Hitler a-t-il commis une erreur historique en attaquant l'URSS ?

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
Le résultat de l'opération Barbarossa c'est :
-un génocide blanc intégral (26 millions de Russes morts, des millions d'allemands) ;
-2 millions de femmes allemandes violées par les Rouges, et tout le traumatisme psychologique qui va avec, qui a détruit l'Allemagne à jamais ;
-la défaite de l'Allemagne nazie et la victoire de la juiverie internationale, à l'origine de la dystopie dans laquelle nous vivons aujourd'hui.


Tout a capoté à cause de l'opération Barbarossa. Tout ! Sans la défaite en Russie, les Américains ne seraient d'ailleurs jamais entrés en guerre avec l'Allemagne, ils étaient déjà bien trop occupés avec les Japonais. Hitler n'aurait eu qu'à soutenir les Japonais pour triompher, ou du moins museler les Etats-Unis, et c'était plié. Pourquoi diable s'en est-il pris à la Russie imprenable ?

L'aventure nationale-socialiste a pour moi été une masterclass de bout en bout jusqu'à cette erreur historique qui a tout fait capoter, et dont on ne se relèvera peut-être jamais.
 
Last edited:

Monsieur Grenouille

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 19, 2020
Messages
2,576
Reaction score
10,675
L'aventure nationale-socialiste a pour moi été une masterclass de bout en bout jusqu'à cette erreur historique qui a tout fait capoter, et dont on ne se relèvera peut-être jamais.
C'est vrai que la défaite d'Hitler j'ai du mal à m'en remettre. Celle de Napoléon à Waterloo aussi.
Comme on dit dans certains milieux : « L'homme blanc est mort à Stalingrad » (pourtant Stalingrad est une ville qui n'existe plus, et il y a encore des hommes blancs).
ZIEG !!!
HH !!!
88 \o
 

La Mère Franque

SA- aspirant
Membre
Joined
Aug 17, 2021
Messages
57
Reaction score
222
Staline amassait de nombreuses troupes à des positions stratégiques lui permettant d'attaquer l'Allemagne. Hitler n'a eu d'autre choix que de déclarer la guerre au traître communiste, avant que celui-ci n'ait assez d'hommes bien positionnés pour l'envahir.
 

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
C'est vrai que la défaite d'Hitler j'ai du mal à m'en remettre. Celle de Napoléon à Waterloo aussi.
Comme on dit dans certains milieux : « L'homme blanc est mort à Stalingrad » (pourtant Stalingrad est une ville qui n'existe plus, et il y a encore des hommes blancs).
ZIEG !!!
HH !!!
88 \o
Ce qui est encore plus horrible, c'est le traumatisme et l'humiliation qu'a subis le peuple allemand par la suite.
2 millions de femmes violées, 40 ans d'occupation, propagande juive obligatoire partout. Les Allemands d'aujourd'hui sont le résultat de tout ça.
 

Praetor

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
758
Reaction score
2,786
Ma réponse est : On ne le saura jamais!!

1/ Parce que Stalline pouvait attaquer l'ouest de l'Europe quelques années aprés sous pression et avec l'aide du grand capital Juif ...

2/ Parce que le bolchevisme faisait déjà des millions de morts parmis les blancs d'Ukraine et de Russie ... à l'epoque le communisme était une menace génocidaire trés réélle, contrairement à d'autres mythes génocidaires inventés ...

3/ La seule erreur fut peut être stratégique, en ne cessant pas l'offensive d'hiver pour garder l'avance et la santé des troupes ... mais au risque de voir les forces communistes se renforcer pour contre attaquer ...
 

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
Reynouard, quant à lui, légitime l'opération Barbarossa. Voici la conversation qu'il a eue dans l'espace commentaires d'ER avec un membre :

"
Bonjour,

je n’avais pas vu votre message et pour le coup j’en suis navré car il est sûrement tard pour vous répondre mais je tente quand même.

Il me semble l’avoir expliqué brièvement. La GB refusant toute offre de paix cela signifie que la guerre va continuer quoi qu’il arrive. Vous pensez bien que les Alliés n’allaient pas laisser l’URSS en dehors du conflit mais bien de l’y entrainer. Je pense qu’on a piégé l’Allemagne qui n’avait aucune chance. L’indice le plus flagrant de cela et le moins questionné bizarrement est le traité Molotov-Ribbentraup qui est plus qu’un simple pacte de non-agression mais le partage pur et simple de la Pologne !!!

