Démocratie Participative S05E30 : « Claustrophobie systémique »

A

AdminDP

Guest
Emission
Démocratie Participative
11 août 2020



Bonne écoute :


Pour télécharger directement l’émission, sur le lecteur ci-dessus cliquez sur cette icône
:



Ou la télécharger ici (Une fois sur la page, clic sur les trois points puis « Enregistrer sous »/ »Download »)

RSS

Les participants :


Le programme :

Rubrique n°1 « Courrier des lecteurs »

Rubrique n°2 « Autisme radical »


La baleine d’appartement

Rubrique n°3 « La minute bretonne »

La police c’est un hôtel

PAUSE :

Rubrique n°4 « Diversité »

Bienvenue au Havre de l’Amour

Rubrique n°5 « Le sale juif de la semaine »

Mathieu Kassovitz

Discussion : Salade libanaise

Goyim, shekels SVP​


Monero :​

4BBFd6nKXEd6LXUgTQxesu9ayEFf9hc3aj4R8SQCMMNdixt8TSBgqt8QmJ54Nc3pUVXU9atrHXXtP2uqUjy9azh4MLKV4Xg

Continue reading...
 

ViveDP

SA- soldat de choc
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
443
Reaction score
1,382
Voilà, c'était long, mais c'était bon, j'ai passé une très bonne aprème en votre compagnie, MERCI a toute l'équipe !
 

Paul Mauser

SA- soldat de choc
Membre
Joined
Apr 9, 2020
Messages
248
Reaction score
1,193
Je me permets de répondre à la question de Gandalf sur la possession d'armes pour la reconstitution en France, uniquement dans le cadre de la reconstitution. Ce message peut être parfaitement effacé (j'ai déjà bien compris que le sujet est sensible sur le site), c'est juste pour une indication législative.

-En ce qui concerne les armes neutralisées: elles sont toutes en catégorie D, donc en vente libre; cela étant dit, ce qui pose problème est moins leur possession que leur transport et à fortiori, leur port sur la voie publique reste restreint à la législation en vigueur, c'est à dire interdit sauf motif légitime (comme justement une reconstitution), mais il faut alors être en possession d'une invitation à un évènement de reconstitution, bref, pouvoir prouver sa qualité et son activité au moment du contrôle par les forces de l'ordre.

-En ce qui concerne les armes en état de fonctionnement: deux catégories bien précises vont nous intéresser ici: les armes de catégories C (soumises à déclaration en Préfecture, accessibles sur présentation du Permis de Chasse, de la Licence de Tir ou de la Carte du collectionneur, sur laquelle je reviendrais plus tard), et les armes de catégorie D (en vente libre aux majeurs de 18 ans):

Catégorie D (vente libre aux majeurs), d'abord:
ce sont évidemment et d'abord les armes blanches, les arcs et les arbalètes pour ceux qui souhaitent reconstituer le Moyen-âge ou l'antiquité: leur acquisition ne pose évidemment aucun problème, seul leur transport doit obéir à un motif légitime, leur port et leur utilisation n'étant permis que dans le cadre d'une reconstitution, avec en général déclaration de ladite manifestation en Préfecture.

Viennent ensuite les armes à feu: là, la loi pose, pour l'instant, la date butoir de 1900: en tous cas, en ce qui concerne le brevet de conception, ce qui est une chose à bien préciser: les armes à feu dont le brevet a été déposé avant 1900 rentrent dans la catégorie D, donc toujours d'acquisition libre. Sauf quelques exceptions, évidemment les plus intéressantes: mauser 1898, Mauser C96, Colt 1873 sauf certains modèles en fonction de leur numéro de série. Bref, on rentre ici dans l'enculage de mouche, qui fait se combattre l'Etat et les associations d'amateurs d'armes depuis des années...

Pour revenir à l'aspect purement reconstitution historique, cela laisse tout de même certains modèles intéressants, à commencer par le fusil Français Lebel 1896, le fusil suisse Schmidt Rubin 1889 et sa modification de 1911 (G1889/11) (dont le système de culasse sera repensé plus tard par un certain Adolf Furrer, je n'invente rien :ROFLMAO:), ou encore le fusil suédois Carl Gustaf 1896 aussi surnommé "Mauser Suédois". Ces armes ne sont pas inintéressantes pour le tir, encore que les munitions soient assez difficiles / chère à trouver, voir à refabriquer entièrement soit-même pour certaines.
Par exemple, la munition du Lebel a été jusqu'à une période récente privée de son agrément commercial pour une histoire de dénomination technique, et était quasimment impossible à trouver. Sa désignation ayant été changée, elle est de nouveau commercialisée par la firme Serbe PPU Partizan, mais reste tout de même assez confidentielle.


En revanche, cher Cardinal Derrick, vous avez dit une bêtise sur les armes à poudre noire: la Commission Européenne pèse effectivement sur la France pour qu'elle revoit son classement des armes anciennes selon leur année de fabrication et non plus le brevet d'invention, mais ce n'est pas encore fait. De plus, il n'existe pas d'arme de poing en catégorie C: elles sont soit en catégorie D (libre) soit en catégorie B (soumise à autorisation, le régime le plus dur accessible aux particulier). Si la commission devaient obtenir une nième trahison du Gouvernement français, les armes de poing à poudre noire passeraient alors en catégorie B.

Bref, comme le disait Fulbert, c'est de plus en plus restreint.

Comment font, alors les reconstitueurs pour les armes de poing et les armes classées en catégorie B et A (interdites) (Thompsons, MP-40, MG42, Colt 1911, etc) ???
Très simplement, ils utilisent la plupart du temps des répliques conçues spécialement pour ne tirer que des cartouches à blanc (les cartouches à blanc n'ayant pas les mêmes côtes que les cartouches réelles, il est impossible d'y chambrer de vraies cartouches. Par ailleurs, ces répliques ont des canons en alliage léger qui ne supporterait pas le tir d'une cartouche normale, et d'autres systèmes empêchant d'utliser ces armes comme de vraies armes que je ne détaillerais pas).

Et encore! Si vous regardez attentivement les séries et films modernes, vous verrez que, de plus en plus, il n'y a même plus de tir: l'acteur "secoue" l'arme, et Adobe After Effects fait le reste: blast, flamme, fumée...:rolleyes:

Catégorie C (soumises à déclaration, acquisition pour les chasseurs, tireurs et collectionneurs):
Depuis le décret d'août 2018, une "carte du collectionneur" permet à ceux qui ne veulent faire que de la collection ou de la reconstitution d'acheter des armes réelles de catégorie C (Mauser 98K, Mas 36, etc...) mais pas de cartouches. Attention cependant: pour obtenir la carte du collectionneur, il ne faut être ni chasseur ni tireur, ce qui limite grandement l'intérêt de ladite carte! Il faut vraiment être un passionné!


Voilà chers amis une explication qui aura été assez claire je l'espère. La législation Français est parsemée de trous, donc il est difficile de synthétiser ici tous les cas.
 

Crépue Blique

SA- aspirant
Membre
Joined
May 24, 2020
Messages
7
Reaction score
8
(y) génial merci
Oserais je dire que dès le générique ça me fout dans une colère noire "le bwoa que vou zavé voulé en afwik..." putain ... all so tiresome
 
Top