Chrétiens / Païens - GENERAL

Inquisiteur88

SA- aspirant
Membre
Joined
Jun 30, 2020
Messages
9
Reaction score
17
Les religieux traditionnels en question détestent le national-socialisme et s'y opposent viscéralement, pour des raisons doctrinales et morales, ce sont d'ailleurs historiquement des traitres qui ont collaboré avec les juifs pendant la seconde guerre mondiale. Les quelques catholiques qui se battent en duel ici ne représentent rien proportionnellement parlant, la majorité des sympathisants NS sont des athées ou agnostiques.

C'est plutôt à eux de se fondre dans la masse pas nous. Le catholicisme est fondamentalement incompatible avec le national-socialisme, tout les papes qui ont succédé à Pie XI l'ont affirmé et réaffirmé pendant leur pontificat, les fidèles suivent ce que leur chef spirituel leur dit de faire.

Hitler a échoué dans cette entreprise alors qu'il était en position de force vis à vis de l'Église, nous ne réussirons pas plus en étant en position de faiblesse avec une Église Catholique qui rejette encore plus fanatiquement que jamais le national-socialisme. Faut accepter l'évidence.
Les simples faits qui démontent tout ton pilpoul : la présence de nombreux catholiques sur le forum
 
Last edited:

Durrandon

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
1,191
Reaction score
3,719
(ça m'a fichu un coup là, l'allégeance de l'épiscopat français à la communauté organisée... la goutte d'eau qui fait déborder le vase de Soissons... devrais-je apostasier ? Le Christ n'est pas le responsable de la traîtrise des hommes après tout.)
Je t'encourage vivement à apostasier, après ça reste une décision personnelle qui n'est pas facile à prendre.

La balle est dans ton camp.
 

Inquisiteur88

SA- aspirant
Membre
Joined
Jun 30, 2020
Messages
9
Reaction score
17
En effet ; à mon sens on peut souscrire aux valeurs chrétiennes et être NS, mais être catholique pratiquant et NS, non. (ça m'a fichu un coup là, l'allégeance de l'épiscopat français à la communauté organisée... la goutte d'eau qui fait déborder le vase de Soissons... devrais-je apostasier ? Le Christ n'est pas le responsable de la traîtrise des hommes après tout.)

En même temps l'Église est aujourd'hui on ne peut plus faible ; la conjoncture a changé favorablement pour les NS, qui ne sont pas décridibilisés par des négreries et le LGBTisme. D'où l'attrait de certains chrétiens pour le national-socialisme.
Tu me fait beaucoup de peine et je prierai pour que le Seigneur puisse raviver ta foi. La pratique exige de pratiquer les sacrements, hors les modernistes ont évacué les sacrements. Ton sens concernant la pratique est donc altéré. Je remercie le Seigneur de m'avoir guidé vers la vraie Eglise qui est une prolongation directe de ma doctrine politique.

S'accrocher à la secte moderne ne peut que provoquer la schizophrénie pour celui qui a soif de justice pour son peuple. Je te recommande donc de passer à l'étape suivante et à te questionner sur la légitimité de ce que tu appelle l'"épiscopat français" puisqu'ils vont à l'encontre de ton bon sens.
Ne soit pas impressionné par Arnaud Dumouch et tout ce courant new-age.

Tu disais avoir la certitude que la messe moderne est valide, comment en es-tu arrivé à cette conclusion ? Il est urgent cher camarade d'user de ton libre arbitre à propos de ces loups qui revêtent les habits de brebis, c'est notre Seigneur qui nous l'ordonne :
"Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine"
"Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs."
 

Vonliberty

SA- aspirant
Membre
Joined
Feb 1, 2021
Messages
82
Reaction score
179
Les religieux traditionnels en question détestent le national-socialisme et s'y opposent viscéralement, pour des raisons doctrinales et morales, ce sont d'ailleurs historiquement des traitres qui ont collaboré avec les juifs pendant la seconde guerre mondiale. Les quelques catholiques qui se battent en duel ici ne représentent rien proportionnellement parlant, la majorité des sympathisants NS sont des athées ou agnostiques.

C'est plutôt à eux de se fondre dans la masse pas nous. Le catholicisme est fondamentalement incompatible avec le national-socialisme, tout les papes qui ont succédé à Pie XI l'ont affirmé et réaffirmé pendant leur pontificat, les fidèles suivent ce que leur chef spirituel leur dit de faire.

Hitler a échoué dans cette entreprise alors qu'il était en position de force vis à vis de l'Église, nous ne réussirons pas plus en étant en position de faiblesse avec une Église Catholique qui rejette encore plus fanatiquement que jamais le national-socialisme. Faut accepter l'évidence.
Quand je parle des religieux traditionnels je veux dire dans le genre de ceux sur Radio Athena, contre le métissage, pour la peine de mort etc. Je ne sais pas combien ils sont, mais leur courant est en progression et ils sont bien organisé. Pour eux le pape est un héritique ...


Les autres catholiques ne compte pas, quand tu laisses des étrangers venir bruler tes églises tu peux pas vraiment aller faire la leçon aux païens de toute façons ...
 

Inquisiteur88

SA- aspirant
Membre
Joined
Jun 30, 2020
Messages
9
Reaction score
17
(ça m'a fichu un coup là, l'allégeance de l'épiscopat français à la communauté organisée... la goutte d'eau qui fait déborder le vase de Soissons... devrais-je apostasier ? Le Christ n'est pas le responsable de la traîtrise des hommes après tout.)
"Un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais au gré de leurs désirs se donneront une foule de maîtres, l'oreille leur démangeant, et ils détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables...
Quant à moi, je suis déja offert en sacrifice, et le moment de mon départ approche. J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi ; désormais m'est réservée la couronne de la justice, que m'accordera en ce jour-là le Seigneur, le juste juge, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront chéri son apparition."
2 Timothée 4, 3-8
 

GoupilBlanc

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 10, 2020
Messages
259
Reaction score
957
Tu disais avoir la certitude que la messe moderne est valide, comment en es-tu arrivé à cette conclusion ?
Eh bien lire des ouvrages sédévacantistes ne m'avait pas convaincu de l'hérésie de V2 et quoi qu'on puisse penser de M. Dumouch, je trouvais son argumentaire à ce sujet très solide (à savoir : V2 fait partie du Magistère de l'Église catholique et apostolique ; l'hérésie vient de l'humanisme sans Dieu d'une partie de l'Église).

