Chrétiens / Païens - GENERAL

YawhéEstMonDieu

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 3, 2020
Messages
307
Reaction score
766
Les religieux traditionnels en question détestent le national-socialisme et s'y opposent viscéralement, pour des raisons doctrinales et morales, ce sont d'ailleurs historiquement des traitres qui ont collaboré avec les juifs pendant la seconde guerre mondiale. Les quelques catholiques qui se battent en duel ici ne représentent rien proportionnellement parlant, la majorité des sympathisants NS sont des athées ou agnostiques.

C'est plutôt à eux de se fondre dans la masse pas nous. Le catholicisme est fondamentalement incompatible avec le national-socialisme, tout les papes qui ont succédé à Pie XI l'ont affirmé et réaffirmé pendant leur pontificat, les fidèles suivent ce que leur chef spirituel leur dit de faire.

Hitler a échoué dans cette entreprise alors qu'il était en position de force vis à vis de l'Église, nous ne réussirons pas plus en étant en position de faiblesse avec une Église Catholique qui rejette encore plus fanatiquement que jamais le national-socialisme. Faut accepter l'évidence.

 

YawhéEstMonDieu

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 3, 2020
Messages
307
Reaction score
766
Vu que chrétiens et paiens, seront à priori toujours en désaccord, il nous faudrait créer une nouvelle religion, qui aurait la capacité à nous rassembler tous.
Notre déclin est lié en partie, par cette coupure avec notre "ethos", voulue et orchestrée bien sûr par schlomo, les bolchéviques et tous les ennemis de la nation.
Il est donc imprératif de renouer le lien avec nos racines ancestrales. Une europe sans âme est une europe morte.
J'ai une autre idée : les Européens ("paiens") éradiquent toutes traces de sémitismes une bonne fois pour toute et sous toutes leurs formes.

Fin
 

YawhéEstMonDieu

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 3, 2020
Messages
307
Reaction score
766
Les juifs sont très heureux que les occidentaux deviennent athées ou païens comme je l'ai déjà dit, l'Eglise catholique étant l'ennemi principal de la Synagogue de Satan.
Y a pas plus philosémite qu'un païen ou un athée, voir Thomas Ferrier, Alain de Benoist ou Michel Onfray. Des baltringues.
En à peine 150 ans, les Romains "paiens" ont exterminés, humiliés et soumit plus de juifs que n'importe quel chrétien dans toute l'Europe en 1500 ans.


 

YawhéEstMonDieu

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 3, 2020
Messages
307
Reaction score
766
FAKE NEW !


CQFD.
CQFD quoi ? Aucun rapport avec ce que j'affirme, hors sujet

Edit : j'ai écouté 30 min (30 de trop), son seul argument contre l'accusation de plagiat c'est """l'argument""" usité des judéo-chrétiens qui leur sert de jocker : si des mythes plus anciens que les mythes juifs ou chrétiens et qui leur ressemblent comme 2 gouttes d'eau existent, c'est pas car les youpins ont plagiés (la vérité que c'est faux !), c'est par-ce que YHWH à l'aube de l'humanité à révélé la "vraie" religion aux hommes archaïques, et qu'ils sont "tombés" dans le polythéisme (lol), mais qu'ils ont gardés des mythes encore assez proches de la "vraie" religion. Pour ceux qui penseraient que c'est complètement ridicule, bravo vous avez encore un esprit à peu près sain.

ô pilpoul j'invoque ton nom
 
Last edited:

Durrandon

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
1,177
Reaction score
3,671
En à peine 150 ans, les Romains "paiens" ont exterminés, humiliés et soumit plus de juifs que n'importe quel chrétien dans toute l'Europe en 1500 ans.
A côté tu as le boucher Théodose et le Pontificat qui faisaient des juifs une minorité protégée dans les territoires qu'ils gouvernaient :

Christianity is Judaism.png

https://fr.wikipedia.org/wiki/IVe_concile_de_Tolède#cite_note-2

Il interdit la conversion forcée des juifs tout en obligeant ceux qui ont été baptisés contre leur gré de demeurer chrétiens.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sicut_Judaeis

