Chrétiens / Païens - GENERAL

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
L'origine juive du judéo-christianisme est nié uniquement par les croisés du net antisémites et en pleine dissonance cognitive.
Je ne sais pas pour ce qui est de son origine, mais pour ce qui est de sa direction actuelle je n'ai aucun doute.
 

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Bon alors pour moi c'est clair : la religion catholique est l'église de satan.
Damn, tu vas vite en besogne !
Le journal La Croix n'est pas l'Église, seulement des journalistes du système se disant catholiques. Mais journalistes.
Or comme dit l'autre, un journaliste est soit une pute, soit un chômeur.​
 

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Damn, tu vas vite en besogne !
Le journal La Croix n'est pas l'Église, seulement des journalistes du système se disant catholiques. Mais journalistes.
Or comme dit l'autre, un journaliste est soit une pute, soit un chômeur.​
Non mais c'est surtout à cause de mon ami mourant...

Il continue à m'envoyer des mails comme quoi il faut accepter la souffrance et en redemander. Bref, je supporte plus ce culte BDSM et son symbole religieux : un intrument de torture avec l'option d'avoir le bonhomme cloué dessus ou non. Moi je suis du côté de la vie, je suis en extase permanente, je demande et reçois toujours plus de joie de l'univers. Om, croix gammée.

iu
iu
 

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Non mais c'est surtout à cause de mon ami mourant...

Il continue à m'envoyer des mails comme quoi il faut accepter la souffrance et en redemander. Bref, je supporte plus ce culte BDSM et son symbole religieux : un intrument de torture avec l'option d'avoir le bonhomme cloué dessus ou non. Moi je suis du côté de la vie, je suis en extase permanente, je demande et reçois toujours plus de joie de l'univers. Om, croix gammée.

iu
iu
Cela fait plusieurs fois cher Mekanizerad que tu parles de ton ami mourant, et cela m'interpelle.
J'imagine que tu tiens à lui et que le fait qu'il te partage sa situation et ses questionnements spirituels ne te laissent pas indifférent. Une intuition.

Cela m'étonne qu'il puisse formuler cela ainsi : aimer la souffrance et en redemander. Aucun être humain sain n'en est capable, à part dans quelques rares exceptions perverses comme le sado-masochisme comme tu dis.

Sans doute donne-t-il un sens à cette souffrance qu'il vit dans sa chair, à sa maladie. Cela peut nous paraître étrange, nous qui sommes bien portants. Les malades sont de fait fragilisés, vulnérables.

Ainsi nous serions de nous dire que quelqu'un de vulnérable est nécessairement plus manipulable ou influençable par une idéologie ou une religion. Ce qui consiste à penser que, dans la peur de la mort, le mourant se tourne vers Dieu comme un moyen, pour se rassurer.

Or une autre façon de voir les choses, d'un autre point de vue, est le suivant : et si cette vulnérabilité, cette faille qui se crée dans l'épreuve, ne permettait-elle pas de laisser à l'homme la liberté de se tourner vers Dieu ?

Tu sais j'ai moi aussi connu une situation semblable. Il est bon de revenir à du concret plutôt qu'à des idées abstraites ; et personnellement je ne mourrais pas pour une croix gammée.

J'ai deux amies chrétiennes qui sont toutes deux atteintes d'un cancer en stade avancé.
L'une en a perdu la foi, en Dieu, en son couple, dans la joie de vivre.
L'autre est restée fidèle à elle-même ; peut-être même, m'a-t-elle confié, que cela l'a rapprochée de Dieu.
Chaque personne vit les choses selon son expérience, son vécu, et sa sensibilité (à la douleur, aux autres...).

Alors moi aussi je suis souvent perplexe face à ce scandale de la souffrance avec ma foi vacillante.
En ce moment la vision de Dieu de Léon Bloy me parle bien, concernant la souffrance et l'impuissance de Dieu, aussi ces pamphlets au vitriol sur la société moderne.

Chez lui la souffrance, vécue non pas comme une auto-flagellation ou masochisme, mais comme souffrance à l'imitation de la Passion de Jésus-Christ, permet seule d'accéder à la connaissance, car la souffrance est vérité ; l'homme qui souffre SAIT. (Et Dieu sait que L. Bloy a connu la souffrance toute sa vie, lui qui était en quête de vérité.)

Je te partage un article du critique littéraire Juan Asensio qui me parle bien à ce sujet :
https://www.juanasensio.com/archive/2015/11/19/le-desespere-de-leon-bloy.html

Ci-dessous une émission consacrée à Bloy sur sa vision de la douleur et de la souffrance.​


 
Last edited:

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Cela fait plusieurs fois cher Mekanizerad que tu parles de ton ami mourant, et cela m'interpelle.
J'imagine que tu tiens à lui et que le fait qu'il te partage sa situation et ses questionnements spirituels ne te laissent pas indifférent. Une intuition.

Cela m'étonne qu'il puisse formuler cela ainsi : aimer la souffrance et en redemander. Aucun être humain sain n'en est capable, à part dans quelques rares exceptions perverses comme le sado-masochisme comme tu dis.

Sans doute donne-t-il un sens à cette souffrance qu'il vit dans sa chair, à sa maladie. Cela peut nous paraître étrange, nous qui sommes bien portants. Les malades sont de fait fragilisés, vulnérables.

