Les Côtes d'Armor : En avant Guingamp...

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Chers amis démocrates,
On a beaucoup parlé de la Bretagne dans le "guide racial des villes" : Brest, Quimper, Lorient, Vannes, Rennes, mais aussi la Loire-Atlantique avec Saint-Nazaire.
Je voulais vous parler des Côtes d'Armor et que chacun partage ses impressions sur les villes de ce département.

En effet, ce nom évoque la mer (Ar Mor), les sentiers des douaniers, le granit rose, les caps d'Erquy et Fréhel, les côtes rocheuses. Et il y a l'Argoat aussi, essentiellement agricole avec quelques forêts. C'est donc un département touristique, avec des stations balnéaires familiales très agréables, sauf si voir se promener de riches boomers imbus d'eux mêmes vous dégoûte. J'ai même vu une boomeuse promener son nègre de compagnie sur un sentier côtier "sauvage". Je ne vais pas m'étendre sur la négrophilie de la Bretagne, on en a beaucoup parlé. Je peux faire une revue de presse un de ces jours sur Mgr. Moutel, l'évêque suceur de clandos et ouvertement hostile au FN et à Jean-Frédéric Poisson (il ose douter du bien fondé de l'islamisation de l'Occident apparemment).

Saint-Brieuc est la préfecture. C'est une ville détestable, déjà pour son urbanisme raté et incohérent (même la cathédrale est moche), son centre-ville à l'abandon (il doit y avoir l'un des plus forts taux de friches commerciales), son potentiel mal exploité... Est-elle tournée vers la terre ou vers la mer ? Vers la Bretagne bretonnante (à l'Ouest) ou gallo (à l'Est) ? Est-elle bourgeoise ou ouvrière ? Les gens eux-mêmes ne le savent pas. Sa bourgeoisie suffisante et ses gauchistes puants me débectent.
Ce qui a tué la ville ? Des travaux interminables pour refaire des places, des couloirs de bus ou le plan de circulation. Et puis surtout les immenses zones commerciales de Plérin, Langueux, Trégueux et Ploufragan. Ce sont les communes limitrophes, plutôt résidentielles (même si je recommande moins Ploufragan).
Point névralgique du centre-ville, le centre commercial Les Champs, très rapidement vidé de ses commerces, mais très rapidement aussi rempli de nègres venant profiter de la wifi (c'est bien connu). Cette race de boue s'est multipliée à une vitesse exponentielle ! Ah et les agressions aussi bizarrement ! Les mecs blancs sont des bougnoules mentaux, qui parlent fort pour se faire remarquer. Les punks à chien, qu'ils fussent place Duguesclin ou rue Saint-Guillaume grouillent maintenant aux abords de la gare ou de la place du Chai (bars, kebabs, burgers...).
Évitez surtout les quartiers de l'autre côté de la vallée du Gouëdic (Balzac, Ginglin, quartier de l'Europe...), la Croix Lambert aussi, dans la zone autour du lycée Freyssinet aussi. Beaucoup de bougnoules et de voilées. Les mosquées sortent de terre. Et les bus sont remplis de toutes sortes de races...
À mon avis, les gens sains travaillent et habitent dans la 1ère, 2ème, 3ème couronne et délaissent la ville, qui perd des habitants.
Dans le passé, j'ai connu une ville blanche et relativement dynamique. Quelle chute !

Lannion, sous-pref. Mentalité très gauchiste. Proche de la campagne. Le quartier Ker Uhel est une réserve à white trash et à nègres (j'en ai croisé peu dans le centre-ville, mais je peux vous assurer qu'il y a un phénomène PAN là aussi). La ville est dynamique grâce à son technopole (télécommunications). La Côte de Granit Rose, toute proche, est un coin de paradis.

Guingamp, je connais moins, je la contourne toujours pour me rendre vers Lannion. De ce que j'en sais c'est pareil que Lannion, mais en plus petit. Quelques entreprises agroalimentaires. Matez par exemple la fameuse équipe de EALN : https://www.eaguingamp.com/leffectif-2019-2020/

Lamballe, idem. Mais on y a remplacé l'élevage de nègres par l'élevage de chevaux. Pour l'anecdote, la légende veut que Saint-Nolan y ait giflé une créature maléfique connue sous le nom de Catalan tremblotant, ce fut l'acte de naissance de la fierté bretonne avec cette citation : "Ici c'est la Bretagne".

