Les effets négatifs du retour des femmes au foyer

Hakenkreuzschwert

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Je suis pour le retour des femmes au foyer, mais je doute de beaucoup de choses. Comme vous devez le savoir, les femmes à la maison signifie beaucoup de choses et l'une des choses en question est l'économie du pays. Si on renvoie les femmes a la maison, nous risquons de perdre la moitié de nos recettes car nous pourrions plus taxer comme avant étant donné que les ménages ne serait soutenue que d'un seul salaire, autre chose les cotisations ? Comment allons nous gérer la perte de cotisation par le perte car nous ne pourrions pas avoir le même système sociale tout en enlevant des cotisations à part si nous taxions encore plus les familles mais ça leurs ferais vivre une vrai horreur. Autre chose, le pouvoir d'achat les ménages n'ayant plus autant d'argent que avant ne pourront pas consommer autant et donc le pouvoir d'achat baissera, j'aimerais savoir si vous auriez des idées pour pouvoir gérer tout ça.
 

Bayerisch Double S

Gauchiste en rémission
Membre
Je suis pour le retour des femmes au foyer, mais je doute de beaucoup de choses. Comme vous devez le savoir, les femmes à la maison signifie beaucoup de choses et l'une des choses en question est l'économie du pays. Si on renvoie les femmes a la maison, nous risquons de perdre la moitié de nos recettes car nous pourrions plus taxer comme avant étant donné que les ménages ne serait soutenue que d'un seul salaire, autre chose les cotisations ? Comment allons nous gérer la perte de cotisation par le perte car nous ne pourrions pas avoir le même système sociale tout en enlevant des cotisations à part si nous taxions encore plus les familles mais ça leurs ferais vivre une vrai horreur. Autre chose, le pouvoir d'achat les ménages n'ayant plus autant d'argent que avant ne pourront pas consommer autant et donc le pouvoir d'achat baissera, j'aimerais savoir si vous auriez des idées pour pouvoir gérer tout ça.
Je pense qu'il faudra commencer par changer de système social avant de vouloir mettre les femmes au foyer. En Hongrie Orban préfère mettre les sous dans les allocations familiales que dans le RSA (notamment le RSA des roms), résultat : +0.3 enfant par femme depuis son entrée au pouvoir, et il vient d'augmenter encore les aides.
On pourra aussi mettre l'argent destiné à engraisser nos allogènes dans la remontée de la natalité des français.
 
Last edited:

Siegfried Balder

Sarköziste honteux
Membre
Je pense qu'il faudra commencer par changer de système social avant de vouloir mettre les femmes au foyer. En Hongrie Orban préfère mettre les sous dans les allocations familiales que dans le RSA (notamment le RSA des roms). On pourra aussi mettre l'argent destiné à engraisser nos allogènes dans la remontée de la natalité des français.
ou alors un vrai salaire en fonction du nombre de petites tetes blondes a peau blanche (metis exclu) au troisieme enfant un smig ou équivalent , indépendament des allocations familliales bien sur et de la dégressivité sur tous les credits du couple et pour une aquisition immobiliére en rapport avec le nombre de blondinets un pret garantie par l'etat a 0% et au quatriéme enfant comme adolphe et kadaf - 25% au cinquieme -25% etc etc et là je te dis pas ça repart direct!!!!!
 

Vieux Celte en colère

Fasciste endurci
Membre
Je suis pour le retour des femmes au foyer, mais je doute de beaucoup de choses. Comme vous devez le savoir, les femmes à la maison signifie beaucoup de choses et l'une des choses en question est l'économie du pays. Si on renvoie les femmes a la maison, nous risquons de perdre la moitié de nos recettes car nous pourrions plus taxer comme avant étant donné que les ménages ne serait soutenue que d'un seul salaire, autre chose les cotisations ? Comment allons nous gérer la perte de cotisation par le perte car nous ne pourrions pas avoir le même système sociale tout en enlevant des cotisations à part si nous taxions encore plus les familles mais ça leurs ferais vivre une vrai horreur. Autre chose, le pouvoir d'achat les ménages n'ayant plus autant d'argent que avant ne pourront pas consommer autant et donc le pouvoir d'achat baissera, j'aimerais savoir si vous auriez des idées pour pouvoir gérer tout ça.
il n'y a pas de raison de craindre cela car le retour des femmes au foyer - pour celles qui le désirent - sera accompagné de mesures fiscales et sociales favorisant les naissances, c'est le programme qui a été appliqué par Hitler en 1933 et qui a très bien fonctionné, renseignez-vous, allez voir les vidéos de Vincent Raynouard sur le sujet, il n'y a pas à s'inquiéter au contraire!!! ;) ;)
 