Ainsi nous serions de nous dire que quelqu'un de vulnérable est nécessairement plus manipulable ou influençable par une idéologie ou une religion. Ce qui consiste à penser que, dans la peur de la mort, le mourant se tourne vers Dieu comme un moyen, pour se rassurer.

Or une autre façon de voir les choses, d'un autre point de vue, est le suivant : et si cette vulnérabilité, cette faille qui se crée dans l'épreuve, ne permettait-elle pas de laisser à l'homme la liberté de se tourner vers Dieu ?

Tu sais j'ai moi aussi connu une situation semblable. Il est bon de revenir à du concret plutôt qu'à des idées abstraites ; et personnellement je ne mourrais pas pour une croix gammée.

J'ai deux amies chrétiennes qui sont toutes deux atteintes d'un cancer en stade avancé.
L'une en a perdu la foi, en Dieu, en son couple, dans la joie de vivre.
L'autre est restée fidèle à elle-même ; peut-être même, m'a-t-elle confié, que cela l'a rapprochée de Dieu.
Chaque personne vit les choses selon son expérience, son vécu, et sa sensibilité (à la douleur, aux autres...).

Alors moi aussi je suis souvent perplexe face à ce scandale de la souffrance avec ma foi vacillante.
En ce moment la vision de Dieu de Léon Bloy me parle bien, concernant la souffrance et l'impuissance de Dieu, aussi ces pamphlets au vitriol sur la société moderne.

Chez lui la souffrance, vécue non pas comme une auto-flagellation ou masochisme, mais comme souffrance à l'imitation de la Passion de Jésus-Christ, permet seule d'accéder à la connaissance, car la souffrance est vérité ; l'homme qui souffre SAIT. (Et Dieu sait que L. Bloy a connu la souffrance toute sa vie, lui qui était en quête de vérité.)

Je te partage un article du critique littéraire Juan Asensio qui me parle bien à ce sujet :
https://www.juanasensio.com/archive/2015/11/19/le-desespere-de-leon-bloy.html

Ci-dessous une émission consacrée à Bloy sur sa vision de la douleur et de la souffrance.​


Donc j'ai raison, cette religion fait bien l'apologie de la souffrance. Ça sera sans moi merci. La souffrance est une illusion et Shiva est tout-puissant. Ma foi en lui est inébranlable.

Tout le contraire de l'occident malade et son idéologie moribonde
 

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Donc j'ai raison, cette religion fait bien l'apologie de la souffrance. Ça sera sans moi merci. La souffrance est une illusion et Shiva est tout-puissant. Ma foi en lui est inébranlable.

Tout le contraire de l'occident malade et son idéologie moribonde
Encore à côté de la plaque ! faire des raccourcis ne t'aidera pas à comprendre le christianisme.
Mais c'est de bon aloi sur ce thread malheureusement, où nous ne pouvons pas forcément aller au bout d'un sujet qui mériterait à lui seul plusieurs colloques.

Bon vent !​
 

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Je ne connaissais pas Léon Bloy, mais apparemment c'est un philosémite :

« Israël est la croix même sur laquelle Jésus est éternellement cloué ; il est donc le peuple porte-salut, le peuple sacré dans la lumière et sacré dans l'abjection, tel que l'ignominieux et resplendissant gibet du Calvaire. ». Bloy, tout en saluant le rôle particulier des Juifs, et reprenant à sa manière le thème du peuple élu, n'hésite pas à écrire en leur faveur des textes comme « quelques-unes des plus nobles âmes que j'ai rencontrées étaient des âmes juives. La sainteté est inhérente à ce peuple exceptionnel, unique et impérissable ».

Je n'ai même plus envie de comprendre, ou du moins je pense que je vais rester sur ma conclusion.
Chrétien = Satan = Judaïsme
 

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Je ne connaissais pas Léon Bloy, mais apparemment c'est un philosémite :

« Israël est la croix même sur laquelle Jésus est éternellement cloué ; il est donc le peuple porte-salut, le peuple sacré dans la lumière et sacré dans l'abjection, tel que l'ignominieux et resplendissant gibet du Calvaire. ». Bloy, tout en saluant le rôle particulier des Juifs, et reprenant à sa manière le thème du peuple élu, n'hésite pas à écrire en leur faveur des textes comme « quelques-unes des plus nobles âmes que j'ai rencontrées étaient des âmes juives. La sainteté est inhérente à ce peuple exceptionnel, unique et impérissable ».

Je n'ai même plus envie de comprendre, ou du moins je pense que je vais rester sur ma conclusion.
Chrétien = Satan = Judaïsme
Le "apparemment" est bien synonyme de ton inculture à son endroit.

Un philosémite à la plume bien hérissée quand même (in Le Salut par les Juifs) :

"Au double point moral et physique, le Youtre moderne paraît être le confluent de toutes les hideurs du monde...La surprenante abjection de cet emporium de détritus emphytéotiques est difficilement exprimable. Il me sembla que tout ce qui peut dégoûter de vivre était l’objet du trafic de ces mercantis impurs dont les hurlements obséquieux m’accrochaient, me cramponnaient, se collaient à moi physiquement, m’infligeant comme le malaise fantastique d’une espèce de flagellation gélatineuse. Et toutes ces faces de lucre et de servitude avaient la même estampille redoutable qui veut dire si clairement le mépris, le rassasiement divin, l’irrévocable séparation d’avec les autres mortels, et qui les fait si profondément identiques en n’importe quel district du globe."

https://www.agoravox.tv/culture-loisirs/culture/article/leon-bloy-le-magnifique-reponse-a-42605

... ceci ayant pour but de parodier les antisémites professionnels de l'extrême-droite et/ou catholiques de son époque qui ne connaissaient rien ni à l'histoire du peuple juif, ni à son rôle dans le salut (cf. Jean IV, 22).

