Allemagne : pour apaiser la juiverie, la bourgeoise fomente une conspiration contre l’aile nationaliste de l’AfD

A

AdminDP

Guest
Captain Harlock
Démocratie Participative
18 Mai 2020



C’est usant.

Tribune de Genève :

Après avoir connu un essor spectaculaire, l’extrême droite allemande est aujourd’hui fragilisée par des règlements de compte internes entre modérés et proches de la mouvance néo-nazie. Et sa bête noire Angela Merkel regagne en popularité.

Larvée depuis plusieurs mois, cette guerre de courants, pour définir le cap politique du mouvement, a éclaté au grand jour ce week-end avec la décision de la direction de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) d’exclure un de ses cadres, Andreas Kalbitz.

Motif officiel: le responsable du mouvement dans la région du Brandebourg, qui entoure Berlin, avait dissimulé lors de son adhésion au parti son appartenance passée à un groupuscule néo-nazi, les «Jeunesses allemandes fidèles à la patrie».
Dans l’Allemagne d’Angela Merkel, les afghans sont autorisés à violer des gamines mais les Allemands n’ont pas le droit de faire de scoutisme.

C’est ce que fait cette organisation : du scoutisme.









Pour une raison mystérieuse, cette tyrannie juive qu’on appelle la démocratie est censée être la panacée mais, en pratique, dès que vous voulez faire quelque chose qui déplaît aux juifs, c’est formellement interdit. Ou, au mieux, strictement surveillé par la police politique.

Ce renvoi a été obtenu sous l’impulsion du courant dit modéré autour de l’un des deux présidents du parti, Jörg Meuthen, partisan d’une stratégie de «dédiabolisation» – comparable à celle menée en son temps par Marine Le Pen pour le Front national en France – dans l’espoir de faire de l’AfD la principale force politique à droite de l’échiquier.

«Nous sommes un parti conservateur traditionnel. Nous devons faire preuve de cohésion mais devons clairement nous dissocier des positions d’extrême droite»
, a déclaré M. Meuthen, un professeur d’économie, à la chaîne de télévision ARD.
Il semble que ce Meuthen aime vraiment beaucoup les juifs. C’est ce qu’il veut dire quand il parle de « parti conservateur traditionnel » : aimer les juifs.

Il a d’ailleurs la tête caractéristique du Boomer opportuniste prêt à tout pour satisfaire les juifs.



Ce génie veut copier Marine Le Pen

Depuis 75 ans, tout le monde sait que les « partis conservateurs » occidentaux n’ont jamais rien conservé. Leur seule et unique activité consiste à accompagner la déchéance démocratique en participant à ce théâtre d’ombres que sont les élections. Aucun de ces partis n’a jamais inversé la tendance.

Que l’on puisse utiliser ce terme autrement que pour en rire suffit à donner l’alerte au sujet de celui qui l’emploie.

Andreas Kalbitz a dénoncé lui une «erreur politique» et promis un recours. «Si cette décision devait être motivée par l’espoir d’être accepté des partis établis et de nos rivaux politiques, alors cela échouera», a-t-il prévenu.

Son exclusion a provoqué une levée de boucliers de l’aile la plus radicale de l’AfD, autour de son héraut Björn Höcke, qui représente selon les estimations environ un tiers des adhérents et a le vent en poupe depuis plusieurs mois.

Recourant à un vocabulaire évoquant les heures les plus sombres de l’Allemagne, ce dernier a accusé dans un message vidéo ses rivaux au bureau politique de l’AfD de s’être rendus coupables de «trahison à l’égard du parti».

Il a nommément reproché à Jörg Meuthen et à une responsable de l’AfD de Berlin, Beatrix von Storch, de vouloir empêcher le mouvement d’offrir une réelle «alternative» en l’embourgeoisant.

«Je ne permettrai pas qu’on divise et qu’on fasse disparaître notre parti», a encore clamé Björn Höcke.
Exactement. Je n’aurais pas mieux dit. Laissez entrer ces bourgeois dans la bergerie et ils s’empresseront de vous exclure avant de livrer clef en main votre organisation aux juifs. Il n’y a pas de classe sociale plus idiote que la bourgeoisie et le juif est l’âme de cette classe sociale. La lâcheté est chez elle une seconde nature.

Il n’y a pas une trahison, une bassesse, une compromission dont elle ne se rendra pas coupable.

Höcke est le seul homme qui soit réellement au niveau au sein de la direction de l’AfD. Le Système craint particulièrement cet homme qui veut engager une révolution culturelle nationaliste afin de mettre un terme à l’occupation mentale du pays au nom de ce concept bizarre d’Holocauste.



