« L’homme dans la cave » : le nouveau film juif qui dénonce les squatteurs goyim qui posent trop de questions sur l’histoire bizarroïde des chambres à

A

AdminDP

Guest
Captain Harlock
Démocratie Participative
31 août 2021



Ce qui est bien avec la propagande juive de notre époque, c’est qu’elle est tellement ringarde et lourde qu’on finit par en rire.

Les juifs sont désespérés au point de supplier les goyim d’arrêter de poser des questions dans des films téléphonés à la mise en scène et aux dialogues ultra poussifs.

Le prochain nanard du genre s’appelle « L’homme de la cave » avec Cluzet que l’on avait déjà vu dans un film érotique où il se faisait sexuellement torturé par son domestique noir incarné par le sénégalais Omar Sy.

La seule bande-annonce permet de mesurer le truc. Je vous préviens, le jeu d’acteurs est particulièrement mauvais.​



J’ai hurlé de rire à ce moment-là, quand les juifs ont sorti leur énorme violoncelle pour jouer un affreux air de musique yiddisch :​

« Tu m’as jamais dit qu’on habitait l’appartement de ton oncle déporté »​


Capture-decran-957-1.jpg


C’est devenu automatique, j’éclate de rire à chaque fois que je vois ces juifs sortir une photo en noir et blanc pour continuer d’escroquer la terre entière – ce qui est la base des jérémiades à propos de ce concept d’holocauste.

Mais j’ai particulièrement ri lors de ce passage. Vous sentez que les juifs sont très pressés/désespérés. Ils posent l’addition au milieu de la table en vous dévisageant alors que vous avez à peine fini l’apéritif.

Les juifs perdent patience. En fait, ils sont totalement excédés par l’impertinence des goyim qui n’ont pas compris le concept de soumission inconditionnelle à la race juive.

Pour en revenir à cette page de pub de la LICRA, c’est donc l’histoire d’une bande de juifs assiégés par un Boomer révisionniste qui s’est emparé de leur cave. Comme un migrant clandestin français en France, en somme. Ensuite on apprend que ces juifs ne sont pas vraiment propriétaires de leur appartement parce que des goyim manipulateurs et avares essaient de les voler à coups de textes de lois. C’est ce que font les juifs depuis toujours à tout le monde, mais dans ce film les juifs se mettent en scène en train d’être persécutés par des menteurs et des avocats avides.

Par définition, il n’y a pas de limite à la c’houtzpah de ces juifs.

Ce Boomer maléfique instille le doute dans l’immeuble au détriment de ces juifs innocents.

Les juifs disent qu’il ne faut pas poser de questions.​

« Je veux juste vous poser des questions, des questions qui dérangent la vérité officielle. Vous avez peur de quoi ? »​


Capture-decran-959.png


Les juifs n’aiment pas les questions en général et encore moins sur ce sujet en particulier.

L’objet de cette production juive est de dire que poser des questions est conspirationniste, c’est-à-dire irrationnel.

Nous vivons à une époque où tous les médias sont contrôlés par les juifs. Tous ces médias disent que la vérité repose sur la science et que le principe fondamental de la science consiste à ne jamais poser de questions à propos de ce que disent les médias juifs. Dans une société juive, les goyim n’ont pas à se poser de question car les juifs ont déjà les réponses : c’est le message du film. Ce film pourrait d’ailleurs s’appeler « Fermez-la, les juifs commandent » mais les juifs ont choisi ce titre bizarre, « L’homme de la cave ».

Le film est bien évidemment une allégorie de la société française telle que la perçoivent les juifs : ils sont « chez eux » en France, dans l’appartement « familial », et soudain, des parasites de souche viennent squatter « leur » cave, c’est-à-dire les basfonds de la société sur laquelle ils trônent, pour remettre en cause leur domination en embrigadant les autres goyim. Ces parasites français, incarné par Cluzet, n’ont pas de mal à réveiller chez une partie des Gaulois de l’immeuble leur véritable nature antisémite. Et ensuite les juifs geignent, geignent et geignent encore à propos de tous ces sales goyim démoniaques échappés de l’Enfer qui s’en prennent à eux sans raison. Parce que les juifs assurent qu’il n’y a aucune explication rationnelle à quoi que ce soit dès lors que des goyim se plaignent de leurs actes. Uniquement « de la haine », d’origine magique.

Vous et moi savons pourtant que tout a une explication et que cette explication est à rechercher dans les actes du juif lui-même. Mais le juif n’est pas très demandeur d’une analyse détaillée de ses actes. Il préfère parler de « science » consistant à interdire aux goyim de poser des questions.

