que l'on veut mais il est explicite et ne passe son temps à quémander tous les 5 minutes comme certains !!!
 
Last edited:

Bergoglio Diouf

Oberster SA-Führer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
11,378
Reaction score
53,981
Le désert ? Presque. Il y a le risque de tomber sur Renaud Camus, le boomer inverti.
Et de se faire sodomiser par ce vampire de la jaquette... sauf si vous brandissez une croix...gammée bien évidemment !
Ce Drancula, mystifié et subjugué, retournera dormir dans son cercueil au Château de Plieux.
Et, dès la nuit tombée au chant des hulottes, son vit soulèvera à nouveau le couvercle du sépulcre !
A1EA63AA-A8BC-4AA0-88A3-F06A3246713D_4_5005_c.jpeg
 

Le Dernier Blanc

SA- aspirant
Membre
Joined
Oct 25, 2020
Messages
52
Reaction score
114
Fait étonnant dans les Landes : le nombre ahurissant d'Asiatiques dans la commune de Labouheyre (2 700 habitants). Je ne sais pas ce qu'ils foutent là. Des Viets/Cambodgiens à première vue.
 

RacismePositif

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
86
Reaction score
328
La propagande LGBT va bon train dans le département…

LGBTphobies dans les Landes : des bénévoles déploient nuance et patience pour sensibiliser au lycée​

Les associations Fiertés Landes et Wipsee interviennent jusqu’au vendredi 20 mai dans un lycée de Mont-de-Marsan pour sensibiliser une trentaine de jeunes à la question des discriminations. Il reste du chemin à faire

L’interrogation surgit du fond de la classe en fin de matinée. Timidement. « C’est peut-être une question indiscrète, mais est-ce que certains d’entre vous font partie de la communauté LGBT ? » En face, les bénévoles et animateurs des associations Fiertés Landes et Maison de l’Europe des Landes Wipsee lèvent tous la main. Ils interviennent deux heures tous les jours, du 16 au 20 mai, devant des élèves du lycée professionnel Robert-Wlérick à Mont-de-Marsan, pour les sensibiliser aux discriminations dont sont victimes les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexes et queers. Avec l’envie de libérer la parole. Quelle qu’elle soit.

« Ce n’est pas normal de se traîner avec un drapeau arc-en-ciel, estime un élève. C’est un signe d’appartenance à une communauté. Si un ami me révélait son homosexualité, c’est mort. Je ne peux pas. » Les animateurs l’encouragent à développer, expliquer. Sans jugement. « Si c’est mon amie, je m’en fiche, reprend une autre adolescente. Mais la famille, ce n’est pas pareil. Par rapport à la religion. Ce n’est pas le même sentiment. » Tous ne sont pas d’accord. La discussion s’engage. Le ton monte. « Ça m’énerve d’entendre ça ! Ils abusent ! »

Même avec du curry​

« Sans dire ‘‘ils’’, parle-moi de toi. » Les bénévoles sont là pour recadrer les débordements. Expliquer qu’une insulte homophobe, comme une saillie raciste, constitue une circonstance aggravante pour la justice. Que l’outing forcé est une violence. Que l’orientation sexuelle ne se choisit pas. « Tu auras beau faire tout ce que tu voudras, ajouter de la crème ou du curry, si je n’aime pas les brocolis, ça ne changera rien », image Mickaël Ollier-Barthes, de l’association Fiertés Landes.

« On n’a pas besoin d’être concernés pour se sentir concernés »
Le module du jour porte sur les stéréotypes et préjugés. Avec l’appui de deux courts métrages, les adolescents sont amenés à questionner la norme. « Connaissez-vous un hétérosexuel qui, un jour, a dû prendre son courage à deux mains pour révéler qu’il aime les personnes du sexe opposé à sa famille ? » Les élèves sourient et cogitent.

À l’issue de la semaine, ces jeunes délégués de classe créeront des affiches et un livret de sensibilisation à destination de leurs camarades. Ils devront aussi restituer ces échanges devant leurs 13 classes. Une manière de les impliquer davantage et de porter ce message de tolérance auprès d’un plus grand nombre d’élèves, à quelques jours de la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le mardi 17 mai.

Des ponts sur le fossé​

On pourrait penser la jeune génération, ultra-connectée, davantage compréhensive. Pour Mickaël Ollier-Barthes, c’est à nuancer. « Un fossé se crée entre ceux toujours plus ouverts et les réfractaires. » Le dialogue doit permettre de recréer des ponts. « On a quand même un grand espoir. Une partie de la jeunesse est beaucoup plus militante qu’avant, s’engage. » Fiertés Landes n’a jamais été autant sollicitée pour intervenir en milieu scolaire. « Parfois, les élèves eux-mêmes ou leurs parents sont à l’initiative », se félicite Mickaël Ollier-Barthes.