Cela dit pour être certain que l'Église du pape François n'était pas une secte, j'ai directement interrogé l'Esprit-Saint à l'adoration pour m'éclairer : “lors de la messe conciliaire, le Christ est-il bien présent dans le pain et le vin ?”
Puisqu'il a répondu positivement à cette question, je suis resté dans ma paroisse conciliaire.
Mais l'Église ce n'est pas que le clergé (et même ici le haut-clergé), c'est avant tout l'ensemble des baptisés, le peuple de Dieu. Seule une partie est corrompue.

Maintenant il se trouve qu'on ne peut plus être raciste et judéosceptisque ; ce n'est pas à moi, pauvre petit mortel, de dire si l'Église est dans l'erreur ou non : je ne peux que constater que je ne suis pas en adéquation avec sa doctrine (ni bien, ni mal), et donc la quitter.
 
Last edited:

Durrandon

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
1,191
Reaction score
3,719
Non non non. La Documentation Catholique n'a strictement rien d'infaillible. C'est une simple revue française. Cela ne dépend ni du Magistère extraordinaire, ni du Magistère ordinaire et ni du Magistère authentique.
Exactement comme la Conférence des évêques de France qui est seulement consultatif et incitatif mais en aucun cas dépendant du Magistère.
Rarement vu autant de mauvaise foi de la part d'un catholique, on voit bien que mon message a violemment ébranlé tes convictions. Que tu le veuilles ou non, la DC reprend les textes et discours officiels du Pape, du Saint Siège et des évêques du monde entier dans le cadre du Magistère. Étrangement le discours que j'ai cité trouve écho dans la Bible, tu sais ce recueil sur lequel repose ta foi et que les autorités écclesiastiques emploient pour définir la doctrine de ton Église ? Tu ne peux pas y prendre ce qui t'arrange et balayer le reste parce que ça ne t'arrange pas, c'est très malhonnête comme manière de procéder.

Soyons sérieux, tu viens de te rendre compte par mon intervention que ton Église va à l'encontre de tes convictions politico-religieuses, cette même Église que tu considères comme légitime. Du coup plutôt qu'apostasier ce qui serait trop violent cognitivement parlant, tu préfères nier en bloc en faisant du pilpoul. Mais ça ne prendra pas avec moi, ton Église rejette l'antisémitisme vu que c'est elle-même une religion sémitique, rien de plus normal.

Le terme antisémite concerne uniquement les Juifs, même si étymologiquement cela couvre beaucoup plus de personnes. On ne parle jamais d'antisémitisme pour les musulmans comme pour les Chaldéens par exemple.
Ce terme est breveté par les Juifs.
C'est justement parce que les juifs se considèrent comme les seuls sémites, et emploient ce terme pour jouer les victimes, mais ce n'est pas le cas et ton Église l'a très bien compris. Toi tu préfères nier parce que ça ferait également de toi un sémite, et en étant antisémite tu te rejetterais toi-même. Dans ta confusion tu confirmes implicitement le sémitisme spirituel de l'Église Catholique :

Ces juifs ne descendent ni d'Abraham et ni de Jésus puisque la véritable descendance est spirituelle.
Ce qui fait que le propos de Pie XI est totalement valide selon ton raisonnement, pour ensuite dire que non, l'Église Catholique est bel et bien antisémite. Tu présentes tout les symptômes de la dissonance cognitive, j'ai presque de la peine pour toi. Vu que tu ne peux pas utiliser ton joker Vatican II, tu en viens à commettre l'hérésie ultime : rejeter la parole du Pape qui est en conformité avec la Bible, tu ne peux pas non plus utiliser le joker du protestantisme comme ton corréligionnaire.

Pour le reste encore une fois c'est de la querelle de synagogue qui ne m'intéresse pas. Je ne crois pas plus au machia'h des juifs que votre machia'h à vous les judéo-chrétiens, les deux sont des légendes qui ne concernent à l'origine que les juifs. Puis les Européens ont été malgré eux impliqués dans ce conflit interne entre juifs, quand le traitre Constantin et ses successeurs ont judéo-christianisé de force tout les peuples foulant le sol d'Europe.

Donc inutile de venir faire ta propagande en me disant pourquoi ta secte est plus légitime que celle des juifs, elles ne sont pas plus légitimes l'une que l'autre. Deux agents nuisibles dont la disparition nous ferait le plus grand bien franchement, voila tu peux continuer à nier si tu veux mais fais le derrière ton écran, sinon je viendrais ébranler encore plus violemment ta foi, la j'y suis allé mollo.
 

Durrandon

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 12, 2020
Messages
1,191
Reaction score
3,719
Les simples faits qui démontent tout ton pilpoul : la présence de nombreux catholiques sur le forum
T'as oublié cette partie de mon message :

Les quelques catholiques qui se battent en duel ici ne représentent rien proportionnellement parlant, la majorité des sympathisants NS sont des athées ou agnostiques.
Bien tenté toutefois.
 

Mortabdela

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
121
Reaction score
306
Vu que chrétiens et paiens, seront à priori toujours en désaccord, il nous faudrait créer une nouvelle religion, qui aurait la capacité à nous rassembler tous.
Notre déclin est lié en partie, par cette coupure avec notre "ethos", voulue et orchestrée bien sûr par schlomo, les bolchéviques et tous les ennemis de la nation.
Il est donc imprératif de renouer le lien avec nos racines ancestrales. Une europe sans âme est une europe morte.
 
Last edited:

Frère Aryen

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Nov 7, 2020
Messages
337
Reaction score
265
J'ai bien réfléchi @Frère Aryen et je comprends ton positionnement.

L’homme européen, on le sait depuis bien longtemps et notamment sous l’Antiquité, a toujours rêvé de liberté dans son sens le plus courant : c'est-à-dire l’épanouissement individuel. Pour Aristote et d'autres penseurs hellénistiques le bien suprême était le bonheur.
Néanmoins cette liberté-là n’a jamais été fondamentalement opposée aux intérêts de la Cité, bien au contraire.
Pour que la société soit prospère, il lui faut des individus de qualité, les meilleurs possibles.
L’Européen de par sa personnalité singulière et son caractère a besoin d’accomplissement personnel pour le mettre au profit de la société.