" De même qu’il ne doit pas être permis aux juifs d’oser, dans les synagogues, outrepasser ce qui est permis par la loi, de même ne doivent-ils souffrir aucun tort dans ce qui leur a été concédé. C’est pourquoi, même s’ils préfèrent demeurer dans leur raideur plutôt que de comprendre les paroles cachées des prophètes et reconnaître la foi chrétienne et le Salut, parce que néanmoins ils demandent Notre défense et aide, attachés à la bonté de la piété chrétienne de Nos prédécesseurs d’heureuse mémoire, les pontifes romains Calixte et Eugène, Nous acceptons leurs pétitions et leur accordons le bouclier de Notre protection. Nous décidons donc qu’aucun chrétien ne les force à venir au baptême contre leur gré et leur volonté. Mais celui d’entre eux qui fuira vers les chrétiens pour cause de foi, après que sa volonté aura clairement été établie, qu’il soit fait chrétien sans aucune calomnie. On ne doit pas croire qu’il y a de vraie foi chrétienne pour celui qui n’est pas venu spontanément au baptême des chrétiens, mais dont il est connu qu’il y est arrivé contre son gré. Qu’aucun chrétien n’ose les blesser, les tuer, ou leur prendre aucun argent sans que cela résultât du jugement d’un magistrat des lieux, ou modifier les coutumes qu’ils avaient dans la région dans laquelle ils vivaient auparavant. Évidemment, que personne ne les bouscule avec des bâtons ou des pierres pendant la célébration de leurs fêtes, ni n’exige d’eux aucun service forcé si ce n’est ceux qu’ils effectuent habituellement depuis les temps passés. À ce propos, Nous opposant à la dépravation et à la débauche des mauvaises gens, Nous décidons que personne n’ose dégrader ou accaparer le cimetière des juifs ou exhumer des corps humains pour obtenir de l’argent. Mais si quelqu’un, ayant compris le sens de ce décret, osait, ce qu’à Dieu ne plaise, aller à son encontre, il souffrirait la perte de ses honneurs et offices ou serait frappé d’une sentence d’excommunication s’il ne corrigeait pas son comportement de manière digne et satisfaisante "3.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Catéchisme_du_concile_de_Trente

Nous devons donc regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la Croix, à coup sûr, ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés, et Le couvrent de confusion. Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’Apôtre, s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains déicides.
Sans oublier le culte de la circoncision de Rabbi Yeshu et son "Saint Prépuce"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Prépuce
https://fr.wikipedia.org/wiki/Circoncision_de_Jésus

Par contre quand ça concerne les païens, porte ouverte aux massacres et pillages, en tout temps et tout lieu

https://www.rassias.gr/9011.html
http://www.badnewsaboutchristianity.com/gi0_vandalism.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Croisades_baltes

Je rappelle au passage que pendant que ces fanatiques allaient massacrer les baltes païens, les bougnoules musulmans occupaient l'Espagne catholique, qui était bien plus proche géographiquement parlant mais également spirituellement. C'est en voyant les juifs faire ce qu'ils savent faire de mieux: être juifs que la secte du Vatican s'est mis à leur cracher à la gueule

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antiqua_Judaeorum_improbitas

De surcroît, selon Grégoire XIII, il les a protégés des injures et des affronts et les a entourés avec beaucoup de bienfaisance et privilèges. Selon le pape, les juifs ne se sont pas adoucis et poursuivent dans leurs synagogues et partout le Seigneur Jésus Christ qui triomphe dans le ciel. Selon Grégoire XIII, ils sont hostiles aux membres du Christ et n'ont pas cessé de commettre des choses effroyables contre la religion chrétienne.
backstabbing jew.jpg

Quand je vois une bouche menteuse catholique me sortir que sa secte a été un rempart contre le judaïsme avec tout ça, j'ai juste envie de me marrer en fait. La secte du Vatican a été une idiote utile des juifs pendant des siècles et des siècles, elle l'est d'autant plus aujourd'hui, s'estime plus juive que les juifs eux-mêmes via le dogme du Verus Israel. Pas de doute ce sont bien vos aînés dans la foi.
 

Inquisiteur88

SA- aspirant
Membre
Joined
Jun 30, 2020
Messages
9
Reaction score
17
J'ai presque plus de compassion pour un juif, adhérant à sa "propre" (même si copié sur nos mythes il y a longtemps) tradition et pronant la suprémacie de sa race et de son "dieu" ethnique, qu'un Européen se voulant plus juif que le juif et faisant la suprémacie d'une race et une tradition étrangère ennemie.
Ok juif

« Inquisiteur88 said:

Les simples faits qui démontent tout ton pilpoul : la présence de nombreux catholiques sur le forum

>nombreux
>10

(y)
120 pages que vous vous tordez de douleur comme des possédés face à une poignée de catholiques

En à peine 150 ans, les Romains "paiens" ont exterminés, humiliés et soumit plus de juifs que n'importe quel chrétien dans toute l'Europe en 1500 ans.
A priori ça n’a pas été suffisant pour les neutraliser.

