business plan pour remédier à la crise

lucianus

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
May 4, 2020
Messages
997
Reaction score
2,551
Dans l'optique où je suis viré, je ferai et conseille ceci.

Il y a des pains de cire d'abeille à acheter au kg sur le bon coin. Les apiculteurs n'ont pas toujours le temps de façonner des bougies.

Particulièrement dans l'est de la France (manque de lumière?), ces bougies sont assez demandées. Plus écolos que les bougies à la paraffine, ou pire, les bougies parfumées.

Un kilo de cire se négocie à 22€/ kg mais parfois à un peu moins (10-15 € / kg).

Un appareil peut permettre de façonner des bougies (en fait de faire fondre la cire).

Des moules existent pour donner l'apparence voulue à la bougie.

Dans les magasins de jardinage, des mèches prêtes existent, avec un petit anneau en laiton pour lester.

Avec 50 kgs négociés 500 €, moyen de faire 500 bougies de 100 g.

Bougies revendues 500€ x 8€.

4 000€ - 500€ d'achats de cire- 100€ de mèches-800€ de frais de vente (essence pour aller sur les marchés, frais d'expédition etc...) = 3 600€.

Pas le Pérou. Mais la filière est peu occupée. Difficile de trouver des bougies qui viennent ailleurs que de l'étranger.

Et les mères de famille à Paris n'aiment pas que les appartements soient pollués par la paraffine.

Un autre tuyau. Reconditionner la cire perdue.

Amasser cette cire, la mettre dans un bocal fermé, et la faire chauffer au bain-marie pour qu'elles redeviennent liquide.

Si le bocal s'ouvre et que la cire non fondue se mélange à l'eau… Pas de gros problème.

La cire a une densité plus faible que l'eau. Quand tout a refroidi le lendemain, vous retrouvez une pellicule de cire au dessus
de la casserole, et l'eau en dessous.

Par contre, la cire s'enlève difficilement, et la casserole est un peu ruinée.

Dans certaines régions, l'apiculture fonctionne assez bien. Les zones très ventées et humides font un peu fuir les abeilles. C'est pourquoi l'on trouve des abeilles assez particulières (abeille noire) près de la côte atlantique.

Il faut avoir 100 ruches pour être autonome. Et ne pas avoir peur des guêpes qui rappliquent à l'odeur de la cire et du miel.

Le miel est cependant un aliment impérissable ou quasiment. Un aliment à acheter prioritairement.
 

Magda G

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 11, 2020
Messages
551
Reaction score
1,296
Merci pour ce plan à réfléchir effectivement !
 

Harroku

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Feb 13, 2021
Messages
1,040
Reaction score
2,749
peu rentable pour le boulot que c'est, mais très utile et pas bête, surtout si tu réfléchis dans un cadre plus large pour la récupération de la cire, en cooperation avec apiculteurs, maraichers, verger et élevage, tu peux faire les 4 sur le même sol, et augmenter donc le rendement.
 
L

Le spectre de Soissons

Guest
Dans l'optique où je suis viré, je ferai et conseille ceci.

Il y a des pains de cire d'abeille à acheter au kg sur le bon coin. Les apiculteurs n'ont pas toujours le temps de façonner des bougies.

Particulièrement dans l'est de la France (manque de lumière?), ces bougies sont assez demandées. Plus écolos que les bougies à la paraffine, ou pire, les bougies parfumées.

Un kilo de cire se négocie à 22€/ kg mais parfois à un peu moins (10-15 € / kg).

Un appareil peut permettre de façonner des bougies (en fait de faire fondre la cire).

Des moules existent pour donner l'apparence voulue à la bougie.

Dans les magasins de jardinage, des mèches prêtes existent, avec un petit anneau en laiton pour lester.

Avec 50 kgs négociés 500 €, moyen de faire 500 bougies de 100 g.

Bougies revendues 500€ x 8€.

4 000€ - 500€ d'achats de cire- 100€ de mèches-800€ de frais de vente (essence pour aller sur les marchés, frais d'expédition etc...) = 3 600€.

Pas le Pérou. Mais la filière est peu occupée. Difficile de trouver des bougies qui viennent ailleurs que de l'étranger.

Et les mères de famille à Paris n'aiment pas que les appartements soient pollués par la paraffine.

Un autre tuyau. Reconditionner la cire perdue.

Amasser cette cire, la mettre dans un bocal fermé, et la faire chauffer au bain-marie pour qu'elles redeviennent liquide.

Si le bocal s'ouvre et que la cire non fondue se mélange à l'eau… Pas de gros problème.

La cire a une densité plus faible que l'eau. Quand tout a refroidi le lendemain, vous retrouvez une pellicule de cire au dessus
de la casserole, et l'eau en dessous.