Les communes du Centre Bretagne sont dans l'ensemble en phase terminale, Loudéac un peu moins, il y a quelques entreprises agro et dans cette zone c'est un peu plus à droite que le reste. Mais je ne connais pas plus que ça. Déjà que le climat est assez gris et triste, ça se ressent plus dans le Centre Bretagne.

Dinan (Val de Rance) et Tréguier (capitale du Trégor) sont deux villes réputées pour avoir beaucoup de cachet historique. Dinan est très touristique, proche de Saint-Malo et Dinard, mais la gentrification et la "Airbnb-sation" rendent l'immobilier cher. Tréguier a une belle cathédrale dédiée à Saint-Yves et la vie de la cité tourne pas mal autour de ça, mais la ville vieillit et est un peu loin de tout. La côte entre Paimpol et Plérin est pas mal.

N'hésitez pas à compléter si je n'en ai pas dit assez sur telle ou telle race. Les plus grandes villes sont majoritairement blanches, mais en voie de remplacement assez rapide. La campagne est blanche, mais encore trop gauchiasse. Et n'oubliez pas : En avant Guingamp !
 

Hubert Halaisse

Gauchiste en rémission
Membre
En avant Guingamp, producteur de charbon de bois depuis plus de 100 ans.

En dehors de cet élevage de bamboulas en batteries, le département est probablement un des plus blancs de France.
La bande côtière est plutôt très jolie dans son ensemble. Tantôt résidentielle bourgeoise, tantôt maraîchère. L'intérieur des terres est extrêmement rural, le sud-ouest du département, dans une sorte de quadrilatère Lannion-Guingamp-Loudeac-Carhaix(29), est un des seuls bastions rouge de Basse-Bretagne, avec la région lorientaise, mais ici, c'est du coco-rural, avec des bacchantes qui descendent de chaque côté de la bouche et qui roule les R. Pas bien méchants, mais pas spécialement avenants, une sorte d'hybridation entre Néandertal et un sanglier.
Le sud-est est un peu du même acabit, mais avec pas mal de grosses entreprises d'agro-alimentaire, de transport, et une certaine proximitée avec la verrues Rennaise, annexe de l'Ile de France dans l'ouest, donc des chimpanzés, des turcs, des chaouis.

Pour ce qui est des villes, Saint-Brieuc est sans conteste la ville ayant le moins d'intérêt en Bretagne (j'entends par là les départements 22-29 & 56.). C'est moche (et pourtant la ville n'a pas été rasée par les (((libérateurs))), contrairement à Brest ou Lorient. C'est assurément la plus grosse concentration de bamboulas / habitant, c'est bien simple, difficile s'y circuler sans en avoir un dans sa ligne de mire.
Idem pour les crasseux punks à chien, et autres insectes femino-antifas, phénomène qui semble en reflux dans la région, mais très présent dans ce trou sans queue ni tête.
Ville sans le moindre intérêt.
Dînan, je connais peu, c'est plutôt joli, mais ça semble un poil mort. Pas de choc ethnique à première vue.
Lannion, a mi-chemin entre les bourges de Perros-Guirrec et communes environnantes pour gens friqués, et les cas sociaux blancs de la brousse, la ville est réputée dans le milieu des télécoms, en dehors de ça, pas grand chose à voir, si ce n'est la proximité avec le littoral.
Comme déjà dit plus haut, le sud du département est très rural, peu/pas de villes même de taille moyenne entre Rostrenen et Loudéac.
J'avais tout de même beaucoup apprécié mon premier passage dans une localité nommée Collinée, chose improbable, plein de noirs un peu partout, visiblement une implantation de m-aliens assez ancienne due aux usines agroalimentaires.