Si le cinéma n’était pas contrôlé par les juifs, Vincent Reynouard aurait déjà pu réaliser un biopic sur Simone Veil intitulé « La gazée imaginaire« .

Les juifs n’ont jamais donné d’explication à propos du gazage officiel de Simone Veil qui n’a pas eu lieu. Pour une raison évidente : il faudrait alors répondre à la question du gazage officiel de 4 millions de juifs à Auschwitz en 1945 qui est devenu le gazage officiel de 1,5 millions de juifs en 1990 qui est devenu le gazage officiel de 900,000 juifs ces dernières années sans que le chiffre magique des 6 millions n’ait jamais changé.​

la-plaque-qui-rend-hommage-au-4-millions-de-dports-en-pologne-en-picture-id1053039424


6b150014-f5b8-11e8-9fde-5abb9aafa59f_1.jpg


Comme je le disais, les juifs n’aiment pas les questions.

Ils préfèrent les lois qui interdisent aux goyim de poser des questions.

Sans la censure, le château de cartes juif s’effondrerait presque instantanément. Le juif ne peut pas survivre dans une société où la vérité est la base de fonctionnement de cette société. Le juif a besoin du mensonge comme le vampire a besoin de la nuit.

Le scénario de ce film n’a besoin que d’une légère modification : que l’occupant de la cave soit un juif venu squatter pour répandre des mensonges dans l’immeuble afin de dresser les habitants les uns contre les autres et s’y établir en maître.

On l’appellerait « Le juif dans la cave ». Ou la France juive, plus simplement.​

Commentez l’article sur EELB.su


Continue reading...
 

Vieux Celte en colère

SA-Sturmbannführer
Membre confirmé
Membre
Joined
May 4, 2020
Messages
4,338
Reaction score
14,107
En tout cas, il est maintenant évident que ces juifs fort peu créatifs, s'inspirent directement du site des démocrates participatifs dont un des slogans est le fameux QUI? et dont un membre de l'équipe comprend un éminent spécialiste de l'aménagement de cave... alors Fulbert! tu en es où de ta cave? Nos amis s'impatientent...

La meilleure illustration de la méthode juive d'asservissement par étape 1 le mensonge puis étape 2 la censure, c'est quand même ceci publié en 1979 par des historiens lèche-gland des juifs, extrait :
«.... Chacun est libre de se référer à tel ou tel type d’explication, chacun est libre à la limite, d’imaginer ou de rêver que ces faits monstrueux n’ont pas eu lieu. Ils ont malheureusement eu lieu et personne ne peut en nier l’existence sans outrager la vérité. Il ne faut pas se demander comment techniquement un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu. Tel est le point de départ obligé de toute enquête sur ce sujet. Cette vérité, il nous appartient de la rappeler simplement, il n’y a pas, il ne peut pas y avoir de débat sur l’existence des chambres à gaz....»

Donc pour résumer le passage : la vérité appartient aux juifs, votre liberté consiste à la vénérer comme un dogme et à fermer vos gueules. C'est ce genre de comportement qui a conduit Robert Faurisson à se révolter. Et pourtant il était un homme de gauche et "anti-nazi"!

Bien évidemment, un tel système construit sur le mensonge ne peut que s'auto-détruire. Les juifs finiront donc par se noyer dans leur propres déjections. Nous pouvons donc rester raisonnablement optimistes tout en nous préparant à traiter toute cette ordure au lance-flamme.

Pour nos camarades collectionneurs, je propose l'article en pdf ci-joint.
 

Attachments

  • Journal_Le_Monde_menace_négationniste,_La_politique_hitlérienne_d_extermination_:_une_declarat...pdf
    40.1 KB · Views: 23
Last edited:

Blutgeist

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Oct 19, 2020
Messages
456
Reaction score
2,649
Ils doivent tout de même craindre un retour de bâton assez imminent pour devoir pondre une propagande aussi grossière pour essayer de s’attirer la sympathie des goyim.

Je trouve en fait plutôt positif qu’ils soient réduit à de tels expédients pour essayer d’empêcher la vérité d’éclater au grand jour. Et l’on sait que le juif, tout comme le vampire n’aime pas être exposé en plein jour.

La juiverie est définitivement un colosse aux pieds d’argile qui craint pour sa survie. Sans cela toute cette propagande et ces lois muselières ne seraient pas nécessaires.
 

