HOLD ON le film (Primum Non Nocere)

EthanHate

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Jan 16, 2021
Messages
393
Reaction score
2,448
Le film vient de sortir il y a moins de 24h, je suis plongé dedans.

Voilà le lien sur Youtretube de la vidéo censurée dans les résultats de recherche :
https://www.youtube.com/watch?v=0f5APTPC0EA

Partagez au maximum car introuvable autrement !
Regardez avant qu'il soit supprimé de Jewtube !
Au 4ème film, les goyim seront sûrement sceptiques cette fois sur leur 6ème dose.
Merci pour le lien.
 
Last edited:

baronmaximus

SA-Gruppenführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
6,377
Reaction score
31,561
Le film vient de sortir il y a moins de 24h, je suis plongé dedans.

Voilà le lien sur Youtretube de la vidéo censurée dans les résultats de recherche :
https://www.youtube.com/watch?v=0f5APTPC0EA

Partagez au maximum car introuvable autrement !
Regardez avant qu'il soit supprimé de Jewtube !
Merci Camarade, je viens de le télécharger, donc il est disponible si besoin, à condition qu'on m'explique où le mettre ( et comment faire ) pour que d'autres camarades puissent y avoir accès.
Ca devrati être striké sous peu de jewtube, il suffit d'attendre que les patrouilles juives des différentes polices de la pensée signalent sa présence, et les youpins vont le faire sauter direct.
 

EthanHate

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Jan 16, 2021
Messages
393
Reaction score
2,448
Merci Camarade, je viens de le télécharger, donc il est disponible si besoin, à condition qu'on m'explique où le mettre ( et comment faire ) pour que d'autres camarades puissent y avoir accès.
Ca devrati être striké sous peu de jewtube, il suffit d'attendre que les patrouilles juives des différentes polices de la pensée signalent sa présence, et les youpins vont le faire sauter direct.
Il a été upload sur Odysee et Bitchute déjà.
https://odysee.com/@wse:f/Medias-Veritas-FR-Primum-Non-NocereACTION-!URGENT-!:2
https://www.bitchute.com/video/RRT0BItYWq9h/
 

MarioCigale

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
1,198
Reaction score
5,035
Merci pour le lien.

Quelle horreur de voir l'anorak marron d'Allemagne de l'est, la chemise rose avec le ventre qui sort d'entre les boutons, et le combo tee-shirt-jeans-barbe de Vincent Pavan qui est l'un des meilleurs mathématiciens du monde. Bientôt, on interviewera les gens en pyjamas dans leurs WC pour nous parler de la mort leurs proches, ou de physique nucléaire.
Jérome Bourbon, Rouannet, Lesquen, Benedetti s'habillent mieux parce qu'ils respectent les spectateurs. J'espère que vous feriez pareil pour une interview filmée.

Avoir interviewé Jovanovic, Chouard, et Lalanne va inévitablement discréditer le film, même si le réalisateur a essayé de les planquer à la fin ou entre deux autres intervenants inconnus.
Ce n'était pas une bonne idée non plus d'avoir interrogé Hervé, vétérinaire, spécialiste des ondes sur la physiologie pour parler de la maladie de Creutzfeldt-Jakob suite à une vaccination d'une personne dont il ne connait pas le dossier. (Heureusement, cette fois, on nous a épargné la sage-femme, Nathalie Derivaux, qui pleurait en faisant du point godwin, le chef d'une petite entreprise, David Pliquet, qui faisait le lien entre le Covid, la chûte des cours de bourse d'Apple, le NFC, et le Bluetooth ; Alexandra Henrion Claude, ridicule avec son décompte du nombre de pages d'un rapport ; l'ostéopathe, Christine Giriat, qui faisait le lien hasardeux entre les migraines et la réduction des télomères ; le chauffeur de taxi, Mamadou.)