Ainsi, même la société spartiate qui se voulait collectiviste était à la fois eugéniste et souhaitait pour son bien le développement maximum des capacités individuelles de sa population, mais toujours dans un cadre collectif.
L’individualisme est ici un moyen et non une fin. La valeur suprême demeure celui du bien de la Cité mais c'est au profit de tous.
Évidemment si je demande à un individu européen "quelle est ta suprême valeur ?" celui-ci va sans doute me répondre "ma liberté". Mais la question est mal posée, il faut lui demander quel est le bien suprême pour la société ? Un esprit sain répondra "la prospérité de nos familles, de nos nations et de notre race" car c'est la somme des intérêts de tous nos semblables.

La conception moderne de la liberté comprise dans une société multi-raciale ne sert pas en réalité les intérêts de l'individu, tout simplement car ses intérêts supérieurs résident dans celle de sa société au plan familial, clanique, nationale et civilisationnelle. Même les bourgeois n'ont pas pour intérêt de voir une Europe islamisée et négrifiée car leurs quartiers préservés ne le resteront pas longtemps.

D'où l'intérêt de concilier individualité et communauté. Nous ne sommes pas des asiatiques, l'anti-individualisme radical ne me semble pas souhaitable pour la préservation même de l'intérêt général. Il faut trouver le juste équilibre.

Pour conclure : l’individualisme ou le libéralisme n’est un problème que dans sa forme philosophique la plus absolue ou celle-ci sombre dans la dérive universaliste et finit par oublier son identité ; ce qui est le comble de l’individualisme bien compris qui, à la base, a pour principe de se connaitre soi-même pour aider et protéger les siens.



Parce que les dogmes sont le moteur de l'histoire, pas seulement la religion qui n'est qu'une forme extérieure et sans doute plus nécessaire aux Européens.
Je parlais d'Hegel par rapport à sa lecture linéaire de l'histoire qui est inspirée du judéo-christianisme avec une fin des temps. Cette vision progressiste est acceptée par à peu près tous les pays développés : les Occidentaux, les Japonais, les Chinois etc.
Même Hitler s'est inspiré d'Hegel en considérant que l’État possède un pouvoir suprême sur l’individu et que le progrès historique exige le conflit. Aujourd'hui le conflit direct n'est plus possible à cause de la bombe atomique mais ça n'empêche pas le conflit d'avoir lieu sous d'autres formes plus pernicieuses comme l'affrontement commercial que se livre les États-Unis et la Chine.

C'est pour ça que je crois à la puissance des dogmes, à leur importance. Il faut combattre la dispersion des idées et se rassembler autour d'une vision commune qui puisse satisfaire nos intérêts à tous.
Je pourrais presque valider ton post.
Mais il y a 2 choses qui me déplaisent.

La première peut paraître du pinaillage mais je ne suis pas d’accord avec ta vision du libéralisme. Pour moi, le libéralisme inclut justement cette sensibilité aux autres, à son groupe. Et ça va dans le sens des exemples que j’ai donné. Celui qui s’imagine détaché de tout, ultra libéral, ultra individuel, n’est pas un libéral mais un crétin. Il s’autorise à oublier les conséquences de ses actes… Alors on est d’accord sur le fond de ce qui est bon, mais pour moi c’est ça le libéralisme, une valeur positive qui n’oublie pas son groupe, directement lié à ses intérêts individuels. Donc affectivement ou intellectuellement, le type ne devrait pas oublier son groupe.
Après on pourrait objecter qu’un mec surpuissant avec plein de fric, plein de relations, des militaires à disposition, pourrait oublier son groupe. Mais un Staline rentre dans ce cadre et c’est l’inverse du libéral : un connard qui croit qu’au nom du peuple, il a tous les droits sur les autres.

Et ça m’amène à mon second point. Il me semble que pour toi le groupe prime vraiment. C’est à dire que si le groupe décide qu’il faut travailler 11 mois sur 12 pour lui, il a le droit. Si le groupe veut que tu te mettes à 4 pattes devant un Dieu, il a le droit. Le collectif a le droit de faire ce qu’il veut de ses individus s’il juge ça utile. Et bien je m’oppose radicalement à cette perspective !
Moi je suis pour l’adhésion, pas pour la contrainte. Ce que je peux accepter en revanche, c’est qu’un groupe qui n’arrive pas à fédérer certaines personnes décident simplement de les bannir. On ne les force pas, on ne les enferme pas, mais ne pouvant tolérer ces personnes, on exige qu’elles partent.
C’est une atteinte à la liberté de l’individu, mais ça reste acceptable pour tous. Car il serait aberrant qu’un groupe s’inflige des boulets par « pureté morale ». Le juste milieu : tu ne veux pas être des notres ? Pas de souci, pars !
 

Arlequin

SA- aspirant
Membre
Joined
May 21, 2020
Messages
18
Reaction score
53
Rarement vu autant de mauvaise foi de la part d'un catholique, on voit bien que mon message a violemment ébranlé tes convictions. Que tu le veuilles ou non, la DC reprend les textes et discours officiels du Pape, du Saint Siège et des évêques du monde entier dans le cadre du Magistère. Étrangement le discours que j'ai cité trouve écho dans la Bible, tu sais ce recueil sur lequel repose ta foi et que les autorités écclesiastiques emploient pour définir la doctrine de ton Église ? Tu ne peux pas y prendre ce qui t'arrange et balayer le reste parce que ça ne t'arrange pas, c'est très malhonnête comme manière de procéder.

Soyons sérieux, tu viens de te rendre compte par mon intervention que ton Église va à l'encontre de tes convictions politico-religieuses, cette même Église que tu considères comme légitime. Du coup plutôt qu'apostasier ce qui serait trop violent cognitivement parlant, tu préfères nier en bloc en faisant du pilpoul. Mais ça ne prendra pas avec moi, ton Église rejette l'antisémitisme vu que c'est elle-même une religion sémitique, rien de plus normal.


C'est justement parce que les juifs se considèrent comme les seuls sémites, et emploient ce terme pour jouer les victimes, mais ce n'est pas le cas et ton Église l'a très bien compris. Toi tu préfères nier parce que ça ferait également de toi un sémite, et en étant antisémite tu te rejetterais toi-même. Dans ta confusion tu confirmes implicitement le sémitisme spirituel de l'Église Catholique :



Ce qui fait que le propos de Pie XI est totalement valide selon ton raisonnement, pour ensuite dire que non, l'Église Catholique est bel et bien antisémite. Tu présentes tout les symptômes de la dissonance cognitive, j'ai presque de la peine pour toi. Vu que tu ne peux pas utiliser ton joker Vatican II, tu en viens à commettre l'hérésie ultime : rejeter la parole du Pape qui est en conformité avec la Bible, tu ne peux pas non plus utiliser le joker du protestantisme comme ton corréligionnaire.