Au fait, si tu crois en Satan, c'est que tu crois en Dieu. CQFD. ✝️
 

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Le "apparemment" est bien synonyme de ton inculture à son endroit.

Un philosémite à la plume bien hérissée quand même (in Le Salut par les Juifs) :

"Au double point moral et physique, le Youtre moderne paraît être le confluent de toutes les hideurs du monde...La surprenante abjection de cet emporium de détritus emphytéotiques est difficilement exprimable. Il me sembla que tout ce qui peut dégoûter de vivre était l’objet du trafic de ces mercantis impurs dont les hurlements obséquieux m’accrochaient, me cramponnaient, se collaient à moi physiquement, m’infligeant comme le malaise fantastique d’une espèce de flagellation gélatineuse. Et toutes ces faces de lucre et de servitude avaient la même estampille redoutable qui veut dire si clairement le mépris, le rassasiement divin, l’irrévocable séparation d’avec les autres mortels, et qui les fait si profondément identiques en n’importe quel district du globe."

https://www.agoravox.tv/culture-loisirs/culture/article/leon-bloy-le-magnifique-reponse-a-42605

... ceci ayant pour but de parodier les antisémites professionnels de l'extrême-droite et/ou catholiques de son époque qui ne connaissaient rien ni à l'histoire du peuple juif, ni à son rôle dans le salut (cf. Jean IV, 22).

Au fait, si tu crois en Satan, c'est que tu crois en Dieu. CQFD. ✝️
Je ne me trompe pas en disant qu'il était un opposé à l'antisémitisme. C'est dit à plusieurs reprises sur sa page wikipédia. S'il l'a été à un moment donné, il nous a fait un petit mea culpa un peu à la Yann Moix.

Bien sûr que je crois en Dieu, tout comme il existe des forces du mal. Ça ne m'empêche pas de ne pas être catholique. Car la grande différence c'est que ma religion est bâtie autour de la joie, de la vie et aussi de la sortie du cycle des réincarnations.

Je suis aussi prêt à "mourir pour une croix gammée". En fait je m'y suis déjà préparé durant toute ma vie.
 

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Je ne me trompe pas en disant qu'il était un opposé à l'antisémitisme. C'est dit à plusieurs reprises sur sa page wikipédia. S'il l'a été à un moment donné, il nous a fait un petit mea culpa un peu à la Yann Moix.
Non, Bloy n'a jamais fait de mea culpa : pour la simple et bonne raison qu'il n'épargnait aucun de ses contemporains, juifs et non-juifs.
On peut même dire que l'adjectif qualificatif anti-catholiques lui sied très bien.
Notons d'ailleurs que son ouvrage Le Salut par les Juifs, que tu juges philosémite, a été censuré pour la 1ère fois en 2013 suite à une décision de justice sur plainte de la LICRA après son édition chez Kontre Kulture.

Tu sembles croire ce que tu lis alors je te donne à voir un extrait très "philosémite" de Bloy (in Le Désespéré, chap. LXII ; les passages en gras sont de nous) :