La partie intéressante aurait pu être celle des tarifs, mais elle est totalement bâclée, car aucun spectateur ne va faire l'effort de lire les tableaux présentés.
Une autre partie bâclée est celle des spécialistes des funérailles. J'attends toujours de savoir qui écrit "mort du Covid", dans quels cas précis, et s'il y a une prime pour cette inscription, comme cela avait été dit.

Finalement, il n'y a que les 30 secondes du professeur Christian Perronne qui m'ont intéressées. Il se demande pourquoi on ne mesure pas les anticorps dans le sang. La même question avait été posée par une auditrice d'une radio quand Jean-François Delfraissy avait été interviewé récemment. Sa réponse était qu'il y avait une immunité par les anticorps et une "immunité cellulaire" qui ne se voyait pas avec une prise de sang. Sur le coup, je n'avais pas fait attention à cette charlatanerie. Maintenant, ça me parait évident que le refus de la validité des analyses de sang est une preuve de plus de la corruption des autorités.
 

score zénith

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
1,821
Reaction score
7,895
juste par curiosité c'est quoi la différence entre " hold up " et celui ci ?
( j'ai pas vu hold up , on sortait du confinement et j'avais eu ma " dose " en terme de dossiers sur le sujet mais je vais surement regarder celui ci comme piqure de rappel )
 

MarioCigale

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
1,198
Reaction score
5,035
juste par curiosité c'est quoi la différence entre " hold up " et celui ci ?
( j'ai pas vu hold up , on sortait du confinement et j'avais eu ma " dose " en terme de dossiers sur le sujet mais je vais surement regarder celui ci comme piqure de rappel )
Le but Hold Up est de nous dire que la pandémie est exagérée par bigpharma et les gouvernements qui ont intérêt à capturer notre argent ou notre liberté.
Le but de Hold On est de nous dire de tenir bon pour ne pas accepter le vaccin, car il y a des victimes des effets secondaires et car on refuse de nous dire ce qu'il contient précisément.
 
Last edited:

Bergoglio Diouf

Stabschef
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
10,312
Reaction score
47,452
Évidemment il fallait qu’ils fassent des fausses analogies grotesques avec les « Nazis » et surtout HITLER !
Insupportable.
TU ES NAZI ?!!!
Merci pour le lien.

Quelle horreur de voir l'anorak marron d'Allemagne de l'est, la chemise rose avec le ventre qui sort d'entre les boutons, et le combo tee-shirt-jeans-barbe de Vincent Pavan qui est l'un des meilleurs mathématiciens du monde. Bientôt, on interviewera les gens en pyjamas dans leurs WC pour nous parler de la mort leurs proches, ou de physique nucléaire.
Jérome Bourbon, Rouannet, Lesquen, Benedetti s'habillent mieux parce qu'ils respectent les spectateurs. J'espère que vous feriez pareil pour une interview filmée.

Avoir interviewé Jovanovic, Chouard, et Lalanne va inévitablement discréditer le film, même si le réalisateur a essayé de les planquer à la fin ou entre deux autres intervenants inconnus.
Ce n'était pas une bonne idée non plus d'avoir interrogé Hervé, vétérinaire, spécialiste des ondes sur la physiologie pour parler de la maladie de Creutzfeldt-Jakob suite à une vaccination d'une personne dont il ne connait pas le dossier. (Heureusement, cette fois, on nous a épargné la sage-femme, Nathalie Derivaux, qui pleurait en faisant du point godwin, le chef d'une petite entreprise, David Pliquet, qui faisait le lien entre le Covid, la chûte des cours de bourse d'Apple, le NFC, et le Bluetooth ; Alexandra Henrion Claude, ridicule avec son décompte du nombre de pages d'un rapport ; l'ostéopathe, Christine Giriat, qui faisait le lien hasardeux entre les migraines et la réduction des télomères ; le chauffeur de taxi, Mamadou.)

La partie intéressante aurait pu être celle des tarifs, mais elle est totalement bâclée, car aucun spectateur ne va faire l'effort de lire les tableaux présentés.
Une autre partie bâclée est celle des spécialistes des funérailles. J'attends toujours de savoir qui écrit "mort du Covid", dans quels cas précis, et s'il y a une prime pour cette inscription, comme cela avait été dit.

