Chrétiens / Païens - GENERAL

diogene

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
4,454
Reaction score
6,348
@GoupilBlanc

deuxieme et derniere partie .

La penée et le génie Arien mon bon Goupil , tu reconnaîtra quelques petites choses de la sapiance de Ben Sira , mais au dela de cela , tu va te rendre compte du gouffre qui sépare la pensée obsequieuse et surtout sacrificiel du rabbi ben jesus pour son dieu sémite.

Il n'avais résolument rien inventé.......

 

GoupilBlanc

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
854
Reaction score
3,013
ou a tu lu dans un de mes post que je priais ? ? ? les bouddhiste par exemple ne prie pas !
Salutations Diogène ! mais qu'est-ce que la prière, je te le demande ! Pour moi prier = s'adresser à Dieu. Cela n'implique pas nécessairement de parler ; on peut prier en silence dans l'oraison par exemple. 🛐
les bouddhiste par exemple ne prie pas ! ils perçoivent des sons et des couleurs qu'ils interpréte en message et en font de même mentalement.
Mmmh cela est à la portée d'un schizophrène lambda : interpréter les sons et les couleurs de sorte d'être persuadé d'être un élu par exemple. Sinon ma femme interprète aussi les sons et les couleurs au supermarché pour repérer les promos. 🤣
Les religions universel veridique, ne laisse personne de coté , les prosélyte cherche a convertir et a prouver ....Dieu n'a pas besoin de prouver .
Tu es un prophète Diogène. 🙏🏻
Ah oui excellent Spinoza ! pour ma part je l'avais découvert par l'intermédiaire du philosophe contemporain Frédéric Lenoir.
@GoupilBlanc

deuxieme et derniere partie .

La penée et le génie Arien mon bon Goupil , tu reconnaîtra quelques petites choses de la sapiance de Ben Sira , mais au dela de cela , tu va te rendre compte du gouffre qui sépare la pensée obsequieuse et surtout sacrificiel du rabbi ben jesus pour son dieu sémite.

Il n'avais résolument rien inventé.......

Je pense que nous avons des fondements philosophiques similaires.
Pour ma part je me reconnais dans la pensée d'Emmanuel Kant, l'inventeur de la morale. À la question : comment dois-je conduire ma vie ? l'homme de bonne volonté avait deux réponses possibles.
L'une découlait de la tradition judéo-chrétienne et des commandements de Dieu, l'autre de la sagesse gréco-latine comme Épictète. Kant substitue à l'une et à l'autre les lois de la morale absolue, laïques et désintéressées (la morale ne comporte ni récompense ni châtiment).
Les Fondements de la métaphysique des mœurs (1785) et la Critique de la raison pratique (1788) mettent tout cela noir sur blanc.
 

diogene

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
4,454
Reaction score
6,348
alutations Diogène ! mais qu'est-ce que la prière, je te le demande ! Pour moi prier = s'adresser à Dieu. Cela n'implique pas nécessairement de parler ; on peut prier en silence dans l'oraison par exemple.
Mmmh cela est à la portée d'un schizophrène lambda : interpréter les sons et les couleurs de sorte d'être persuadé d'être un élu par exemple. Sinon ma femme interprète aussi les sons et les couleurs au supermarché pour repérer les promos.
De ton point de vu sur le prieur bouddhiste, tu est toi même, un homme du siens mon cher Goupil , ce qui fais quand quant l’indien cherokee , perçois le message divin dans les aléas de la nature qui l’environne « dans le vent , la foudre ou toutes autres manifestations liés a ses codes culturel , il n’est lui-même pas différents du papou de nouvel guinée qui rencontre Dieu et le comprends devant son totem !

je parle ici de dieu createur de toutes chose , pas de Yavhé/jesus, tu l'auras compris ...lol

lors-ce que tu te met a genoux devant un homme supplicié et clouer sur une croix et que tu l'appel Dieu , d’un point de vu Bouddhiste et j’allais te dire de tout homme doué de raison , aller reconnaître dieu dans un tel symbole peux paraître vraiment curieux pour énormément de culture a travers le monde , c’est une question de point de vue et de perception des choses mon cher Goupil , mais tu le sais, nous ne sommes pas tous appelé aux mêmes endroits sur la terre , bien que faisant tous partie d'une seule et même création.