« Elle se souvenait d'avoir autrefois connu, rue de l'Arbalète, un petit juif besogneux qui vivait de vingt métiers plus ou moins suspects. Le vieux drôle faisait ostensiblement l'immonde commerce des reconnaissances du mont-de-piété et elle s'était laissé rançonner par lui un assez bon nombre de fois. C'était bien l'homme qu'il lui fallait, celui-là ! Il n'était, certes, pas encombré de scrupules ! Pour deux francs, on lui aurait fait nettoyer une dalle de la Morgue, avec sa langue ! D'ailleurs, il la connaissait et savait qu'elle ne le dénoncerait jamais à personne.
- Monsieur Nathan, dit-elle, en arrivant chez le personnage, avez-vous besoin d'argent ?
Ce monsieur Nathan était une petite putridité judaïque, comme on en verra, paraît-il, jusqu'à l'abrogation de notre planète. Le Moyen Âge, au moins, avait le bon sens de les cantonner dans des chenils réservés et de leur imposer une défroque spéciale qui permît à chacun de les éviter. Quand on avait absolument affaire à ces puants, on s'en cachait, comme d'une infamie, et on se purifiait ensuite comme on pouvait. La honte et le péril de leur contact était l'antidote chrétien de leur pestilence, puisque Dieu tenait à la perpétuité d'une telle vermine.
Aujourd'hui que le christianisme a l'air de râler sous le talon de ses propres croyants et que l’Église a perdu tout crédit, on s'indigne bêtement de voir en eux les maîtres du monde, et les contradicteurs enragés de la Tradition apostolique sont les premiers à s'en étonner. On prohibe le désinfectant et on se plaint d'avoir des punaises. Telle est l'idiotie caractéristique des temps modernes.
M. Nathan avait eu des fortunes diverses. Il avait raté des millions et, quoiqu'il fût très malin, on le considérait parmi ses frères, comme un peu jobard. Son vrai nom était Judas Nathan, mais il avait voulu qu'on l'appelât Arthur et tel était son principe de mort. Ce juif était rongé du vice chrétien de vanité. Successivement tailleur, dentiste, marchand de tableaux, vendeur de femmes et capitaliste marron, mais toujours travaillé de dandysme, il avait tout sacrifié, tout galvaudé pour cette ambition. Une heure glorieuse avait pourtant sonné dans sa vie. Il s'était vu directeur d'un journal légitimiste, vers les dernières années du second empire. Mais, précisément, cette élévation l'avait perdu. La grâce d'Israël s'était retirée de lui et il avait fait de sottes affaires. Sa déconfiture, quoique retentissante, avait été trop ridicule pour qu'il s'en relevât jamais. Maintenant, Dieu seul pouvait savoir ses industries !
En vieillissant, ce petit bellâtre, qu'on rencontrait partout où tintait la ruine, était devenu positivement sinistre. Au milieu d'indicibles tripotages, ce grotesque filou n'abdiquait aucune de ses anciennes prétentions, et on retrouvait toujours en lui le désopilant roublard qui fit offrir, un jour, au comte de Chambord, de se convertir publiquement au catholicisme, si on le faisait marquis. Il avait toujours la même politesse de garçon de bain ou d'huissier de tripot, et le même geste fameux, de tapoter les deux choux-fleurs latéraux qui faisaient encorbellement à son crâne chauve. Il avait surtout le même empressement auprès des femmes, qu'il enrichissait gracieusement de ses conseils ou de ses prophéties, en les dépouillant de leurs bijoux et de leur argent. Car il était fort considéré parmi les filles de la rive gauche, où il était venu s'établir, étant, à la fois, leur banquier, leur courtier, leur marchande à la toilette, leur consolateur et leur oracle, - parfois, aussi, leur médecin, disait-on. Mais cette dernière chose flottait dans un salubre mystère... [...] »​
Car la grande différence c'est que ma religion est bâtie autour de la joie, de la vie et aussi de la sortie du cycle des réincarnations.
"Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie." (Philippiens 4, 4)
"Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie [...]. » (Jean 14, 6)

En somme tu as une pensée chrétienne malgré toi (!).
Je suis aussi prêt à "mourir pour une croix gammée". En fait je m'y suis déjà préparé durant toute ma vie.
« Les hommes ne meurent que pour ce qui n'existe pas. » (Malraux, L'Espoir, volume I, chapitre 2)

La différence entre nous deux sans doute est que tu préfères mourir pour..., alors que je veux vivre avec. ✝️
 
Last edited:

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Non, Bloy n'a jamais fait de mea culpa : pour la simple et bonne raison qu'il n'épargnait aucun de ses contemporains, juifs et non-juifs.
On peut même dire, selon ton appréciation, qu'il était immensément plus anticlérical qu'antisémite ou philosémite.
Notons d'ailleurs que son ouvrage Le Salut par les Juifs, que tu juges philosémite, a été censuré pour la 1ère fois en 2013 suite à une décision de justice sur plainte de la LICRA après son édition chez Kontre Kulture.

Tu sembles croire ce que tu lis alors je te donne à voir un extrait très "philosémite" de Bloy (in Le Désespéré, chap. LXII ; les passages en gras sont de nous) :

« Elle se souvenait d'avoir autrefois connu, rue de l'Arbalète, un petit juif besogneux qui vivait de vingt métiers plus ou moins suspects. Le vieux drôle faisait ostensiblement l'immonde commerce des reconnaissances du mont-de-piété et elle s'était laissé rançonner par lui un assez bon nombre de fois. C'était bien l'homme qu'il lui fallait, celui-là ! Il n'était, certes, pas encombré de scrupules ! Pour deux francs, on lui aurait fait nettoyer une dalle de la Morgue, avec sa langue ! D'ailleurs, il la connaissait et savait qu'elle ne le dénoncerait jamais à personne.
- Monsieur Nathan, dit-elle, en arrivant chez le personnage, avez-vous besoin d'argent ?
Ce monsieur Nathan était une petite putridité judaïque, comme on en verra, paraît-il, jusqu'à l'abrogation de notre planète. Le Moyen Âge, au moins, avait le bon sens de les cantonner dans des chenils réservés et de leur imposer une défroque spéciale qui permît à chacun de les éviter. Quand on avait absolument affaire à ces puants, on s'en cachait, comme d'une infamie, et on se purifiait ensuite comme on pouvait. La honte et le péril de leur contact était l'antidote chrétien de leur pestilence, puisque Dieu tenait à la perpétuité d'une telle vermine.
Aujourd'hui que le christianisme a l'air de râler sous le talon de ses propres croyants et que l’Église a perdu tout crédit, on s'indigne bêtement de voir en eux les maîtres du monde, et les contradicteurs enragés de la Tradition apostolique sont les premiers à s'en étonner. On prohibe le désinfectant et on se plaint d'avoir des punaises. Telle est l'idiotie caractéristique des temps modernes.
M. Nathan avait eu des fortunes diverses. Il avait raté des millions et, quoiqu'il fût très malin, on le considérait parmi ses frères, comme un peu jobard. Son vrai nom était Judas Nathan, mais il avait voulu qu'on l'appelât Arthur et tel était son principe de mort. Ce juif était rongé du vice chrétien de vanité. Successivement tailleur, dentiste, marchand de tableaux, vendeur de femmes et capitaliste marron, mais toujours travaillé de dandysme, il avait tout sacrifié, tout galvaudé pour cette ambition. Une heure glorieuse avait pourtant sonné dans sa vie. Il s'était vu directeur d'un journal légitimiste, vers les dernières années du second empire. Mais, précisément, cette élévation l'avait perdu. La grâce d'Israël s'était retirée de lui et il avait fait de sottes affaires. Sa déconfiture, quoique retentissante, avait été trop ridicule pour qu'il s'en relevât jamais. Maintenant, Dieu seul pouvait savoir ses industries !
En vieillissant, ce petit bellâtre, qu'on rencontrait partout où tintait la ruine, était devenu positivement sinistre. Au milieu d'indicibles tripotages, ce grotesque filou n'abdiquait aucune de ses anciennes prétentions, et on retrouvait toujours en lui le désopilant roublard qui fit offrir, un jour, au comte de Chambord, de se convertir publiquement au catholicisme, si on le faisait marquis. Il avait toujours la même politesse de garçon de bain ou d'huissier de tripot, et le même geste fameux, de tapoter les deux choux-fleurs latéraux qui faisaient encorbellement à son crâne chauve. Il avait surtout le même empressement auprès des femmes, qu'il enrichissait gracieusement de ses conseils ou de ses prophéties, en les dépouillant de leurs bijoux et de leur argent. Car il était fort considéré parmi les filles de la rive gauche, où il était venu s'établir, étant, à la fois, leur banquier, leur courtier, leur marchande à la toilette, leur consolateur et leur oracle, - parfois, aussi, leur médecin, disait-on. Mais cette dernière chose flottait dans un salubre mystère... [...] »​

"Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie." (Philippiens 4, 4)
"Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie [...]. » (Jean 14, 6)

En somme tu as une pensée chrétienne malgré toi (!).

« Les hommes ne meurent que pour ce qui n'existe pas. » (Malraux, L'Espoir, volume I, chapitre 2)

La différence entre nous deux sans doute est que tu préfères mourir pour..., alors que je veux vivre avec. ✝️
Bon alors il a au moins ça pour lui.

Jésus comme avatar de Shiva, c'est quelque chose qui me parle. "Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie." Jésus est un Bouddha => Au-dessus des pensées. D'où son état extatique.

Bien sûr que j'ai des pensées chrétiennes, je suis pas né à Katmandou, lol. Y a du bon comme y a du mauvais. Je ne peux cependant plus être chrétien car je vois bien que les concepts païens gênent (la réincarnation par exemple).

Ce que je rejette fondamentalement dans le christianisme et que je trouve très nauséabond est l'apologie de la souffrance. C'est vraiment un truc typiquement sémite de ne parler que de souffrance et des morts. Les religions védiques ont une approche complètement différente car la souffrance est une illusion. Donc il est possible de se détacher de la souffrance et d'être dans un état d'extase complet.
 

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Jésus comme avatar de Shiva, c'est quelque chose qui me parle. "Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie." Jésus est un Bouddha => Au-dessus des pensées. D'où son état extatique.
Crois-tu que le Christ soit dans un état extatique lors de son agonie à Gethsémani ?
"Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre." (Luc 22, 44)
À ce moment il ne fait pas du tai-chi, il souffre comme jamais personne n'a souffert ni connu la douleur.​
Bien sûr que j'ai des pensées chrétiennes, je suis pas né à Katmandou, lol. Y a du bon comme y a du mauvais. Je ne peux cependant plus être chrétien car je vois bien que les concepts païens gênent (la réincarnation par exemple).
La réincarnation est contraire au dogme catholique de la vie éternelle.

Cf. "La réincarnation : une nouvelle espérance pour l’occident ?" (pp. 29-30, Dom Louis-Marie Duport)
Ce que je rejette fondamentalement dans le christianisme et que je trouve très nauséabond est l'apologie de la souffrance. C'est vraiment un truc typiquement sémite de ne parler que de souffrance et des morts. Les religions védiques ont une approche complètement différente car la souffrance est une illusion. Donc il est possible de se détacher de la souffrance et d'être dans un état d'extase complet.
Vouloir se détacher de la souffrance c'est in fine vouloir se détacher de la vie ; c'est l'idéologie du bien-être, du healthy, de la communication non-violente... Bref, des trucs de zadistes à mon avis ou de fiottes.
Si la souffrance est une illusion je t'invite à recevoir un bon coup de pied dans les couilles pour infirmer ta théorie.​
 

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Crois-tu que le Christ soit dans un état extatique lors de son agonie à Gethsémani ?
"Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre." (Luc 22, 44)
À ce moment il ne fait pas du tai-chi, il souffre comme jamais personne n'a souffert ni connu la douleur.​

La réincarnation est contraire au dogme catholique de la vie éternelle.

Cf. "La réincarnation : une nouvelle espérance pour l’occident ?" (pp. 29-30, Dom Louis-Marie Duport)

Vouloir se détacher de la souffrance c'est in fine vouloir se détacher de la vie ; c'est l'idéologie du bien-être, du healthy, de la communication non-violente... Bref, des trucs de zadistes à mon avis ou de fiottes.
Si la souffrance est une illusion je t'invite à recevoir un bon coup de pied dans les couilles pour infirmer ta théorie.​
Il y a de nombreuses preuves qu'il était éveillé, donc un Bouddha. Avec le rush de l'adrénaline il devait encore plus être en transe.

