La Suisse romande (2) : Genève ou Genègre ! (partie 1)

Cernunnos

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
130
Reaction score
405
Chers democrates participatifs,

Lors d'un fil de discussion précédent sur Lausanne et l'ouest lausannois, je vous avais promis de rédiger un texte sur Genève. Chose promise, chose due !
Voici un article ajouté au mondialement connu Guide Raciale des Villes de EELB.

Aujourd'hui, laissez moi vous présenter Genève et son canton surnommés la Rome Protestante en raison du calvinisme, la ville cosmopolite, la plus fronçaise des villes suisses. Mais personnellement je préfère Genègre car c'est beaucoup plus proche de la réalité !
Afin de procéder par méthode, je vais vous présenter les différentes communes de cette ville poubelle qui sont au nombre de 45 réparties en différentes zones géographiques.
Pour commencer, vous pouvez voir ci-dessous une carte du canton de Genègre, une sorte d'enclave helvetkistanaise entourée par la Fronce au Nord avec le département de l'Ain et au sud par la Haute Savoie avec sa merveilleuse ambassadrice qu'est Annemasse !

1024px-Karte_Gemeinden_des_Kantons_Genf_farbig_2011.png

Dernière précision, je serais amené quelques fois à parler de rive gauche et rive droite. Cette terminologie fait référence au Rhône, fleuve qui traverse la ville de par et d'autre en partant de la pointe du Lac Léman. Un autre fleuve parcout la fleuve, il s'agit de l'Arve qui prend sa source dans le Massif du Mont Blanc et qui vient rejoindre le Rhône dans le quartier de la Jonction en ville de Genègre (un puit à orcs et à gobelins sur lequel je reviendrai plus loin).
Nos tribulations en terres genègroises peuvent débuter.

Céligny :
Laissez-moi tout d'abord vous présenter le bout de terre genègroise de Céligny, perdue et isolée dans le Canton de Vaud. Il s'agit d'un reliquat lié à l'Histoire entre les deux cantons. C'était une ancienne paroisse catholique qui au moment de l'arrivée du juif de synthèse, le protestant fronçais Calvin, ont décidé de prêter serment en jurant fidélité au nouvel homme fort du coin au XVIème siècle.
C'est une commune de gros nantis et bourgeois locaux accueillant au gré du temps des personnages célèbres comme Benito Mussolini qui a vécu et travaillé en tant que maçon lors de son exil d'Italie au début du XXème siècle. Au niveau racial, c'est plutôt préservé dans sa majorité. Il y a quelques marrons et négros et d'autres étrangers notamment certains expatriés et fonctionnaires internationaux travaillant dans les divers agences onusiennes de Genègre.