Pour le reste encore une fois c'est de la querelle de synagogue qui ne m'intéresse pas. Je ne crois pas plus au machia'h des juifs que votre machia'h à vous les judéo-chrétiens, les deux sont des légendes qui ne concernent à l'origine que les juifs. Puis les Européens ont été malgré eux impliqués dans ce conflit interne entre juifs, quand le traitre Constantin et ses successeurs ont judéo-christianisé de force tout les peuples foulant le sol d'Europe.

Donc inutile de venir faire ta propagande en me disant pourquoi ta secte est plus légitime que celle des juifs, elles ne sont pas plus légitimes l'une que l'autre. Deux agents nuisibles dont la disparition nous ferait le plus grand bien franchement, voila tu peux continuer à nier si tu veux mais fais le derrière ton écran, sinon je viendrais ébranler encore plus violemment ta foi, la j'y suis allé mollo.
Quand on finit par s'énerver en lançant une attaque ad hominem à mon endroit, en étant même quelque peu insultant, c'est que l'on n'a aucun argument à m'opposer. Ma foi est encore plus solide que jamais !

Que la Documentation Catholique, revue française donc aucunement universelle, reprenne des textes de toute l'Eglise catholique est une chose, seulement quand on sait faire preuve de discernement, on sait très bien qu'il y a différents niveaux d'importance suivant les textes.
Le texte de la promulgation du dogme de l'Immaculée Conception, ce n'est pas une simple lettre d'un évêque philippin s'interrogeant sur une politique économique locale, etc.

Je ne vais pas revenir sans arrêt sur ce propos diplomatique, privé et oral du pape Pie XI, il n'a aucune valeur magistérielle.

Tu n'es peut-être pas au courant, mais le "bouquin" le plus sérieux concernant la doctrine catholique est le Denzinger, sachant même que ce dernier ne provient pas du Magistère de l'Eglise, essuyant même quelques critiques . Alors ta Documentation Catholique... ça fait rigoler n'importe quel théologien du Vatican, d'hier et même d'aujourd'hui.

Oui, un catholique est à 3 000 % spirituellement le descendant de toute la prophétie biblique et de la Révélation de Notre Seigneur Jésus-Christ. Tu peux dire sémite si tu veux, mais ce terme est totalement galvaudé par son utilisation politique. Par conséquent je le rejette. Et cette position est dans la droite ligne de toute la Tradition magistérielle de l'Eglise.
Et me sors pas des histoires comme quoi ce philosémitisme est dans la Bible, je suis pas un théologien du dimanche, j'affronte n'importe qui sur ce terrain, je l'ai déjà fait, et dans la vie réelle.

Que l'on me dise que l'on est incroyant, ou païen, que l'on critique cette Eglise actuelle totalement éclipsée, je n'ai aucun problème à l'entendre. Je comprend tout à fait qu'on l'a rejette, c'est totalement compréhensible.

Mais chier sur la totalité de l'Eglise dans toute son histoire, chier à la gueule des catholiques comme nous et dire n'importe quoi à coup d'épées ce n'est pas du tout intéressant.

Les juifs sont très heureux que les occidentaux deviennent athées ou païens comme je l'ai déjà dit, l'Eglise catholique étant l'ennemi principal de la Synagogue de Satan.
Y a pas plus philosémite qu'un païen ou un athée, voir Thomas Ferrier, Alain de Benoist ou Michel Onfray. Des baltringues.

Le gars derrière son écran comme tu dis est marié et père de famille. Je vais pas m'éterniser dans ce débat impossible et irrespectueux de ton côté.
Les païens / athées seront de ton côté, les catholiques du mien.
Pour moi la discussion est terminée, tu n'es pas au niveau. Je ne répondrai plus à tes messages, tout en ayant du respect à ton égard.
 

Inquisiteur88

SA- aspirant
Membre
Joined
Jun 30, 2020
Messages
9
Reaction score
17
Eh bien lire des ouvrages sédévacantistes ne m'avait pas convaincu de l'hérésie de V2 et quoi qu'on puisse penser de M. Dumouch, je trouvais son argumentaire à ce sujet très solide (à savoir : V2 fait partie du Magistère de l'Église catholique et apostolique ; l'hérésie vient de l'humanisme sans Dieu d'une partie de l'Église).

Cela dit pour être certain que l'Église du pape François n'était pas une secte, j'ai directement interrogé l'Esprit-Saint à l'adoration pour m'éclairer : “lors de la messe conciliaire, le Christ est-il bien présent dans le pain et le vin ?”
Puisqu'il a répondu positivement à cette question, je suis resté dans ma paroisse conciliaire.
Mais l'Église ce n'est pas que le clergé (et même ici le haut-clergé), c'est avant tout l'ensemble des baptisés, le peuple de Dieu. Seule une partie est corrompue.

Maintenant il se trouve qu'on ne peut plus être raciste et judéosceptisque ; ce n'est pas à moi, pauvre petit mortel, de dire si l'Église est dans l'erreur ou non : je ne peux que constater que je ne suis pas en adéquation avec sa doctrine (ni bien, ni mal), et donc la quitter.
Nous aimerions savoir quelles sont tes références de lectures sédévacantistes. Il n’est pas obligatoire de faire une prétendue thèse en théologie comme Monsieur Dumouch pour nous rendre compte que l’Eglise va bien mal depuis que la modernité trône au magistère. Evidemment V2 ne s’est pas construite en un jour, et si on regarde simplement Paul VI ou Jean XXIII on se rend bien compte du problème.
L’hérésie vient effectivement de l’humanisme, pas sans Dieu comme tu le dis, mais découlant du problème judaïque et maçonnique qui a bien pour but de séparer nos âmes de Dieu.

La quête de vérité ne repose pas seulement sur un ressenti purement humain. Il est très beau de voir que le Saint Esprit t’as éclairé, mais si tel était vraiment le cas, tu ne serais pas en train d’apostasier en publique comme tu le fais maintenant.

PS : Les conciliaires ne supportent pas que les traditionalistes puissent les qualifier comme tels et nous ressassent le concept d'une Eglise reposant sur l’unité du « peuple de Dieu » depuis toujours mais tu nommes toi-même l’Eglise V2 de conciliaire ce qui est tout autant étrange que ton miracle, ainsi que de ton apostasie deux secondes après.

Bonne soirée.
 

