L'expatriation est-elle synonyme de désertion ?

Groschat

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 30, 2020
Messages
29
Reaction score
54
Le parallèle avec le bloc soviétique ne me semble pas pertinent. S'il n'y avait pas eu le bloc de l'Ouest, les soviétiques auraient probablement écrasé les révoltes dans le sang, comme à Prague, en Hongrie dans les années 50, 60... Ce qui a changé dans les années 1980, c'est la perte de vitesse de l'URSS. Aujourd'hui, il n'y a qu'un seul camp, donc pas de concurrence idéologique et économique par un autre bloc qui pourrait exploiter les abus de pouvoir des dictatures occidentales. C'est donc un devoir de partir pour ceux qui le peuvent afin que le fruit de leur labeur ne serve pas à nourrir la politique disgénique de l'UE et de sa satrapie macroniste. On ne peut pas payer les allocations familiales des allogènes avec leurs allocations chômage, économiquement ça ne tient. Quand le duo de l'hyperconsumérisme et de la sous-productivité de l'immigration aura provoqué l'effondrement de l'Etat, c'est là qu'il faut revenir les poches pleines de pesos ou de bitcoins. Sans la puissance étatique pour soutenir les allogènes, la reconquista peut recommencer
 

Athaulf

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
618
Reaction score
2,527
Je crois que ce message est passé inaperçu alors qu'à mon avis, c'est probablement l'un des plus important du topic. Je le remet en gras:

Certains, notamment la catégorie des 15-30 ans, n'ont pas envie de vivre en campagne avec les déserts médicaux, le peu d'emploi et le peu de femmes.


C'est ce qu'il faudrait expliquer à toutes les personnes qui nous disent qu'il " suffit " de quitter les grandes villes. J'ai pas mal cogité à ce sujet, donc je vais me permettre un petit développement :

Le mode de vie moderne est urbain, que cela plaise ou non. Qu'est ce que cela signifie exactement ? Que toute la société, la culture, les moeurs, les infrastructures, sont centrés autour de l'urbanité, c'est à dire d'une population dont les forces productives sont concentrées dans les villes.

Le corollaire, c'est que les campagnes sont un lieu où il ne reste, pour la majorité, que des vieux, dans handicapés, des marginaux, des enfants que les grand-parents gardent pendant les vacances, et c'est à peu près tout. 99% de la population "active" qui à la campagne ne reste à la campagne que parce qu'ils n'ont pas le choix. Donnez leur un emploi bien rémunéré dans une grande ville et une habitation correcte, et ils font leur valise le soir même.

Les jeunes filles, surtout si elles sont jolies, qui naissent à la campagnent, meurent d'envie de quitter leur trou et d'aller dans une ville, ce qu'elles s'empressent de faire dès qu'elles ont 18 ans. Et même si elles aimaient leur bled, le fait est que pour faire des études supérieures, il faut aller en ville. Côté amoureux, ou bien elle cherche un mec cool pour se faire sauter, ou bien elle cherche un mec bien pour se marier, dans les deux cas on trouve ce genre d'homme en ville, pas à la campagne. Mattez un épisode de l'amour est dans le près pour voir ce que je veux dire. Aucune meuf n'a envie de se caser avec Robert le dresseur de vache ou Jason en stage à la poste.

Il ne suffit pas de retourner à la campagne pour retrouver le mode de vie français "traditionnel". A l'époque, avant l'exode rurale, 90% de la population française était rurale. Ca veut dire que les infrastructures, le tissu social, le tissu économique, la culture, les emplois, bref tout était centré autour de la vie à la campagne. Il suffisait à Jean le paysan d'aller chercher ses légumes pour croiser 20 meufs potables et en âge de se marier en l'espace d'une demi-heure. Aujourd'hui il va croiser un boomer tire la gueule en promenant son clébard et un sénior qui se presse de rentrer chez lui pour pas rater le prochain épisode de son feuilleton.

Un reportage expliquait que dans tel bled, dans telle rue, il y avait 150 commerces il y a un siècle, contre 3 aujourd'hui.