Reste la capitale de la democratie participative sansaccentsurleEdedemocratie, Guingamp !
Gros village plutôt joli à l'oeil, avec quelques vieilles constructions héritées d'un passé vaguement militaire, un centre bourg fait de bâtissent en pierres, c'est plutôt joli. Les abords de la rivière qui traverse la ville, avec des passerelles au-dessus des eaux vives, sont du plus bel effet
Mais nom de Dieu! Pourquoi tant d'Australopithèques dans une bourgade qui doit difficilement dépasser les 7000 habitants ? Chaque fois que j'y fout les pneus, cette population semble avoir doublée. Finalement, le club de football, autoproclamé "club des paysans" (sûrement des cultivateurs de coton et de sorgho ..), colle de plus en plus à la population. Peut-être un rapport avec l'appendice nasal proverbial de l'ancien maire socialo devenu chef du foot sénégaulois.
Un joli paquet de manouches y ont fait leur QG, autant dire que la plus-value ethnique n'est pas au rendez-vous.
La ville, aux dernières nouvelles, offre un salaire pour pervertir la jeunesse à un certain Gaël Roblin, militant antifa qui a assassiné une jeune femme lors d'un attentat contre un mac Donald près de Dinan.
Tout est normal.
 

Attachments

Emtec

Gauchiste en rémission
Membre
Je confirme la cité balzac à saint-brieuc est un trou à merde habité par des non-blancs et par quelques white-trash, bâtiments vétustes, dans certaines cages d'escalier il y'a des débris jonchant le sol, une odeur d'urine, ascenseur qui ne fonctionne plus, en terme de délinquance et d'immigration c'est une cité qui est en passe de rivaliser avec les cités de la région parisienne, aux dernières nouvelles ce quartier devait être détruit et ses habitants relogés dans des bâtiments tout neuf. C'est bien dommage car la ville et ses alentours ont un bon potentiel que ce soit la nature environnante ou d'infrastructure plus moderne
 
Last edited:

Hubert Halaisse

Gauchiste en rémission
Membre
Je confirme la cité balzac à saint-brieuc est un trou à merde habité par des non-blancs et par quelques white-trash, bâtiments vétustes, dans certaines cages d'escalier il y'a des débris jonchant le sol, une odeur d'urine, ascenseur qui ne fonctionne plus, en terme de délinquance et d'immigration c'est une cité qui est en passe de rivaliser avec les cités de la région parisienne, aux dernières nouvelles ce quartier devait être détruit et ses habitants relogés dans des bâtiments tout neuf. C'est bien dommage car la ville et ses alentours ont un bon potentiel que ce soit la nature environnante ou d'infrastructure plus moderne
Ca pue effectivement la pisse dans les hall des immeubles de ce quartier, mais ça reste quand même plutôt paisible, du moins, quand je m'y rends, je ne ressent pas particulièrement le danger, contrairement au Blosne à Rennes ou Pontanezen à Brest, où là, c'est quand même particulièrement inquiétant.

Et en effet, il me semble que les barres HLM alignées doivent être abattues d'ici 3 ou 4 ans, malheureusement, sans la populasse à l'intérieur.
 

FellLikeNiggaInJail

Crypto-villiériste
Membre
Ca pue effectivement la pisse dans les hall des immeubles de ce quartier, mais ça reste quand même plutôt paisible, du moins, quand je m'y rends, je ne ressent pas particulièrement le danger, contrairement au Blosne à Rennes ou Pontanezen à Brest, où là, c'est quand même particulièrement inquiétant.

Et en effet, il me semble que les barres HLM alignées doivent être abattues d'ici 3 ou 4 ans, malheureusement, sans la populasse à l'intérieur.
>Et en effet, il me semble que les barres HLM alignées doivent être abattues d'ici 3 ou 4 ans, malheureusement, sans la populasse à l'intérieur.
Kek.
 

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Ca pue effectivement la pisse dans les hall des immeubles de ce quartier, mais ça reste quand même plutôt paisible, du moins, quand je m'y rends, je ne ressent pas particulièrement le danger, contrairement au Blosne à Rennes ou Pontanezen à Brest, où là, c'est quand même particulièrement inquiétant.

Et en effet, il me semble que les barres HLM alignées doivent être abattues d'ici 3 ou 4 ans, malheureusement, sans la populasse à l'intérieur.
Haha oui ! :LOL:
Ils détruisent les tours certes, mais ils ventilent, ils ventilent...
 