Apollinien

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
132
Reaction score
473
Pour moi, le libéralisme inclut justement cette sensibilité aux autres, à son groupe.
Le libéralisme au sens philosophique c'est, en théorie, la reconnaissance accordée à l'individu de ses droits, de son égale valeur face à tous les autres êtres humains (ça concerne aussi les non-blancs qui sont donc des individus égaux aux Européens => on impose partout une uniformité complète). Cela implique nécessairement la négation du groupe fondé sur une appartenance à des caractères communs et exclusifs (négation de la race). C'est une doctrine cosmopolite prônée en permanence par les juifs, les protestants et tous les partisans de la société multi-raciale qui veulent reconstruire la tour de Babel. Leurs alliés et idiots utiles sont ces individus égocentriques qui sont prêts à faire passer leurs intérêts personnels avant ceux de leur communauté nationale ; à l'image des féministes qui sont obnubilées par leur nombril, leur "libération sexuelle", quitte à foutre en l'air l'ordre du mariage monogame, sève de l'Occident depuis bien avant le Christianisme d'ailleurs. Cette révolte face au père, à la tradition, est le fait de l'individu mégalomane qui finit par se prendre pour Dieu mais qui termine en général plus proche du nègre.

Celui qui s’imagine détaché de tout, ultra libéral, ultra individuel, n’est pas un libéral mais un crétin.
D'un point de vue libéral il est plutôt un modèle car peu importe les conséquences de ses actes puisque ni Dieu ni la morale ni le groupe n'a de valeur supérieur. Il ne peut pas être puni. Par contre du point de vue du groupe il représente une menace doublé d'un traitre.

Après on pourrait objecter qu’un mec surpuissant avec plein de fric, plein de relations, des militaires à disposition, pourrait oublier son groupe. Mais un Staline rentre dans ce cadre et c’est l’inverse du libéral : un connard qui croit qu’au nom du peuple, il a tous les droits sur les autres.
Pourquoi prendre l'exemple de Staline, qui ne s'est jamais revendiqué libéral, alors que tous nos représentants actuels incarnent le libéralisme et le cynisme qui en découle. Macron n'est que le reflet de l'esprit du temps, c'est un libéral qui a réussi. Rien de plus.
Staline était un géorgien qui n'a jamais été patriotique, c'était un parasite qui se servait du groupe pour servir ses propres intérêts, en effet, mais il ne faut pas oublier les origines du communisme qui découle de la Révolution française et de la proclamation de tous les individus égaux en droits et on revient à cette obsession grotesque d'uniformité semblable aux sociétés communistes comme libérales (d'où le fait qu'un Jacques Attali puisse se revendiquer comme un "socialiste libéral" fan de Marx et en même temps un fervent défenseur du capitalisme, il faut suivre ! Mais peu importe les moyens du moment que le monde s'uniformise).

Il me semble que pour toi le groupe prime vraiment.
C'est juste une évidence. Il ne peut pas y avoir de civilisation sans cette règle fondamentale. Même les animaux font passer la survie du groupe avant leur propre vie individuelle. L'homme est un animal social par nature. Ce qui ne veut pas dire qu'on doit nier son individualité, mais qu'il existe une hiérarchie entre l'intérêt du groupe et l'intérêt particulier. Cependant cette primauté s'exerce du point de vue de la société tout entière, je comprends qu'un individu préfère mettre sa famille ou ses projets personnels au premier plan, c'est normal, mais si la société n'exerce pas une pression pour unir les intérêts de chacun alors c'est la porte ouverte à toutes les déviances. J'espère que je suis compréhensible.

C’est à dire que si le groupe décide qu’il faut travailler 11 mois sur 12 pour lui, il a le droit. Si le groupe veut que tu te mettes à 4 pattes devant un Dieu, il a le droit. Le collectif a le droit de faire ce qu’il veut de ses individus s’il juge ça utile.
Le société actuelle vous mets à quatre pattes devant le dogme de la démocratie libérale qui remplacé la religion et ça fonctionne tout autant voire plus. Sauf que ce collectif-là c'est le monde blanc négrifié. C'est tout.

Moi je suis pour l’adhésion, pas pour la contrainte.
Dans tous les cas le pouvoir politique exerce un rapport de domination sur les individus. Et effectivement le contrôle des masses par l'adhésion plutôt que par la contrainte est plus efficace mais ce n'est qu'une question de marketing politique au final. Ce sont les apparences qui font tout aujourd'hui, pour le reste il suffit de donner du pain et des jeux.

Bref on s'écarte un peu du sujet car ni les sociétés païennes ni les sociétés chrétiennes du moyen âge n'étaient libérales. C'est exclusif à l'Occident moderne dont on voit bien le résultat ; même si on peut apprécier certains aspects comme le développement de la science et des technologies tout en relativisant le fait que deux siècles de découvertes et d'améliorations technologiques pour finir négrifié n'égalent pas les millénaires d'histoire européenne qui ont vu des civilisations comme Rome ou Athènes.
 
Last edited:

Frère Aryen

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Nov 7, 2020
Messages
337
Reaction score
265
Bon, on s’éloigne des Chrétiens et des Païens, mais on peut considérer qu’on reste dans un domaine proche, celui de l’idolâtrie. A savoir, quelles sont nos idoles.