Rive droite nord : Versoix, Collex-Bossy, Genthod, Bellevue, Pregny Chambésy

Cette région est une terre de contrastes comme vous allez le découvrir. Commençons par Versoix qui est littéralement un trou à merde. Cette ville est peuplée de toutes les sous-races de la terre : chieurs de rue pakistanais et tamouls, bicots, négros, narbonoïdes, chicanos et autres sous races de la macro-race blanche aux comportements de bougnoules mentaux (portos) et évidemment les el famoso chances pour la Suisse : les érythréens et les albano-kosovars.
La ville cumule en plus tous les défauts d'une grande agglomération mondialisée bien que la ville ne soit pas très grande : une hyperdensification autour des voies de chemin de fer ; l'autoroute surchargée à proximité ; aire de décollage et atterissage des avions de l'aéroport international qui imposent le dégazage et le bruit assourdissant au dessus des habitations ; une route cantonale (équivalent des routes départementales) continuellement bouchée par le trafic et les travaux qui n'en finissent jamais. Bref, mis à part la minuscule balade le long du lac et le parc au bord l'eau je ne vous conseille pas. Surtout que ce dernier tend à devenir un lieu où viennent pulluler toutes les races de boue de la ville.
Enchaînons avec Collex-Bossy qui est une commune divisée en partie avec d'une part le village de Bossy et de l'autre Collex. C'est une petite commune rurale de frontière avec de nombreuses balades en forêt à faire. Il y a une belle vue sur les champs et le Jura dans le haut du village. Il y a quelques expatriés et étrangers comme des portos, des espagouins, des brésiliens et aussi quelques basanés couleur pisse et merde. Mais cela reste encore marginal car la commune est assez chère avec des loyers qui peuvent rebuter le tout venant.
Passons au cas de Genthod qui est une commune bourgeoise le long du lac qui a deux défauts et problèmes majeurs : les nuisances sonores liées aux trains, aux voitures et aux avions mais aussi le déversement régulier des poubelles raciales de Versoix qui viennent polluer l'environnement olfactif et visuel du lieu. Comme les communes genègroises de la région (à l'exception de Versoix) c'est une ville tenue par des cucks de droite type libéraux bobos (un peu LR mais plus libéraux économiquement) qui ne voient aucun problème au grand remplacement tant que celui-ci n'est pas chez eux ou alors il faut que ce soit Idris le négro fonctionnaire international au HCR gagnant 20 000 balles par mois car lui il a du fric donc c'est bien.
Bellevue est une commune ultra bouregoise et sûrement une des plus riches de la région. Les quelques rares logements abordables sont évidemment occupés par des sous-races albano-kosovars et autres sous races. Il y a essentiellement de grandes villas et autres domaines anciens entourés par des murs hauts ou des haies de grande taille. C'est un peu la quintessence de la droite genègroise : des boomers, fils de boomers et petits fils de boomers ayant une mentalité d'individualistes ne pensant qu'à leur gueule et n'ayant aucune conscience raciale. Ils sont prêts à tout pour sauver leur patrimoine et laisser crever les petits blancs. À noter que la section UDC locale (droite souverainiste) a mis à sa tête une blondasse pour organiser la reconquista de la Suisse. Bon rassurez, elle ne fera jamais rien. Elle n'est là que pour le réseau. C'est une femme qui n'a pas l'air antipathique mais bon la place de la femme c'est à la kouizine comme dirait l'autre.
Enfin, je passe assez vite sur la commune Pregny Chambésy car ce sera pas mal de redites : commune bourgeoise peuplée d'enculés cosmopolites (dans tous les sens du terme) et une ville qui subit les nuisances du trafic genègrois.

Le trio infernal : Meyrin-Vernier-Grand Saconnex

Ici, vous aurez une description de ce qu'on pourrait appeler l'antichambre de l'enfer racial de Genègre.
Meyrin était autrefois un charmant village entouré de champs proches de la frontière françaises. Mais à partir des années 60, c'est devenu une ville aux tours HLM digne de l'Union soviétique à l'architecture immonde. La ville se compose aujourd'hui du centre de village historique qui reste charmant malgré le fait que le tram passe au milieu et a entraîné des changements importants.
Le quartier du centre commercial appelé Forum Meyrin est une plaine de voitures effectuant un balai d'aller retours les weekends pour faire les courses. Le centre commercial vaut le détour pour ces specimens anthropologique : entre les narbonoïdes de portos au faciès de demi-arabes, les bougnoules d'Algérie, les voilées, les orientaux balkaniques avec leur gueule de turc, les crouilles en tout genre qui courent, le barbier bosniaque qui doit sûrement embaucher au noir la moitié de ses employés, les caissières nègres pour certaines et les blancs indignes, vous ne serez pas déçu. Ce quartier comprend aussi un centre culturel avec un bibliothèque et une salle de concert où le gauchisme et marxisme culturel règnent. Le tout évidemment cerné par les tours Youri Gagarine.
Le quartier de Gravières n'est pas mieux à rajouter que le tram passe sous vos vieux tous les jours de l'année avec des "jeunes" qui hurlent sous les fenêtres des habitants en jouant au footbal en se prenant pour le Léo Messi d'Albanie.
De plus, il y a juste en dessous de ce quartier, le quartie de Champs-Fréchets qui est un véritable coupe gorge la nuit tombée. Il y a quelques années les flics n'osaient plus s'y aventurer. C'est le règne des dealers et trafics. Le kebab du coin qui peut accueillir au bas mot une soixantaine de couverts et sûrement le lieu où l'argent est blanchi.
Le quartier des Vergers est le dernier sorti de terre est un éco quartier où des centaines de milliers de tonnes de béton ont été coulées pour satisfaire les délires de bobos blancs traitres à leur race et dégénérés.
Enfin, l'hôpital privé de la commune, L'Hôpital de La Tour, est certes bien quand vous devez vous faire opérer pour certaines maladies. Mais n'y aller jamais en cas d'urgence, vous y attendez des heures dans une salle d'attente où toutes les splendeurs des balkaniques vous explosent au visage.
À noter que les habitants Meyrin a élu une des premières bougnoules voilées du canton de genègre, il y a quelques années en arrière.
 