Un gars qui a 15-30 an n'a pas envie de s'enterrer dans un mouroir en attendant de crever. Il a envie de démarrer dans la vie. Il a envie de vivre un comme un type normal, c'est à dire pas entouré de Ginette et René qui s'empresseront d'appeller les flics s'il sort fumer une clope pendant le confinement. Il a envie de trouver un job qui lui permette de se projeter et d'évoluer. Il a envie de trouver une meuf potable. Il a envie d'avoir une situation qui lui permette de se projeter positivement et de projeter l'avenir de ses enfants positivement.

Avoir une situation pareille, c'est encore possible en France. Mais c'est très compliqué et pas tout le monde y a accès. Il y a ceux qui sont pétés de tune. Il y a les catholiques tradi qui ont un réseau où ils pourront trouver chaussure à leur pied le jour venu. Il y a les mecs un peu marginaux qui vont se trouver une femme pas terrible et un peu marginale et qui seront content de vivre simplement à la campagne.

Pour les autres, l'expatriation peut être une excellente alternative. Pour les débiles profonds qui nous parlent de "désertion", il faut être clair : une désertion, c'est quand un type quitte un champ de bataille. Son absence physique est un problème parce que cela fait un soldat qui combat en moins. Cela fait des balles de moins tirées sur l'ennemi. Aujourd'hui, en France, où est le champ de bataille ? Où sont les combattants ? Où sont les balles tirées ? Où sont les généraux ? Où est la ligne de front ?

Le combat, s'il a lieu, se situe le terrain psychologique, sur le terrain de l'information. 99% des mecs "d'extrême droite" ne font rien d'autre que de se plaindre sur internet. Chose qu'ils pourraient très bien faire - même mieux - depuis l'étranger.

Ceux qui restent en France financent l'ennemi. D'une certaine manière, ce sont donc eux les traîtres, puisqu'ils travaillent littéralement pour l'ennemi, en lui donnant leur argent.

On me dit de ne pas quitter la France ? Fort bien. Dites moi où aller, où et comment combattre, quel est le plan, quand et comment projetez vous de gagner la guerre. Si vous me dites que votre plan est de coller des autocollants sur des lampadaires pour un temps indéterminé, ne vous étonnez pas que je préfère prendre l'avion.

PS: ou peut-on trouver cette vidéo de vauclin ?
Le modèle type de la campagne Française , c'est ce que j'ai mis en fichier joint. Pas besoin d'être un génie pour se rendre compte qu'il n'y a aucun avenir là dedans. Sans oublier que dans les moins de 40 ans une part non négligeable est composée de couples de cas sociaux envoyés ici par les services sociaux debla grande ville la plus proche par ce que vivre avec deux RSA et des allocs c'est plus facile à la campagne où les loyers ne coûtent rien.

Par contre là où je ne suis pas d'accord c'est sur le mépris que tu as des "dresseurs de vaches". C'est ce que la France a de plus pur au niveau racial , que tu le veuilles ou non.

Tu peux te moquer d'eux et des épaves qu'ils sont devenus à 50 ans dont 35 sans avoir vu une femme célibataire tout en bossant 70 heures par semaine dimanche et jours fériés compris , mais c'est l'un des plus gros drames de la France d'aujourd'hui. C'est pas pour rien que la télé sélectionne les pires cas pour faire marrer les abrutis qui regardent encore la télé.

Je suis entouré d'hommes qui sont dans cette situation. Quand j'étais gamin , ils avaient l'âge que j'ai aujourd'hui , ils étaient jeunes , beaux , forts , gentils et honnêtes. Et , je le redis , racialement , ils sont beaucoup plus propres que l'écrasante majorité de la population des villes.

Il y a pas d'ironie à faire là dessus , la seule chose que ça appelle à faire c'est une vengeance sourde , impitoyable envers les responsables de cette situation.
 

Attachments

brutus

SA- aspirant
Membre
Joined
May 8, 2020
Messages
110
Reaction score
378
Le modèle type de la campagne Française , c'est ce que j'ai mis en fichier joint. Pas besoin d'être un génie pour se rendre compte qu'il n'y a aucun avenir là dedans. Sans oublier que dans les moins de 40 ans une part non négligeable est composée de couples de cas sociaux envoyés ici par les services sociaux debla grande ville la plus proche par ce que vivre avec deux RSA et des allocs c'est plus facile à la campagne où les loyers ne coûtent rien.