Merci d'avoir démontré grâce au catéchisme que les catholiques n'ont pas le droit de convertir de force.

A côté tu as le boucher Théodose et le Pontificat qui faisaient des juifs une minorité protégée dans les territoires qu'ils gouvernaient :

View attachment 46878

"Why would Christian emperors protect the killer of Jesus but genocide followers of European spirituality? Read the Old Testament."
La fameuse shoah des païens. Combien on vous doit ?

Quand je vois une bouche menteuse catholique me sortir que sa secte a été un rempart contre le judaïsme avec tout ça, j'ai juste envie de me marrer en fait. La secte du Vatican a été une idiote utile des juifs pendant des siècles et des siècles, elle l'est d'autant plus aujourd'hui, s'estime plus juive que les juifs eux-mêmes via le dogme du Verus Israel. Pas de doute ce sont bien vos aînés dans la foi.
Les Romains dès le IIIème siècle avant Jésus-Christ se sont mis à plat ventre face aux juifs en leur offrant des lois d’exceptions leur exemptant des taxes obligatoires, de l’obligation de servir Rome comme soldats, de faire des sacrifices aux temples païens pourtant obligatoires pour quiconque était citoyen.

Vous avez également occulté la merveilleuse histoire d’amour entre Julien l’apostat et les juifs, ou celui-ci ; à plat ventre et complétement soumis face aux juifs, leur proposa de reconstruire le temple de Jérusalem :

http://www.cyrano.net/de-lettre-et-...alem-i-lhistoire-du-temple-avant-julien-5210/

A quoi d’autre pouvions nous nous attendre de la part de ces païens qui ont travaillé de concert avec les juifs pour faire crucifier notre seigneur.

Tant de mensonges, tant de calomnies. Je comprend mieux l'impatience du Pontifex Maximus Constantin Ier et les réactions énervées du bienheureux Charlemagne.
 

Vonliberty

SA- aspirant
Membre
Joined
Feb 1, 2021
Messages
63
Reaction score
146
Moi j'observe que la seule communauté blanche en expansion sont les Amish.

Si on pouvait faire la même chose sans la consanguinité et le rejet de la technologie ça serait glorieux !

para-amish.jpg12670968-3x2-xlarge.jpg
 

YawhéEstMonDieu

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 3, 2020
Messages
307
Reaction score
766
Merci d'avoir démontré grâce au catéchisme que les catholiques n'ont pas le droit de convertir de force.
Ok donc on est d'accord, quasi-aucuns de nos ancêtres a été convertit dans les règles, tout est caduc, donc foutons ton juif cloué à la poubelle

La fameuse shoah des païens. Combien on vous doit ?
Ton juif cloué est le lit moral de la shounia 2000 ans après, sans les vapeurs (((humanistes))) de ton rabbin, le shoah business ruissèlerait sur nos esprit comme de l'eau sur des plumes, car avant ton hébreux divinisé, personne n'en avait rien à faire des juifs et de leur vie ou mort, cuit ou crus

120 pages que vous vous tordez de douleur comme des possédés face à une poignée de catholiques
Personne ne se tord de douleur, c'est une activité ludique de me foutre de vos gueules en quelques clics

Qui force depuis 2000 ans pour faire croire que son dieu circoncis est bien vrai et pas DU TOUT faux ? Y'a qu'à voir votre abbé rioult, qui n'en peut plus dés qu'un type effleure son culte désertique, a les veines qui lui sortent du front

Moi j'appelle ça la fragilité catho

La fameuse shoah des païens. Combien on vous doit ?
2000 ans de spoiliation des biens du peuple Aryen au profit d'une (((clique internationale))) d'une curaille grasse et roullée dans de la soie

Ton peuple d'attends Moshé, prend un billet pour la palestine
 

Attachments

Durrandon

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
1,177
Reaction score
3,671
120 pages que vous vous tordez de douleur comme des possédés face à une poignée de catholiques
C'est du révisionnisme qu'on fait en réalité, on rétablit la vérité historique et théologique de votre secte, en réponse à votre propagande mensongère visant à présenter celle ci comme étant le rempart contre le judaïsme, mais qui a perdu son rôle après le concile Vatican II ou elle a été corrompu. Sauf qu'elle était corrompue depuis le départ et le simple fait qu'elle puisse être corrompue annule de fait la nature divine que vous lui attribuez, votre Dieu Yahweh étant officiellement omnipotent.