Cernunnos

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
130
Reaction score
405
Le trio infernal : Meyrin-Vernier-Grand Saconnex

Le cas de Vernier est similaire à celui de Meyrin mais en pire. Vous prenez tous les problèmes de Meyrin et vous pouvez les multiplier par deux ou trois. Trois fois plus de sous race notamment à cause du quartier du Lignon qui est véritable une honte, une obscénité et une horreur urbanistique absolue. Les barres d'immeuble du Lignon n'ont rien à envier à celle de Seine Saint Denis. Vous pouvez vous faire agresser à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Il y a des chambres de passes dans les appartements des immeubles et c'est un lieu où les policiers sont accueillis par des tirs de mortiers.

Le quartiers des Avanchets lui fait aussi concurrence en matière de délinquances. Vous y trouvez le centre commercial Balexert, lieu de repères de toutes les putes de la génération millenials et plus jeunes encore habillées comme des sacs et vulgaires comme des putes de la Rue Saint Denis à Paris.
Trois fois plus de nuisances pour tout le monde à cause de l'autoroutes, des avions et surtout vivre à proximité des sites dangereux de réserves d'hydrocarbures de l'aéroport. Pour couronner le tout, la situation politique de la commune est à pleurer ou à rire cela dépend comment vous le prenez.
Beaucoup d'habitants sont des sous-races naturalisées qui votent pour le MCG (Mouvement Citoyen Genèvois) qui a été fondé pour lutter contre les frontaliers. Ce parti politique a été créé par une clique d'arrivistes narbonoïdes, portos et autres blancs sur les bords. Ce sont tous des margoulins, des escrocs et des gros beaufs qui partent du principe que comme ils vivent à Genègre donc ils ont tous les droits par rapport à des français blancs ayant toujours vécu dans la région autour de Genève (Haute Savoie, Ain etc.). Par contre, il s'est avéré que les mêmes anti-frontaliers étaient les premiers à embaucher des français dans leurs entreprises.
De la redite aussi pour Le Grand Saconnex qui était autrefois une charmante bourgade qui a été défigurée par l'autoroute, l'immense salle des expositions appelée Palexpo et l'aéroport. Il y a pas mal de chicanos, de portos et de saloperies de fonctionnaires internationaux. C'est une ville jumelée avec la commune française de Carantec en Bretagne. Connue pour être un enfer routier avec des files continues de voitures traversant la ville.

Satigny, Russin, Dardagny, Cartigny, Avully, Chancy : région agricole et viticole mais...

C'est une région à cheval entre la Rive droite et gauche du Rhône. À l'origine et toujours essentiellement agricole et viticole. Les villages ont su garder pour la plupart leurs âmes et leur charme d'antan, sauf pour Satigny. La plus grande commune en superficie de cette région, elle est divisée en deux parties essentiellement avec la zone industrielle et commerciale de ZIMEYSA (Zone Industrielle Meyrin Satigny) qui est composée de sièges d'entreprises voulant échapper à l'impôt à l'étranger d'une part et des industries du bâtiment d'autre part. L'autre partie de la commune comprend le centre historique du moins ce qu'il en reste car il a été construit une sorte d'éco quartier moche ne ressemblant à rien où il faut rouler à 20km/h. Sinon la commune est connue pour ses vignes et ses champs. Les paysans du coin sont un peu bourrus mais au final restent assez attachants avec leur côté râleur et gueulard. Ce sont des personnes authentiques. Tout comme leur collègues des villages voisins comme Russin, Dardagny et Cartigny. Petit bémol, ces villages deviennent un peu bobos à cause des nouvelles générations ce qui peut à terme les détruire. Mais sinon le coin est joli, sympa malgré la présence sporadique de quelques nuances de marrons notamment lors de la Fête Nationale du 1er Août. On les reconnait tout de suite car ce sont les seuls qui se sentent obliger de porter des t-shirts rouges à croix blanche comme pour montrer qu'ils sont plus suisses que les suisses (ce qu'ils ne seront jamais).
 