Le libéralisme au sens philosophique c'est, en théorie, la reconnaissance accordée à l'individu de ses droits, de son égale valeur face à tous les autres êtres humains (ça concerne aussi les non-blancs qui sont donc des individus égaux aux Européens => on impose partout une uniformité complète). Cela implique nécessairement la négation du groupe fondé sur une appartenance à des caractères communs et exclusifs (négation de la race). C'est une doctrine cosmopolite prônée en permanence par les juifs, les protestants et tous les partisans de la société multi-raciale qui veulent reconstruire la tour de Babel. Leurs alliés et idiots utiles sont ces individus égocentriques qui sont prêts à faire passer leurs intérêts personnels avant ceux de leur communauté nationale ; à l'image des féministes qui sont obnubilées par leur nombril, leur "libération sexuelle", quitte à foutre en l'air l'ordre du mariage monogame, sève de l'Occident depuis bien avant le Christianisme d'ailleurs. Cette révolte face au père, à la tradition, est le fait de l'individu mégalomane qui finit par se prendre pour Dieu mais qui termine en général plus proche du nègre.
Ok, je vais prendre ta définition de libéralisme, mais je vais plutôt lui associer le titre « d’idéal libéral ».
En ce sens, je suis d’accord que, moi libéral, je considère que les idées libérales déployées à l’humanité seraient une chose positive. Mais le libéral est pragmatique, ancré dans le réel, donc il sait bien que tout ceci est une utopie intellectuelle. Le libéral a conscience des forces de ce monde, comme le groupe, les passions, les croyances, l’argent, le pouvoir, le sexe… etc Donc, c’est faux d’imaginer que le libéral nie ces réalités, dont celle du groupe.
Et c’est antinomique d’imaginer que le libéral veut imposer quoique ce soit, et encore moins une uniformité… Non le libéral veut que les gens choisissent, adhérent. Si des gens choisissent de la merde pour eux, et que ça n’impacte pas le libéral et son groupe, le libéral l’accepte, même s’il aura tendance à prendre les gens en question pour des imbéciles. En ce sens le libéralisme n’est pas incompatible avec le cosmopolitisme, si les gens concernés y adhérent. Mais si des gens préfèrent rester en communauté, c’est également bon pour le libéral.
La démocratie est antilibéral (51 % impose leurs règles à 49%), le socialo-bolchevisme est antilibéral, l’impot est antilibéral, la théocratie est antilibéral, des professionnels de la politique vivant sur l’extorsion via l’impot est antilibéral...

Les libéraux capitalistes européens blancs qui ont construit l’amérique sont plutôt du genre Henry Ford... Alors que les socialo-coco-bolchoys sont clairement une création juive...

Il est vrai que les libéraux auront une tolérance vis à vis des libertaires, tant que ceux ci ne mettent pas en péril le mode de vie des libéraux. Donc quelques LGBT qui font leurs trucs, pas de problème. Par contre, un dégueuli incessant de propagande LGBT qui vient affecté le libéral, sa famille, ses mœurs, sa communauté, non ça ne va pas du tout.

Le libéralisme, l’individu, la liberté, la puissance est par essence masculine. Alors que le collectif, l’état, est de nature vaginale ; tout comme la maman chatte qui impose son autorité à ses petits parce qu’ils sont pas foutus de se démerder…

D'un point de vue libéral il est plutôt un modèle car peu importe les conséquences de ses actes puisque ni Dieu ni la morale ni le groupe n'a de valeur supérieur. Il ne peut pas être puni. Par contre du point de vue du groupe il représente une menace doublé d'un traitre.
C’est un non sens.. on ne peut pas dire que le libéral est pour la liberté de tous, donc qu’il refuse l’usage de la contrainte sur autrui (sauf en cas de force majeure évidemment, comme l’atteinte à sa liberté ou sa survie) et en même temps dire, qu’il se fout totalement des conséquences de ses actes sur le groupe… si par mes actes, je porte atteinte à la sécurité, à la liberté ou à la propriété d’autrui, je ne suis pas un libéral… juste un fils de ...

Pourquoi prendre l'exemple de Staline, qui ne s'est jamais revendiqué libéral, alors que tous nos représentants actuels incarnent le libéralisme et le cynisme qui en découle. Macron n'est que le reflet de l'esprit du temps, c'est un libéral qui a réussi. Rien de plus.
Staline était un géorgien qui n'a jamais été patriotique, c'était un parasite qui se servait du groupe pour servir ses propres intérêts, en effet, mais il ne faut pas oublier les origines du communisme qui découle de la Révolution française et de la proclamation de tous les individus égaux en droits et on revient à cette obsession grotesque d'uniformité semblable aux sociétés communistes comme libérales (d'où le fait qu'un Jacques Attali puisse se revendiquer comme un "socialiste libéral" fan de Marx et en même temps un fervent défenseur du capitalisme, il faut suivre ! Mais peu importe les moyens du moment que le monde s'uniformise).
Justement, je prends Staline pour ancrer que cette attitude, cette façon de penser et de procéder est tout sauf libéral !
Macron est un libéral ?? Tu travailles ou pas ? T’as déjà calculé combien ton employeur payé au total pour ton salaire et combien il te restait dans la poche à la fin ? Genre ton net est la moitié de ce que paie l’employeur, après tu te prends impots sur le revenu (t’as remarqué que tu déclarais plus que ton net, que tu paies de l’impot sur de l’argent jamais touché?!), taxe d’habitation, taxe foncière, TVA sur tes consommations obligatoires ou accessoires… fais les comptes et viens me dire que Macron est libéral. C’est un putain d’enculé de bolchévique, dans une pays d’attardés de bolchoys de merde !

L’impot est un viol de la liberté, un vol de la propriété, un vol de notre énergie vitale, un vol de notre temps de vie! Si l’impôt était basé sur le volontariat ok on pourrait discuter, mais là faut redescendre sur terre…

C'est juste une évidence. Il ne peut pas y avoir de civilisation sans cette règle fondamentale. Même les animaux font passer la survie du groupe avant leur propre vie individuelle. L'homme est un animal social par nature. Ce qui ne veut pas dire qu'on doit nier son individualité, mais qu'il existe une hiérarchie entre l'intérêt du groupe et l'intérêt particulier. Cependant cette primauté s'exerce du point de vue de la société tout entière, je comprends qu'un individu préfère mettre sa famille ou ses projets personnels au premier plan, c'est normal, mais si la société n'exerce pas une pression pour unir les intérêts de chacun alors c'est la porte ouverte à toutes les déviances. J'espère que je suis compréhensible.
C’est loin d’être une évidence. C’est à mon sens une déformation de la réalité.
Ceux sont des individus qui fédèrent des gens autours d’eux, créant un groupe, qui produit, qui avancent, qui conquièrent. Ce n’est pas « le groupe ». Même lorsqu’on a l’impression qu’un groupe se met en mouvement, en fait ce sont des individus qui insufflent la vitalité et l’action… y a pas un effet de ruche ou de fourmilière, où tout le monde se réveille et bosse pour la reine vaginale étatique… Rome ce sont des hommes qui ont fédérés. Ceux ne sont pas des ploucs qui se sont mis à faire des trucs de concert, comme ça, pour la beauté du geste… l’envie, l’idéal est venu d’individus, et des gens y ont adhéré. Voilà comment marche le monde.
Des individus se démarquent, créent l’adhésion, créant un groupe et les gens viennent se greffer par envie et se soumettre par intérêt, ou aussi malheureusement par la force.
Donc la civilisation n’est pas le produit d’un groupe, mais de leaders ayant fédérés leurs hommes.