Merci d'avoir démontré grâce au catéchisme que les catholiques n'ont pas le droit de convertir de force.
J'ai surtout démontré que cette interdiction était exclusive aux juifs, donc prétendument vos pires ennemis si j'en crois votre propagande mais pas les Européens païens qui sont de votre race. Eux ont eu droit aux conversions forcées alors qu'ils sont censés être moins pires que les juifs, curieux comme traitement.

La fameuse shoah des païens. Combien on vous doit ?
La dette est colossale mais je t'enverrais la facture plus tard. Cette citation est dans la continuité de la précédente: démontrer le traitement de faveur auquel ont eu droit les juifs, officiellement vos pires ennemis si j'en crois votre propagande.

Vous avez également occulté la merveilleuse histoire d’amour entre Julien l’apostat et les juifs, ou celui-ci ; à plat ventre et complétement soumis face aux juifs, leur proposa de reconstruire le temple de Jérusalem :
Vois ça avec YahwehEstMonDieu, je me suis entièrement focalisé sur la destruction de votre propagande mensongère sur l'Église Catholique et son prétendu rôle de rempart contre le judaïsme. Ma démonstration a fait mouche vu que tu n'as pas su me contredire et que tu essaies maintenant de changer de sujet.

A quoi d’autre pouvions nous nous attendre de la part de ces païens qui ont travaillé de concert avec les juifs pour faire crucifier notre seigneur.
Ta Bible n'est pas un livre historique, mais un recueil de mythes et légendes hébraïques comme chaque peuple en ont eu. La crucifixion de Rabbi Yeshu fait parti de ces mythes, c'est même le mythe fondateur de votre secte, rien de plus.

Les contemporains de Ponce Pilate comme Philon d'Alexandrie n'ont jamais évoqué de châtiment d'un juif nommé Yeshoua ben Yosef ou Iesous, qui selon la propagande de ta secte était connu dans la région. Les premières sources mentionnant Rabbi Yeshu viennent de Shaoul de Tarse, fondateur du judéo-christianisme (comme c'est étonnant) qui ne l'a jamais rencontré physiquement. Le soi-disant contact céleste qu'ils ont eu est aussi crédible que celui que Muhammad a eu avec l'ange Gabriel, menant à la création de l'islam. Mythes fondateurs.

Si on part du principe qu'il a bien existé, alors la version talmudique de sa mort est bien plus crédible : les juifs disent l'avoir lapidé, ce qui correspond bien plus à leur mode opératoire, vu que Rabbi Yeshu n'avait aucun chef d'accusation selon les lois romaines et Ponce Pilate s'en branlait des délires religieux juifs. Il détestait les juifs et n'hésitait pas à chier sur leur religion, a écrasé plusieurs révoltes dans le sang, donc c'est pas lui qui allait être impressionné par des zélotes.

Tant de mensonges, tant de calomnies.
Aucun mensonge, ni calomnie de mon côté, tu as même confirmé implicitement mes propos. De fait nous n'avons aucune raison légitime de prendre parti pour votre secte, vu qu'elle a plus nui aux blancs qu'elle n'a nui aux juifs avant Vatican II et continue de nous nuir aujourd'hui. La prochaine fois, je vais t'expliquer pourquoi les juifs rejettent votre secte vu que vous ne l'avez toujours pas compris après 2000 ans.
 

YawhéEstMonDieu

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 3, 2020
Messages
307
Reaction score
766
La prochaine fois, je vais t'expliquer pourquoi les juifs rejettent votre secte vu que vous ne l'avez toujours pas compris après 2000 ans.
En réalité à l'époque moderne, contrairement à ce que racontent les néo-chrétiens, les juifs n'ont pas attaqués le christianisme en tant qu'objet spirituel, mais en tant que socle social en Europe

Aujourd'hui que ce socle est pété, les juifs ne frappent presque plus sur les chrétiens, si ce n'est sur ceux qui toussent encore un peu à cause des gays et cie, au contraire le vatican et les juifs sont très content de parler de leurs racines communes spirituelles
 

Frère Aryen

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Nov 7, 2020
Messages
338
Reaction score
266
Ça c'est le courant politique libéral néo-conservateur essentiellement composé de juifs ashkénazes qui veulent répandre l'idéologie libérale partout sur la planète afin de devenir l'élite d'un monde uniforme et créer cette gouvernance mondiale dont ils rêvent tant.

C'est l'exact opposé de ce que je veux ; un multilatéralisme qui permette à chaque civilisation de se développer comme elle l'entend en respectant l'identité de leurs peuples. Je ne crois plus à la domination mondiale des Blancs, on a laissé passer cette chance le siècle dernier, maintenant le mieux que l'on puisse espérer pour ces prochaines années c'est une Europe unifiée dans la défense de son identité.