Cernunnos

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
130
Reaction score
405
La grande région de La Plaine : Chancy, Avusy, Laconnex, Cartigny et Soral

C'est ce que l'on appelle la région de La Plaine dans le canton de Genègre. C'est essentiellement une région rurale avec quelques industries comme Firmenich (parfums et autres arômes). C'est une région encore majoritairement blanche avec quelques narbonoïdes plus ou moins travailleurs.
Il y a évidemment son lot de bécasses famblanches et autres bobos mais qui restent minoritaires aux dernières nouvelles. C'est une région assez paisible avec des forêts, le Rhône et des champs. Petit apparté sur la commune Soral frontalière de la Haute Savoie, c'est sûrement de là que Ali Bonnet dit Sourate a tiré son nom. Comme beaucoup de communes de cette région elles sont saturées par le trafic des pendulaires. Des solutions de contournements de villages ont été proposées à de nombreuses reprises mais les bobos et les boomers du coin ont veauté contre systématiquement. C'est la (((démocratie))) helvetkistanais ! Du coin, ils n'ont rien trouvé mieux que de mettre des feux de circulation, du coup les villages sont encore plus pollués qu'avant ! Les genègrois bobos dans toute leur splendeur !
Mise à part ces désagréments aux heures de pointe matin et soir, ces communes de Chancy, Avusy, Laconnex, Cartigny et Soral restent encore jolies.

Cartigny, Aïre-La-Ville et Bernex : oscillations entre campagnes et bétonisation

En ce qui concerne les deux premières communes citées (Cartigny et Aïre-La-Ville), il s'agit globalement de communes plutôt rurales où les blancs restent majoritaires mais ce sont pour certains des gauchistes, des bobos et n'ayant pas vraiment de conscience raciale. Il y a des bons gars aussi tout n'est pas à jeter. Par contre Bernex, c'est l'ex-commune rurale qui aime le béton, cela construit à tout va et surtout n'importe comment : aucun plan d'urbanisme n'est réalisé, aucun transport n'est développé. Le conseil communal (municipal) est peuplé de gauchistes au dernier degré, même ceux qui se prétendent de droite sont en fait des centristes qui comptent dans leur rang des pédo-sidaïques ! Je pense que Bernex va subir le même sort que Meyrin et Vernier d'ici quelques années.

Confignon, Onex et Lancy : Sous-races land !

Selon moi, il s'agit de loin des pires communes du Genègre à égalité avec le quartier albano-kosovar musulmerde du Lignon. Ce sont des communes qui sont des villes dortoires avec des immenses barres HLM construites sur le moindre bout de terrain où s'entassent toutes les pires sous-races de la Terre. Je pense que les propos de Manolo Valls le soumis des juifs s'y prêtent bien : "Tu me mets quelques blancs..." Confignon et Onex sont quasiment intégralement grand-remplacés. Les blancs qui restent et que j'ai croisés se comportent comme les nouveaux maîtres des lieux. Le pire étant qu'un ami m'a raconté que lorsque vous devez vous enregistrer auprès de l'Office cantonal de la population situé à Onex, l'administration a du engager des sales étrangers de merde car elle ne trouvait personne pour accueillir les gens. Vous avez donc Drimic, Seferovic, Dafina ou Mehmet qui accueille les blancs en les dévisageant et les traitant comme des moins que rien sur la terre de leurs ancêtres.
Mêmes causes, mêmes effets à Lancy, qui depuis quelques années voit à ses pieds construire un nouveau quartier d'affaires et d'habitation appelé le PAV (La Praille, Accacias, Vernets) où le gris, la crasse et les odeurs sont de rigueur.. C'est un lieu où se croisent les zonards et les mec en costume cravate un peu comme à La Défense. Enfin la piscine municipale de ville vaut le détour, vous y entendrez des "jeunes" lancer des "oh t'es bonne !" à tout bout de champ. Il n'y a pas à dire des vrais chances pour la Suisse ! Zone à éviter si ce n'est autour de l'école internationale privée qui fait office de coin de paradis dans ce marasme racial ! C'est l'Institut Florimont, école de gosses de riches et de diplomates insupportables qui vont se bourrer la gueule en boîte de nuit dès l'âge de 16 ans et où les nanas sont des demies-putes en devenir !
 

Cernunnos

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
130
Reaction score
405
Perly-Certoux, Bardonnex et Plan-Les-Ouates : magma racial en devenir ?