Il existe en réalité autant de manière de s’adresser a dieu, qu’il trouve lui même de réponse pour ce faire comprendre…..

Pour ma part je me reconnais dans la pensée d'Emmanuel Kant, l'inventeur de la morale. À la question : comment dois-je conduire ma vie ? l'homme de bonne volonté avait deux réponses possibles.
L'une découlait de la tradition judéo-chrétienne et des commandements de Dieu, l'autre de la sagesse gréco-latine comme Épictète. Kant substitue à l'une et à l'autre les lois de la morale absolue, laïques et désintéressées (la morale ne comporte ni récompense ni châtiment).
cela ne pourrais me convenir, je peux concevoir sur la forme , qu'une certaines mouvance Judéo-Chretienne puisse avoir été une forme de resurgence de morale et de bon sens , mais pas sur le fond.

La preuve en est ! regarde aujourd'hui de quoi est constitué l'eglise chretienne en terme d'ouaille et tu comprends automatiquement que ce dogme est une " éponge" qui s'adapte aussi bien aux epoque qu'il traverse qu'aux ouailles qui le nourisse....

Jadis l'eglise Chretienne fût Arienne, elle beneficia du genie Arien jusqu'aux architectures de ses lieux de priere, aujourd'hui , le genie disparaît en même temps que l'Arien de ses enceintes , laissant la place au fond des choses et ce n'est pas trés reluisant a contempler ...

Ce qui est dommage c'est que tu sois passer par Kant pour comprendre la pensée de Spinoza, je t'ai d'ailleurs concocté depuis hier un morceau choisis , specialement pour toi...

Je dis specialement mon cher Goupil, par ce que je te sais erudits dans certains domaine et particulierement attaché a certains concepte judeo-chretiens, que Spinoza démolis methodiquement , avec une fulgurance , qui ne devrais pas te laisser indifferent....

passe directement par le maître au lieux de passer par ses apôtres.....lol

 

GoupilBlanc

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
854
Reaction score
3,013
De ton point de vu sur le prieur bouddhiste, tu est toi même, un homme du siens mon cher Goupil , ce qui fais quand quant l’indien cherokee , perçois le message divin dans les aléas de la nature qui l’environne « dans le vent , la foudre ou toutes autres manifestations liés a ses codes culturel , il n’est lui-même pas différents du papou de nouvel guinée qui rencontre Dieu et le comprends devant son totem !
Le chrétien discerne aussi dans sa vie les manifestations de l'Esprit-Saint. Les présages des augures n'ont pas grand chose à voir avec cela. Cela dit dans l'Ancien Testament on peut voir que les manifestations naturelles (notamment les catastrophes) viennent de Dieu... en réponse au comportement des hommes, pour les appeler à la conversion. (cf. livre de Jonas par exemple)
je parle ici de dieu createur de toutes chose , pas de Yavhé/jesus, tu l'auras compris ...lol
Mais du coup je comprends bien que dans notre échange j'incarne le point de vue chrétien mais pour toi, qu'en est-il ? Qui est ce Dieu créateur ? Peut-il communiquer avec nous ? Que voudrait-il de nous ? etc.
La preuve en est ! regarde aujourd'hui de quoi est constitué l'eglise chretienne en terme d'ouaille et tu comprends automatiquement que ce dogme est une " éponge" qui s'adapte aussi bien aux epoque qu'il traverse qu'aux ouailles qui le nourisse....
La foi chrétienne n'est pas figée dans le passé, justement, elle est toujours d'actualité au cours des siècles.
Ainsi, l'Évangile demeure mais la pastorale évolue (exemple : quand le pape condamne l'usage de la bombe atomique, tu te doutes bien que Jésus n'allait pas la condamner car ç'eut été anachronique !).
Ce qui est dommage c'est que tu sois passer par Kant pour comprendre la pensée de Spinoza, je t'ai d'ailleurs concocté depuis hier un morceau choisis , specialement pour toi...
Je les lis indépendamment de l'un et de l'autre, sans les opposer.
 