Emtec

Gauchiste en rémission
Membre
Ca pue effectivement la pisse dans les hall des immeubles de ce quartier, mais ça reste quand même plutôt paisible, du moins, quand je m'y rends, je ne ressent pas particulièrement le danger, contrairement au Blosne à Rennes ou Pontanezen à Brest, où là, c'est quand même particulièrement inquiétant.

Et en effet, il me semble que les barres HLM alignées doivent être abattues d'ici 3 ou 4 ans, malheureusement, sans la populasse à l'intérieur.
fort probable mais ça ne m'inspire pas confiance quant à l'avenir de ce quartier
 

NevenHenaff

Branleur sous pseudo
Membre
Je suis un peu étonné que personne n'est encore mentionné la rue des trois frères Le Goff à Saint-Brieuc.
Le gros problème de cette région reste l'alcool et la drogue, et la situation ne s'est certainement pas améliorée depuis l'arrivée massive de nègres camés qui ont apportés avec eux la vente de drogues qui a accéléré la dégénérescence de la jeunesse blanche bretonne. Le gauchisme omniprésent y est également pour beaucoup et a nuit lourdement à l'économie du Trégor. Les seuls commerces qui subsistent sont les kebabs et les bistrots.
Notons également les antifas qui détruisent le patrimoine catholique à la moindre occasion (je me souviens qu'il y a quelques mois à peine ils étaient allé taguer des messages pro-meurtre de fœtus un peu partout), et ce dans une impunité totale et avec la complaisance des autorités (et sûrement aussi celle du clergé tiers-mondiste).
Je rejoins le constat d'Hubert sur la campagne, très blanche et très belle, mais communiste dans l'os. Les paysans ont également une sale mentalité.
 

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Je suis un peu étonné que personne n'est encore mentionné la rue des trois frères Le Goff à Saint-Brieuc.
Le gros problème de cette région reste l'alcool et la drogue, et la situation ne s'est certainement pas améliorée depuis l'arrivée massive de nègres camés qui ont apportés avec eux la vente de drogues qui a accéléré la dégénérescence de la jeunesse blanche bretonne. Le gauchisme omniprésent y est également pour beaucoup et a nuit lourdement à l'économie du Trégor. Les seuls commerces qui subsistent sont les kebabs et les bistrots.
Oui, la rue des Trois Frères Le Goff avec ses bars, ses boîtes de nuit et où l'on rapporte de plus en plus d'agressions.
En effet, la Bretagne (et plus largement le Grand Ouest) est en tête dans la consommation d'alcool et de drogues chez les jeunes. Ce dont les Bretons ont plutôt l'air de s'enorgueillir. Jeune étudiant, je méprisais cette jeunesse dont l'horizon se limitait aux soirées passées à se torcher la gueule.
Ça picole aussi beaucoup dans les milieux paysans ruraux.
Moi même je ne fume pas et je bois très peu, seulement du vin et des bières artisanales lors de grandes occasions, sans excès.
Et pour ce qui est des kebabs, j'ai toujours été mal reçu par les tenanciers, qui étaient très à l'aise avec les gens de leur communauté qui leur tenait lieu de clientèle. Je les ai vite boycottés aussi.
 

Hubert Halaisse

Gauchiste en rémission
Membre
Je rejoins le constat d'Hubert sur la campagne, très blanche et très belle, mais communiste dans l'os. Les paysans ont également une sale mentalité.
Le communisme de cambrousse est tout de même localisé au Tregor, c'est à dire à l'ouest du 22 en débordant de quelques kilomètres dans le 29, mais aussi le Poher avec l'épicentre des amateurs de charbon, Carhaix !
Mais il faut être pragmatique, on ne pourra pas transformer tout le monde en compost, et même dans des coins comme les monts d'arrée, j'ai souvent croisé des familles qui faisaient leur beurre, leur fromage ou leur pain en vivant plus ou moins retirées du monde, enfin, avec un cercle social qui se limitait à quelques kilomètres, je les prenais illico pour des bolchos de la pire espèce, mais finalement, ce ne sont pas forcément de mauvais bougres, et généralement non politisés, c'est qui est plutôt une bonne chose en France.
Il existe les mêmes dans le centre des côtes d'Armor .
Les campagnes Cornouaillaises(hormis au nord nord est) ne sont pas spécialement gauchistes, et dans le Léon, pas du tout.