Je connais assez mal Perly-Certoux et Bardonnex car ce sont des petites communes où personne ne s'y arrêtent sauf si vous voulez faire quelques achats de cigarettes en tant que frontaliers ou si vous allez voir un ami qui habite la commune. Bardonnex est surtout connue pour son poste frontière important où les embouteillages ont lieu du 1er jusqu'au 31 décembre avec les gardes-frontières suisses vous font payer la vignette autoroutière suisse de 40 francs (39 euros) si vous arrivez de l'étranger. Perly est frontalière de la ville fonçaise de Saint-Julien en Genegrois qui est un dépotoire racial peuplé de bicots et de nègres. Perly comme beaucoup de communes frontalières de Genègre subit régulièrement des attaques à la voiture bélier contre des distributeurs automatiques de billets. Ces attaques sont souvent orchestrées par des hordes de bougnoules de la région lyonnaise ou grenebloise.
Par rapport à Plan-Les-Ouates, c'est très varié d'un quartier à l'autre. Il y a le pire du pire autour du cycle d'orientation des Voirets (l'équivalent du collège en Fronce) qui est le plus pourri de tous les cycles du canton d'après ce que j'ai entendu. Les blancs sont continuellement harcellé, les profs n'arrivent à imposer la discipline, les locaux sont souvent dégradés et les trafics y règnent. Il est à la limite du Sud de Lancy (notamment de la zone des Palettes et de l'Etoile). Deux quartiers de Lancy limitrophes du cycle où vous vous croyez à la Courneuve . À fuir !
Un peu plus loin, vous avez l'immense zone industrielle de la commune notamment avec de grandes maisons d'horlogerie, joaillerie et autres qui ont leur siège et leur atelier.
Mais Plan-Les-Ouates possèdent quelques quartiers résidentielles assez tranquilles avec des maisons construites il y a plusieurs dizaines d'années où c'est encore agréable de vivre mais jusqu'à quand ?

Carouge, Troinex et Vernier : bobo-écolos et négros

Je crois que les écolos et Hidalgo ont trouvé leur alter-égo dans les habitants et les autorités communales de Carouge. Sûrement avec la Ville de Genègre, la commune qui doit appliquer la politique anti-bagnole la plus draconienne qui soit. Il y a des sens interdits de partout, les places de parc sont systématiquement supprimées, les cyclistes sont les rois, les quelques rares places vous coutent un bras. Les gens sont juste à baffer tellement ils sont excécrables et imbus d'eux-mêmes. Une ville de fiottes avec son lot de tour de béton où vivent des sous-races. Bizarrement tout ce monde arrive à vivre chacun de son côté sans se foutre sur la gueule. Vraiment c'est une ville de merde !
Troinex et Vernier subissent de temps à autre le déversement des poubelles raciales et mentales de Carouge malheureusement. Ce sont des communes pourtant agréables proches de la nature et pas très loin du Salève en Haute Savoie. Du coup, les bobos qui ont les moyens fuient Carouge. Vous trouverez aussi quelques chicanos-latinos qui n'ont rien à envier aux bougnoules des fois.
 

Groschat

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 30, 2020
Messages
1,059
Reaction score
4,319
J'aime bien les Suisses, travailleurs, raisonnables, patriotes. Ils étaient même francophiles à l'instar de Blaise Cendras qui est allé perdre un bras pendant la WWI pour défendre ce qu'il pensait être là civilisation.
Le revirement anti-français date des années 1990 quand il est devenu évidemment que la France prenait un grand plaisir à se faire grand-remplacer et déversait son excédent de détritus sur la Suisse.
C'est en réalité de bonne guerre. De la même manière que si tu laisses ta fille se faire baiser par un nègre ton ami est celui qui te crache à la gueule
 

Cernunnos

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
130
Reaction score
405
J'aime bien les Suisses, travailleurs, raisonnables, patriotes. Ils étaient même francophiles à l'instar de Blaise Cendras qui est allé perdre un bras pendant la WWI pour défendre ce qu'il pensait être là civilisation.
Le revirement anti-français date des années 1990 quand il est devenu évidemment que la France prenait un grand plaisir à se faire grand-remplacer et déversait son excédent de détritus sur la Suisse.
C'est en réalité de bonne guerre. De la même manière que si tu laisses ta fille se faire baiser par un nègre ton ami est celui qui te crache à la gueule
Cher democrate participatif,

