Lyon ville de contrastes.

einsatzlyon

SA- aspirant
Membre
Joined
Oct 1, 2020
Messages
1
Reaction score
10
Bonjour à tous,

Je fais ce petit post afin d'apporter mon regard sur ma ville.

Déjà commençons par l'essentiel : personnellement j'ai longtemps milité dans des groupes d'ultra-droite lyonnais. D'abord assez proche du GUD, puis dans la structure local du PNF. Je suis maintenant proche de la mouvance stade.

Quoi qu'on en dise Lyon a toujours et sera TOUJOURS un terrain fertile aux groupes d'extrême droite.

Pour plusieurs raisons :
  • Tout d'abord Lyon est une ville avec beaucoup d'ultras et d'hooligans (ou casual / indep etc peu importe le nom) qui sont TOUS de la mouvance droite. Bien que la plupart ne soient pas des militants, lors des déplacement ou des matchs a domicile beaucoup de slogans et de chansons clairement pas refugees welcome
  • Ensuite, il y a beaucoup de jeunesse à Lyon. Un peu a l'instar de paname, beaucoup de petits groupes "fafs" assez autonome dans la petite campagne lyonnaise : Terra Nostra, Lyon dissident, MDL crew etc. La jeunesse apporte pas mal de choses : d'abord la folie, puis la fougue et la volonté d'aller toujours plus loin. C'est pour ça que depuis de nombreuses années on marche royalement sur la gueule des gauches et autres antifas lors de nos virées nocturnes. Je vais pas trop m'étaler sur le sujet parce que je pense que mon pseudo est largement rodé par ceux qui connaissent un peu la mouv' lyonnaise mais tout de même il faut dire que régulièrement des escarmouches TRES violente sont menées dans les quartiers rouges de Lyon : attaque de bar, attaque de cortège, attaques de locaux, librairies etc.
Avant de continuer sur ma petite présentation de Lyon, ce que je viens d'écrire était la partie positive de Lyon. On va maintenant noircir le tableau (au sens propre comme au figurer lolilol)

Certes l'extrême droite est très implantée mais il y a aussi énormément de petits groupes antifas que je vais vous présenter.

  • Jeune garde : c'est un petit groupe de militants (15/20 en noyau une 30aine en comptant large) qui est régis un peu comme les firms de hools. Leur but n'est pas forcément de faire du militantisme, ils sont plus dans le délire activisme très violent en cherchant souvent le contact avec les fafs ou en manif avec les condés. Ils sont composés de pas mal de blancs (certains venant même de Marseille), de quelques noirs (dont encore un black anciens capo ultras marseillais) et de quelques arabes. Le problème étant, et c'est là leur dangerosité, que beaucoup de mecs de cités se sont rapprocher de la jeune garde pour leur donner un coup de pouce lors de grosses actions "antifas". Pour moi cet intérêt soudain des rats de cité (qui préfèrent de base faire leur business oklm) pour la politique viens je pense de la ratonnade menée par l'extrême droite lors des émeutes de la coupe d'Afrique des nations ou les rats s'étaient retrouvés en position Anne Franck pendant de nombreuses heures. Au final et je conclurai la dessus pour la jeune garde, pour les avoirs déjà affronté plusieurs fois c'est le groupe le plus sérieux de Lyon en terme de violence et même de politique (tractage très fréquent dans des lieux plutôt a droite).
  • GALE (ça ne s'invente pas mdr) : groupe qui se revendique antifasciste (sans blague), mais qui sont plus sur une lignée de politique : formation militante, librairies, séminaires etc. Là ou la jeune garde s'entraîne souvent à la boxe la GALE sont plus dans le délire de tractage, collage etc. Cependant, dans les manifs de gilets jaunes c'est essentiellement eux qui composaient le mouvement black bloc lyonnais. Leur force vient dans leurs amitiés : à ma connaissance des groupes Grecs, Groupe antifa paname (qui est d'ailleurs devenu jeune garde la semaine dernière), groupe antifa Genève, strass, Nantes etc. On va dire que niveau rue, ils se font assez facilement démontés, le seul qui tient la route est leur leader qui est complètement cramé mentalement mdr. La GALE rassemble une partie de la jeunesse PCF, la CNT et des associations féministes pro-LGBT comme les Méduses. Ils sont également très proche de la mouvance "collage de rue".
Maintenant abordons le coter racial de la ville.