Sa formule a rencontré un succès écrasant en Thuringe. C’est lui qui devrait devenir le leader de l’AfD et non pas ces vieillards séniles qui sont actuellement occupés à conspirer pour le compte des juifs.

Le conflit interne s’est aggravé suite à la décision en mars des autorités de placer cette frange radicale, appelée «L’Aile», sous surveillance policière en raison de sa proximité avec la mouvance néonazie et au motif qu’elle représente une «menace» pour la démocratie.
Vraiment, Moshe ?



Il me semble que ce sont plutôt les millions de syriens d’Afghanistan qu’importe Merkel qui constituent un réel danger pour le pays.

Depuis, craignant ce marquage au fer rouge dans l’opinion, les modérés n’ont eu de cesse de chercher à l’affaiblir.

Début avril, M. Meuthen a ouvertement évoqué l’idée d’une scission du parti, avant de renoncer face au tollé provoqué en interne.
Un type qui appelle ouvertement à détruire le parti qu’il co-préside est à l’évidence un traître. Si quelqu’un doit être exclu, c’est lui. Mais ce n’est pas ce qui se passe. Au contraire, il multiplie les provocations contre la partie saine du mouvement.

Ce qui signifie que ce pantin est protégé, au plus haut niveau. La direction de ce parti est à l’évidence contrôlée par le Système ou sérieusement infiltrée par des traîtres et des espions.

C’est qu’au plan national, l’extrême droite plafonne, voire s’effrite. Si elle a fait de l’Est du pays, en retard économiquement, son fief, l’AfD peine dans le reste du pays.

Après son irruption spectaculaire lors des législatives de 2017 dans le sillage de la crise des migrants, où elle avait récolté 12,6%, devenant la principale force d’opposition à la chambre des députés, le parti est crédité de seulement 10% dans un sondage de la chaîne ZDF paru vendredi.

La pandémie de nouveau coronavirus a relégué un peu plus ses thèmes traditionnels contre l’immigration au second plan, tandis que sa cible politique de prédilection, Angela Merkel, voit sa popularité retrouver des niveaux record car l’Allemagne a été moins touchée que ses voisins.
Nous reparlerons de cette popularité de Merkel quand les usines allemandes tourneront à vide, faute de demande en Europe et dans le monde suite à cette pandémie imaginaire.

Le système allemand est très simple à comprendre, il est construit par et pour les Boomers antifas. C’est un état intégralement édifié sur un seul projet : payer les retraites de cette génération maudite. Tout le reste est subordonné à cet objectif.

Tant que ces vieux engraissent, l’Allemagne est stable. C’est le socle électoral de Merkel.

Et je dois bien constater qu’il y a 40% de la population qui tombe dans cette catégorie.

Germany, Kantar poll:

CDU/CSU-EPP: 39% (+1)
SPD-S&D: 16% (-1)
GRÜNE-G/EFA: 14%
AfD-ID: 11% (-1)
LINKE-LEFT: 8%
FDP-RE: 6% (+1)

+/- vs. 30 Apr. – 6 May

Fieldwork: 7-13 May ’20
Sample size: 1,559
https://t.co/obOCVirbpF pic.twitter.com/0ZyQDBGlN5

— Europe Elects (@EuropeElects) May 16, 2020

C’est encore plus vrai chez les Boomers d’Allemagne de l’Ouest, du haut de leur 75 ans d’accumulation de patrimoine. Ceux que représentent ces « modérés » dont il est question.

Il n’y a jamais rien eu à tirer de l’Allemagne rhénane. Elle a toujours été un foyer d’infection démocratique. Et je ne parle pas du rôle perfide joué par les associés de la bourgeoisie que sont les églises chrétiennes de ce pays, protestante et catholique. Elles continuent d’empoisonner les esprits tout en prélevant des sommes énormes sur les travailleurs grâce au fisc.

C’est au moins une plaie que nous n’avons pas à subir en France.

L’AfD cherche toutefois à regagner le terrain perdu en soutenant les rassemblements qui font florès dans le pays contre les restrictions de mouvement. Plusieurs milliers de personnes ont encore défilé samedi.

«Nous observons une tendance montrant que les extrémistes, et particulièrement ceux de droite, instrumentalisent les manifestations», a dit dimanche le patron du Renseignement intérieur, Thomas Haldenwang, au quotidien Die Welt.
Ne pas vouloir rester interné à domicile pendant suffit à être catalogué comme « extrémiste » de nos jours.



Ce système démocratique est vraiment le pire qui puisse exister.

Commentez l’article sur EELB

Continue reading...
 

Falsacappa

Crypto-villiériste
Membre confirmé
Membre
Affaire à suivre, pas sur qu'Andreas Kalbitz se laisse faire. Les allemands de l'AfD non plus. La dédiabolisation pouvait être présentée comme une stratégie viable il y'a encore 10 - 15 ans, aujourd'hui elle ne trompe plus personne.

