Mise à jour...Pas de festival néo-nazi Frontnacht à Ypres

Kurt Heinrich

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
3,498
Reaction score
15,670
Le conseil communal d'Ypres se penche mardi sur la tenue du festival d'extrême droite Frontnacht samedi. L'événement est organisé en marge de la Veillée de l'Yser (IJzerwake), qui aura lieu dimanche. Le festival est considéré par les services de renseignement européens comme une "menace d'extrême droite", rapporte Het Nieuwsblad. Conner Rousseau, le président de Vooruit, a prévenu que son parti quittera la majorité à Ypres si le festival a bien lieu.

La Veillée de l'Yser est née de la scission du traditionnel Pèlerinage de l'Yser. L'événement rassemble chaque année des milliers de personnes à Ypres fin août. Cette année, un festival était prévu la veille. Mais un collectif s'est intéressé aux groupes qui doivent s'y produire et ont conclu que certains textes comportaient des incitations à la discrimination, à la violence et à la haine raciale, entre autres.

Selon Het Nieuwsblad, les services de sécurité s'inquiètent également. "Un document du Search for International Terrorist Entities Institute (SITE Institute), une organisation qui surveille les activités djihadistes, d'extrême gauche et d'extrême droite, classe l'événement comme 'une menace d'extrême droite'. Le document est partagé par plusieurs services de renseignement européens", écrit le journal. Selon la même source, l'autorisation de Frontnacht suscite également le mécontentement des pays voisins.
La Ville d'Ypres analysera la question mardi. "Des conditions claires ont été établies, comme le fait qu'aucun groupe lié au néonazisme ne serait autorisé à jouer", a déclaré à Belga l'échevin en charge des événements, Diego Desmadryl (Open VLD).

Conner Rousseau a de son côté annoncé que son parti quittera la majorité à Ypres si le festival a bien lieu. “Nous ne donnerons pas de tribune aux néo-nazis”, a déclaré le patron des socialistes flamands sur VTM Nieuws. “Les néo-nazis sont agressifs et dangereux. Ce festival n’a certainement pas sa place à Ypres, 'la ville de la paix’”, a-t-il ajouté. “Nous espérons que le conseil communal n’autorisera pas la tenue du festival. Dans le cas contraire, ce sera sans Vooruit”, a prévu son président.

vzw IJzerwake

La ville de Ypres est dirigée par une coalition composée des libéraux, de Vooruit et de la N-VA.

Qui sont les néo-nazis de notoriété "internationale" qui viennent à Ypres pour l'Yserwake ?​

Cette année, l'Yserwake organise pour la première fois un « festival de musique identitaire » : Frontnacht. Le projet présente un certain nombre de groupes qui flirtent ouvertement avec le fascisme dans leurs paroles.

Bronson​

La tête d'affiche absolue du festival est le groupe punk italien Bronson. Bronson a été fondée par des militants du néo-fasciste CasaPound. L'organisation est issue d'un réseau de squatters d'extrême droite à Rome.Elle est devenue l'une des principales forces de l'extrême droite en Italie. Ils se décrivent littéralement comme des «fascistes du troisième millénaire». Des membres de CasaPound ont même été reconnus coupables d'incitation ou d'actes de violence pur et simple contre des migrants, des minorités et des opposants politiques. Dans les clips vidéo du groupe, l'admiration pour l'ancien dictateur fasciste Benito Mussolini jaillit de l'écran.

Philippe "Flak" Neumann​

Sur un album live de 2008, Flak chante la chanson « ZOG ». Le même album contient une chanson appelant ouvertement au massacre des juifs. Les paroles de la chanson « Blut muß fließen » (« Le sang doit couler ») se terminent sur des Sieg Heil. Dans la chanson suivante, Flak chante qu'Adolf Hitler devrait recevoir le prix Nobel. En 2016, Phil (von Flak) a été banni de Suisse alors qu'il voulait s'y produire.

Harm-Jan "Flatlander" Smit​

Le Néerlandais Harm-Jan Smit est une bonne connaissance de Flak. Sous le nom de scène Flatlander, il s'est déjà produit sur scène aux côtés des membres des Hammerskins. Il s'agit d'un groupe d'extrême droite originaire des États-Unis, mais en plein essor en Europe. En juin de cette année, des membres à Lisbonne ont été reconnus coupables de divers crimes, dont une tentative de meurtre. Smit s'est déjà fait remarquer en compagnie de la Camaraderie des Pays-Bas du Nord (KNNL). La Maison d'Anne Frank a qualifié cette organisation de "définitivement national-socialiste". En 2020, Smit s'est encore produit à Budapest, lors de la «Journée d'honneur». Ce jour-là, les néo-nazis de la capitale hongroise rendent hommage aux troupes nazies qui se sont opposées aux Alliés en février 1945.

Source
 
Last edited:

Kurt Heinrich

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
3,498
Reaction score
15,670
Mise à jour 16H19

Pas de festival Frontnacht à Ypres​

Après avoir obtenu des "informations supplémentaires" et peut-être aussi après le tollé général entourant l'événement, le conseil communal n'autorisera pas l'organisation du festival néonazi...
 

Stanislas

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
950
Reaction score
4,078
En Europe les bougnoules peuvent prier dans les rues mais les blancs n'ont plus aucun droit....

Il va juste falloir faire comme les bougnoules....s'imposer et ignorer les lois.
 

Membres en ligne

Top