diogene

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
4,454
Reaction score
6,348
Cela dit dans l'Ancien Testament on peut voir que les manifestations naturelles (notamment les catastrophes) viennent de Dieu... en réponse au comportement des hommes, pour les appeler à la conversion. (cf. livre de Jonas par exemple)
tu veux dire Yavhé ? ses catastrophes sont annoncés aussi bien chez les Summerien , Maya , Hopis etc....Ce n'est pas pour autant qu'il faille prendre la torah juive " que tu appel l'ancien testament " , pour un fait exceptionel , ceci est annocé un peu partout en revanche chez les juifs, ils prevois un descendant d'hebreux pour regner sur les survivants ! c'est la seul originalité de l'histoire , un descendant du roi David , ca te dis quelque chose goupil ?

Mais du coup je comprends bien que dans notre échange j'incarne le point de vue chrétien mais pour toi, qu'en est-il ? Qui est ce Dieu créateur ? Peut-il communiquer avec nous ? Que voudrait-il de nous ? etc.
je me fais chier a te posté des videos qui t'explique ma conception des choses d'un point de vu général et tu me repose la même question !

La foi chrétienne n'est pas figée dans le passé, justement, elle est toujours d'actualité au cours des siècles.
Ainsi, l'Évangile demeure mais la pastorale évolue (exemple : quand le pape condamne l'usage de la bombe atomique, tu te doutes bien que Jésus n'allait pas la condamner car ç'eut été anachronique !).
oui , mais sans moi , cv'est ce qui m'importe le plus Goupil.....au millieux des races de boues, je passe mon tour....lol

Je les lis indépendamment de l'un et de l'autre, sans les opposer.
tu est pour la paix des menages, mais aussi pour la paix des meninges ou tu est d'origine helvetique peut-être ?
 

diogene

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
4,454
Reaction score
6,348
les jeune Chretiens parle de Yavhé , la Torah et du rabbi jesus sous le regards bienveillant du pére Arnaud ....

edifiant !

 

Elessar

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Mar 23, 2021
Messages
216
Reaction score
408
Top 5 des mensonges christoïdes, du plus rare au plus courant :
  1. "Les blancs sont les vrais juifs et le christiannisme est la véritable Tradition Primordiale des peuples indo-européens."
  2. "Les mérovingiens, les carolingiens et les capétiens sont d'ascendance davidique."
  3. "Yeshua ben Yosef n'était pas un juif mais un judéen blond aux yeux bleus."
  4. "Les païens sont les esclaves des juifs et des francs-maçons qui détestent le Christ."
  5. "Ce n'est pas la race blanche mais le christianisme qui a fait l'Europe."

Mentions honorables :
  1. "Si la France se trouve dans cette situation, c'est parce qu'elle a abandonné le Christ."
  2. "Nietzsche, Evola et Guénon sont des imposteurs. Le christianisme n'est pas le problème mais la solution."
 

GoupilBlanc

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
854
Reaction score
3,013
1667899564762.png

Le pape appelle l'islam à un examen de conscience ☪️
https://www.valeursactuelles.com/monde/le-pape-appelle-lislam-a-un-examen-de-conscience

La visite de François Ier le samedi 5 novembre était consacrée au dialogue avec l’Islam. Le pape a souhaité que « l’Orient et l’Occident » ne ressemblent pas « à deux mers opposées » et que « nous naviguions ensemble sur la même mer » avec comme cap « la rencontre plutôt que de l’affrontement », comme le relate Le Figaro le samedi 5 novembre.