Alors expliquez moi pourquoi la GB et la France ne déclare la guerre qu’à l’Allemagne ?.... n’auraient-ils pas dû déclarer la guerre au deux ? D’ailleurs Hitler était profondément choqué de la déclaration de guerre des Alliés !!

Avec les réserves en pétrole s’amenuisant (la route du pétrole norvégien étant coupée par la marine anglaise et les puits roumains n’ayant pas une production suffisante), l’intuition que l’URSS préparait l’invasion de l’Europe, etc. Hitler a pris une décision logique au final qui est l’opération Barbarossa. Opération extrêmement risquée, qui a failli réussir malgré tout et qui aurait assuré à l’Allemagne l’invincibilité."

"
Oui, Hitler a été acculé à la guerre. Le croque-mitaine qui envahit tout le monde parce qu’il est très méchant, on y croit plus. Il s’avait que récupérer la Prusse ne pouvait pas suffire pour empêcher la mort de l’Allemagne. La Jüdenrepublik de 1918, une extension de ces mêmes banquiers qui avaient déjà détruit la Russie des Tsars, allait s’en charger de toute façon. Il fallait bien sûr revenir aux frontières de 1914 mais ensuite pousser vers l’Est pour en finir avec Moscou. C’est pourquoi la France et l’Angleterre lui ont déclaré la guerre : parce que même si Staline ne bougeait pas encore en 39, à terme, sa chute aurait entraîné la création d’un empire continental qui n’aurait plus été financièrement assujetti aux cycles de la bourse (calibrés sur l’or... ou sur autre chose, on s’en fout). Si Moscou tombait, Paris tomberait aussi tôt ou tard, et, par exemple, l’Amérique latine aurait trouvé un modèle à suivre pour s’émanciper du grand frère du nord (entre autres conséquences). Entretemps, New York faisait ses vaches grasses (comprendront ceux qui pourront ou ceux qui voudront). Voilà pourquoi la récupération des territoires allemands (Anschluss en 38 et Westerplatte en 39) était leur casus belli. Un vrai fatum, car l’Allemagne mourrait à terme en restant dans le confinement de 1918 : une province d’empire, la mort d’une nation. Après les Tsars : les Kaisers.

C’est pourquoi Hitler n’a jamais cru que "les alliés" allaient s’allier avec lui contre l’URSS. La révolution d’octobre avait été financée par des banquiers juifs de New York et l’URSS restait encore une extension du camp financier "France / UK / USA" (avec qui Staline allait définitivement rompre après la guerre). Par contre Hitler a cru, et très naïvement, que le UK pouvait réellement quitter cette influence de la finance pour conserver son empire thalassocratique et se sauver... 1. en sauvant l’Allemagne, 2. en coulant la France et l’URSS, et 3. en se coupant des USA. Que nenni : le UK a foncé tête baissée dans son alliance financière avec Paris et New York et on connaît la suite : un mois après le 6 juin 44 (Normandie), New York avait compris que Berlin allait tomber et qu’il était possible de préparer le monde de demain : Bretton Woods, FMI, banque mondiale, étalon or jusqu’en 1971... pétrodollar jusqu’à l’effondrement des monnaies... vous ne comprenez pas ?"

"Oui, je vous rejoins sur la lucidité d’Hitler. C’était probablement l’un des seuls (avec Goebbels) qui était véritablement conscient de la gravité de la situation (anéantissement de l’Allemagne et du national-socialisme définitivement). C’est d’ailleurs la raison de plusieurs tentatives d’assassinat par des hauts gradés allemands qui étaient des nazis convaincus qui pensaient pouvoir s’allier avec les Alliés contre le bolchévisme et qui voyaient en Hitler le seul obstacle."





Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est quand il dit en gros qu'Hitler devait prendre Moscou avant que Moscou ne le prenne... Staline n'avait absolument pas les moyens de prendre l'Allemagne militairement. La Wehrmacht, tout comme la Grande Armée de Napoléon, n'a pas perdu en Russie parce que l'armée russe était plus forte, mais parce que la Russie, par l'immensité de son territoire, est totalement imprenable.
 

goldorak82

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 11, 2020
Messages
210
Reaction score
510
L'invasion de la Russie consistait aussi à mettre la main sur les ressources russes (pétrole notamment mais gaz et charbon également) pour alimenter l'effort de guerre et soutenir la consommation en Allemagne.
Hitler aurait mieux fait de se contenter de prendre la Roumanie, la Libye voir l'actuel Azerbaïdjan pour les ressources sans se perdre dans les grands espaces à l'est.
En parallèle bombarder sans relâche les rosbifs, créer un blocus pour les étouffer pour les faire capituler.
Créer des alliances avec certains peuples, même non européens, dans certaines régions géographiques afin de briser les "alliés" qui sont plutôt l'axe du mal, vu ce qu'ils ont fait de ce monde aujourd'hui.
 

Monsieur Grenouille

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 19, 2020
Messages
2,576
Reaction score
10,675
Ce qui est encore plus horrible, c'est le traumatisme et l'humiliation qu'a subis le peuple allemand par la suite.
2 millions de femmes violées, 40 ans d'occupation, propagande juive obligatoire partout. Les Allemands d'aujourd'hui sont le résultat de tout ça.
Je propose de nous concentrer sur les combats d'aujourd'hui et de mettre de côté les défaites d'hier, qu'on soit nostalgique du 3ème Reich ou pas.
 

Samy

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,699
Reaction score
8,266
Le résultat de l'opération Barbarossa c'est :
-un génocide blanc intégral (26 millions de Russes morts, des millions d'allemand) ;
-2 millions de femmes allemandes violées par les Rouges, et tout le traumatisme psychologique qui va avec, qui a détruit l'Allemagne à jamais ;
-la défaite de l'Allemagne nazie et la victoire de la juiverie internationale, à l'origine de la dystopie dans laquelle nous vivons aujourd'hui.


Tout a capoté à cause de l'opération Barbarossa. Tout ! Sans la défaite en Russie, les Américains ne seraient d'ailleurs jamais rentrés en guerre avec l'Allemagne, ils étaient déjà bien trop occupés avec les Japonais. Hitler n'aurait eu qu'à soutenir les Japonais pour triompher, ou du moins museler les Etats-Unis, et c'était plié. Pourquoi diable s'en est-il pris à la Russie imprenable ?

L'aventure nationale-socialiste a pour moi été une masterclass de bout en bout jusqu'à cette erreur historique qui a tout fait capoter, et dont on ne se relèvera peut-être jamais.

C'est la tragédie de l'Histoire, la prise de risque inhérente aux situations où l'on doit agir sans savoir exactement dans quoi on met les pieds. Or le Führer était au courant par ses généraux que les armées soviétiques se massaient offensivement tout le long des frontières orientales du Reich et de la Roumanie surtout. Il a attendu un certain temps avant de se lancer, les généraux le pressaient d'agir car il y avait déjà pas mal d'escarmouches frontalières. L'offensive risquée était donc une attaque préventive contre un ennemi ayant montré des preuves suffisantes de sa belliquosité et en outre un effort absolument héroïque pour sauver l'Europe entière d'une invasion soviétique. Je ne sais pas si tu es au courant de la thèse de Victor Suvorov dans Le Brise-Glace, Juin 1941, le plan secret de Staline pour conquérir l'Europe.
 

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
Je propose de nous concentrer sur les combats d'aujourd'hui et de mettre de côté les défaites d'hier, qu'on soit nostalgique du 3ème Reich ou pas.
Je suis d'accord mais y a des zones d'ombre historiques que j'aimerais éclaircir, et notamment sur ce sujet de l'opération Barbarossa.
Je sais contrer tous les arguments des partisans de la thèse officielle sur les chambres à gaz, je sais développer sur le judéo-bolchévisme (que certains voient comme un fantasme antisémite :ROFLMAO: ) mais j'avoue que j'étais perdu l'autre jour quand un ami à moi (qui n'est pas un gauchiste philosémite de merde du tout hein, mais pas un ns comme moi non plus) m'a rétorqué, alors qu'on parlait d'Hitler "que fais-tu des millions de morts civiles russes qu'ont commis les nazis ? Une vrai catastrophe pour l'Europe blanche non ? Et que fais-tu de la défaite en Russie, qui non seulement a entraîné la victoire de la juiverie internationale en plus de traumatiser pour l'éternité le peuple allemand violé et occupé par les Rouges ?"
 