Etonnamment en journée dans l'hyper centre, Lyon est ultra blanc. Grosse présence policière, franchement en restant dans le centre même avec des nanas je me suis jamais senti menacé par la faune africaine.

La nuit, ou en dehors du centre le constat est effrayant. En effet, la place des Terreaux (sur la presqu'île) est véritablement une vision globale de l'enfer que représente la présence des singes en Europe. Véritable plaque tournante de la drogue, c'es également un repaire pour les rodéos urbains. Aller aux Terreaux, seul, même armé la nuit est extrêmement dangereux. Pour avoir fréquenté de longues années les bars autour de cette place (que d'ailleurs je recommande mdr) pas une seule soirée je m'en suis sorti sans à minima un combo coup de tête-manchette.

Les Terreaux c'est la plaie mais y'a encore pire. Si vraiment vous voulez vous suicider mais que vous avez pas les couilles de vous envoyer du .57 dans la courge la place de la Guillotières est faite pour vous.

Repère de junkie, de trafiquant en tout genre et surtout place de squat de la jeunesse bougnoulisées lyonnaise c'est quasiment indescriptible tant c'est la merde.
Vraiment traversé Guillotière la nuit c'est une des pire idées après le droit de vote des femmes.

Mais, et c'est ça la richesse de Lyon, il y'a encore pire en l'occurrence les quais du Rhône. Alors là c'est l'orgie de violence. Pour ceux qui connaissent Lyon, il y a beaucoup de péniche boîte ou bar sur les quais du Rhône. Donc beaucoup de dealers. Donc beaucoup de voleurs. Donc beaucoup d'arabes. C'est vraiment le zbeul entre les règlements de comptes entre dealos, les jeunes Jean-Bourgeois qui découvrent la diversité etc.

Enfin dernière place ou il ne fait pas bon vivre : le quartier de la Croix-Rousse.

Historiquement berceau des canuts, la croix rousse a toujours été un quartier très ancré à gauche. Les antifas locaux fréquentaient un bar (depuis fermé à cause d'attaque hebdomadaire par l'ultra droite) qui s'appelle "La pinte douce" place Colbert. Depuis la fermeture, ils picolent sur la place comme les schlag qu'ils sont.

Grosso modo, les gauches traînent dans 90% des bars de X-rousse et sont très potes avec les gérants. Autant vous dire que quand vous êtes une tête connu de la mouvance stade ou extrême droite il vaut mieux éviter ce genre de traquenard.

En conclusion je dirai que j'ai essayer de vous donner une vision d'ensemble et assez fidèle de ce qu'est réellement LYON. Je terminerai par ces mots : bien que Lyon ait été la ville de Jean MOULIN elle restera a jamais habitée par la mémoire de notre regretté Klaus BARBIE. La violence de l'ultra droite en est l'héritière. Lyon est et restera un berceau NS et j'ose espérer que nous pourrons un jour veiller à son nettoyage.
 

Leichenkeller

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
45
Reaction score
154
Ah ! La place Gabriel Péri ! Tout comme dans le sud on trouve la réserve africaine de Sigean, cette place est la réserve africaine de Lyon: On peut y admirer plein d'animaux tous plus exotiques les uns que les autres, comme des Algériens, des Guinéens, des Maliens, des Pakistanais, des Comoriens, etc ! Personnellement, j'ai un petit faible pour cette espèce de bougnouloïdes sous shit dont le bruitage consiste à dire "Marlboro cigarettes, Marlboro, Marlboro bled 5 euros cigarettes", au croisement entre le tramway T1 et le métro D.

J'ai aussi une dédicace spéciale pour ce vieux bougnoule bizarre qui joue souvent de l'accordéon au feu rouge à l'est de cette place, accompagné de son caddie qui contient... des choses. Je l'ai déjà vu gueuler sur son propre reflet sur la vitrine d'un magasin, durant le confinement (pas fini, le type).