La réincarnation est en soi une forme de vie éternelle. Le réel objectif après c'est la libération du cycle.

Non pas du tout. Être détaché de la souffrance c'est faire triompher sa volonté. Tu ne peux pas comprendre le fait que je puisse être immunisé à la douleur comme Jésus l'était. Car moi aussi je suis un être éveillé.

Quelque part, tu essaies de me détourner de ma foi en Shiva, comme tous les chrétiens sataniques qui s'imaginent détenir l'unique vérité alors que cette dernière est multiple, d'où ma foi polythéiste. Essaie juste de me tater les couilles et non seulement tu ne me feras rien mais je t'en rendrai le double. Ici on ne tend pas l'autre joue.

crop.php


Édit : Vu que cette discussion ne mène à rien, je t'autorise à avoir le dernier mot (si ça te fait plaisir). À l'origine j'étais en questionnement par rapport à cette idéalisation des souffrances et j'ai eu mes réponses. Donc maintenant je vais retourner à mes oignons et ignorer tes éventuelles provocations futures.
 
Last edited:

GoupilBlanc

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
629
Reaction score
2,304
Il y a de nombreuses preuves qu'il était éveillé, donc un Bouddha. Avec le rush de l'adrénaline il devait encore plus être en transe.
C'est un point de vue.
La réincarnation est en soi une forme de vie éternelle. Le réel objectif après c'est la libération du cycle.
C'est placer non plus son espérance en Dieu mais en l'Homme. C'est à mon avis une croyance qui méprise le corps, le considérant comme un seul véhicule qui se veut interchangeable. Mais cela suppose a minima une unité de l'âme qui transmigre ; or quel point commun entre mon âme humaine et - admettons - un coléoptère, si je me réincarne en coléoptère ?
Parce que l’homme ne peut se résigner au caractère irrévocable de la mort, il pense trouver dans cette croyance matérialiste une échappatoire.​
Non pas du tout. Être détaché de la souffrance c'est faire triompher sa volonté.
On nage là en plein nihilisme nietzschéen. Julien Rochedy, si tu es là, frappe trois fois !
Tu ne peux pas comprendre le fait que je puisse être immunisé à la douleur comme Jésus l'était. Car moi aussi je suis un être éveillé.
Non, c'est clair. Du moins si tu étais parvenu à l'éveil (de mémoire : Samsara), tu ne serais pas sur ce forum, mais en train de léviter au-dessus de l'Himalaya.​
Quelque part, tu essaies de me détourner de ma foi en Shiva, comme tous les chrétiens sataniques qui s'imaginent détenir l'unique vérité alors que cette dernière est multiple, d'où ma foi polythéiste. Essaie juste de me tater les couilles et non seulement tu ne me feras rien mais je t'en rendrai le double. Ici on ne tend pas l'autre joue.
Crois en ce que tu veux, ça n'impactera pas ma vie, je te partage simplement des éléments de réponses et de réflexion sur la souffrance vue du point de vue catholique. Je ne vais pas m'excuser d'être chez moi en chrétienté, jusqu'à preuve du contraire les rois de Frances n'étaient pas bouddhistes !
Mais sinon je me demande quelle peut être ta méthode pour ne plus souffrir, je pense que ça intéressera du monde.​
Édit : Vu que cette discussion ne mène à rien, je t'autorise à avoir le dernier mot (si ça te fait plaisir). À l'origine j'étais en questionnement par rapport à cette idéalisation des souffrances et j'ai eu mes réponses. Donc maintenant je vais retourner à mes oignons et ignorer tes éventuelles provocations futures.
Le principe d'une discussion est de ne mener à rien ; moi j'aime bien échanger courtoisement avec toi.
Après si tu crains d'être ébranlé dans tes convictions religieuses à cause de mes réponses cordiales que tu qualifies de "provocations", on peut s'en tenir là sur ce sujet. ;)
 

ZyklonFatal

SA-Obersturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
May 24, 2020
Messages
3,606
Reaction score
9,147
@GoupilBlanc
@Wotan Mit Uns
Je redécouvre la chaîne Pagans TV Oleg, du contenu intéressant est apparu, dû coup je suis allé voir et ses films font sens, sur les origines Odinistes de nos origines.
Je regarde les documentaires/films de OLEG sur sa chaîne youtube, ça mérite d'être vu.
https://www.youtube.com/channel/UCFcKiUrYezu0tEJfb86ixZQ
Plutôt troublant ce qui est dit sur :
-Templiers, Vikings et Cathédrales.
-Jeanne d'Arc, la Valkyrie
-Le secret caché de Victor Hugo sur la Cathédrale Notre Dame.

Je vous invite à jeter un coup d'oeil et me dire ce que vous en pensez. :)
Faut dire que ça remet en cause l'histoire, mais après tout, on nous a menti sur tout, sur le conflit actuel aux portes de l'Europe, sur le covid, sur la seconde et la première guerre mondiale, sur la révolution, pourquoi ne nous auraient-ils pas menti sur des choses plus anciennes encore ?... que ce soit sur le christianisme et les templiers.
Certains crieront au complotisme mais détenir la vérité est une chose bien difficile et elle se doit d'être confronté aux complots pour espérer surgir.
C'est pourquoi je doute de beaucoup de choses.
 

