Démocratie Participative S05E17 : « A l’extrême-droite du Jourdain »

Arverne

Gauchiste en rémission
Membre
Concernant Lucien Neuwirth, contrairement à ce qu'a dit Alexis, -le présentant comme un protestant-, il se trouve que Neuwirth est bien juif (askénaze, son père étant né en Pologne). Sa fiche Wikipedia est sans ambiguïté là-dessus.


Au delà de sa fiche, la judéité de ce type ressort par ses obsessions : Limiter au maximum la natalité des Blancs. Dès son engagement en politique, il avait cette constance, soi-disant pour lutter contre la pauvreté (il était, paraît-il estomqué de voir des familles avec 6 ou 7 enfants dans le bassin minier de Saint Etienne). Pour l'anecdote, on lira dans cet article que Neuwirth est aussi un miraculé de la deuxième guerre mondiale (quel Juif ne l'est pas ??????) Capturé par les Allemands, il est fusillé, mais heureusement il avait une pièce dans sa poche au niveau du coeur qui a servi de pare-balle ! Les soldats allemands, complètement débiles, ne se sont pas aperçus qu'il n'était pas mort. Encore un miraculé, lui pas miraculé d'Auschwitz, mais miraculé de la shoah par balles ! ! Si, après ça, certains doutent de sa judéité....


L'article nous apprend (pourtant c'est du slate) qu'il était très frivole (ce qui justifierait son combat pour la pilule) ! Dr Hervé Ryssen, on a besoin de vous !
 

Arverne

Gauchiste en rémission
Membre
Concernant l'article de Roman-sur-Isère, juste pour la forme, je rappelle que la Drôme n'est pas en Auvergne, mais plutôt un département alpin (une partie sur les Alpes, une autre en Provence). Je remets le commentaire que j'avais déjà mis :


Le fond des commentaires est très bon
 

AntiPAN

Branleur sous pseudo
Membre
L'émission commence directement avec un sujet très intéressant et de moins en moins tabou, la fameuse "white sharia" qui rend hystériques les whites knights négrolâtres de la droite féministe dégénérer, et quel plaisir de constater que de plus en plus de jeunes natios s'opposent fermement au grand projet de cette droite maçonne sémitisé du libertinage féministo-négrolatre que prônent agressivement une certaine frange du (((nationalisme)))

Qu'ils soient de droite ou de gauche, avec Moshé l'homme blanc est toujours perdant, en revanche avec un véritable patriarcat blanc radical, rigoureux et autoritaire à l'égard des gonzesses (en somme une sorte de charia blanche) la femme blanche redeviens la propriété de droit exclusive de l'homme blanc qu'il garde jalousement.

Et les femmes ne demandent que ça, même si c'est parfois de l'ordre de l'inconscient, donner le pouvoir à une femme et elle le redonnera immédimal au premier pouilleux du tiers monde venu, et dans notre situation dramatique où elles jugent que les hommes blancs sont devenu faibles, lâches et de ce fait non méritant à leurs yeux, elles redonnent symboliquement se pouvoir phallique qu'elles n'ont absolument que faire aux métèques hirsutes djihadistes à 75 de QI ou au bidon d'huile crochues et se soumettent à eux sans le moindre scrupules faute de mieux pour elles, les blanches n'ont plus aucun repaire masculin blanc autoritaire, même à "l'extrême droite" où elles font souvent n'importe quoi car elles sont entourées de bêtas orbiteurs qui ne savent pas les encadrer avec radicalité.
(Déjà vu du sale crouille puant patrouillé sévère de la blanche dans des milieux réputé d'extrême droite sous le regard attendri des couilles molles de droite)

Tâchons de rectifier le tir camarades, notamment en inculquant aux jeunes blancs de nos milieux certains principes fondamentaux...



maxresdefault2.jpg
 
Last edited:

ChramnSear

Gauchiste en rémission
Membre
L'émission commence directement avec un sujet très intéressant et de moins en moins tabou, la fameuse "white sharia" et quel plaisir de constater que de plus en plus de jeunes natios s'opposent fermement au grand projet de cette droite maçonne sémitisé du libertinage féministo-négrolatre que prônent agressivement une certaine frange de (((nationalistes)))

Qu'ils soient de droite ou de gauche, avec Moshé l'homme blanc est toujours perdant, en revanche avec un véritable patriarcat blanc radical, rigoureux et autoritaire (en somme une sorte de charia blanche) la femme blanche redeviens la propriété de droit exclusive de l'homme blanc qu'il garde jalousement.

Et les femmes ne demandent que ça, même si c'est parfois de l'ordre de l'inconscient, donner le pouvoir à une femme et elle le redonnera immédimal au première venue, et dans notre situation dramatique où elles jugent que les hommes blancs sont devenu faibles, lâches et de ce fait non méritant à leurs yeux, elles redonnent symboliquement se pouvoir qu'elles n'ont que faire aux métèques hirsutes à 75 de QI ou au bidon d'huile crochus et se soumettent à eux sans le moindre scrupules faute de mieux pour elles, les blanches n'ont plus aucun repaires masculin autoritaire, même à "l'extrême droite"
Tâchons de rectifier le tir camarades.

View attachment 5948


"les femmes pensent savoir quel genre d'homme elles veulent, mais en réalité, la plupart ne le savent pas. En fait, de nombreuses femmes, involontairement troublées par la myriade de mantras féministes qui les bombardent quotidiennement, recherchent le type de relation amoureuse engagée avec un homme qui, en fin de compte, leur laissera, à elle et à lui, une insatisfaction inhérente.

Cela est dû autant à l'idéologie qui sous-tend les idées erronées du féminisme qu'aux hommes qui ont été, au fil des ans, inconsciemment programmés pour se comporter selon ses diktats. Il n'est jamais trop tard pour comprendre que les hommes ont besoin de s'approprier leurs prouesses patriarcales. S'ils le faisaient, ils ne tarderaient pas à découvrir que c'est ce que les femmes veulent vraiment.

Ce que l'on dit aux femmes
On dit maintenant aux femmes, depuis l'école primaire jusqu'au début de l'âge adulte, qu'elles peuvent tout faire, être tout, avoir tout - avec une femme ou un homme, avec n'importe qui ou personne - à condition de travailler dur, de s'appuyer sur le girl power et de réprimander ou du moins d'éviter toute notion de révérence patriarcale. Voir le fameux "les femmes ont besoin des hommes comme un poisson a besoin d'un vélo" de Gloria Steinem*.

Beaucoup de femmes aspirent encore à une relation romantique stable, mutuelle et rassasiante avec un homme affirmé, authentique et direct.
Vous avez vu cela se produire dans la vie réelle, et si vous regardez les statistiques, les femmes mettent réellement cela en pratique : Au cours des dernières décennies, plus de femmes que d'hommes sont allées à l'université et ont obtenu des diplômes supérieurs. Elles achètent ensuite des maisons et remettent à plus tard le mariage et les bébés. Devinez quoi : elles sont malheureuses. (Comme dirait Donald Trump : "Triste !")

Dans une interview accordée à Maclean's, Camilla Paglia l'a confirmé : "Nous ne savons pas ce que nous voulons. Nous ne savons pas si nous voulons des enfants ou non."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
 

Tom. Jdl

Gauchiste en rémission
Membre
Bonsoir chers démocrates participatifs.

Je ne peux télécharger l'émission mais je vais me faire un grand plaisir de l'écouter dès demain sur le lecteur.

Bonne semaine à tous et "en avant les nègres !".
 
Top