Le libéralisme nie l'identité et la culture des différentes populations en se basant sur une réflexion pragmatique car ça entrave le marché et la société multi-raciale dont l'objectif est l'uniformité par le mélange des races coordonné par une même culture mondiale.

L'individu libéral est décrit de façon idéaliste comme un homme rationnel qui devient son propre maitre mais la vérité c'est qu'il se comporte exactement comme le souhaite les idéologues libéraux qui veulent avant tout anéantir sa culture, sa religion, sa nation ainsi que sa race qui sont autant d'obstacles à la libre-circulation des produits, des individus et de l'idéologie libérale-mondialiste. La plupart des putes à nègres ne sont pas des femelles émancipées du patriarcat blanc grâce à leur propre génie et volonté individuelle, mais de simples goyasse abruties qui ont trop regardé les séries Netflix et autres productions juives leur suggérant de s'accoupler avec des singes. Bref cette vision fantasmée de l'individu libéral ne peut aboutir selon moi qu'à une destruction de la nation par une élite financière internationaliste exploitant l'égoïsme de l'individu. Que l'individu se prenne pour Dieu les arrange bien, en réalité l'homme n'est qu'un animal dont le cerveau est semblable à un circuit électronique, complexe certes, mais facilement influençable, programmable et croyez-moi bien que ces idéologues libéraux à l'esprit rationnel n'ont pas loupé ce détail.



L'adhésion des individus à un pouvoir politique ça se créé de toutes pièces par des moyens de propagande et notamment le contrôle des médias (cf Joseph Goebbels, Gustave Le Bon, Edward Bernays etc). C'est Hegel qui a théorisé que le moteur de l'histoire était le besoin de reconnaissance de l'individu et ce faisant la démocratie n'est qu'un simulacre donnant à tous les individus l'impression qu'ils choisissent, qu'ils adhèrent, alors qu'en réalité la "démocratie" repose sur un pouvoir oligarchique qui possède l'intégralité de l'influence médiatique. La démocratie ce n'est pas la majorité qui impose sa décision à une minorité, mais l'inverse. C'est comme ça que les puissances financières arrivent à légitimer le pouvoir qu'elles ont elles-même mis en place.



Les capitalistes européens protestants sont plus ou moins des crypto-juifs qui sont totalement dans cette pensée de libéralisme et d'individualisme. Il ne faut pas oublier la techouva d'Henry Ford qui montre bien quel crédit on peut accorder à un libéral-capitaliste qui, en définitive, ne pense qu'à son cul.



Au contraire les LGBT c'est totalement dans l'esprit libéral : tu t'émancipes du patriarcat, de la religion, de ton propre sexe... Tu te réinventes ton propre genre. Encore une fois c'est la même chose que pour le féminisme.



Depuis des millénaires c'est le père qui impose l'autorité, l'ordre. Le patriarcat c'est déjà une forme d'État au plan familial et si tu laisses tes petits faire n'importe quoi et subir les influences extérieures sans jamais t'interposer pour rappeler qui est en haut de la hiérarchie, en plus d'échapper à ton autorité, ils deviendront des merdes (des transsexuels, des putes à nègre etc).



Je vais reprendre l'exemple de la pute à nègre : elle menace directement le groupe en donnant sa capacité de reproduction à un envahisseur mais comme selon la doctrine libérale le groupe, donc la race, n'existe pas (seul l'individu compte), alors elle n'a pas à s'inquiéter et sera même approuvé par le système (l'État libéral, les medias et la population sous contrôle idéologique).

C'est pareil pour le bourgeois cosmopolite qui s'enrichit en négligeant les intérêts du groupe du moment qu'il respecte la loi.



C'est un libéral ancien employé de Rothschild et disciple de Jacques Attali : il ne se soumet pas aux intérêts de la patrie, il n'obéit à aucune morale spécifique ou tradition religieuse. Il ne se soumet qu'au pouvoir de l'argent. Il est totalement acheté par les oligarques qui l'ont mis au pouvoir et en retour il a supprimé l'impôt sur la fortune, a continué la politique d'immigration massive en faveur des capitalistes et pour entretenir ces populations et leur permettre de consommer avec l'argent des Français qui leur est tout naturellement redistribué puisque tout individu étant égal, il est nécessaire que les travailleurs français payent pour les noirabes afin de rétablir l'équilibre du pouvoir d'achat. La France prouve par là qu'un État libéral n'est pas forcément un État avec une faible imposition. En théorie le libéralisme dans sa version économique suppose le moins possible d'intervention de l'État dans le flux économique mais le cas français est une exception : comme je l'ai dis dans mon post précédent, que ce soit par le biais de l'économie libérale ou socialiste, la finalité est l'humanisme : des individus de même valeur réduite à leur fonction productive ou consommatrice.