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
C'est la tragédie de l'Histoire, la prise de risque inhérente aux situations où l'on doit agir sans savoir exactement dans quoi on met les pieds. Or le Führer était au courant par ses généraux que les armées soviétiques se massaient offensivement tout le long des frontières orientales du Reich et de la Roumanie surtout. Il a attendu un certain temps avant de se lancer, les généraux le pressaient d'agir car il y avait déjà pas mal d'escarmouches frontalières. L'offensive risquée était donc une attaque préventive contre un ennemi ayant montré des preuves suffisantes de sa belliquosité et en outre un effort absolument héroïque pour sauver l'Europe entière d'une invasion soviétique. Je ne sais pas si tu es au courant de la thèse de Victor Suvorov dans Le Brise-Glace, Juin 1941, le plan secret de Staline pour conquérir l'Europe.
Non je ne suis pas au courant de tout ça, j'ai des connaissances vraiment limitées sur l'opération Barbarossa et tout ce qu'il y a autour.
Mais franchement, les Russes auraient-ils eu les moyens d'attaquer l'Allemagne à ses frontières ? L'armée russe étant très inférieure à l'armée allemande, elle avait besoin que ce soit les Allemands qui s'enfoncent en Russie, non ?
 

Samy

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,699
Reaction score
8,266
Non je ne suis pas au courant de tout ça, j'ai des connaissances vraiment limitées sur l'opération Barbarossa et tout ce qu'il y a autour.
Mais franchement, les Russes auraient-ils eu les moyens d'attaquer l'Allemagne à ses frontières ? L'armée russe étant très inférieure à l'armée allemande, elle avait besoin que ce soit les Allemands qui s'enfoncent en Russie, non ?
Au début de l'offensive les Soviétiques ont été pris de court et même Staline convoqué en urgence par le Parti a cru qu'il vivait sa dernière heure. Ce que certains savants reprochent au Reich c'est plutôt sa politique un peu brutale et incohérente vis-à-vis des nationalités, comme les Ukraniens par exemple. Il semble que pas mal de peuples baltes et slaves subissant l'Empire soviétique étaient bien disposés à l'égard des Allemands qu'ils voyaient comme des libérateurs. Mais une fraction dominante du Reich (les généraux réactionnaires ?) voulait repousser les non-Allemands à l'Est et les rudoyer, ce qui a refroidi lesdits enthousiasmes. Je crois qu'une autre ligne minoritaire (celle de Rosenberg ?) voulait faire davantage de concessions avec les Ukrainiens et autres peuples pour les enrôler dans le combat sans trop de "forçage".
 

le macaque

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
2,754
Reaction score
11,819
mon opinion c est qu on ne serra jamais pourquoi il a attaqué la Russie alors que Staline jusqu au début de l opération Barbarossa continuait à lui fournir tout ce qu il lui fallait pour soutenir son effort de guerre ( pétrole notamment ) ce qu il aurait dû faire c est de garder de puissantes troupes aux frontières de la Russie et surtout de laisser faire ses généraux au lieux de tout diriger à leur place
 

