Microtémoignages & autres anecdotes

Falsacappa

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,574
Reaction score
8,559
Pour ceux qui ont des choses à raconter mais pas assez pour un courrier des lecteurs, c'est ici.

Fulgurances nègres, chimpanzerie islamiques, petites scènes du quotidien... L'occident occupé ne manque pas d'histoires droles, ironiques, sordides ou tragiques à partager.

Bref, faisons un constat general du monde de clown dans lequel nous sommes forcés d'évoluer.

A vos plumes !

PS: Faites gaffe à votre anonymat, évitez toute mention précise de lieux, de noms, tout ça... Vous connaissez la musique !
 

Falsacappa

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,574
Reaction score
8,559
Je vais vous en conter une petite !

C'était il y'a quelques années dans un magasin où je bossai à l'époque, une bande de sale negresses en boubou faisaient, comme à leur habitude, le tour des allées dans une cacophonie sans nom (Laquelle au téléphone, laquelle hurlant des mots en langue démoniaque ou portant cinq bébés chimpanzés accrochés partout sur elle comme des moules à un rocher...). Jusqu'à ce qu'un petit vieux, un blanc, d'au moins 80 ans leur dise poliement de faire moins de bruit. Ces guenons ont redoublés de plus belle, hurlant et s'agitant encore plus qu'a l'accoutumée. La situation se tend finalement au point où moi et mes collègues devons intervenir pour essayer de faire sortir la horde de singes, chose qui s'averrera impossible, les negresses hurlant trop fort etse dispersant pour se réunir plus loin. Le pauvre vieux finira par s'en aller en laissant son panier et les immondices d'Afrique finiront par s'asseoir en cercle au milieu de l'allée principale pour protester (Protester contre quoi? On ne saura jamais.).

Bref, l'aprés midi continue, on reprend le travail en ignorant les pouilleuses assises en cercle, nous avons assez de travail sans devoir nous occuper de tout les animaux qui passent. Et une heure aprés environ, rebelotte, hurlement, branle bas de combat, les sales nègres font encore des leurs ! Et lorsque j'arrive je n'en croit pas mes yeux. Ces saloperies de subhumain étaient en cercle chantant et tapant dans leurs mains, sautant en rythme autour d'un de leur négrillon assis entrain de chier dans un pot pour enfant qu'elles avaient pris dans le magasin. La scène était surréaliste, on aurait cru un reportage Nat Géo Wild mais au milieu de rayons de supermarché.

L'histoire se finira aprés ça, le directeur leur demandant de payer le pot, ce qu'elles refuseront, et c'est donc là et seulement là qu'il menacera ces saloperies d'appeler les flics et qu'elles partiront, non sans gueuler une derniere fois en sabir du Mordor et laissant toutes leurs courses non achetés en plan pour que nous autres, vilains racistes passions une heure à tout ranger derrière elles.

Sales nègres.
 

France Hitler

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,691
Reaction score
15,402
Je vais vous en conter une petite !
Belle anecdote de la France africanisée. Ça me fait penser à ce qui s'était passé avec les rejetons de la pute à nègres Katell Pouliquen, à l'époque rédac-chef du torchon Elle : ses négrillons foutant le bordel dans le magasin, un brave type s'était plaint vertement desdits sales nègres, ce qui avait donné lieu à un article d'anthologie en matière de putanégrisme et d'ethnomasochisme.
En voici le savoureux début :
Mes enfants métis font mon bonheur et ma fierté. Je loue leur double culture, leur explique que, plutôt qu’être « moitié/moitié », ils sont 2 fois plus riches. 200% plutôt que 50. Je les éveille au monde sans les effrayer. Je leur offre la bio de Martin Luther King et aussi Mes étoiles noires de Lilian Thuram. Il l’avait dédicacé à mon fils aîné, qui porte le même prénom que le sien : Marcus. Comme Marcus Miller plus que l’empereur romain. Comme Marcus Garvey, émancipateur du peuple noir. Je les amène voir Swagger, et sans doute ce jour-là saisissent-ils comme ils sont privilégiés. Protégés ? On vit dans le 18ème. L’école maternelle est une ZEP qui fonctionne. Emile est ami avec Rayan, Louison, Aboudlaye. La routine. Mes enfants sont chez eux au manège des Abbesses, chez Jacky le boucher, Marie-Rose la libraire… Les rues racontent la France multiculturelle.

Celle que j’aime.
 

Falsacappa

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,574
Reaction score
8,559
Belle anecdote de la France africanisée. Ça me fait penser à ce qui s'était passé avec les rejetons de la pute à nègres Katell Pouliquen, à l'époque rédac-chef du torchon Elle : ses négrillons foutant le bordel dans le magasin, un brave type s'était plaint vertement desdits sales nègres, ce qui avait donné lieu à un article d'anthologie en matière de putanégrisme et d'ethnomasochisme.