Hakenkreuzschwert

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Je pense qu'il faudra commencer par changer de système social avant de vouloir mettre les femmes au foyer. En Hongrie Orban préfère mettre les sous dans les allocations familiales que dans le RSA (notamment le RSA des roms), résultat : +0.3 enfant par femme depuis son entrée au pouvoir, et il vient d'augmenter encore les aides.
On pourra aussi mettre l'argent destiné à engraisser nos allogènes dans la remontée de la natalité des français.
Le RSA doit dégager après plus de femme qui travail, moins de retraite à payer, pour les allocations familiale, je suis pour ;)
 

Hakenkreuzschwert

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
il n'y a pas de raison de craindre cela car le retour des femmes au foyer - pour celles qui le désirent - sera accompagné de mesures fiscales et sociales favorisant les naissances, c'est le programme qui a été appliqué par Hitler en 1933 et qui a très bien fonctionné, renseignez-vous, allez voir les vidéos de Vincent Raynouard sur le sujet, il n'y a pas à s'inquiéter au contraire!!! ;) ;)
Le truc, c'est que le système social allemand et français d'aujourd'hui n'est pas similaire, je trouve ça assez beau le système que nous avons (si on enlève la caf pour les non blancs) le système français est très performant. Hitler a mis un politique sociale performante mais les taxes ont beaucoup augmentés
 

Hakenkreuzschwert

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
ou alors un vrai salaire en fonction du nombre de petites tetes blondes a peau blanche (metis exclu) au troisieme enfant un smig ou équivalent , indépendament des allocations familliales bien sur et de la dégressivité sur tous les credits du couple et pour une aquisition immobiliére en rapport avec le nombre de blondinets un pret garantie par l'etat a 0% et au quatriéme enfant comme adolphe et kadaf - 25% au cinquieme -25% etc etc et là je te dis pas ça repart direct!!!!!
Intéréssant, je ne suis pas trop calé en macro économie dont pour moi la macro économie c'est assez flou. Les prêts à intérêt doivent être interdit
 

Romain

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Les nouvelles et romans de Maupassant et autres écrivains du 19ème siècle nous rappellent que par exemple un fonctionaire moyen, avec son seul salaire, pouvait entretenir sa femme au foyer, ses 4 enfants, ses parents agés, se payer une domestique pour le ménage et la cuisine, et partait en vacances.
A l'époque, les français et leurs entreprises n'étaient pas assomés d'impôts, et la France ne payait pas des centaines de milliards par an pour les races inférieures et les parasites, chez elle ou à l'extérieur.
En économisant sur les politiciens, les allocs aux étrangers, la dette qui sera anulée, la fin des subventions à la presse, aux associations (des dizaines par ville), aux syndicats, les cotisations de 10 milliards par an à l'UE, les cotisations à l'UNICEF, à l'OMS, à l'ONU, les aides au développement, en divisant par deux le nombre de fonctionaires, et j'en passe et des meilleures, ... On s'en sortira beaucoup mieux avec nos femmes pour s'occuper du foyer, pas de soucis !
 

chene1968

Sarköziste honteux
Membre
C'est un faux problème ,on ne met pas un peuple dans des cases la femme doit jouer son rôle de femme et l'homme sont vrai rôle!
Dans les couches populaires les femmes devront toujours travaillés mais pour leurs familles pour le peuple de souche et l'homme aussi, les richesses produites serviront en priorité le pays et son peuple . C'est à dire le contraire d'aujourd'hui l'argent ne sert que les intérêts de l'oligarchie apatride et son armée de fonctionnaires servant à nous tenir en laisse et pour clore le tout métisser la populace !
Le métissage n'est qu'une arme de destruction massive contre les blancs encore trop nombreux et capable de renverser la vapeur!
La femme au foyer au sens stricte du mot n'est qu'un leurre servant à déstabiliser les peuples blancs! çà fait penser à la bonne famille modèle bourgeoise ou l'homme entretient femmes, enfants..... Alors que les 3/4 des familles hommes et femmes doivent participer au revenu familial .
 

Siegfried Balder

Sarköziste honteux
Membre
Le truc, c'est que le système social allemand et français d'aujourd'hui n'est pas similaire, je trouve ça assez beau le système que nous avons (si on enlève la caf pour les non blancs) le système français est très performant. Hitler a mis un politique sociale performante mais les taxes ont beaucoup augmentés
le "hic" c'est que les salaires en allemagne ont augmentés en fonction de l'inflation et les syndicats sont raisonnables et écouté par le patronat allemand pas comme en afrance..... en 1981 j'avais un pote allemand sa mère était secrétaire de mairie ou un truc similaire elle roulait en porsche de collection elle gagnait a l'époque exactement deux fois plus que mon paternel le prof c'est dire le gouffre............
 

Mazarin

Fasciste endurci
Membre confirmé
Membre
Intéréssant, je ne suis pas trop calé en macro économie dont pour moi la macro économie c'est assez flou. Les prêts à intérêt doivent être interdit
Pourquoi les interdire ? Il n'y aurait plus d'intérêt à prêter et on ne pourrait plus rien faire que par ses propres capitaux. Bonjour la lutte contre l'oligarchie.
 