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
Au début de l'offensive les Soviétiques ont été pris de court et même Staline convoqué en urgence par le Parti a cru qu'il vivait sa dernière heure. Ce que certains savants reprochent au Reich c'est plutôt sa politique un peu brutale et incohérente vis-à-vis des nationalités, comme les Ukraniens par exemple. Il semble que pas mal de peuples baltes et slaves subissant l'Empire soviétique étaient bien disposés à l'égard des Allemands qu'ils voyaient comme des libérateurs. Mais une fraction dominante du Reich (les généraux réactionnaires ?) voulait repousser les non-Allemands à l'Est et les rudoyer, ce qui a refroidi lesdits enthousiasmes. Je crois qu'une autre ligne minoritaire (celle de Rosenberg ?) voulait faire davantage de concessions avec les Ukrainiens et autres peuples pour les enrôler dans le combat sans trop de "forçage".
Ah d'accord. Si tel est effectivement le cas (que les peuples baltes et slaves étaient prêts à s'allier aux Allemands pour se libérer du joug judéo-soviétique) c'est idiot de la part des Allemands d'avoir été brutaux à leur égard.
En revanche (c'est un peu un autre sujet) je ne sais pas de quel bois sont faits les Russes pour s'en être pris de manière aussi ignominieuse aux femmes allemandes. Je sais bien que les viols ne soient pas du tout quelque chose d'inédit pendant les guerres, mais là ça a pris des proportions délirantes. Ca m'intéresserait de savoir si c'est un sujet de friction entre les néonazis allemands d'Allemagne de l'Est (dont énormément ont dû avoir des grands-mères ou des arrière-grands-mères violées massivement par les Russes) et les néonazis russes.
 

Samy

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,699
Reaction score
8,266
Ah d'accord. Si tel est effectivement le cas (que les peuples baltes et slaves étaient prêts à s'allier aux Allemands pour se libérer du joug judéo-soviétique) c'est idiot de la part des Allemands d'avoir été brutaux à leur égard.
En revanche (c'est un peu un autre sujet) je ne sais pas de quel bois sont faits les Russes pour s'en être pris de manière aussi ignominieuse aux femmes allemandes. Je sais bien que les viols ne soient pas du tout quelque chose d'inédit pendant les guerres, mais là ça a pris des proportions délirantes. Ca m'intéresserait de savoir si c'est un sujet de friction entre les néonazis allemands d'Allemagne de l'Est (dont énormément ont dû avoir des grands-mères ou des arrière-grands-mères violées massivement par les Russes) et les néonazis russes.

Pourquoi néo ?

En ce qui concerne les viols, c'était une politique juive délibérée, du sémitisme comme disait le général Patton. L'abominable Ilya Ehrenbourg, grand responsable de la propagande, aboyait des incitations à "briser l'honneur racial de la femme allemande" et l'armée rouge envoyait des fantassins turco-mongols pour commettre ces crimes horribles.
 

MarcelCerdan

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2021
Messages
542
Reaction score
1,938
Pourquoi néo ?

En ce qui concerne les viols, c'était une politique juive délibérée, du sémitisme comme disait le général Patton. L'abominable Ilya Ehrenbourg, grand responsable de la propagande, aboyait des incitations à "briser l'honneur racial de la femme allemande" et l'armée rouge envoyait des fantassins turco-mongols pour commettre ces crimes horribles.
J'ai découvert cet ignoble Juif Ilya Ehrenbourg hier et j'ai été effaré par sa haine typiquement sémitique pour l'Aryen.
T'as raison, je devrais dire "nazi" tout court.
Le Juif est le fauteur de guerre par excellence, il adore voir les goyim s'entretuer pour des intérêts qu'ils ne comprennent pas toujours.
Et si les goyas peuvent se faire violer au passage, c'est encore mieux.
 
Last edited:

chene1968

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
1,829
Reaction score
5,779
Alors sans détour l'attaque de l'URSS a été la pire décision de "mr hitler " envoyer 2 millions d'hommes en russie çà représente une aiguille dans une botte de foin !
L'attaque aurait une chance pas 2 s'emparer de Moscou et st Pétersbourg les 2 villes symboles !
Les utopistes abstenaient vous !!!
 

Jevola

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
1,575
Reaction score
6,684
Les meilleurs éléments blancs de ces peuples qui se massacrent entre eux... :unsure: c'est bon pour Israël...
 

baronmaximus

SA-Brigadeführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
5,165
Reaction score
25,530
Il ne faut pas oublier que le Grand Homme avait besoin de pétrole pour mener à bien la libération de l'europe de la racaille juive !
L'énergie était encore une fois la clé, l'Allemagne et notre Grand Homme ne pouvaient pas mener à bien leurs ambitions, simplement en convertissant le charbon en essence, ce qui était certes une technologie brillante, mais pas suffisante en volumes de production ( sans parler des coûts), pour mener à bien une opération d'épuration du continent, infesté de juiverie depuis des centaines et des centaines d'années.