Par contre là où je ne suis pas d'accord c'est sur le mépris que tu as des "dresseurs de vaches". C'est ce que la France a de plus pur au niveau racial , que tu le veuilles ou non.

Tu peux te moquer d'eux et des épaves qu'ils sont devenus à 50 ans dont 35 sans avoir vu une femme célibataire tout en bossant 70 heures par semaine dimanche et jours fériés compris , mais c'est l'un des plus gros drames de la France d'aujourd'hui. C'est pas pour rien que la télé sélectionne les pires cas pour faire marrer les abrutis qui regardent encore la télé.

Je suis entouré d'hommes qui sont dans cette situation. Quand j'étais gamin , ils avaient l'âge que j'ai aujourd'hui , ils étaient jeunes , beaux , forts , gentils et honnêtes. Et , je le redis , racialement , ils sont beaucoup plus propres que l'écrasante majorité de la population des villes.

Il y a pas d'ironie à faire là dessus , la seule chose que ça appelle à faire c'est une vengeance sourde , impitoyable envers les responsables de cette situation.
Je ne méprise personne, je ne me moque pas d'hommes dont le train de vie est 10x plus dur que le miens, et en vrai je pense que dans une société saine 70 % de la population devrait avoir un travail manuel. Je pense que le travail manuel aide l'esprit à s'élever, alors qu'évoluer dans un environnement entièrement artificiel - telle que la ville moderne - entre un écran d'ordi et un écran de smartphone détruit l'esprit.

Par contre je suis lucide. Je ne me vois pas dire à un jeune " va faire un vrai métier à la campagne, au lieu d'être un sous homme dans un bureau en ville " en sachant très bien ce qui l'attend au bout. Je te cite toi même :

"Tu peux te moquer d'eux et des épaves qu'ils sont devenus à 50 ans dont 35 sans avoir vu une femme célibataire tout en bossant 70 heures par semaine dimanche et jours fériés compris , mais c'est l'un des plus gros drames de la France d'aujourd'hui. C'est pas pour rien que la télé sélectionne les pires cas pour faire marrer les abrutis qui regardent encore la télé.
Je suis entouré d'hommes qui sont dans cette situation. Quand j'étais gamin , ils avaient l'âge que j'ai aujourd'hui , ils étaient jeunes , beaux , forts , gentils et honnêtes. Et , je le redis , racialement , ils sont beaucoup plus propres que l'écrasante majorité de la population des villes."


Si des gars veulent choisir cette voie ou s'ils savent ce qu'ils font qu'ils y aillent. Mais si d'autres gars ne veulent pas, comme tu le dis trimer comme des escalves entre la boue et les animaux de ferme pour un salaire inexistant et aucune chance de trouver une femme, je ne vais pas faire semblant de ne pas les comprendre.

Si je devais proposer un bon compromis, apprendre à coder et bosser en télétravail depuis une campagne pépère me semble être un bon plan. Au pire vous allez au bureau 3 jours par semaine et vous êtes chez vous le reste du temps. Après il y a aussi des mecs exceptionnels qui vont réussir à être LE superbe artisan qui vend ses créations à des bourgeois ou même à l'international depuis son bled. Mais tout le monde ne peut pas être l'exception.
 
Last edited:

ExpertEnContre-Sémitisme

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
1,779
Reaction score
4,597
C'est pas une désertion, c'est un repli stratégique. Et il faut pas se leurrer, peu partirons dans notre milieu (tous n'ont pas les moyens ou préfère lutter chez eux), ce sont surtout les juifs, bourgeois, gauchistes qui se tirent de ce merdier racial.

On parle bien des "territoires perdus de la république" ? Qui va les récupérer nous les citoyens sans armes, sans formation de combat ou les flics/l'armée ?

Nous sommes pour l'accélération (là c'est le Grand Confinement et le Great Reset). Ceux qui sont partit peuvent toujours revenir se battre après avoir laissé leur famille à l'abri. Car de toute façon, le MONDE BLANC entier sera (((envahit))), c'est une QUESTION DE TEMPS. Et même les pays JAUNES (qui restent problématiques pour Moshé qui trouvera bien un motif de guerre ou un autre virus) SONT VISES.