Apollinien

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
236
Reaction score
843
@GoupilBlanc
@Wotan Mit Uns
Je redécouvre la chaîne Pagans TV Oleg, du contenu intéressant est apparu, dû coup je suis allé voir et ses films font sens, sur les origines Odinistes de nos origines.
Je regarde les documentaires/films de OLEG sur sa chaîne youtube, ça mérite d'être vu.
https://www.youtube.com/channel/UCFcKiUrYezu0tEJfb86ixZQ
Plutôt troublant ce qui est dit sur :
-Templiers, Vikings et Cathédrales.
-Jeanne d'Arc, la Valkyrie
-Le secret caché de Victor Hugo sur la Cathédrale Notre Dame.

Je vous invite à jeter un coup d'oeil et me dire ce que vous en pensez. :)
Faut dire que ça remet en cause l'histoire, mais après tout, on nous a menti sur tout, sur le conflit actuel aux portes de l'Europe, sur le covid, sur la seconde et la première guerre mondiale, sur la révolution, pourquoi ne nous auraient-ils pas menti sur des choses plus anciennes encore ?... que ce soit sur le christianisme et les templiers.
Certains crieront au complotisme mais détenir la vérité est une chose bien difficile et elle se doit d'être confronté aux complots pour espérer surgir.
C'est pourquoi je doute de beaucoup de choses.

Oleg raconte beaucoup de conneries et n'hésite pas à falsifier les "preuves" de ses documentaires avec des montages grotesques. Il tient cela de son maitre, un vieux fou qui a fait le documentaire sur le secret des pyramides. La sphère paÏenne aurait bien besoin de figures sérieuses.
 

ZyklonFatal

SA-Obersturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
May 24, 2020
Messages
3,606
Reaction score
9,147
Oleg raconte beaucoup de conneries et n'hésite pas à falsifier les "preuves" de ses documentaires avec des montages grotesques. Il tient cela de son maitre, un vieux fou qui a fait le documentaire sur le secret des pyramides. La sphère paÏenne aurait bien besoin de figures sérieuses.
Et je suis censé te croire toi ?
En tout cas on retrouve des runes sur les cathédrales.
Les chrétiens tentent même de cacher les phénomènes qui en témoignent.
Et ces symboles on les retrouve un peu partout, jusqu'en Amérique du sud.
 
Last edited:

Le pont des zoubirs

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
493
Reaction score
1,250
Il y a de nombreuses preuves qu'il était éveillé, donc un Bouddha. Avec le rush de l'adrénaline il devait encore plus être en transe.

La réincarnation est en soi une forme de vie éternelle. Le réel objectif après c'est la libération du cycle.

Non pas du tout. Être détaché de la souffrance c'est faire triompher sa volonté. Tu ne peux pas comprendre le fait que je puisse être immunisé à la douleur comme Jésus l'était. Car moi aussi je suis un être éveillé.

Quelque part, tu essaies de me détourner de ma foi en Shiva, comme tous les chrétiens sataniques qui s'imaginent détenir l'unique vérité alors que cette dernière est multiple, d'où ma foi polythéiste. Essaie juste de me tater les couilles et non seulement tu ne me feras rien mais je t'en rendrai le double. Ici on ne tend pas l'autre joue.

crop.php
Pourriez-vous nous expliquer brièvement en quoi votre foi en Shiva consiste?
J'ai cru comprendre que Shiva n'est qu'une figuration d'une des trois puissances manifestées du Brahman, corrigez-moi si je fais erreur je vous prie.
Il ne s'agirait dès lors pas d'établir une relation personnelle avec une déité transcendante et distincte de sa création mais de se fondre dans une énergie immanente universelle qui animerait le Tout. L'ego serait une illusion générant le cycle des renaissances dont il faudrait se libérer.
Je n'arrive pas à concevoir comment un esprit occidental pourrait renoncer à son individualité, quoique je tienne en haute estime certains sages non-dualistes.

Ma relation à Dieu ne peut se baser que sur une distinction entre moi et le Tout Autre.
Comment parvenez-vous à renoncer à votre être propre puisque illusoire?
 

ZyklonFatal

SA-Obersturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
May 24, 2020
Messages
3,606
Reaction score
9,147
n'hésite pas à falsifier les "preuves" de ses documentaires avec des montages grotesques. Il tient cela de son maitre, un vieux fou qui a fait le documentaire sur le secret des pyramides.
C'est lui dont tu parles ? Grimault ?
Oleg le révèle comme un escroc.
 

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
Pourriez-vous nous expliquer brièvement en quoi votre foi en Shiva consiste?
J'ai cru comprendre que Shiva n'est qu'une figuration d'une des trois puissances manifestées du Brahman, corrigez-moi si je fais erreur je vous prie.
Il ne s'agirait dès lors pas d'établir une relation personnelle avec une déité transcendante et distincte de sa création mais de se fondre dans une énergie immanente universelle qui animerait le Tout. L'ego serait une illusion générant le cycle des renaissances dont il faudrait se libérer.
Je n'arrive pas à concevoir comment un esprit occidental pourrait renoncer à son individualité, quoique je tienne en haute estime certains sages non-dualistes.