Finalement, il n'y a que les 30 secondes du professeur Christian Perronne qui m'ont intéressées. Il se demande pourquoi on ne mesure pas les anticorps dans le sang. La même question avait été posée par une auditrice d'une radio quand Jean-François Delfraissy avait été interviewé récemment. Sa réponse était qu'il y avait une immunité par les anticorps et une "immunité cellulaire" qui ne se voyait pas avec une prise de sang. Sur le coup, je n'avais pas fait attention à cette charlatanerie. Maintenant, ça me parait évident que le refus de la validité des analyses de sang est une preuve de plus de la corruption des autorités.
TU AS OUBLIÉ RAVI SHANKAR ET LE FLOWER POWER !
Mais le docu est très bon dans l'ensemble il fait le tour de la question sans demander QUI !
 

Agent dormant

SA- soldat
Membre
Joined
Jun 24, 2020
Messages
113
Reaction score
797
Une autre partie bâclée est celle des spécialistes des funérailles. J'attends toujours de savoir qui écrit "mort du Covid", dans quels cas précis, et s'il y a une prime pour cette inscription, comme cela avait été dit.

Pour répondre à votre interrogation camarade, j'ai publié différents témoignages sur le site car ayant moi-même travaillé dans le milieu au moment de l'épidémie.

En premier lieu, il y a bien eu une prime versée par l'État. J'ai touché en tout et pour tout 100 euros de prime. Une paille. Cependant, les gros organismes comme PFG versaient une prime de leur propre initiative pour chaque cas Covid traité par leurs transporteurs. Ce qui, bien entendu, laissa place à quelques dérives sur lesquelles je vais revenir.

En premier lieu, je vais vous dire avec quelle remarquable dilligence les médecins français remplissaient le certificat de décès. Médecins qui, eux, touchaient bien une prime pour chaque décès Covid, un peu comme toute personne administrant aujourd'hui du Pfizer et autres saloperies a droit à une rançon pour leurs méfaits. J'ai des médecins libéraux dans mon entourage qui font du battage et rapportent qu'ils se font près de 2000 euros de plus dans le mois rien qu'en vaccinant de manière frénétique. Et ça vaut aussi pour les pharmaciens, les infirmières libérales et même certains infirmiers du public qui se portent volontaires pour une prime moindre mais conséquente.
Donc, si un médecin ou une de ces ordures d'infirmières Tik Tok vous encourage à aller vous faire vacciner, demandez-leur combien ils touchent pas piquouze. Vous allez voir, ils vont se montrer très pudiques. En colère aussi. Ils ont un peu de mal avec l'altruisme intéressé auquel ils s'adonnent sans frein ni vergogne.

Pour en revenir aux certificats de décès, je vais un peu vous décrire le papelard. À chaque décès, que ce soit en hôpital ou à domicile, un médecin est tenu de remplir un certificat de décès, le tamponner et le signer. Il en existe deux formes dont l'un avec un QR Code (précédant le Covid de plusieurs années) en guise de signature. Celui-ci étant plus souvent utilisés en hôpital.
Ce n'est qu'à condition que le certificat de décès soit rempli que peut avoir lieu le transport de corps avant mise en bière. Sur ce certificat, il figure plusieurs cases (surtout pour vérifier si le défunt a un pacemaker dont la pile peut faire exploser un four en cas de crémation et qui doit par conséquent être enlevée par un thanatopracteur) dont une intitulée «obstacle médico légal». D'habitude, si le médecin coche «oui», cela appelle à une interdiction de soins post-mortem. On ne connaît pas la cause de cet obstacle puisque le volet sur la cause du décès est cacheté au nom du secret médical. Mais là, les morts covid étaient exceptionnellement identifiées. Le médecin ajoutait «covid» à côté du «oui» coché. C'est ce document qui sert de socle pour les statistiques covid.