Je connais moins l'est de St Brieuc rural, j'y passe régulièrement, mais j'ai l'impression de n'y croiser personne, et même au troquet, la conversation ne s'engage pas.

Après, il y a Bernard Hinault, et ça, c'est quand même la classe absolue !
 
Last edited:

NevenHenaff

Branleur sous pseudo
Membre
Les campagnes Cornouaillaises(hormis au nord nord est) ne sont pas spécialement gauchistes, et dans le Léon, pas du tout.
Il m'avait semblé que tout le coin Crozon/Brest était assez gauchiste, mais je connais assez mal et je peux me tromper. Le Léon est en effet un très agréable, j'aime beaucoup Morlaix et Plougastel, mais ça peut être un petit ennuyeux à la longue.
 

Hubert Halaisse

Gauchiste en rémission
Membre
Il m'avait semblé que tout le coin Crozon/Brest était assez gauchiste, mais je connais assez mal et je peux me tromper. Le Léon est en effet un très agréable, j'aime beaucoup Morlaix et Plougastel, mais ça peut être un petit ennuyeux à la longue.
Brest étant une ville française de 150 000 habitants, elle est forcément gauchiste et truffée de Tchétchénes, albanais et autres trucs bizarres que seule la France arrive à faire pousser, mais les communes environnantes sont blanches, point de cité où de remplacement, même si le Relecq-Kerhuon voir Guipavas, considérant les portugaiscomme des africains..), toutes proportions gardées, semble se mettre au chocolat.
Tout le reste est clean, surtout le littoral, du Conquet (on peut même partir de Plouzané) à Morlaix (cette dernière non-inclus, trou à merde qui mériterait un sujet sur ce forum si les patrons venaient à classifier le guide par région, car Morlaix, tout le monde s'en fout.).
Ceci dit, coin très classe moyenne/retraité, mais pour celui qui a un peu de pognon pour investir, c'est vraiment chouette, convivial et très beau/blanc.
Après, faut pas chercher un job dans l'industrie ou les nouvelles technologies (quoi qu'avec le télétravail en Vogue en ce moment..).

Pour la presqu'île de Crozon, je connais peu, beaucoup de gendarmes et de gens qui bossent dans la marine nationale, une jeunesse bizarre, pas mal camée de ce que j'ai connu il y a 15/25 ans.

Mais on s'éloigne du sujet majeur ! EN AVANT LES CHIMPANZÉS !!!
 
Last edited:

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Les alentours de Morlaix demeurent encore bien blancs, le climat est agréable près du littoral.
On salue d'ailleurs la pétasse gauchiste de Guimaëc qui a appelé à châtier des patriotes rennais ! Je me demande ce qu'elle est devenue...
 

Hubert Halaisse

Gauchiste en rémission
Membre
Les alentours de Morlaix demeurent encore bien blancs, le climat est agréable près du littoral.
On salue d'ailleurs la pétasse gauchiste de Guimaëc qui a appelé à châtier des patriotes rennais ! Je me demande ce qu'elle est devenue...
Encore heureux, Morlaix étant un trou de 25000 habitants en comptant la commune qui y est imbriquée, St Martin des Champs, ce serait quand même dommage de voir une si petite chiure degueuler sur les alentours.

Pour ce qui est de ce coin, toute la côte nord est est à fuire, les gens y sont particulièrement detestestables, pour ne pas dire bobos. Le sud-est est communardo-bouseux, à moins d'être ethnologue. Pas pour rien que le vénérable Abbé Perrot y a été exécuté.
Par contre, le nord ouest, autour de St Pol de Leon est franchement sympathique, le climat est agréable, la vie est douce, les gens sont blancs à 99,9 %, et plutôt rigolos.
Si certains envisagent des bases de repli dans le marais poitevin, la pâte dans tous les sens du terme n, Vendée, ou le nord Calvados sans véritable joie de vivre envisageable, qu'ils testent ce coin, c'est vraiment intéressant.

Pour la ville de Morlaix, j'essaierai de m'y attarder quelques minutes un de ces quatre pour en faire le tableau maculé de merde qu'elle mérite.
 