Le société actuelle vous mets à quatre pattes devant le dogme de la démocratie libérale qui remplacé la religion et ça fonctionne tout autant voire plus. Sauf que ce collectif-là c'est le monde blanc négrifié. C'est tout.
Faux. Il faut être aveugle pour oser appeler la France un pays libéral ! La France est probablement le pays le plus vaginale, le plus collectiviste de cette putain de planète. Je suis même pas sûr qu’en Corée du Nord on viole à ce point les droits individuels…

Désolé, je m'emporte un peu. Pas contre toi. Mais vraiment faut arrêter de croire et de dire qu'on vit dans un pays libéral!
 

Frère Aryen

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Nov 7, 2020
Messages
337
Reaction score
265
@Inquisiteur88 n'accorde pas trop de crédit à GoupilBlanc... si lui est chrétien, moi je suis la reine d'angleterre...
Il peut dire un truc et l'exact opposé 2 posts après. Et je ne crois pas que ce soit un imbécile...
Il est plus liké par les anti-chrétiens que beaucoup d'anti-chrétien... ce méga lol
 

Frère Aryen

SA- aspirant
Membre confirmé
Membre
Joined
Nov 7, 2020
Messages
337
Reaction score
265
En ce qui concerne la Génèse cela est impossible car copié et falsifié sur des mythes Européens, probablement Mycéniens ou Hittites, donc pas au delà de -1500.

YHWH est issu d'un panthéon, et lui même une fusion de divinités ne dépassant pas les -1500 environ, de Canaan, probablement issu des invasions Mycéniennes vers la fin de l'âge du bronze.
Je pense qu'il y a une part de vérité, mais qu'elle est exagérée.
Cela dit, je n'ai pas les éléments pour te contredire en tête et j'ai pas envie de me faire chier à chercher.

Pour ce qui est de nos Ancêtres, la quasi-totalité d'entre eux ont été convertit par ruse et contraintes, et surtout par menace de mort, tout cela est attesté par les sources chrétiennes dans la majorité des cas. Donc ce truc n'a aucune légitimité, pas plus que l'islam chez les Albanais ou Bosniaques. Un contrat qu'on vous faite signer par force, ruse ou contrainte par définition est caduc, nul et non avenu.
La aussi c'est partiellement vrai. Mais faut pas pousser mémé dans les orties... genre en plein milieu du moyen age, la grande majorité de la population n'était pas convertie et il fallait tenir en laisse tout le monde... tssss
 

Le Blond

SA- aspirant
Membre
Joined
Jan 23, 2021
Messages
39
Reaction score
27
FAKE NEW !


CQFD.
Des idioties avec ça. Un livre en arrière.
Pierre Jovanovic a sa version le juif a le nez crochus.
Le fruit interdit, même les juifs ne connaissent pas leur livres toujours à mentir.
 

Le Blond

SA- aspirant
Membre
Joined
Jan 23, 2021
Messages
39
Reaction score
27
Putain plus je plonge plus je vois le juif.
C'est l'inverse, on subis le juif. On est trop bien pour eux.
 

Le Blond

SA- aspirant
Membre
Joined
Jan 23, 2021
Messages
39
Reaction score
27
Et merde je préfère un nègre puant et la folle à un juif
 

Apollinien

SA- aspirant
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
132
Reaction score
473
En ce sens, je suis d’accord que, moi libéral, je considère que les idées libérales déployées à l’humanité seraient une chose positive.
Ça c'est le courant politique libéral néo-conservateur essentiellement composé de juifs ashkénazes qui veulent répandre l'idéologie libérale partout sur la planète afin de devenir l'élite d'un monde uniforme et créer cette gouvernance mondiale dont ils rêvent tant.

C'est l'exact opposé de ce que je veux ; un multilatéralisme qui permette à chaque civilisation de se développer comme elle l'entend en respectant l'identité de leurs peuples. Je ne crois plus à la domination mondiale des Blancs, on a laissé passer cette chance le siècle dernier, maintenant le mieux que l'on puisse espérer pour ces prochaines années c'est une Europe unifiée dans la défense de son identité.

Mais le libéral est pragmatique, ancré dans le réel, donc il sait bien que tout ceci est une utopie intellectuelle. Le libéral a conscience des forces de ce monde, comme le groupe, les passions, les croyances, l’argent, le pouvoir, le sexe… etc Donc, c’est faux d’imaginer que le libéral nie ces réalités, dont celle du groupe.
Le libéralisme nie l'identité et la culture des différentes populations en se basant sur une réflexion pragmatique car ça entrave le marché et la société multi-raciale dont l'objectif est l'uniformité par le mélange des races coordonné par une même culture mondiale.

L'individu libéral est décrit de façon idéaliste comme un homme rationnel qui devient son propre maitre mais la vérité c'est qu'il se comporte exactement comme le souhaite les idéologues libéraux qui veulent avant tout anéantir sa culture, sa religion, sa nation ainsi que sa race qui sont autant d'obstacles à la libre-circulation des produits, des individus et de l'idéologie libérale-mondialiste. La plupart des putes à nègres ne sont pas des femelles émancipées du patriarcat blanc grâce à leur propre génie et volonté individuelle, mais de simples goyasse abruties qui ont trop regardé les séries Netflix et autres productions juives leur suggérant de s'accoupler avec des singes. Bref cette vision fantasmée de l'individu libéral ne peut aboutir selon moi qu'à une destruction de la nation par une élite financière internationaliste exploitant l'égoïsme de l'individu. Que l'individu se prenne pour Dieu les arrange bien, en réalité l'homme n'est qu'un animal dont le cerveau est semblable à un circuit électronique, complexe certes, mais facilement influençable, programmable et croyez-moi bien que ces idéologues libéraux à l'esprit rationnel n'ont pas loupé ce détail.

Et c’est antinomique d’imaginer que le libéral veut imposer quoique ce soit, et encore moins une uniformité… Non le libéral veut que les gens choisissent, adhérent. Si des gens choisissent de la merde pour eux, et que ça n’impacte pas le libéral et son groupe, le libéral l’accepte, même s’il aura tendance à prendre les gens en question pour des imbéciles.
La démocratie est antilibéral (51 % impose leurs règles à 49%)
L'adhésion des individus à un pouvoir politique ça se créé de toutes pièces par des moyens de propagande et notamment le contrôle des médias (cf Joseph Goebbels, Gustave Le Bon, Edward Bernays etc). C'est Hegel qui a théorisé que le moteur de l'histoire était le besoin de reconnaissance de l'individu et ce faisant la démocratie n'est qu'un simulacre donnant à tous les individus l'impression qu'ils choisissent, qu'ils adhèrent, alors qu'en réalité la "démocratie" repose sur un pouvoir oligarchique qui possède l'intégralité de l'influence médiatique. La démocratie ce n'est pas la majorité qui impose sa décision à une minorité, mais l'inverse. C'est comme ça que les puissances financières arrivent à légitimer le pouvoir qu'elles ont elles-même mis en place.

