Alexandre Astier ou la catastrophe culturelle narbonoïde

A

AdminDP

Guest
Captain Harlock
Démocratie Participative
21 juillet 2021

Alexandre-Astier-dans-Kaamelott-Premier-Volet-1068468.jpg


Kaamelott, le nouveau film d’Alexandre Astier, bénéficie d’une couverture médiatique exceptionnelle à laquelle très peu d’autres films ont pu prétendre avant leur sortie.

Il va sans dire que le fait qu’il sorte le jour même de l’instauration du passeport sanitaire dans tous les lieux publics, cinémas compris, en est la principale raison : il s’agit de la carotte pour encourager les goyim à croire au retour de la vidavant.

Astier, voulant vendre son film, s’est montré très à l’aise avec le concept de réduction en esclavage des goyim.

Il était hier sur la chaîne juive Arté – dont le conseil de surveillance est présidé par Bernard-Henri Lévy – pour faire la promotion du premier volet de Kaamelott mais aussi du passeport intérieur macroniste instauré dans les salles de cinéma.


Pour comprendre la psychologie d’Astier, il faut comprendre l’ascendance raciale d’Astier.

La chose la plus importante à savoir est que sa mère, Joëlle Sevilla, est italienne.​

Jo3-flou.jpeg


Cette ascendance se traduit en aimantation irrépressible par le pourtour méditerranéen.

Qui dit pourtour méditerranéen dit Levant, qui dit Levant dit juif. Ce que l’on retrouve dans toute l’œuvre d’Astier, j’y reviendrai.

L’autre ascendance d’Astier est son père, Lionnel Astier. Léodagan, dans Kaamelott.​

lionnel-astier.jpeg


Lionel Astier est un cévenol comme ce gros con de Jean-Jacques Bourdin. Les Cévennes sont la matrice du mouvement chrétien vaudois, assimilé au catharisme. La région deviendra logiquement un bastion du protestantisme (les Camisards) avant de devenir, tout aussi logiquement, le terreau d’une virulente opposition révolutionnaire au pouvoir monarchique et catholique durant la révolution. Au XXe siècle, les Cévennes sont conquises par le communisme et deviennent les « Cévennes Rouges ».

Ces deux ascendants, en plus de l’univers professionnel dans lequel évoluent ses parents saltimbanques, ont conditionné Alexandre Astier pour en faire un vecteur idéal du conformisme gauchiste fait de fausse impertinence à base d’éternels poncifs du marxisme culturel.

Kaamelott, sous un vernis médiéval trompeur et un comique de situation faisant souvent illusion, démontre une vieille haine inconsciente pour l’Europe du Nord que l’on retrouve très fréquemment chez les Latins.​

26399429.jpg


Astier dépeint un « Roi Arthur » en homme acculturé par la latinisation, érotomane assumé, qui affiche son mépris racial pour les femmes du Nord tout comme pour ses sujets bretons. Ce trait ressort dans les rapports d’Arthur avec Guenièvre, qui de reine archétypale convoitée est devenue sous la plume d’Astier une caricature de gourde qui révulse sexuellement le roi.

Lors d’une scène avec ses maîtresses, Astier disserte fièrement sur les légionnaires basanés du sud qui, d’après lui, auraient repeuplé l’île de Bretagne en couchant avec les paysannes nordiques aux mœurs légères.

Cette obsession pour le métissage des femmes nordiques perçues comme des filles faciles est traditionnellement partagée par les juifs, les maghrébins et les nègres.​

69822685_10157248537776405_4206350184969404416_n.jpg


Les Celtes – Bretons, Ecossais, Irlandais – tout comme les Germains, qu’ils soient paysans ou seigneurs, sont presque exclusivement dépeints comme des abrutis congénitaux et des tarés raciaux à la faveur d’un traitement qui rappelle celui des réalisateurs juifs américains lorsqu’ils évoquent les Rednecks des campagnes américaines.

roparzh-et-guethenoc-incarnent-deux-paysans-dans-la-serie-kaamelott-photo-progres-dr-1593684904.jpg


Ils sont tous ivrognes et ne songent qu’à manger de la viande de porc, un thème présent dans tous les épisodes.​

kaamelott-brice-fournier-franck-pitiot-animent-emission-cuisine-youtube-161201.jpg


Cette dégénérescence est ce qui justifie dans l’histoire le règne d’Arthur, seul homme véritablement apte à commander.