Or, le médecin accolait cette mention «covid» non pas après avoir effectué des tests qui auraient été trop longs à effectuer avant le transport de corps mais avec un examen à l'œil nu. Donc, il y allait au pifomètre avec en tête l'idée de toucher une petite prime. Quand un décès avait lieu à domicile ou même en cas d'accident de voiture, la mention «covid» figurait systématiquement sur le certificat de décès (sauf décès dans lit médicalisé, encore que). Il s'agissait d'une suspicion covid. Celle-ci étant justifiée par le fait que l'on ignore si, au moment de mourir sans surveillance médicale, donc, à domicile ou dans la rue, la voiture, le défunt était ou non atteint de la maladie. C'était donc par principe de précaution. Une précaution très large.
Bien sûr, les statistiques ne font pas la différence entre un cas de suspicion covid et un covid identifié par des tests puisque le certificat de décès affiche la même mention «covid» dans les deux cas.

Ça ne vous aura pas échappé je pense, à cause du confinement, les gens n'osaient plus aller en hôpital ou chez le médecin et mouraient massivement à domicile. Souvent de crise cardiaque. On peut identifier une mort de crise cardiaque à l'œil nu puisque la peau du cou prend une teinte très violacée. Malgré ce symptôme évident, le principe de précaution prévalait : covid quasi-systématique.
Les Instituts Médico-Légaux, là où ont lieu les autopsies, n'étaient pas autorisés à recevoir des morts covid en cas de décès suspect. Je sais de source sûre qu'on a couvert un homicide d'un jeune à l'encontre de sa mère au nom du principe de précaution. Le médecin n'a pas inspecté le corps de la dame pourtant rouée de coups et vu qu'elle était morte à domicile : covid et basta.

En cas de décès «covid» la mise en bière immédiate s'imposait. On venait directement avec un cercueil, le défunt était mis dedans sans être habillé et on refermait immédiatement avec pose de scellés immédiate. Les gens ont été enterrés comme des chiens, je vous le confirme. Vu que j'étais dans une petite entreprise de pompes funèbres et qu'on connaît tout le monde dans le coin, ça nous écœurait. Mais la concurrence n'a pas nos scrupules...

(à suivre dans un deuxième post en ce sens où j'approche la limite de mots).
 

Agent dormant

SA- soldat
Membre
Joined
Jun 24, 2020
Messages
113
Reaction score
797
(partie 2 de mon message)

PFG... la grande distribution de la mise en boîte.

J'ai reçu des témoignages d'infirmières - puisque j'étais amené à fréquenter hôpitaux et EHPAD - qui me rapportaient que les PFG pratiquaient la mise en bière immédiate quand ils venaient en EHPAD (là où l'administration médicale est plus souple) et ce, bien que le certificat de décès n'affichait pas la mention «covid».

Et pour cause, ils touchaient une prime versée par leur entreprise pour chaque décès covid. Une entreprise qui, plutôt que de regarder le certificat de décès, regardaient plutôt leurs propres registres falsifiés par des transporteurs sans vergogne. Nombreux ceux-ci.

Non seulement chaque décès à domicile ou presque était recensé comme «covid» (avec une majorité de crises cardiaques et de soins basiques non-administrés au nom du confinement), mais les EHPADs, qui massacraient en masse avec le Rivotril (source du fameux pic épidémique de 2020 qui s'est stoppé miraculeusement après le 11 mai, date de la fin d'application du décret), avaient en plus des morts covid qui n'étaient pas enregistrées comme «covid» par l'administration médicale.
Quelques inqualifiables ordures, pour se faire un peu de sous, ont pratiqué la mise en bière immédiate, privant les familles de leur défunt, ceux-ci ne pouvant alors que se recueillir devant une boîte dans laquelle se trouvait un vieux habillé d'une blouse d'hôpital.
J'aimerais vous dire que ce sont des gens marrons qui ont œuvré ainsi, mais c'étaient bien des blancs.