En gros, si je résume, ce chien bourgeois de Meuthen a tenté de créer une scission dans le parti et de le détruire. Il a échoué alors il ejecte le leader de la branche du parti avec qui il voulait faire scission. Un parti démocratique, donc.
 

France Hitler

Sarköziste honteux
Membre
L'AFD comporte aussi dans ses figures de proue la fameuse Alice Weidel, gouine maquée avec une chieuse de rue sri-lankaise. La droite, quoi.
 

COhenVIDence19

Sarköziste honteux
Membre
En Europe de l'Ouest, beaucoup de personnes paraissent dégénérées par enjuivement.
Mais, même encore minoritaires, de plus en plus de celles qui ont moins de 40/50 ans commencent à comprendre...des choses.
Et ça va plus vite qu'on le croit.
Le Juif va de nouveau se faire botter l'cul.
Le réveil viendra probablement encore d'outre-Rhin.
Aidé cette fois-ci par l'Amérique blanche. Sans oublier les peuples d'Europe de l'Est quand ils pousseront à avoir vraiment une véritable opposition à la tête de leur Etat.

Quant à l'afrance, pays du Club Med-iterranée, comment dire...
Curatelle d'office, comme d'hab' !:ROFLMAO:
Comme en 40, on sera ici à être de nombreux et fiers supplétifs.
 

Attachments

Last edited:

beaufix

Sarköziste honteux
Membre confirmé
Membre
Il me semble que ce sont plutôt les millions de syriens d’Afghanistan qu’importe Merkel qui constituent un réel danger pour le pays.
On pourrait même dire: "ce sont plutôt les millions de syriens d’Afghanistan qu’importe Merkel qui constituent un réel danger pour la sacro-sainte démocratie judéo-compatible." Trop de démocratie tue la démocratie. Ça n'est pas un bon signe quand un système politique est auto-destructeur.

Peut-être qu'on devrait essayer autre chose comme la royauté, le fascisme, ou même le communisme bien compris (tendance Deng Xiaoping)? À ce stade, je suis preneur de toute alternative.
 

Voronwë

Sarköziste honteux
Membre
Bon Dieu, ces chiens hébraïques font tout pour faire en sorte de favoriser une fausse droit molle a base de concepts vaseux tels que "l'intégration" ou le "patriotisme".
En bref : "Oui Frantz, Mamadou et Mehmet sont des allemands comme toi, regard ils chantent l'hymne national et ont visité les châteaux du Brandebourg."
Bien sur Mamadou et Mehmet se foutront bien de la culture allemande lorsque les blancs seront minoritaires, en effet ils pourront alors recréer une Afrique-bis ou ils vomiront leur connerie et leurs détritus ad-vitam aeternam.
 

Un Lyonnais

Gauchiste en rémission
Membre
La démocratie n'est qu'une vaste pantomime aux mains des juifs.
Ils instrumentalisent les boomers européens, épicuriens avant tout, afin de neutraliser les nationalistes.
 

Cœur Noir

Gauchiste en rémission
Membre
On le voit en permanence, partout où règne la démocratie, les seules forces organisées autorisées sont celles qui veulent gouverner par les mêmes procédés basés sur la censure, le scandale et le mensonge. Aucune ne peut être l'ennemie de ce qui existe. C'est à ce résultat qu'on mesure la force des réseaux de la tyrannie juive.
 

Aivreux

Branleur sous pseudo
Membre
Lisez c'est très intéressant et cela permet de comprendre une partie de l'actualité en Allemagne et ce déferlement de haine anti nationale et anti Blancs depuis les évènements de Chemnitz puis plus récemment le "coup monté" de Halle et Hainau , meurtres qualifiés honteusement (et assortis de mensonges) de "racistes" mais en réalité commis par un gogolito aux neurones profondément fatigués.Actuellement une partie de la population allemande commence à réellement comprendre ce qui se passe dans ce pays occupé depuis 1945 et dont la souveraineté n'a toujours pas été rétablie.Et cette attitude dérange toujours les "mêmes"
 

Rohirrim

Gauchiste en rémission
Membre
Lisez c'est très intéressant et cela permet de comprendre une partie de l'actualité en Allemagne et ce déferlement de haine anti nationale et anti Blancs depuis les évènements de Chemnitz puis plus récemment le "coup monté" de Halle et Hainau , meurtres qualifiés honteusement (et assortis de mensonges) de "racistes" mais en réalité commis par un gogolito aux neurones profondément fatigués.Actuellement une partie de la population allemande commence à réellement comprendre ce qui se passe dans ce pays occupé depuis 1945 et dont la souveraineté n'a toujours pas été rétablie.Et cette attitude dérange toujours les "mêmes"
Effectivement, cette information sur le pedigree de Merkel est largement diffusée et dans les têtes des sympathisants de l'AFD. Cette sale juive polonaise a une haine profonde de l'Allemagne traditionnelle, et se charge bien de la détruire sa vie durant.