[...]​
Quasiment aucun pays musulman ne reconnaît aux chrétiens la pleine citoyenneté civile et politique. Depuis des décennies, la requête est constante de la part de la diplomatie vaticane, mais sans réponse.​
 

GoupilBlanc

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
854
Reaction score
3,013
J'ai beau être de confession catholique, je dis :

Cet homme d'Église doit être empalé vivant par l'anus puis brûlé sur un bûcher en place publique. 👿🔥

PARIS : UN PRÊTRE MIS EN EXAMEN POUR VIOL AGGRAVÉ SUR UN ADOLESCENT DE 15 ANS ET ÉCROUÉ

1668541652408.png
Devant les enquêteurs, le prêtre a reconnu l'usage de drogues et les relations sexuelles avec l'adolescent. [FRANK PERRY / AFP]


Soupçonné d’avoir drogué puis violé un adolescent de 15 ans le 3 novembre dernier dans un hôtel du 8e arrondissement de Paris, un prêtre rennais a été mis en examen dimanche pour viol aggravé avant d’être placé en détention provisoire, a-t-on appris ce jeudi.
Une nouvelle affaire de mœurs qui vient entacher l’Eglise française. Soupçonné d’avoir utilisé des drogues avant d’abuser d’un adolescent de 15 ans le soir du jeudi 3 novembre, un prêtre de 52 ans a été mis en examen dimanche puis placé en détention provisoire, a indiqué jeudi 10 novembre le parquet de Paris.
Né en 1970, le curé originaire de Bretagne aurait rencontré le jeune homme sur l’application de rencontres homosexuelles Grindr. Après avoir bu un verre, les deux protagonistes ont terminé la soirée dans la chambre d’un hôtel parisien. Sur proposition de l’homme de foi, l’adolescent aurait consommé de la MDMA puis du GBL, une drogue de synthèse proche du GHB, selon une source proche du dossier pour RTL.
Pendant la relation sexuelle, le jeune homme aurait fini par s’endormir, avant d’être réveillé par un mal-être lui provoquant des vomissements. Contactées par ce dernier, ses amies sont parvenues à le localiser via son téléphone portable avant d’alerter les secours.​

LE PRÊTRE RECONNAÎT LES FAITS

Arrêté par les forces de l’ordre la nuit suivante, le prêtre a reconnu au cours de sa garde à vue avoir consommé des drogues puis offert ces dernières au jeune. Il a également confessé avoir eu des relations sexuelles avec l’adolescent. Le suspect, méconnu des services de police, a néanmoins affirmé qu’il ne connaissait pas l’âge de ce dernier puisqu’il avait menti en déclarant être majeur sur l’application de rencontres.

DES PRATIQUES BRUTALES RÉALISÉES

Inconscient pendant une partie de la nuit, l’adolescent a pourtant révélé aux enquêteurs le souvenir de pratiques brutales, dont une fellation imposée par l’homme de foi. Ce sont ces pratiques qui ont accéléré la mise en examen du suspect par le Parquet de Paris ce dimanche avant son placement en détention provisoire.

Le cinquantenaire est accusé de « viol aggravé par l'administration d'une substance nuisible à l'insu de la victime », « provocation de mineur à l’usage de stupéfiants », « mise en danger d’autrui » et « usage illicite de produits stupéfiants ». Une enquête, menée par la brigade de protections des mineurs, a été confiée à la police judiciaire parisienne.​

UNE PROCÉDURE CANONIQUE DEMANDÉE

Dans un communiqué publié ce jeudi, l'archevêque de Rennes Pierre d'Ornellas a annoncé avoir « signalé à Rome » les faits reprochés dans l'optique de débuter une procédure canonique menée par le tribunal ecclésiastique, aussi appelée Officialité. L'objectif étant de rappeler les engagements pris par le prêtre avant de rendre justice par rapport aux faits reprochés et aux dommages causés.