Argh ! Les saletés de PAN, elles me dégoutent encore plus que les nègres eux mêmes ! Et tu nous apportes là un magnifique échantillon !
Mais les nègres qui foutent le merdier dans les magasins c'est une constante, ces animaux sont par nature sales, hautains et irrespectueux, alors quand tu les vois entrer, tu sais que tu vas devoir tout nettoyer derrière et fermer ta gueule. Turbo déniaisage assuré.
 

Aryen Libre

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
957
Reaction score
4,058
Je vous en raconte une petite.
En gros, quand j'étais CP je vivais dans une zone grand remplacée, heureusement pour moi j'ai fait le reste de ma scolarité dans un lieu paisible, peu importe je m'égare. Et il s'avérait qu'il y avait dans ma classe une chose prénommée avec un nom araboîde, qui était une sorte de mélange mulâtre bizarre du très très sud. Et ce truc voulait m'inviter à jouer au foot à toutes les récréations, sauf qu'il puait le nègre, c'était une abomination !!! Et donc je déclinais son invitation à chaque fois... Bref les gamins sont par défaut racistes et cela ne devrait pas changer !
 

LaFachonista

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
17
Reaction score
63
Bonjour !
Une rapide, simple et efficace :
Je connais une seule personne de mon entourage qui a été testée covid positif.
Comment il l’a attrapé ?
Il travaille à l’hôpital et un boucaque contaminé lui a craché sur le visage pour on ne sait quelle raison il y a quelques semaines. Que ferait on sans eux je vous le demande.
 

France Hitler

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,691
Reaction score
15,402
Mais les nègres qui foutent le merdier dans les magasins c'est une constante, ces animaux sont par nature sales, hautains et irrespectueux, alors quand tu les vois entrer, tu sais que tu vas devoir tout nettoyer derrière et fermer ta gueule. Turbo déniaisage assuré.
Oui, je crois qu'on l'a tous vécu, qu'on travaille dans un magasin ou non : l'irruption brutale, bruyante et odorante de nègres sortis d'on ne sait où… C'est valable aussi pour les crouilles, soit avec leurs fatmas qui font des esclandres pour un rien, soit avec des gnoules psychotiques et imprévisibles (cf. les instructifs travaux du bon docteur Antoine Porot).
 

Bergoglio Diouf

SA-Brigadeführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
6,883
Reaction score
27,935
Je vais vous en conter une petite !

C'était il y'a quelques années dans un magasin où je bossai à l'époque, une bande de sale negresses en boubou faisaient, comme à leur habitude, le tour des allées dans une cacophonie sans nom (Laquelle au téléphone, laquelle hurlant des mots en langue démoniaque ou portant cinq bébés chimpanzés accrochés partout sur elle comme des moules à un rocher...). Jusqu'à ce qu'un petit vieux, un blanc, d'au moins 80 ans leur dise poliement de faire moins de bruit. Ces guenons ont redoublés de plus belle, hurlant et s'agitant encore plus qu'a l'accoutumée. La situation se tend finalement au point où moi et mes collègues devons intervenir pour essayer de faire sortir la horde de singes, chose qui s'averrera impossible, les negresses hurlant trop fort etse dispersant pour se réunir plus loin. Le pauvre vieux finira par s'en aller en laissant son panier et les immondices d'Afrique finiront par s'asseoir en cercle au milieu de l'allée principale pour protester (Protester contre quoi? On ne saura jamais.).

Bref, l'aprés midi continue, on reprend le travail en ignorant les pouilleuses assises en cercle, nous avons assez de travail sans devoir nous occuper de tout les animaux qui passent. Et une heure aprés environ, rebelotte, hurlement, branle bas de combat, les sales nègres font encore des leurs ! Et lorsque j'arrive je n'en croit pas mes yeux. Ces saloperies de subhumain étaient en cercle chantant et tapant dans leurs mains, sautant en rythme autour d'un de leur négrillon assis entrain de chier dans un pot pour enfant qu'elles avaient pris dans le magasin. La scène était surréaliste, on aurait cru un reportage Nat Géo Wild mais au milieu de rayons de supermarché.

L'histoire se finira aprés ça, le directeur leur demandant de payer le pot, ce qu'elles refuseront, et c'est donc là et seulement là qu'il menacera ces saloperies d'appeler les flics et qu'elles partiront, non sans gueuler une derniere fois en sabir du Mordor et laissant toutes leurs courses non achetés en plan pour que nous autres, vilains racistes passions une heure à tout ranger derrière elles.

Sales nègres.
Il n'y a qu'une chose qu'un(e) nègre(sse) comprend, ce sont les coups. Même les menaces au lieu de les calmer les surexcitent.
 

Falsacappa

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,574
Reaction score
8,559
Mmmmmh je crois me souvenir d'une video sur notre site favori montrant des résultats favorables avec des piments... Nos singes ont du talent pour dresser les guenons
 

William Calley

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
2,356
Reaction score
7,151
Anecdote en fronce 2021 et années qui suivront , message sur mon pager : aujourd hui j ai vu des blancs ..
 

sale waciste

SA- aspirant
Membre
Joined
Feb 17, 2021
Messages
84
Reaction score
196
Je vais vous en conter une petite !