Les libéraux capitalistes européens blancs qui ont construit l’amérique sont plutôt du genre Henry Ford... Alors que les socialo-coco-bolchoys sont clairement une création juive...
Les capitalistes européens protestants sont plus ou moins des crypto-juifs qui sont totalement dans cette pensée de libéralisme et d'individualisme. Il ne faut pas oublier la techouva d'Henry Ford qui montre bien quel crédit on peut accorder à un libéral-capitaliste qui, en définitive, ne pense qu'à son cul.

Il est vrai que les libéraux auront une tolérance vis à vis des libertaires, tant que ceux ci ne mettent pas en péril le mode de vie des libéraux. Donc quelques LGBT qui font leurs trucs, pas de problème. Par contre, un dégueuli incessant de propagande LGBT qui vient affecté le libéral, sa famille, ses mœurs, sa communauté, non ça ne va pas du tout.
Au contraire les LGBT c'est totalement dans l'esprit libéral : tu t'émancipes du patriarcat, de la religion, de ton propre sexe... Tu te réinventes ton propre genre. Encore une fois c'est la même chose que pour le féminisme.

Le libéralisme, l’individu, la liberté, la puissance est par essence masculine. Alors que le collectif, l’état, est de nature vaginale ; tout comme la maman chatte qui impose son autorité à ses petits parce qu’ils sont pas foutus de se démerder…
Depuis des millénaires c'est le père qui impose l'autorité, l'ordre. Le patriarcat c'est déjà une forme d'État au plan familial et si tu laisses tes petits faire n'importe quoi et subir les influences extérieures sans jamais t'interposer pour rappeler qui est en haut de la hiérarchie, en plus d'échapper à ton autorité, ils deviendront des merdes (des transsexuels, des putes à nègre etc).

C’est un non sens.. on ne peut pas dire que le libéral est pour la liberté de tous, donc qu’il refuse l’usage de la contrainte sur autrui (sauf en cas de force majeure évidemment, comme l’atteinte à sa liberté ou sa survie) et en même temps dire, qu’il se fout totalement des conséquences de ses actes sur le groupe… si par mes actes, je porte atteinte à la sécurité, à la liberté ou à la propriété d’autrui, je ne suis pas un libéral… juste un fils de ...
Je vais reprendre l'exemple de la pute à nègre : elle menace directement le groupe en donnant sa capacité de reproduction à un envahisseur mais comme selon la doctrine libérale le groupe, donc la race, n'existe pas (seul l'individu compte), alors elle n'a pas à s'inquiéter et sera même approuvé par le système (l'État libéral, les medias et la population sous contrôle idéologique).

C'est pareil pour le bourgeois cosmopolite qui s'enrichit en négligeant les intérêts du groupe du moment qu'il respecte la loi.

Macron est un libéral ?? Tu travailles ou pas ? T’as déjà calculé combien ton employeur payé au total pour ton salaire et combien il te restait dans la poche à la fin ?
C'est un libéral ancien employé de Rothschild et disciple de Jacques Attali : il ne se soumet pas aux intérêts de la patrie, il n'obéit à aucune morale spécifique ou tradition religieuse. Il ne se soumet qu'au pouvoir de l'argent. Il est totalement acheté par les oligarques qui l'ont mis au pouvoir et en retour il a supprimé l'impôt sur la fortune, a continué la politique d'immigration massive en faveur des capitalistes et pour entretenir ces populations et leur permettre de consommer avec l'argent des Français qui leur est tout naturellement redistribué puisque tout individu étant égal, il est nécessaire que les travailleurs français payent pour les noirabes afin de rétablir l'équilibre du pouvoir d'achat. La France prouve par là qu'un État libéral n'est pas forcément un État avec une faible imposition. En théorie le libéralisme dans sa version économique suppose le moins possible d'intervention de l'État dans le flux économique mais le cas français est une exception : comme je l'ai dis dans mon post précédent, que ce soit par le biais de l'économie libérale ou socialiste, la finalité est l'humanisme : des individus de même valeur réduite à leur fonction productive ou consommatrice.

L’impot est un viol de la liberté, un vol de la propriété, un vol de notre énergie vitale, un vol de notre temps de vie!
Si l'impôt en France servait réellement l'intérêt du groupe ce serait justifiable. Mais c'est tout l'inverse comme on vient de le voir.

Par exemple la Russie est un État fort, non-libéral au sens philosophique, et a une flat tax de 13% quelque que soit le revenu et c'est le cas de nombreux pays d'Europe de l'Est. Si vraiment les taxes te mine personnellement je ne peux que te conseiller l'expatriation si elle est possible pour toi.

Ceux sont des individus qui fédèrent des gens autours d’eux, créant un groupe, qui produit, qui avancent, qui conquièrent. Ce n’est pas « le groupe ». Même lorsqu’on a l’impression qu’un groupe se met en mouvement, en fait ce sont des individus qui insufflent la vitalité et l’action… Rome ce sont des hommes qui ont fédérés. Ceux ne sont pas des ploucs qui se sont mis à faire des trucs de concert, comme ça, pour la beauté du geste… l’envie, l’idéal est venu d’individus, et des gens y ont adhéré. Voilà comment marche le monde.
C'est vrai, c'est pour ça que mon discours porte sur les élites et le contrôle des masses.

En affirmant ici la primauté des élites sur les masses tu reconnais implicitement le mythe des individus rationnels maitres d'eux-mêmes et tu invalides le libéralisme par la même occasion.

Faux. Il faut être aveugle pour oser appeler la France un pays libéral ! La France est probablement le pays le plus vaginale, le plus collectiviste de cette putain de planète.
La France n'est pas un pays libre, c'est un pays crypto-bolcheviste : on est d'accord là-dessus.

Mais il est libéral dans le sens où toutes les structures traditionnelles sont niées en bloc au profit d'un idéal d'individu libre qui sert en réalité les intérêts d'une petit clique cosmopolite organisée régnant par la finance et le contrôle de l'information.
 
Top