Voilà donc pour la fiabilité de la statistique des décès covid. Y'en a pas un sur trois qui est mort de ça à domicile. Et parmi ceux qui ont succombé, cela tient au fait qu'ils restaient cloîtrés chez eux plutôt que d'aller consulter un médecin.

Avant cette épidémie, j'avais confiance en nos médecins. Sincèrement. Je suis un homme particulièrement humble et, devant un expert d'une discipline donnée, surtout une qui nécessite près de 10 ans d'étude, j'ai la décence de ne pas prétendre lui donner des leçons et m'en remets volontiers à son expertise. Je me rends compte aujourd'hui que sans une once de compétence médicale, mes directives auraient pu sauver un nombre incalculable de vies là où leur lâcheté, leur docilité et leur vénalité ont ruiné un nombre incalculable de vies.

Les charniers covid sont une fumisterie de premier plan. On disait de la Lorraine, région dans laquelle je travaillais, qu'elle était à l'époque l'une des plus touchées par le virus. Or, dans le département où j'étais, soi-disant le plus touché, on enregistrait un nombre de morts inférieur de 9% à ceux de l'année 2019. Vous éteignez la télé, la radio et vous résiliez votre abonnement au journal ; à partir de là, vous faites comment pour savoir qu'un virus démentiel est en train de décimer l'humanité ?

Je ne dis pas que le virus était inoffensif à l'époque. J'ai des collègues robustes, qui ne tombent jamais malades, qui se sont retrouvés allités 3 jours chez eux sans rien pouvoir faire. C'était une pneumonie sévère et ça aurait dû être traité comme tel comme l'a fait Flavia Grosan. Aujourd'hui... c'est littéralement une grippe. Les symptômes de troubles respiratoire ont disparu. Vous remarquerez qu'on ne recense que les cas covid et non plus les cas de décès covid. Gageons que si nous avions, chaque année, fait de même avec la grippe, que nous aurions retrouvé des résultats similaires au niveau des décomptes.

Enfin voilà. Je pense que mon témoignage vaut mieux que celui des infirmières du documentaire qui ponctuent chaque phrase par «quoi» ou «tu vois» et dont la forme du discours décrédibilise le fond.

Je le dis, y'a pas de complot. C'est pire que ça : les pouvoirs publics sont persuadés d'accomplir le Bien face à des arriérés obscurantistes desquels ils doivent triompher au nom du bien commun. Ils se sentent investis d'une mission et c'est ce qui les rend dangereux. Ajoutez à ça la corruption endémique du milieu pharamaceutique et vous avez un cocktail détonnant.
Je pense pas qu'il y ait de plan eugéniste global et conscientisé. Voyez plutôt dans le comportement des États celui de mères trop protectrices qui, parce qu'elles sont peur que leur rejeton s'écorche le genou, le maintiennent blotti contre elles jusqu'à l'étouffer. C'est pire qu'un totalitarisme, c'est une mamancratie. Et une mère dont on rejette l'amour excessif, ça a vite faite d'être rancunière. Donc nous sommes punis, au coin ; au ban de la société, pour avoir eu le culot de vouloir vivre en dehors de son contrôle.

C'est en tout cas ma thèse, elle vaut ce qu'elle vaut mais je lui trouve une certaine pertinence.

Merci en tout cas aux équipes qui ont produit Hold Up et Hold On. Y'a des maladresses et des couillonneries de haute-volée, ça, je dis pas. Mais le travail de synthèse et la réunion des différents intervenants est la bienvenue. Bravo à eux.
 

Lilith

SA- chef d'escouade supérieur
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 10, 2020
Messages
1,099
Reaction score
4,479
Juste une chose à dire : merci pour ton témoignage.
 

AntiPAN

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 9, 2020
Messages
698
Reaction score
3,368
Je ne comprends pas trop, Il y a une version non censuré ? Si oui quelq'un l'aurai ?

Merci
 
Top