Ki monsieur ? KIKI

SA- chef d'escouade
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 8, 2020
Messages
511
Reaction score
3,635
« Les prétendues « chambres à gaz » hitlériennes et le prétendu « génocide » des Juifs forment un seul et même mensonge historique, qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière dont les principaux bénéficiaires sont l'État d'Israël et le sionisme international, et dont les principales victimes sont le peuple allemand — mais non pas ses dirigeants — et le peuple palestinien tout entier. »
Robert Faurisson (29.12.1978)
http://robertfaurisson.blogspot.com/1978/12/nul-ne-conteste-lutilisation-de-fours.html

Juif gaz chamber.jpg

auschw.jpg

Le Monde publie un dossier intitulé « Les camps nazis et les chambres à gaz. La politique hitlérienne d’extermination : une déclaration d’historiens ». Cette déclaration, rédigée sur l’initiative de Léon Poliakov et de Pierre Vidal-Naquet, israélites, constituait une réplique à deux textes que Robert Faurisson avait publié dans le même quotidien, où il affirmait que, pour toutes sortes de raisons, en particulier techniques, les « chambres à gaz nazies » ne pouvaient pas avoir existé. Cette « déclaration d’historiens » s’achevait sur les mots suivants :

« IL NE FAUT PAS SE DEMANDER COMMENT, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu. Tel est le point de départ obligé de toute enquête historique sur ce sujet. Cette vérité, il nous appartenait de la rappeler simplement : IL N'Y A PAS, IL NE PEUT Y AVOIR DE DEBAT sur l’existence des chambres à gaz. »
(21.02.1979)


Le texte portait les signatures de trente-quatre historiens. En plus des noms de L. Poliakov, de P. Vidal-Naquet et de F. Braudel se trouvaient également ceux de Philippe Ariès, Alain Besançon, Pierre Chaunu, Marc Ferro, François Furet, Jacques Julliard, Ernest Labrousse, Jacques Le Goff, Emmanuel Le Roy Ladurie, Robert Mandrou, Roland Mousnier, Madeleine Rebérioux, Maxime Rodinson, Jean-Pierre Vernant et Paul Veyne.

En juillet 1990, la loi du shabbat-goy communiste Gayssot interdira définitivement toute once de débat.

shoananas.jpg

Pendant qu'j'y suis : Cluzet, toujours cette putain de tête à claques. Insupportable.
 
Last edited:

Silba_

SA- soldat
Membre confirmé
Membre
Joined
May 13, 2020
Messages
336
Reaction score
886
C'est un serial killer négationniste

 

AntiPAN

SA- soldat de choc
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 9, 2020
Messages
413
Reaction score
1,915
Suffit de se renseigner sur Freud pour vite comprendre que cette race entrepose ses propres tares sur les autres, les juifs sont pédophiles et incestueux ? Alors les goyims le sont aussi, il ne peut en être autrement selon eux... Ça c'était il y a un siècle, enfait aujourd'hui c'est pire que ça puisque désormais ils font systématiquement dans l'inversion accusatoire, le pourceau juif pedo-lgbt persécuteur accuse le goyim d'être ce qu'il est lui-même tout en se faisant passer pour un saint et une pauvre victime, et ça marche !!! Du moins sur les boomers et les femmes blanches (et leurs laqués que sont les soy boys)
 

Une femme aryenne

SA-Hauptsturmführer
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 7, 2020
Messages
1,980
Reaction score
11,229
Même après avoir été démasqués, ils continueront de relater leurs affabulations jusqu'au bout. La shoah est un juteux bizness religieux, pour ne pas dire sectaire, car il s'agit bien d'une secte! Avec des gourous, des menteurs , des trésoriers, des adeptes aveuglés.

Leur shoah a quitté depuis longtemps le monde rationnel et scientifique de l'Histoire pour entrer dans le domaine opaque des mystères, de la religion et du mythe.
 
Last edited:

Philippe

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 4, 2020
Messages
790
Reaction score
2,878
Suffit de se renseigner sur Freud pour vite comprendre que cette race entrepose ses propres tares sur les autres, les juifs sont pédophiles et incestueux ? Alors les goyims le sont aussi, il ne peut en être autrement selon eux... Ça c'était il y a un siècle, enfait aujourd'hui c'est pire que ça puisque désormais ils font systématiquement dans l'inversion accusatoire, le pourceau juif pedo-lgbt persécuteur accuse le goyim d'être ce qu'il est lui-même tout en se faisant passer pour un saint et une pauvre victime, et ça marche !!! Du moins sur les boomers et les femmes blanches (et leurs laqués que sont les soy boys)
L'arnaque de freud qui oublie ça communauté juive sans compter qu'il étais incestueux.
 

