Mohamed Bekhtaoui,élu UPR de La Courneuve,placé en détention

Kurt Heinrich

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,491
Reaction score
6,905
LePoint.fr:

Mohamed Bekhtaoui, jugé en avril 2020 et relaxé pour apologie du terrorisme, est poursuivi pour menaces de mort et violences contre des policiers.


Tandis que le patron de l'Union populaire républicaine (UPR), François Asselineau, est mis en examen pour harcèlement moral et agression sexuelle, un de ses représentants, Mohamed Bekhtaoui, 37 ans, élu d'opposition à la mairie de La Courneuve, a été placé en détention provisoire vendredi, dans l'attente de son jugement.

Le conseiller municipal UPR a été interpellé jeudi et placé en garde à vue pour menaces de mort et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, provocation à la rébellion et dégradation de bien d'utilité publique. Selon des sources policières, un équipage de fonctionnaires de police a tenté de disperser un regroupement d'une vingtaine de jeunes à l'extérieur de leur domicile après 19 heures, malgré le couvre-feu. C'est lors de ce contrôle que Mohamed Bekhtaoui aurait contredit les injonctions des policiers.


« Je vais devenir le nouveau Mohammed Merah »
Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, l'UPR alimente le complotisme. Sur son site, on peut notamment lire : « Il est possible d'ajouter à un vaccin des nanoparticules à effet fluorescent détectables à la surface de la peau avec un appareil. Pourquoi demain, ces nanoparticules ne contiendraient-elles pas des données permettant de tracer les individus ? »
Ce n'est pas la première fois que Mohamed Bekhtaoui a maille à partir avec la police. En avril 2020, pendant le premier confinement, il avait tenté de participer à une visite d'Emmanuel Macron à La Courneuve. Connu pour sa virulence, se présentant sans masque et sans attestation de déplacement, il avait été empêché d'approcher le cortège du chef de l'État. Lors de son interpellation, il avait alors expliqué aux policiers : « Je vais devenir le nouveau Mohammed Merah. J'ai eu de la chance de le côtoyer. Il m'a ouvert les yeux. Je vais faire un carnage. » Jugé pour ces faits en octobre 2020, Bekhtaoui avait écopé de 140 heures de travail d'intérêt général, l'apologie de terrorisme n'ayant pas été retenue. Un expert psychiatre avait relevé une fragilité psychologique. Le parquet de Bobigny avait requis 6 mois de prison.

Mohamed Bekhtaoui connaîtra son avenir judiciaire mardi. Il doit comparaître devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Bobigny.
Source
 

Goudurix

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 5, 2020
Messages
1,006
Reaction score
3,592
Ça serait à mourir de rire si ça ne nous valait pas d'odieux sarcasme de la part des boomeurs et PNJ de nos famille "Ah tu critiques les vaccins, t'es un complotiste et nationaliste, donc tu es comme les islamistes !"
 

le macaque

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
1,686
Reaction score
7,200
le vrai therme est " l expert psychatre a relevé un fort taux de consanguinité "
 

😳 AMOGUS 🍆

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 15, 2021
Messages
234
Reaction score
398
Ça serait à mourir de rire si ça ne nous valait pas d'odieux sarcasme de la part des boomeurs et PNJ de nos famille "Ah tu critiques les vaccins, t'es un complotiste et nationaliste, donc tu es comme les islamistes !"
Le famoso ISLAMOFASCISME. Tu ne lis pas Valeurs actuelles ?
 
Top