Par contre, la cire s'enlève difficilement, et la casserole est un peu ruinée.

Dans certaines régions, l'apiculture fonctionne assez bien. Les zones très ventées et humides font un peu fuir les abeilles. C'est pourquoi l'on trouve des abeilles assez particulières (abeille noire) près de la côte atlantique.

Il faut avoir 100 ruches pour être autonome. Et ne pas avoir peur des guêpes qui rappliquent à l'odeur de la cire et du miel.

Le miel est cependant un aliment impérissable ou quasiment. Un aliment à acheter prioritairement.
Le business des bougie?
C'est vrai que c'est pas con.:unsure:
C'est l'arme préférée des françaises et des français contre le terrorisme!
Et puis on peut fêter Hanouka, la sainte Shoah, le 11 Septembre, les morts du Covidus...

Moi à ta place, je ferais des bougies à thèmes:
- Vous n'aurez pas ma haine. Non à la haine. Islam religion d'amour. Monde inclusif. Gay et talibans, tous unis en bas du building. Je suis Charlie dans le respect et l'amour de Couachi et Coulibaly. Tolérance pour les bailleurs de terroristes.
- Hanoucacaca. Hanou kkk. Plus jamais ca. Shoah l'histoire sombre de nos heures. Nine Eleven. Nein Hell even.
- Une bougie sans prépuce, haute et puissante, avec écrit "non à l'antisemitisme". Une bougie avec prépuce, tout recroquevillée, "pardon d'exister"
- des bougies en forme de piqure "tous unis, tous pfizerrisés". Bourla notre sauveur. Macron le Saint Paul moderne.

Pour ma part, je suis attiré par le business du savon.
Mais je ne sais pas si on a la matière première de qualité... tout fout le camp...
Un bon savon parfumé, de grande qualité, ça ne se fabrique pas comme ça... Et puis faut un savoir faire, la patte de l'artiste...
Là aussi, on pourrait ajouter des petits symboles et des inscriptions...
Plus blanc que blanc. La saleté part dans l'égout. Sentir le parfum avec ou sans long nez.
Une douche inoubliable.
 

lucianus

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
May 4, 2020
Messages
997
Reaction score
2,551
Le business des bougie?
C'est vrai que c'est pas con.:unsure:
C'est l'arme préférée des françaises et des français contre le terrorisme!
Et puis on peut fêter Hanouka, la sainte Shoah, le 11 Septembre, les morts du Covidus...

Moi à ta place, je ferais des bougies à thèmes:
- Vous n'aurez pas ma haine. Non à la haine. Islam religion d'amour. Monde inclusif. Gay et talibans, tous unis en bas du building. Je suis Charlie dans le respect et l'amour de Couachi et Coulibaly. Tolérance pour les bailleurs de terroristes.
- Hanoucacaca. Hanou kkk. Plus jamais ca. Shoah l'histoire sombre de nos heures. Nine Eleven. Nein Hell even.
- Une bougie sans prépuce, haute et puissante, avec écrit "non à l'antisemitisme". Une bougie avec prépuce, tout recroquevillée, "pardon d'exister"
- des bougies en forme de piqure "tous unis, tous pfizerrisés". Bourla notre sauveur. Macron le Saint Paul moderne.

Pour ma part, je suis attiré par le business du savon.
Mais je ne sais pas si on a la matière première de qualité... tout fout le camp...
Un bon savon parfumé, de grande qualité, ça ne se fabrique pas comme ça... Et puis faut un savoir faire, la patte de l'artiste...
Là aussi, on pourrait ajouter des petits symboles et des inscriptions...
Plus blanc que blanc. La saleté part dans l'égout. Sentir le parfum avec ou sans long nez.
Une douche inoubliable.
J'ai hésité sur les savons..

Et c'est vrai que depuis 2015, le nombre de bougies posées me dégoûte.

Je n'écoute plus la presse.

L'important c'est d'avoir les 15 000€ - 25 000€ par an pour entretenir une famille.

La prochaine génération aura peut être plus de chance que moi et nous. Nous nous battons contre un Etat qui rêve au mieux de nous métisser, voire de nous faire disparaître. Donc, dans ces conditions, les voisins peuvent penser ce qu'ils veulent du vaccin et de mes opinions.

Dans quelques coins de France, ils sont peut être plus ouverts sur l'organisation d'une communauté européenne, hors Etat.

Même si la tendance natio anti-boches ralentit un peu cette organisation.

Toute l'Europe est attaquée, dans un sens, même l'Allemagne avec ses millions de syriens. Un pays de retraités. Qui a peu d'avenir lui-même, sans une telle organisation.

Pour revenir sur les savons, il y a une science à acquérir, la saponification, (la réaction chimique qui transforme la base en savon).

Certains arrivent à saponifier à froid.
 

Membres en ligne

Top