L'espérance de vie en Afrique a augmenté de 10 ans entre 2000 et 2019,selon un rapport de l'OMS

Kurt Heinrich

SA-Sturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
3,155
Reaction score
14,249
L'augmentation en Afrique est la plus importante de tous les continents.

Les progrès sont principalement dus à l'amélioration des services de soins et de prévention, des soins de maternité et des mesures contre les maladies infectieuses.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce l'heureuse nouvelle. Le rapport montre que l'espérance de vie est passée de 46 à 56 ans entre 2000 et 2019. Bien que l'Afrique ne soit pas encore proche de la moyenne mondiale de 64 ans, elle fait le plus grand progrès de tous les continents. Cette moyenne mondiale a également augmenté de 5 ans au cours des vingt dernières années.

Des progrès ont été réalisés dans de nombreux domaines au cours des deux dernières décennies, indique le rapport. Par exemple, il y a une meilleure prise en charge et une meilleure prévention, une expertise dans le domaine de la santé reproductive (soins aux mères, aux nouveau-nés et aux enfants) et des progrès dans la lutte contre les maladies infectieuses. Depuis 2005, les mesures de lutte contre la propagation du VIH, de la tuberculose et du paludisme ont été considérablement renforcées, ce qui a clairement porté ses fruits.


Matshidiso Moeti, directeur régional de l'OMS pour l'Afrique, est ravi. "La forte augmentation de l'espérance de vie en bonne santé au cours des deux dernières décennies témoigne de l'engagement de la région à améliorer la santé et le bien-être de la population. Davantage de personnes peuvent vivre en meilleure santé et plus longtemps, avec moins de risques de maladies infectieuses et un meilleur accès aux soins. et la prévention.

Les gouvernements africains doivent continuer à investir​

C'est pourquoi Moeti appelle les gouvernements africains à continuer d'investir dans les soins de santé. "Le COVID-19 a montré à quel point investir dans la santé est essentiel à la sécurité d'un pays. Mieux l'Afrique pourra faire face aux pandémies et autres menaces sanitaires, mieux nos populations et nos économies prospéreront".
La plupart des gouvernements africains financent aujourd'hui moins de 50 % de leur budget national de santé. Selon Moeti, on dépend encore trop des dons étrangers, ce qui peut entraîner d'importants déficits de financement. Les ménages locaux en sont souvent les victimes. L'Algérie, le Botswana, le Cap-Vert, l'Eswatini, le Gabon, les Seychelles et l'Afrique du Sud financent à eux seuls plus de 50 % de leurs budgets nationaux de santé.

Source
 

Le rasoir d'Ockham

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
3,672
Reaction score
8,493
L'augmentation en Afrique est la plus importante de tous les continents.

Les progrès sont principalement dus à l'amélioration des services de soins et de prévention, des soins de maternité et des mesures contre les maladies infectieuses.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce l'heureuse nouvelle. Le rapport montre que l'espérance de vie est passée de 46 à 56 ans entre 2000 et 2019. Bien que l'Afrique ne soit pas encore proche de la moyenne mondiale de 64 ans, elle fait le plus grand progrès de tous les continents. Cette moyenne mondiale a également augmenté de 5 ans au cours des vingt dernières années.

Des progrès ont été réalisés dans de nombreux domaines au cours des deux dernières décennies, indique le rapport. Par exemple, il y a une meilleure prise en charge et une meilleure prévention, une expertise dans le domaine de la santé reproductive (soins aux mères, aux nouveau-nés et aux enfants) et des progrès dans la lutte contre les maladies infectieuses. Depuis 2005, les mesures de lutte contre la propagation du VIH, de la tuberculose et du paludisme ont été considérablement renforcées, ce qui a clairement porté ses fruits.


Matshidiso Moeti, directeur régional de l'OMS pour l'Afrique, est ravi. "La forte augmentation de l'espérance de vie en bonne santé au cours des deux dernières décennies témoigne de l'engagement de la région à améliorer la santé et le bien-être de la population. Davantage de personnes peuvent vivre en meilleure santé et plus longtemps, avec moins de risques de maladies infectieuses et un meilleur accès aux soins. et la prévention.

Les gouvernements africains doivent continuer à investir​

C'est pourquoi Moeti appelle les gouvernements africains à continuer d'investir dans les soins de santé. "Le COVID-19 a montré à quel point investir dans la santé est essentiel à la sécurité d'un pays. Mieux l'Afrique pourra faire face aux pandémies et autres menaces sanitaires, mieux nos populations et nos économies prospéreront".
La plupart des gouvernements africains financent aujourd'hui moins de 50 % de leur budget national de santé. Selon Moeti, on dépend encore trop des dons étrangers, ce qui peut entraîner d'importants déficits de financement. Les ménages locaux en sont souvent les victimes. L'Algérie, le Botswana, le Cap-Vert, l'Eswatini, le Gabon, les Seychelles et l'Afrique du Sud financent à eux seuls plus de 50 % de leurs budgets nationaux de santé.

Source

**L'augmentation en Afrique est la plus importante de tous les continents.

bientôt ils vont tomber du ciel.téléchargement (56).jpgimages (39).jpg
 

Qui mais qui

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 7, 2021
Messages
231
Reaction score
719
Comme s'ils n'étaient pas assez nombreux, en plus ils vivent dix ans de plus !

Encore une fois : "merci les sales blancs racistes pour les hôpitaux, les maternités, les vaccins, antibiotiques et autres médicaments".
 
Top