Chacun est responsable de ses choix et n'oubliez pas de pas avoir de regrets xx années plus tard sur votre lit de mort, vieux, à 1000 lieues de votre terre natale dans une terre étrangère. Donc aider "l'effort de guerre" c'est déjà un bon début. Ceux qui restent n'ont souvent pas le choix, il faut respecter chacun, du moment qu'ensemble proche ou très éloignés nous avons tous pour but : l'avenir des enfants Blancs (qui ne seront pas épanouis en-dehors d'un monde Blanc) et donc la survie de notre Race Blanche (famille nombreuse et soudée comme les relations).
 

Goudurix

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 5, 2020
Messages
661
Reaction score
2,260
Partir et s'implanter ailleurs, même chez des blancs, cela veut dire parler leur langue,
adopter leurs mœurs, bref devenir eux. Il faut avoir le courage de voir que cela veut
dire tuer ce qui reste de la France qui vit par chacun des individus qui la compose.
Si nous sommes ici et non sur un forum Estonien
c'est parce que nous sommes français, que nous avons un héritage lourd à porter
mais qui nous donne d'être ce que nous sommes en même temps qu'il nous limite.
Ce qui définit le gauchiste c'est son subjectivisme, c'est qu'il prétend se faire tout seul,
qu'il rejette toute forme de déterminisme extrinsèque qui le définirait.
L'homme de droite au contraire sait qu'il y a un ordre des choses et sait que toute
la difficulté pour la liberté humaine réside dans l'acceptation de cet ordre. Il sait
qu'il est tentant de vouloir y échapper mais il sait que le seul moyen pour lui de
se trouver, de s'accomplir, c'est au contraire d'embrasser ce déterminisme.
Ce déterminisme est lourd à porter aujourd'hui pour nous car tout s'écroule autour
de nous. Mais cherchez au fond de vous, voulez vous que demain nous ayons tous une
femme estonienne, des enfants qui parlent estonien, et que l'héritage de nos ancêtres
disparaisse ainsi ? N'y a t'il pas quelque chose au fond de vous qui tend à penser qu'il
est plus glorieux de mourir en ayant accepté notre déterminisme, c'est à dire en ayant
accepté de livrer un combat à mort dans lequel nous partons de très loin mais au moins
en se battant pour la France ? Ne préférez vous pas mourir et échouer dans cette lutte
mais au moins pouvoir regarder en face vos ancêtres ?

Nos ancêtres ne nous ont certes pas légué que des cadeaux et même pire que cela:
ils nous ont légué le fardeau de la responsabilité d'avoir répandu ces idées cosmopolites
dans le monde avec la Révolution de 1789. Oui, c'est parti de chez nous, pas de chez les
estonien, oui la putréfaction est du même coup plus avancée chez nous car la maladie
infecte notre corps depuis plus longtemps, mais cela ne veut-il pas dire que nous avons
la responsabilité vis à vis de ces pays de nous battre pour apporter le remède en premier ?

Je ne suis pas là pour dire que tout est blanc ou noir, j'ai moi même passé beaucoup de temps
ailleurs et j'y pense encore, je ne sais pas quoi faire, mais je sais que si je me retrouve dans
la situation de voir mes descendants parler un dialecte lointain, je risque d'avoir une sensation
bizarre. Je ne veux pas partir non plus en maquillant mes raisons alors qu'en fait je pars pour
mieux vivre individuellement ou familialement, ce qui est méprisable.

Je ne comprends pas comment on peut appeler les gens à quitter la France et en même temps
(dans le même article) dire que le seul moyen d'arrêter ce qu'il se passe c'est une révolte,
un coup d'état, en France.