Sans nier le caractère absolument merdique de ce quartier, où on voit le changement de population dès qu'on est au niveau métro Saxe-Gambetta, je trouve cependant qu'il y a pire, car je n'y ai pas encore vu de nègres faire griller du maïs sur les caddie (ça se fait beaucoup dans le secteur de la Gare du Nord), et les métro et tramway qui y passent sont encore relativement Blancs, du moins la journée (je ne sors pas le soir, ça ne m'intéresse pas). Il y a cependant un marché à la sauvette où on retrouve tout un tas de babioles sans intérêt.

Il y a aussi un truc qui me surprend dans ce quartier, je pense en particulier dans son secteur sud (notamment la rue Salomon Reinach), qui est la population "babos" à tatouages et piercings dégueulasses que l'on peut voir dans les bars du coin (les hommes que je vois là-bas ont des trombines d'efféminés complets, ce qui fait vraiment peur à voir). Dans cette rue, vers l'Université Lyon 3, il y a d'ailleurs un bar végan avec des chats à l'intérieur (on voit vite l'archétype de la féministe à chats, végane, âgée de moins de 30 ans, avec un anneau dans le nez).

Pour les terreaux, je n'y vais pas souvent, mais je sais que le secteur au nord de cette place est rempli de traces de vomi ou d'autres liquides bizarres le dimanche matin...
 

Meevin

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
267
Reaction score
1,057
Je vais modérer un peu les propos du camarade quant à la dangerosité de la ville.
Je passe régulièrement par la Guillotière de nuit, et je ne me suis jamais senti en danger. Concrètement, tu entres dans un État étranger. C'est effectivement un repère de trafiquants en tout genre, comme un mini État arabe dans lequel les lois françaises ne s'appliquent pas, mais les "gens" ne sont pas particulièrement agressifs. Ils sont juste là pour vendre leur marchandise.

(Et quelque part, c'est un peu dommage : si ces quartiers étaient vraiment les coupe-gorge que tu décris, la population n'aurait probablement pas voté pour les "écologistes"…)
 

TournevisPatriote

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
487
Reaction score
1,649
Il y a aussi un truc qui me surprend dans ce quartier, je pense en particulier dans son secteur sud (notamment la rue Salomon Reinach), qui est la population "babos" à tatouages et piercings dégueulasses que l'on peut voir dans les bars du coin (les hommes que je vois là-bas ont des trombines d'efféminés complets, ce qui fait vraiment peur à voir). Dans cette rue, vers l'Université Lyon 3, il y a d'ailleurs un bar végan avec des chats à l'intérieur (on voit vite l'archétype de la féministe à chats, végane, âgée de moins de 30 ans, avec un anneau dans le nez).
J'observe que le concept de bars à chats se développe dans les grandes villes boboïsées. J'aime bien les félins, mais l'ambiance est trop feutrée et féminine et fait plus penser à un salon de thé. Et c'est souvent très cher !
 

Un Lyonnais

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
969
Reaction score
3,404
Très bon article. Deux bémols néanmoins:

lors des déplacement ou des matchs a domicile beaucoup de slogans et de chansons clairement pas refugees welcome
ça il faut surtout le dire à Aulas, il a transformé l'OL en marché de Tombouctou depuis 15 ans!

Etonnamment en journée dans l'hyper centre, Lyon est ultra blanc. Grosse présence policière, franchement en restant dans le centre même avec des nanas je me suis jamais senti menacé par la faune africaine.
Pas d'accord: les crasseux sont légions sur l'axe Terreaux <> Gare de Perrache, même en journée. Après la Police fait désormais peut-être son boulot pour éloigner les plus excités rapidement, mais la crasse est bel et bien là.
 
Last edited:

Un Lyonnais

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
969
Reaction score
3,404
J'ai aussi une dédicace spéciale pour ce vieux bougnoule bizarre qui joue souvent de l'accordéon au feu rouge à l'est de cette place, accompagné de son caddie qui contient... des choses
Le dernier bougnoule "Je suis Charlie" sur Lyon?
 
Top