BretonRustique

Gauchiste en rémission
Membre
Les communes du Centre Bretagne sont dans l'ensemble en phase terminale, Loudéac un peu moins, il y a quelques entreprises agro et dans cette zone c'est un peu plus à droite que le reste. Mais je ne connais pas plus que ça. Déjà que le climat est assez gris et triste, ça se ressent plus dans le Centre Bretagne.
Qu'est-ce que tu entends par phase terminale ?

Pour le coup, je vais me permettre de parler de ces fameuses communes de Centre-Bretagne, puisque je les connais bien. La ville la plus peuplée est Callac-de-Bretagne, ville de 2 000 habitants, avec une population très vieillissante, ça reste le pôle majeur entre Carhaix/Rostrenen/Guingamp. Les communes aux alentours sont peu peuplées, très vides, et pour le coup, très tranquille. Heureusement, les habitants organisent souvent des randonnées, des cochons grillés, etc.

Il y a de très belles communes, notamment Belle-Isle-en-Terre, 1 000 habitants.

Carnoët est sympathique aussi. L'entreprise Triskalia, Vitalac, et les différenes entreprises agro-alimentaires du coin permettent quand même de pouvoir y travailler sans trop de soucis. Et petit hommage à la vallée des saints, très bel endroit crée par des bénévoles, en association avec le monde celtique.

Entre Carhaix et Rostrenen, il y a Paule ou Le Moustoir, qui sont des villes tranquilles, proches de deux pôles majeurs du coin.

Maël-Carhaix, par exemple, reste aussi une petite ville très sympathique (le camping est plutôt sympathique, le lac est ouvert gratuitement au public pour la baignade, s'il y a des intéressés).

Inutile de préciser que ces communes sont quasiment intégralement blanches (bien que je n'explique pas la présence de kebab à Callac ou Belle-Isle), en tout cas, je conseille vivement de venir y vivre. L'immobiler est le moins cher de France, et c'est très tranquille et pas près de changer. Possibilité d'apprendre le breton à l'école, ou directement dans les mairies (par contre, ça coûte cher). Le niveau d'insécurité est très bas.

Par contre, la mentalité est spéciale. Très peu cordiaux, notamment dans le service public (poste, médecin...), et une forte communauté anglaise, surtout à Callac, beaucoup de commerces tenus par cette communauté.

Le paysage est vraiment très beau, très montagneux. Huelgoat n'est pas loin. La mer non plus (entre trente et une heure de route).

Concernant le sport, il y a de la boxe thaïlandaise à Carhaix, et de la boxe anglaise à Guingamp. Il y a des stands de tir à Ploumagoar et Carhaix.

A mon avis, c'est le coin le plus peinard de Bretagne. Et pour le coup, c'est très rustique. Et pas besoin d'aller à Saint-Brieuc ou Morlaix pour vivre confortablement. Guingamp ou Carhaix, qui ont 8 000 habitants font très bien le boulot, on y trouve tout ce qu'il faut. C'est un luxe de pouvoir vivre sans dépendre de grandes villes, et donc de pouvoir vivre sans croiser (trop) d'allogènes.
 

TournevisPatriote

Gauchiste en rémission
Membre
Qu'est-ce que tu entends par phase terminale ?
J'ai été un peu confus dans mon propos. Je parlais de petites communes du Centre-Bretagne où les commerces ferment, la population vieillit, les jeunes se cassent (#FrancePériphérique). Le revers de la médaille, c'est que l'immobilier n'y est pas cher et qu'on a effectivement cette tranquillité absolue. Les Anglais ne s'y trompent pas : on en trouve en Centre-Bretagne, mais aussi dans le Limousin, dans le Périgord et en Angoumois.

Carnoët est sympathique aussi. L'entreprise Triskalia, Vitalac, et les différenes entreprises agro-alimentaires du coin permettent quand même de pouvoir y travailler sans trop de soucis. Et petit hommage à la vallée des saints, très bel endroit crée par des bénévoles, en association avec le monde celtique.
Oui, pour le coup c'est un beau projet identitaire. Ils ont choisi une commune très rurale et très pauvre et pour le coup ça a permis de relancer le tourisme (ça marche très bien et ils rajoutent des statues d'année en année). Il existe des initiatives pour redynamiser ce coin de Bretagne qui en avait bien besoin, et tant mieux qu'il ne soit pas emprunt de marxisme culturel.
 