La quête du Graal en tant que telle n’a aucune réalité et se résume à d’impossibles scènes de labyrinthe.

Ce n’est que dans la seconde partie de Kaamelott que l’on voit surgir des personnages subtils et raffinés capables de desseins politiques sophistiqués : les Latins de Rome et encore plus les femmes latines.​

19180484.jpg


Latins qui sont à l’époque des faits narrés, au 5ème siècle après Jésus Christ, largement remplacés par des métèques orientaux sous l’effet d’une intense immigration.

Si l’ascendance italienne d’Astier explique le ton implicite racialement anti-nordique de la série, son ascendance cévenole explique les fréquents accès anticléricaux et antimonarchistes qui jalonnent l’histoire.

Ce n’est pas un hasard si Astier choisit le juif Elie Semoun pour interpréter un inquisiteur catholique psychopathe qui ne pense qu’à brûler des « hérétiques ».​

Kaamelott-Arthur-R%C3%A9purgateur-couverture-%C3%A9pisode-fictif-les-Th%C3%A9ologues.jpg


S’il est monarque absolu sur le papier, Arthur tel que dépeint par Astier est un roi démocrate qui milite contre la peine de mort, est adepte du féminisme et se dit défenseur revendiqué de l’homosexualité. Ce roi progressiste – de gauche donc – est régulièrement critiqué par des conseillers stupides et brutaux qui lui reprochent sa faiblesse, ce qui renforce la caractère audacieux, bienveillant et magnanime du personnage.

Le public français, volontiers anticlérical et anarchiste depuis la Révolution en plus d’être porté sur la bonne table et les histoires de cul, s’identifie confusément à ce message paillard sans comprendre qu’il exprime un violent rejet de ce qu’Astier pense qu’ils sont : des ploucs abrutis par la consanguinité, obtus, violents et alcooliques, que seule sauve une touchante sincérité qu’Astier présente comme une innocence rédemptrice. D’ailleurs Arthur répète souvent ce message égalitariste face à un Lancelot archétype de l’aristocrate : il faut sauver les tocards – comprendre, les consanguins tarés.

Ni vous, ni moi n’attendons d’être « rachetés » par un enculé de métèque.

Désolé Alexandre.

Et puisque je parle de métèque, Astier les convoque jusqu’à la saturation. Le Duc d’Aquitaine et sa très chère épouse ont pour commune qualité d’être des juifs.

C’est que le juif Alain Chabat, un des meilleurs amis d’Astier, se voit interpréter le rôle d’un des plus grands seigneurs de l’Occident celto-germanique.​

1200x680_02299331.jpg


Tandis que sa princesse d’épouse paraît sortir d’un souk de Bagdad.​

Duchesse_dAquitaine_film.jpg


C’est la jonction la plus importante dans la genèse de Kaamelott : les Nuls et avec eux, « l’humour Canal+ ».

Qu’est-ce que l’humour Canal+ ?

La séfaradisation de Fluide Glacial, de Charlie Hebdo et du Professeur Choron pour en faire une arme de subversion contre la France de souche aryenne, blanche et catholique.

Ce sont les Deschiens de l’enculé socialiste (pléonasme) François Morel.​

5c931b5e3600001e266dbaaa.jpeg


Et les « Guignols » du rital gauchiste Gaccio dont l’acrobatique impertinence autorisée frise la performance olympique.​

maxresdefault.jpg


Toujours la même formule : des ritals antifascistes et des juifs.

Sous l’influence de l’heroic fantasy, Alexandre Astier est fasciné par le mystère d’un monde nord-européen auquel il aimerait appartenir mais qu’il ne parvient qu’à souiller par la jalousie inconsciente que produit son atavisme ethnique et son cercle social hérité. De cet univers qui lui sera pour toujours fermé, il ne parvient qu’à renvoyer une image bouffonne et gaffeuse qui, toujours, s’en au même point : la Méditerranée.

Peu étonnant donc que le Roi Arthur finisse en Afrique du Nord tandis que Galaad, l’élu des dieux du Nord, prend le visage atrocement déformé par l’influence négroïde du séfarade Kevin Smajda dit Kev Adams.​

4208420.jpg


La vérité, Merlin, je suis l’élu !

Convoquer la matière de Bretagne et le légendaire arthurien pour mettre en scène des juifs du Maroc et d’Algérie en train de parler de cul et des ploucs blancs en train de picoler, il fallait le faire.

Astier l’a fait.