Les bénévoles viennent avec leurs propres témoignages. Beaucoup ont eu à subir des discriminations. L’un d’eux évoque ses années de souffrance, « catalogué comme le pédé du collège ». Le silence s’impose. Les jeunes ne restent pas insensibles. « Que vous soyez hétérosexuel ou non, cette semaine, on cherche aussi à faire de vous des alliés de la cause », explique Naomie, animatrice de Wipsee. De quoi apporter une réponse à la question de départ. « On n’a pas besoin d’être concernés pour se sentir concernés. »

https://www.sudouest.fr/societe/lgb...ience-pour-sensibiliser-au-lycee-10970881.php

Pour info, les réactions hostiles qui invoquent la "religion" sont le fait de métèques musulmans, très probablement. Comme le dit DP, ils sont encore sains là-dessus.
De toute façon, le lycée pro Wlérick, où ça se passe, est rempli de métèques. Mais pas que, vu l'article. En tout cas, les tarlouzes viennent quand même y servir leur soupe de sodomites pédo-sidaïques.

L'image d'illustration de l'article :
img-20220518-105848.jpg




Un autre, cette fois dans un lycée général.

L'ambiance raciale sur l'image diffère tout de suite. Principalement des gonzesses blanches :
20220518155031-dsc21232.jpg





« C’est une bonne cause à défendre » : des lycéens de Mont-de-Marsan s’engagent contre les LGBTphobies​


Élève en terminale, Elsa Hauquin a entraîné une trentaine de camarades dans la défense de la cause LGBTQI +. Avec l’appui de Fiertés Landes, cela s’est traduit par la peinture de bancs aux couleurs de l’arc-en-ciel, mercredi 18 mai

La fraîcheur des sourires soulage des températures caniculaires. Ils sont une trentaine de jeunes, ce mercredi 18 mai, à s’activer autour de bancs du square du Brésil, à Mont-de-Marsan. Sous l’effet des pinceaux, la table de pique-nique prend les couleurs du drapeau arc-en-ciel, symbole de la cause LGBT. « Je suis sûr qu’on va y retrouver des croix gammées dessus », rigole une adolescente.

Tous viennent du lycée Victor-Duruy, à quelques mètres de là. Dans les pas d’Elsa Hauquin. « Dans mon groupe d’amis, il y avait plusieurs personnes LGBT ou sensibles à cette question. C’est une bonne cause à défendre, elle correspond aux valeurs que ma mère m’a transmises », explique l’élève de terminale.

Antenne locale​

Sa pudeur interdit à la jeune femme d’expliquer qu’elle a fédéré ses camarades et tout mis en œuvre pour concrétiser cette journée, conclue par un temps d’échange avec l’association Fiertés Landes. « Cela montre une certaine évolution dans l’ouverture d’esprit, se félicite Vanina Gourgues, de Fiertés Landes. Il y a aussi d’autres groupes de jeunes très actifs au lycée Duruy. »

Un mouvement est en marche à Mont-de-Marsan, pas seulement dans la jeunesse. La preuve, Fiertés Landes a créé il y a six mois une antenne dédiée à la ville préfecture. « Nous sommes arrivés sans savoir, comme un cheveu sur la soupe, mais il y avait une vraie demande. Avant, les personnes se déplaçaient simplement dans l’agglomération dacquoise », explique Vanina Gourgues.

Ce sera encore le cas le 2 juillet, à Saint-Paul-lès-Dax, pour la deuxième Marche des fiertés des Landes. « L’an prochain, nous aimerions l’organiser à Mont-de-Marsan. Nous en avons discuté avec le maire, il semble demandeur. » Ce serait attendu. « Quand on voit l’enthousiasme de la jeunesse ici, ils la feront sans nous si rien ne se passe », rigole Vanina Gourgues.

https://www.sudouest.fr/societe/lgb...-engagent-contre-les-lgbtphobies-10973283.php

La remarque sur les croix gammées est amusante.
S'il y a, par le plus grand des hasards, des lycéens du coin motivés, n'hésitez pas à ruiner leurs trucs de merde, agissez discrètement et efficacement.
Dans ma prime jeunesse, mes camarades et moi nous en serions chargés avec entrain.
Peut-être les bougnoules prendront-ils cette fois le relais ?
On ne peut en tout cas qu'espérer que ces tarés soient stoppés au plus tôt.
 
Top