Danrit

SA- chef d'assaut
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 3, 2020
Messages
839
Reaction score
8,271
Le goy qui rentre dans l'immeuble par la petite porte et qui vient semer la zizanie dans tout l'immeuble, c'est effectivement une belle représentation du cancer juif. Comme toujours avec eux, Hervé Ryssen l'a démontré à de multiples reprises dans ses livres, il faut inverser les rôles. Dans leurs récits, ils nous représentent toujours comme leur faisant subir exactement ce que EUX nous font subir. Ils ne fonctionnent que par inversion accusatoire.

Cela dit, je suis surpris qu'ils osent faire un film qui aborde le sujet du négationnisme. En principe, ce sujet est passé sous silence absolu. Bien sûr, ils dépeignent le chercheur de vérité comme un pervers absolu. Mais tout de même, je me demande (et j'espère !) si cela ne pourrait pas se révéler contre-productif pour eux.

Shoah business.jpg
 

Zimmer à gaz

SA- chef d'équipe
Membre confirmé
Membre
Joined
Jul 14, 2020
Messages
607
Reaction score
2,796
"In principio erat verbum", chez le divin.
"Au commencement était le mensonge", chez le Malin.
Depuis le commencement, le juif nous ment, ce n’est pas avec le Divin qu’Abraham à scéllé l’alliance en tentant de sacrifier son propre fils comme une vulgaire chêvre, mais avec le malin. En échange, le peuple élu du démon à reçu ses pouvoirs: les 7 péchés capitaux.
Le juif est le représentant direct du démon sur terre, et depuis Abraham, il essaie d’en prendre le contrôle par tous les moyens, y compris les plus perfides, pour la venue de son Maître.
Ce scénario pourrait être celui d’un Manga! Pourtant, il est bien plus réel que celui de (((L’homme dans la cave))) auquel tout le monde croit.
 

Astac

SA- chef général de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Jun 2, 2020
Messages
1,508
Reaction score
7,859
Le goy qui rentre dans l'immeuble par la petite porte et qui vient semer la zizanie dans tout l'immeuble, c'est effectivement une belle représentation du cancer juif. Comme toujours avec eux, Hervé Ryssen l'a démontré à de multiples reprises dans ses livres, il faut inverser les rôles. Dans leurs récits, ils nous représentent toujours comme leur faisant subir exactement ce que EUX nous font subir. Ils ne fonctionnent que par inversion accusatoire.

Cela dit, je suis surpris qu'ils osent faire un film qui aborde le sujet du négationnisme. En principe, ce sujet est passé sous silence absolu. Bien sûr, ils dépeignent le chercheur de vérité comme un pervers absolu. Mais tout de même, je me demande (et j'espère !) si cela ne pourrait pas se révéler contre-productif pour eux.

View attachment 69242
Ca ne fera pas bouger les lignes.

Les larbins des Juifs demeureront des larbins encouragés à faire du zèle en matière de judéophilie et dans la traque de l'antisémitisme.

Les lucides comme nous demeureront des lucides sachant que c'est de l'inversion accusatoire, de la daube subventionnée, du chouinage.

Les naïfs demeureront des naïfs qui ne comprennent rien.
 

Agent dormant

SA- soldat
Membre
Joined
Jun 24, 2020
Messages
97
Reaction score
696
Rien que pour voir ça je serais prêt à me vacciner. Mettez-m'en une quadruple dose, le remède Bourla sans édulcorant, voilà ce qu'il me faut pour avoir accès à la culture, la vraie !

Le coup du croque-mitaine révisionniste qui attend tapi dans l'ombre de la cave d'un ancien déporté (sans doute pour s'y masturber sur la souffrance passée du malheureux, comme le font tous les révisionnistes), je l'ai pas vu venir. Vu que je ne sais pas à qui je dois l'idée d'un scénario aussi audacieux - et à la construction de dialogues et de personnages aussi crédibles - je vais me contenter de demander : «Merci qui ?».

Notez que la... grande famille du cinéma, n'en est pas à son coup d'essai (et toujours avec le violon qui grince) : https://www.dailymotion.com/video/x2lbvpw
 

Lanfeust Le Goy

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 1, 2021
Messages
1,997
Reaction score
5,410
Le pornogay hébraique n'a aucune limite
1.PNG
Je n'ai pas vu de pédale musulman ni nègre; c'est stigmatisant et c'est pas l'image de la france dont je me fais !
C'est vrai ça tiens, à part le bougne qui zozote je n'ai pas vu de diversité. Peut être la concierge portugaise? M'enfin ça ne suffit généralement pas du tout! Ce serait bien d'ailleurs qu'il n'y en ait vraiment pas. Ca rendrait cette oeuvre Posternakienne encore plus savoureuse.
 
Last edited:

Lanfeust Le Goy

SA- chef de section
Membre confirmé
Membre
Joined
Apr 1, 2021
Messages
1,997
Reaction score
5,410
Top