Ma relation à Dieu ne peut se baser que sur une distinction entre moi et le Tout Autre.
Comment parvenez-vous à renoncer à votre être propre puisque illusoire?
Il y a, au contraire, également une relation personnelle avec le Seigneur. Voir la section "identification à la déité".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme_vajrayāna#Identification_à_la_déité

Ce dont tu parles, le corps illusoire, se pratique aussi. Voir "yoga du corps illusoire" qui est le second yoga.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Six_yogas_de_Nāropa

Personnellement, je pratique surtout le quatrième, cinquième, parfois sixième. Je ferme les yeux et reste immobile, plusieurs heures durant, jusqu'à à peine sentir mon corps éthérique. Le corps astral prend vite le relais par la suite. Mais ce n'est pas aussi simple que je te le décris. Cela fait depuis quelques mois que je n'ai plus réussi à atteindre le nirvana.
 

Apollinien

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
236
Reaction score
843
Et je suis censé te croire toi ?
En tout cas on retrouve des runes sur les cathédrales.
Les chrétiens tentent même de cacher les phénomènes qui en témoignent.
Et ces symboles on les retrouve un peu partout, jusqu'en Amérique du sud.

Je suis pas le seul ici à le critiquer, il suffit d'ouvrir les yeux.
Je sais pas si on trouve des symboles runiques sur les cathédrales mais ce sont toutes ses interprétations derrière qui relèvent du pur délire. Qu'il y ait eu des expéditions vikings en Amérique du sud, oui c'est possible aussi mais là pareil il va fabriquer des preuves et partir dans ses délires qui ne reposent sur rien.
 

ZyklonFatal

SA-Obersturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
May 24, 2020
Messages
3,606
Reaction score
9,147
Je suis pas le seul ici à le critiquer, il suffit d'ouvrir les yeux.
Je sais pas si on trouve des symboles runiques sur les cathédrales mais ce sont toutes ses interprétations derrière qui relèvent du pur délire. Qu'il y ait eu des expéditions vikings en Amérique du sud, oui c'est possible aussi mais là pareil il va fabriquer des preuves et partir dans ses délires qui ne reposent sur rien.
Tu critiques sans être allé voir son travail.
Je trouve cohérent ce qu'il apporte.
De plus il partage gratuitement certains PDF.
On voit qu'il est animé de bonnes intentions.
Bref, les curieux iront voir d'eux-mêmes.
 
Last edited:

Le pont des zoubirs

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
493
Reaction score
1,250
Il y a, au contraire, également une relation personnelle avec le Seigneur. Voir la section "identification à la déité".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme_vajrayāna#Identification_à_la_déité
En premier lieu, je te remercie de m'avoir répondu.

Je lis ce que tu m'offres et découvre:
"Le Dalai Lama précise souvent dans ses enseignements que l'essentiel n'est pas l'identification à une déité, mais l'abandon des « apparences et concepts » ordinaires."

Si je comprends bien, tu te réclames du bouddhisme, c'est un point important.
Or dans le bouddhisme, il n'y a pas plus de divinité transcendante que dans l'hindouisme au sens large et en particulier dans l' L’Advaita Vedānta , donc pas plus d'individualité qui pourrait se mettre en rapport avec un tout autre transcendant.
J'ai l'impression que tu fais une transposition avec le christianisme qui induit nécessairement un "Je" distinct d'un Grand Tout qui ne saurait être Dieu puisque non distinct.
La relation personnelle dont tu me parles n'est qu'une étape à la dissolution dans ce Grand Tout.
Comprends bien que cette voie spirituelle, aussi honorable et fascinante soit-elle, te fais renoncer de facto à ton être propre.
Je te propose de visionner cette vidéo assez courte et de me donner ton opinion: il ne s'agit pas de l'avis d'un quelconque théoricien mais de celui d'un homme qui a pratiqué la voie orientale et en a compris les principes.
Tu as un choix à faire, camarade.
Dieu t'as fait grâce du libre arbitre à toi d'en faire bon usage.
 

Mekanizerad

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
2,047
Reaction score
10,976
En premier lieu, je te remercie de m'avoir répondu.

Je lis ce que tu m'offres et découvre:
"Le Dalai Lama précise souvent dans ses enseignements que l'essentiel n'est pas l'identification à une déité, mais l'abandon des « apparences et concepts » ordinaires."

Si je comprends bien, tu te réclames du bouddhisme, c'est un point important.
Or dans le bouddhisme, il n'y a pas plus de divinité transcendante que dans l'hindouisme au sens large et en particulier dans l' L’Advaita Vedānta , donc pas plus d'individualité qui pourrait se mettre en rapport avec un tout autre transcendant.
J'ai l'impression que tu fais une transposition avec le christianisme qui induit nécessairement un "Je" distinct d'un Grand Tout qui ne saurait être Dieu puisque non distinct.
La relation personnelle dont tu me parles n'est qu'une étape à la dissolution dans ce Grand Tout.
Comprends bien que cette voie spirituelle, aussi honorable et fascinante soit-elle, te fais renoncer de facto à ton être propre.
Je te propose de visionner cette vidéo assez courte et de me donner ton opinion: il ne s'agit pas de l'avis d'un quelconque théoricien mais de celui d'un homme qui a pratiqué la voie orientale et en a compris les principes.
Tu as un choix à faire, camarade.
Dieu t'as fait grâce du libre arbitre à toi d'en faire bon usage.
Mon choix est déjà fait. Je fais l'expérience de la vie à travers ce temps et cet espace actuel, de façon éphémère. Je me laisse guider par Shiva et espère continuer à le servir après ma mort.

Tu me pardonneras cette réponse très brève. Dans mon cas, le soir n'est pas propice à haute réflexion. Je m'en vais rejoindre Morphée.
 
Top