Si l'impôt en France servait réellement l'intérêt du groupe ce serait justifiable. Mais c'est tout l'inverse comme on vient de le voir.

Par exemple la Russie est un État fort, non-libéral au sens philosophique, et a une flat tax de 13% quelque que soit le revenu et c'est le cas de nombreux pays d'Europe de l'Est. Si vraiment les taxes te mine personnellement je ne peux que te conseiller l'expatriation si elle est possible pour toi.



C'est vrai, c'est pour ça que mon discours porte sur les élites et le contrôle des masses.

En affirmant ici la primauté des élites sur les masses tu reconnais implicitement le mythe des individus rationnels maitres d'eux-mêmes et tu invalides le libéralisme par la même occasion.



La France n'est pas un pays libre, c'est un pays crypto-bolcheviste : on est d'accord là-dessus.

Mais il est libéral dans le sens où toutes les structures traditionnelles sont niées en bloc au profit d'un idéal d'individu libre qui sert en réalité les intérêts d'une petit clique cosmopolite organisée régnant par la finance et le contrôle de l'information.
On n 'est pas d'accord sur la définition du libéralisme.
Comme je ne te ferai pas changer d'idée, je te propose de trouver un nouveau qualitif pour décrire les gens comme moi; les gens qui attachent un vrai sens au mot liberté, pas seulement pour eux mêmes, mais également pour les autres...
Ainsi, tous les mecs qui s'autorisent la contrainte et la domination, hors contexte d'auto défense, ne sont pas attachés à la liberté des autres ni à ce nouveau qualificatif.
 

Vonliberty

SA- aspirant
Membre
Joined
Feb 1, 2021
Messages
63
Reaction score
146
On n 'est pas d'accord sur la définition du libéralisme.
Comme je ne te ferai pas changer d'idée, je te propose de trouver un nouveau qualitif pour décrire les gens comme moi; les gens qui attachent un vrai sens au mot liberté, pas seulement pour eux mêmes, mais également pour les autres...
Ainsi, tous les mecs qui s'autorisent la contrainte et la domination, hors contexte d'auto défense, ne sont pas attachés à la liberté des autres ni à ce nouveau qualificatif.
C'est le bordel dans les définitions du libéralisme et ce n'est pas un hasard parce que les gens veulent tous être libre, même si très peu veulent en porter la responsabilité et puis liberté c'est un beau mot comme démocratie donc tout le monde l'utilise pour justifier leur combat.


Pour le libéralisme dur de droite tu peux te référer aux libertariens, ceux qui veulent des flingues pour se protéger du gouvernement . :cool:


1594214957184.jpg
 
Last edited:

Savons & Abat-jours

SA- aspirant
Membre
Joined
Feb 13, 2021
Messages
25
Reaction score
65

le nouvel A

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Nov 10, 2020
Messages
236
Reaction score
436
juste une petite question en passant aux chrétiens du forum sur quel livre vous basez votre foi ???

lequel précisément ça m'intéresse vu que :

Les catholiques considèrent comme vrais, et donc inspirés du prétendu Dieu biblique, 46 livres de l’Ancien Testament. Pour le canon de la Bible hébraïque, seuls 39 livres sont reconnus. Les théologiens hébreux ne reconnaissent pas certains des livres que les chrétiens considèrent au contraire comme inspirés par Dieu : Tobie, Judith, Sagesse de Salomon, Baruch, Ecclésiastique (ou Siracide), premier et deuxième livres des Maccabées, plus certains passages d’Esther (10:4-c. 16) et Daniel (3:24-90 ; cc. 13-14).

Les bibles s’appuient principalement sur la Biblia Hebraica Stuttgartensia (BHS), c’est-à-dire la version imprimée du Codex massorétique de Leningrad.

Les protestants, adhèrent en substance au canon de la Bible hébraïque.
Les Coptes considèrent comme partie du canon, c’est-à-dire des vérités inspirées par Dieu, d’autres livres que les catholiques romains et les Hébreux rejettent, tels que le Livre d’Énoch ou le Livre des Jubilés.
L’Église orthodoxe grecque, de son côté, ne se fonde pas sur le Codex de Leningrad, mais sur la Septante, la Bible écrite en grec, en Égypte, au IIIe siècle av. J.-C.
Cette Bible grecque contient environ cinq mille variantes par rapport au texte massorétique, parmi lesquelles certaines très importantes car porteuses de différences notoires dans la signification du texte, parfois même susceptibles de dévoiler des « ajustements » (des falsifications, ou interpolations, du texte) apportés par les massorètes.