« J'ai assuré la justice civile de l'entière collaboration du diocèse et signalé à Rome les faits auprès du Dicastère pour la Doctrine de la Foi afin de lancer en parallèle une procédure canonique (...) Je devine combien nombre d'hommes et de femmes peuvent être scandalisés par cette information. Je le comprends et assure chacun de ma détermination à agir », a assuré l'archevêque. Il a aussi précisé qu'il se rendrait «dès ce week-end» auprès des paroissiens où a officié l'homme de foi incréminé.​
 

Attachments

  • 1668541768083.png
    1668541768083.png
    328.3 KB · Views: 0

Kurt Heinrich

SA-Obersturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
3,535
Reaction score
15,803
(Belgique)

Eglise: le nombre de débaptisés a fortement augmenté en 2021​


Alors qu’ils étaient plus de 1.000 à choisir de rompre avec l’Eglise en 2020, le nombre a quintuplé en 2021, pour dépasser les 5.000 débaptisés en 2021.
L’Eglise catholique a accueilli l’an dernier plus de nouveaux fidèles qu’en 2020, mais leur nombre reste encore inférieur à celui relevé en 2019, avant le début de la crise du coronavirus, selon des données du Rapport annuel de l’Eglise catholique.

En 2019, plus de 42.000 personnes avaient été baptisées. Les églises ayant dû fermer leurs portes pendant plusieurs mois en 2020 dans le contexte de crise, le nombre de baptêmes avait chuté. Il est reparti à la hausse en 2021, avec 36.834 baptêmes, même si durant la première moitié de l’année, des mesures restrictives étaient toujours d’application pour les rassemblements physiques.

« Mais avec la disparition des restrictions, nous avons constaté combien les croyants étaient heureux de se réunir à nouveau, de se retrousser les manches et d’être proches », observe, en préface du Rapport, le cardinal Jozef De Kesel, président de la Conférence des évêques de Belgique.

Plus de 5.200 personnes ont fait le chemin inverse et ont demandé à être radiées du registre des baptêmes. C’est une augmentation considérable par rapport à 2020 (1.261). L’Eglise avance comme explication probable la position exprimée au printemps 2021 par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui ne permet pas la bénédiction des couples homosexuels. « L’affaire a fait l’objet d’une attention importante de la part des médias », constate l’Eglise.

L’Eglise passe aussi par le numérique​

Si les églises ne débordent plus de fidèles, paroisses et diocèses multiplient leurs efforts en vue de déployer une offre numérique, à l’image de Prieenchemin.org, le podcast quotidien de prière biblique proposé par les jésuites, ou encore « Dominicains.tv », la chaîne YouTube bilingue des dominicains en Belgique, lancée il y a dix ans.

Les églises ne restent cependant pas vides tout au long de l’année. Certaines sont dotées d’une utilisation partagée (par exemple avec une partie qui fait fonction de bibliothèque) et des centaines d’autres ont une utilisation multifonctionnelle (pour des concerts notamment).


Le document insiste également sur la diversité qu’affiche l’Eglise catholique. La Belgique compte à ce jour 150 communautés catholiques de langue étrangère (16 polonaises, 14 philippines, 8 ukrainiennes, 5 vietnamiennes) et 20 % des prêtres, diacres et assistants paroissiaux sont d’origine étrangère (178 Congolais, 42 Français, 14 Indiens).

Source
 

GoupilBlanc

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
854
Reaction score
3,013
Pour les chrétiens en effet Dieu est amour (cf. 1 Jean 4, 8). Il y a un verset dans cette même lettre de Jean, un ami de Jésus, qui est aussi très intéressant (peut-être l'un de mes préféres :
« Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. » (1 Jean 4, 12)

En effet, la foi ne se prouve pas : elle s'éprouve. J'ai découvert récemment la pensée du philosophe et théologien danois du XIXème siècle Søren Kierkegaard, dont je me permets de reproduire ici des extraits de sa page Wikipédia ; peut-être cela te parlera-t-il.