Certains diront qu'ils auraient pu tenter de maintenir le pacte germano-soviétique et acheter l'huile nécessaire, mais pouvait-il faire confiance au cinglé Staline et son immonde communisme, et toute la juiverie derrière, même si le petit père des peuples avait quand même fait du ménage ?

Pas certain du tout, il restait de la juiverie donc forcément une force négative qui aurait pu trahir le Grand Homme !

De toute manière, comme le dit M Grenouille, tout ceci relève du passé et nous avons tant de combats à mener actuellement.......nous ne pouvons pas retourner en arrière et conseiller le Grand Homme à l'aune de ce que nous savons maintenant !
 

chene1968

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 10, 2020
Messages
1,829
Reaction score
5,779
Il ne faut pas oublier que le Grand Homme avait besoin de pétrole pour mener à bien la libération de l'europe de la racaille juive !
L'énergie était encore une fois la clé, l'Allemagne et notre Grand Homme ne pouvaient pas mener à bien leurs ambitions, simplement en convertissant le charbon en essence, ce qui était certes une technologie brillante, mais pas suffisante en volumes de production ( sans parler des coûts), pour mener à bien une opération d'épuration du continent, infesté de juiverie depuis des centaines et des centaines d'années.

Certains diront qu'ils auraient pu tenter de maintenir le pacte germano-soviétique et acheter l'huile nécessaire, mais pouvait-il faire confiance au cinglé Staline et son immonde communisme, et toute la juiverie derrière, même si le petit père des peuples avait quand même fait du ménage ?

Pas certain du tout, il restait de la juiverie donc forcément une force négative qui aurait pu trahir le Grand Homme !

De toute manière, comme le dit M Grenouille, tout ceci relève du passé et nous avons tant de combats à mener actuellement.......nous ne pouvons pas retourner en arrière et conseiller le Grand Homme à l'aune de ce que nous savons maintenant !
Ce que voulez pas comprendre nous les blancs goys sommes toujours en guerre, l'attaque de l'urss a été la plus grande victoire des juifs ..............
Actuellement ils contrôlent avec leur sbire (payer avec notre argent ) l'Europe par l'intermédiaire de l'UERSS !!!
la vrai force n'est pas un homme c'est un peuple unis hommes ,femmes ,enfants !
Pour une vrai victoire sur un territoire les allemands ou autres auraient du s'installer avec femmes et enfants sur les terroirs conquis et sélectionner les populations russes pro-germaniques bref installer du durable et pas des ballets roses !
Et pour clore 2 exemples flagrants comment envahir un territoire sans tirez un coup de fusil l'infiltration voulu1631550079370.png ou pas le kosovo rien que part la natalité des albanaises !
 
Last edited:

Lazare Léplusombre

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
384
Reaction score
979
Sur le sujet, je recommande "La guerre d'extermination de Staline 1941-1945" de Joachim Hoffmann.
Sa thèse est que le Reich était forcé de tenter d'abattre l'URSS, avant que le réarmement soviétique en vue de l'invasion de l'Europe, ne soit trop avancé.
 

Prosit

SA- aspirant
Membre
Joined
Oct 19, 2020
Messages
40
Reaction score
86
Non je ne suis pas au courant de tout ça, j'ai des connaissances vraiment limitées sur l'opération Barbarossa et tout ce qu'il y a autour.
Mais franchement, les Russes auraient-ils eu les moyens d'attaquer l'Allemagne à ses frontières ? L'armée russe étant très inférieure à l'armée allemande, elle avait besoin que ce soit les Allemands qui s'enfoncent en Russie, non ?
Une bonne synthèse de ce que dit Zouvorov avec inclus la vidéo de propos d'Hitler en rapport qui avait été enregistrée accidentellement.
https://lesakerfrancophone.fr/barbarossa-le-revisionnisme-de-souvorov-simpose-au-grand-public
 