Une chose est nécessaire: savoir arrêter de fuir notre destin qui nous est commun et si on y arrive
ne rien viser d'autre que la victoire, c'est à dire reprendre le pouvoir par la force.
Message intéressant et c'est pourquoi j'ai précisément émigré en Pologne car c'est un pays catholique avec une assez forte histoire francophile. Il est évident que l'Amérique du Sud ou la Nouvelle-Zelande c'est un déracinement total, et que la Russie ou même les pays scandinaves ou la Bulgarie peuvent poser des problèmes culturels et religieux indéniables.
J'ai d'ailleurs personnellement une idée pour ma fille à naître : mon seul ami français en Pologne, je veux dire de droite, sera sûrement son parrain, je refuse de lui donner un membre de la famille, un parrain ou une marraine à un rôle important, et je veux qu'il/elle soit vraiment catholique (cet ami n'est pas encore sedevacantiste mais comprend la ruine de Vatican II). Il a par ailleurs un fils âgé de 4 ans, et plus je grandis, plus j'ai une bonne opinion sur certains mariages d'arrangement. Bien sûr il y a eu des abus à la fin de l'Ancien Régime, c'était uniquement pécunier, au final souvent entre cousins, et il faut sentir si les âmes conviennent. Et ma fille n'est même pas encore née, je ne sais pas à quoi elle ressemblera, si ils s'entendront. Mais si jamais ils pouvaient se marier et former ainsi 2 générations de blancs franco-polonais, ça aurait une belle portée, c'est une vision de la perpétuation voire même la constitution d'une race franco-polonaise les yeux rivés vers la reconquista de l'Europe chrétienne contre les juifs, pédés, musulmans et marrons qui a de la gueule.
 

TournevisPatriote

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
487
Reaction score
1,654
Je crois que ce message est passé inaperçu alors qu'à mon avis, c'est probablement l'un des plus important du topic. Je le remet en gras:

Certains, notamment la catégorie des 15-30 ans, n'ont pas envie de vivre en campagne avec les déserts médicaux, le peu d'emploi et le peu de femmes.


C'est ce qu'il faudrait expliquer à toutes les personnes qui nous disent qu'il " suffit " de quitter les grandes villes. J'ai pas mal cogité à ce sujet, donc je vais me permettre un petit développement :

Le mode de vie moderne est urbain, que cela plaise ou non. Qu'est ce que cela signifie exactement ? Que toute la société, la culture, les moeurs, les infrastructures, sont centrés autour de l'urbanité, c'est à dire d'une population dont les forces productives sont concentrées dans les villes.

Le corollaire, c'est que les campagnes sont un lieu où il ne reste, pour la majorité, que des vieux, dans handicapés, des marginaux, des enfants que les grand-parents gardent pendant les vacances, et c'est à peu près tout. 99% de la population "active" qui à la campagne ne reste à la campagne que parce qu'ils n'ont pas le choix. Donnez leur un emploi bien rémunéré dans une grande ville et une habitation correcte, et ils font leur valise le soir même.

Les jeunes filles, surtout si elles sont jolies, qui naissent à la campagne, meurent d'envie de quitter leur trou et d'aller dans une ville, ce qu'elles s'empressent de faire dès qu'elles ont 18 ans. Et même si elles aimaient leur bled, le fait est que pour faire des études supérieures, il faut aller en ville. Côté amoureux, ou bien elle cherche un mec cool pour se faire sauter, ou bien elle cherche un mec bien pour se marier, dans les deux cas on trouve ce genre d'homme en ville, pas à la campagne. Mattez un épisode de l'amour est dans le près pour voir ce que je veux dire. Aucune meuf n'a envie de se caser avec Robert le dresseur de vache ou Jason en stage à la poste.

Il ne suffit pas de retourner à la campagne pour retrouver le mode de vie français "traditionnel". A l'époque, avant l'exode rurale, 90% de la population française était rurale. Ca veut dire que les infrastructures, le tissu social, le tissu économique, la culture, les emplois, bref tout était centré autour de la vie à la campagne. Il suffisait à Jean le paysan d'aller chercher ses légumes pour croiser 20 meufs potables et en âge de se marier en l'espace d'une demi-heure. Aujourd'hui il va croiser un boomer tire la gueule en promenant son clébard et un sénior qui se presse de rentrer chez lui pour pas rater le prochain épisode de son feuilleton.

Un reportage expliquait que dans tel bled, dans telle rue, il y avait 150 commerces il y a un siècle, contre 3 aujourd'hui.