Le doute et la foi​


Kierkegaard met en parallèle la foi et le doute, qui sont deux attitudes qui se répondent et qui engagent profondément l'homme dans l'existence, plus que ne le ferait une doctrine faite de raisons et de justifications. Ces dernières arrivent après la décision existentielle, mais ne peuvent en aucun cas la fonder. C'est pour cela que Kierkegaard déclare que « l'instant de la décision est une folie » : on ne peut jamais prévoir les ultimes conséquences de notre saut dans l'existence. De même, Kierkegaard affirme que « plaider discrédite toujours ». Ce que nous ne pouvons pas faire, selon Kierkegaard, c'est croire en vertu de la raison. Si nous choisissons la foi, nous devons suspendre notre raison afin de croire en quelque chose de plus élevé que la raison. Nous devons croire en dépit ou en vertu de l'absurde.

Deux des points sur lesquels Kierkegaard insiste sont la « subjectivité » et la « foi ». La foi est une décision qui ne peut se fonder sur une certitude. La recherche de la certitude ne peut venir que du doute et non de la foi car l'individu est passionné par Dieu : la passion se passe de raisons, de même que tout amour « passe l'entendement ».
La foi est directement opposée au doute : « la foi est le contraire du doute », dit Kierkegaard dans les Miettes philosophiques. Plutôt que de remettre en question son attachement à Dieu, le croyant prend un risque, et vainc le doute avec les armes de la foi.

Alors qu'un apologiste essaiera de convaincre les personnes qui doutent en leur fournissant des arguments au sujet de la vérité du christianisme, Kierkegaard propose de croire directement, sans essayer de trouver des certitudes intellectuelles. La foi est une décision subjective de l'individu par laquelle il s'engage à adhérer à ce en quoi il croit, malgré l'incertitude objective. Kierkegaard s'élève contre certains pasteurs et philosophes chrétiens (par exemple Martensen) de son époque qui à force de considérations intellectuelles, ne font que renforcer le doute chez les fidèles : « À quelles extraordinaires métaphysiques et logiques ne s'est-on pas livré de nos jours pour administrer une preuve nouvelle, intégrale, absolument exacte et combinant toutes celles déjà données de l'immortalité de l'âme ; cependant, cette preuve s'établissant, la certitude diminue ». Ceux-ci prennent alors l'habitude de considérer le christianisme comme une doctrine intellectuelle froide et désincarnée, qu'il s'agirait de défendre. Or le chrétien est un amoureux de Dieu dont la certitude est tout autre qu'intellectuelle.

Kierkegaard dans son Post-scriptum définitif et non scientifique aux miettes philosophiques écrit que « la subjectivité est vérité » et que « la vérité est subjectivité ». Cette idée paradoxale ressort d'une distinction entre ce qui est objectivement vrai et la relation subjective qu'entretient un individu avec cette vérité (indifférence ou engagement). Kierkegaard insiste sur le fait que la vérité qui importe au chrétien est la vérité subjective, qui constitue sa vie intérieure. Plus la vie intérieure est riche, plus l'individu est dans la vérité ; la vérité objective, par exemple une connaissance intellectuelle, ne peut devenir vérité subjective que si elle me pousse à changer de manière d’agir. Kierkegaard donne quelques exemples dans le Post-scriptum : on peut savoir par exemple ce qu'est objectivement la mort, mais cette connaissance intellectuelle n'est pas essentielle pour l'individu. L'individu est dans la vérité subjective s'il ordonne sa vie de manière à se préparer à la mort, si donc l'idée de la mort le pousse à l’action dans sa propre vie. Vivre bien pour se préparer à l'au-delà, voilà un exemple de vérité subjective, qui a certainement eu une influence sur le concept heideggerien d’authenticité.

Pour Kierkegaard, la foi chrétienne n'est pas une question de dogme religieux à régurgiter. C'est une question de passion subjective individuelle, qui ne peut être médiée par le clergé ; ce n'est que sur la base de la foi qu'un individu a une chance de devenir son vrai « soi ». C’est l'œuvre de vie que Dieu jugera pour l'éternité.
 
Top