Last edited:

Von_Salomon

Branleur sous pseudo
Membre
Chers amis démocrates,
On a beaucoup parlé de la Bretagne dans le "guide racial des villes" : Brest, Quimper, Lorient, Vannes, Rennes, mais aussi la Loire-Atlantique avec Saint-Nazaire.
Je voulais vous parler des Côtes d'Armor et que chacun partage ses impressions sur les villes de ce département.

En effet, ce nom évoque la mer (Ar Mor), les sentiers des douaniers, le granit rose, les caps d'Erquy et Fréhel, les côtes rocheuses. Et il y a l'Argoat aussi, essentiellement agricole avec quelques forêts. C'est donc un département touristique, avec des stations balnéaires familiales très agréables, sauf si voir se promener de riches boomers imbus d'eux mêmes vous dégoûte. J'ai même vu une boomeuse promener son nègre de compagnie sur un sentier côtier "sauvage". Je ne vais pas m'étendre sur la négrophilie de la Bretagne, on en a beaucoup parlé. Je peux faire une revue de presse un de ces jours sur Mgr. Moutel, l'évêque suceur de clandos et ouvertement hostile au FN et à Jean-Frédéric Poisson (il ose douter du bien fondé de l'islamisation de l'Occident apparemment).

Saint-Brieuc est la préfecture. C'est une ville détestable, déjà pour son urbanisme raté et incohérent (même la cathédrale est moche), son centre-ville à l'abandon (il doit y avoir l'un des plus forts taux de friches commerciales), son potentiel mal exploité... Est-elle tournée vers la terre ou vers la mer ? Vers la Bretagne bretonnante (à l'Ouest) ou gallo (à l'Est) ? Est-elle bourgeoise ou ouvrière ? Les gens eux-mêmes ne le savent pas. Sa bourgeoisie suffisante et ses gauchistes puants me débectent.
Ce qui a tué la ville ? Des travaux interminables pour refaire des places, des couloirs de bus ou le plan de circulation. Et puis surtout les immenses zones commerciales de Plérin, Langueux, Trégueux et Ploufragan. Ce sont les communes limitrophes, plutôt résidentielles (même si je recommande moins Ploufragan).
Point névralgique du centre-ville, le centre commercial Les Champs, très rapidement vidé de ses commerces, mais très rapidement aussi rempli de nègres venant profiter de la wifi (c'est bien connu). Cette race de boue s'est multipliée à une vitesse exponentielle ! Ah et les agressions aussi bizarrement ! Les mecs blancs sont des bougnoules mentaux, qui parlent fort pour se faire remarquer. Les punks à chien, qu'ils fussent place Duguesclin ou rue Saint-Guillaume grouillent maintenant aux abords de la gare ou de la place du Chai (bars, kebabs, burgers...).
Évitez surtout les quartiers de l'autre côté de la vallée du Gouëdic (Balzac, Ginglin, quartier de l'Europe...), la Croix Lambert aussi, dans la zone autour du lycée Freyssinet aussi. Beaucoup de bougnoules et de voilées. Les mosquées sortent de terre. Et les bus sont remplis de toutes sortes de races...
À mon avis, les gens sains travaillent et habitent dans la 1ère, 2ème, 3ème couronne et délaissent la ville, qui perd des habitants.
Dans le passé, j'ai connu une ville blanche et relativement dynamique. Quelle chute !

Lannion, sous-pref. Mentalité très gauchiste. Proche de la campagne. Le quartier Ker Uhel est une réserve à white trash et à nègres (j'en ai croisé peu dans le centre-ville, mais je peux vous assurer qu'il y a un phénomène PAN là aussi). La ville est dynamique grâce à son technopole (télécommunications). La Côte de Granit Rose, toute proche, est un coin de paradis.

Guingamp, je connais moins, je la contourne toujours pour me rendre vers Lannion. De ce que j'en sais c'est pareil que Lannion, mais en plus petit. Quelques entreprises agroalimentaires. Matez par exemple la fameuse équipe de EALN : https://www.eaguingamp.com/leffectif-2019-2020/

Lamballe, idem. Mais on y a remplacé l'élevage de nègres par l'élevage de chevaux. Pour l'anecdote, la légende veut que Saint-Nolan y ait giflé une créature maléfique connue sous le nom de Catalan tremblotant, ce fut l'acte de naissance de la fierté bretonne avec cette citation : "Ici c'est la Bretagne".