Telle est la destinée des métèques suralgériques, à plus forte raison descendants de rouges. Destructeurs perpétuels de l’ordre aryen, conscients ou inconscients, toujours ils ouvrent la porte aux juifs qui à leur tour ouvrent la porte aux bicots et aux nègres.

Vous reprendrez bien une histoire de nègre castré voulant reluquer des Blanches en train de coucher, non ?​

kaamelott-perceval-eunuque-perse.jpg


Astier a bien réussi à se forger un public et de ce point de vue, du point de vue commercial, il a été efficace.

Mais quel public ?

Celui des nouveaux beaufs façonnés par les séfs de Canal+. Proprement mis en abîme, Kaamelott est une satire de ce que le narbonnoïde peut faire de pire quand il se pique de culture.

Vous êtes sûr de vouloir vous faire vacciner par Pfizer pour vous faire traîner dans la merde pendant deux heures et demi et verser des royalties à Chabat ?

Pour ma part, il faut un peu plus que parasiter mon imaginaire et prendre mes symboles ancestraux pour me faire croire qu’on est de mon peuple.​

Capiche ?

image.jpg


Commentez l’article sur EELB.su


Continue reading...
 

Mekanizerad

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Aug 23, 2020
Messages
567
Reaction score
3,322
Je crois que j'ai eu ma dose d'huile pour la journée. Perso j'attends rien de cette merde, ça fait déjà plusieurs années que j'ai décroché du cinéma. À tel point que je préfère re-regarder de temps à autre des bons vieux films.
 

Avémézari1Francofon

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Jan 6, 2021
Messages
642
Reaction score
2,253
Sans réserve, je me joins integralement à cette analyse.
Edit: j'ajoute que j'ai déja regardé Kaamelott, avec plaisir d'ailleurs, mais ca ne contredit en rien la précédente analyse. En effet, cette serie faussement destinée aux blancs et aux celtes en particulier est malgré toutes les ficelles et les messages subliminaux énoncés par Harlock, meilleure que 99.9% de ce qui passe à la TV. C'est dire, si ce qu'on nous file actuellement, est vraiment de la merde. La subtilité que l'on croit percevoir dans certains dialogues de la part de ce "génie"nous saute aux yeux seulement parce qu'elle est aux antipodes de ce à quoi nous sommes confrontés au quotidien (effondrement du niveau global de la société dans tous les domaines). Nos grands-pères, grands-oncles étaient mille fois plus subtils et plus vifs d'esprit que tous ces comédiens de Kaamelott qui ne font, la plupart du temps, dans le meilleur des cas, que du réchauffé... Je n'ai jamais été ébloui par aucun épisode de Kaamelott. J'ai souri parfois... ri rarement. C'est déja bien payé.
 
Last edited:

EthanHate

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Jan 16, 2021
Messages
251
Reaction score
1,363
Ce n’est pas un hasard si Astier choisit le juif Elie Semoun pour interpréter un inquisiteur catholique psychopathe qui ne pense qu’à brûler des « hérétiques ».
De mémoire, j'avais vu (ou lu) il y a un moment déjà une interview où il expliquait qu'Elie Semoun était le parrain d'un de ses enfants.

Bien que je ne sois pas absolument d'accord avec certains points de votre article, cher capitaine, quand on voit que le parrain d'un de ses mioches est une salope juive comme Elie Semoun et que son 6ème gosse se nomme "Isaac", à partir de là, hein, bon.
 

Megachill_pluto

SA- aspirant
Membre
Joined
Jan 24, 2021
Messages
38
Reaction score
148
J'ai peut être trop d'autoderision pour ne pas être dérangé par son humour.. Mais pour un non nazi oui l'analyse est pertinente: quelqu'un qui n'est pas fière d'être aryens ne peut que l'être encore moins après avoir vu la série.
 

France Hitler

SA-Standartenführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
2,098
Reaction score
19,332
Je ne peux pas me prononcer sur le fond, n'ayant vu que quelques extraits de cette Kaamelotte ici ou là, mais j'avais tiqué sur le fait que tous ces médiévaux parlaient un langage d'employés de bureau fraîchement évadés de leur machine à café. J'imagine que ça fait partie de l'humour "décalé", mais une partie du charme de ces époques tient à leur langage. À la limite, les sketchs des Inconnus sur le Chevalier de Pardaillac ou Thierry La France m'avaient fait davantage rire de ce côté-là. Ou les Monty Python en allant plus dans l'absurde, ce qui est différent. Là, j'avais l'impression de voir des types de Canal + en costumes historiques.
Ça, et le casting m'avait semblé assez bistre dans l'ensemble, pour le peu que j'en avais vu.
Je trouvais néanmoins positif qu'une production audiovisuelle s'inspire pour une fois de l'imaginaire blanc, mais j'ignorais qu'y grouillaient des Élie Semoule et autres Alain Shabbat.
 