Un gars qui a 15-30 an n'a pas envie de s'enterrer dans un mouroir en attendant de crever. Il a envie de démarrer dans la vie. Il a envie de vivre un comme un type normal, c'est à dire pas entouré de Ginette et René qui s'empresseront d'appeller les flics s'il sort fumer une clope pendant le confinement. Il a envie de trouver un job qui lui permette de se projeter et d'évoluer. Il a envie de trouver une meuf potable. Il a envie d'avoir une situation qui lui permette de se projeter positivement et de projeter l'avenir de ses enfants positivement.

Avoir une situation pareille, c'est encore possible en France. Mais c'est très compliqué et pas tout le monde y a accès. Il y a ceux qui sont pétés de tune. Il y a les catholiques tradi qui ont un réseau où ils pourront trouver chaussure à leur pied le jour venu. Il y a les mecs un peu marginaux qui vont se trouver une femme pas terrible et un peu marginale et qui seront content de vivre simplement à la campagne.

Pour les autres, l'expatriation peut être une excellente alternative. Pour les débiles profonds qui nous parlent de "désertion", il faut être clair : une désertion, c'est quand un type quitte un champ de bataille. Son absence physique est un problème parce que cela fait un soldat qui combat en moins. Cela fait des balles de moins tirées sur l'ennemi. Aujourd'hui, en France, où est le champ de bataille ? Où sont les combattants ? Où sont les balles tirées ? Où sont les généraux ? Où est la ligne de front ?

Le combat, s'il a lieu, se situe le terrain psychologique, sur le terrain de l'information. 99% des mecs "d'extrême droite" ne font rien d'autre que de se plaindre sur internet. Chose qu'ils pourraient très bien faire - même mieux - depuis l'étranger.

Ceux qui restent en France financent l'ennemi. D'une certaine manière, ce sont donc eux les traîtres, puisqu'ils travaillent littéralement pour l'ennemi, en lui donnant leur argent.

On me dit de ne pas quitter la France ? Fort bien. Dites moi où aller, où et comment combattre, quel est le plan, quand et comment projetez vous de gagner la guerre. Si vous me dites que votre plan est de coller des autocollants sur des lampadaires pour un temps indéterminé, ne vous étonnez pas que je préfère prendre l'avion.

PS: ou peut-on trouver cette vidéo de vauclin ?
On peut trouver cet audio de Vincent Vauclin sur son compte Telegram. Il en fait assez souvent pour répondre à ses followers.
J'imagine le débat enflammé entre pro-expats et anti-expats...

1606125221800.png

Je peux attester en tout cas que mon dernier travail était dans le tertiaire, dans un gros village à 40 kilomètres d'une grande métropole régionale, mais qui a gardé un caractère très rural et notamment marqué par la disparition de son artisanat et de ses industries traditionnelles, n'ayant plus que l'agroalimentaire, les commerces et le tertiaire pour subsister. N'étant en plus pas de la région, il était IMPOSSIBLE de se faire des relations amicales dans ce bled. Entre le vieux, les cassos et les familles avec enfants... Bon, au moins c'est tranquille et on respire bien ! Mais j'avoue que pour rencontrer des jeunes, notamment dans des cercles natio, il faut être dans la ville. Et la sociologie de ces groupes c'est quasiment que des jeunes urbains qui se sentent assiégés, pas forcément embourgeoisés, mais qui savent que vivre dans une grande métropole comporte comme principaux problèmes l'insécurité et l'islamisation (merci qui ?).

Pendant longtemps quitter la France était un tabou, car j'avais encore de l'affection pour ce pays et je me sentais encore assez libre d'aller me balader dans la nature ou aller visiter tel patrimoine historique (avec une mention spéciale pour la Bourgogne que j'aime beaucoup). Visiter un musée, un château ou une église me changeait les idées et ça me reconnectait avec la beauté et la grandeur de notre histoire.
Le confinement a été un coup violent porté à ma liberté de circuler, d'aller où je veux (et avec le masque imposé partout, on n'en est pas sorti). Et comme je sens que l'étau se resserre comme les doigts crochus du juif sur un globe terrestre, je vois les pays de l'Est comme un Eldorado, d'autant plus que ces pays sont vaccinés du communisme et de l'islamisation (mais le sale juif Soros et ses puissants réseaux font en sorte de leur nuire à chaque instant). Je reste optimiste en sachant que ce n'est pas demain la veille que les résistants à l'Empire vont tomber et que l'Occident saura se relever de ses temps sombres, car nous sommes les plus forts !
 