Hakenkreuzschwert

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Pourquoi les interdire ? Il n'y aurait plus d'intérêt à prêter et on ne pourrait plus rien faire que par ses propres capitaux. Bonjour la lutte contre l'oligarchie.
Parce que les prêts sont censé aider au développement pas à piller les entreprises et le peuple. Les crédits ça existe pour se faire de l'argent, étant donnée que le créancier ne dépense pas un sous
 

Siegfried Balder

Sarköziste honteux
Membre
Pourquoi les interdire ? Il n'y aurait plus d'intérêt à prêter et on ne pourrait plus rien faire que par ses propres capitaux. Bonjour la lutte contre l'oligarchie.
il sous entendait je pense ; les prêts a 14% par exemple bien sur qu'un "intérêt" est souhaitable mais pas au delà de 4% et encore je suis large......
 

Roger

Branleur sous pseudo
Membre
Je suis pour le retour des femmes au foyer, mais je doute de beaucoup de choses. Comme vous devez le savoir, les femmes à la maison signifie beaucoup de choses et l'une des choses en question est l'économie du pays. Si on renvoie les femmes a la maison, nous risquons de perdre la moitié de nos recettes car nous pourrions plus taxer comme avant étant donné que les ménages ne serait soutenue que d'un seul salaire, autre chose les cotisations ? Comment allons nous gérer la perte de cotisation par le perte car nous ne pourrions pas avoir le même système sociale tout en enlevant des cotisations à part si nous taxions encore plus les familles mais ça leurs ferais vivre une vrai horreur. Autre chose, le pouvoir d'achat les ménages n'ayant plus autant d'argent que avant ne pourront pas consommer autant et donc le pouvoir d'achat baissera, j'aimerais savoir si vous auriez des idées pour pouvoir gérer tout ça.
Toutes ces idées sont fausses.

La France serait plus riche avec des femmes au foyer.

En effet les femmes ne contribuent pas au Trésor Public ; elles coûtent une blinde ! Parce qu'elle vit seule elle coûte chère à la société, tandis que si elle est au foyer elle ne coûte rien à la société puisque prise en charge par son mari.

Chaque divorcée coûte une fortune à l'ex-mari mais également à la société ! (nouvelle maison, nouvelle alloc., voiture, soins familiaux à remplacer par des soins libéraux, etc.)

Bref ça me fait de la peine de lire ces conneries ici... Gandalf le pédagogue n'a pas suffisemment insisté sur ces points.

 

Licentia poetarum

Gauchiste en rémission
Membre
Si nous admettons qu'il n'est de richesse que d'hommes, alors toute politique démographique favorisant la quantité ET la qualité doit être considérée comme un investissement de long terme. Que l'on renvoie ou non les femmes dans leurs foyers, nous savons que l'économie va morfler de toute manière. En revanche, notre salut collectif ne passera que par un sursaut démographique.
 

HEXXIT

Sarköziste honteux
Membre
en 1981 j'avais un pote allemand sa mère était secrétaire de mairie ou un truc similaire elle roulait en porsche de collection elle gagnait a l'époque exactement deux fois plus que mon paternel le prof c'est dire le gouffre
je doute que l'ouvrier allemand de cette époque pouvait s'acheter une Porsche de collection ... ce modèle de société où des potiches du secteur public sont mieux rémunérées que les braves du privé est à bannir
 

HEXXIT

Sarköziste honteux
Membre
ou alors un vrai salaire en fonction du nombre de petites tetes blondes a peau blanche (metis exclu) au troisieme enfant un smig ou équivalent , indépendament des allocations familliales bien sur et de la dégressivité sur tous les credits du couple et pour une aquisition immobiliére en rapport avec le nombre de blondinets un pret garantie par l'etat a 0% et au quatriéme enfant comme adolphe et kadaf - 25% au cinquieme -25% etc etc et là je te dis pas ça repart direct!!!!!
sans dénigrer les intentions, je ne vois pas d'un très bon œil ces considérations (ainsi que celles du genre dans d'autre posts) socialo-CAFistes ...
Le retour de la femme au foyer n'est pas incompatible avec par exemple un télé-travail partiel à domicile, n'ignorant pas le fait que les enfants sont à l'école toute la journée laissant le temps à Maman de s'occuper du foyer et pour sa quote-part participative à la société plutôt que tendre à en faire une pouf assistée et addict de télévision.
L'organisation et la planification familiale a son importance dans l'optimisation du rôle des femmes fécondes ou non (ne pas non plus négliger la place au sport, vecteur stratégique de santé physique des individus donc d'économies à l'état). Elles doivent sentir s'épanouir librement, consentir à notre modèle de société et ses règles sinon c'est l'ennui, l'inertie, voire le refus de nous rejoindre.

Je ne reviendrai pas sur les mesures talibanesques ni les peines dictatoriales dont certains fantasment la mise en place, j'ai déjà évoqué mon point de vue sur un autre thread

👨‍👩‍👧‍👦
 
Last edited:
Top