The Armorican

SA- aspirant
Membre
Joined
Jan 16, 2021
Messages
58
Reaction score
182
Le maximum de l'insulte envers les bretons (et à travers eux, les vrais blancs au sens large) était atteint dans la saison 6 lorsque le vieux breton Pellinore (joué par l'infâme Jacquie Berroyer, qui s'était déjà foutu de la gueule des bretons par le passé, intéressant comme casting) disait à Arthur "avez-vous bien conscience du niveau intellectuel général ?", pour dire que ce sont tous des abrutis.

Dans le film il nous sort des scènes complètement inutiles ou Arthur jeune fantasme sur une espèce de berbère en Mauritanie...

Tout n'est pas à jeter, il y a des moments drôles, mais rien d'extraordinaire, et le côté anti-nordique + la validation du pass sanitaire fait que je ne le recommanderai pas.
 

Astac

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Jun 2, 2020
Messages
1,503
Reaction score
7,835
Désolé mais là je me désolidarise complètement de cette analyse.
Le problème est qu'Astier a quand même du talent, qu'il utilise bien les comédiens qu'il a choisis, qu'il a quelques bonnes références (Audiard, etc.), de bons gags, etc.

Globalement Kaamelott est agréable à regarder... Mais il est vrai que dans certains épisodes, ça cloche : soumission à l'idéologie juive, ...

A noter que l'article omet la médiocre prestation de Bedos père (saison 5 épisode 45), aussi lamentable que celle Semoun.
 
Last edited:

Carl Walther

SA- chef supérieur de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Dec 4, 2020
Messages
1,481
Reaction score
6,477
Désolé mais là je me désolidarise complètement de cette analyse.
On me dit à l’oreillette que harlock s’en bat les couilles.
Mais merci de l’info quand même.
Mon avis , puisqu’on en est là , je ne sais pas comment vous faites pour regarder ces merdes intégrales de séries. Quand j’ai le malheur ne serait-ce que d’entendre le générique, je zappe ou éteins le LCD. je dois être constitué différemment du normie moderne. Je suis un doomer aigri à force de voir ces montages télévisuels de propagande, avec des formules de phrases humour montées de toutes pièces pour amuser le goyim.
 

Attachments

  • BD7AF22A-6A55-4A89-9886-C1739BEE953E.jpeg
    BD7AF22A-6A55-4A89-9886-C1739BEE953E.jpeg
    602.6 KB · Views: 19
Last edited:

Mandjian Delamoor

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
648
Reaction score
2,172
Je suis transporté par cette analyse. Ça me démangeait de donner mon avis sur le fil d'Adéiste mais j'avais pas trop le temps.

Rapidement j'aurais parlé de la perverse ambiguïté d'un traitement actualisé d'une légende médiévale (point a priori positif) saboté par sa manière d'être traité (point négatif). Traitement qui s'approche de l'esprit Canal : dérision, propagande idéologique, plein de merde passée en contrebande… Au final la proximité espérée avec le patrimoine légendaire se transforme en dévaluation et en fausse familiarité avec une matière qui est en réalité défigurée (il me semble que Plebs fait la même chos avec la Rome antique).

Mais n'ayant pas vu plus de 10 épisodes de Kaamelott (à tout casser), impossible de développer ! Ah oui je voulais aussi dire que les parents Astier jouaient mieux que leur fils lol.

Cette analyse met les points sur le i très clairement. La série est d'autant plus perverse qu'elle est très séduisante par son sujet, ses "personnages attachants" et ses "punchlines".

Ce produit "culturel" colonise l'imaginaire médiéval des jeunes avec une clique de comédiens plus ou moins talentueux qui parlent "un langage d'employés de bureau fraîchement évadés de leur machine à café" (yes France Hitler !) et diffusent le même esprit.