En effet, ce revirement a débuté à partir des années 90 pour cette raison. Mais pas seulement car les années 90 marquent aussi le début de naturalisations de beaucoup d'anciens permis B et C du style portugais, espagnols, italiens par exemples qui souffrent du syndrome du naturaliser. C'est-à-dire qu'ils ont du prouver qu'ils méritaient la nationalité suisse. Du coup, maintenant qu'ils l'ont eu, ils en font trop. Ils jouent à plus suisses que les suisses de sang. C'est notamment le cas à Genève.
Par rapport aux suisses travailleurs, les bourbines (les suisses alémaniques) disent des welschs (les suisses romands) :"avec vous c'est toujourd rigole, jamais travail". Donc c'est nuancer tout dépend de quel point de vue on se place.
Petit aparté sur les frontaliers historiques ceux de Haute Savoie et du Pays de Gex qui y ont toujours habité. Ils étaient très appréciés de la part des employeurs suisses avant 2004 et la généralisation de la libre circulation avec les accords bilatéraux. C'est après que des types du Nord, de Lyon, de Marseille, de Montpellier et de Bretagne sont venus pour travailler sans jamais faire le moindre effort de comprendre les cantons suisses.
Enfin, dire que c'est la France qui a déversé ces poubelles raciales en Suisse oui c'est vrai certes. Mais les politiciens suisses n'ont pas attendu la France pour faire venir le Tiers-Monde. Dans les années fin 80 et début 90, les salles de classe de Lancy, Meyrin et Vernier étaient déjà occupées par 30-40% d'étrangers venant de partout. Et je ne parle pas de l'importation illégale des yougos par la sale juive Ruth Dreiffus !
 

Frei Korps

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
1,496
"On les reconnait tout de suite car ce sont les seuls qui se sentent obliger de porter des t-shirts rouges à croix blanche comme pour montrer qu'ils sont plus suisses que les suisses (ce qu'ils ne seront jamais)."

Tout ce qui est en dessous du 43° parralèle ne sera quasi jamais suisse.
 

Frei Korps

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
1,496
Cher democrate participatif,

Je connais un peu moins la ville de Nyon mais je sais que ce n'est pas piqué des hannetons non plus à certains endroits.
Est-ce que des democrates connaissent la zone ?
Dans mes souvenirs, la partie de la ville qui descend vers le lac, le centre historique, ca va, juste un peu de diversité sur les quais au bord de l'eau. Par contre la partie nulle, c'est celle entre la campagne du Plateau et la voie ferrée. La première chose que vous voyez en arrivant par derrière la ville c'est des tonnes d'HLM dégeulasse façon URSS( les nègres en plus). J'espère ne pas avoir fait trop d'approximation, étant passé dans la région il y a déja quelques temps.
 

Cernunnos

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 15, 2020
Messages
130
Reaction score
405
Dans mes souvenirs, la partie de la ville qui descend vers le lac, le centre historique, ca va, juste un peu de diversité sur les quais au bord de l'eau. Par contre la partie nulle, c'est celle entre la campagne du Plateau et la voie ferrée. La première chose que vous voyez en arrivant par derrière la ville c'est des tonnes d'HLM dégeulasse façon URSS( les nègres en plus). J'espère ne pas avoir fait trop d'approximation, étant passé dans la région il y a déja quelques temps.
Cher democrate participatif,

Vos souvenirs sont corrects en effet, la vieille ville de Genève et le centre historique autour du Parc des Bastions sont très sympathiques. Il y a de temps des dealers nègres qui tentent de vendre de leur drogue. Ils se font arrêter et relâcher le lendemain. Merci la Jewstice genègroise. Mise à part cela, cela va.
Je dois terminer bientôt la publication sur Genègre ou je ferai une revue des quartiers de la ville.
 

Frei Korps

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
1,496
Cher democrate participatif,

Vos souvenirs sont corrects en effet, la vieille ville de Genève et le centre historique autour du Parc des Bastions sont très sympathiques. Il y a de temps des dealers nègres qui tentent de vendre de leur drogue. Ils se font arrêter et relâcher le lendemain. Merci la Jewstice genègroise. Mise à part cela, cela va.
Je dois terminer bientôt la publication sur Genègre ou je ferai une revue des quartiers de la ville.
Je me souviens toujours de cette visite au Musée genevois d'Art et d'Histoire, splendide bâtiment des années 30 ou 40, avec un parc devant bourré de déchets et de seringues sur le gazon...
 

Frei Korps

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
485
Reaction score
1,496
Sinon, pour les démocrates qui voudraient habiter en Suisse, privilégier la campagne, contrairement à la France, vous avez bien plus d'infrastructures, la campagne est globalement super blanche, et la densité de population sur le Plateau est telle que n'importe quel village se trouve à maximum 10-15km d'une ville et de ses emplois. Bon, par contre le prix de l'immobiler grimpe continuellement, vous voulez une villa correcte ça peut tourner autour du million de francs (mais bon, les salaires, pour peu que vous êtes qualifié, sont très bons et pas de limite de 20 ans pour rembourser votre emprunt à la (((banque))).
 

Staff online

Membres en ligne

Top