Athaulf

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
618
Reaction score
2,527
Je ne méprise personne, je ne me moque pas d'hommes dont le train de vie est 10x plus dur que le miens, et en vrai je pense que dans une société saine 70 % de la population devrait avoir un travail manuel. Je pense que le travail manuel aide l'esprit à s'élever, alors qu'évoluer dans un environnement entièrement artificiel - telle que la ville moderne - entre un écran d'ordi et un écran de smartphone détruit l'esprit.

Par contre je suis lucide. Je ne me vois pas dire à un jeune " va faire un vrai métier à la campagne, au lieu d'être un sous homme dans un bureau en ville " en sachant très bien ce qui l'attend au bout. Je te cite toi même :

"Tu peux te moquer d'eux et des épaves qu'ils sont devenus à 50 ans dont 35 sans avoir vu une femme célibataire tout en bossant 70 heures par semaine dimanche et jours fériés compris , mais c'est l'un des plus gros drames de la France d'aujourd'hui. C'est pas pour rien que la télé sélectionne les pires cas pour faire marrer les abrutis qui regardent encore la télé.
Je suis entouré d'hommes qui sont dans cette situation. Quand j'étais gamin , ils avaient l'âge que j'ai aujourd'hui , ils étaient jeunes , beaux , forts , gentils et honnêtes. Et , je le redis , racialement , ils sont beaucoup plus propres que l'écrasante majorité de la population des villes."


Si des gars veulent choisir cette voie ou s'ils savent ce qu'ils font qu'ils y aillent. Mais si d'autres gars ne veulent pas, comme tu le dis trimer comme des escalves entre la boue et les animaux de ferme pour un salaire inexistant et aucune chance de trouver une femme, je ne vais pas faire semblant de ne pas les comprendre.

Si je devais proposer un bon compromis, apprendre à coder et bosser en télétravail depuis une campagne pépère me semble être un bon plan. Au pire vous allez au bureau 3 jours par semaine et vous êtes chez vous le reste du temps. Après il y a aussi des mecs exceptionnels qui vont réussir à être LE superbe artisan qui vend ses créations à des bourgeois ou même à l'international depuis son bled. Mais tout le monde ne peut pas être l'exception.

Ne t'en fais pas , mon désaccord est uniquement sur la forme et pas sur le fond.
 

Chevrotine

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
May 22, 2020
Messages
383
Reaction score
1,359
J'arrive en retard pour une premiére réaction, je vais y aller malgré tout de mon modeste grain de sel.

Certains quittent la France, car précisément, ils veulent la fuire et se foutent de ce qu'elle va devenir...
Ils ne veulent en aucuns cas se battre pour ce pays qu'il considère être un bouge proto-bolchévique gangréné jusqu'à la moelle.
Ainsi, participer à une révolution en France conduira, au mieux, à bricoler un sorte de paradis de narbonoïdes communiste, et cela, c'est trop pour eux.
Ils veulent simplement ne plus rien avoir à faire avec ce pays qu'il n'aime plus, tout simplement.
Ce n'est donc pas de la lâcheté, c'est un divorce à l'amiable.

Pour ma part, je ne peux pas leur donner tord, et je comprend leur démarche.
J'y reste et je subis, car j'ai des responsabilités sur plusieurs plans, mais le coeur n'y est pas.
La mentalité globale ne me correspond pas, les valeurs intrinsèques de mes compatriotes ne collent aux miennes que très marginalement.
Si je reste (à supposer que je ne sois pas obligé de partir pour survivre), je ferais tout pour que mes enfants puisse quitter tout ça.

La france est certe une terre magnifique, c'est indéniable.
Mais enfin, regardons l'histoire: l'Anatolie était aussi une terre magnifique, aujourd'hui c'est la Turquie. Carthage était magnifique, aujourd'hui c'est la Tunisie. Exemples parmis d'autres...
 