Bref se divertir deux minutes avec une ou deux vidéos Kaamelott quand on est adulte, à la limite, mais voir des jeunes qui vénèrent la série, son héros et connaissent les dialogues par cœur, ça me fend le cœur en deux té ! D'autant plus que le héros en question (A. Astier) se pique désormais d'instruire la plèbe avec des spectacles comiques de vulgarisation scientifique :sneaky:. C'est qu'il se prend réellement pour son personnage ! Un grand intello magnanime.
 

Astac

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Jun 2, 2020
Messages
1,503
Reaction score
7,835
On peut faire les mêmes critiques s'agissant d'Astérix.

Enfant, comme tout le monde, j'aimais bien.

Avec le temps, ça m'insupporte dans la mesure où la BD finalement abaisse ce qu'elle est censée glorifier.
 

Groschat

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 30, 2020
Messages
702
Reaction score
2,405
Certes, toute production cinématographique "française" célèbre l'Algérie, le métissage, fait le forcing pour ancrer le type moyen-oriental dans l'histoire européenne imaginaire.
Je ne nie pas.
Le contexte de matraquage antiblanc dans lequel sort le film ne peut non plus être ignoré. Il n'est donc pas possible de laisser à Astier le bénéfice du doute. On pourrait faire le rapprochement avec oss117. Ce films reflète la haine atavique d' hazanivicious pour la France d'avant 1945. Et récemment cette petite merde aigrie crachait son fiel devant l'engouement des blancs qui prennent le film au premier degré et demi. Plus tôt, Thomas Mann créait les buddenbrooks pour se délecter de la déchéance imaginaire d'une famille allemande.
Soit.
Comme pour oss117, comme pour le FN, ce n'est pas tellement le fond qui compte mais qui se rassemble sous cette bannière : des petits blancs avec un qi supérieur de 30 points à leurs remplaçants et qui un jour sous n'importe quel prétexte pourraient s'unir et découvrir leur force.
Alors, Kaamelott me fait rire. Sûr de ma race, sûr des mes gènes, je ris.
Ce n'est pas le cosmopolite qui sape le moral des blancs, ce sont les blancs qui demandent à être exterminés. Si les blancs d'aujourd'hui n'avaient ne serait-ce que 10% de la volonté de vivre de leur ancêtres, les gifs ne seraient pas un problème.
Cependant, la volonté de vivre qui est aussi volonté de combattre et parfois acceptation du sacrifice de soi a laissé place à l'esprit de jouissance qui est en réalité un esprit de mort.
 
Last edited:

Samy

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
1,698
Reaction score
8,263
On peut faire les mêmes critiques s'agissant d'Astérix.

Enfant, comme tout le monde, j'aimais bien.

Avec le temps, ça m'insupporte dans la mesure où la BD finalement abaisse ce qu'elle est censée glorifier.

Peux-tu développer ? Bien que le géniteur d'Astérix soit juif, je n'arrive pas à voir en quoi il y a youpinerie. Je ne trouve pas que les Gaulois soient présentés sous un jour défavorable.
 

baronmaximus

SA-Brigadeführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
5,161
Reaction score
25,505
Analyse fine Captain !
Je dois avouer un truc: je ne connaissais pas Kamelott, jamais regardé à la télé, et je ne savais pas que ça devenait un film !
Une chose est certaine, avec le très beau costume taillé par le Captain à cette bande de juifs du spectacle, eh bien je ne regarderai jamais cette chose !
Même si ça passe un jour sur mes chaînes ciné du satellite, vraiment pas envie de voir ça !
Comme Mekanizerad, il y a bien longtemps que je ne regarde plus la moindre production de ciné ((( fronssaise ))), je préfère me revoir des vrais films de temps où il y avait des vrais acteurs comme Gabin, Ventura, etc, etc...et pas des gueules de métèques à plus ou moins haut niveau de sépharadité !

Donc si des goyim/PNJs/muselo-vaccinés veulent aller donner leur argent à cette caste de parasites ultimes ( en présentant docilement leur pass sanitaire) que sont les acteurs, producteurs et réalisateurs ((( fronssais ))) contemporains, soit, ils font ce qu'ils veulent de leur argent, je trouve ça idiot mais c'est leur libre-arbitre !

Pour ma part, je préfère ne rien donner à ces gens sans aucun talent, ces parasites qui se prennent pour des "super stars" et qui ne sont que des gros incultes, et je sais de quoi je parle, j'ai par le passé fréquenté de très près ce milieu de narcissiques obsessionels, ne vivant que pour leurs orgies, leur came et les putes, avec le fric volé aux goyim, non seulement les spectateurs, car toute cette production "artistique" est extrêmement friande d'argent public, que nos gouvernants leur allouent généreusement, puisque par leurs productions, ils participent à la lobotomisation du bétail !