Cette version en grec a servi de fondement biblique aux pères de l’Église des premiers siècles après Jésus-Christ, jusqu’à ce que l’Église romaine ne décide de recourir au canon hébraïque. Les rabbins, au contraire, refusèrent la Septante en soutenant que seuls les livres qu’ils considéraient comme conformes à la Loi étaient acceptables. Uniquement ceux écrits en Palestine et pas ailleurs. Seuls ceux écrits en hébreu. Seuls ceux écrits durant la période précédant Esdras (Ve siècle av. J.-C.).

Ceux qui naissent en Palestine, dans le territoire des Samaritains, entendront dire que la vérité ne se trouve pas dans le Codex rédigé par les massorètes, mais dans la Bible samaritaine (les Pentateuques) qui, par rapport à la massorétique, comporte pas moins de deux mille différences.

La Peshitta, c’est-à-dire la bible syriaque acceptée par les maronites, nestoriens, jacobites et melchites, se différencie elle aussi de la bible massorétique.

Donc, avant même que chacune ne soit traduite, nous voilà déjà riches de nombreuses bibles, mais, surtout, nous apprenons que fortes de leurs innombrables variantes, elles sont considérées chacune comme indiscutablement vraies par ceux qui vivent selon les traditions qui les reconnaissent.

Voilà qui devrait suffire à nous faire comprendre que la Bible dans laquelle nous devrions croire dépend de la période historique et du lieu géographique de notre naissance, c’est-à-dire qu’il n’existe pas « d’absolu » car il y a toujours quelqu’un qui décide pour nous, qui nous montre de façon dogmatique quelle devrait être la vérité et où la trouver.

Mais la situation se complique encore.

Les textes bibliques les plus anciens en notre possession ont été retrouvés dans les grottes de Qumran (les manuscrits de la mer Morte) : certains textes remontent au IIe siècle av. J.-C.
Cependant, entre le Livre d’Isaïe (ou Ésaïe) trouvé dans ces rouleaux et celui rédigé par les massorètes, il existe plus de 250 variations, parmi lesquelles des mots entiers qui se trouvent dans l’un et pas dans l’autre. Et vice-versa.

Les discordances sur le prophète Daniel et les 11 livres officiellement disparus
Comme si ça ne suffisait pas…

Des divergences se manifestent également au sein des canons acceptés précédemment évoqués, les catholique, hébreu, protestant, copte…

Par exemple, pour les chrétiens, Daniel est un prophète. À partir de ses prophéties considérées comme crédibles, on établit souvent des prévisions apocalyptiques sur lesquelles de nombreux prédicateurs bâtissent leur fortune.

En revanche, les Hébreux ne reconnaissent pas Daniel en tant que prophète. Ils placent son livre parmi les simples ketouvim, c’est-à-dire les livres les moins importants de l’Ancien Testament.

Mais ce n’est pas tout : les sommités rabbiniques des États-Unis écrivent que ses prophéties (par exemple celle des 70 semaines) sont le fruit d’une « manipulation » délibérée, menée pour rectifier les textes précédents (ceux de Jérémie) qui s’étaient révélés fallacieux.

Donc, Daniel :

– est un prophète pour Rome,

– n’en est pas un pour Jérusalem,

– est même un « remanieur » pour le docteur David Wolpe (grand rabbin du Sinai Temple de Los Angeles).

À ce stade, force est de souligner pour le moins le manque d’honnêteté intellectuelle de la part de l’auteur du Livre de Daniel.
Mais d’autres éléments objectifs, des erreurs évidentes commises par des rédacteurs qui semblent vraiment avoir été mal informés :

Daniel 4:30, on parle de la « folie » de Nabuchodonosor. En réalité, le déséquilibre mental semble plutôt avoir frappé son fils Nabonide (555-539) qui abandonna le trône et la ville de Babylone pour se retirer probablement dans l’oasis de Taima (un épisode également raconté dans l’un des manuscrits de la mer Morte et connu sous le nom de Prière de Nabonide : la communauté essénienne paraît donc mieux informée que le soi-disant prophète)
Daniel 5:2, il est écrit que Balthazar est le fils de Nabuchodonosor. Erreur, il était le fils de Nabonide
Daniel 5:30, il est écrit que Balthazar a été tué durant la conquête de Babylone. Pourtant, le roi tué cette nuit-là fut Nabonide lui-même, car Balthazar était déjà mort précédemment au cours d’une bataille menée hors de la ville
Daniel 6:1, il est dit que, à la mort de Balthazar, Darius le Mède hérita du trône de Babylone. Faux. Ce fut en fait le roi perse Cyrus qui conquit la ville. Darius ne la reprit qu’en 521 avant J.-C., après avoir vaincu un rebelle qui avait pris le pouvoir en se faisant appeler Nabuchodonosor IV
Daniel 10:4, on raconte une vision que le prophète vécut à Babylone. Le texte lui fait dire : « J’étais au bord du grand fleuve qui est Hiddékel [Tigre] ». Le fleuve qui coule à Babylone est l’Euphrate (!)