Prosit

SA- aspirant
Membre
Joined
Oct 19, 2020
Messages
40
Reaction score
86
Au début de l'offensive les Soviétiques ont été pris de court et même Staline convoqué en urgence par le Parti a cru qu'il vivait sa dernière heure. Ce que certains savants reprochent au Reich c'est plutôt sa politique un peu brutale et incohérente vis-à-vis des nationalités, comme les Ukraniens par exemple. Il semble que pas mal de peuples baltes et slaves subissant l'Empire soviétique étaient bien disposés à l'égard des Allemands qu'ils voyaient comme des libérateurs. Mais une fraction dominante du Reich (les généraux réactionnaires ?) voulait repousser les non-Allemands à l'Est et les rudoyer, ce qui a refroidi lesdits enthousiasmes. Je crois qu'une autre ligne minoritaire (celle de Rosenberg ?) voulait faire davantage de concessions avec les Ukrainiens et autres peuples pour les enrôler dans le combat sans trop de "forçage".
Je ne sais plus quel Général Allemand à dit à ce propos quelque chose comme: (pardon de ne pas citer exactement), éNous avons perdu la Guerre en ne hissant pas le drapeau Ukrainien à coté du nôtre à Kiev."

Comprendre que s'en faire des alliés au lieu de conquis eut tout changé.
 

Morticia86

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 11, 2020
Messages
527
Reaction score
2,142
Le résultat de l'opération Barbarossa c'est :
-un génocide blanc intégral (26 millions de Russes morts, des millions d'allemand) ;
-2 millions de femmes allemandes violées par les Rouges, et tout le traumatisme psychologique qui va avec, qui a détruit l'Allemagne à jamais ;
-la défaite de l'Allemagne nazie et la victoire de la juiverie internationale, à l'origine de la dystopie dans laquelle nous vivons aujourd'hui.


Tout a capoté à cause de l'opération Barbarossa. Tout ! Sans la défaite en Russie, les Américains ne seraient d'ailleurs jamais rentrés en guerre avec l'Allemagne, ils étaient déjà bien trop occupés avec les Japonais. Hitler n'aurait eu qu'à soutenir les Japonais pour triompher, ou du moins museler les Etats-Unis, et c'était plié. Pourquoi diable s'en est-il pris à la Russie imprenable ?

L'aventure nationale-socialiste a pour moi été une masterclass de bout en bout jusqu'à cette erreur historique qui a tout fait capoter, et dont on ne se relèvera peut-être jamais.
Je suis d'accord!

Il était inconscient d'attaquer la Russie, sachant notamment qu'avant lui, Napoléon et sa Grande Armée s'y étaient cassés les dents!

Si vraiment tonton voulait attaquer la Russie, il aurait pu le faire par la suite après avoir gagné la guerre! Il est évident que ses armées ont été beaucoup trop dispersées suite à cette offensive, c'était un trop gros morceau et ça a effectivement précipité la fin du Reich puisque ça a donné un prétexté aux USA et à la juiverie pour entrer en guerre contre lui.
 

tahtiahnah

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 19, 2020
Messages
391
Reaction score
768
Le résultat de l'opération Barbarossa c'est :
-un génocide blanc intégral (26 millions de Russes morts, des millions d'allemand) ;
-2 millions de femmes allemandes violées par les Rouges, et tout le traumatisme psychologique qui va avec, qui a détruit l'Allemagne à jamais ;
-la défaite de l'Allemagne nazie et la victoire de la juiverie internationale, à l'origine de la dystopie dans laquelle nous vivons aujourd'hui.


Tout a capoté à cause de l'opération Barbarossa. Tout ! Sans la défaite en Russie, les Américains ne seraient d'ailleurs jamais rentrés en guerre avec l'Allemagne, ils étaient déjà bien trop occupés avec les Japonais. Hitler n'aurait eu qu'à soutenir les Japonais pour triompher, ou du moins museler les Etats-Unis, et c'était plié. Pourquoi diable s'en est-il pris à la Russie imprenable ?

L'aventure nationale-socialiste a pour moi été une masterclass de bout en bout jusqu'à cette erreur historique qui a tout fait capoter, et dont on ne se relèvera peut-être jamais.
Mr Cerdan Votre fil me fout vraiment le cafard et me rend a la fois tres triste et a la fois tres en colere car comme dit Baron plus haut :
''nous ne pouvons pas retourner en arrière et conseiller le Grand Homme à l'aune de ce que nous savons maintenant ''
pourquoi la machine a remonter le temps n'existe pas pour de vrai.... soupirs....

Love Love Quote Reply
 
Top