Concernant le parti AFD lui-même, il existe bien un noyau dirigeant historique "sous contrôle" du commissariat politique de la judéo-bolchevique Merkel, symbolisé par les Weidel, Meuthen : bourgeois, des ex-CDU, qui ne sont pas ceux qui attirent par leurs discours mièvres l'électorat AFD. Ce sont plus les Höcke au discours percutant qui magnétisent. L'analyse de Captain Harlock est juste : le gras ventre mou boomer antifa sera toujours le premier ennemi de l'AFD. Les sympathisants de l'AFD sont dans leur grande majorité ceux de la génération X (nés entre 1965-1980) qui ont souffert d'une enfance avec des parents boomers qui ont tout accumulé, détruit et laissé un champ de ruine culturel et social à leurs enfants. C'est une génération désillusionnée qui a la nostalgie de la génération de leurs grands-parents (donc d'un certain monde germanique) qui souvent les ont éduqués pendant que papa et maman boomers partaient en vacance, partaient faire la nouba toutes les fins de semaines, divorçaient et re-re-divorçaient. Et ce sont aussi parmi la génération suivante (Y) que l'on compte de forts soutiens de l'AFD. Eux aussi en ont ras le bol de cette Allemagne gouvernée par les ogres boomers, qui ne lâchent aucun pouvoir, pourrissent le pays de nègres et faces de chameaux, et ont bloqué toute perspective sociale aux jeunes sortant de leurs études. Ces sales boomers s'empiffrant de saucisses au soja y tiennent tout : patrimoine, partis, medias, directions d'entreprises...

Donc, ce Meuthen est juste une tentacule du Kraken Merkel qui veut retarder ce que cette sale bourgeoisie boomeuse redoute : de se faire prendre au cou par les générations suivantes qui commencent à leur demander des comptes. Or, Höcke et Kalbitz représentent la voix de ces générations X-Y au sein de l'AFD, la branche la plus influente dans le fond. En plus, ils ont été formés à bonne école : celle suscitée par la génération de leurs grands-parents. L'un comme l'autre sont issus de mouvements de jeunesse type HDJ (récemment interdit). Si Kalbitz tombe, Höcke est aussi en danger, car il a été fortement impliqué dans les fameux mouvements de jeunesse de type volkisch. Même s'ils étaient plus politiques que romantiques, les HDJ se revendiquaient plus des Wandervögel que des scouts. En effet, pour eux, le scoutisme étant d'essence anglo-américaine, il n'était pas "rein-deutsch", donc pas une référence. En effet, même s'il y existait déjà avant, le scoutisme en Allemagne a surtout été imposé en Allemagne après guerre par les Alliés pour mieux y "contrôler la jeunesse", et contrecarrer toute formule propre à l'Allemagne (comme les Wandervögel) qui laisserait la jeunesse s'émanciper des générations dirigeantes. Du coup, le scoutisme y est mieux vu par les boomers bourgeois. Il "rassure". Et il est "sous contrôle". Par contre, les Wandervögel ou apparentés (certains scouts s'en rapprochent) sont toujours objets de grande méfiance et chicaneries de la part de l'état antifa boomer allemand.

Le Kahal des boomers veut donc un holocauste symbolique de Kalbitz et Höcke, pour maintenir les jeunes en respect. C'est tout, mais tellement symbolique.
 
Last edited:

ExpertEnContre-Sémitisme

Crypto-villiériste
Membre confirmé
Membre
Je me demande comment cette sorcière de Merkel est toujours là depuis 2015. Dans un monde normal, elle serait jugée coupable et marquée de la honte du peuple pour graves hautes trahisons.

Je me désole chaque jour qu'un envahisseur ait raté son attaque contre elle. Cela aurait été trop beau pour être réussi...
 

Jean Valdiv

Gauchiste en rémission
Membre
J'invite nos Kamarad à relire "combat pour Berlin" de notre Père Joseph Goebbles.
Il est rès bien expliqué qu'il est necessaire d'exclure les individus qui participent à la création de lignes de fracture au sein du parti.
Tout mouvement efficace se doit d'être fortement solidaire et donc discipliné à la vision du Guide....

Ces traitres jouant double-jeu doivent être bannis......on les verrai dans l'année perdre leur attrait artificiel pour finir par tapiner chez du social démocrate.

La tolérance est la porte d'entrée de la décadence organisée de notre Civilisation.
 
Top