En somme, entre les diverses mystifications, l’ignorance des faits historiques et géographiques (qui font même souvent l’objet de notes dans les bibles catholiques), on ne peut que le constater : l’auteur de ce texte a vraiment fait piètre usage de la supposée inspiration divine.

Le canon hébraïque fait preuve d’une meilleure attitude : beaucoup plus prudemment, il place le livre de Daniel parmi les simples ketouvim.
il le range parmi les textes de moindre importance (certainement sa place idéale).

On trouve d’autres erreurs semblables dans le Livre de Tobie qui, du reste, ne fait pas même partie du canon hébraïque :
Tobie 1:2, il est écrit que la déportation évoquée dans ce passage a eu lieu au temps de Salmanazar (ou Sargon II ?), alors qu’elle date en réalité du temps de Teglath-Phalasar III (ou Tiglath-Pileser), duquel on dit dans le Deuxième Livre des Rois 15:29 qu’il a effectivement conquis le pays de Nephtali et déporté ses habitants en Assyrie
Tobie 1:15, il est écrit qu’à la mort de Salmanazar, c’est son fils Sennachérib qui est monté sur le trône. Non, son successeur aura plutôt été Sargon II, auquel Sennachérib aurait à son tour succédé.

Ce ne sont que quelques exemples des innombrables incohérences et erreurs, vous les trouverez même identifiées dans les notes des bibles que vous avez tous chez vous.
Nous pouvons certes attribuer ces erreurs à des anicroches d’écriture liées aux raisons les plus diverses.
Mais le fait est que la fiabilité des auteurs de ces textes (et de celui de Daniel en particulier, qui non seulement se trompe mais remanie délibérément), n’est certainement pas au rendez-vous. Et cependant, le Livre de Daniel fait partie du canon catholique.
Daniel y figure même parmi les prophètes majeurs.

Une évidence : nous ne possédons que « l’une » des bibles possibles.

« L’une », car les bibles en question sont potentiellement plus nombreuses qu’on peut l’imaginer : à la liste déjà évoquée plus haut, s’ajoutent tous ces textes qu’on a fait disparaître au fil des siècles mais qui sont cités dans la Bible « officiellement acceptée » ; des textes connus par les anciens auteurs qui les considéraient comme valides et fiables au point de les utiliser comme source ou renvois pour les lecteurs de leur temps.

Les onze livres officiellement disparus mais mentionnés dans la Bible (entre parenthèses, les passages où ils sont cités) :

Les guerres de Yahvé (Nombres 21:14)

Livre du Juste ou de Jasher (Josué 10:13, Samuel 1:18)

Actes de Salomon (1 Rois 11:41)

Livre de Samuel, le Voyant (1 Chroniques 29:29)

Livre de Gad, le Voyant (1 Chroniques 29:9)

Livre de Nathan, le Prophète (1 Chroniques 29:29, 2 Chroniques 9:29)

La prophétie d’Achija de Silo (2 Chroniques 9:29)

La vision de Jehdo, le Voyant (2 Chroniques 9:29)

Livres de Schemaeja (2 Chroniques 12:15)

Livre de Jéhu (2 Chroniques 20:34)

Livre de Hozaï (2 Chroniques 33:19)

ont-ils été détruits ou simplement rendus indisponibles ?
Et pourquoi ont-ils disparu ?
Et comment etre sur que c'est la bonne ( la vraie) bible qui va étayer la foi du chrétien?
 

Durrandon

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
1,177
Reaction score
3,671
Eux-mêmes ne le savent pas vu qu'ils n'ont jamais réellement lu la Bible, ils se contentent de quelques citations triées sur le volet par leur clergé et intellectuels de leur secte. Ils y ajoutent ensuite leur propre interprétation foireuse suivant leur sensibilité politique, ce qui amène à une discontinuité dans leur discours, des incohérences par rapport aux récits bibliques sur lesquels ils se réfèrent.
 
Top