Last edited:

Petain express

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
May 13, 2020
Messages
219
Reaction score
778
Autant la ligne politique de Vincent Vauclin est irréprochable et je le soutien comme tout ceux qui porteraient au pinacle la remigration, MAIS.
Le peuple Français a quand même voté pour un président socialiste puis un président centriste ce qui veut dire qu'au mieux ils veulent qu'on préserve le statu-quo et qu'au pire qu'ils réclament plus de communisme. Ce qui est dans les deux cas très loin de ce dont on a besoin réellement.
La France n'a pas besoin de résistant, de réactionnaires, de conservateurs, la France a besoin de toucher le fond pour remonter, elle a besoin que les gens se polarisent avant d'être définitivement submergés démographiquement. L’extrême droite de 2020 est à gauche du parti communiste de George Marchais, et pas simplement parce que Marine Le Pen n'est qu'une vieille femme à chat, mais aussi parce que ça correspond à une demande, un calcul politique.
Parce que le vote Macron c'est l'employée du tertiaire qui fait du 9h-17h et rentre chez elle regarder Netflix. Elle a le nez dans la merde qu'en prenant les transports et c'est pour ça qu'elle ne se déplace qu'en Uber. C'est le métrosexuel qui se dit féministe parce qu'il pense que ça lui permettra de baiser. C'est le mec au RSA parce que papa et maman sont blindés qui fait de l'humanitaire pour se sentir mieux dans sa peau.
Ces gens sont des accrocs à la dopamine, et comme tous les accrocs ils n'ont aucune vision du futur: les enfants ? Peut être un jour mais pas maintenant ça m'empêcherait de sortir et de voyager. Les bougnouls ? C'est vrai qu'on les aime pas trop mais bon il y en a des biens. Les nègres ? Pas très malins mais ils ont le sourire et le rythme dans la peau, on adore.
Alors Timothée et Chloé paient leurs impôts, même si ça les fait un peu chier. Et puis Chloé à force d'avoir trainé son gros cul sur son canapé et à boire des bières jusqu'à ses 30 ans se dit qu'il serait bien de se caser, et d'avoir un enfant, peut être deux. Timothée bien content de pouvoir enfin baiser Chloé après l'avoir vu pendant 10 ans s'enfiler des bites par paquet de six, acceptera une promesse de sexe régulier sans trop d'effort.
Pendant ce temps là Mamadou à ramené sa femme et la famille de sa femme du bled et lui pond des portées de sept grâce aux impôts des blancs collabos et des "résistants", sans discrimination aucune.
Et ça durera tant qu'il y aura du pognon, et le jour où il y en aura plus, là ça deviendra intéressant. Car dans le fond tout le monde est "sympa" et "gentil" lorsqu'il s'agit de partager un bon moment, mais le jour où tu es dans la merde jusqu'au cou et que t'as besoin d'aide, c'est là que tu vois le caractère véritable des gens, le bon du mauvais, le vrai du faux, les amis des ennemis, ton prochain et ton lointain.
Dans le cycle de l'histoire on en est à l'étape où les hommes faibles rendent les temps difficiles où prochainement ne survivront que les forts et périront les faibles. Cette période est insupportable et il me tarde qu'un nouvel ordre naisse.

1606208546164.png
 

jean Aymard

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 27, 2020
Messages
471
Reaction score
933
expatriation = abandon de la terre nourricière.
Sauf l' ambition /l' opportunité/ de faire des kilo€, des méga €, aucune excuse à cette lacheté.
le temps ça pue, on fait le gros dos en rentrant les oreilles dans les épaules.170px-MansonB33920_8-14-17_(crotted).jpg
 

Athaulf

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
618
Reaction score
2,527
expatriation = abandon de la terre nourricière.
Sauf l' ambition /l' opportunité/ de faire des kilo€, des méga €, aucune excuse à cette lacheté.
le temps ça pue, on fait le gros dos en rentrant les oreilles dans les épaules.View attachment 37342

Ok mais en dehors des lieux communs et des fantasmes , on fait comment concrètement pour avoir une vie saine en France ? Non par ce que l'idéalisme, c'est bien. Avoir un futur , c'est mieux.
 
Top