Les communes du Centre Bretagne sont dans l'ensemble en phase terminale, Loudéac un peu moins, il y a quelques entreprises agro et dans cette zone c'est un peu plus à droite que le reste. Mais je ne connais pas plus que ça. Déjà que le climat est assez gris et triste, ça se ressent plus dans le Centre Bretagne.

Dinan (Val de Rance) et Tréguier (capitale du Trégor) sont deux villes réputées pour avoir beaucoup de cachet historique. Dinan est très touristique, proche de Saint-Malo et Dinard, mais la gentrification et la "Airbnb-sation" rendent l'immobilier cher. Tréguier a une belle cathédrale dédiée à Saint-Yves et la vie de la cité tourne pas mal autour de ça, mais la ville vieillit et est un peu loin de tout. La côte entre Paimpol et Plérin est pas mal.

N'hésitez pas à compléter si je n'en ai pas dit assez sur telle ou telle race. Les plus grandes villes sont majoritairement blanches, mais en voie de remplacement assez rapide. La campagne est blanche, mais encore trop gauchiasse. Et n'oubliez pas : En avant Guingamp !
Anciennement Briochin, je souscris totalement à ce que tu écris sur St Broc.
Il y a 30 ans, on pouvais partir toute une journée sans fermer sa porte à clé. Aujourd'hui, c'est le mordor, jusqu'au centre ville...

Une des causes de la chute de cette ville : Les fonctionnaires !! St Brieuc étant la préfecture, elle est peuplée de ces parasites, qui votent structurellement à gauche. Et pour faire vivre ces parasites (qui par définition ne créent pas de richesse), il faut des taxes, toujours plus de taxes...
La fiscalité locale est délirante. C'est d'ailleurs (entre autres) cela qui l'a amené à vendre et partir.
 

BretonRustique

Gauchiste en rémission
Membre
J'ai été un peu confus dans mon propos. Je parlais de petites communes du Centre-Bretagne où les commerces ferment, la population vieillit, les jeunes se cassent (#FrancePériphérique). Le revers de la médaille, c'est que l'immobilier n'y est pas cher et qu'on a effectivement cette tranquillité absolue. Les Anglais ne s'y trompent pas : on en trouve en Centre-Bretagne, mais aussi dans le Limousin, dans le Périgord et en Angoumois.


Oui, pour le coup c'est un beau projet identitaire. Ils ont choisi une commune très rurale et très pauvre et pour le coup ça a permis de relancer le tourisme (ça marche très bien et ils rajoutent des statues d'année en année). Il existe des initiatives pour redynamiser ce coin de Bretagne qui en avait bien besoin, et tant mieux qu'il ne soit pas emprunt de marxisme culturel.
D'accord. En même temps, ça ne m'étonne pas puisque lorsque l'on parle des côtes d'Armor, je suis le seul à évoquer ces petites communes blanches, qui n'attendent que ça, des jeunes, pour les faire revivre pleinement. Tous les autres membres évoquent les grandes villes et la côte. Je n'arrive pas à m'expliquer ça. Nous voulons vivre dans un monde blanc, loin des délires modernistes (végétalisme, féminisme, LGBT...), c'est ce que vous offrent les campagnes, mais vous vous obstinez dans les centres urbains...

Effectivement. Ces petite communes meurent parce-que personne ne veut abandonner son petit confort bourgeois, et c'est bien dommage. Dans des villes modestes, sans commerce (en-dehors d'une petite épicerie), avec un peu de volonté, on peut bâtir de superbes choses. Et je rappelle que la Valée des Saints est ouverte gratuitement. Payer est facultatif (sous forme de don, selon les choix de chacun). Ca m'attriste de voir ça, de voir que les 3/4 qui sont ici (si ce n'est pas plus) vit en ville ou à proximité des grandes villes.

Cet endroit est quand même très gauchiste, mais étant donné que c'est très vieillissant, c'est beaucoup moins emmerdant.
 
Top