C'était il y'a quelques années dans un magasin où je bossai à l'époque, une bande de sale negresses en boubou faisaient, comme à leur habitude, le tour des allées dans une cacophonie sans nom (Laquelle au téléphone, laquelle hurlant des mots en langue démoniaque ou portant cinq bébés chimpanzés accrochés partout sur elle comme des moules à un rocher...). Jusqu'à ce qu'un petit vieux, un blanc, d'au moins 80 ans leur dise poliement de faire moins de bruit. Ces guenons ont redoublés de plus belle, hurlant et s'agitant encore plus qu'a l'accoutumée. La situation se tend finalement au point où moi et mes collègues devons intervenir pour essayer de faire sortir la horde de singes, chose qui s'averrera impossible, les negresses hurlant trop fort etse dispersant pour se réunir plus loin. Le pauvre vieux finira par s'en aller en laissant son panier et les immondices d'Afrique finiront par s'asseoir en cercle au milieu de l'allée principale pour protester (Protester contre quoi? On ne saura jamais.).

Bref, l'aprés midi continue, on reprend le travail en ignorant les pouilleuses assises en cercle, nous avons assez de travail sans devoir nous occuper de tout les animaux qui passent. Et une heure aprés environ, rebelotte, hurlement, branle bas de combat, les sales nègres font encore des leurs ! Et lorsque j'arrive je n'en croit pas mes yeux. Ces saloperies de subhumain étaient en cercle chantant et tapant dans leurs mains, sautant en rythme autour d'un de leur négrillon assis entrain de chier dans un pot pour enfant qu'elles avaient pris dans le magasin. La scène était surréaliste, on aurait cru un reportage Nat Géo Wild mais au milieu de rayons de supermarché.

L'histoire se finira aprés ça, le directeur leur demandant de payer le pot, ce qu'elles refuseront, et c'est donc là et seulement là qu'il menacera ces saloperies d'appeler les flics et qu'elles partiront, non sans gueuler une derniere fois en sabir du Mordor et laissant toutes leurs courses non achetés en plan pour que nous autres, vilains racistes passions une heure à tout ranger derrière elles.

Sales nègres.
Le cerveau des nègres est vraiment semblable à celui des enfants. Ça test les limites, ça les repousse encore et encore. Il n'y a que le fouet qui peut les calmer, comme au temps des plantations de cannes à sucre.

Je vais refléchir à des anectotes que je pourrais raconter...car y en a tellement!!

Une comme ça qui me vient à l'esprit:

Plus jeune, j'ai vécu quelques années dans un trou à rat ultra remplacé. Je louais un appartement très beau, pour pas cher. Lors de la signature du bail, un détail m'avait sauté aux yeux: le propriétaire de l'appartement avait un nom à consonnance africaine, et était extrêmement jeune (plus jeune que moi à cette époque). Je ne l'avais pas rencontré en personne bien sûre, seulement lu son nom et sa date de naissance sur le bail. Je m'étais dis que c'etait assez inhabituel, sans me poser davantage de question.

Un beau jour, je reçois un dossier avec des pages et des pages de ce que je continuerai encore aujourd hui à appeler de "code civile".
Je ne m'y connais pas en droit, mais c'était des alinéas d'"article" qui s'enchainaient encore et encore, sans que je puisse comprendre de quoi il en retournait.
Avec à la fin "si vous refusez d'obtempérer blablabla vous serez poursuivie blabla".

Affolée, j'appelle l'agence de location, ainsi que que les personnes qui m'ont envoyé cette lettre, afin de débroussailler la situation...le tout se terminant avec un rendez-vous dans un centre des finances publiques...

...ET DONC (et c'est véridique!!)

Le sale nègre à qui appartenanait l'appartement était en faite...un footballeur connu qui jouait dans un club très très connu dans autre pays! Il ne payait pas ses impôts, et devait plus de 25 000 euros à l'état français, qui n'arrivait pas à le joindre!

C'est donc moi qu'ils sont venu chercher. J'ai été obligé , pendant quelques mois, de verser le loyer de l'appartement non pas à l'agence (et donc au footballeur, dont je tairai le nom), mais à l'état.

Au final, à mon echelle, ça n'a pas changé grand chose, et heureusement.

J'y avais vraiment vécu des horreurs dans ce trou à rat. Moi qui viens à la base de la campagne, le choc avait été énorme!
 
Last edited:

sale waciste

SA- aspirant
Membre
Joined
Feb 17, 2021
Messages
84
Reaction score
196
Aujourd'hui, j'ai vu un bougnoule chier dans un photomaton.
Ce qui est "drôle" avec les nègres et les bougnoules, c'est qu'au moins, on ne s'ennuie jamais avec eux.

À chaque fois qu'on pense avoir touché le fond, qu'on se dit "nan...ça peut pas être pire..."

Et bah vla que jte ressers une louche!! Ça ne se termine jamais!!
 
Top