Donc s'ils glanent de la thune, j'ai la conscience tranquille, ce ne sera pas la mienne !
 

Sarcastix

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 19, 2020
Messages
941
Reaction score
2,854
Peux-tu développer ? Bien que le géniteur d'Astérix soit juif, je n'arrive pas à voir en quoi il y a youpinerie. Je ne trouve pas que les Gaulois soient présentés sous un jour défavorable.

A part la potion magique, les gaulois ne font rien de grand sinon baffrer et baffer. Leur spiritualité se réduit à la superstition et au banquet de chaque fin d'album. Ils ne sont que le reflet d'un folklore servant de toile de fond à des intrigues classiques. On pourrait presque y voir une critique du peuple juif sous couvert de moustaches et casques à cornes. Il n'y a pas de quête au sens initiatique, les personnages n'évoluent pas, le spectateur non plus et en cela, l'oeuvre est très inférieure à Alix.

Le duo de choc d'Astérix et Obélix peuvent d'ailleurs très bien se concevoir comme l'allégorie du petit juif malin et du gros français balourd, signe des temps et de la Vème République alors triomphante !

Heureusement, le dessin est habile et les gags dépeignent à merveille les travers de la France moderne sans trop sombrer dans la vulgarité, bref, c'est un excellent divertissement.

Astérix peut s'appréhender comme l'inverse de Rahan, bande dessinée dont le héros a beau être un indécrottable cosmopolite, il reste un grand blond fidèle aux valeurs de son père d'adoption, lui-même aussi aryen que ses propres parents biologiques dont il héritera évidemment des qualités physiques.

Kaamelott, c'est un peu Astérix qui tiendrait le propos de Rahan, s'acharnant à déconstruire physiquement et verbalement le mythe, ne laissant à peine debout, hagard, que le fier Lancelot, symbole absolu de l'aryen à qui l'on impose l'utopie cosmopolite mais dont l'auteur n'a jamais voulu totalement se défaire tant il ne resterait alors plus rien de l'épopée et du drame que le ridicule, lequel a besoin d'un minimum de sérieux pour se révéler. Astier agit avec talent comme une punaise aspirant ce qu'il peut du mythe pour créer son univers comique, essentiellement basé sur la répétition et un sens aiguisé du rythme.

Edit : en cela, Eric Zemmourix, nabot sentant l'huile, est la plus parfaite incarnation du héros gaulois imaginé par Goscinny. La boucle est bouclée ou, devrais-je dire, le noeud coulant.
 

Lanfeust Le Goy

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 1, 2021
Messages
1,987
Reaction score
5,380
Excellent article!

Et c'est un fan de Kaamelott qui le dit. Je n'avais jamais vu cette série sous cet angle là, pourtant je me la suis farcie plusieurs fois. Une ex s'endormait même avec tous les soirs, c'est dire si je connais. Mais après lecture ça me parait tellement évident! Si encore tout le monde était débile et sale, mais non, en effet...

J'ai hâte de voir les réactions scandalisées de ceux à qui je vais le faire tourner!
 

le macaque

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 13, 2020
Messages
2,754
Reaction score
11,815
c est marrant je me doutais que ce truc être n allait qu un horrible boubiglouga pour cracher une fois de plus sur nos ancêtres en les faisant pour des neuneus à se demander comment ils ont fait pour construire des églises Romanes Gothiques sans parler du Mont Saint Michel à oui c est vrai on a volé le savoir des crouilles et des négres
 

Astac

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Jun 2, 2020
Messages
1,503
Reaction score
7,835
Peux-tu développer ? Bien que le géniteur d'Astérix soit juif, je n'arrive pas à voir en quoi il y a youpinerie. Je ne trouve pas que les Gaulois soient présentés sous un jour défavorable.
Dans la BD, les Gaulois sont finalement des ploucs - sympathique certes -, des feignasses qui ne font pas grand chose même rien du tout sinon brailler.

Au final, la seule chose qu'on adore c'est quand les Gaulois foutent des tartes aux Romains qu'ils croisent. C'est tout.

Alors que le monde celtique est infiniment passionnant et que la réalité est plus riche que l'univers décrit par Uderzo et Goscinny sans parler de toutes les erreurs (habitat, agriculture, alimentation, ...).
 
Top